Flux RSS

Archives d’Auteur: laconnectrice

Miss world Muslimah 2014. La beauté est dans le voile

Contestants take part on the stage during practice

Source photo http://www.ksdk.com/media/cinematic/gallery/70027986/photos-miss-world-muslimah-2014/

En tant que féministe, je ne pense pas le plus grand bien des concours de beauté quels qu’en soient les organisateurs. Il y en a toutefois qui sont plus ridicules que ridicules comme le concours Miss Monde musulmane imaginé en 2012 pour faire la nique à Miss monde qui, à ma connaissance ne s’est jamais intitulé Miss monde chrétienne ou Miss monde Juive ni Miss monde boudhiste ou Miss Monde athée.

A regarder le visage des candidates de Miss World Muslimah, on comprend que leurs homme préfèrent les femmes occidentales qu’ils prennent toutes pour des putes car leur religion ne leur eprmet pas de frayer avec une koufir, une non musulmane. Ils payent ou ils violent les occidentales car c’est autorisé par leur religion.

La splendeur de Miss Wordl Muslimah réside dans son voile, son aptitude à réciter le coran, prier 5 fois par jour et respecteur la charia.

L’année dernière Miss Nigeria a été élue ce qui a redonné du poil de la bête à Boko Haram qui a enlevé des centaines de jeunes filles chrétiennes dont nous restons sans nouvelles mais dont on pense qu’elles ont été violées, mariées de force pour 1 h (mariage temporaire en Islam) ou pour la vie et maintenues en esclavage au nom de l’Islam.

 

 

Miss World Muslimah 2013, nigériane. A-t-elle rendu visite aux lycéennes prisonnières violées et mariées de force de Boko Haram ? Je connais la réponse : « non, ce ne sont pas de vrais musulmans et ces filles les ont provoqués, elles n’ont que ce qu’elles méritent … »

Source image : http://www.vemale.com/fashion/berita/36123-inilah-pemenang-miss-world-muslimah-yang-sholehah-smart-and-stylish.html

D’après Le Parisien, ce concours est extrêmement sérieux Dina Torkia, candidate de la Grande-Bretagne, a souhaité que l’édition 2014 de l’élection Miss Muslimah fasse la différence avec ce type de compétition, tout en contribuant à faire table rase des préjugés sur l’islam.
« Je crois que le plus important est de montrer que nous sommes des filles vraiment normales, nous ne sommes pas mariées à des terroristes. Ce foulard sur ma ne fait pas peur », a-t-elle dit à l’AFP.
Le concours 2014 ne s’est pas passé sans encombres. Sept finalistes ont lâché l’affaire, pour la plupart parce que leurs familles ne souhaitaient pas qu’elles voyagent seules. D’autres se sont retrouvées engluées dans des formalités administratives compliquées pour obtenir des visas auprès de la bureaucratie indonésienne.
La candidate indienne avait elle raté un premier parce que les autorités à l’aéroport, méfiantes vis à vis d’une femme voilée voyageant seule, souhaitaient l’interroger, a ajouté Mme Sheriff.
Certaines des 18 candidates, qui doivent être âgées de 18 à 27 ans, ont fait des pieds et des mains pour participer à cette quatrième édition. La Singapourienne Masturah Binte Jamil a ainsi démissionné de son poste d’enseignante car son employeur n’a pas voulu lui accorder de vacances pour pouvoir se rendre en Indonésie.
Sont également candidates une informaticienne tunisienne et une femme médecin fraîchement diplômée du Bangladesh.
La finale est le point d’orgue d’un processus de longue haleine, qui a vu les candidates être auditionnées en ligne puis participer pendant quinze jours à une série d’événements en Indonésie: visites d’orphelinats, d’établissements de soin ou de lieux culturels.
Dina Torkia est un peu déçue. « J’ai voulu participer dans l’espoir d’approfondir ma foi mais pour l’instant, il a surtout été question de promotion, de médias et d’avoir l’air jolie », a-t-elle regretté.
Les épreuves finales sont organisées près des temples hindouistes de Prambanan, un site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Construits au IXe et Xe siècles, ces monuments représentent l’apogée de l’art indo-javanais.
C’est délibérément que les organisateurs ont choisi un site hindouiste: il s’agit de montrer la tolérance de l’islam envers les autres religions, ont-ils dit.x : 

La reconnaissance de « la Palestine » par l’Assemblée nationale implique la destruction d’Israël

Je vous invite à lire cet article lucide de Riposte laïque.

La Connectrice

Le FN et les socialistes voteront de concert pour la création d’un nouvel État musulman

marion_marechal_lepenLe 28 novembre prochain se déroulera à l’ Assemblée nationale un vote fortement symbolique en vue de la reconnaissance d’ un État qui n’a jamais existé dans l’histoire  : La « Palestine » .

L’ imposture historique et morale que représenterait la création d’ un nouvel État musulman sur le sol ancestral du peuple juif signifierait pourtant (mais personne n’est dupe) la fin de l’État d’Israël. L’horrible attentat commis contre une synagogue à Jérusalem le 18 novembre dernier a montré une fois de plus ce que valent les « Palestiniens». C’ est en effet aux cris de « Allah Ouakbar» que les deux terroristes armés d’armes à feu, de couteaux et de haches ont massacré deux rabbins et deux fidèles qui priaient dans ce lieu sacré juif (les deux jihadistes «palestiniens » ont aussi tué lors de cette attaque, d’ une balle dans la tête, un héroïque policier druze israélien) .

Les médias intoxiqués par l’argent des pétromonarchies du Golfe et par l’ antisémitisme de son élite niveleuse considèrent Mahmoud Abbas, le chef de l’ « Autorite Palestinienne » comme un modéré, voire un homme de paix. Mahmoud Abbas, de son nom de guerre Abou Mazen, est pourtant aussi le chef du Fatah et de son aile djihadiste : Les Martyrs des Brigades Al-Aqsa (spécialistes des attentats suicides dans les lieux publiques en Israël ). Le site Wikipedia explique bien (pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris) que le nom de cette organisation «…vient du concept islamique de martyr ainsi que du nom de la mosquée Al-Aqsa, lieu saint dans la religion musulmane ».

En 2004, Mahmoud Abbas déclarait officiellement que les «Brigades » faisaient partie intégrante du Fatah dont il est aujourd’hui le chef.

Les «Palestiniens» sont donc majoritairement représentés par des organisations telles que le Hamas, le Djihad Islamique Palestinien (DIP) et le Fatah de Mahmoud Abbas.

Ces mouvements terroristes seraient donc cautionnés par l’ Assemblée nationale française !

Notons les propos de Marion Maréchal Le Pen tenus le 18 novembre dernier sur BFM TV et RMC : «Au FN, nous sommes pour la reconnaissance d’un État palestinien…Donc, je pense que je voterai pour» . Rappelons que cette infâme proposition de reconnaissance d’ un nouvel État Djihadiste sur le sol biblique de l’ « Ancien» et du « Nouveau Testament » émane d’ une proposition des socialistes (à tête plate, comme le disait Nietzsche) de l’Assemblee nationale…

Ajoutons encore que pendant des siècles, le terme «Palestinien» définissait les Juifs. Ainsi, par exemple, le philosophe Emmanuel Kant (1724-1804) décrivait les Juifs dans la première partie de L’Anthropologie comme les «natifs de Palestine en exil». Jusqu’à peu près la moitié du 20ème siècle la Palestine était pour tous – y compris les Arabes – la terre du peuple juif…

Le mot Palestine se réfère en fait au peuple des Philistins dont les origines géographiques se trouvent dans la région de la Mer Égée. C’est donc  un peuple occidental qui n’a aucun rapport avec le monde arabe dont sont issus les «Palestiniens» dont on parle dans les médias depuis quelques décennies et qui sont une «création» datant du 20ème siècle.   C’est avant ou après (on ne sait exactement) la révolte juive de Bar-Kochba qui se déroula entre 132 et 134, que l’Empereur romain Hadrien, qui occupait avec son armée la terre d’Israël, décida de débaptiser la Judée (région de l’ancien royaume d’Israël où vivait la tribu de Juda dont la majorité des Juifs actuels sont les descendants) et de la renommer Palæstina. Ici encore, aucun lien n’existe entre le mot «Palestine»  et un quelconque peuple arabe et/ou musulman !   – C’est seulement au 7ème siècle de l’ère chrétienne  que les Arabes conquirent la «Palestine», c’est-à-dire la terre ancestrale des tribus d’Israël (dont celle de Juda faisait partie).    –  C’est aussi au  7ème siècle de l’ère chrétienne que les Arabes violèrent le lieu le plus saint du judaïsme en construisant à Jérusalem, sur l’emplacement même où se trouvait le Temple du Roi Salomon, la Mosquée El-Aqsa et le Dôme du Rocher. Plus de cent constructions musulmanes existent maintenant sur le mont du Temple !

Pour finir,nous citerons un texte de Paul Claudel qui écrivait avec tant de perspicacité :

« Cela n’empêche pas que dans la lutte engagée mes sympathies ne soient entièrement pour Israël(…) Je ne partage pas du tout la sympathie passionnée de notre ami Massignon pour les Arabes, qui en réalité n’ ont jamais ce qu’ on appelle «habité» cette terre où ils bivouaquent…».

(Paul Claudel, Lettre à Jacques Madaule datée 6 juin 1948).

Frédéric Sroussi

Pétition en faveur de la reconnaissance de la « Palestine » par la France

Lire aussi mon précédent article à propos de l’appel d’autres membres de la communauté juive (Comité d’urgence) contre la reconnaissance de l’Etat palestinien par la France. En effet, pour Shalom Akhshav (la Paix maintenant, LPM), il ne peut y avoir de paix sans la co-existence de deux états, ce que refuse la droite israélienne représentée par  le premier ministre Nétanyahou.

Je note que l’appel du « Comité d’urgence » insiste sur deux points : les frontières de 1967 qui incluent Jérusalem et la reconnaissance d’un Etat palestinien sans contrepartie, unilatéralement.

On observera la liberté d’expression des opinions différentes tant en Israël qu’ailleurs dans la diaspora. Les opposants au pouvoir en place ne craignent pas d’être tués pour leurs opinions, l’assassinat de Yitzhak Rabin  par un opposant de l’extrême droite à Tel Aviv en 1995 étant l’exception qui confirme la règle.

Vue d’un salon parisien, la co existence de deux états semble la solution idéale mais vue d’Israël, un îlot de démocratie au milieu de millions de Musulmans dont la religion prône l’extermination des Juifs, la situation est brûlante et complexe. Personnellement, je ne me permettrais pas de juger de la politique israélienne quand la sécurité de chaque Israélien ou de chaque touriste visitant Israël, est menacée à chaque seconde.

La Connectrice

http://www.lapaixmaintenant.org/L-Assemblee-nationale-francaise-et

L’Assemblée nationale française et la reconnaissance de la Palestine : plusieurs centaines d’Israéliens appuient cette initiative

par La Paix Maintenant, Shalom Akhshav

L’Assemblée nationale doit discuter le 28 novembre d’un projet de résolution invitant le gouvernement à reconnaître un État palestinien.

Nous publions ci-dessous le texte de la pétition en faveur de cette initiative, adressée à l’Assemblée nationale par plus de 700 citoyens israéliens.

En Israël, Shalom Akhshav soutient cette pétition, comme il a soutenu les pétitions antérieures adressées à différents parlements européens (Suède, Angleterre, Espagne…)

Le soutien de la Paix Maintenant

La reconnaissance d’un État palestinien par les parlements européens serait un avertissement bénéfique à la droite israélienne au pouvoir qui refuse obstinément une solution à deux États.

Une telle reconnaissance de la part du parlement français, même si elle ne peut avoir d’autre statut que symbolique, aurait un impact sur l’opinion publique israélienne et pourrait contribuer à la mobilisation des esprits en faveur d’une sortie de l’immobilisme politique dans lequel se complaît le gouvernement israélien actuel.

Le souhait d’une reconnaissance de la Palestine attesterait de l’importance que revêt la solution du conflit israélo-palestinien aux yeux de l’opinion publique française, apportant ainsi un appui précieux au camp de la paix.

Elle indiquerait aux Palestiniens que la préférence doit être donnée à une perspective politique, au détriment d’un désespoir porteur d’actes extrêmes qui leur sont également dommageables.

La Paix Maintenant partage cette position et soutient cette initiative.

Pétition israélienne adressée à l’Assemblée nationale française en faveur de la reconnaissance d’un État palestinien

Nous soussignés, citoyens de l’État d’Israël profondément attachés à la sécurité et au bien-être de notre pays, sommes angoissés par l’impasse diplomatique, l’occupation et la poursuite de la colonisation qui perpétuent la confrontation avec les Palestiniens et annihilent toute chance d’un compromis raisonnable.

Il est évident à nos yeux que la sécurité, voire l’existence de l’État d’Israël, dépendent de la création à ses côtés d’un État de Palestine souverain, vivant en bonne intelligence avec lui. Il n’y a pas d’autre choix que la reconnaissance mutuelle des deux entités nationales, définies par les frontières du 4 juin 1967 susceptibles de modifications mineures agréées d’un commun accord.

Nous saluons et encourageons votre initiative de reconnaître l’État de Palestine, que nous estimons constituer un pas significatif sur le chemin long et semé d’embûches de la paix entre les deux frères ennemis du Proche-Orient.

Au nombre des signataires :

Elie Barnavi, historien, écrivain, ex-ambassadeur d’Israël en France ;

Avraham Burg, député (1988-2006), ex-président de la Knesseth ;

Ran Cohen, député (1984-2009), ex-ministre de l’Industrie et du Commerce ;

Yaël Dayan, écrivain, députée (1992-2003) ;

Tamar Gozansky, économiste, députée (1988-2003) ;

Daniel Kahneman, professeur et chercheur, prix Nobel 2002 en économie ;

Dani Karavan, plasticien et sculpteur, prix d’Israël 1977 ;

Alex Levac, photographe, prix d’Israël 2005 ;

Avishaï Margalit, philosophe et universitaire, prix d’Israël 2010 ;

Mossi Raz, député (1999-2003), président du forum des NGO pour la paix ;

Yossi Sarid, ancien ministre de l’Éducation, député (1974-2006) ;

Joshua Sobol, écrivain et dramaturge, lauréat de nombreux prix ;

Ze’ev Sternhell, historien et penseur politique, prix d’Israël 2008 ;

David Tartakover, graphiste, prix d’Israël 2002 ;

Yaïr Tsaban, membre de la Knesseth (1981-1996), ex-ministre de la Santé ;

Nomika Zion, vit à Sdérot, membre fondateur de Une Autre Voix, qui promeut le dialogue avec les Gazaouis.

 

Appel contre la reconnaissance par la France de l’Etat palestinien avec Jérusalem comme capitale

Honte au gouvernement français qui, sous la menace du terrorisme musulman qu’il favorise en cédant à ses menaces à l’étranger et à l’insurrection en France, s’apprête à reconnaître unilatéralement l’existence d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale.

Si Jérusalem devenait la capitale de l’Etat palestinien, qui peut sincèrement croire que les chrétiens du monde entier pourraient continuer à s’y rendre en pèlerinage en toute sécurité ? La réalité est que dans tous les états musulmans du monde, les chrétiens sont persécutés.

http://laconnectrice.wordpress.com/2014/08/16/un-musulman-jordanien-ose-critiquer-les-musulmans/

http://laconnectrice.wordpress.com/2012/01/26/turquie-musulmane-et-genocide-des-chretiens-darmenie/

http://laconnectrice.wordpress.com/2011/03/02/lislam-persecute-les-chretiens/

Articles de ce blog sur la persécution des chrétiens en Islamie

  • http://laconnectrice.wordpress.com/2011/03/02/lislam-persecute-les-chretiens/ Un panorama très documenté sur les persécutions des Chrétiens par les Musulmans aujourd’hui : Génocide arménien et chritianophobie en Turquie contemporaine, persécution des Coptes en Égypte, Maldives, Nigéria, Irak, Chypre, Pakistan, Ingouchie, Philippines …A l’occasion des rassemblements chrétiens dans les églises pour Noël, on assiste à une flambée d’attaques et de menaces contre les chrétiens du Soudan, du Nigéria, du Pakistan, d’Irak, des Philippines et d’Égypte. La plus importante communauté des chrétiens d’Orient, celle des Coptes est particulièrement visée en Égypte où on déplore des dizaines de morts et de blessés suite à l’attentat d’Alexandrie le 1er janvier. Les Chrétiens d’Irak fuient en masse. En France, les lieux de culte de la diaspora copte sont menacés, au nom du Djihad, selon des sites Internet.
    Le spectre d’un génocide des chrétiens d’Orient se dessine. ..

Églises profanées, saccagées, taguées. Paroissiens insultés. Prêtres harcelés. Des centaines d’églises et de cimetières sont profanés chaque année. Les objets de culte sont détruits, des flaques d’urine inondent les parvis et les allées, des stèles funéraires sont maculées et brisées. Les coupables étant rarement identifiés, ces méfaits ne peuvent pas être systématiquement attribués aux musulmans tout comme aux satanistes ou aux néo-nazis. Toutefois on ne peut nier que la cathophobie et l’antichristianisme des uns comme des autres se fertilisent mutuellement contribuant à créer un climat délétère qui encourage les profanations sans que les ténors du gouvernement, des médias et des droitsdel’hommisme s’en insurgent. Sur les forums Internet, de nombreux témoignages déplorent que soit donnée aussi peu d’information sur les méfaits anti chrétiens. Faudra-t-il bientôt voter une loi pour défendre le christianisme en France ?..

Extrait  de ce long article très documenté sur la main mise économique et culturelle sur la France en particulier et l’Occident en général : L‘impérialisme d’une société sur une autre revêt toujours deux aspects : l’un, économique, prend possession des biens, l’autre, culturel, s’empare des esprits.
L’Europe, après avoir été au cours du XIXe siècle un ensemble de puissances impérialistes, a subi à son tour, à la faveur de la 2e guerre mondiale, l’impérialisme des USA, avec le Gold exchange standard, le plan Marshall et Coca-cola d’un côté, Mickey Mouse, John Wayne et Elvis Presley de l’autre.Nous assistons désormais à une nouvelle tentative d’impérialisme qui vient cette fois du monde arabo-musulman. Il est d’une part économique et s’appuie, pour les pays riches, sur l’argent du pétrole et les flux migratoires des populations pauvres, et d’autre part, culturel, avec pour support idéologique une religion, l’Islam. ..

Extrait : Les révolutions arabes ont fait long feu. Même la Tunisie qui semblait avoir opéré une véritable révolution a choisi de voter contre la laïcité pour un parti musulman soit-disant « modéré ».

Le « printemps » qu’on nous annoncé s’est soldé par l’hiver, le gel de la liberté et de la démocratie au profit de l’impérialisme musulman. Partout dans le monde, les révoltes « populaires » s’alimentent du Coran aux cris de « Allah est grand ».

Au moment où la Tunisie vote pour un parti islamiste, les rebelles musulmans d’Al Shebab, commettent des attentats sanglants au Kenya et tentent de renverser le régime somalien en place. Coïncidence ?..

Extrait : L’Afrique, le Moyen-Orient et l’µAsie sont le théâtre régulier d’assassinats de Chrétiens ou de persécutions contre l’exercice de leur culte.

Noël est une date particulièrement prisée par les criminels christianophobes, des Musulmans en général…

Fin mai, des bédouins musulmans auraient attaqué le monastère de Malawi en Haute Égypte, blessé et enlevé des moines.

La communauté chrétienne copte d’Egypte fait l’objet de persécutions régulières et sont accusées par les intégristes musulmans de pactiser avec l’ennemi étranger.
Moubarak ne fait rien pour les protéger malgré leurs appels désespérés.

http://yclady.free.fr/avenir_copte.html

Il y a quelques jours, des centaines de Coptes vivant en France ont manifesté à République.
Il n’y avait pas un seul journaliste et aucune information n’a filtré sur ce rassemblement important au regard du nombre de Coptes en France et dans le monde.

Je suis athée mais je n’aime pas savoir que des gens sont persécutés au nom de leur pensée, même religieuse, dans l’indifférence totale.

Un exemple de plus des agissements des ouailles de la religion censée être la plus tolérante au monde : l’Islam.
Je connais la réponse : ces bédoins ne sont pas de bons musulmans.

Dieu, que de mauvais musulmans sur cette terre !…….

On lira aussi l’article suivant sur la pétition de La Paix maintenant en faveur de la reconnaissance de « la Palestine ». http://laconnectrice.wordpress.com/2014/11/20/petition-en-faveur-de-la-reconnaissance-de-la-palestine-par-la-france/

Source image http://www.franceculture.fr/2011-09-19-israel-%E2%80%93-palestine-la-situation-recente.html

Honte aux parlementaires qui voteraient cette reconnaissance alors que les Français, leurs lois et leur culture sont constamment menacés par les Musulmans qui vivent en France pour se faire payer « la dette coloniale », nous donner des leçons de démocratie (alors que TOUS  les pays musulmans sont des dictatures), qui sont fiers de « niquer la France », qui pillent l’aide sociale sous toutes ses formes (les ensembles de logements sociaux sont des zones de non droit où règnent délinquance, criminalité et incivilités au quotidien), qui affirment que « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République », qui remplissent nos prisons souvent parce qu’ils ont violé des non musulmanes et qui nous pourrissent la vie au quotidien, y compris dans les écoles où ils empêchent les élèves d’étudier et les enseignants d’enseigner autre chose que le Coran.

Nous subissons l’islamisation de la France, balayons devant notre porte sans l’imposer aux autres nations.

La communauté juive se refuse officiellement à parler de guerre de religion mais Eric Zemmour n’a pas hésité à le dire à propos de l’assassinat des quatre rabbins de Jérusalem et de tous les attentats et enlèvements récents ayant frappé Israël.

Pour ma part, il s’agit bien d’une guerre de religion déclarée depuis le 7ème siècle par Mahommet et ses suppôts. Ce n’est pas pour rien que les Musulmans revendiquent le Djihad, la guerre sainte et que nos autorités qualifient les bourreaux d’Allah de Jihadistes. Assez d’hypocrisie, appelons les choses par leur nom pour mieux les éradiquer.

De la douceur dans ce monde de brutes. Chienne Golden retriever jouant avec ses chiots

 
Les chiens heureux sont pour moi un exemple d’humanité telle que je l’aimerais.
Ils sont attentifs, bienveillants et respectueux d’autrui, humain ou animal.
Ils ne mentent jamais, ils n’agissent pas sans motif sincère et nécessaire, ils ne cherchent pas à manipuler, ils manifestent leur contentement ou leurs envies avec sincérité.
Lorsqu’ils rencontrent un congénère, ils prennent le temps de se saluer, de faire connaissance, de comprendre son état d’esprit avant d’entamer des jeux ou une connaissance plus approfondie ;-)
Lorsque ma chienne rencontre un chiot ou un chien plus jeune qu’elle, elle reste immobile pendant qu’il la flaire pour la découvrir. Elle lui laisse le temps de la connaître et de la comprendre. Lorsque le chiot se soumet à son âge vénérable en s’allongeant sur le dos elle entreprend de le pousser avec son museau pour qu’il se relève et qu’elle puisse le dresser en  imposant des limites à ses bousculades et ses mordillements par des grognements que le chiot comprend parfaitement.
Elle est empathique, se réjouit de la joie des gens qui l’entourent comme elle les entoure lorsqu’ils sont tristes ou malades.
Sa sensibilité et sa délicatesse devraient être pris en exemple par les humains.
Zya 11/10/2012

 

 

 

Islamisation. Les loups sont entrés dans Paris de Serge Reggiani

Écrite en 1967 par Albert Vidalie, mise en musique par Louis Bessières, cette chanson a été interprétée par Serge Reggiani. Elle a connu un énorme succès et demeure toujours une chanson de révoltés et d’insoumis.

D’après Wikipedia, cette chanson serait pour certains une allégorie de l’invasion allemande,de l’occupation de Paris et de la Résistance, pour d’autres ce serait une image prémonitoire de mai 68. Elle aurait été inspirée par un fait divers relatant l’arrivée de loups dans la ville de Madrid.

Quelle que soit l’inspiration de ces paroles, elles collent parfaitement avec le bouleversement démographique et culturel qui nous est actuellement imposé par une immigration musulmane pléthorique et vindicative avec la complicité de nos dirigeants et de l’oligarchie française, quant à eux bien à l’abri des loups, aussi bien en nature qu’en espèces.

La Connectrice

Les loups sont entrés dans Paris

    Les hommes avaient perdu le goût
    De vivre, et se foutaient de tout
    Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
    Pour eux c’était qu’du cinéma
    Le ciel redevenait sauvage,
    Le béton bouffait l’paysage… alors
    Les loups, ououh! ououououh!
    Les loups étaient loin de Paris
    En Croatie, en Germanie
    Les loups étaient loin de Paris
    J’aimais ton rire, charmante Elvire
    Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues

    Dans une nuit à queue leu leu
    Dès que ça flaire une ripaille
    De morts sur un champ de bataille
    Dès que la peur hante les rues
    Les loups s’en viennent la nuit venue… alors

Les loups, ououh! ououououh!

    Les loups ont regardé vers Paris
    De Croatie, de Germanie
    Les loups ont regardé vers Paris
    Tu peux sourire, charmante Elvire
    Les loups regardent vers Paris.
    Et v’là qu’il fit un rude hiver
    Cent congestions en fait divers
    Volets clos, on claquait des dents
    Même dans les beaux arrondissements
    Et personne n’osait plus le soir
    Affronter la neige des boulevards… alors

Des loups ououh! ououououh!

    Des loups sont entrés dans Paris
    L’un par Issy, l’autre par Ivry
    Deux loups sont entrés dans Paris
    Ah tu peux rire, charmante Elvire
    Deux loups sont entrés dans Paris.
    Le premier n’avait plus qu’un oeil
    C’était un vieux mâle de Krivoï
    Il installa ses dix femelles
    Dans le maigre square de Grenelle
    Et nourrit ses deux cents petits
    Avec les enfants de Passy… alors
    Cent loups, ououh! ououououh!
    Cent loups sont entrés dans Paris
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Cent loups sont entrés dans Paris
    Cessez de rire, charmante Elvire
    Cent loups sont entrés dans Paris.
    Le deuxième n’avait que trois pattes
    C’était un loup gris des Carpates
    Qu’on appelait Carêm’-Prenant
    Il fit faire gras à ses enfants
    Et leur offrit six ministères
    Et tous les gardiens des fourrières… alors
    Les loups ououh! ououououh!
    Les loups ont envahi Paris
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Les loups ont envahi Paris
    Cessez de rire, charmante Elvire
    Les loups ont envahi Paris.
    Attirés par l’odeur du sang
    Il en vint des mille et des cents
    Faire carouss’, liesse et bombance
    Dans ce foutu pays de France
    Jusqu’à c’que les hommes aient retrouvé
    L’amour et la fraternité…. alors
    Les loups ououh! ououououh!
    Les loups sont sortis de Paris
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Les loups sont sortis de Paris
    Tu peux sourire, charmante Elvire
    Les loups sont sortis de Paris
    J’aime ton rire, charmante Elvire
    Les loups sont sortis de Paris…

Source paroles http://www.toupie.org/Chansons/Les_loups_sont_entres.htm, site qui rassemble des chansons engagées et qui écrit « Cette chanson est considérée comme une allégorie de l’entrée de l’armée allemande dans Paris et une ode à la résistance. »

9 novembre 1989. Chute du mur de Berlin saluée par Rostropovovitch

Rien n’est plus fort que la musique pour exprimer une émotion si intense qu’elle est indicible.

Le 9 novembre 1989, après 30 années de blocus, les Allemands cassaient le mur de Berlin afin qu’Allemands de l’Est et Allemands de l’Ouest puissent se retrouver et se déplacer librement hors des frontières du rideau de fer. C’était une véritable révolution qui entraîna la chute de l’Union soviétique et la relative autonomie des républiques qui la constituaient car Moscou veille toujours et son conflit actuel avec l’Ukraine en est la douloureuse preuve. La plus grande réussite de la chute du mur de Berlin est incontestablement la réunification de l’Allemagne qui continue de s’affermir malgré des difficultés évidentes.

A la suite de la chute du mur, des milliers de jeunes européens et américains vinrent célébrer l’événement avec les Allemands, un pas de plus dans le pardon de cette nation impérialiste et belliqueuse qui avait fait souffrir tant de peuples. L’amitié franco allemande est sans doute la plus grande victoire jamais connue sur la haine entre les peuples et on aimerait qu’elle serve d’exemple à d’autres peuples actuellement en conflit. Si µFrançais et Allemands ont pu conjurer une haine ancestrale marquée par de terribles guerres meurtrières pour les combattants comme pour les civils, alors rien n’est impossible comme, par exemple, la paix entre Israéliens et Palestiniens …à condition de le vouloir …

Mon séjour à Berlin en 1964

J’ai séjourné une année scolaire à Berlin en 1964, un an seulement après l’érection du mur et l’enfermement des Allemands de l’Est dans un système totalitaire immonde.

A cette époque, Berlin était comme une île  cernée car les Vopos (VolksPolizei, police du peuple) et leur clones armés et menaçants dans leurs uniformes vert de gris (en fait je ne me souviens pas de la nuance exacte mais ils rappelaient trop les uniformes nazis) contrôlaient tous les points de passage dont celui qui permettait de rejoindre Berlin. Des kilomètres de voitures attendaient de pouvoir passer le contrôle.

Entre Berlin Est et Berlin Ouest, un espace de terre meuble bien ratissée pour y repérer d’éventuelles traces de pas était gardé par des chiens loups attachés par une longe glissante leur permettant de courir et des miradors gardés par des soldats aux armes bien visibles. Malgré ce précautions, des Allemands de l’Est tentaient épisodiquement au péril de leur vie de rejoindre l’Ouest. Certains ont pu profiter des manœuvres des troupes alliées pour se cacher dans les coffres des véhicules. Je me souviens d’un militaire français racontant qu’il avait « ramené un oiseau ».

On pouvait se rendre à Berlin Est depuis l’Ouest en passant par le contrôle de « Checkpoint Charlie », ce fameux point de passage où, après la chute du mur on pouvait lire « Charlie is retired » (Charlie a pris sa retraite). Je me suis ainsi rendue plusieurs fois à l’Est où j’ai pu visiter le fabuleux musée Pergamon et y admirer les immenses bas-reliefs des portes de Babylone et de celle d’Ishtar. J’ai été abordée par des jeunes qui m’ont invitée chez eux à boire de la bière et manger des saucisses, ce qui m’a valu plus tard d’être accusée d’espionnage par la police militaire et une visite des RG chez mes parents en France. Naïve et sceptique je n’avais pas voulu croire que Berlin était un nid d’espion et je devais en faire les frais. J’étais dans le déni, je ne voulais pas croire que les Allemands de l’Est et les Soviétiques étaient des méchants influencée que j’étais alors par l’idéologie communiste répandue en France chez les intellectuels. Cette expérience m’ayant servi de leçon, je suis aujourd’hui très vigilante sur le déni, en particulier celui que partagent les socialistes sur l’islamisation de la France et la réalité du Jihad.

Le métro de Berlin passait par des lignes désaffectées parce que situées à l’Est. Faiblement éclairées elles laissaient voir des soldats en arme sur les quais et c’était lugubre. De manière générale, je trouve que les photos de l’époque du mur publiées actuellement dans la presse ne rendent pas compte de la noirceur, de la tristesse, de la menace et de la grisaille qui régnaient alors. Les images gravées dans ma mémoire sont toutes en noir, blanc et gris.

Il régnait à Berlin Ouest une intense vie culturelle car les artistes du monde entier venaient nous rendre visite dans notre île. J’ai pu voir danser Rudolph Noureeve et Margot Fonteyn, écouter Juliette Gréco et Vladimir Ashkenazy ainsi que les merveilleux concerts donnés par la Philharmonie de Berlin dans une salle à l’acoustique prodigieuse toute vêtue de bois. A l’extérieur, la HansaPlatz était peuplée de sculptures contemporaines et lotie de petits immeubles de style Bauhaus aux couleurs chères à Mondrian.

De nombreuses boites de nuit dont certaine gigantesques accueillaient une jeunesse ivre de plaisirs et de rencontres. On y croisait des étudiants et de jeunes soldats français, américains ou belges membres des troupes d’occupation. L’armée allemande démilitarisée était embauchée pour dégager les rues ensevelies sous la neige abondante dans ce climat continental.Je pense qu’à cette époque la population de Berlin était particulièrement jeune.

L’horreur de la guerre était prégnante avec de nombreux immeubles en ruine constellée d’éclats d’obus et la KurfûrstendamKirche décapitée. La plus atroce vision que j’eus fut celle des objets rassemblés par les Nations unies pour illustrer la Shoah. J’y vis des tapis tissés en cheveux de juifs, des abats-jour en peau de juif et du savon fabriqué avec de la graisse de juif. L’exploitation de l’homme vivant et mort n’aura jamais été poussée plus loin que par les Nazis, ce que de nombreuses personnes continuent à ignorer en utilisant le terme nazi à tort et à travers.

Redevenue capitale de l’Allemagne, Berlin est aujourd’hui l’une des métropoles les plus séduisantes d’Europe même si elle n’a pas encore fini de faire son ménage d’après guerre. Berlin reste une destination touristique privilégiée et on y fait toujours la fête.

Pour en savoir plus

 

 

 

 

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 229 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :