Flux RSS

Archives de Catégorie: sécurité

Daech, Etat islamique et vocabulaire

Pour compléter mon article sur l’État islamique et comprendre les problématiques de ce terrible danger, voici un article éclairant de Bernard Dick qui, contrairement à moi, est arabisant.

L.C.

« Dâ’ech » ou « État Islamique » : les dessous d’un vocabulaire

EGORGEMENT FOLEYÉgorgement du journaliste américain James Foley.

« Maintenant que vos forces aériennes militaires

nous bombardent quotidiennement » (E.I.) 

Notre Fabius national, qui décidément comprend tout, vient de décréter que nous devons utiliser l’acronyme arabe Dâ’ech en lieu et place d’ « État Islamique ». Laurent Fabius a suivi sans aucun doute les conseils de l’Union mondiale des oulémas (savants) musulmans qui vient d’appeler à ne plus utiliser l’expression « État Islamique », affirmant que le groupe jihadiste « viole tous les principes de l’islam » et « représente un danger pour l’islam et pour les musulmans dans le monde ». Que cache cette querelle lexicale ?

Fabius a déclaré lors de l’ouverture de la conférence de Paris : « L’État Islamique n’est ni État, ni représentatif de l’islam, – il est nécessaire de le faire reculer puis disparaître – […] ni ses égorgeurs représentatifs de l’islam». C’est ce même Fabius qui avait encensé le Front terroriste d’al-Nousra, franchisé al-Qaeda, par ces termes : «… parce que, sur le terrain,  ils font du bon boulot». Et pourtant les jihadistes d’al-Nousra font partie de ces mêmes coupeurs de têtes ! Fabius peut-il dire qu’ils continuent à faire du « bon boulot » ?

FABIUS ET JIHAD

 Laurent Fabius, notre Underdog national, nous rassure !

«  There’s no need to fear, Underdog is here »(1)

Les dessous d’une polémique lexicale

Tout d’abord, quand les terroristes d’al-Qaeda d’Irak se sont affranchis de la tutelle d’al-Zawahiri et se sont étendus sur le territoire syrien, ils ont autoproclamé un État en l’appelant : الدولة الإسلاميّة في العراق والشام c’est-à-dire Al-Daoula al-islamiyya fî al-‘Irak wa al-Châm, ce qui signifie « État Islamique d’Irak et du Levant (E.I.I.L.), d’où l’acronyme arabe Dâ’ech. Le pays du Châm (بلاد الشام) c’est-à-dire la Syrie géographique qui équivaut en français à l’appellation de « Levant » qui englobe : la Syrie actuelle, la province d’Alexandrette/Hatay (remise à la Turquie en juin 1939),  le Liban, la Jordanie, la Palestine, Chypre et la Cilicie au sud de la Turquie. En 1920, profitant de la dislocation de l’empire ottoman, la France, par le traité de Sèvres, avait envoyé ses troupes au Liban et en Syrie et obtenu alors de la Société Des Nations des mandats sur le Liban et la Syrie, couramment appelés « mandats du Levant ».

Dâ’ech devient l’État Islamique (E.I.)

Quand ensuite les hordes de Dâ’ech ont envahi Mossoul le 9 juin 2014  et se sont senties en puissance, leur chef, Abou Bakr al-Baghdadi, s’est autoproclamé calife et a changé la dénomination de l’État en « État Islamique » (E.I.). L’expression « Dâ’ech » était devenue  alors obsolète car restrictive géographiquement. Le nouveau calife s’est alors placé en position de Prince des croyants, c’est-à-dire le chef politique et religieux de tous les musulmans de toute la planète. D’ailleurs ses combattants viennent de partout : Afghanistan, Pakistan, Chine, Tchétchénie, Tunisie, Turquie, Arabie Saoudite, France, Angleterre, Allemagne, Autriche, Danemark et même États-Unis etc. …

On comprend parfaitement pourquoi les oulémas de l’islam, suivis par Laurent Fabius et le gouvernement français, veulent conserver l’acronyme  Dâ’ech : D’abord, pour beaucoup de Français, le mot Dâ’ech, prononcé tel quel, ne comporte pas l’expression « État Islamique ». Et pour l’État français, parler de Dâ’ech, cela permet de camoufler la notion de l’existence d’un projet islamique mondial, incluant tous les pays et bien sûr, la France. Cela veut dire : « Français ! Restez zen et ne craignez rien ! ». Ainsi, exit toute allusion à l’islam, à l’islamisme, aux musulmans,  et voilà, le tour est joué ! Il ne faut surtout pas affoler le peuple français …

Ensuite, pour le Conseil mondial des oulémas, refuser le terme d’État Islamique, c’est manier la takiyya dans sa plus belle expression. Tous ces « savants » de l’islam, qui, du matin au soir, et même la nuit, psalmodient les versets coraniques appelant au règne d’Allah sur toute la planète ne font rien d’autre que de souhaiter le califat et la domination de l’islam sur le monde. Ils veulent pour le moment se disculper, s’exonérer, faire des ablutions, hurler  que le jihad, les massacres, les égorgements, les têtes coupées, les crucifixions, les viols des non musulmanes n’ont rien à voir avec l’islam ni avec le Coran. Mais le mot « jihad » est cité 41 fois dans le Coran. Le jihad est dans la trame du Coran. Effacer État islamique du langage, c’est mettre la tête dans le sable, comme l’autruche, en attendant des jours meilleurs.

Il faut rappeler enfin que l’État Islamique, dans sa pratique barbare, est la réplique exacte du comportement belliqueux de l’islam et de son prophète rapporté par les hadiths et la sîra (la biographie de Mohammad). Par exemple, au verset 9 :14 du Coran (Le Repentir), on trouve cet appel à combattre : « Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant ». Il faut savoir que pour comprendre un verset, il faut se référer au tafsîr (exégèse) qui ne peut se faire qu’en se rapportant à la circonstance de la révélation concernée (أسباب النزول). Nous apprenons ainsi, que ce verset a été inspiré à Mohammad (par l’ange Gabriel) suite à l’assassinat de ‘Amr ibn Hishâm, un chef dit mécréant, par ‘Abdallah ibn Mas’oud, compagnon du prophète. Ibn Mas’oud a coupé la tête de ‘Amr, il lui a percé les oreilles pour la présenter à Mohammad. C’est donc cette décapitation qui « guérira les poitrines d’un peuple croyant ». L’État Islamique perpétue cet exemple à des centaines d’exemplaires. L’E.I. glorifie ce comportement sanglant et ces gestes barbares en  reprenant la terminologie propre au jihad : pour dire « couper », il emploie le mot « hazza » (حزّ) qui est tiré de l’histoire du jihad au lieu du mot arabe courant kata’a (قطع). Toute la différence est là. L’E.I. se situe dans la continuité historique de la guerre sainte.

Dans toutes leurs gesticulations, les ponces de l’islam, en ce temps de jihad, visent à se laver les mains devant les pratiques de ces rejetons du prophète qui ne font, en fait, en Syrie et en Irak (et ils le feront plus tard chez nous), qu’imiter le prophète et ses compagnons qui vécurent il y a 14 siècles… De l’hypocrisie pure !

Ceux qui veulent éclairer leurs concitoyens sur ce qu’est l’islam en réalité,  qu’ils leur montrent tout cru les vidéos des égorgements, les récits de viols en public, les massacres des opposants au quotidien, perpétrés par ceux qui font « du bon boulot » comme dit  Laurent Fabius, notre ministre toujours étranger aux affaires.

Bernard Dick

(1) Underdog, est celui qui part perdant face à un challenge ou un combat. « Pas besoin d’avoir peur, Underdog est là ! » est le slogan d’une série américaine de cartoons des années 1960-1970.

Au 16/09/2014

Nombre d’attaques terroristes islamistes mortelles

TERRORISME 23803 ATTAQUES-16-09-2014

Revue de presse du 18/09/2014

Mes choix personnels pour cette petite revue de presse. L.C.


  •  « Aujourd’hui, l’égalité des chances tend à s’imposer et les discriminations sont devenues la figure cardinale des injustices », entretien avec François Dubet, sociologue

    9 mai 2014 – L’accent mis sur l’égalité des chances et la méritocratie légitiment les inégalités scolaires. La compétition scolaire profite aux enfants des familles les plus favorisées. Entretien avec François Dubet, sociologue. Extrait de la revue Le Français aujourd’hui.

    Vos derniers travaux portent sur l’évolution et la mise en perspective des différentes manières de penser les inégalités sociales. Pouvez-vous résumer ces travaux pour nos lecteurs ?

    Il existe deux grandes manières de considérer les inégalités sociales. La première, plutôt européenne, liée au mouvement ouvrier et à la tradition de la gauche, pense qu’il importe d’abord de réduire les inégalités entre les positions sociales, de resserrer l’écart entre les plus riches et les plus pauvres. Dans ce cadre, on considère que les inégalités sociales sont principalement des inégalités de classes opposant les exploiteurs aux exploités. La justice sociale consiste à offrir des protections sociales contre les aléas de la vie et de l’économie, elle conduit à développer l’État providence et les services publics grâce à l’impôt progressif et à la redistribution. C’est ce que l’on a longtemps appelé le progrès social.

    Aujourd’hui, cette conception de l’égalité des places est mise à mal par la mondialisation qui met les Etats providence nationaux en concurrence. Elle est aussi affaiblie par le recul de la croissance et par l’affaiblissement de l’idée de solidarité quand les sociétés nationales deviennent plurielles et pluriculturelles. Par ailleurs cette conception de la justice a longtemps été aveugle aux inégalités imposées aux femmes et aux minorités car elle était construite sur la figure de l’homme travailleur et blanc sur laquelle étaient construits les droits sociaux. Mais tout au long du XXe siècle, l’égalité des places a très sensiblement réduit les inégalités sociales, même si l’État providence a surtout bénéficié aux classes moyennes.

    La seconde conception de la justice sociale, plutôt américaine, considère que la justice sociale est avant tout la promotion de l’égalité des chances méritocratique : chacun doit pouvoir réussir en fonction de son mérite. Dans ce cadre, les inégalités sont moins définies en termes de revenus et d’exploitation qu’en termes de discriminations et de traitement inéquitable des minorités privées de leurs chances de réussir. Ce modèle s’impose quand le premier faiblit, quand la société est plus individualiste et quand chacun a le droit égalitaire de vouloir réussir et d’échapper ainsi à sa condition sociale. Aujourd’hui, l’égalité des chances tend à s’imposer et les discriminations sont devenues la figure cardinale des injustices. Cependant il faut noter que, même si l’égalité de chances n’est pas contestable en termes de principes de justice, ce modèle de l’équité peut accroître les inégalités de positions dès lors que les vainqueurs et les vaincus de la méritocratie mériteraient leur sort. De plus ce modèle interroge la solidarité puisque la société n’est plus perçue comme un système fonctionnel, mais comme une compétition continue pour obtenir le succès, même quand cette compétition est équitable…

    édicaments à l’unité : expérimentation pour la délivrance des antibiotiques

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=analyse&id_article=1929&id_groupe=9&id_rubrique=28&id_mot=30

  • Qui est riche et qui est pauvre en France ?

    7 avril 2014 – L’Observatoire des inégalités publie les seuils de pauvreté, de richesse et le niveau de vie des classes moyennes pour les principaux types de ménages. Des données essentielles.


    Qui est pauvre, moyen ou riche selon le type de ménage ? Délimiter des frontières de niveaux de vie est une construction statistique. L’exercice est pourtant essentiel si l’on veut comprendre la société. Encore faut-il prendre quelques précautions. Nous publions des données détaillées de l’année 2011 par type de ménage. Elles sont obtenues à partir des déclarations d’impôts, auxquelles l’Insee a retiré les impôts directs payés et les prestations reçues (voir encadré méthodologique).

    Les frontières des niveaux de vie
    Limite des niveaux de vie mensuel selon le type de famille
    Unité : euros
    Seuil de pauvreté : 50 % du revenu médian Limite entre les catégories populaires (30 % inférieurs) et moyennes Revenu médian (seuil de 50 %) Limite entre les catégories moyennes et aisées (20 % supérieurs) Seuil de richesse : double du revenu médian
    Personnes seules 729 1 183 1 458 2 177 2 917
    Familles monoparentales 990 1 589 1 980 2 987 3 960
    Couples sans enfants 1 423 2 251 2 847 4 280 5 693
    Couples avec un enfant 1 710 2 773 3 421 4 890 6 842
    Couples avec deux enfants 1 921 3 122 3 842 5 567 7 683
    Couples avec trois enfants et + 1 884 3 001 3 768 5 621 7 535
    Ensemble 1 209 1 698 2 418 4 057 4 835
    Source : Insee. Données après impôts et prestations sociales. – 2011

    Qui est pauvre ?

    Une personne seule est considérée comme pauvre si elle vit avec moins de 729 euros par mois. Un couple sans enfant avec 1 423 euros et 1 921 euros avec deux enfants. Nous avons utilisé le seuil de pauvreté situé à la moitié du niveau de vie médian. Il ne s’agit pas du seuil de pauvreté officiel de l’Insee à 60 %, qui se situe à 814 euros. Le seuil de l’Insee est une valeur théorique pour une « unité de consommation » fictive, qui permet de comparer l’ensemble des formes de ménages entre elles. Nous présentons un découpage interne à chaque type de ménage, en fonction des revenus qu’il perçoit réellement et non des échelles d’équivalence utilisées par l’Insee.

    Qui appartient aux catégories populaires ?

    Si l’on définit les catégories populaires comme les 30 % du bas de l’échelle des revenus, elles perçoivent par mois au plus 1 183 euros pour une personne seule, 2 251 euros pour un couple sans enfant et 3 100 euros pour un couple avec deux enfants. Pour un célibataire, il s’agit environ du niveau du Smic pour un temps plein, auquel il faudrait ajouter les impôts et d’éventuelles allocations. Ce niveau est sans doute restrictif. S’il semble bas à certains, c’est qu’il intègre les personnes qui touchent des minimas sociaux, qui sont en temps partiel, au chômage, qui n’ont travaillé que quelques mois dans l’année ou qui touchent des petites retraites. Il ne s’agit pas des revenus des actifs en temps plein.

    Qui fait partie des classes moyennes ?

    Selon la définition que nous utilisons, les classes moyennes s’étendent des 30 % les plus pauvres aux 20 % les plus riches. Soit de 1 183 à 2 177 euros mensuels pour un célibataire, de 2 251 à 4 280 euros pour un couple sans enfant et de 3 122 à 5 567 euros pour un couple avec deux enfants. On est loin des chiffres des « classes moyennes » dont on parle souvent dans le débat public, et dont les revenus sont très supérieurs.

    Qui est aisé ?

    On qualifie d’« aisés » ceux qui se situent parmi les 20 % les plus riches. Ils disposent d’un niveau de vie supérieur à 2 177 euros mensuels pour un célibataire, 4 280 euros pour un couple sans enfants et 5 567 euros pour un couple avec deux enfants. Aisés ou pas ? Tout dépend de la perspective que l’on choisit. Avec 3 000 euros de niveau de vie par mois après impôts, un célibataire vit bien mieux que le reste de la population, il est objectivement à l’aise. Mais il ne gagne tout aussi objectivement pas grand chose s’il se compare aux 1 % les plus riches : les inégalités sont grandes au sein des tranches supérieures.

    Et les riches ?

    Nous considérons comme riche une personne seule qui touche plus de 2 917 euros par mois, un couple sans enfant qui vit avec plus de 5 693 euros, et un couple avec deux enfants au-delà de 7 683 euros. C’est le double du niveau de vie médian. Cette norme n’est ni plus ni moins subjective que celle qui fixe le seuil de pauvreté.

    Fixer un seuil de richesse déclenche immédiatement un tollé. Qu’est-on quand on dispose de deux fois plus que celui qui se trouve au milieu du gué des revenus ? Encore une fois, on n’est pas « riche », si l’on se mesure à une poignée de dirigeants du CAC 40. Mais on l’est très nettement, rapporté au plus grand nombre. Reste à savoir quelle perspective on adopte.

    En conclusion

    Toutes ces frontières sont critiquables. En tous cas, on ne peut que regretter la pauvreté du débat dans ce domaine. Un assez grand consensus existe pour maximiser le niveau de la pauvreté et minimiser celui de la richesse en élevant les seuils de ces deux catégories. Les classes moyennes deviennent un fourre-tout pratique permettant de rassembler des catégories hétéroclites. Comme le Crédoc, nous adoptons une position plus mesurée, qui n’est pas plus ou moins objective qu’une autre,…

    http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=1432&id_groupe=9&id_mot=130&id_rubrique=208


    Près de 800 millions d’adultes analphabètes dans le monde

    17 septembre 2014 – 800 millions d’adultes sont analphabètes dans le monde, soit 16 % de la population mondiale. 410 millions vivent en Asie et 190 millions en Afrique subsaharienne.


    781 millions de personnes de plus de 15 ans sont analphabètes dans le monde, soit 16 % environ de la population mondiale de cet âge. Dans les pays riches, la quasi-totalité de la population est alphabétisée. 410 millions d’analphabètes vivent en Asie du Sud et de l’Ouest, 187 millions en Afrique subsaharienne.

    Dans ces régions, le nombre d’analphabètes a augmenté depuis 1999, passant de 156 à 186 millions en Afrique subsaharienne et de 390 à 409 millions en Asie du Sud et de l’Ouest. Mais la progression a été moins marquée que la population. Résultat, les taux d’alphabétisme ont eux progressé (de 57 % à 59 % en Afrique subsaharienne et de 59 % à 63 % en Asie du Sud et de l’Ouest). Un phénomène lié à la progression de la scolarisation des jeunes.

    80 % des femmes sont alphabétisées dans le monde contre 89 % des hommes, ce qui, en creux signifie que le taux d’analphabètes est deux fois plus élevé chez les femmes que les hommes (20 % contre 11 %). En Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et de l’Ouest seules la moitié des femmes sont alphabétisées, alors que 68 % et 74 % des hommes le sont. Dans les pays arables, la proportion de femmes atteint seulement 69 %, contre 85 % chez les hommes. Dans certains territoires, les progrès sont très lents : en Afrique Subsaharienne, l’écart de taux d’alphabétisation entre hommes et femmes a très peu évolué entre 1999 et 2012, se réduisant de 20 à 18 points.

    Au bout du compte, la population en marge de l’écrit se réduit en proportion de la population totale, mais demeure considérable. Une situation d’autant plus alarmante que partout dans le monde la maîtrise de l’écrit devient de plus en plus indispensable, qu’il s’agisse de l’accès aux services, à l’information ou pour la défense de ses droits.

    L’analphabétisme dans le monde
    Nombre d’adultes analphabètes* en 1999 (milliers) Nombre d’adultes analphabètes* en 2012 (milliers) Taux d’alphabétisme en 1999 (%) Taux d’alphabétisme en 2012 (%)
    Monde 786 523 780 681 82 84
    Pays en développement 775 715 771 718 77 80
    Pays développés ns** ns ns ns
    Afrique subsaharienne 156 735 186 902 57 59
    Etats arabes 57 935 51 773 67 78
    Asie centrale 481 262 99 100
    Aie de l’Est et du Pacifique 127 020 88 067 92 95
    Asie du Sud et de l’Ouest 390 218 409 909 59 63
    Amérique latine et Caraïbes 38 488 33 030 90 92
    Amérique du Nord nd*** 16 495 nd 96
    Europe 6 678 4 788 99 99
    * plus de 15 ans ** non significatif *** non disponible
    Source : Unesco
    L’analphabétisme dans le monde
    Selon le sexe
    Unité : %
    Taux d’alphabétisme des femmes en 1999 Taux d’alphabétisme des femmes en 2012 Taux d’alphabétisme des hommes en 1999 Taux d’alphabétisme des hommes en 2012
    Monde 77 80 87 89
    Pays en développement 70 75 83 86
    Pays développés ns* ns ns ns
    Afrique subsaharienne 48 50 68 68
    Etats arabes 56 69 77 85
    Asie centrale 99 99 99 100
    Asie de l’Est et du Pacifique 88 93 95 97
    Asie du Sud et de l’Ouest 47 52 70 74
    Amérique latine et Caraïbes 89 92 91 93
    Amérique du Nord nd** 96 nd 97
    Europe 99 99 99 99
    Plus de 15 ans * non significatif **non disponible
    Source : Unesco

     http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=293&id_rubrique=163&id_groupe=20&id_mot=115

    _____________________________________________________________________________________________

    Interview de Michel Thooris, secrétaire général du syndicat France Police

     …

    Madame Taubira, prétend que sa réforme est au service de l’ensemble de la population, n’est-elle pas plutôt au service de ceux que par « gentillesse » le ministre Chevènement appelait « les sauvageons » ?

    Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, 100.000 condamnations fermes n’étaient pas exécutées du fait d’un manque de places dans les prisons et du refus d’en construire. D’une certaine manière, Christiane Taubira a raison ! À quoi bon prononcer des peines d’emprisonnement qui ne seront jamais exécutées ? Sa réforme aura au moins le mérite de régler le problème de la surpopulation carcérale, mais elle aggravera considérablement le problème de l’insécurité. C’est un choix. Notre parc carcéral n’a suivi ni l’évolution démographique de la population française ni l’évolution de la criminalité. L’idéologie selon laquelle l’incarcération n’est pas la solution a finalement triomphé. Cette réforme pénale est la concrétisation du discours consistant à dire que les délinquants ne sont pas responsables de leurs actes, que c’est la faute de la France. Dès lors, on accorde « aux sauvageons » selon Chevènement ou à « la racaille » version Sarkozy, un « droit » de commettre des infractions pour obtenir réparation d’un préjudice imaginaire en mettant la France à feu et à sang.

    Quelle est votre analyse de la situation dans ce que l’on nomme « les quartiers sensibles », ou les quartiers « populaires » tout est fait d’ailleurs pour euphémiser et donc éviter de parler des cités habitées à 90 % par des immigrés, légaux ou clandestins ?
    La sécurité des Français est-elle assurée ?

    L’ordre public n’est plus maintenu dans les banlieues. La première menace est le terrorisme islamique souvent en lien avec les gangs de narcotrafiquants. La seconde menace est liée à l’insuffisance d’infrastructures psychiatriques et au manque de prises en charge des patients atteints de troubles mentaux graves qui sont potentiellement dangereux pour la société. Enfin, la troisième menace est liée aux atteintes aux biens avec une criminalité organisée itinérante très mobile à travers toute l’Europe qui pille tout sur son passage. Les cités ne sont pas peuplées à 90 % par des étrangers. Les naturalisations en augmentation constante et les enfants de parents étrangers nés sur le territoire français font qu’aujourd’hui une très large majorité de la population qui vit dans les banlieues est de nationalité française, et pourtant les tensions communautaires et les revendications religieuses augmentent. La libanisation de la société française est malheureusement en marche. Sur la question du terrorisme, les affaires Merah et Nemmouche ont totalement changé la donne. Maintenant dans chaque racaille ou dans chaque sauvageon se cachent potentiellement un Merah ou un Nemmouche. En 2005, lorsque j’ai dénoncé le caractère religieux des émeutes, parlé d’intifada et demandé l’intervention de l’armée dans les banlieues, j’ai été très durement critiqué.

    Après l’affaire Mohammed Merah, après les affrontements quasi quotidiens entre la police et les « jeunes » pensez-vous que vos collègues acceptent de gaîté de cœur de servir de cible sans pouvoir répondre ? Alors que bien souvent la justice donne le sentiment de défendre les voyous plutôt que les policiers, l’action de la police est-elle selon vous reconnue par la population ?

    Oui, notre action est reconnue par la population lorsqu’elle est victime et qu’on a interpellé l’auteur ! Plus sérieusement, actuellement, même si les juges prononçaient des peines fermes tout azimut, elles ne seraient de toute façon pas exécutées faute de places dans les prisons. Dès lors, les juridictions font du tri lors des audiences correctionnelles. Pourtant, six grandes orientations changeraient radicalement la donne. 1° le principe d’individualisation de la peine doit être restreint. Lorsqu’on est reconnu coupable, les peines prononcées doivent s’approcher le plus possible des sanctions encourues. 2° il faut renoncer au système de confusion de peines et opter pour le système de cumul de peines. 3° il faut porter notre capacité carcérale à 110.000 détenus. 4° il faut frapper au porte-monnaie ; confiscation systématique et définitive des biens mal-acquis. 5° il faut donner des moyens à la psychiatrie. 6° il faut réinstaurer la double peine et expulser les étrangers condamnés.

    Ces derniers mois, plusieurs affaires ont relancé le débat, sur la légitime défense, ainsi, ce braqueur qui avait tenté un vol chez un bijoutier de la Marne, avec une arme tirant des munitions en plastique s’est retrouvé face à un commerçant qui, lui, avait une arme à balles réelles. Ce braqueur multirécidiviste qui avait déjà fait de nombreuses années de prison est mort de ses blessures.
    À Marseille, c’est un buraliste, qui a tiré sur des malfaiteurs. Un des braqueurs, âgés de 17 ans, a été blessé à la jambe.
    L’affaire du bijoutier de Nice, en septembre dernier, a fait également grand bruit un commerçant de 67 ans, qui a ouvert une bijouterie au chiffre d’affaires modeste, avait été victime d’une première attaque en 2012, un vol à la disqueuse le 11 septembre, il a tué, d’une balle dans le dos, l’un des deux braqueurs qui venait d’attaquer son magasin.
    En 2002, la cour d’assises du Tarn-et-Garonne a acquitté un boucher qui avait tué un cambrioleur, venu s’introduire chez lui avec un complice, en décembre 1999. La mort de ce garçon avait d’ailleurs à l’époque, provoqué des incidents dans le quartier de Montauban où résidait la victime. Toutes ces affaires et tant d’autres posent la question de la légitime défense, pensez-vous que celle-ci est la réponse des citoyens à ce qu’ils vivent comme une incapacité de la police ?
    Je pense surtout que les gens ont peur et qu’ils se disent « il vaut mieux que je tire le premier ». Les gens s’arment plus par peur que pour jouer au shérif. C’est l’explosion de la criminalité et la violence avec laquelle elle est commise qui provoquent l’augmentation des faits divers que vous citez. La police est rendue en partie inopérante à cause d’une mauvaise priorisation des missions et d’une procédure pénale qui freine la résolution des affaires en raison de sa lourdeur et des droits exorbitants accordés à la défense au cours de l’enquête pénale.

    Pensez-vous que cette « pseudo » incapacité est due à la vision par vos collègues de la démission de la justice relâchant une majorité des délinquants ?

    Non, c’est plus un problème de moyens que de motivation. On retire chaque jour un peu plus à la police ses moyens d’action. Le travail avec les indics n’existe quasiment plus en raison de l’interdiction des anciens modes de rémunération des sources. La provocation à l’infraction est également interdite. Les relations entre le policier et sa source ne doivent pas prendre la forme de chantage. Autrement dit, les indics n’ont plus rien à gagner à balancer et il n’est plus possible de mettre un peu de pression psychologique sur eux. Je ne crois pas qu’on peut faire de la bonne police sans renseignement, c’était une évidence bien avant Fouché. La garde à vue ne sert plus à la manifestation de la vérité, mais uniquement à garantir toujours plus de droits aux mis en cause. On est en train de tuer la police judiciaire et donc de mettre en péril l’ordre républicain.

    Et les autres syndicats au sein de la police nationale ?

    Le piston est un véritable cancer dans la fonction publique. Ce système a été créé et entretenu par et pour les syndicats. Leur vision du syndicalisme n’est pas la nôtre. Eux se battent pour des exemptions syndicales, des subventions. 1 voix dans l’urne c’est 15 € de subvention. Nous, nous battons pour des idées, pour un projet. L’administration passe toutes les réformes qu’elle veut depuis plus d’une décennie avec la bénédiction des syndicats, du port du matricule à la réforme des retraites en passant par la saisine de l’IGS et de l’IGPN en ligne, ils signent tout, ne s’opposent à rien. À part se critiquer entre eux, les syndicats de police n’aident en rien la police et les policiers. Avec France Police, nous voulons mettre un terme au clientélisme et supprimer la prime au mérite.

    Vos lecteurs peuvent — nous suivre aux adresses suivantes :

    http://syndicatpolice.blogspot.fr/

    https://twitter.com/francepolice

    https://fr-fr.facebook.com/SyndicatFrancePolice

    _____________________________________________________________________________________________

    Le maroquin de la Marocaine

    La nomination de Mme Najat Vallaud-Belkacem au poste de ministre de l’Éducation Nationale a soulevé un tollé général. Combien de Français ont failli suffoquer à la diffusion de cette information ? Il faut reconnaître qu’en France ce ministère est peut-être le seul à mériter l’attribut de républicain tant il est lié aux valeurs de notre République. Ce tollé a plusieurs raisons, absence totale d’expérience en la matière, ultralibéralisme sur des sujets de société notamment. Il en est une qui a été occultée : son allégeance à son pays d’origine, le Maroc.

    Après la suspension du service national obligatoire par le président Chirac en 1996, l’école républicaine reste le seul creuset d’intégration des futurs Français. Ce service militaire n’avait pas donné tous les espoirs escomptés sur le plan de l’intégration des descendants d’immigrés musulmans. Avec le mouvement jihadiste, les « recrues » de France seraient parties faire le jihad bien entraînées au maniement des armes  dans nos casernes et auraient constitué de la même façon, à leur retour une grande menace. En tout cas, on estime que 7 jeunes sur 10 issus de l’immigration musulmane refuseraient de défendre la France ou d’accepter de combattre contre un pays musulman. Contre l’État Islamique ? Que nenni ! Les chiffres sont là.

    C’est donc ce seul creuset de l’intégration que le président PS vient de mettre entre les mains de la personne la moins qualifiée pour cette mission d’intégration des jeunes étrangers issus de l’immigration. Pourquoi ?

    La raison est, non pas la double nationalité de NVB, mais sa double allégeance d’une part  de ministre  dans le gouvernement français à un poste régalien majeur de ministre de l’Éducation Nationale, d’autre part de membre désigné du Conseil Consultatif des Marocains à l’Étranger (CCME). Elle prétend avoir abandonné ce poste en décembre 2011. Or, sa démission de cet organisme est contestée par le journaliste marocain, Ali Amar, qui affirme qu’elle a été généreusement gratifiée parce qu’elle sert les intérêts du Roi du Maroc en encourageant l’identité nationale et religieuse des immigrés marocains. On peut dire que c’est une « empêcheuse d’intégration ».  Sa mission, imposée par le roi Mohammad VI, son roi et son tuteur, est de maintenir en France les Marocains dans leur communauté d’origine et dans le giron du pouvoir marocain. Une fonction hautement politique.

    Le problème est le suivant : comment NVB peut-elle concilier ces deux postes politiques qui sont aux antipodes l’un de l’autre puisque le CCME est opposé à l’intégration et que l’Éducation Nationale est censée faire tout pour l’intégration ?

    BELKACEM3

    La baby doll voilée du gouvernement socialiste

    lors d’une visite au Maroc en tant que ministre des Droits des femmes

    La presse marocaine opposée au Roi fustige la personnalité de NVB qui, estime-t-elle, joue double jeu. Elle qui aime se faire appeler NVB, qui est parvenue au pinacle dans la classe politique française, se définit, ainsi, non sans malice : Je suis « un pur produit de ce que certains appellent « l’immigration subie » et aujourd’hui pleinement française, sans cacher sous le tapis mes racines ». Où est la vérité de NVB ?

    Le Maroc a créé le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Étranger en décembre 2007. Le Conseil est composé de 37 membres choisis par sa Majesté le Roi du Maroc. Nommée à ce poste, NVB est devenue ainsi l’obligée de son mentor. Elle perçoit des émoluments de complaisance dont le montant est presque un secret d’État, information confirmée par l’ambassade du Maroc en France ainsi que par le site du CCME. Doit-elle déclarer ces émoluments en France ? A-t-elle réglé son dû au fisc français dans ces gratifications pour services rendus et à rendre ?

    CCME-MAROC-NVB001

    Acte de naissance du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Étranger

    (Prenez le temps de lire la page du B.O. du Maroc )

    Voici ce que relate Ali Amar sur les fonctions de NVB au sein du CCME : « Ah, le CCME ! Pour ceux qui ne savent pas ce qui se cache derrière cet acronyme, c’est pour résumer, la machine de propagande du royaume à l’international, sa cinquième colonne, son meilleur vecteur de fadaises et de mensonges sur ce Maroc qui serait en pointe de tout, un Maroc aussi éclairé que clairvoyant, un Maroc où la démocratie a subitement bourgeonné avec le règne de Mohammed VI, un Maroc où il fait bon vivre sous le soleil. […]. Elle est fière, [Najat Vallaud-Belkacem] d’être républicaine à Paris et thuriféraire et lobbyiste à grands frais de la monarchie à Rabat. Un grand écart aussi extravagant que surréaliste ». Ces remarques interpellent.

    Najat Vallaud-Belkacem a roulé, certes, pour Ségolène Royal puis pour François Hollande. En réalité, elle roule aussi pour le roi du Maroc. NVB est à l’origine du voyage au Maroc des deux candidats aux présidentielles, Ségolène Royal en 2007 et Français Hollande en 2012. Ordre de mission de Sa Majesté ? Que chercheraient les deux candidats ?

    Mais Najat Vallaud-Belkacem ne croit qu’à son étoile : « Je crois que c’est aussi l’occasion d’apporter le témoignage que l’on peut être parfaitement à l’aise avec une double culture et, pour ce qui me concerne, une double nationalité ». Il est certain que beaucoup d’Etats refusent de faire chuter la nationalité de ses émigrés et que le pays d’accueil ne peut sans doute qu’entériner la double nationalité.

    NVB aurait pu infléchir sa « double culture », elle qui est arrivée en France à l’âge de 4 ans, en tout cas avoir une culture prépondérante. Quand on a fait toute sa scolarité de 4 à 18 ans dans les écoles françaises. Sa culture française devrait être prépondérante. Mais le désir de sa famille, présente en France, a été de l’élever dans la culture de son pays d’origine, le Maroc. Élever son enfant dans la culture marocaine, c’est refuser son intégration. En tout état de cause, ce qui est bien plus grave que la « double culture » et la « double nationalité », c’est la double allégeance, surtout pour une femme politique. Pour la France, n’est-ce pas une trahison ?

    Dans la vie, il faut choisir, Madame la Ministre : vous ne pouvez pas être ministre de la République française et conserver votre allégeance au Roi de Maroc avec la mission de lobbying (sans dire plus) que vous effectuez pour le compte d’un État étranger.

    Bernard Dick

    Au 16/09/2014

    Nombre d’attaques terroristes islamistes mortelles

    TERRORISME 23803 ATTAQUES-16-09-2014

     ______________________________________________________________________

    Pourquoi demander l’indépendance maintenant? Que vont devenir la reine Elisabeth et l’Union Jack? Tout ce qu’il faut savoir pour comprendre le référendum en Ecosse

    Un manifestant pour le droit au référendum devant le Palais d’Édimbourg en janvier 2012.REUTERS / David Moir

    Sommaire

    1. Le référendum

    A quelle question les Ecossais doivent-ils répondre?

    Pourquoi parler de l’indépendance après plus de 300 ans d’union?

    Qui sont les partisans de l’indépendance?

    Et ses opposants?

    Qui a le droit de voter?

    Quand connaîtra-t-on le résultat?

    Quand serait proclamée l’indépendance?

    2. Les enjeux

    Si le «oui» l’emporte, l’Ecosse va-t-elle quitter la Grande-Bretagne ou le Royaume-Uni?

    Le Royaume-Uni changerait-il de drapeau?

    Elisabeth II serait-elle la dernière reine d’Ecosse?

    Le gaélique écossais remplacerait-il l’anglais?

    L’indépendance aurait-elle des conséquences sportives?

    L’Ecosse indépendante serait-elle reconnue en tant qu’Etat par la communauté internationale?

    Que se passerait-il si les autres pays ne reconnaissaient pas son existence?

    Qui serait éligible à la nationalité écossaise?

    Existerait-il une frontière entre le Royaume-Uni et l’Ecosse?

    L’Ecosse devrait-elle réadhérer à l’UE?

    L’Ecosse aurait-elle son armée?

    Qu’adviendrait-il du programme Trident basé en Ecosse?

    L’Ecosse adhèrerait-elle à l’Otan?

    La Grande-Bretagne garderait-elle le même statut à l’ONU?

    Qu’est-ce que ça changerait pour le PIB britannique?

    L’Ecosse pourrait-elle conserver la livre sterling?

    De quelle part de la dette publique britannique hériterait l’Ecosse?

    Comment seraient réparties les ressources pétrolières?

    Quelles entreprises pourraient quitter l’Ecosse?

    Que changerait l’indépendance écossaises à la vie politique britannique

    ________________________________________________________

    Écosse : si le oui l’emportait, quelles conséquences pour l’Union européenne ?

     Les Écossais décident aujourd’hui s’ils veulent rester ou non au sein du Royaume-Uni. Si la question est primordiale de ce côté de la Manche, elle intéresse aussi fortement le reste de l’Union européenne, comme en témoigne le nombre d’articles consacrés au sujet dans la presse. Exemple à suivre ou à craindre, les Espagnols observeront de près le scrutin. Les résultats auront également un impact sur l’Union européenne dans son ensemble.

     Les juristes européens auront peut-être à se pencher sur la question épineuse d’une adhésion de l’Écosse en cas de victoire des indépendantistes. "C’est la tuile dont le Vieux Continent se serait bien passée", affirme Le Figaro, pour qui la "réintégration de l’Écosse (…) n’est pas jouée d’avance". Le quotidien prend le contrepied du camp des "oui" et précise qu’au "contraire des promesses indépendantistes, [l'Ecosse] se retrouverait dans la même situation de droit que le Monténégro ou tout autre candidat".

    Le Monde, quant à lui, parle de "magma administratif" en cas de négociation d’adhésion, qui risque pour l’Union européenne de "renforcer son image de monstre bureaucratique". Des questions se posent sur les clauses plus favorables accordées au Royaume-Uni, dites d'"opt-out ". En cas d’adhésion d’une Écosse indépendante, les conserverait-elle ?

    Libération n’est pas si catégorique sur les conséquences du oui au référendum et affirme que "la réponse n’est pas évidente faute de précédent". Le site ajoute que "rien n’est prévu dans les traités européens" : l’Écosse n’aurait donc peut-être pas à renégocier son adhésion.

    Le référendum soulève les passions même en dehors des îles britanniques.  Washington, Pékin et Madrid se sont prononcées en faveur du non. Les craintes d’un effet domino en Europe se font sentir. Pour la Tribune,  "cette ‘peur’  semble bien artificielle. En dehors du cas espagnol, les autres régions d’Europe ne semblent pas, pour le moment, réellement concernées".

    Le Monde, quant à lui, en conclut que "cette actualité, perçue comme exotique à Paris quand elle semble dramatique à Londres ou Madrid, est d’abord une belle leçon de démocratie".

    http://www.touteleurope.eu/actualite/revue-de-presse-ecosse-si-le-oui-lemportait-quelles-consequences-pour-lunion-europeenne.html

    ________________________________________________________________________________________

     Levallois-Perret Levallois : l’entraîneur de tennis accusé de viol retourne en prison

    http://www.leparisien.fr/levallois-perret-92300/levallois-l-entraineur-de-tennis-accuse-de-viol-retourne-en-prison-18-09-2014-4145325.php

    V.M. | Publié le 18.09.2014, 13h18 | Mise à jour : 13h27

    Andrew Geddes avait été remis en liberté sous bracelet électronique contre l'avis du juge d'instruction en charge du dossier et du parquet qui a fait appel.

    Andrew Geddes avait été remis en liberté sous bracelet électronique contre l’avis du juge d’instruction en charge du dossier et du parquet qui a fait appel. | DR

    Andrew Geddes va retourner en prison. L’entraîneur de de Levallois, mis en examen pour viols le 7 mai dernier, et placé en détention provisoire, avait obtenu sa remise en liberté sous bracelet électronique lundi de la semaine dernière.

    Mais le parquet de Nanterre considérant qu’il risquait de s’enfuir et redoutant une «récidive» avait immédiatement fait appel de cette décision.

    Ce jeudi matin, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles a retenu les arguments du parquet en ordonnant son incarcération. Andrew Geddes a été arrêté à la barre et aussitôt reconduit dans une cellule de la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy (Yvelines). L’entraîneur de tennis est soupçonné d’avoir abusé de trois de ses élèves, des joueuses de tennis à l’avenir prometteur membre du club de Sarcelles (Val-d’Oise), entre 1999 et 2005.

    _______________________________________________________________________________________________

    Paris : policiers et pompiers attirés dans un guet-apens

     Cécile Beaulieu | Publié le 18.09.2014, 11h41 | Mise à jour : 11h46

    http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-policiers-et-pompiers-attires-dans-un-guet-apens-18-09-2014-4145183.php

    Voiture brûlée, jet de projectiles, parebrise brisé: le secteur de la porte d’Italie, dans le XIIIe arrondissement de , s’est brièvement enflammé la nuit dernière. Il n’était pas tout à fait minuit, lorsqu’un groupe de plusieurs dizaines de jeunes du quartier s’en est pris à des pompiers, appelés pour une voiture en feu, rue Paul-Bourget, en jetant différents objets dans leur direction, au point que leparebrise du camion d’intervention a volé en éclats.

    Appelés en renfort, les policiers, tout comme les pompiers ont été contraints de se replier quelques centaines de mètres plus loin, porte d’Italie, avant que les jeunes s’éparpillent, sans faire de blessés. Cette brusque scène de violences urbaines pourrait être liée à une course poursuite entre la police et l’un des meneurs du quartier, il y a deux jours, dans laquelle le jeune homme avait chuté de son scooter et s’était blessé. Il est aujourd’hui en voie de guérison, mais les plus folles rumeurs sur son état de avaient couru dans le secteur, certaines affirmant qu’il se trouvait entre la vie et la , d’autres prétendant qu’il devait subir une amputation.

    Quant à l’incendie de la voiture, rue Paul-Bourget, il pourrait avoir été provoqué intentionnellement, pour attirer les forces de l’ordre dans un guet-apens. Un vaste dispositif de sécurité a été mis en place dans le quartier de la porte d’Italie, et le maire (PS) de l’arrondissement, Jérôme Coumet, accompagné d’un représentant du préfet de police, Bernard Boucault, rencontrera policiers et pompiers ce jeudi après-midi.samourai

    ________________________________________________________________________________________

    Rhône-Alpes Carrefour condamné après le licenciement d’une salariée voilée

    La société de grande distribution a été condamnée jeudi par le conseil des prud’hommes de pour avoir licencié en 2010 une caissière voilée. Le licenciement deHafida Treille, 44 ans, a été reconnu «sans cause réelle» et Carrefour devra s’acquitter de 10 000 euros de dommages et intérêts.

    Hôtesse d’accueil dans un hypermarché de Villeurbanne (Rhône), Haifda Treille avait fait l’objet d’une procédure de licenciement après être revenue d’un congé parental en portant un foulard sur sa , manifestant son appartenance à la religion musulmane. Selon le groupe de grande distribution, la décision de son ex-salariée ne respectait pas le règlement intérieur, interdisant tout signe ostentatoire à caractère politique, syndical et religieux pour les personnes en relation avec la clientèle.

    Me Haouda Hathroubi, avocate de l’ex-salariée, a mis en avant le principe de «neutralité absolue» édictée dans le règlement intérieur qui se heurte, selon elle, à la liberté religieuse garantie par la constitution française et la cour européenne des droits de l’Homme. «Elle a eu l’impression d’être victime de discrimination. Cette décision lui permet d’être restituée dans sa dignité», a commenté l’avocate.

    Une porte-parole du groupe a indiqué que Carrefour ne souhaitait pas réagir avant d’avoir pris connaissance des motivations du jugement. Les deux parties ont deux mois pour interjeter appel de la décision.

Les femmes se convertissent à l’Islam pour faire la nique aux houris

L’islam, tel qu’on le parle sur l’Internet n’est que promesses de paradis contre soumission, promesses de menaces pour celles et ceux qui ne se soumettent pas, exaltation de la force virile armée avec des milliers d’images de barbus brandissant leur phallus et éructant la haine, culpabilisation conduisant à l’exclsuion ou à la mort de celles et ceux qui ne suivraient pas les préceptes du coran traduits par des imams souvent illettrés et violents, etc.

Je vous livre cet extrait d’un blog apparemment de tendance sunnite (comme Daech) sur les promesses aux femmes pieuses de rajeunissement, de re-virginité et d’embellissement pour pouvoir au paradis rivaliser avec les houris -prostituées sacrées.

J’ai souligné en rouge les passages les plus savoureux.

Je sais, des Musulmans me diront que les propos de le monde des merveilles « Badi El Arwah Ua biladi El Af’rah » de Ibn Qayyim Al-Jawziyyah, ce n’est pas le véritable islam, les Chiites diront que c’est sunnite, les Salafistes diront que c’est de l’islam corrompu ou que sais-je. De toutes façons, nous avons bien compris que le jour venu, toutes les sectes musulmanes seront unies contre les koufirs que nous sommes.

L.C.

8 septembre 2011 http://milatou-ibrahim.over-blog.com/article-les-femmes-terrestres-et-le-paradis-ibn-al-qayyim-jawziyya-83651243.html Ci-dessous, illustrations de ce blog.

La Religion d'Ibrahim

Kibar-Bendera.jpg

ban2.jpg

 

Les Femmes terrestres et le Paradis (Ibn Al-Qayyim Jawziyya)

Les Femmes terrestres et le Paradis

Ibn Al-Qayyim Jawziyya

-rahimahoullah-

Dieu dit: « Les Musulmans et les Musulmanes, les Croyants et les Croyantes. Ceux et celles qui obéissent totalement à Dieu et à Son Prophète, ceux et celles qui sont toujours  véridiques et sincères, ceux et celles qui font toujours preuve de patience, ceux et celles qui sont profondément recueillis, ceux et celles qui font l’aumône, ceux et celles qui observent le jeûne obligatoire, ceux et celles qui voilent et préservent leurs parties intimes, ceux et celles qui ne cessent d’évoquer Dieu, ceux-là Dieu leur a préparé une absolution et une récompense énorme. »  (533, V35)

«  Celui, homme ou femme, qui accomplit un tant soit peu de bonnes œuvres tout en étant Croyant, celui-là entrera au Paradis et ne subira pas la moindre injustice. » (54, V124)

 

« Quiconque a fait une bonne oeuvre, qu’il soit homme ou femme, tout en tant croyant, Nous lui assurerons une vie agréable dans ce monde et Nous leur donnerons leur salaire selon le meilleur de ce qu’ils faisaient. » (516, V97)

Tous les commentateurs sont d’accord pour dire que tout homme ou toute femme qui met en pratique ces versets, Dieu l’acceptera au sein de Ses Paradis. Il tient toujours Ses promesses.

Dieu dit: «  Afin qu’Il introduise les Croyants et les Croyantes dans des jardins sous lesquels coulent des rivières et où ils seront pour l’éternité et afin de leur effacer leurs péchés. Cela est auprès de Dieu un très grand succès. » (S48, V5)

 

Il fera entrer les Croyants et les Croyantes grâce à leur soumission et leur combat dans la voie de Dieu, dans les Jardins de délices sous lesquels coulent des fleuves du Paradis, où ils seront logés éternellement. Là, ils trouveront d’autres compléments. Après ces félicités il n’yen aura pas d’autres.

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit: «  Nous les avons faites à la perfection. » (S56, V35)

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit au sujet des femmes terrestres au Paradis qu’il les recréera une nouvelle fois avec des formes uniques, au Paradis. Il leur offrira une toute nouvelle régénération, dans une beauté accomplie, contraire à celle de la vie terrestre. La vieille redeviendra jeune et la laide très séduisante.

Les savants ont dit : "Dieu recréera les vieilles femmes à la peau complètement ridée, laides, au dos courbé, aux membres grêles, les cheveux raréfiés sur la tête, édentées, très déficientes et ayant une vision très faible, en de belles, jeunes, gracieuses, séduisantes et superbes femmes parfaites."

 

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit:

«  - Nous les avons faites à la perfection.

- Nous en jîmes des vierges.

- Pleines d’amour et toutes du même âge. » (S56, V35 à 37)

 

C’est-à-dire, elles redeviendront vierges et le resteront après chaque relation sexuelle avec leur propre mari. Le premier contact étant le moment le plus mémorable pour la femme. La première nuit de noces lui est indélébile. Elles resteront fidèles, amoureuses de leur époux, tout leur amour se verra concentré sur leur mari. Elles seront gracieuses, ayant toutes le même âge, comme leur conjoint: trente-trois ans.

Oum Salama (que Dieu l’agrée) a dit: « J’ai demandé au Messager de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) l’explication de ces versets : « Nous les avons fuites à la perfection. Nous en fîmes des vierges. Pleines d’amour et toutes du même âge. » (S56, V35 à 37)

 

Il m’a répondu: « Ô Oum Salama! C’est celles qui sont mortes dans la vie, vieilles, fripées, dont la vision s’était affaiblie. Après leur vieillesse, Dieu les récréera jeunes, ayant le même âge. »

Dans le Hadith: « Une vieille femme arriva chez le Prophète de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) et lui dit: "Ô Envoyé de Dieu! Invoque pour moi Dieu, afin qu’il me fasse entrer au Paradis.

 

Il lui répondit: « Ô Oum Foulan (Untel) ! Les vieilles femmes ne sont pas admises au Paradis »

 

Elle retourna chez elle en pleurant.

 

Il dit: «Annoncez-lui que les vieilles femmes ne sont pas admises au Paradis ». »[1]

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit:

«  Nous les avons faites à la perfection.

  • Nous en fîmes des vierges.
  • Pleines d’amour et toutes du mime âge.» (S56, V35 à 37)

Dieu (loué soit-Il) dit: « Ces femmes seront d’une éthique irréprochable avec un visage éclairé d’une beauté sans pareille. »

 

On posa la question suivante au Prophète de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) : « "Est-ce que les femmes terrestres seront mieux que les Houris."

 

- Il répondit: «Effectivement, les femmes terrestres seront préférables aux Houris. Elles seront préférables aux Houris qui les entoureront.»

 

Je lui ai demandé: «Mais pourquoi ?» Il me répondit: «Par leur Office, leur jeûne et leur adoration à Dieu (qu’Il soit magnifié). Dieu leur octroiera une lumière sur leur visage, les vêtira avec la soie authentique dont les couleurs se marieront parfaitement avec le vert de leurs habits et le jaune de leurs parures en or. Leurs braseros seront de musc, leurs peignes en or. Elles chanteront avec une voix plus sublime que celles des Divas. »

 

Elles diront: "Nous sommes les éternelles, nous sommes les plus heureuses, nous sommes jeunes éternellement, agréées continuellement. Favorisés seront nos maris qui nous retrouveront." »

Oum Salama demanda au Messager de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) : « "La femme qui fut mariée deux, trois ou quatre fois avec des maris différents, ensuite elle décède. Si elle se retrouve au Paradis, ainsi que ses maris. A qui sera-t-elle ?"

 

Le Prophète (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) lui répondit: «ô Oum Salama, elle aura le privilège de choisir parmi eux, celui dont l’éthique fut la meilleure. Elle dira:mon Dieu! Celui-là fut d’une conduite irréprochable avec moi. Je le prends pour époux."

 

Ô Oum Salama! La bonne éthique s’est accaparée les biens de ce monde et ceux de l’Au-delà ». »

L’Envoyé de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) a dit: «Par celui qui m’a envoyé avec la vérité. Vous connaissez vos femmes et vos demeures. Au Paradis ce sera exactement la même chose que sur terre. L’homme entrera dans ses palais, où il trouvera soixante-douze Houris, que Dieu a créés pour lui, et deux femmes terrestres. Ces dernières seront favorisées par rapports aux Houris, grâce à leur adoration de Dieu dans la vie d’ici-bas. Le conjoint entrera chez l’une d’elles dans un salon fait d’émeraude, elle sera sur un lit en or orné de perles, elle portera soixante-dix robes fines en satin et en brocart, lorsqu’il posera sa main sur son dos il la verra à travers sa poitrine, malgré ses vêtements, ses os et sa peau.

 

Il verra à travers ses habits la moelle de sa jambe, comme si quelqu’un parmi vous regardait un fil à travers une émeraude. Son foie sera vu comme une glace. Une fois ensemble, ils ne se lasseront jamais. Après chaque relation sexuelle, elle redeviendra vierge. Au cours de leurs ébats amoureux, il n’y aura ni sperme, ni sécrétion de la femme.

 

Une voix retentira: "Nous savons que vous ne vous lassez pas l’un de l’autre, mais n’oublie pas que tu as d’autres femmes." Il fera un tour chez elles, une par une. A chaque fois qu’il se présentera chez l’une d’elles, elle lui dira: "Par Dieu, au Paradis, il n’y a pas mieux que toi. Dans le Paradis, il n’y a pas autre chose de mieux que toi." »

Selon Abi Saïd, le Messager de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) a dit: «Lorsque les habitants du Paradis auront des relations sexuelles avec leurs femmes, ces dernières redeviendront vierges» Dieu (qu’Il soit magnifié) dit: « Sachez que Dieu ramène la terre à la vie après qu’elle est morte. Voilà que Nous vous avons clairement exposé les versets, peut-être comprendrez-vous.

- Ceux qui font l’aumône et celles qui font l’aumône et qui ont accordé à Dieu un emprunt de bon aloi, cela leur sera rendu au décuple et ils ont de plus un salaire généreux. » (S57,V17 à 18)

Ceux et celles qui font la charité avec leurs propres biens au profit des nécessiteux, ne désirant que la récompense divine, tous leurs biens dépensés dans la voie de Dieu, avec un coeur sincère, seront doublement récompensés. La bonne action sera multipliée par dix. Ils auront en plus l’entrée au Paradis.

Nombreuses sont les femmes à qui Dieu dans Son Saint Coran annonça la bonne nouvelle de leur entrée au Paradis, comme Assia bent Mouzahim, la femme de Pharaon, Marie bent Imran, mère de Jésus.

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit:

« Dieu fit exemple de ceux qui ont cru en la femme de Pharaon quand elle dit: "Seigneur! Construis-moi auprès de Toi une maison au Paradis. Sauve-moi de Pharaon et de ses agissements et sauve-moi de la gent injuste." Et Marie, la fille de Imran, qui préserva son organe pudique, Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle crut aux Paroles de son Seigneur et à Ses Livres et elle fait à jamais partie des humbles dévots. » (S66, V11-12)

Assia bent Mouzahim a cru à la révélation de Moïse. Elle n’adora que Dieu et crut en Lui. Elle renia Pharaon et ceux qu’ils adoraient lui et son peuple. Pharaon fut averti de sa croyance et ordonna la torture à son encontre afin qu’elle renonce à sa croyance en un Dieu Unique. Elle persista dans sa voie. Après quelque temps, lorsqu’il vit qu’elle ne voulait pas renoncer, Pharaon donna l’ordre criminel de la tuer. On devait l’écraser avec un grand rocher. Elle avait auparavant, invoqué Dieu afin de lui construire un demeure au Paradis. Les savants ont dit:

"Elle avait choisi le voisinage de Dieu avant la demeure.

Elle a dit: "Ô mon Dieu! Construis-moi une demeure chez Toi au Paradis. Elle espérait le voisinage d’Allah, avant son espérance des palais. Avant sa mort, elle vit sa demeure au Paradis, elle souria."

Pharaon (qu’Allah le maudisse) dit: « Ne voyez-vous pas sa folie? Nous la torturons et allons la tuer, mais elle, elle sourit. »

Dieu retira son âme et l’éleva au Paradis avant qu’ils n’eurent le temps de la tuer.

Hassan El Basri a dit: "Lorsqu’elle demanda secours à Dieu, Allah la secourut, Il l’éleva au Paradis où elle mangea et but dans une grande félicite. Il la sauva des Coptes fidèles au tyran Pharaon." (on comprend pourquoi les Coptes sont persécutés par les Musulmans en Egypte …LC)

En ce qui concerne Marie, fille d’Imran, mère de Jésus, elle fut choisie par Dieu dans la vie terrestre avant l’Audelà.

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit: « Et les Anges dirent: "Ô Marie Dieu t’a élue, t’a purifiée et t’a élue au-dessus des femmes des Humains… »  (83, V42)

Le Prophète de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) a dit: «Parmi les hommes, nombreux sont excellents. Mais les femmes parfaites sont: Assia épouse de Pharaon, Marie fille d’Imran, Khadija fille de Khoueiled et la bonne conduite de Aicha est excellente, comparée aux autres » Rapporté par Boukhari et Mouslim.

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit:

« . Les gens du Paradis ont aujourd’hui une occupation qui les remplit de bonheur.

  • En compagnie de leurs épouses, accoudés sur des lits d’apparat, ils se délasseront sous les ombrages.
  • Ils trouveront des fruits et ils y ont ce à quoi ils prétendent.

- "Paix et salut !" paroles d’un Seigneur infiniment Miséricordieux. » (S36, V55 à 58)

Les habitants du Paradis, femmes et hommes, seront occupés par leur félicité et leurs délices, plus que par autre chose. Les femmes, en compagnie de leur époux, mangeront des fruits, allongés sur des divans, écoutant des chansons et musiques surnaturelles, où n’existera ni chaleur solaire, ni froid, avec tout ce qu’ils désireront, et le complément.

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit: « Paix et salutations d’un Dieu Clément et Miséricordieux. »

 

Dieu dit : « Seigneur! Introduis-les dans les Jardins d’Eden que Tu leur as promis ainsi qu’à ceux de leurs pères, de leurs épouses et de leurs progénitures qui ont été vertueux. C’est Toi Le Tout-Puissant et Le Sage. » (S40, V8)

Le jour où la création sera devant Dieu, les Anges invoqueront Dieu, afin que ceux qui auront eu le Paradis pour récompense soient suivis de leur femme et de leurs enfants qui vivaient avec eux dans la vie ici-bas, jusqu’à ce qu’ils soient avec eux, et qu’ils soient installés dans des palais voisins.

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit: « Afin que Dieu soumette aux tourments les hypocrites, hommes et femmes les associateurs et les associatrices. Et afin que Dieu agrée le repentir de Croyants et des Croyantes. Dieu est infiniment Absoluteur et Miséricordieux. » (S33, V73)

Ces Croyantes en Dieu (exalté soit-Il), en Ses Prophètes, en Ses Anges et en Ses livres, les pratiquants selon les ordres divins, et ceux de Son Prophète Mohammed si par hasard il venait à leur manquer quelques bonnes actions pour leur entré au Paradis, Allah (loué soit-Il) leur pardonnera et les fera introduire avec les Croyants et les Croyantes, qui seront sauvés par la grâce de Dieu et leurs bonnes actions au Paradis.

Dieu (qu’Il soit magnifié) dit: « Votre salut ne tient nullement à vos illusions ni à celles des gens du Livre, mais celui qui fait une mauvaise action en aura la juste récompense et il ne trouvera en dehors de Dieu ni patron ni secours.

- Celui, homme ou femme, qui accomplit un tant soit peu de bonnes oeuvres tout en étant Croyant, celui-là entrera au Paradis et ne subira pas la moindre injustice. » (S4, V123 à 124)

Les Croyantes qui feront les bonnes actions auront leur rétribution auprès de Dieu, équivalente à ceux des Croyants, grâce à l’impartialité de Son jugement. Elles auront le plus haut Paradis (al Firdaws). Les conditions d’entrée n’auront aucun rapport avec le sexe (masculin ou féminin). Elles passeront par la foi et la soumission à Dieu et à Son Prophète Mohammed Les femmes goûteront toutes les félicités du Paradis, en commençant par ses nourritures et ses relations sexuelles.

 

On a posé la question suivante au Messager de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) : « "Est-ce que les femmes auront le même ravissement pendant la relation sexuelle que leur époux ?"

 

Il leur répondit: «Les pieuses pour les pieux auront le même ravissement que vous dans la vie. Elles vous goûteront, mais ne tomberont jamais enceinte»» Rapporté par Imam Ahmed.

 

Il y a plusieurs Hadith relatant l’entrée au Paradis des femmes terrestres. Les femmes terrestres seront les maîtresses dans le Paradis, elles auront les plus hautes places comme: Assia bent Mouzahim, épouse du Pharaon, Marie bent Imran, mère de Jésus (‘aleyhi salam), Khadija bent Khoueiled, épouse de Mohammed (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) et Fatima bent Mohammed, épouse de l’Imam Ali (qu’Allah les agrée), tout comme les Prophètes et les Messagers, les martyrs et les véridiques. L’Ange Gabriel est venu voir l’Envoyé de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) et lui dit: "ô Messager de Dieu! Voilà Khadija qui arrive avec un plat. Dès qu’elle arrivera, donne-lui le salut de Son Dieu, et annonce-lui la bonne nouvelle d’un palais dans le Paradis de roseaux en perles, dans lequel il n’y aura ni bruit ni fatigue." Rapporté par El Boukhari.

Lorsqu’il lui annonça la bonne nouvelle, elle lui répondit: "Dieu est la Paix et sur Gabriella Paix et sur toi, ô Messager de Dieu la Paix et la bienfaisance ainsi que Sa bénédiction !"

Or sa demeure fut dans la vie comme un Paradis, sans bruit ni fatigue. Logique, puisque le locataire fut Mohammed avec sa conduite exemplaire et parfaite. Le calme, la quiétude, le bien-être et la béatitude les enveloppèrent. Mais Allah a échangé sa maison de pisée contre un palais de roseaux en perles ciselées, au Paradis.

Dieu lui annonça la bonne nouvelle de son vivant, parce qu’elle fut la première créature à embrasser l’Islam. Elle accepta avec courage et détermination tous les problèmes créés par les Qoreich, qui refusèrent l’Islam. Lorsqu’elle mourut (que Dieu l’agrée), Fatima-Zahra demanda à son Père (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) l’emplacement qu’occuperait sa mère auprès de Dieu.

Il lui répondit: «Dans un palais de roseaux en perles ciselées, où ne règne ni bruit ni fatigue, ni exaspération. Entre Marie, mère de Jésus et Assia, épouse de Pharaon »

- Elle dit: "Sont-ce ces roseaux?" En lui montrant les roseaux qui poussent au bord des oueds.

 

Il lui répondit: «Non, des roseaux de perles, d’émeraudes et de diamants. C’est un palais en supplément pour la première croyante de l’Islam. C’est comme dit le Hadith: Celui qui construit une mosquée, Dieu lui construira un palais au Paradis, en supplément. »

Ibn Abbas a dit: L’Envoyé de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) traça quatre traits sur le sol et dit: «Savez-vous ce que c’est ?» Nous répondîmes: "Dieu et Son Prophète le savent." Il nous a répondu: «Les meilleures femmes du Paradis: Khadija bent Khoueiled, Fatima beni Mohammed, Marie bent lmran et Assia bent Mouzahim épouse de Pharaon» Mousnad d’Ahmed.

Selon Anas, le Prophète de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) a dit: «Les meilleures femmes des mondes: Marie, bent Imran, Khadija, bent Khoueiled, Fatima, bent Mohammed et Assia, épouse de Pharaon»

Plusieurs femmes condisciples, à qui le Messager de Dieu annonça la bonne nouvelle, de leur vivant, de leur entrée au Paradis, furent: Sournia bent Khoubat (que Dieu les agrée) qui fut torturée avec sa famille par les Qoreich, chaque jour que le Prophète passait à leur proximité, il leur disait: «Patience, Ô famille de Yasser votre rendez-vous est le Paradis»

 

Asma’a bent Abi Bakr Es-Sediq : «Tu auras grâce à cela deux ceintures au Paradis» Il dit concernant Fatima bent Assad, mère de l’Imam Ali (qu’Allah les agrée): «Je lui ai passé ma chemise dans l’espoir que le feu de la Géhenne ne la touchera jamais, avec la permission de Dieu»

Celui qui n’entrera pas en Enfer ira au Paradis, selon ses actions, mauvaises ou bonnes. L’Envoyé de Dieu dit à Baraka, bent Ta’ âlaba l’Ethiopienne, mère de Ayman: «Celui qui désire se marier avec une femme du Paradis, qu’il épouse Oum Ayman»

Le Prophète de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) dit au sujet de l’épouse d’Abi Bakr, mère de Aïcha, Oum Roumana bent Aâmir: «Celui qui veut voir les Houris, n’a qu’à regarder Oum Roumana»

Il annonça la bonne nouvelle à Oum Salim bent Malhan, mère de Anas, le serviteur du Prophète : «Je suis entré au Paradis et j’ai rencontré Roumaïssa épouse d’Aba Talha»

Il qualifia Oum Waraqa de martyre et la martyre ira au Paradis. Le Messager de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) lui dit: «Reste chez toi, tu mourras en martyre»

Et d’autres encore reçurent la bonne nouvelle de leur entrée au Paradis: parmi les femmes des Ansar et les femmes des émigrés (Mouhajirat), celles qui furent présentes au serment de Aqaba et celles qui furent présentes au serment du Redwan à El Houdeibia (que Dieu les agrée toutes). Dieu fera entrer sans jugement celle qu’Il agrée au Paradis.

Et celle à qui le Prophète reconnaît la foi sincère. Il dit: «Ces quatre femmes sont des Croyantes: Maïmouna, Oum El Fadl, Salma et Asma’a»

La mère qui a tout fait pour élever seule ses orphelins. Selon Abou Houreira le Prophète dit: «Je serai le premier à qui l’on ouvrira la porte du Paradis, excepté une femme qui me disputera l’entrée. Je lui demanderai: Qu’est-ce que tu as et qui es-tu? Elle me répondra: "Je suis la femme qui éleva et éduqua seule ses enfants, dont le mari décéda et les laissa en bas âge" »

Le sort des femmes mécréantes

Les femmes qui ne sont pas croyantes et celles qui font tout pour leur ressembler, iront toutes en Enfer, à cause de leurs mauvaises actions, de leur mécréance vis-à-vis de Dieu, de Ses Prophètes et de Mohammed le sceau des Messagers. Dans l’Au-delà, il n’y aura aucune différence entre les hommes et les femmes pour l’entrée en Enfer.

Dieu jugera chacun d’eux avec impartialité, pour sa foi et ses actions. Il n’est pas injuste envers ses créatures.

Dieu dit: « Rassemblez ceux qui ont commis de la mécréance ainsi que leurs épouses et tout ce qu’ils adoraient…

  • en dehors de Dieu. Conduisez-les vers la Fournaise ardente.» (S37, V22 à 23)

Ibn Abbas a dit: « "Il rassemblera les oppresseurs et leurs femmes mécréantes, infidèles, et toutes celles qui leur ressemblent. Ainsi que celles qui ont désobéi, comme les fornicatrices, les criminelles (c’est-à-dire celles qui se font avorter). Celles qui ne croyaient pas en Dieu et en Ses Dieu (qu’Il soit magnifié) dit: «  Ô Prophète ! Combats les Négateurs et les Hypocrites et sois rude avec eux 1Leur asile sera l’Enfer et quelle affreuse destinée! M Dieu a fait un exemple de ceux qui ont mécru en la femme de Noé et la femme de Loth. Elles étaient avec deux vertueux de Nos esclaves et elles les ont trompés. Ils ne purent cependant rien pour elles auprès de Dieu et il leur fut dit: "Entrez en Enfer avec ceux qui y entrent !" ». »(S66, V9 à 10)

 

Dieu donne cet exemple afin que les femmes prennent garde, parce que leurs maris ne peuvent strictement rien pour leur venir en aide auprès de Dieu. Bien que ces femmes fussent les épouses des Prophètes Noé et Loth (que le salut soit sur eux), elles entreront en Enfer avec les mécréantes car elles n’ont pas cru en Dieu ni au fait que leur époux furent envoyés par Allah.

Ni la famille, ni quelque alliance que ce soit, ne peuvent venir en aide devant Dieu, parce qu’elles se seront éloignées de la foi et de l’adoration de Dieu et de Son unicité.

Le Messager de Dieu (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) dit dans un long Hadith: «Ô Fatima, fille de Mohammed, ô Safia, tante de Mohammed, prenez de mon bien ce que vous désirez, par contre, je ne peux vous être d’aucun secours auprès de Dieu…»

Dieu (loué soit-Il) dit: « Et afin qu’Il soumette au supplice les Hypocrites, hommes et femmes, les Associateurs et les Associatrices qui pensent du mal de Dieu; puisse le mal se retourner contre eux ! Dieu les a Prophètes, la vie les a induites en erreur. Eux et leurs épouses, vers la voie de la Géhenne. frappés de Sa colère, de Sa malédiction et leur a préparé l’Enfer, quelle bien mauvaise destinée! » (S48, V6)

Allah annonça la mauvaise nouvelle pour les hypocrites parmi les hommes et les femmes, qui montrent leur croyance sous de belles paroles, et obéissent aux mécréants afin d’être agréés par eux. Ces femmes iront directement dans la Fournaise et seront dans le plus bas niveau de l’Enfer car la Géhenne est constituée de niveaux comme le Paradis.

Les polythéistes, les femmes qui suivent leurs époux dans l’association d’autres divinités à Dieu, et leur foi dans une autre croyance comme religion: l’idolâtrie, ou leur passion et autres tentations de la vie, eux et leurs partenaires iront directement en Enfer.

Abou Lahab, oncle paternel du messager d’Allah (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) et sa femme, furent tous les deux ennemis jurés de Dieu, de l’Islam et de Mohammed, Envoyé de Dieu.

Dieu (loué soit-Il) dit à leur sujet:

«  De même que sa femme qui s’acharnait à transporter du bois. Avec une corde de fibres attachée à son cou. »(S111, V4 à 5)

 

Par ces versets, Dieu lui annonça la mauvaise nouvelle dans la vie avant la mort. Sa destination est l’Enfer, par son opposition farouche à l’Islam, et à Mohammed (salla Allah ‘aleyhi wa sallam). Elle remonta les gens contre lui et elle l’insulta. Elle n’a pas cru un seul instant à ce qu’il lui fut révélé par son Dieu. Son châtiment en Enfer sera le suivant: On lui attachera une corde de Feu autour de son cou, et elle sera traînée par terre. Elle et son mari Abu Lahab, seront tourmentés éternellement dans la Géhenne. C’est l’un des aperçus, pour montrer la récompense ou le châtiment, qui attend les femmes dans l’Au-delà, en Enfer ou au Paradis, selon leur mérite.

Mais l’objectif de ce livre n’est nullement de parler de l’Enfer. Dans le Coran, il existe plusieurs versets concernant les prévaricateurs et les prévaricatrices et leur destinée. Les Hadith sont également nombreux sur ce sujet.

Fin de l’extrait.

 Source : Le rapprochement des âmes dans le monde des merveilles « Badi El Arwah Ua biladi El Af’rah » de Ibn Qayyim Al-Jawziyyah

Daech, Daesch, al-Dawla al-Islamiya fi Iraq wa ash-Sham,Etat islamique, EI, EILL . Mais kesako ?

 Qu’est-ce donc que ce Daech, cet État islamique, ce califat, ce pays de Sham ou Dawla qui à la fois sème la terreur pour ses opposants et exerce une fascination pour ses partisans ?

Comme je ne lis par l’arabe et que je ne me fie pas aux traductions automatiques proposées par le Net, je regarde les médias libanais francophones l’Orient-le-jour et Al-manar. C’est une manière intéressante de connaître l’opinion locale sur les questions internationales qui nous préoccupent actuellement.

On peut voir sur YouTube des vidéos terrifiantes conçues pour attirer de nouveaux Jihadistes dans cette résurrection de califat et peut-être aussi pour avertir les Occidentaux qu’ils ne peuvent que perdre le Jihad, la guerre sainte de l’Islam qui a pour objectif de conquérir tout le monde non musulman mais aussi rééduquer les Musulmans qui se sont écartés de l’application stricte des préceptes du Coran.

Dawla Islamia La vérité sur l’Etat Islamique d’Irak et du Sham 1

Dans cette vidéo les auteurs veulent montrer l’incommensurable bonté et beauté du califat mais je n’y vois que laideur, promesses de violences, hypocrisie et déclaration de guerre. Que d’hommes plus laids de méchanceté, d’ignorance et de brutalité les uns que les autres ! Les femmes sont totalement absentes. LC

La verité sur l’irak Etat Islamique Partie 2 – Palestine / le levant / Sham

Ajoutée le 24 juil. 2014

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?…
(Uniquement les freres)

Bientot la suite in sha Allah sur le financement , les hadiths qui décrivent cette époque , les complot contre l’etat islamique, la capacité militaire de L’etat islamique bi idni Allah ( Dawla islamiya) mis en place récemment a pour conséquences les alliances entre pays rivale comme l’iran et les états unis… La destruction entre chiite piloté par la russie et sunnite dans la région , L’Imâm Ahmad (qu’Allâh lui fasse miséricorde) a dit, dans la version de ‘Abdous Ibn Mâlik Al-‘Attâr : « Celui qui a pris le pouvoir par l’épée, qui est devenu calife et a été nommé Amîr Al-Mou’minîn (Chef des croyants), il est interdit à celui qui croit en Allâh de passer une seule nuit sans le considéré comme Imâm, qu’il soit pieux ou pervers. » Le Calife Ibrâhîm, qu’Allâh le préserve, regroupe toutes les conditions du Khilâfah (Califat) qui ont été citées par les gens de science. Les gens de l’autorité et de la noblesse lui ont fait serment d’allégeance en Irak et il a succédé à Aboû ‘Omar Al-Baghdâdî, qu’Allâh lui fasse miséricorde, son pouvoir s’est étendu sur de grandes contrées de l’Irak et du Châm. Et la Terre. Et ne pensez plus que l’etat islamique ne combat pas israel , Et surtout n’écoutez pas les sources sionistes sachez que Allah dit dans le coran : sourate 49 verset 6. Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait.

Glorification des armes, vénération des armes, haine d’Israël et invitation au califat. LC.

 

Vocabulaire pour comprendre Daech

  • Daech ou Daesch : acronyme de al-Dawla al-Islamiya fi Iraq wa ash-Sham
  • al-Dawla al-Islamiya fi Iraq wa ash-Sham : Daech
  • Dawla : Daech
  • EILL : Etat Islamique au Liban et au Levant (Daech)
  • EIL : Etat islamique au Levant (Daech)
  • EI : Etat islamique (Daech)
  • ISIS : Islamic State (Daesch)
  • IS : Islamic State (Daech)
  • Cham, Al-Sham ou pays de Cham : pays mythique du Coran qui recouvre le Sud de la Turquie, l’Irak, la Syrie, la Jordanie, Israël, bande de Gaza et une partie de l’Egypte.

Source de la carte  http://www.planete-islam.com/showthread.php?66492-O%F9-se-situe-la-r%E9gion-du-Sh%E2m

  • Jihad ou Djihad : guerre sainte, le devoir de tout véritable Musulman
  • Jihadiste ou djihadiste : le combattant de la guerre sainte
  • Koufar ou koufir : le non musulman
  • Califat ou khilafah : Territoire musulman dirigé par un calife qui se dit successeur de Mahomet. Le dernier califat historique fut l’Empire ottoman. Les Musulmans n’ont jamais accepté leur défaite et le démantèlement consécutif de leur empire. LC

Un califat ou khalifat (arabe : خِلافة) est le territoire reconnaissant l’autorité d’un calife (arabe : خليفة), successeur de Mahomet, le prophète de l’islam, dans l’exercice politique du pouvoir. Ce mot sert aussi à désigner le régime politique lui-même et la période pendant laquelle il s’exerce (ex. « pendant le califat de Haroun Al Rachid »). .. De nombreux mouvements jihadistes et extrémistes ont pour projet politique la restauration du califat, qu’ils partagent avec les mouvements issus de l’islam politique dont Al-Qaïda qui utilise la violence pour y parvenir9.

Le dimanche 29 juin 2014, l’État islamique en Irak et au Levant a été le premier des mouvements djihadistes à prétendre avoir rétabli le califat en proclamant calife son chef Abou Bakr al-Baghdadi, sous le nom d’Ibrahim, le mouvement djihadiste demandant à tous les musulmans de lui faire allégeance10. Quelques groupes djihadistes à travers le monde pourraient accepter de se ranger derrière lui. http://fr.wikipedia.org/wiki/Califat

  • Dajjal : L’Antechrist. Pour les Chiites, le Daech sunnite est l’Antéchrist. LC

Apparaissant dans la tradition musulmane, il fait mention d’une figure eschatologique appelée al-Dajjâl (le Trompeur ou l’Imposteur) ou al-Masîh al-Daajjâl (le Faux Messie ou le Christ imposteur)28 correspondant à l’Antéchrist. C’est un faux-messie qui apparaît à la fin des temps. Certains courants l’identifient à la « Bête » (dâbba)29, dont parle le Coran30 qui sort de terre parmi d’autres signes annonciateurs. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ant%C3%A9christ#Dans_l.27islam

Apparaissant dans la tradition musulmane, il fait mention d’une figure eschatologique appelée al-Dajjâl (le Trompeur ou l’Imposteur) ou al-Masîh al-Daajjâl (le Faux Messie ou le Christ imposteur)28 correspondant à l’Antéchrist. C’est un faux-messie qui apparaît à la fin des temps. Certains courants l’identifient à la « Bête » (dâbba)29, dont parle le Coran30 qui sort de terre parmi d’autres signes annonciateurs.

  • Mahdi :El Mahdi (arabe : mahdīy, مَهْديّ, « personne guidée (par Dieu) ; celle qui montre le chemin ») ou le Mahdi Mountadhar (arabe : المهدي المنتظر, « le guide attendu ») ou le Khalifat Allah (« Roi élu par Dieu ») est le « sauveur » attendu des musulmans qui devrait apparaître à la fin des temps tel qu’annoncé par certains hadiths. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahdi

Il est souvent fait référence au Mahdi dans les prêches et la propagande islamiste. Pour les Chiites qui contestent Daech, le califat ne pourra être proclamé qu’après l’arrivée du Mahdi. LC

  • kharidjite : Le kharidjisme est une pratique puritaine de l’islam, à la morale rigoriste, condamnant tout luxe. La foi n’a de valeur que si elle est justifiée par les œuvres.http://fr.wikipedia.org/wiki/Kharidjisme Les Kharidjites sont extrêmement minoritaires.
  • Hisba : Police religieuse omniprésente dans Daech et auparavent connue pour réprimer en Iran Gasht e Ershad « Police de la Vertu » en Persan et en Arabie saoudite Muttawa.

La hisba ou Hisbah (arabe : حِسْبة [ḥisba], calcul ; vérification) est un précepte islamique de conformité intégrale avec les lois divines. La doctrine est basée sur le principe coranique Encouragez ce qui est bon, et interdisez ce qui est mauvais. C’est également une institution de contrôle, destinée à vérifier la bonne application de la charia. Fondée au VIIe siècle sous le calife Omar, elle est actuellement une police des mœurs. http://fr.wikipedia.org/wiki/Hisba

On voit la Hisba sévir dans l’Etat islamique, munie de talkie-walkies et de bâtons, elle circule partout, espionne tout le monde, critique tout ce qui n’est pas conforme à la charia, comme ce commerçant qui a omis de couvrir les pieds de son mannequin ou qui a mis des caleçons dans sa devanture. Indécent ! La Hisba se charge aussi de donner des coups de fouet aux contrevenants. LC

L’Orient-le-jour : Daech frappera en Europe

L’orient le jour rapporte l’analyse de trois universitaires sur Daech.

Pour combattre Daech, il faut lutter contre les régimes autoritaires qui alimentent la rhétorique de ce groupe

Éclairage. Trois experts de l’islamisme radical se penchent sur les raisons du succès des jihadistes en Syrie et en Irak, sur les dangers qu’ils représentent et sur l’usage politique par Damas et Bagdad de leur présence contre les rébellions sunnites dans ces deux pays.
30/06/2014
Multipliant les offensives et les victoires en Irak et en Syrie, Daech (l’État islamique en Irak et au Levant – EIIL) s’impose désormais comme la force majeure du jihadisme au Proche-Orient, mais également comme la principale menace terroriste, non seulement dans la région, mais aussi au niveau mondial, surpassant progressivement el-Qaëda. Ses capacités financières, son idéologie et sa brutalité en font actuellement le groupe jihadiste le plus violent et le plus sectaire, et du coup le plus inquiétant sur la scène régionale.

Fondé en Irak en 2007 sous l’appellation d’État islamique en Irak (EII) par Abou Omar al-Baghdadi, suite à la mort du Jordanien Abou Moussab al-Zarkaoui qui avait créé el-Qaëda en Mésopotamie pour combattre l’invasion américaine du pays, ce nouveau groupe a bénéficié d’un apport important en combattants étrangers venus des quatre coins du monde arabo-musulman. Toutefois, ses combattants ont été repoussés par l’armée irakienne, les forces américaines et les milices sunnites anti-Qaëda, les sahwas. Abou Omar al-Baghdadi, tué dans un bombardement américain en mai 2010, est remplacé par Abou Bakr al-Baghdadi. En déclin, l’EII s’est retranché dans les zones rurales et désertiques des provinces de Anbar et de Ninive, à majorité sunnite.
Le conflit syrien a redonné une dynamique aux jihadistes de Daech qui a réussi à attirer des jihadistes du monde entier et à internationaliser de façon inédite la révolte syrienne. En 2012, est créé le Front al-Nosra, un groupe jihadiste majoritairement composé de combattants syriens – dont des insurgés libérés de prison par le régime d’Assad en 2011 – et irakiens, dont l’EII s’attribue la paternité.
Mais les deux mouvements vont entrer en opposition au printemps 2013 quand l’émir de l’EIIL revendique la mainmise sur le groupe syrien. Ainsi, al-Baghdadi envoie ses hommes dans les territoires libérés du nord de la Syrie, sous la nouvelle bannière de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), connu sous l’appellation arabe « Daech » (al-Dawla al-islamiyya fil Irak wach Cham).

 

(Lire aussi : L’armée irakienne minée par une corruption endémique)
En Irak, la prise de contrôle récemment de Mossoul dans la province de Ninive, frontalière de la Syrie, marque la montée en puissance de Daech. Il s’agit en fait de la deuxième ville tombée entièrement aux mains des rebelles après celle, en janvier, de Fallouja. Menée par les combattants de Daech, l’avancée fulgurante des insurgés sunnites – un mouvement hétéroclite de rebelles (jihadistes, anciens baassistes, tribus), frustrés par la politique discriminatoire du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki – a fait craindre une implosion de l’Irak dans ses frontières actuelles. Avec ses nouvelles conquêtes, Daech entend ainsi concrétiser son projet de créer un État islamique à cheval entre la Syrie et l’Irak.

 

(Dossier : Vers la fin des frontières de Sykes-Picot ?)

 

Discrimination et insurrection
Pour Dominique Thomas, spécialiste des mouvements jihadistes à l’Ehess, « il est exact de dire que l’insurrection irakienne est le résultat d’une politique de Maliki contestée par les sunnites qui considèrent que le pouvoir est totalement confisqué par les chiites en Irak ». « Cette insurrection, précise-t-il, comprend de nombreux groupes d’insurgés qui n’ont pas la même finalité que Daech, à savoir l’instauration d’un émirat islamique au Levant et en Irak, mais ils partagent un même objectif qui est la chute de ce régime discriminant à l’égard de la population sunnite ». Même son de cloche chez Raphael Lefevre, chercheur au centre Carnegie à Beyrouth, pour qui « la réussite de Daech est d’avoir su être pragmatique et d’avoir surpassé, au moins initialement, les conflits politiques et idéologiques qui découlaient nécessairement d’un tel mouvement hétéroclite. Reste à savoir jusque quand cette coalition pourra tenir ». Selon lui, « ce qui est certain, c’est que la tentative de Nouri al-Maliki de caricaturer la rébellion sunnite comme étant "jihadiste" afin de décrédibiliser les demandes de changements politiques ne fera que renforcer cette alliance improbable et la faire perdurer ».

 

(Lire aussi : L’Irak est-il en train de payer les erreurs de Maliki ?)

 

Décrédibiliser les rebelles
Même réflexion chez Dominique Thomas, qui estime que « la présence de Daech en Syrie renforce le régime de Bachar qui cherche à ne faire de son combat qu’une simple lutte contre le terrorisme ». « Maliki, en Irak, ajoute-t-il, va chercher aussi à utiliser l’image négative de Daech pour symboliser son combat contre le terrorisme. Ces régimes nient totalement les problèmes politiques qui ont amené leur population à se soulever. » Ces régimes ne contrôlent pas l’insurrection jihadiste qui les dépasse totalement. « Mais ils savent aussi qu’aucun État dans le monde ne soutiendra une insurrection dominée par un mouvement comme Daech. Ils ont donc tout intérêt à laisser Daech s’émanciper. Cela n’est pas de la manipulation mais plutôt du calcul politique comme l’État syrien, maître en la matière, s’est employé à le faire pendant des années dans la région », martèle M. Thomas.
Dans ce contexte, Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences po Paris et spécialiste de l’islamisme radical, met en garde contre « l’inaction de la communauté internationale en Syrie qui a créé la situation actuelle où les intérêts stratégiques d’al-Baghdadi – dont les jihadistes ne combattent que leurs anciens alliés révolutionnaires – et ceux de Bachar el-Assad – dont les sbires ne combattent plus les jihadistes – s’alimentent réciproquement ». Selon lui, « le "boucher de Damas" se pose comme le rempart contre el-Qaëda, avec le soutien des Russes et un écho croissant dans les opinions occidentales. Si, après avoir abandonné tacitement les Syriens luttant contre le régime, les Occidentaux les abandonnent ouvertement, le choc en retour sera terrible. Cela ne peut qu’alimenter la rhétorique de ces groupes et leur dénonciation de l’hypocrisie des Occidentaux ». Combattre le jihadisme en envoyant des drones contre al-Bagdhadi ne sera pas non plus efficace, affirme M. Filiu, ajoutant que « seule la coalition anti-Bachar lutte efficacement contre Daech. Et seul un succès de la révolution syrienne peut nous prémunir face à ce danger qui monte ».

 

(Lire aussi : A quelques km de Mossoul, les chrétiens irakiens pris au piège se terrent)

 

Pyromanes-pompiers
En d’autres termes, le meilleur moyen de combattre Daech, non seulement sur le terrain, mais aussi idéologiquement, serait de lutter contre les régimes autoritaires qui alimentent la rhétorique haineuse de ce groupe. En marginalisant une partie importante de leur population, en réprimant d’une manière aveugle et féroce toute opposition à leur pouvoir, Bachar el-Assad et Nouri al-Maliki sont en quelque sorte les premiers soutiens aux mouvements radicaux qui s’épanouissent dans leur pays. Ces deux régimes tentent en outre de décrédibiliser et de discréditer la rébellion sunnite contre leur pouvoir en leur imputant la sauvagerie et les exactions des groupes radicaux. En se posant comme le rempart contre les terroristes, Assad et Maliki tentent désespérément de se forger une légitimité qu’ils ont depuis longtemps perdue. C’est ainsi que les pyromanes essaient de devenir pompiers.
Dominique Thomas explique par ailleurs que « la violence de Daech est liée au contexte irakien d’abord, syrien ensuite. La violence étatique des régimes irakien et syrien à l’encontre des sunnites a poussé symétriquement les jihadistes à répondre par la même violence, de type représailles et vengeance. C’est le principe d’œil pour œil, dent pour dent qui est appliqué ».
« On présente souvent la pensée jihadiste comme homogène, alors que c’est, en réalité, un courant secoué par de nombreuses controverses internes et lignes de fractures idéologiques », explique de son côté Raphaël Lefevre. Selon lui, « les désaccords au sein de la mouvance peuvent parfois avoir des conséquences violentes, comme le montrent les combats féroces qui, depuis janvier, opposent en Syrie Daech au Front al-Nosra. Alors que toute l’énergie du Front al-Nosra s’est concentrée sur l’objectif de renverser le régime de Bashar el-Assad, les troupes de Daech se sont, quant à elles, essentiellement accordées autour de l’idée de création d’un État islamique enjambant l’Irak et la Syrie où leur vision de la loi islamique puisse régner en maître ». Cette vision est loin d’être tolérante puisque Abou Bakr al-Baghdadi, l’émir de Daech, puise son inspiration dans les théories d’Abou Moussab al-Zarqawi qui avait fait de la lutte contre les chiites et les sunnites « infidèles » sa priorité dans l’Irak de l’après-Saddam Hussein. « Les méthodes ultraviolentes de Daech et sa vision absolutiste du califat placent l’organisation sur la frange radicale du spectre jihadiste », ajoute-t-il.

 

(Lire aussi : L’ayatollah Ali Sistani revient dans le jeu politique après des années de silence)

 

Daech vs el-Qaëda ?
Pour Raphaël Lefevre « les récents gains territoriaux de Daech en Irak et en Syrie et la création d’un "califat" enjambant les deux pays sont des éléments majeurs qui permettent au groupe de se présenter dorénavant comme l’avant-garde du mouvement jihadiste et, donc, potentiellement de remplacer el-Qaëda comme organisation attirant les vagues de combattants étrangers attirés par la pensée jihadiste ».
« Al-Baghdadi veut en effet s’imposer comme le chef du jihad mondial et, donc, supplanter le successeur de Ben Laden, Ayman al-Zawahiri, à qui il a toujours refusé de prêter allégeance », renchérit pour sa part Jean-Pierre Filiu.
Ce n’est pas l’avis de Dominique Thomas qui estime que « Daech n’a pas remplacé el-Qaëda. Il existe avant tout une discorde entre les deux mouvances qui repose sur un conflit d’autorité. Daech refuse de se soumettre à el-Qaëda et à son chef al-Zawahiri. Ce conflit d’allégeance s’est ensuite étendu à des considérations idéologiques portant sur la stratégie à adopter avec les autres groupes combattant en Syrie. La question du takfir (anathème) est un point de divergence entre les deux. Enfin, el-Qaëda reste une mouvance transnationale alors que Daech est régional (Levant et Irak) ».
Or, pour Raphaël Lefevre, « les différences d’objectifs à court terme entre Daech et el-Qaëda ne doivent pas occulter une certaine similarité, notamment liée à la vision à long terme. Tous deux estiment que l’Occident, de par ses valeurs et sa politique étrangère au Moyen-Orient, est l’ennemi des musulmans pieux. Ce n’est donc pas parce que Daech se concentre actuellement sur la création d’un califat et sur la lutte contre les chiites irakiens que le groupe n’a pas d’ambitions plus globales ».

 

(Lire aussi : Israël pourrait être entraîné dans la spirale jihadiste)

 

Menace pour l’Europe
Ainsi, « pour consolider son éviction d’al-Zawahiri, al-Baghdadi doit organiser un attentat majeur dans un pays occidental, ce dont el-Qaëda a été incapable depuis une décennie. Barack Obama a affirmé la semaine dernière devant les cadets de West Point qu’un 11-Septembre n’est plus possible aux États-Unis. Il a probablement raison, d’autant que les jihadistes américains en Syrie ne sont qu’une poignée. En revanche, le danger d’un 11-Septembre européen est toujours plus réel », met en garde M. Filiu.
« Le compte à rebours a sans doute déjà commencé au sein de Daech pour la préparation d’attentats majeurs sur le continent européen. Bachar el-Assad ne peut que se réjouir d’une telle perspective, lui qui n’a jamais cessé de menacer l’Europe d’un attentat d’el-Qaëda. La passivité internationale a donc abouti à abandonner le peuple syrien face à une dictature féroce et à un "État islamique" tout aussi barbare. Mais, à la différence du régime Assad, le monstre jihadiste inspiré par Baghdadi ne restera pas éternellement confiné au Moyen-Orient », conclut-il.

Daech et l’argent

OLJ
30/06/2014

Le financement de Daech est de plusieurs natures, estime Dominique Thomas. Sur le peu d’informations recoupées dont on dispose, Daech a décuplé sa capacité financière grâce à la conquête des zones territoriales réalisées en Syrie et depuis quelques semaines en Irak. « Le contrôle des points de passage avec la Turquie, le contrôle de certains circuits économiques dans la Jazira syrienne, le contrôle de quelques puits de pétrole et de raffineries constituent pour cette organisation une rente de guerre importante. Ensuite, des fonds privés locaux émanant de partisans de ce groupe représentent aussi une part importante. On ne connaît pas d’État qui finance l’EIIL, mais les combattants étrangers qui ont rejoint le groupe ont également apporté avec eux quelques sommes pour contribuer à son financement », ajoute M. Thomas.
« On parle d’une trésorerie qui avoisinerait les 2 milliards de dollars, ce qui en ferait l’organisation terroriste la plus riche de l’histoire », explique pour sa part Raphael Lefevre, ajoutant qu’avec la prise de Mossoul, Daech a dévalisé la Banque centrale et dépouillé les quartiers généraux de l’armée irakienne. « Mais Daech a aussi pu obtenir l’appui de particuliers qui partagent son agenda idéologique, notamment dans le Golfe, où sa tentative d’établir un califat et sa croisade contre les chiites irakiens répondent certainement aux attentes d’individus radicalisés », estime-t-il.

La montée en puissance des jihadistes, une aubaine pour Damas ?

OLJ
30/06/2014

L’effroi que suscitent les jihadistes en Syrie et en Irak est une aubaine pour le régime syrien qui cherche à retrouver une légitimité auprès des Occidentaux, en défendant l’idée d’une guerre internationale contre le « terrorisme ».
Le pouvoir de Bachar el-Assad n’a jamais reconnu la contestation pacifique qui a débuté en Syrie en mars 2011 et s’est ensuite militarisée, dégénérant en guerre totale. Il a ainsi toujours considéré militants, rebelles et jihadistes de la même façon, les qualifiant tous de « terroristes ».
L’offensive lancée le 9 juin en Irak par les jihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (Daech-EIIL) a permis à Damas de conforter ce discours sur la « lutte contre le terrorisme », qu’il dit combattre depuis 2011.
« Après plus de trois ans, le moment est arrivé : il faut que l’Occident reconnaisse qu’il s’est trompé en encourageant l’implantation dans la région de tous ces gens-là (jihadistes) », affirme à l’AFP Waddah Abed Rabbo, directeur d’al-Watan, quotidien proche du régime. « Il est temps de se rendre compte qu’il faut constituer une coalition internationale pour lutter contre le terrorisme qui se propage de la Jordanie à la Turquie. Ce n’est plus un problème syrien », ajoute-t-il. « Il faut bien entendu que la Syrie soit intégrée dans cette coalition. C’est elle qui fait tout le travail. En combattant les terroristes chez elle, elle aide à la fois les Jordaniens et les Irakiens », assure M. Abed Rabbo.

Les États-Unis embarrassés
L’offensive jihadiste a notamment mis en lumière la faiblesse de l’armée irakienne créée de toutes pièces par les États-Unis après l’invasion de 2003. Pour Volker Perthes, directeur de l’Institut allemand pour les affaires internationales et de sécurité, « le régime est bien sûr satisfait de cette situation », clairement embarrassante pour l’administration américaine. « Si cette dernière ne soutient pas le gouvernement à Bagdad, elle sera accusée d’avoir laissé ce pays aux mains des jihadistes. Si elle le soutient avec des drones ou des experts, elle sera vue comme coopérant avec le régime de Bachar el-Assad et l’Iran », ajoute-t-il. « Des gens aux États-Unis commenceront à se demander si l’administration américaine ne devrait pas se rapprocher d’Assad et constituer une coalition régionale contre Daech. Je ne pense pas que cela se produira, mais c’est certainement ce que veut Assad, car cela affaiblira la rébellion », ajoute l’auteur de La Syrie sous Bachar.
En Syrie, le conflit est devenu plus complexe depuis un an avec la montée en puissance des jihadistes, désormais en guerre directe avec les rebelles qui accusent de volonté hégémonique et d’exactions leurs anciens alliés.
Jusque-là, « le régime se contentait de bombarder épisodiquement les convois de Daech », constate le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, Rami Abdel Rahmane. « Mais depuis les événements en Irak, l’aviation du régime mène des raids intensifs et quotidiens contre les bastions jihadistes. »

Régime en quête de légitimité
« Le régime se présente ainsi comme menant une guerre contre Daech », assure-t-il, soutenant qu’un « accord tacite » le lie aux « pays occidentaux pour frapper les jihadistes ». « Ils sont en train de coordonner avec le régime », ajoute-t-il.
« Le régime veut pouvoir retrouver sa légitimité. Il est possible que le régime gagne le soutien de quelques pays qui voulaient sa chute, mais il ne retrouvera jamais la légitimité populaire », précise M. Abdel Rahmane.
Cette semaine, les États-Unis ont ainsi indiqué s’opposer à toute intervention militaire de la Syrie dans la crise irakienne. Ils ont aussi révélé un projet d’aide de 500 millions de dollars en faveur de la rébellion syrienne « modérée », estimant que celle-ci pourrait aider à combattre les jihadistes de Daech, en Syrie mais également en Irak.
La guerre, qui a débuté par des manifestations pacifiques avant d’être matées dans le sang et se militariser, a fait plus de 162 000 morts en plus de trois ans.
Pour Samir Nachar, membre de la coalition, « il faut reconnaître que Bachar el-Assad a réussi dans une certaine mesure à dévier l’attention de la révolution du peuple et à la dépeindre comme un phénomène extrémiste ».

(Source : AFP)

AL Manar : Daesch est l’Antechrist (Dajjal)

Organe pro chiite, pro Hezbollah, terroriste, antisémite, conspirationniste (les journalistes américains n’ont pas été décapités, c’est une mise en scène pour justifier leur offensive militaire ; les tours du WTC sont un complot sioniste)

S’oppose (en apparence) à Daech qui est sunnite

Al-Manar (arabe : المنار, Le Phare) est une chaîne de télévision en langue arabe dont le siège est au Liban. Al-Manar a été fondée le 3 juin 1991. Elle est principalement destinée aux musulmans.

Depuis 1997, son actionnaire majoritaire est le Hezbollah, considérée alors comme une organisation terroriste par les États-Unis, d’où une controverse par rapport à son incitation à la haine raciale et l’antisémitisme dans les programmes diffusés de la chaîne. Al-Manar est à la fois une chaîne hertzienne destinée au Liban et une chaîne satellitaire à vocation internationale comme CNN ou Al Jazeera. La langue est l’arabe mais les informations télévisées sont aussi présentées en français et en anglais. Al-Manar est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis d’Amérique1.http://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Manar

exemple d’un commentaire antisémite sur Al Manar, origine France !

14 – azer
al sirat al mustaqeem | France 01:58 2014-09-17
Interressant les chiites du hezbollah ont les capacités de nuire aux youtres qui occupent la palestine et
oppressent les musulmans de cette region, mais ne le font pas. Pourquoi ?

Source : Site de la chaîne http://www.almanar.com.lb/french/main.php

Enregistrez l’article
Daesh en crise, ses champs pétroliers sèchent, les ingénieurs fuient!
L’organisation terroriste Daesh lute pour protéger ses revenus des champs pétroliers qu’il contrôle en Irak et en Syrie, surtout après la fuite d’ingénieurs nécessaires pour assurer le pompage du pétrole brut, indique le journal britannique Sunday Times.En effet, Daesh a gagné en juillet dernier 3 millions de dollars par jour de la vente du pétrole dans le marché noir mais ses gains ont diminué à la moitié après ses défaites militaires en aout.

Michael Stevens, de l’institut royal pour les services de recherches, rapporte après son retour de l’Irak et de la Syrie : « Les revenus ont diminué à moins de 1.5 millions de dollars par jour, et je peux affirmer une diminution plus aigue de la production de pétrole par Daesh par rapport à la production actuelle. Bien que la production en Syrie demeure stable, je pense que Daesh est dans une mauvaise passe ».

Le journal rappelle que depuis l’apparition de Daesh en Syrie en 2012, Daesh a pillé les sites pétroliers et gaziers et a acheminé du pétrole volé, sans oublier l’enlèvement des otages, l’imposition de taxes et les chantages, récoltant ainsi 1 milliard de dollars.

Daesh a aussi nommé un ministre du pétrole pour coordonner la production et le commerce, et possède un arsenal de plus 200 citernes volés en Irak, ainsi que des oléoducs présents à la frontière turque.

Cette organisation terroriste a mis la main sur le champ pétrolier Omar, le plus grand en Syrie, et sur les champs voisins de son bastion à l’Est de Deir Ezzor, sur les champs d’Ajil, de Hamrine au nord de l’Irak.

En effet, révèle le Sunday Times, Daesh a convaincu les employés actuels des sites pétroliers à Malih d’y rester, en haussant leurs salaires ou encore en les menaçant de mort.

De plus, le chef de Daesh Aboubakr elBagdadi a incité les techniciens du monde islamique à venir contribuer à la constitution de l’Etat islamique qu’il dirige !

Des sources de renseignement occidentales pensent que certains experts fanatiques ont répondu à l’appel. En juillet dernier, Daesh aurait pompé près de 80000 barils par jour des champs irakiens et syriens, mais cette activité a reculé à la moitié dans les dernières semaines.

Un activiste assure que Daesh essaie d’employer certains ingénieurs et techniciens par la force au nord de la Syrie afin de préserver l’infrastructure qu’il contrôle. Le commandement de ce groupe terroriste offre des appartements luxueux, une épouse, de gros salaires et cherchent plus d’ingénieurs.

Alors que Daesh paie 600 dollars à chaque combattant, et 900 dollars aux médecins qui soignent leurs soldats. Combien touchera alors un ingénieur ?
Et le journal britannique de poursuivre que la faible production de pétrole a un effet direct et imminent sur les habitants locaux qui vivent sous le contrôle de Daesh. Sachant que cette organisation a offert du carburant à bas prix aux habitants mais les ressources commencent à sécher. Ce qui laisse présager une contestation populaire prochaine.

Toutefois, ce groupe est assez intelligent pour réaliser son besoin des habitants locaux. Pour cette raison, il a diminué les taxes dans certaines régions sous forme d’indemnisation. Mais il semble clair pour les Irakiens et les Syriens qui étaient au début heureux de la mise en place de l’ « Etat islamique » que cet Etat ne possède pas les expertises techniques pour son bon fonctionnement, conclut le Sunday Times!
Source: arabi-press

Monde islamique
Minimisez les caractères Maximisez les caractères Enregistrez l’article
"Les Etats-Unis visent à travers Daesh de vider l’Islam de son vrai sens"
L’équipe du site
Les députés des sunnites dans la République islamique d’Iran, ont déclaré que l’organisation terroriste Daesh est une pure création des Etats-Unis dans le but attiser les différences entre les musulmans et de provoquer une scission au sein de l’Islam, a rapporté le site d’information iranien Farsnews.Le député iranien sunnite  Molowi Nazir Ahmed Salami, représentant du peuple de la province de Sistan-Baloutchistan dans l’Assemblée des experts, a déclaré en marge de la Conférence internationale des oulémas  musulmans pour le soutien de la résistance palestinienne, que « Daesh  représente l’Amérique et l’exécution des deux correspondants Américains par Daesh  n’est qu’une mise en scène afin de  provoquer la zizanie entre les musulmans, car l’Arrogance est prête a remuer le monde directement ou indirectement ».Concernant les sanctions de l’Occident contre l’Iran, le député iranien a souligné que « l’Amérique et l’Occident veulent nous imposer un étau et assiéger les peuples musulmans de toute part, ils ne veulent pas que nous nous elevons à un niveau scientifique égal à eux ».Lors de cette conférence, le député Abed Naqibi, sunnite et Chafii de doctrine a déclaré: «les groupes terroristes de  Daesh qui ont été formées récemment sont  une réplique des Kharijites, il faut les affronter et publier  la vérité et les dénoncer dans les milieux scientifiques et universitaires, et souligner que  leur objectif est  la scission des  musulmans.

Il a souligné que « les Etats-Unis se sont  trompés dans leurs calculs, ils ont cru que Daesh recevra un très bon accueil en raison de l’environnement en Irak en leur faveur, mais quand ils ont constaté que  les Kurdes, les sunnites de  l’école chafiite ne soutenaient pas  Daesh au contraire, ils ont décidé de jouer sur les deux cordes : ils soutiennent secrètement Daesh mais publiquement ils les attaquent».

Et d’ajouter : «  En raison de la propagation de l’islam en Europe et en Afrique, les ennemis ont cherché via  Daesh, de refléter une fausse image de l’Islam, sans l’ombre d’un doute  Daesh est  le descendant du colonialisme sauf que chaque jour il change de couleur».

Il est à noter que la Conférence internationale des oulémas  musulmans pour le soutien de la résistance palestinienne, a débuté le mardi avec la participation d’intellectuels, dignitaires et érudits musulmans venant de 53 pays notamment: la Palestine, le Liban, l’Irak, la Syrie, la Turquie, l’Egypte, la Tunisie, la Jordanie, le Tadjikistan, la Gambie, la Tanzanie, le Bahreïn, l’Inde, le Cameroun, la Malaisie, le Pakistan, l’Ukraine, le Nigeria, le Sri Lanka et le Yémen, le Mali, le Sénégal et l’Afrique du Sud Kazakhstan et d’autres pays.

L’Iran doute du "sérieux et la sincérité" de la coalition contre l’EI
L’équipe du site
L’Iran a exprimé jeudi ses doutes sur le "sérieux et la sincérité" de la coalition internationale que les Etats-Unis souhaitent bâtir pour lutter contre Daech (EI), un groupe armé takfiriste qui sévit en Irak et en Syrie."Il y a des incertitudes sur la soi-disant coalition internationale (contre Daech) qui a été annoncée après le sommet de l’Otan", a affirmé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Marzieh Afkham, citée par l’agence officielle Irna."On peut s’interroger sur son sérieux et sa sincérité pour s’attaquer aux vraies causes du terrorisme", a-t-elle ajouté, quelques heures après l’annonce du président américain Barack Obama de sa volonté de "détruire" ce groupe ultra-radical.

Elle a accusé, sans les nommer, certains pays de la coalition d’avoir "fourni un soutien financier" aux takfiristes en Irak et en Syrie, en allusion à certains pays du Golfe.

Et d’ajouter : "d’autres pays espèrent apporter des changements politiques en Irak et en Syrie pour leurs propres intérêts".

Source: Agences

11-09-2014 – 13:59 Dernière mise à jour 11-09-2014 – 13:59 | 968 v

 

La chasse à la femme ouverte depuis l’aube de l’humanité. Christelle Blétry et les autres.

Christelle Blétry, 20 ans, avait été découverte assassinée de plus de cent coups de couteau dans un fossé, sur le chemin de l'étang d'Ocle, à la sortie de Blanzy (Saône-et-Loire), le 28 décembre 1996.

Christelle Blétry, 20 ans, avait été découverte assassinée de plus de cent coups de couteau dans un fossé, sur le chemin de l’étang d’Ocle, à la sortie de Blanzy (Saône-et-Loire), le 28 décembre 1996. | Xavier Gauthier. Source image http://www.leparisien.fr/bourgogne/disparues-de-l-a6-le-suspect-a-reconnu-avoir-tue-christelle-bletry-en-1996-12-09-2014-4129353.php

Christelle Blétry, une jeune fille de 20 ans, a été assassinée de 123 coups de couteau il y a 17 ans, en 1994 à Blanzy (Saône-et-Loire). La remarquable obstination de sa mère à vouloir trouver le coupable vient  d’aboutir. Pascal Jardin a reconnu les faits. Le sperme retrouvé sur les vêtements de Christelle vient de trouver son propriétaire, "un bon père de famille sans histoire" … sauf qu’il avait été inculpé en 2004 pour une "tentative d’agression sexuelle" ( les viols sont souvent déclassés en "agression sexuelle") sous la menace d’un couteau. L’homme avait écopé de trois ans, une grande indulgence pour un prédateur sexuel au couteau.

Notre société considére qu’il n’y a pas de mal à chasser la femme et encourage les hommes à poursuivre leur jeu favori. Alors que la chasse à la biche est réglementée, la chasse à la femme est ouverte en permanence et elle est encouragée par le machisme : ça sent la femme, ya d’la moeuf, chouf le Q. Aucune femme, quel que soit son âge (cette année une septuagénaire a été violée par ses cambrioleurs et les bébées n’échappent pas au viol) , son apparence ou son handicap n’est à l’abri d’allusions sexuelles intempestives, de sollicitations pressantes, de harcèlement, d’attouchements ou de viol qui peut se terminer par un meurtre. Le mâle considère que sa virilité lui donne tous les droits sur les femmes et que sa testostérone en est responsable. Pourquoi penserait-il autrement puisqu’il suffit d’être nanti d’un appareil génital mâle pour toucher d’emblée un bonus de 27% de salaire et être certain d’être préféré à une femme pour faire une belle carrière et éventuellement devenir président de la République. Sans compter qu’un héritier est encore dans beaucoup de familles préféré à une héritière.

Dès son plus jeune âge le mâle est conditionné à considérer que toute femme lui appartient et qu’il a été créé pour la dominer. Certains même, les Musulmans en ont fait une loi, la charia. Mais aucune religion n’échappe au principe de domination de l’homme sur la femme et si les hommes civilisés ne mettent pas cette loi en pratique, trop d’hommes primaires et incapables de respecter les femmes mènent en permanence une chasse grossière et importune. Depuis le sifflement des députés vers une Cécile Duflot en robe, en passant par le harcélement de DSK connu de tous à l’adolescent qui viole et tue une camarade, il y a une logique implacable : la femme est avant tout une proie pour l’homme. La femme se chasse comme du gibier.

Le contrôle des femmes par l’amour ou la terreur est la base de toutes les civilisations

L’humanité se perpétue par la reproduction humaine dont la clef est le corps de la femme. Cette évidence justifie et excuse toute tentative de contrôler le corps des femmes et, plus précisément leur utérus. Le mâle va protéger ses femmes pour assurer sa descendance ou va, par l’enlèvement ou la terreur contrôler celle des mâles ennemis. Cette attitude est une constante de l’histoire humaine et détermine le comportement du mâle. Selon son degré de civilisation, il soumettra la femme par de beaux sentiments, l’amour courtois, de belles paroles (la femme est l’avenir de l’homme) ou il la soumettra par la terreur : menaces, harcèlement, manipulation, violences physiques, viol, meurtre.

Ainsi, en ce moment, les Musulmans de Boko haram ou de l’Etat islamique enlèvent par centaines des jeunes filles -surtout chrétiennes-pour les violer. Ils font ainsi d’une pierre deux coups, d’un côté ils montrent leur supériorité guerrière à leurs ennemis, les pères et les frères de ces jeunes filles et de l’autre ils se procurent des machines à procréer, des  mères porteuses qui perpétueront leur communauté puisque dans l’Islam, c’est le père qui détermine l’appartenance à l’Oumma. En outre, le viol collectif est une forme de nettoyage ethnique, on noie une communauté dans le sang de l’autre.
La chasse à la femme est un vestige archaïque, parfois inconscient mais toujours solidement ancré dans toutes les cultures parce qu’il existe depuis l’aube des temps aux fins de perpétuation de l’espèce. Dans un monde civilisé, la chasse à la femme devrait être abolie parce que nous possédons des outils philosophiques, culturels et pédagogiques pour y mettre fin. Malheureusement, nous vivons des contradictions dans lesquelles nous supposons que les femmes sont libres d’aller et venir et de décider elles-mêmes de leur propre sort tandis que du fait du multiculturalisme, nous côtoyons des hommes primitifs qui appliquent à la lettre les principes de destruction par le corps des femmes de la civilisation étrangère à la leur.
Concrètement, le viol des femmes koufars par les Musulmans vivant en France n’est que l’application du djihad.
Le harcèlement verbal et les gauloiseries considérées comme drôles et inoffensifs ne sont en vérité qu’un maillon de la chaîne du contrôle des femmes . Si les hommes avaient plus de connexions neuronales que de bijoux de famille ils prendraient le harcèlement sexiste au sérieux et rougiraient de la suprématie de leur cerveau reptilien.
Messieurs les philosophes, les politiques, les experts, les journalistes, les artistes, quand vous pensez honorer les femmes par vos considérations sexistes, vous encouragez la chasse à la femme, vous préparez vos congénères au pire. Songez-y.

Il n’y a pas d’âge pour violer et être violée

De leur côté les violeurs n’ont pas d’âge ni de condition sociale définie. Tout mâle est un violeur en puissance. Son humanité et son degré de civilisation l’empêchent de passer à l’acte.

  • Janvier 2014 un mineur de 16 ans viole une septuagénaire http://www.20minutes.fr/societe/1277266-20140121-marseille-mineur-interpelle-apres-viol-septuagenaire
  • Septembre 2014 un septuagénaire est accusé de viol sur mineure en convalescence
  • Mars 2014 un père de famille de 37 ans viole une septuagénaire dans un cimetière http://www.metronews.fr/info/viol-d-une-septuagenaire-dans-un-cimetiere-un-pere-de-famille-passe-aux-aveux/mncA!heDdG5nJIgsjE/
  • Mai 2014 Enceinte à 15 ans de son violeur de 68 ans http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/collegienne-et-deja-maman-elle-affronte-le-septuagenaire-qui-l-a-violee_1547060.html
  • Juillet 2011 Une septuagénaire invalide cambriolée et violée par un homme de 20 ans http://www.lobservateurduvalenciennois.fr/article/15/01/2014/viol-dune-septuagenaire-en-juillet-2011-dans-le-quartier-sabatier–raismes–le-proces-souvre-ce-mercredi–huis-clos/5673
  • Viols de bébés

Viol d’une bébée d’un mois http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Saint_Omer/actualite/Secteur_Saint_Omer/2011/03/17/article_treize-annees-de-reclusion-pour-le-viol.shtml

Viol sur une bébée de 11 mois http://www.midilibre.fr/2013/08/03/un-pere-suspecte-de-viol-sur-son-bebe,742031.php

9 disparitions de femmes non résolues dans la seule Bourgogne

Source http://www.leparisien.fr/aquitaine/meurtre-de-christelle-bletry-l-effroyable-secret-d-un-villageois-ordinaire-13-09-2014-4131881.php

Quelques exemples de chasseurs de femme

Affichette

On se souvient de Jean-François Kahn qualifiant le viol supposé de DSK de "troussage de domestique". On se souvient des manoeuvres du PS pour étouffer l’agression sexuelle dont avait été victime Tristane Banon par le même DSK. On peut considérer que DSK dont les pratiques étaient connues de toutes et tous, est l’archétype du mâle.

Je lisais ce jour sur Boulevard Voltaire l’article du macho Christophe Servan qui se moquait des féministes qui ont dit vouloir intervenir à la fête de l’Huma contre le harcèlement sexuel. Et de raconter ses bons souvenirs la main dans la culotte d’une fille, ah le bon temps.

nos mains dérapaient parfois sous les jupes des filles 

calcer des filles de cégétistes pendant un concert de Bernard Lavilliers, ça valait un peu le déplacement, même si elles y perdaient à la fois culotte, vertu prolétarienne et conscience de classe…

Dernier gag pour la route : un collectif féministe, « Stop au harcèlement de rue », également baptisé « Brigade anti-relou », compte aller perturber cette fameuse fête du PC. En effet, à en croire le site de MetroNews, les « militantes parisiennes préviennent qu’elles vont sévir ce samedi après-midi sur place pour dénoncer les “mains au cul, les sifflements et autres joyeusetés qui y sont légion”. Conformément à l’esprit progressiste qui l’anime, la Fête de l’Huma devrait être un lieu où le sexisme n’a pas sa place. »

Fort bien. On rappellera juste que les électeurs qui hantaient jadis la Fête de l’Huma, on les retrouva peu de temps après à celle des Bleu-Blanc-Rouge, organisée par le Front national. Et là, ça forniquait jusque dans les cabinets… C’est un peu ça, aussi, la France gaillarde. Ou le redressement productif, surtout quand il fait chaud, en plein été indien (poème de Joe Dassin et pas de Paul Éluard) et que les canicules s’emballent.

Les lecteurs de Boulevard Voltaire approuvent l’esprit chasseur de Christophe Servan et se lachent

Steve Wary · Meilleur commentateur

La main au cul à la fête de l’huma dans les allées boueuses, elles ont préféré venir forniquer, jusque dans les cabinets, à celle des Bleu-Blanc-Rouge :*
Paul Jambier · Meilleur commentateur
A peloter ces filles de cégétistes, vous y avez laissé des plumes, Gauthier. Elles vous ont laissé le sens de leur dialectique.
j’aime quand les canicules s’emballent..
  • Charrier Jean-marc · Meilleur commentateur · Lumiere

    chic, les putes de soros, les fem-haines, vont montrer leur cul au grand timonier du prolétariat,le célèbrissime pedro laurent ! gardez-moi une photo, svp !

    Richard Hanlet · Meilleur commentateur

    C’est pour ça que l’Afrique est bonne hôtesse…
    Charrier Jean-marc · Meilleur commentateur · Lumiere

    chic, les putes de soros, les fem-haines, vont montrer leur cul au grand timonier du prolétariat,le célèbrissime pedro laurent ! gardez-moi une photo, svp !
    Gillic Dan · Meilleur commentateur

    Et si la Fourest y allait pour se faire fourrer par méchancon et ses staliniens ? Ah,c’est vrai que ce n’est pas son truc ….Mdr !
    Dominique Moreau · Meilleur commentateur · Gournay-sur-Marne
    Les filles des cégétistes et communistes encartés étaient les plus chaleureuses et parmi les plus caressantes de nos banlieues, et ne pratiquaient que rarement le "no passaran". Alleluhia rétrospectif !

    Les féministes manifestent régulièrement contre la chasse à la femme

    *Après les "marches des salopes" slut walk-, des féministes ont lancé une campagne "stop au harcélement de rue" http://www.stopharcelementderue.org/?p=627
    Il est urgent d’agir ! Chaque jour, dans notre pays, 206 personnes sont violées, 1 femme sur 6 est ou sera victime de violences sexuelles au cours de sa vie. Les violences conjugales font des ravages : tous les 3 jours, 1 femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint et 1 homme tous les 15 jours. L’égalité entre les genres n’est toujours pas une réalité et les stéréotypes sexistes nous enferment TOUS dans des rôles limités et étouffants.

    Qu’est ce que le harcèlement de rue ?

    «Psst Mademoiselle ! Ho réponds salope !! » Vous avez déjà entendu ça, n’est-ce pas ? Le harcèlement de rue, ce sont les comportements adressés aux personnes dans les espaces publics et semi-publics, visant à les interpeler verbalement ou non, leur envoyant des messages intimidants, insistants, irrespectueux, humiliants, menaçants, insultants en raison de leur sexe, de leur genre ou de leur orientation sexuelle. Vous savez, les sifflements, les commentaires sexistes, les interpellations ou insultes, voire les attouchements… Ces comportements touchent les femmes et les personnes LGBT dans la rue, les bars, les transports et les espaces publics. Leurs répétitions ou leur violence génèrent un environnement hostile à ces personnes et portent une atteinte inacceptable à leur dignité et à leur liberté. Ce n’est pas de l’humour, ce ne sont pas des compliments, et ce n’est certainement pas de la drague ! Nombre de femmes apprennent à baisser la tête, ne pas répondre, changer de trottoir ou s’habiller différemment. Bref, elles se sentent moins en sécurité, moins autonomes. Par crainte, elles deviennent moins ouvertes aux vraies rencontres, moins enclines à aller draguer ou à se laisser draguer. Et c’est bien dommage. La drague et le harcèlement de rue ne sont pas la même chose et il est anormal de les confondre. La drague se construit à deux, là où le harcèlement est la responsabilité d’un individu qui ignore volontairement l’absence de consentement de son interlocuteur. La drague est une main tendue, le harcèlement est une main qui s’abat.
    *https://www.facebook.com/stopharcelementderue
    Sur cette page Facebook on lira le compte-rendu de leur action à la fête de l’Huma.
    Samedi 13 septembre 2014, à 15H30, nous organisons une action de sensibilisation et de prévention contre le harcèlement de rue et le sexisme ordinaire à l’entrée de la Fête de l’Humanité. Cette action, si elle dénonce les comportements sexistes à la Fête de l’Huma, si elle est pour nous une tribune pour demander des avancées concrètes aux organisateurs, ne se fait pas contre l’organisation du festival. Nous leur avons écrit et proposé des pistes de travail le 17 juillet 2014. Ils nous ont répondu favorablement. Cette année, nous sommes dehors, mais la discussion commence et nous ne doutons pas qu’elle se poursuivra.
    Voici notre lettre, nous avons plein d’autres idées, peu coûteuses et amusantes, pour que la Fête de l’Huma soit un « festival sans relou » :
    *Le projet crocodile
     
    http://www.9emeart.fr/post/interview/franco-belge/thomas-mathieu-et-le-projet-crocodiles-interview-2735

Après l’agression "anti arabe" de Saint-Mandé, le CRIF livre les chiffres de l’antisémitisme en 2014

Quelques jours après l’agression de deux jeunes Musulmans par des jeunes Juifs- les faits sont ainsi présentés-, à Saint-Mandé, le CRIF sort les chiffres des agressions antisémites depuis janvier 2014. Normal car la tendance politiquement correcte est de faire croire que les Juifs sont les agresseurs et les Musulmans, à l’image de leur modèle Palestinien, sont d’éternelles victimes.

L’agression de Saint-Mandé : Juifs contre Musulmans

http://www.leparisien.fr/saint-mande-94160/saint-mande-deux-jeunes-maghrebins-agresses-par-une-trentaine-de-juifs-08-09-2014-4119159.php

Ce dimanche, vers 18 heures, deux jeunes de 17 ans d’origine algérienne se sont fait violemment agresser par plusieurs dizaines de jeunes issus de la communauté juive, dans le centre-ville de Saint-Mandé, au Sud-Est de . Les victimes, deux lycéens parisiens qui venaient livrer du pain dans deux restaurants de cette banlieue bourgeoise, ont d’abord été pris pour cible par un couple, « à cause d’un simple échange de regards », raconte ce lundi après-midi Ahmed*, l’un d’entre eux.

On notera la description "banlieue bourgeoise", autrement dit banlieue riche qui s’oppose aux pauvres petits livreurs de pain car, comme nous l’a enseigné Youssouf Fofana, tous les Juifs sont riches. Le cadre de l’interprétation est ainsi posé : les arabes sont des victimes et les Juifs des bourreaux.

A ce jour, on ne connait pas la cause exacte de cette agression puisque seules les victimes et leur famille se sont exprimées. Hier deux jeunes Juifs supposés avoir participé à la bagarre ont été interpellés mais je ne connais pas leur version des faits. Je connais toutefois le contexte des relations Musulmans/Juifs et je sais qu’elles sont mauvaises, on l’a vu récemment à l’occasion des manifestations pro-palestiniennes et on l’expérimente quotidiennement dans mon arrondissement, le 19ème où les communautés juive et musulmane sont démographiquement importantes.

Sans vouloir nier le fait qu’il existe quelques amitiés de quartier entre Musulmans et Juifs, et tant mieux,  l’ambiance générale est à la haine et à la méfiance qui en résulte. Régulièrement se déroulent des affrontements entre les deux communautés. Des bandes se déplacent d’un quartier à l’autre pour donner des leçons à la communauté opposée.

Rien ne nous dit pour l’instant qu’il n’y avait pas de contentieux entre les livreurs de pain, scolarisés dans un lycée du XIIème arrondissement, près de Saint-Mandé et les lycéens juifs de Saint-Mandé. Peut-être se connaissaient-ils et s’étaient-ils déjà affrontés ? L’enquête nous le dira-t-elle ?

527 agressions antisémites depuis le début de l’année

http://www.leparisien.fr/societe/les-agressions-antisemites-ont-presque-double-en-2014-selon-le-crif-12-09-2014-4128629.php#xtor=EREC-109—-2911117@1

Les actes antisémites seraient devenus un «phénomène de masse». Depuis le début de l’année,le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a recensé le quasi doublement des actes antisémites, en hausse de 91%.

 Au , «cinq cent vingt-sept actes ( ou menaces) antisémites ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2014, contre 276 sur les sept premiers mois de 2013», précise le Crif en s’appuyant sur les chiffres du Service de protection de la communauté juive (SPCJ) à partir de données émanant du ministère de l’Intérieur.

Selon le SPCJ qui filtre notamment l’accès des synagogues, les actions antisémites (violences, attentats ou tentatives d’attentats, incendies, dégradations et vandalisme) ont crû davantage (+126%) que les menaces (propos, gestes, tracts, courriers, inscriptions…) en hausse de 79%.

«Ces actes, par leur importance et surtout par leur violence, aggravent le malaise grandissant qui oppresse chaque jour les juifs de France et obère désormais leur avenir», constate le Crif en ajoutant que de nouvelles formes de violences émergent. «Les attaques en bande organisée de lieux communautaires, les agressions planifiées et ciblées de synagogues, les actes de vandalisme des commerces juifs et enfin les attentats terroristes», ajoute le CRIF.

Islamisation. Une jeune femme poignardée à mort à la Poudrerie de Sevran, Seine-Saint-Denis

Photo prise par LaConnectrice vers 1990 au niveau du parc forestier de la Poudrerie à Sevran. Vue du canal de l’Ourcq depuis le pont qui mène vers la station RER du Vert Galant

Je connaissais bien le parc de Sevran au début des années 90 parce que j’y allais régulièrement pique-niquer avec mes enfants il y a une quinzaine d’années. C’était un lieu magnifique, une forêt ancienne qui envahissait les ruines des bâtiments de brique de l’ancienne poudrerie, des restes qui ressemblaient aux fabriques chères aux paysagistes du XVIIIème siècle. A l’automne les petites feuilles jaunes des hêtres ponctuaient de leur éclat l’eau noire du lac dans lequel un ban ce poissons rouges tournoyait sans relâche.

Malheureusement, trop proche des enclaves insurrectionnelles de Sevran et de la Seine-Saint-Mohamed, les ‘djeuns" se mirent à polluer l’endroit par leurs incivilités agressives et je du renoncer à fréquenter ces lieux.

Aussi ne suis-je point étonnée d’apprendre qu’une jeune femme de 23 ans qui faisait tranquillement son jogging dans le parc a été poignardée à mort. http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/sevran-une-joggeuse-poignardee-a-mort-le-meurtrier-presume-arrete-09-09-2014-4120571.php#xtor=EREC-109—-2911117@1

Bien entendu, l’homme est dépeint par le journaliste comme un déséquilibré déjà connu par les services de police mais si gentil que la Justice n’avait pas jugé utile de mettre la population à l’abri.

Poignardée à sept reprises, notamment au niveau de la carotide, du flanc et de l’abdomen, la joggeuse est décédée vers 18 h 30, en dépit de l’intervention d’une équipe du Samu dépêchée sur place.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le meurtrier présumé, qui serait originaire de Livry-Gargan, une commune limitrophe du parc de la Poudrerie, aurait également indiqué aux policiers qui sont parvenus à l’arrêter qu’il ne connaissait pas sa victime.

« Mais ce point reste à vérifier, relate un proche de l’affaire. Cet homme, âgé de 34 ans, est connu des services de police, notamment pour des faits d’exhibition sexuelle, mais aussi pour des affaires de vols, ainsi que des infractions au Code de la route. Pour l’heure, les raisons de son geste demeurent inexpliquées. » Selon plusieurs sources, le suspect, pourrait souffrir de troubles psychiatriques.

Le nom de l’assassin n’est pas révélé vraisemblablement pour ne pas stigmatiser cette population qui s’exprime à l’arme blanche. On ne manque pas de préciser que c’est un fou qui a agi sans raison. Je regrette, s’il avait agi sans raison, il aurait choisi une biche de la ménagerie, un homme, un enfant ou même un garde forestier. Non, le soit-disant fou a choisi une jeune femme sportive qui s’exerçait en toute liberté, une liberté que la population qu’il ne faut pas stigmatiser n’accepte pas chez les femmes.

Tous les jours, des femmes sont assassinées par des hommes qui sont d’avance excusés parce qu’ils sont fous, qu’ils agissent par passion, qu’ils agissent par pulsion ou parce qu’elles les ont poussés à bout. Il est vraiment curieux que des gens instruits continuent à vouloir nous faire croire que c’est par hasard que la majorité des victimes des crimes et délits soient des femmes et que les criminels soient des hommes.

Dire qu’il est politiquement correct de décrédibiliser les féministes et de dire que les femmes sont libérées ! Au contraire dans les faits, la condition des femmes recule au rythme de la progression de la charia en France.

A qui profite ce leurre ?

Pour en savoir plus

  • Les fabriques de jardin à partir du XIIIème siècle

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabrique_de_jardin

Une fabrique de jardin est une construction à vocation ornementale (arts décoratifs) prenant part à une composition paysagère au sein d’un parc ou d’un jardin. Elles servent généralement à ponctuer le parcours du promeneur ou à marquer un point de vue pittoresque1.

  • Promenade le long du canal de l’Ourcq

http://laconnectrice.wordpress.com/2006/05/04/promenade-le-long-du-canal-de-lourcq/

  • Islamisation de la Seine-Saint-Denis

http://laconnectrice.wordpress.com/2011/08/30/seine-saint-mohamed-remplace-seine-saint-denis/

La Seine Saint Denis, premier département

à avoir plus de lieux de prière de la religion musulmane

En juin 2009, lorsque André Gerin demandait une commission d’enquête concernant le port de la burqa, dans une lettre ouverte aux Députés, j’écrivais : »Si La France est parsemée d’églises catholiques, c’est le témoignage d’une histoire millénaire. La religion musulmane ne bénéficie en France d’aucun « héritage » en matière de lieux de culte.

Deux ans après la Seine Saint Denis est le premier département à avoir plus de lieux de prière de la religion musulmane (mosquées, salles de prière) que de lieux de prière de la religion catholique (Eglises, Chapelles)……

  • Le logement social à Sevran repère de bandits, cité des Beaudottes

http://laconnectrice.wordpress.com/2013/06/26/logement-social-pour-les-bandits-cite-des-beaudottes-a-sevran/

Cités et quartiers sont des euphémismes pour désigner des ensembles de logements sociaux, pour la plupart des HLM, abandonnés volontairement à des communautés qui protègent les bandits. Régulièrement, les médias rapportent les crimes et délits qui s’y déroulent depuis des années sans que rien ne soit fait pour y mettre un terme, au détriment des quelques habitants qui souhaiteraient vivre en paix. On se souvient de la déclaration tonitruante de Nicolas Sarkozy qui annonçait un nettoyage "au Karcher". Depuis plus de dix ans, l’ensemble HLM des Beaudottes, à Sevran, n’a cessé de se dégrader malgré les appels à l’aide de son maire EELV et ceux des habitants.

La cité des Beaudottes est un grand ensemble à 74 % HLM situé à Sevran (Seine-Saint-Denis). Le quartier compte près de 10 600 habitants actuellement.http://fr.wikipedia.org/wiki/Cit%C3%A9_des_Beaudottes_(S

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 215 autres abonnés

%d bloggers like this: