Flux RSS

Archives de Catégorie: sécurité

Algérie. Elections. Bouteflika’s team ou le chaos islamiste

Publié le

Les Algériens ne se font aucune illusion car ils n’ont que le choix entre l’équipe dictatoriale de Bouteflika ou le "printemps" islamiste.

Les Algériens qui vivent une paix relative après une cruelle guerre civile -décennie noire- ne choisiront pas le risque du chaos islamiste. Ils rééliront sans nul doute le symbole Bouteflika qui pour l’instant les ont préservés d’un nouveau "printemps" arabe comme celui que subissent leurs voisins tunisiens.

Les Algériens qui veulent s’évader du système émigrent en France où ils déplorent que les islamistes lui suivent pour les convertit au Djihad. A en juger par l’engagement de la jeunesse issue de l’émigration algérienne dans l’insurrection contre la République française et le terrorisme ubi et orbi, les Français n’ont pas fini de subir les répercussions de la maladie algérienne.

La Connectrice

La décennie noire (« guerre civile algérienne », « décennie du terrorisme », « années de braise » selon Hamit Bozarslan2) est le conflit qui opposa le gouvernement algérien, disposant de l’armée nationale populaire et divers groupes islamistes à partir de 1991.

On estime que ce conflit coûta la vie à plus de 60 000 personnes3 ; d’autres sources avancent le chiffre de 150 000 personnes4 (avec des milliers de disparus, un million de personnes déplacées, des dizaines de milliers d’exilés et plus de vingt milliards de dollars de dégâts1). Le conflit armé se termina par la victoire du gouvernement, suivi de la reddition de l’armée islamique du salut et la défaite en 2002 du groupe islamique armé (GIA). Cependant, des combats continuent toujours dans certains secteurs…

En septembre 2005, un référendum proposant l’amnistie fut soumis par le gouvernement de Bouteflika, comme la loi de 1999, pour mettre un terme aux poursuites pour les personnes qui n’avaient plus d’activités militaires et pour offrir des compensations aux familles des personnes tuées par les forces gouvernementales. La proposition fut acceptée par 97 % des votants. Ces résultats restent mitigés.

En 2006Abdelmalek Droukdal, alias Abou Moussab Abd El-Ouadoud, le numéro 1 du GSPC algérien, sous le parrainage d’Abou Moussab El-Zarqaoui, fait allégeance à Al-Qaida. Le GSPC devient Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). L’organisation va perpétrer plusieurs attentats spectaculaires dont plusieurs en ayant recours aux kamikazes (11 avril et 11 décembre 2007). On lui attribue aussi des attentats et des prises d’otage au Sahel, notamment l’exécution de 11 gendarmes à Tinzaoutine le 30 juin 2010 et celle de Michel Germaneau (revendiquée) le 25 juillet 2010 au Mali.

Le bilan mensuelle des violences en 2010 s’élèvent à entre 20 et 25 tués. Un bilan de l’OTAN tiré de sources publiques annonce, en 2011, 105 attaques terroristes causant 159 tués, 191 blessés et 9 enlevés15.

Depuis l’amnistie de 2005, les services de sécurité ont arrêté jusqu’à septembre 2010 1 290 terroristes, tandis que 7 540 autres, dont 81 émirs, à leur tête Hassan Hattab, se sont rendus et ont bénéficié de la cessation de l’action publique16.

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_alg%C3%A9rienne

Insurrection musulmane. Viols racistes et appels à la haine de la France et des Français blancs

Publié le

Il suffit de prendre le métro parisien, de se promener au hasard dans les quartiers populaires de la capitale et de sa banlieue pour voir que la population musulmane est considérable, vraisemblablement supérieure aux 10%  qui, selon la sociologie, permettent l’intégration par les autochtones d’une population étrangère.

Aujourdhui, l’islam s’affiche visuellement par le port des voiles de toutes longueurs pour les femmes, le port de la barbe, le port de la calotte, kamis, djellaba et sarouels pour les hommes.

S_habiller_a_la_mode_salafiste

source image http://ripostelaique.com/Les-integristes-infestent-l.html

Il suffit de lire les faits divers ou de regarder certains documentaires pour constater que les noms musulmans sont sur-représentés dans les crimes et les délits ainsi que dans les prisons ou dans les listes de personnes dangereuses recherchées par la police.

Contrairement à ce q’affirment les musulmans et leurs suppôts, la constatation de l’islamisation de la France se voit à l’oeil nu sans préjugés. C’est un fait qui est visible dans le costume mais aussi dans la floraison de commerces et publicités pour les produits halal; les chantiers pour la construction de mosquées et de salles de prières;  l’apparition  sur les marchés de vendeurs de coran, DVD de prédicateurs, chapelets et éléments de costume musulman; les modifications du vocabulaire : salam au lieu de bonjour, frère et sœur au lieu de copain/copine; nique ta mère au lieu de vas te faire foutre; céfranc au lieu de français; koufar au lieu de non musulman; porc au lieu de flic; sous-chien au lieu de français de souche; gaori/gouère au lieu de blanc; kiffer au lieu d’apprécier, etc.

Cette islamisation ne poserait pas de sérieux problèmes aux françaises et aux français si elle ne s’accompagnait pas de débordements contraires à leurs valeurs lesquels créent un climat d’insécurité tant physique (viols et agressions, appels à l’insurrection/djihad) que matériel (vols, pillage des aides sociales et de la santé publique, destruction de biens publics) et moral (communautarisme, maltraitance et mépris des femmes, carences dans l’éducation des enfants, racisme anti-blanc).

Vous pourrez lire ci-dessous trois articles récents, les deux premiers sur le viol des blanches et le troisième sur les appels à la haine lancés par le rappeur Booba qui est un spécialiste de ces m"faits.

La Connectrice

  • Barbarie anti-française à Evry
barbares
Le 10 avril 2014

Ils ont détruit la vie d’une toute jeune fille et c’est la France qu’ils violaient.

Dans la nuit du 29 au 30 mars dernier, Evry, fief de Manuel Valls, a été le théâtre de la barbarie anti-française dans toute son horreur.

Alors qu’elle sort du RER, quatre garçons interpellent une jeune fille de 18 ans et la conduisent dans un parc pour la frapper, la violer, lui cracher et lui uriner dessus… Elle est retrouvée le lendemain matin, immédiatement conduite à l’hôpital, puis entendue par la police. Ses descriptions et les caméras de surveillance permettront de retrouver ses bourreaux.

Ils sont mineurs, 13, 15 et 17 ans, étrangers, trois Turcs et un Marocain, et trois d’entre eux sont récidivistes.
Valeurs actuelles, qui est le seul journal à préciser l’origine de ces monstres, rapportent leurs aveux : Ils n’auraient pas touché cette fille si elle avait été turque, ils l’ont agressée parce qu’elle était française, et que « les Français sont tous des fils de pute ».

Ils sont mis en examen pour viol en réunion, barbarie et racisme.

Pas un mot. Aucune déclaration indignée de ministre, aucune condamnation des féministes de tout poil, aucune soirée contre la haine, pas de une de journal, personne au chevet de cette jeune fille… Rien.

Pourtant cette jeune fille est un symbole, son martyr est celui qu’ils destinent à la France.

Le viol est une technique de soumission en temps de guerre, c’est exactement celle qu’ils utilisent. Ils haïssent la France, ils lui crachent dessus, ils en violent les lois, les mœurs, la culture, l’identité… et les filles.

La France ne répond pas, et ils le savent. Ils sont les premiers à profiter de décennies entières de conditionnement idéologique pour mater tout esprit de révolte chez les Français de souche. Des Français tellement culpabilisés par leurs « élites » qu’ils se taisent de peur de « stigmatiser », de « préjuger » ou d’être accusés de « racisme ». Quand les Français affirment à 75 % qu’il y a trop d’immigrés en France, c’est aussi parce qu’ils connaissent trop bien cette réalité, et parce qu’ils souffrent…

Les faits sont là, récurrents. Anne-Lorraine assassinée dans un RER, Jérémie égorgé à Marseille, Antoine poignardé à Paris, des agressions et viols quotidiens…

Le ministère de l’Intérieur tient une page des personnes recherchées en France… elle est sans appel, la population carcérale reflète l’évidence… L’amalgame ou la généralisation, c’est la seule réalité qui s’en trouve responsable.

Face à cette barbarie : Christiane Taubira, garde des Sceaux. Elle a accepté de rester à son poste à une condition : faire passer sa réforme pénale. Cette réforme qui prévoit de continuer à donner ce sentiment de toute-puissance et d’impunité à des monstres récidivistes, et qui allègera encore les peines envers les mineurs…

Ils sont mineurs, c’est vrai, mais c’est une guerre qu’ils déclarent. Le gouvernement doit répondre. La France doit répondre. Nul n’est forcé d’abriter sous son toit des « fils » dangereux et qui le haïssent…

http://www.bvoltaire.fr/charlottedornellas/barbarie-anti-francaise-evry,56224

  • Le viol raciste des Françaises, nouvelle arme de destruction massive

En France, on viole des jeunes filles, des jeunes femmes, parce qu’elles sont femmes et que certaines cultures autorisent la consommation de femmes sans qu’il ne soit besoin de leur accord. Lorsque cela arrive dans nos contrées occidentales, cette « consommation » s’accompagne d’un sentiment de triomphe quand la violée est blanche, quand elle est française. Sa seule origine occidentale fait d’elle un trophée gratifiant pour qui vient d’ailleurs, même si le violeur n’a pas encore de poils au-dessus de la bouche.

Le viol raciste est infiniment pire que l’insulte raciste dont on nous rebat les oreilles au quotidien dans les médias, même si celle-ci relève plus du fantasme que de la réalité. Mais toute rééducation mérite bien son petit martelage cérébral, n’est-ce pas…

Quatre violeurs mineurs, des sauvages, des barbares, dont les parents ont dû manifestement se mettre aux abonnés absents une fois le travail de conception accompli, s’en sont donné à cœur joie en violant sauvagement durant deux interminables heures, par plaisir raciste, une toute jeune fille qui venait fraîchement d’entrer dans le monde des adultes. Cette jeune fille pourrait être la mienne. Ou la vôtre. Des pervers en herbe, trois frères turcs et un marocain, à peine sortis des jupes de leur mère, et dont nos propagandistes sans honte aucune persistent à nous marteler qu’ils nous enrichissent, ont moralement assassiné cette petite, ils l’ont détruite, ont bousillé sa vie. Et sans le moindre remords a posteriori.

Par vrai racisme. Parce que « les Français sont tous des fils de pute ».

Evry, la ville de Valls, celui-là même qui réclamait plus de « whites », plus de « blancos »… De leur propre aveu, il n’y aurait pas eu viol si cette gamine avait été turque, comprenez… musulmane.

L’aîné des trois frères turcs a été libéré de prison il y a quelques mois, après avoir effectué les deux tiers de sa peine. Et devinez quoi… cet enrichissant personnage avait violé le fils d’un gendarme ! Voilà les beaux faits d’armes des rejetons du ministère Taubira. Cette dernière va-t-elle s’émouvoir de ce viol raciste ? Elle qui a tenté de remuer la France entière pour une ridicule histoire de banane qui, jusqu’à preuve du contraire, n’a pas détruit sa vie.

Deux des autres violeurs ont déjà été interpellés pour vol avec violences. Une vraie réussite ces intégrations !

Les médias ordinaires, selon leur tournure d’esprit habituel, qualifieraient certainement cette tournante de « vol de portable qui a mal tourné », trouveraient des circonstances atténuantes aux monstres de la cité, et minimiseraient le racisme de l’acte qui fait un peu désordre, le viol simple étant tout de suite beaucoup plus acceptable.

Et les bobos ordinaires, qu’en penseraient-ils ? Que la pauvreté et le manque de générosité de la France sont à l’origine des égarements de ces pauvres petits jeunes ? Et qui sait, si pour les dédouaner de la putréfaction de leur cerveau, ils n’exprimeraient pas un doute sur la responsabilité de la jeune fille qui peut-être aurait cherché ce qui lui est arrivé ?

Combien de temps encore allons-nous accepter sans broncher que nos filles soient violées parce qu’elles sont françaises ? Que nos fils se fassent poignarder pour la même raison ? Combien de temps encore allons-nous fermer les yeux sur ce racisme tacitement toléré, par aveuglement bienséant, par terreur de réaliser que décidément non, toutes les cultures ne se valent pas ?

Le racisme anti blanc et anti Français est aujourd’hui le plus sauvagement démontré, et c’est le seul contre lequel aucune mesure concrète n’est prise. Les autres racismes ne dépassent généralement pas le stade de la simple opinion, sans faire de victimes. Celui-ci tue, pour de vrai.

Caroline Alamachère

http://www.valeursactuelles.com/barbarie-ordinaire-évry

  • Booba, le nouveau prophète des poètes, porte-voix de la haine des cités

Avant, je n’y voyais pas. J’étais du genre « Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne » ou, selon la virulence mon humeur, je me gargarisais, avec une délectation malsaine, d’« Une charogne » de Baudelaire. Puis j’ai découvert un nouveau « prince des poètes », qui vous ferait passer Renaud pour une versaillaise coincée ! Un prince ? Que dis-je : un prophète du langage ! Booba, qu’il s’appelle ! Rien à voir, pourtant, avec l’ourson homonyme du dessin animé ! Celui-là déroule ses injures et menaces devant un parterre de fans transis, en toute impunité, quand Josiane Filio et Christine Tasin, deux femmes outrageantes et blasphématrices, sont menacées par la justice, « ce néant bouffi de vanité » (Corneille).

Booba est en effet le porte-voix de la haine des cités – quatre figurants d’un de ses clips viennent d’ailleurs d’être condamnés pour usage d’armes à feu. Certes, il collectionne les procès, mais dans un pays où l’impunité exotique tient du dogme, il ne risque à peu près rien. Il est même régulièrement invité à exprimer sa détestation fanatique de la France dans les médias, tandis que des patriotes sont régulièrement condamnés…à commencer par la fermer !

Aussi, et ce afin d’édifier les ignorants de la « vomilangue » – bouillie langagière informe, à peine phonétique, qu’on nous vend comme de la culture –, je ne résiste pas au « plaisir » rare de vous faire partager – je m’en excuse par avance, lectrices et lecteurs ! – quelques morceaux de bravoure de l’inénarrable Booba…

Commençons par les femmes :

« Elle a un cul d’jument, j’la veux

J’vais lui mettre doucement, au calme

Bang bang dans sa schnechk’zer[1], étincelles dans sa rondelle. »

[…]

J’lui ai mis dans l’cul si profond qu’elle veut pas m’lâcher
J’voulais juste ton fion, toi et moi baby ça n’peut pas marcher
Toutes les prières de la Terre ne seront pas assez
On va bien t’niquer ta grand-mère, on va t’re-tabasser
Ferme ta gueule… ¡Cállate! »

Najat Vallaud-Belkacem, elle en pense quoi de cet appel sans ambiguïté à l’asservissement de la femme ? Ah, c’est vrai ! Où avais-je la tête ? Ne pas froisser les susceptibilités défavorisées !

Booba s’arrête-t-il pour autant aux éructations sexistes ? Non ! Il menace ouvertement les autochtones colonialistes, revendiquant leur agression avec une fierté d’assassin :

« Faut bien que vous compreniez,

J’avance rien à foutre, j’ai la tête pleine de billets

Canon scié, pour les numéros 1, fuyez, fuyez ! »

La « chanson » s’appelle « Les derniers seront les premiers »[2] et elle constitue un appel au meurtre sélectif, avec de « savoureux » relents islamistes :

« À ceux qui s’sont faits tout seuls dans les rues de leur ville, j’passe le salam
Habitués au haram, ils ne se rappellent plus de leurs crimes
Fuck les victimes, ils ne se rappellent plus de leurs cris. »

Booba, malgré cela, passe sur les ondes radio et les plateaux de télévision, déroule ses pensées profondes dans les Inrockuptibles. Il crache publiquement son dégoût à la face des pauvres cons qui bossent pour réparer les dégâts de ses semblables[3] et en inviter d’autres.

Quant à ceux qui l’admirent, écoutez bien ce qu’il dit de vous :

« J’veux pas faire la paix mais j’veux bien test le calumet

On m’a toujours dit: négro tu n’va jamais y arriver

Aujourd’hui ces mêmes enfants de putes veulent me saluer. »

Tout est dit…[4]

Allons-nous comprendre que ce sont nos filles qu’ils traitent comme de la viande, ces râpeux ; que ce sont nos fils qu’ils se proposent de flinguer ? Il va falloir combien d’enfants juifs exterminés dans des écoles pour que nous réagissions ?

Le rap est majoritairement un programme d’éradication culturelle, et souvent ethnique, qui va de pair avec le grand remplacement de population. En lisant ces paroles, je comprends la riposte de certains autochtones qui, à leur tour, ont une furieuse envie de prendre les armes, de brûler ceux qui les brûlent, de reprendre ce qui leur revient de droit et de sang : leur terre, la France.

Booba et ses acolytes nous testent, un peu comme des assaillants jaugeaient la solidité des remparts d’une ville assiégée. En face il n’y a aucune réponse gouvernementale ferme. Voilà donc les « berceuses » qu’écoute cette « jeunesse » des cités. Comment s’étonner alors qu’elle manifeste une violence hors-limite ? Nous avons cru pouvoir opposer les raffinements de la raison. Mais la raison ne vaut qu’avec des gens raisonnables. Il n’est pas trop tard pour nous sauver, à la condition qu’une coalition de toutes les forces vives de la Nation se lève pour empêcher le massacre de masse qui se prépare.

Charles Demassieux

 


[1] ???

[2] http://rapgenius.com/Booba-les-derniers-seront-les-premiers-lyrics

[3] Je préviens tout de suite le procès qu’on pourrait m’intenter pour propos racistes. Par « semblables » j’entends celles et ceux qui me haïssent en tant que Français et contribuent à la destruction de mon pays, rien d’autre.

[4] Voici, pour de plus amples détails sur l’individu, le lien de Français de souche : http://www.fdesouche.com/tag/booba

Selon Amnesty International la France maltraite les Roms et selon les Français les Roms les maltraitent

Publié le

csm_Flash_Mob_Amnesty_International_Roma_Rights_Now__c__European_Union_2013_-_EP_680_f8572f8d47

Sur cette photo on peut voir de gentils bobos manifestant pour ces Roms qu’ils n’hébergeraient chez eux pour rien au monde.  Source photo http://www.touteleurope.eu/revues-de-presse/detail-revue-de-presse/revue-de-presse/integration-des-roms-leurope-epinglee-par-amnesty-international.html

Le dernier rapport sur les Roms publié par AMNESTY International accuse l’Europe de maltraiter les Roms, la France venant en tête des accusés.

http://www.touteleurope.eu/revues-de-presse/detail-revue-de-presse/revue-de-presse/integration-des-roms-leurope-epinglee-par-amnesty-international.html

Les nomades ont toujours posé un problème en France, qu’on les appelle bohémiens, tziganes, romanichels, gypsies, manouches, gitans, voleurs de poules ou Roms. De tous temps ils ont vécu de petit artisanat (vannerie, chiffonniers) ou d’expédients.

D’autre part, la culture musulmane des Roms des Balkans comme Léonarda ne facilite pas leur intégration au contraire des forains, chrétiens dans leur majorité, gens du voyage qui travaillent légalement. Il y a nomades et nomades, le nomadisme n’est pas ici en question.

La mendicité des Roms s’affiche à tous les coins de rue, devant les postes, les banques, les boulangeries, les entées de métro, les supérettes partout où ils peuvent donner mauvaise conscience aux Français qui en ont une. Ces mendiants parfois agressifs sont très largement tolérés par la police et squattent à vie leur emplacement, preuve que les Français ne sont pas si méchants que le prétend Amnesty.

la mendicité n’est pas la seule activité des Roms. Vols de cuivre au détriment de nos infrastructures de transport, pillage d’ornements en métaux dans les cimetières et les églises (ils sont musulmans), vols à l’arraché, vols dans les transports publics, vols d’enfants, cambriolages, proxénétisme, etc. http://laconnectrice.wordpress.com/2013/10/19/nos-amis-les-roms-vols-enlevement-denfants-mensonges-reseaux-mafieux-et-manipulations-politiques/

La générosité de la France en matière d’aides sociales, de prise en charge médicale, de scolarisation gratuite, d’aide au retour renouvelable et d’aide alimentaire a constitué un énorme appel d’air soutenu par le lobby bobo des associations humanistes et humanitaire qui n’hébergeraient pour rien au monde des Roms chez eux et verraient d’un mauvais oeil leurs enfants en épouser.

Comme l’avait dit en son temps Michel Rocard, mentor de Manuel Valls, la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde. J’ajoute, surtout quand les peuples concernès pratiquent une religion qui leur interdit de "faire comme les kouffars" et qui sont sourds à notre adage populaire "aide-toi, le ciel t’aidera".

Tout le monde peut s’intégrer en France, Valls, Hidalgo, Dati, Benbassa, Vallaud-Bekacem, Poniatowski, Sarkozy, Copé et bien d’autres sont issus de l’immigration …

 

 

Les chiens soutiennent aussi l’équipe de France

Publié le

communiqué du comité OKA

 

Logo Mon chien ma ville
logo Mon chien ma ville

Parce qu’une ville sans chien est une ville sans âme

Logo mon chien ma ville
NEWSLETTER | 8 Avril 2014
Facebook icon Twitter icon
Facebook icon Twitter icon

Le Comité OKA dans le cadre de sa mission « Mon chien ma ville », vous informe que nous allons tourner un clip vidéo sur la propreté des chiens en ville.

Vu que les principaux détracteurs de la présence des chiens citadins se résument à des crottes sur le trottoir, nous souhaitons pour le bien de tous les parisiens, prendre les devants et mobiliser les propriétaires.
Nous allons profiter de l’engouement de la prochaine Coupe du Monde au Brésil pour une meilleure visibilité (internet, reprise tv et presse).

 

L’idée du clip est d’associer deux messages simultanés :
- les chiens soutiennent aussi l’Equipe de France
- sans être hors-jeu en gardant les trottoirs propres

 

Pour ce clip « civique et citoyen », nous recherchons des propriétaires de chiens motivés par ce message. Nous aurons à disposition quelques accessoires de supporters mais bien entendu si vous avez chapeau, écharpe, casquette ou autre à l’effigie de l’équipe de France, n’hésitez pas à venir avec.

(vêtement à votre choix avec soit du blanc, du bleu ou  du rouge….)

Rendez-vous le samedi 12 avril à 14h30 rue Arthur Rozier 19ème
sur le pont (photo ci-dessous).  (métro places des Fêtes ou Botzaris)

 

Pour des questions d’organisation, merci de confirmer votre présence
par mail au comite-oka@orange.fr

Si vous avez dans votre entourage

des propriétaires canins qui seraient intéressés, faites-le nous savoir.

Logo Mon chien ma ville
Mon chien ma ville est une mission du Comité OKA
comite-oka@orange.fr

 

Violeur récidiviste il tue une femme. Sa première victime lance un appel contre la prochaine réforme pénale encore plus laxiste

Publié le

Regardez la vidéo dans laquelle Sylvia Peromingo témoigne http://petitions.institutpourlajustice.org/reformepenale/index.php?utm_medium=page_merci&utm_campaign=reforme-penale

six ans et demi après sa trés violente agression, une autre jeune femme sera tuée par le même homme dans les mêmes circonstances.

Le violeur, Alain Pénin n’avait fait que quatre ans et quatre mois d’incarcération pour son premier crime. Il a été condamné à perpétuité avec 22 ans de sûreté pour le meurtre de Natacha Mougel http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/affaire-mougel-les-quatre-temps-forts-du-proces-d-alain-penin_512525.html

Appel aux députés contre la prochaine réforme pénale :

Monsieur
 
 
M le Député
Adresse assemblee nationale
 
Vendredi 04 Avril 2014
 

M. le Député

Electeur dans votre circonscription, je dois vous faire part de ma très grande inquiétude.

Une réforme pénale sera débattue à partir du mois d’avril au Parlement. Cette réforme est dangereuse car elle a pour principal objectif de diminuer le nombre de détenus, alors même que notre pays en compte bien moins que la moyenne européenne, et que la criminalité ne cesse d’augmenter.

Je n’accepte pas que les récidivistes soient traités comme les primo-délinquants avec la suppression des peines plancher. Je refuse que la contrainte pénale puisse concerner des personnes condamnées pour agression sexuelle. Je ne conçois pas que rien ne soit prévu dans ce texte en faveur des victimes.

Cette réforme est rejetée par l’immense majorité des Français. Le Premier ministre lui-même s’y est clairement opposé.

Monsieur le Député, je compte sur vous pour refuser de voter cette réforme pénale.

Respectueusement. 

 

Electeur dans votre circonscription

Pour en savoir plus

 

petitions.institutpourlajustice.org/reformepenale

Agression antisémite le 20 mars à Paris 19. La victime témoigne

Publié le

Une fois de plus, la" religion de paix et d’amour" a frappé sur notre territoire un homme pour la seule raison qu’il était juif. Richard David a été blessé physiquement, psychologiquement et moralement

Je présente à Richard David mes meilleurs vœux de rétablissement et je salue son courage

Il est inadmissible que des soldats autoproclamés de la haine fassent la loi en France en développant le racisme anti blanc et anti juif

Il serait temps de mettre fin au djihad en France et aux menées de ces jeunes lâches (à trois contre un homme de 50 ans !)

La Connectrice

source http://jssnews.com/2014/04/01/rencontre-avec-la-victime-de-la-terrible-agression-antisemite-du-xixe-arrdt/

Rencontre avec la victime de la terrible agression antisémite du XIXè arrdt.

Publié le : 1 avril 2014

Exclusif JSSNews: Richard David est enseignant. Le jeudi 20 mars dernier, il a été victime d’une terrible agression antisémite commise dans le 19e arrondissement de Paris alors qu’il sortait d’un restaurant casher. Par la suite, une courte vidéo dans laquelle il témoigne a largement circulé à travers les réseaux sociaux et n’a pas manqué d’émouvoir la communauté juive. Le Cercle Hatikva -qui lutte notamment contre l’antisémitisme- a rencontré la victime qui a accepté de témoigner pour les lecteurs de JSSNews en répondant aux questions d’Eilat Le Goan et de Yonatane Laïk.

Screen Shot 2014-04-01 at 10.29.25 AM


Cercle Hatikva : Avant tout, comment allez-vous aujourd’hui ?
Richard David : Je ne vais pas mieux car je suis très commotionné, je dors mal, j’ai des angoisses et beaucoup de crises de larmes. C’est très dur de subir une agression. Je ne suis plus rassuré mais je ne veux pas céder. Mes proches sont très touchés et consternés par ce qui m’est arrivé.

Pour tout vous dire, je me sens sali et humilié. On a porté atteinte à ma dignité mais aussi à la communauté toute entière car cette agression était préméditée. Ce n’est pas sans lâcheté que mes agresseurs voulaient s’attaquer à un juif et pour cela, ils ont choisi un endroit désert. Ils cherchaient avant tout à humilier un membre de la communauté pour bien nous montrer que notre place n’était pas ici.

Vous avez accepté de livrer votre témoignage afin de sensibiliser l’opinion publique quant à l’essor inquiétant d’un antisémitisme violent en France. Pouvez-vous nous raconter ce qui s’est passé durant cette soirée du 20 mars ?

Aux alentours de 22h15, je sortais du Tib’s, une pizzeria casher de la rue manin. J’étais à la recherche d’une station de métro et j’ai donc tourné un peu dans le quartier. J’ai pris une route parallèle à la rue Petit avant d’emprunter un passage piéton. J’arrivais vers le milieu de la route lorsque j’ai senti que trois personnes venaient à ma rencontre. J’ai eu l’impression qu’elles me suivaient. Je me suis donc mis sur le côté pour les laisser passer et tandis qu’elles se rapprochaient de moi, je leur ai demandé : « vous voulez quelque chose ? ». A ce moment-là, les trois individus ont commencé à m’insulter en français et en arabe. J’ai notamment entendu « sale juif », « on va niquer ta race » et « sale race de juif ». Il s’agit donc sans ambigüité de propos antisémites.

Ensuite, j’ai été poussé puis maintenu contre un mur par ces trois personnes qui étaient d’origine nord-africaine. Ils m’ont tapé sans retenue. J’ai reçu de nombreux coups violents sur le visage et sur le torse. J’ai 59 ans et ce soir-là, j’étais seul au monde face à des « bêtes enragées ».

Juste après, l’un de mes agresseurs m’a arraché la chemise puis il a sorti quelque chose de sa poche. J’ai pris peur car je croyais qu’il s’agissait d’une arme blanche. En fait, c’était un marqueur. Et il m’a dessiné une sorte de croix gammée sur le torse.

J’ai appelé au secours durant mon agression mais la rue était déserte comme je le disais. Avant que mes agresseurs ne prennent la fuite, ils m’ont dit : « ce n’est pas fini pour toi ».
Je ne saurais les reconnaître car ils portaient des casquettes mais je dirais qu’ils ont entre 20 et 25 ans. Ils ne m’ont d’ailleurs rien volé pas même l’argent que j’avais sur moi. Ils cherchaient à s’attaquer à quelqu’un qui sortait d’un restaurant casher et qui portait une kippa. Ils voulaient tout simplement « casser du juif » ce soir-là.

Par la suite, j’ai croisé un homme dans la rue. Il m’a demandé ce qui m’était arrivé et tandis que je cherchais à rejoindre l’hôpital le plus proche, il m’a dit qu’il fallait appeler la police.

Vous avez porté plainte ?

J’ai bien évidemment porté plainte. Après l’agression, le SAMU est arrivé et m’a emmené à l’hôpital. La police et le corps médical étaient écœurés, ils se sentaient sincèrement concernés par ce qui venait de se passer, j’ai ressenti un soutien moral de leur part.
J’ai passé la nuit aux urgences et je suis sorti vers 8h le lendemain matin. Je suis donc allé porter plainte au commissariat du 19e. Le brigadier qui a pris ma déposition se disait désolé.
Par la suite, on m’a demandé durant l’après-midi de rencontrer un médecin de la police. Il m’a donné neuf jours d’ITT. Après une radio, on s’est aperçu que j’avais le nez cassé en plus des deux hématomes au visage.

Quand je suis sorti du commissariat du 19arrondissement, je suis tout de suite allé dans une synagogue située au sein d’une école juive du quartier. Beaucoup de gens sont venus vers moi. Il faut dire que j’étais encore très marqué par mon agression. Il y a eu un élan de générosité et de compassion. Ils ont appelé Sammy Ghozlan du BNVCA qui m’a écouté et qui a appelé par la suite plusieurs de ses connaissances. C’est aussi à ce moment-là que l’interview vidéo qui circule sur les réseaux sociaux a été réalisée. J’avais besoin d’être soutenu et de retrouver mes valeurs.

J’attends maintenant les résultats de l’enquête qui est en cours.
Avez-vous reçu du soutien dans la communauté ?

J’ai reçu beaucoup de soutien dans la communauté aussi bien à Paris qu’en province. Certaines personnes rencontrées à l’école m’appellent encore et prennent de mes nouvelles régulièrement.
J’ai eu un soutien au-delà de ma propre famille. Quant aux institutions : le SPCJ, le Crif, le Consistoire, le BNVCA et le Cercle Hatikva -qui m’a proposé de témoigner- m’ont apporté leur soutien ainsi qu’une assistance. J’ai également reçu beaucoup d’appels d’Israël et même de New York ! Je dois dire que je suis très touché par les témoignages de soutien nombreux qui me sont adressés.

Je tiens également à saluer la jeunesse juive pour son calme car si elle fut très marquée par mon agression, elle a refusé d’y répondre par la violence ou en brûlant des voitures par exemple.

Plusieurs médias nationaux ont mentionné votre agression. Etes-vous surpris par une telle médiatisation ?

Effectivement, j’ai été surpris que tant de médias de première importance parlent de ce qui m’est arrivé car la plupart des actes antisémites sont habituellement passés sous silence.
Généralement, ce sont les médias communautaires qui se sentent concernés par l’antisémitisme et ce sont ces derniers qui nous informent bien trop souvent des agressions ou provocations qui sont commises à travers la France.

En ce qui concerne mon agression, je sais que RTL, Le Parisien, TF1, France télévisions et France Info en ont parlé d’après ce qu’on m’a dit. En revanche, je regrette l’absence de réaction de la part du gouvernement et plus précisément des ministres de l’Intérieur et de la Justice.

En outre, j’appelle toutes les victimes d’actes antisémites à porter plainte parce qu’il est important de disposer des chiffres réels afin que les gens puissent prendre conscience que cela existe pour que tout cela cesse. En portant plainte, on contribue aussi à lutter contre le climat d’impunité pour les agresseurs car ils doivent être sévèrement punis.

Quel constat dressez-vous sur la situation actuelle en France à l’heure où les violences antisémites se multiplient ?

La violence à l’encontre des juifs est en nette progression en France : il y a beaucoup d’antisémitisme dans ce pays, c’est un fait. Aujourd’hui, je veux témoigner pour retrouver ma dignité mais je le fais aussi pour toute la communauté car nous devons lutter contre ceux qui ont la volonté de minimiser les violences à caractère antisémite.

Je crois que la liberté de pouvoir porter la kippa dans les espaces publics est clairement menacée en France. Parce que j’ai la conviction qu’un juif ne doit pas se cacher et puisqu’il est important pour moi d’affirmer mon identité, je refuse de céder à la peur ou aux intimidations et je continuerai à porter la kippa dans les rues de Paris ! Mais je reste conscient que la seule issue pour avoir véritablement la paix et donc pour vivre notre judaïsme en toute sérénité, c’est bien d’aller vivre en Israël dans ce pays où il est possible de porter en toute sérénité la kippa sans se faire agresser parce que juif.

Propos recueillis par Yonatane Laïk et Eilat Le Goan – JSSNews

74 Réponses à Rencontre avec la victime de la terrible agression antisémite du XIXè arrdt.

Clientélisme et dictature socialiste. Paris 19ème est au PS ce que la Crimée est à Poutine

Publié le

Dimanche soir, au premier tour des élections municipales, j’interpelle poliment un homme qui sort de la mairie. -Bonsoir monsieur, pouvez vous me donner les scores ? -C’est bon pour nous, Dagnaud fait 42%, EELV 12 et avec NPA on est sûrs de gagner ! Il jubile et s’en va tout guilleret. Moi, j’en ai mal au bide parce que j’espérais très fort un changement d’équipe municipale et parce que cet affidé m’a prise d’office pour socialiste comme si le territoire était blindé par le parti et qu’il y régnait en dictateur.

Dans cet arrondissement, pour peu qu’on ait un comportement citoyen et responsable, on ne peut qu’agir pour le parti sinon en être. J’ai été bénévole, je sais de quoi je parle, j’ai observé de prés et en situation les manipulations et mensonges du PS, des pratiques que j’ignorais naïvement lors de mon engagement libre et sincère dans le bénévolat social.

Signe éloquent, la rue de Crimée, peut-être la plus longue de l’arrondissement, se trouve dans le 19ème.

Comme l’électorat pro-russe de Crimée a été fabriqué par Poutine (distribution de passeports russes, contrôle de l’administration,nombreux emplois générés par les bases navales,  présence de l’armée navale, etc.) l’électorat socialiste du 19ème a été fabriqué en distribuant de nombreux avantages , parce qu’autrefois ouvrier et toujours le plus pauvre de Paris en termes d’UC (unité de consommation). Il est la chasse gardée de la gauche (siège du parti communiste) et de la gôche (PS et Verts bobos). Mais il y a longtemps que les ouvriers ont disparu de l’arrondissement avec la fermeture des usines et des ateliers, leur transformation en ateliers d’artistes, duplex chic et choc et résidences privées clôturées. Le 19ème n’a plus de populaire que la misère intellectuelle, économique et citoyenne qui s’entasse dans les logements sociaux, les squatts et la banlieue proche de Pantin et Aubervilliers.

Par exemple, le quartier charmant et arboré de la Mouzaïa est loti de petites maisons construites au 19ème siècle par les patrons des carrières de gypse (plâtre de Paris) des Buttes-chaumont pour y loger leurs ouvriers comme il était d’usage à l’époque (phalanstères, cités ouvrières, etc.). ces petites maisons d’environ 50 m2 sur deux niveaux s’arrachent à pris d’or par les bobos et certaines professions libérales qui ne peuvent s’offrir la villa Mozart dans le 16ème. Certaines de ces maisonnettes ont été détruites pour être remplacées par des maisons plus vastes et stylées Art déco dans les années 30-40. L a résidence du maire précédent se situait dans ce beau quartier  habitait réellement en grande banlieue chic. Ce n’est pas parce qu’on est maire d’un arrondissement populaire qu’il faut se contraindre à fréquenter le peuple des petites gens, des retraités et des immigrés que l’on fait venir en masse comme caution sociale. Si vous avez jamais vu Madec en plein air, vous comprendrez ce que je veux dire …(raide, glacial, fermé et peu amène.

Il y a deux jours j’ai croisé Dagnaud et Madec qui distribuaient des tracts sur le trottoir et j’en ai profité pour interpeller Dagnaud sur différents sujets. Madec est resté à l’écart comme si j’avais une discussion intime avec le maire sortant et pourtant cet ancien garçon de café devenu sénateur surveille sans titre son successeur.Il occupe la grande salle de réunion au-dessus du bureau du maire et figure en second sur la liste socialiste pour être sûr de devenir conseiller de PARIS, éventuellement adjoint d’Hidalgo aux finances comme il l-avait attendu sans succès de Delanoë.

Dagnaud est sympathique, dommage qu’il soit socialiste …

Depuis 19 ans que les socialistes occupent la mairie du 19ème ils ont donné à leurs militants et soutiens des logements, des emplois et des rentes politiques de situation. La Ville de Pris a distribue des millions ou peut-être des milliards de subventions aux associations, en partie au nom de la Politique de la Ville, ce programme dont les fruits se font attendre depuis 19 ans.

Jugez-en : Augmentation de la délinquance à la personne et des cambriolages, délinquance de plus en plus juvénile, bandes de cités, trafic et consommation de drogues, échec et désertion scolaire, analphabétisme et illettrisme, regroupement d’immigrés illégaux, urgences médicales engorgées par les immigrés qui ne veulent pas payer un généraliste, pollution sonore aux abords de la mairie et dans le parc des Buttes-Chaumont, etc on n’entend plus parler français dans les rues du 19ème et j’ai même entendu mon épicier kabyle rouspéter parce que des clients lui parlaient d’office en arabe…

le 19ème n-est pas, contrairement à une légende socialiste, un quartier populaire parce que les ouvriers et les employés l’ont quitté ne pouvant accéder à la propriété par contre ils sont nombreux à y travailler passant tous les jours devant des logements sociaux occupés en grande partie par des immigrés d’Afrique du Nord et de l’Ouest qui font beaucoup d’enfants, qui ne parlent pas français et qui vivent d’aides sociales parce qu’ils sont des rentiers pauvres, plus riches au final que les travailleurs pauvres trop riches pour avoir des aides. Rentrés dans leur banlieue, ces ouvriers et employés voteront FN par dépit ou s’abstiendront par découragement.

Elections municipales Paris XIXème : les habitants sont mécontents de la gestion socialiste

Publié le

Habitante du XIXème arrondissement depuis 34 ans, j’ai subi ces dernières années des transformations qui portent atteinte à ma tranquillité, ma qualité de vie et ma sécurité. Je suis loin d’être la seule à faire ce triste constat.

1)      Les trottoirs

Les trottoirs sont devenus des zones à haut risque pour les piétons : piste cyclable tracée sur le trottoir où les cyclistes pédalent )à toute vitesse dans les deux sens et la nuit sans lumière. Ils frôlent les piétons et les insultent lorsque, par mégarde, ils ont franchi la ligne blanche qui délimite la piste cyclable

Les motos et scooters volumineux stationnent en masse sur les trottoirs qu’ils polluent. Pour se garer ou partir, ils pétaradent sans égards pour les clients des terrasses de café qu’ils polluent de leurs émanations toxiques , nauséabondes et bruyantes. Ils n’hésitent pas à rouler sur les trottoirs à vitesse rapide en frôlant les piétons.

2)      La place de la mairie

Une place de mairie est comme une place de village où les gens flânent, se rencontrent, discutent et où les enfants jouent. Malheureusement, cyclistes, motos et scooters traversent sans vergogne pour éviter de faire le tour de la place.

A l’occasion de mariages ethniques nombreux et bruyants, des invités font vibrer et pétarader leur moto près de l’escalier principal de la mairie en guise d’hommage aux mariés. Le plus beau jour de leur vie avec tintamarre de klaxons, c’est toute la journée et tous les jours pour les riverains

 des camions administratifs stationnent en permanence sur la place.

3)      Passages piétons

Ils représentent un grand danger pour les enfants qui se rendent à l’école, au collège ou au lycée, pour les parents avec poussettes, pour les personnes âgées et pour tous les piétons car les voitures qui tournent ne respectent pas le passage prioritaire. Des feux clignotants orange devraient équiper les passages piétons les plus fréquentés, notamment aux abords de la mairie.

4)      Le parc des Buttes-Chaumont

Ce parc a été imaginé pour que les citadins puissent y rêver, s’y délasser, flâner et s’y reposer de la vie trépidante et bruyante de la ville.

Malheureusement, des commerces et manifestations avec musique amplifiée déploient une intense pollution sonore qui ne permet pas le repos.

De plus en plus de coureurs/joggeurs envahissent les allées sans tenir compte du rythme lent des autres usagers. La suppression des trottoirs ne permet plus aux flâneurs de se mettre à l’écart. Inciviques, ces coureurs houspillent et parfois insultent les pauvres promeneurs qui se trouvent sur leur chemin. Les coureurs devraient être canalisés dans des allées avec barrières comme à Central Park à New-York.

5)      Les Chiens

La filière canine représente chaque année près de 4 milliards d’euros et occupe près de 30 000 emplois. La vente de chiens vient de Passer à 10% de TVA pour atteindre 20% au 1er juillet. Les aliments pour chiens sont taxés à 19,6%. Malgré des profits conséquents pour l’Etat, rien n’est fait en retour pour faciliter la vie du chien à Paris, contrairement à toutes les grandes villes d’Europe qui disposent d’espaces canins avec pelouse grillagée, point d’eau, poubelles et bancs.

Le réaménagement du parc des Buttes-Chaumont devrait être l’occasion de créer un espace canin afin que les chiens puissent s’y amuser en liberté et qu’ils ne gênent pas certaines populations qui les craignent.

Alors que d’un côté les scientifiques préconisent l’intervention du chien dans les maisons de retraite, les écoles, les hôpitaux et les laboratoires pour la détection de certaines maladies, que le chien est indispensable pour guider les aveugles, assister les handicapés, assister la police et l’armée, repêcher les gens en mer ou ceux qui sont enfouis sous les avalanche, la Ville de Paris reste sourde aux demandes d’aménagement d’espaces canins.

6-dépréciation de l’immobilier

le 19ème arrondissement est l’un des moins chers de Paris en valeur foncière et risque de le demeurer du fait de l’insécurité qui y régne. Les cambriolages, les dégradations et les risques de squat y sont une réalité quotidienne.

De même les agressions de personnes, surtout les femmes âgées prennent la forme de vols à l’arraché de sacs, de portables, de chaines et de cartes bancaires. plusieurs personnes de ma connaissance ont été attaquées dans le hall de leur immeuble, souvent par des adolescents.

7-Ghettoïsation des élèves non francophones dans les établissements scolaires

La proportion d’élèves non francophones est déjà très élevée dès la maternelle et l’école primaire, ce qui donne l’illusion d’une mixité sociale car, en réalité chaque enfant peut imposer sa culture s’il est agressif et que son éducation familiale ne lui a pas transmis les valeurs républicaines. On peut imaginer que ces petits enfants se sentent de fait à part du monde des blancs et, surtout des Français qu’ils en viendront à haïr et persécuter parce qu’ils les pensent plus aimés, plus riches et privilégiés mais que leur religion, souvent musulmane, leur interdit de côtoyer et d’imiter (voir plus bas).

Il semble que les enseignants ne soient ni formés ni disponibles pour faire face efficacement à ce contexte difficile et quasi général à Paris et en région parisienne. Les "emplois jeunes" et autres cautères sur la jambe de bois de l’insertion des enfants de la population immigrée ne sont pas plus formés que les enseignants.

Je me souviens d’une scène pathétique lors de la fête de la maternelle de mes enfants. Dans la petite chorale formée par la prof de musique se tenait au fond du groupe une fillette noire debout comme les autres mais les genoux pliés pour dissimuler le fait qu’elle était beaucoup plus grande -et sans doute "en retard"- que ses camarades de classe. Comment peut-on laisser ainsi souffrir une enfant ? Qu’en peut-il être de son insertion sociale à venir ?

Les élèves des collèges doivent se défendre d-agressons physiques et de rackett à l’intérieur comme à l’extérieur des établissements scolaires dont les responsables minimisent les risques.

les élèves des lycées rencontrent régulièrement des vendeurs de cannabis ou d’autres drogues dans l’enceinte du lycée ou à sa proximité. Il n’est pas rare de voir des lycéens fumer un joint sur un banc ou dans le parc des Buttes-Chaumont.

Beaucoup de parents habitant l’arrondissement, inscrivent leurs enfants dans des établissements privés parfois très éloignés de leur domicile. Il en résulte une évasion de la jeunesse blanche, francophone, francophile et chrétienne des établissements publics. La proportion d’élèves arabes, africains et musulmans ne cesse de croître et il suffit de passer devant les établissements publics pour s’en rendre compte par soi-même. A la sortie des classes, les élèves parlent dans un sabir qui leur est propre mais n’a rien à voir avec la langue française que certains parents interdisent à leurs enfants à la maison. On se doutent aisément que les résultats scolaire pâtissent de ce fait.

De façon générale, on n’entend pas parler français dans le XIX ème. Pourtant les mairies et leurs associations proposent gratuitement ou moyennant une petite participation, des cours d’alphabétisation. Pole emploi propose aux chômeurs des formations rémunérées dont on peut s’interroger sur l’efficacité car j’ai rencontré des personnes qui en avaient bénéficié et ne semblaient en avoir tiré aucun profit. Il serait inapproprié de prétendre que ces élèves sont stupides ou paresseux. En réalité ils sont inhibés par leur culture. pour la plupart musulmans, il leur est interdit de faire comme les kouffars ou les Français dans le cas qui nous intéresse. Il est interdit de - ressembler aux infidèles dans la manière de s’habiller, de se comporter, de parler etc. de sorte à traduire l’amour que l’on nourrit à leur égard. Car le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Celui qui s’assimile à un peuple en fait partie ». Il est donc interdit de chercher à ressembler aux infidèles en leurs spécificité, en leurs habitudes, en leurs pratiqueras cultuelles, en leur mode de vie et en leurs moeurs, comme le rasage de la barbe, le développement des moustaches, l’utilisation superflue de leur langue, leur manière de s’habiller, de manger, de boire, etc.

…Allah n’a autorisé à rester en pays mécréants que les opprimés qui ne peuvent pas émigrer et ceux dont le séjour dans lesdits pays comporte un intérêt religieux comme l’appel à Allah et la diffusion de l’Islam dans ce pays. Séjourner chez eux est interdit sauf en cas de nécessité. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Je désavoue celui qui s’installe au sein des polythéistes » 

http://islamqa.info/fr/2179

Place des fêtes, une habitante me racontait que des "jeunes" fument du crak dans les halls des immeubles sociaux, terrorisent les locataires verbalement ou les bloquent dans les ascenseurs lorsqu-ils protestent. La place des fêtes est connue depuis des décades pour ses trafics de drogue, ses receleurs, ses gymkhanas de scooters volés, ses voleurs à l’arraché et agressions aux abords de distributeurs de billets. Depuis 19 ans de mandature socialiste, l-insécurité n’y a pas régressé et un policier m’a cofié que c’éytait un abcés de fixation planifié car "tant qu’ils sont là ils ne sont pas ailleurs."

8-Trop d’immeubles sociaux

Paris XIXème compte le plus grand nombre de logements sociaux, tous organismes confondus : RIVP, HLM, La Sablière, 3F, etc. Delanoë a récemment inauguré un ensemble d’habitat aidé rue du Maroc et il s’en construit encore rue de Crimée et de côté de la porte d’Aubervilliers proche du parc du Millénaire. Il n’y a pas de crise du bâtiment dans le XIXème mais une crise du logement sans fin étant donné que le flux des "mal logés" venus du Sud ne tarit point.

Les plus beaux appartements des immeubles sociaux, terrasses, ateliers d’artistes, duplex, maisons individuelles, immeubles anciens rénovés sont  attribués aux amis du maire militants et soutiens du PS (un peu d’EELV) aussi qui ont de petits salaires dans les très nombreuses associations de l’arrondissement et les diverses antennes de la "Politique de la Ville".Tous ces gens chouchoutés ont concouru efficacement au maintien de l’équipe socialiste depuis 19 ans.

Le PS a fait avec le XIXème l’équivalent de ce que Poutine a fait en Crimée en invitant la population russe à s’y installer et en lui distribuant des passeports russes pour y revendiquer une large majorité. Tous les idéologues partagent les mêmes pratiques.

9-Un arrondissement sale

population négligente, dépôts d’ordures devant les immeubles sociaux, détritus jetés par les fenêtres de certaines cités, poubelles insuffisantes, employés de la voirie non formés, containers à verre toujours engorgés entourés de boutilles, sppression des poubelles aux Buttes-chamont pendant les travaus et poubelles insuffisantes les jours d’affluence avec un seul employé le lundi matin pour ramasser les détritus, remontées d’odeurs d’égouts permanentes au coin de la rue Manin et de la rue de Crimée, Vélib abandonnés pendant des jours devant les cités, etc

A la maternelle, les arabes tueront tous les français crie un enfant de 5 ans

Publié le

dans une maternelle parisienne très bobo, un petit élève de 5 ans a été terrorisé par un camarade jouant aux arabes et aux français en hurlant ‘les arabes tueront tous les français".

les institutrices sont encore sous le choc

que fera SOS racisme

que feront Taubira et Vals contre cet appel au meurtre ?

Contre l’antisémitisme et pour la fraternité républicaine, rassemblement le mercredi 19 mars 2014 à 18 heures, Place du Trocadéro,

Publié le

manif-19mars-b18ac

A l’Appel du CRIF,

Au même moment, alors que s’achève un "cycle de négociations", sous l’égide de John Kerry, avec les Palestiniens de Ramallah, ceux de Gaza, inféodés à l’Iran, qui prône l’éradication de l’Etat Juif, redoublent de violence, pour prouver que les " Juifs ne sont en sécurité nulle part ".

Contrairement aux subtilités de salon, dans les rédactions occidentales, il n’existe pas, dans le monde arabo-musulman, à cette heure, la moindre distinction entre antisionisme et antisémitisme. De très rares s’y essaient, comme l’Imam Chalgoumi, mais sont sous la menace directe de leurs "frères en Islam".

Sebastien Selam, Ilan Halimi, la famille Sandler et la commémoration de leur assassinat dans leur école (19 mars 2012), au-delà du symbole, nous marquent à jamais, comme le sort scellé de tout Juif de France, soit-disant au nom d’Allah, des "Palestiniens", ou de la "misère des banlieues".

Contre les agressions en France et en Europe, contre les guerres de harcèlement au Moyen-Orient, c’est la même cause de la survie d’abord et de l’affirmation de notre existence de plein droit, envers et contre les forces d’Aman, qui doit rassembler toutes les sensibilités.

Les divisions inter-associatives, les rituelles luttes intestines, le goût des prérogatives et des poses photogéniques pour la postérité ne servent, actuellement, que nos ennemis nombreux, d’extrême-gauche comme d’extrême-droite : ils n’attendent que l’effondrement des institutions libres pour donner carte blanche à leurs pulsions et penchants favoris.

Dans notre combat quotidien et nos écrits, nous continuons, chaque fois, d’affirmer notreindépendance d’esprit et ne manquons jamais d’adresser une critique, qui nous paraît justifiée, à nosreprésentants et aux institutionnels .

Mais, il y a un temps pour les controverses et les disputes, et un temps pour tirer les sonnettes d’alarme , dans un pays de plus en plus anesthésié par ses soucis constants, alors que les slogans moyen-âgeux ont retrouvé, depuis 14 ans, un terreau fertile pour désigner leur cible de toujours : les Juifs .

Nous appelons les associations qui nous sont proches et celles qui nous regardent avec méfiance à partager le demi-shekel du bien commun.

Intolérance

François Hollande a confirmé les faits relatés par Roger Cukierman: «Des Juifs qui sont agressés sur la voie publique parce qu’ils portent une kippa, des jeunes qui sont insultés dans l’école de la République, des synagogues qui sont souillées par des croix gammées.» «Cette flambée de haine ne surgit pas du néant, a poursuivi le président. Elles sont le produit d’un climat où prospère l’intolérance. (…) Avec les mêmes rhétoriques complotistes ou conspirationnistes qui resurgissent comme si les leçons de l’histoire la plus tragique n’avaient pas été tirées.» François Hollande a cité la manifestation du Jour de colère, «avec des groupes hétéroclites unis par la seule hantise du juif». «Face à ces périls, il ne saurait y avoir la moindre place pour les divisions, les polémiques ou les surenchères, a-t-il déclaré devant un parterre représentatif de l’ensemble de la classe politique, à l’exception des extrêmes, mais avec les Verts qui ont mis fin à une brouille de dix ans avec Roger Cukierman. «Les lois existent, il faut les appliquer», a-t-il affirmé, en rappelant l’interdiction du spectacle de Dieudonné et la dissolution du groupe d’extrême droite dont l’altercation avec un groupe d’extrême gauche a conduit à la mort de Clément Méric.

L’extrême gauche, François Hollande n’en a pas parlé, contrairement à Roger Cukierman. Le président du Crif a fustigé «l’antisionisme», «nouvel habit de l’antisémitisme à l’extrême gauche». Il a aussi rappelé que, lors d’une manifestation censée lutter contre l’homophobie et le racisme, le 22 février, à Toulouse, des militants d’extrême gauche avaient expulsé la présidente locale du Crif aux cris de «Crif, fascistes, sionistes, cassez-vous!». Le Crif organisera «un grand rassemblement pour dire non au racisme et à l’antisémitisme» le 19 mars, au Trocadéro.

Pour en savoir plus sur l’antisémitisme de chez nous

  • Réponses de la communauté juive à Napoléon en 1806. Qu’en dit la communauté musulmane ?

Les Juifs sont présents en France depuis environ 2000 ans. Ils ont contribué a construire l’identité de notre pays et ont répondu présent à toutes les étapes de son évolution, tant pour l’élaboration de ses lois que pour sa défense dans les périodes de guerre.

Il est donc erroné de les traiter aujourd’hui comme des étrangers ou des immigrés bien que, individuellement, certains se soient établis en France depuis une soixantaine d’années pour fuir les persécutions dont ils étaient victimes en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Les derniers israélites immigrés en France sont venus dans notre pays notamment parce que la liberté leur y était garantie depuis l’accord passé entre la communauté et Napoléon en 1806.

Ces garanties leur ont été offertes en échange de leur organisation en consistoire alors que la religion juive n’établit pas de hiérarchie entre les rabbins comme le fait l’église catholique entre les prêtres.  Avant d’établir ce mode de relation structuré entre la nation et la communauté juive, Napoléon pposa 12 questions à l’Assemblée des rabbins, le Sanhédrin. Vous trouverez ces questions et leurs réponses ci-dessous.

Depuis 1806, la communauté juive a toujours été fidèles à ses engagements, elle a respecté les lois de la République, elle a été fidèle à la Nation et s’est assimilée à la société française, pour ses membres plus récemment arrivés. On ne peut en dire autant de la France qui a dénoncé et déporté ses juifs sous occupation allemande.

Si on ne connait pas cet engagement réciproque, on ne peut pas comprendre pourquoi nos dirigeants se rendent chaque année au dîner solennel du CRIF.

On se demande pourquoi nos dirigeants ne posent pas les mêmes questions -remises au goût du jour- aux représentants de la communauté musulmane.

Les réponses à Napoléon

http://people.ucalgary.ca/~elsegal/363_Transp/Sanhedrin.html

Résolu, par les députés français professant la religion de Moïse, que la déclaration suivante doit précéder les réponses retournées aux questions proposées par les commissaires de Sa Majesté Impériale et Royale.

L’assemblée, impressionné par un profond sentiment de gratitude, d’amour, de respect et d’admiration pour la personne sacrée de Sa Majesté Impériale et Royale, déclare, au nom de tous les Français professant la religion de Moïse, qu’ils sont pleinement déterminés à prouver digne des faveurs de Sa Majesté envisage pour eux, en respectant scrupuleusement conforme à ses intentions paternelles, que leur religion, il est de leur devoir d’examiner le droit du prince comme la loi suprême en matière civile et politique; que, par conséquent, devrait leur code religieux, ou de ses diverses interprétations, contiennent des commandes civils et politiques, en contradiction avec celles du code français, ces commandes seraient bien sûr, cesser d’influencer et de les gouverner, car ils doivent, avant tout, reconnaître et obéir aux lois du prince.

Que, en conséquence de ce principe, les Juifs ont, en tout temps, considéré comme un devoir d’obéir aux lois de l’État, et que, depuis la révolution, ils ont, comme tous les Français, ont reconnu pas d’autres.

Première question:

Est-il permis aux juifs d’épouser plus d’une femme?

Réponse:

Il n’est pas permis aux juifs d’épouser plus d’une femme: dans tous les pays européens sont conformes à la pratique générale marier seul.Moïse ne commande pas expressément de prendre plusieurs, mais il ne l’interdit pas. Il semble même adopter cette coutume en vigueur en général, car il règle les droits de succession entre les enfants des différentes épouses. Bien que cette pratique existe encore dans l’Est, mais leurs anciens docteurs ont enjoint les à s’abstenir de prendre plus d’une femme, sauf quand l’homme est activé par sa fortune pour maintenir plusieurs.

L’affaire a été différente dans l’Ouest, la volonté d’adopter les coutumes des habitants de cette partie du monde a incité les Juifs à renoncer à la polygamie. Mais comme plusieurs personnes encore se livraient à cette pratique, un synode a été convoquée à Worms dans le onzième siècle, composée d’une centaine de rabbins, avec Gershom à leur tête. Cette assemblée a prononcé l’anathème contre tout Israélite qui devrait, à l’avenir, prendre plus d’une épouse.

Bien que cette interdiction ne devait pas durer pour toujours, l’influence des mœurs européennes a universellement prévalu.

Deuxième question:

Le divorce est permis par la religion juive? Le divorce est valable lorsqu’il n’est pas prononcée par les tribunaux de justice en vertu des lois en contradiction avec celles du code français?

Réponse:

La répudiation est autorisée par la loi de Moïse, mais il n’est pas valable s’il n’a pas déjà prononcé par le code français.Dans les yeux de chaque Israélite, sans exception, la soumission au prince est le premier des devoirs. C’est un principe généralement reconnu parmi eux, qui, en toute chose relative aux intérêts civils et politiques, la loi de l’Etat est la loi suprême. Avant qu’ils ne soient admis en France pour partager les droits de tous les citoyens, et quand ils vivaient sous une législation particulière qui leur remise en liberté de suivre leurs coutumes religieuses, ils ont eu la possibilité de divorcer de leurs épouses, mais il était extrêmement rare de le voir mettre en pratique. Depuis la révolution, ils ont reconnu d’autres lois sur ce point, mais ceux de l’empire. A l’époque où ils ont été admis au rang des citoyens, les rabbins et les principaux Juifs ont comparu devant les communes de leurs lieux de résidence, et ont fait le serment de se conformer, en toutes choses, aux lois et aux reconnaissent pas d’autres règles dans toutes les affaires civiles …

Troisième question:

Une juive peut épouser une chrétienne, et un Juif une femme chrétienne "la loi ne les permettre aux Juifs de se marier qu’entre eux?

Réponse:

La loi ne dit pas que juive ne peut pas épouser un chrétien, ni un Juif d’une femme chrétienne, il ne précise pas que les Juifs ne peuvent se marier entre eux. Les seuls mariages expressément interdits par la loi, sont ceux avec les sept nations de Canaan, avec Amon et Moab, et avec les Egyptiens. L’interdiction est absolue en ce qui concerne: le sept nations cananéennes: en ce qui concerne Amon et Moab, elle est limitée, selon de nombreux talmudistes, les hommes de ces nations, et ne s’étend pas aux femmes, il pense même que ce dernier serait ont adopté la religion juive. Quant aux Egyptiens, l’interdiction est limitée à la troisième génération. L’interdiction en général ne s’applique qu’aux nations dans l’idolâtrie. Le Talmud déclare formellement que l’arc des nations modernes ne doit pas être considéré comme tel, car ils adorent, comme nous, le Dieu du ciel et de la terre. Et, en conséquence, il ya eu, à plusieurs périodes, les mariages entre juifs et chrétiens en France, en Espagne et en Allemagne: ces mariages sont parfois tolérées et parfois interdites par les lois de ces souverains, qui avaient reçu des Juifs dans leurs domaines .Les syndicats de ce type se trouvent encore en France, mais on ne peut nier que l’opinion des rabbins est contre ces mariages. Selon leur doctrine, bien que la religion de Moïse n’a pas défendu les Juifs de mariages mixtes avec les pays non pas de leur religion, mais, comme les mariages, selon le Talmud, exige cérémonies religieuses appelées Kiduschim, avec la bénédiction utilisé dans ce cas, pas de mariage peut être religieusement valable que si ces cérémonies ont été effectuées. Cela ne pouvait pas être fait envers les personnes qui ne seraient pas tant d’entre eux considèrent que ces cérémonies sacrées, et en ce que le couple marié pourrait se séparer sans le divorce religieux, ils seraient alors considérés comme mariés civilement mais pas religieusement.

Telle est l’opinion des rabbins, des membres de cette assemblée. En général, ils ne seraient pas plus enclins à bénir l’union d’une femme juive avec un chrétien ou d’un Juif avec une femme chrétienne, que les prêtres catholiques eux-mêmes serait disposé à sanctionner les unions de ce genre. Les rabbins reconnaissent toutefois qu’un Juif, qui épouse une chrétienne, ne cesse pas de ce fait, en Colombie-Britannique considéré comme un Juif par ses frères, pas plus que s’il avait épousé une juive civilement et religieusement pas.

Quatrième question:

Aux yeux des Juifs, des Français considérés comme leurs frères? Ou sont-ils considérés comme des étrangers?

Réponse:

Aux yeux des Juifs français sont leurs frères, et ne sont pas étrangers.Le véritable esprit de la loi de Moïse est en accord avec cette manière de considérer les Français. Quand les Israélites ont formé n installés terre ou d’une nation indépendante, leur loi fait une règle pour eux de considérer les étrangers comme leurs frères.

Avec les soins les plus tendres pour leur bien-être, leurs commandes législateur à les aimer, "Aimez-vous donc les étrangers", dit-il aux Israélites, «car vous avez été étrangers dans le` pays d’Egypte. "" Le respect et la bienveillance envers les étrangers sont imposée par Moïse, et non comme une exhortation à la pratique de la morale sociale uniquement, mais comme une obligation imposée par Dieu lui-même.

Une religion dont les maximes fondamentales sont telles – une religion qui fait un devoir d’aimer l’étranger – qui impose la pratique des vertus sociales, doit sûrement exiger que ses disciples devraient examiner leurs concitoyens comme des frères.

Et comment pourraient-ils considérer autrement quand ils habitent la même terre, quand ils sont régis et protégés par le même gouvernement, et par les mêmes lois? Quand ils jouissent des mêmes droits et les mêmes devoirs à remplir? Il existe même entre les Juifs et chrétiens, une cravate qui compense abondamment la religion – il est le lien de gratitude. Ce sentiment fut d’abord excité en nous par la seule subvention de la tolérance. Il a été augmenté, ces dix-huit années, par de nouvelles faveurs du gouvernement, à un tel degré d’énergie, que maintenant notre destin est irrévocablement lié le sort commun de tous les Français. Oui, la France est notre pays, tous les Français sont nos frères, et ce titre glorieux, en nous élevant notre propre estime de soi, devient un gage certain que nous ne cesserons jamais de BC digne d’elle.

Cinquième question:

Dans les deux cas, quelle ligne de conduite ne leur loi prescrit vers les Français pas de leur religion?

Réponse:

La ligne de conduite prescrite pour les Français ne partagent pas notre religion, est la même que celle qui est prévue entre les juifs eux-mêmes; nous admettons des pas de différences, mais que d’adorer l’Etre suprême, chacun à sa manière.La réponse à la question précédente a expliqué la ligne de conduite que la loi de Moïse et le Talmud prescrire aux hommes français pas de notre religion. À l’heure actuelle, quand les Juifs ne forment plus un peuple distinct, mais ont l’avantage d’être incorporé à la Grande Nation (qui privilège qu’ils considèrent comme une sorte de rédemption politique), il est impossible qu’un Juif doit traiter un Français, pas de sa religion, de toute autre manière qu’il traiterait un de ses frères israélites.

Sixième question:

Les Juifs nés en France et traités par les lois que les citoyens français, considérer la France leur pays?

Sont-ils tenus de le défendre?

Sont-ils tenus d’obéir aux lois et à se conformer aux dispositions du code civil?

Réponse:

Les hommes qui ont adopté un pays, qui ont résidé en elle ces nombreuses générations – qui, même sous la contrainte des lois particulières qui abrégée de leurs droits civils, s’attachaient à ce qu’ils préféraient être exclu des avantages communs à tous les autres citoyens , plutôt que de le laisser – cannot mais se considèrent comme des Français en France, et qu’ils considèrent comme aussi sacrée et honorable le devoir impérieux de défendre leur pays.Jérémie (chapitre 29) exhorte les Juifs à Babylone considèrent comme leur pays, même si elles devaient rester en seulement soixante-dix ans. Il les exhorte à cultiver la terre, construire des maisons, à semer et à planter. Sa recommandation a été tellement assisté à que Ezra (chapitre 2) dit que, quand Cyrus leur a permis de retourner à Jérusalem pour reconstruire le Temple, 42.360 seulement, a quitté Babylone, et que ce nombre était principalement composé des personnes pauvres, les riches être resté dans cette ville.

L’amour du pays est au cœur des juifs un sentiment si naturel, si puissant et si conforme à leurs opinions religieuses, qu’un Juif français se considère comme en Angleterre, que parmi des étrangers, bien qu’il puisse être parmi les Juifs, et le cas est le même avec l’anglais Juifs en France.

À un tel point est ce sentiment effectué parmi eux, que pendant la dernière guerre, les Juifs français ont été vus lutte désespérément contre d’autres Juifs, les sujets de pays alors en guerre avec la France.

Beaucoup d’entre eux sont couverts de blessures honorables, et d’autres ont obtenu, dans le champ d’honneur, les nobles récompenses de bravoure.

Septième question:

Qui nomme les rabbins?

Réponse:

Depuis la révolution, la majorité des chefs de famille nomme le rabbin, partout où il ya un nombre suffisant de Juifs à maintenir une, après des enquêtes précédentes sur la moralité et l’apprentissage de la candidate. Ce mode d’élection n’est pas, cependant, uniforme: elle varie selon les lieux, et, à ce jour, tout ce qui concerne les élections des rabbins est toujours dans un état d’incertitude.

Huitième question:

Quelle juridiction de police faire de l’exercice des rabbins parmi les Juifs?

Quel est le pouvoir judiciaire dont ils jouissent ne parmi eux?

Réponse:

Les rabbins n’exercent aucune façon de la compétence de la police parmi les Juifs. Ce n’est que dans la Mishna et le Talmud que le mot rabbin se trouve pour la première fois appliqué à un médecin dans la loi, et il était souvent endettés pour cette qualification à sa réputation et à l’opinion généralement amusé de son apprentissage.Quand les Israélites étaient totalement dispersés, ils ont formé de petites communautés dans les lieux où ils ont été autorisés à s’installer dans certains numéros.

Parfois, dans ces circonstances, un rabbin et deux autres médecins formaient une sorte de tribunal, nommé Beth Din, qui est, Maison de la Justice, le rabbin a rempli les fonctions de juge, et les deux autres ceux de ses assesseurs.

Les attributs, et même l’existence de ces tribunaux, ont, à ce jour, toujours dépendu de la volonté du gouvernement sous lequel les Juifs ont vécu, et sur le degré de tolérance dont ils ont bénéficié. Depuis la révolution de ces tribunaux rabbiniques sont totalement supprimés en France et en Italie. Les Juifs, élevé au rang de citoyens, se sont conformés à tous égards pour les lois de l’État et, en conséquence, les fonctions de rabbins, où tout sont établis, sont limités à faire de la morale dans les temples, les mariages de bénédiction, et en prononçant divorces ….

Neuvième question:

S’agit-il de formes d’élection, et que la police juridiction, régie par la loi, ou sont-ils seulement sanctionnés par la coutume?

Réponse:

La réponse aux questions précédentes, il est inutile d’en dire beaucoup sur ce point, seulement, on peut remarquer que, à supposer même que les rabbins devraient avoir, à ce jour, conservé une sorte de police judiciaire compétent parmi nous, ce qui n’est pas le cas , ni cette juridiction, ni les formes des élections, pourraient BC a dit d’être sanctionné par la loi, ils doivent bc attribué uniquement à la coutume.

Dixième question:

Y at-il des professions que la loi des Juifs leur interdit d’exercer?

Réponse:

Il n’y en a pas: au contraire, le Talmud (vide Kiduschim, chapitre 1) déclare expressément que «le père qui n’enseigne pas une profession pour son enfant, lui se dresse comme un méchant."

Onzième question:

Est-ce que la loi interdit aux Juifs de prendre l’usure de leurs frères?

Réponse:

Deutéronome dit: «Tu ne prêteras à intérêt à ton frère, intérêt d’argent, intérêt de vivres, intérêt de toute chose qui est prête à intérêt."Le mot hébreu neshekh a été mal traduit par le mot usure: en hébreu, cela signifie intérêt d’aucune sorte, et non des intérêts usuraires. Il ne peut alors être prise dans le sens maintenant donné le mot usure.

Douzième question:

Est-il interdit ou permet-elle de prendre l’usure des étrangers?

Réponse:

Nous avons vu, dans la réponse à la question précédente, que la prohibition de l’usure, considéré comme le plus petit intérêt, était une maxime de la charité et de bienveillance, plutôt qu’une réglementation commerciale. Dans ce point de vue, il est également condamné par la loi de Moïse et par le Talmud: Nous sommes généralement interdite, toujours sur le score de charité, de prêter à intérêt à nos concitoyens de différentes obédiences, ainsi que pour nos concitoyens, Juifs.

La disposition de la loi, qui permet de prendre un intérêt de l’étranger, se réfère évidemment que pour les nations dans les relations commerciales avec nous, sinon il y aurait une contradiction évidente entre ce passage et une vingtaine d’autres des écrits sacrés.Ainsi, l’interdiction étendue à l’étranger qui a habité en Israël, les lieux saints Écriture eux sous la sauve-garde de Dieu, il est un invité sacrée, et Dieu nous ordonne de le traiter comme la veuve et de l’orphelin comme. Peut être considéré comme Moïse le législateur de l’univers, parce qu’il était le législateur des Juifs?

Étaient les lois qu’il donna au peuple que Dieu avait confié à ses soins, susceptibles de devenir des lois générales de l’humanité? Tu ne prêteras à intérêt à ton frère. Quelle sécurité avait-il, que, dans les relations qui seraient naturellement établi entre les Juifs et les nations étrangères ces derniers renonceraient coutumes prévalant généralement dans le commerce, et de prêter aux Juifs sans nécessiter d’intérêt? Était-il alors lié à sacrifier l’intérêt de son peuple, et à appauvrir les Juifs d’enrichir les nations étrangères? N’est-il pas absurde de lui reprocher d’avoir mis une restriction à l’obligation contenue dans le Deutéronome? Qu’est-ce législateur, mais aurait considéré une telle restriction comme un principe naturel de la réciprocité?

Comment bien supérieure dans la simplicité, la générosité, la justice et l’humanité, c’est la loi de Moïse, sur cette question, à ceux des Grecs et des Romains! Pouvons-nous trouver, dans l’histoire des anciens Israélites, ces scènes scandaleuses de rébellion excités par la dureté des créanciers à leurs débiteurs, ces suppressions fréquentes de dettes pour éviter la foule, appauvri par les exactions des prêteurs, d’être désespéré?

La loi de Moïse et ses interprètes sont distingués, avec une humanité digne d’éloges, les différentes utilisations de l’argent emprunté. Est-il pour entretenir une famille? L’intérêt est interdit. Est-il d’entreprendre une spéculation commerciale, par lequel le capital est aventuré? L’intérêt est accordé, même entre les Juifs. Prêter aux pauvres, dit Moïse. Voici le tribut de gratitude est le seul genre d’intérêt permis; la satisfaction d’obliger est la seule récompense de l’avantage conféré. La situation est différente en ce qui concerne les capitaux employés dans le commerce étendu: là, Moïse permet au prêteur de venir pour une part des profits de l’emprunteur, et que le commerce était à peine connu parmi les Israélites, qui ont été exclusivement adonné à des activités agricoles, et comme il a été réalisé sur seulement avec des étrangers, c’est avec les pays voisins, il a été a11owed de partager ses bénéfices avec eux ….

Il est un point incontournable, selon le Ta1mud, cet intérêt, même parmi les Israélites, est licite dans les opérations commerciales, lorsque le prêteur, la course une partie du risque de l’emprunteur, devient un participant de ses profits, C’est l’opinion de l’A11 médecins juifs. Il est évident que les opinions, grouillant d’absurdités, et contrairement à toutes les règles de la morale sociale, bien avancé par un rabbin, ne peut plus bc imputé à la doctrine générale des Juifs, de notions similaires, si avancé par les théologiens catholiques, pourraient être attribué à la doctrine évangélique. h même peut être dit de la charge générale faite contre les Hébreux, qu’ils sont naturellement enclins à l’usure: on ne peut pas nier que certains d’entre eux: doivent être trouvés, mais pas autant que ne le suppose généralement, ceux qui suivent ce trafic infâme condamnés par leur religion. Mais si il ya certains pas trop gentil dans ce cas particulier, est-il juste d’accuser cent mille individus de ce vice?

N’aurait-il pas être considéré comme une injustice de poser la même imputation sur tous les chrétiens parce que certains d’entre eux se sont rendus coupables de l’usure?

  • commentaires antisémites bien de chez nous relevés sur le net pendant l’affaire dieudonné

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/interdiction-du-spectacle-de-146055

Par schuss (—.—.243.137) 10 janvier 09:42Cette sphère médiatico-politique est unie pour un grand dessein : l’avènement du sionisme comme doctrine planétaire. Dieudonné dénonce à sa manière cette réalité.

Par sirocco (—.—.147.73) 10 janvier 10:44

 

La censure que ce gouvernement au service des intérêts sionistes est en train d’instituer en France prend des proportions dantesques et même grotesques.

 

Par Dany romantique (—.—.206.223) 10 janvier 09:35

Jeu, set et match : Emmanuel Valls

Je ne savais pas à quoi ressemblait le pétainisme.

Comme vous, j’en avais entendu parler. Bien sûr, ce n’est pas le même contexte.

Le pétainisme ça ne fait pas mal, non.

C’est juste un manque de grandeur…

 

Lorsque qu’Etat se couche devant un occupant culturel -si puissant- que celui ci dicte le droit ( et la pensée ) que même les tribunaux sont bafoués,

avec des « lois d’exception » comme le Conseil d’Etat

 

Par Gabriel (—.—.167.98) 10 janvier 09:06

 

Triste république, triste justice. Alors que des représentants de la nation protègent des juges  Papy Dassault en refusant de lever son immunité de parlementaire, l’état au service des lobbies juifs tape sans retenu sur un clown parce qu’il émet des vérités qui dérangent

 

  • Par Morpheus (—.—.223.15) 10 janvier 13:50

Jaja, que penses-tu du fait que le NPA ait partie liée avec la LDJ, notamment pour assurer son « service d’ordre » et ses affichage ?

Trouves-tu la LDJ fréquentable et leurs méthodes défendables ?

Réagir à l’article Réagir à ce message Signaler un abus Lien permanent

  •  votes : 2 

Par jaja (—.—.223.197) 10 janvier 15:24

Morpheus, c’est une calomnie…. Le NPA a un SO mixte dont ma propre fille fait partie… Ce SO a fait face plusieurs fois à la LDJ notamment lors de la grève des retraites où ces sionistes sont venus distribuer des petits tracts : « le NPA nouveau Parti antisémite »…
Et ils se sont plaints que « Besancenot leur ait envoyé lâchement son SO »
http://mediadroite.over-blog.com/ar…

Cette diffamation vient des poubelles de l’extrême droite sachant que le NPA fait partie de la campagne de boycott d’Israël et de la campagne pour la libération de Georgres Ibrahim Abdallah et qu’il est reçu par toutes les organisations palestiniennes et que le FPLP est présent à tous ses congrès….

Pour les affichages saches mon cher que ce sont les militants qui se les tapent et moi-même à 64 ans je colle régulièrement avec les camarades de mon Comité !
Qu’est-ce qu’il peut se raconter comme conneries sur le NPA de la part de gens qui n’en connaissent rien ! La LDJ collant nos affiches

« Trouves-tu la LDJ fréquentable et leurs méthodes défendables ? » Le NPA fait partie de toutes les actions pour faire interdire la LDJ… Et comme je suis au NPA et depuis des décennies pro-palestinien je suis à fond sur cette ligne… Et j’ai eu affaire à eux avec mes camarades plus d’une fois en plus de 45 ans de militantisme !
http://www.europalestine.com/spip.p…

Espérons Morphéus que tes calomnies qui ne peuvent avoir de fondementne se reproduiront plus… Que l’on ait au moins un débat honnête !

Par Zeb_66 (—.—.101.247) 10 janvier 11:41

« les fascistes de demain se feront appeler antifasciste » Winston Churchill

Isra Heil

Par Hijack (—.—.74.160) 10 janvier 12:53

 

 

Ils sont contents, mais ne crions pas défaite déjà ! Dieudonné ne le fait pas, alors ne le faisons pas pour lui.
.
Il avait été piégé … car après sa victoire judiciaire, il s’est amené à Nantes, tranquille … et ce n’est qu’après son arrivée que le Conseil d’état avait statué, empêchant ainsi Dieudo de toute initiative … organisation d’un spectacle hors salle etc … Aussi, empêchant son avocat qui l’avait défendu à Nantes, d’être présent au Conseil d’Etat. Coup d’enfoirés.
.
Dieudo encaissé, mais va réagir … mais surtout, les français ont compris qui dirige la France.
Les sionistes eux, sans gêne, sont venus leur dire, voilà, c’est nous qui faisons la loi.

 

….

J’apprends, horrifié à vomir, que les 2 gosses ayant fait la Quenelle ont été exclus de leur lycée !
.
Pire … paraît que l’un d’eux a même … -j’espère que vous êtes assis- fait une photo près d’une saloperie d’Ananas, je dis bien ananas !!!

 

Par frugeky (—.—.194.110) 10 janvier 13:47

ce brave sampiero ne veut pas renier sa carte du PS, il l’a payée…oups…payé, juif…ça y est je vais me faire interdire de clavier par le conseil d’Etat

Par Hijack (—.—.74.160) 10 janvier 14:37

 

J’ai entendu … hier, parmi la foule des spectateurs floués à Nantes, tous les adhérents du PS ont dit clairement, déchirer leur carte et vont tout faire pour encourager les autres à en faire autant, de ne plus jamais au grand jamais, voter pour quelqu’un du PS … et j’ajoute, que l’UMP ou PS, c’est le même sous-combat et qu’ils devraient s’appeler l’UMPSioniste, en quelque sorte, du BHLisme …

 

Par claude-michel (—.—.224.199) 10 janvier 12:57

 

Dieudonné est un prétexte pour la politique pro-sioniste du gouvernement (voir avec qu’elle insistance Fabius voulait bombarder la Syrie ou faire capoter la conférence USA-Iran)…A crier au loup..Valls vient d’ouvrir la boite de Pandore anti-juif…faudra qu’il assume ses conneries un jour prochain.. !

 

 

Par njama (—.—.137.207) 10 janvier 12:58

par un seul homme, Bernard Stirn, juge des référés - !!!

Le 9 janvier 2014,Bernard Stirn né le 27 août 1952 est un magistrat et haut fonctionnaire français.Arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus * ...  ] en tant que juge des référés du Conseil d’État, il annule une ordonnance du Tribunal Administratif de Nantes du même jour qui avait suspendu les effets d’un arrêté d’interdiction du spectacle de Dieudonné Le Mur, ce qui a eu pour effet de valider l’arrêté préfectoral d’interdiction de ce spectacle.

L’ancien magistrat Philippe Bilger s’est demandé publiquement sur les ondes de RMC « si on a choisi Bernard Stirn parce qu’on savait qu’il allait prendre la bonne décision sur le plan politique »

http://www.youtube.com/watch?v=JXxZ3PEx540

 la précision n’est pas de moi c’est wikipédia qui le dit

 

 

Par kalon (—.—.12.172) 10 janvier 12:58

Prochain projet de loi en préparation :

Obligation d’acheter exclusivement les produits importés d’Israël avec obligation de conserver la preuve de l’achat !

La LDJ sera habilitée à procéder à des vérifications dans les lieux publiques et privés sans mandat !

Le contrôle se fera au faciès sauf à démontrer que c’est en vacance en Israël qu’on a obtenu le bronzag

Par soi même (—.—.55.146) 10 janvier 13:36

 

L’humour est le droit que l’on s’accorde de rire de soi même.
Dieudonné ne fait pas de l’Humour, il fait des sarcasme plus où moins douteux, c’est un funambule du sarcasme, rire gras n’est pas un signe de d’humour, rire jaune oui !

Maintenant que cela soit une défaite de la démocratie, cela fait aucun doute, car il faut bien nommer, un chat est un chat.

Je pose la question à la communauté Juive de France, qu’elle est votre camps, La France où Israël ?

Car j’ai bien le sentiment, que vous jouez pas franc jeux et j’attends que ceux qui se réclame du Dreyfusard démonce l’imposture d’un lobby politique qui est contraire à la déclaration de l’Homme de 1798 reprit par la 5e Républiques

Je le précipice ce n’est le fait d’être juif qui doit être combattue, c’est la 5 colonnes qui utilise le Judaïsme à des fins Politiques, je suis dans la même logique de penser vis à vis de l’Islam politique.

Vous êtes un hôte sur terre qui doit respecter les valeurs de la Nation que le destin vous a fait choisir, Une est indivisible est le soc de notre éthique patriotique.

Liberté, Égalité , Fraternité, et si vous n’est pas d’accord, et bien je vous retiens pas, vous êtes libre d’émigré vers votre patrie hypothétique.

Par Morpheus (—.—.146.21) 10 janvier 14:31

 

soi même, il n’y a pas de « communauté juive de France » ! Il y a sans doute une communauté sioniste en France (mais pas seulement en France), qui, étant idéologique, est organisée et politiquement très active, mais pour le reste, il y a des français liés au judaïsme par leur filiation (je désigne ici les « juifs » non religieux) et des français de religion juive, ancrés dans leurs traditions millénaire.

Si vous voulez lutter contre tous les racismes, vous devez absolument vous défier des communautarismes, car ils sont l’expression même du racisme et de la discrimination. Or, c’est très exactement ce que les organisation sionistes veulent – en France à travers le mal nommé CRIF (qui n’est PAS représentatif des "juifs de France) et ses bras armés que sont la LICRA (qui ne compte ni noirs, ni arabes, que des blancs… et qui s’appelait avant LICA), l’UEJF et les terroristes de la LDJ.

COMMUNAUTARISME = RACISME

Cordialement,
Morpheus

 

Par Arnaud69 (—.—.89.41) 10 janvier 14:40

 

@ Morphéus

Il y a plusieurs communautés juives mais les sionistes ne peuvent en aucun cas se revendiquer Juifs, puisque le sionisme Israélien est un blasphème selon le Talmud ! VIDÉO

Deux communautés sionistes distinctes toutes deux unies pour détruire l’Europe de l’intérieur par des méthodes connues  :

Comme c’est revendiqué clairement imposé par Barbara Lerner Spectre dans cette vidéo .

Les pro-sionistes de droite s’en défendront et diront qu’ils sont pour les Goys un rempart contre l’immigration, Sarkozy invalide leur argument puisqu’il a autant régularisé que Hollande tout en intégrant Mayotte comme département Français.

La gauche sioniste s’en vantera, arguant de « l’international au genre humain »
 en pleine crise économique où la Turquie a un taux de croissance trois fois plus grand et un taux de chômage trois foins moindre que la France. La France dont le taux de chômage des jeunes a dépassé celui du Maghreb depuis début 2013.

A part leur baratin d’activistes, face à la réalité des faits, les sionistes de droite comme de gauche n’ont aucun argument qui tienne la route.

A part chialer et accuser tout le monde d’antisémitisme ou de racisme pour faire taire leurs détracteurs, ils sont à poil !

 

 

Par kalon (—.—.12.172) 10 janvier 13:46

Une chose me semble certaine, les Palestiniens ne sont plus les seuls à subir la politique répressive d’Israël, ils viennent d’être rejoint par 65.000.000 de Français !

Et cà, c’est pas rien

 

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:47

La haine de l’autre (quel qu’il soit, par ailleurs), le mensonge ( normal, c’est autorisé par le talmud), l’amour pathologique de l’argent ( les deniers de Juda ! ), la provocation ( faut bien montrer qu’on est là) et quoi d’autre ?

Le sionisme devient une arme de destruction massive

Par NICOPOL (—.—.168.243) 10 janvier 17:12

 

A Morpheus,

Oui, c’est exactement cela.

Le CRIF DIT que la quenelle est un salut nazi, et la quenelle DEVIENT un salut

 

Par Morpheus (—.—.146.21) 10 janvier 14:21

 

@ soi même

C’est exactement ça qu’il espère. Le sioniste est pervers, il cherche les coups pour ensuite justifier son agression. C’est classique, c’est le syndrome de la petite sœur

Par tf1Groupie (—.—.129.118) 10 janvier 14:51

Est-ce que tu as d’autres choses à interdire chez nous Massada ?

Est-ce que tous les Israeliens sont aussi fouteurs de merde que toi ?

 

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:51

Dailymotion & youtube n’appartiennent pas encore à la finance sioniste ?

Ben là, cela doit étre une distraction alors !

Par boris (—.—.57.67) 10 janvier 16:57

 

Ella va être de nouveau détruite c’est évident, quand on voit ces clampins de sionistes, il ne peut en être autrement ;

Par frugeky (—.—.194.110) 10 janvier 17:40

@massada
je n’aimais pas Soral, tout le monde le disait d’extrême droite et je suis moi aussi issu de cet anti racisme benêt dans lequel nous avons baigné dans les années 80.
A force de dégueuler sur Dieudonné et trouvant Soral qui le défendait, j’ai été l’écouter. Malgré un côté un peu agaçant je commence à apprécier ses propos.
Je passe donc selon certains critères à l’extrême droite.
On sait que le but de l’entité sioniste et de faire venir des juifs du reste du monde en Palestine occupée pour contrer le déclin démographique des juifs et les départs des déçus, de plus en plus nombreux, de ce pays. La communauté juive de France est une des plus nombreuse.
L’entité sioniste monte donc des complots et des cabales pour faire fuir les juifs de France vers la Palestine occupée.

J’ajoute que je n’utiliserai plus jamais le nom qu’ont donné les sionistes à ce pays qu’est la Palestine. Tant que ce pays ne sera pas rentré dans la légalité je l’appellerai donc la Palestine occupée.

Par lala (—.—.28.217) 10 janvier 14:02

Un seul juge ?

Le juge unique s’appelle Bernard Stirn. Selon sa fiche wikipedia, il est l’arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus !!!

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 14:05

Et cela ne date pas de hier, en effet le jour ou la France a perdu son indépendance date du jour ou Pompidou ( un sioniste parmi d’autres) a décrété que l’état français ne pouvait plus avoir recours aux prêts de la banque de France a taux 0 % mais devait passer par le marché bancaire.

Avant Pompidou, la France n’avait pas de dettes publique, voyez ce qu’il en est aujourd’hui

PS/ Pompidou travaillait pour les Rothchill’s Brothers avant de devenir 1er ministre !

Par Electric (—.—.119.193) 10 janvier 14:16

 

Scène vue sur le plateau d’Anal+ Le 08/01 : Dieudonné descendu par tout le plateau, exécution en règle pour des propos jugés antisémites. Dont acte. Vient ensuite un sujet sur Serge Dassault et le refus par la Commission du Sénat de lever son immunité parlementaire alors que les chefs d’inculpations sont gravissimes.

L’effet de cisaillement est redoutable dans le traitement d’un Dieudonné qui ne fait qu’au pire de l’humour de fort mauvais goût et S Dassault protégé par « l’UMPS » accusé de complicité dans une tentative d’assassinat et trucage électoraux, clientélisme et j’en passe.

Le 2 poids 2 mesures est flagrant, l’effet dévastateur.

Encore une fois, les juifs de France sont pris en otage par le mouvement sioniste, créateur d’antisémitisme comme à la grande époque.

Les trucs en « isme » (capitalisme, communisme, nazisme, antiracisme, sionisme, pacifisme) sont la création de la même mafia sabbatéenne et païenne depuis 150 ans qui se contrefout totalement de ceux qui ne sont pas dans le cercle des initiés, à savoir 99% de l’humanité, tant qu’ils maîtrisent les banques centrales privées dont la BIS à Bâle est le centre nerveux (d’où l’exercice militaire suisse à la frontière Bâle/France dernièrement, on sait jamais).

On ne peut qu’appeler les hommes et les femmes de bien (les gens normaux à la différence des détraqués psychopathes qui nous dirigent dans les abattoirs) de quelques origines, religions à faire font ensemble et de ne pas encore une fois se retrouver à grossir les rangs des pour et des contre de débats artificiellement clivant.

Plus que ses pseudos débordements, c’est bien la présence dans le théâtre de Dieudonné du fils du juge Pierre Roche qui dénonce les réseaux pédocriminels satanistes qui va lui coûter très cher.

Il a touché le plafond de verre, et c’est bien le spectacle « le Mur » où il évoque largement sur scène ces réseaux qui est l’objet de l’interdiction du Conseil d’Etat, pas autre chose.

Exemple de ces réseaux dans le Var :

http://dondevamos.canalblog.com/

S’il persiste, Mr Dieudonné M’Bala M’Bala finira comme Coluche, dont Attali avait fait l’éloge (« Salut ma poule »), le comble ! Coluche enterré par ses assassins ?

J’ai aussi noté que Dieudonné commence son dernier spectacle par : Bonjour, Bonsoir, comme Coluche.

Le député belge Laurent Louis qui mène ce combat contre les réseaux satanistes pédocriminels l’a très bien compris. Et pour les mêmes raisons que Dieudonné, il finira en short ou coulé dans du béton.

Dans moins de 10 ans, les enfants en bas âge subiront des cours de masturbation et d’attouchements réciproques dans les écoles élémentaires.

J’en fait le pari.

L’élite va faire sauter tous les « tabous » pour elle même échapper aux poursuites, tout comme la Loi pénale Taubira permettra à tous les politiques d’échapper à la prison dans « les affaires ».

Si Dieudonné finit sur son scooter sous un camion, on en reparlera !

Par Serpico (—.—.98.206) 10 janvier 15:13

 

Israel est un Etat raciste, colonisateur, pourri et fouteur de merde sur toute la planète. Il se fait sucer par tous les goys rongés par une culpabilité surjouée et il empoisonne la planète.

Israle finira par disparaître. Tu peux toujours te masturber avec tes « principes » bidon.

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:57

Et il n’y a pas qu’internet, il y a encore les affiches collées sur les pissotiéres qu’il faudra interdire.

Plutôt qu’interdire, ne serait’il pas plus constructif de demander à la Knesset ce qui est, encore, autorisé

Par Arnaud69 (—.—.89.41) 10 janvier 15:56

 

Fondation pour la mémoire de la Shoah en chiffres :

2003 : 14 073383 €
2004 : 15 909 558 €
2003-2005 : 51 825 885 €
2006 : 22 520 825 €
2007 : 16 673 191 €
2008 : 21 556 452 €
2009 : 16 374 869 €
2010 : 20 729 991 €
2011 : 15 408 543 €
2012 : 18 810 044 €

Source http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?rubrique37&debut_articles=5#pagination_articles

 

Par njama (—.—.137.207) 10 janvier 16:01

l’anti-sémitisme (de nos jours) n’est qu’un épiphénomène événementiel fabriqué de toutes pièces par des lobbies politiques et par les médias, sans connexion avec la réalité.
Comment, avec seulement environ 0,7 ou 0,8 % * de la population française – nous nous tapons à peu près autant d’arméniens, de basques, de picards, et d’autres tuyaux-de-poêle … dans ce paysage français métissé par les siècles -, les « Sémites » (puisque les Juifs veulent se désigner ainsi) pourraient avoir une influence « culturelle » notoire dérangeante ou pire caustique sur la société française (au plan « cultuel » n’en parlons même pas) au point que cela friserait fortement le poil des « vrais gaulois souchiens » assez culturellement hostiles à l’emprise des « communautarismes » dans la vie publique et politique ?

Dieudonné n’est au final et malgré lui, que le bouc-émissaire de service dans cette « fabrique » d’unantisémistime qui n’a rien de réel dans la vie, sauf peut-être parfois (des fous il y en a partout) à l’échelle nano-sociologique dans l’imaginaire d’une poignée de personnes déjantés.

Revenons un peu en arrière pour mieux comprendre l’acharnement dont Dieudonné a fait depuis fin 2003
Dieudonné le flamboyant 25 novembre 2004
Qui veut la peau de Dieudonné ? 15 mai 2005

Que’ faut-il donc dire aux « Juifs » pour qu’ils arrêtent de hurler aux loups antisémites qui n’existent surtout que dans leurs imaginations ?
(au risque de passer pour un anti-sémite (?) mais j’assume) on en a rien à foutre que vous soyez « juif », c’est pas notre problème, ni celui de la république laïque. Rentrez chez vous, fréquentez vos synagogues si vous voulez – la république protège les cultes – , mais arrêtez de nous gonfler avec « les Juifs », ou avec vos egos ethniques hypertrophiés
La paranoïa ça se soigne …

* évaluation de sources étrangères, ce genre de statistiques étant interdit en France (fort heureusement)

Par LoveArt (—.—.250.152) 10 janvier 18:05

Merci pour article. J’aurais une autre réserve à apporter au texte en renvoi de Me Eolas.

Dommage qu’il n’ait pas autant de rigueur historique qu’il n’a de rigueur juridique.

Il fait passer le mensonge habituel qui consiste à faire croire qu’Herzl n’avait que des revendications nationales et qu’il étati pour un Etat laÏc. Ce mensoge sert à masquer le caractère profondément raciste de l’idéologie sioniste, de cette imposture racialiste qui a transformé une croyance religieuse en une race afin de contraindre tous les juifs de suivre les sionistes dans leur projet fou de conquête colonial.

Pour ce faire, les sionistes n’hésitèrent pas à nouer des accords avec les pires des régimes antisémites dont Hitelr de 1933 à 1944. Ces accords d’émigration avec ces régimes antisémites avaient pour but de contraindre par la peur d’obliger les croyants juifs à suivre les sionistes dans leur entreprise coloniale, sionistes qui se présentaient comme des sauveurs.

Je vous invite à lire Hannah Arendt, in Eichman à Jérusalem, du moins dans certains chapitre où elle dénonce cette collaboration nazisioniste, qui est le fondement de la création d’Israël et explique pourquoi le comportement barbare des sionistes envers les palestiniens et tous ceux qui les défendent.

    •  l’antisémitisme ciment des peuples toujours vivace en France islamo-chrétienne par la connectrice

Une fois de plus, Boulevard Voltaire , sous la plume de Philippe Randa, s’illustre dans la défense d’un antisémitisme franchouillard ancré dans notre culture catho qui, depuis des siècles martèle que le peuple juif est déicide et qu’aujourd’hui il continue avec le "massacre" de pauvres palestiniens "innocents." (ils n’ont pas d’armes, ils sont bienveillants vis à vis des juifs qu’ils n’ont jamais souhaité jeter à la mer, ils gamins ne lapident pas, ils ne commettent pas d’attentats contre les juifs, ils n’ont jamais commis d’attentats en France, ils ne reçoivent pas des milliards de la communauté européenne, ils ne cultivent pas la haine du juif, ils ne font pas de prosélytisme antisémite en collaboration avec les néonazis, etc.)
Monsieur Randa n’écoute pas les "brèves de comptoir" qui révèlent la détestation d’un grand nombre de Français pour les juifsqui sont aussi des Français et pas seulement de papiers comme certaines autres communautés.
L’antisémitisme est une réalité et l’antisionisme est son prophète.

Le Vatican, depuis le Concile du Vatican II, affiche périodiquement une volonté de pardon et d’apaisement vis à vis des juifs mais, d’un point de vue théologique, le judaïsme reste une épine acérée dans la doxa. J’entendais récemment sur radio Courtoisie un moine, Frère Basile Valuet  expliquer d’une manière ampoulée car embarassée les relations entre juifs et chrétiens. On comprend sa gêne, les chrétiens sont à l’origine, pour la plupart, des juifs convertis. Quelle horreur et en même temps quelle fascination pour ceux qui, malgré des démentis peu convaincants, ont tué le petit Jésus, fils de Dieu, chair de sa chair, offert aux humains pêcheurs pour expier leurs pêchés. Ces pêchés ont d’ailleurs varié et continuent de varier selon les époques et les modes mais le chrétien demeure un pêcheur qui doit faire contrition et s’amender aux yeux de son Seigneur.

Je ne peux m’empêcher de constater que le Christ est un piètre sauveur au regard des atrocités qui se perpétuent au fil des siècles. Je sais, les croyants me répondront qu’ils ne faut pas prendre les textes au premier degré, que tout est dans l’exégèse. Ce à quoi je réponds que l’exégèse est le fruit d’opinions subjectives, de vérités qui reposent sur des croyances et qu’elle fait fi des réalités parce que, dans les religions, la Vérité prime sur la réalité.

Par exemple, dans l’idéologie anti-avortement la vérité du "droit à la vie" prime sur la réalité du foetus qui ne peut survivre sans le désir d’enfant.

Le pape François a exprimé son souhait de contribuer au "progrès des relations entre juifs et catholiques", dans une lettre adressée au chef de la communauté hébraïque de Rome publiée jeudi. "J’espère vivement pouvoir contribuer au progrès que les relations entre juifs et catholiques ont connu à partir du concile Vatican II, dans un esprit de collaboration rénovée et au service d’un monde qui puisse être toujours plus en harmonie avec la volonté du Créateur", écrit-il dans cette lettre, publiée sur le site de la communauté hébraïque de Rome.
Le nouveau pape s’inscrit ainsi dans la droite ligne de son prédécesseur Benoît XVI. Lors de l’annonce de la démission de ce dernier le 11 février, le grand rabbin ashkénaze d’Israël, Yona Metzger, avait estimé qu’il avait amélioré les relations entre le christianisme et le judaïsme, contribuant à "une diminution des actes antisémites dans le monde". "Nous sommes reconnaissants envers le pape Benoît pour tout ce qu’il a fait pour renforcer les liens entre les religions et promouvoir la paix interconfessionnelle", avait-il ajouté. Dans un livre publié en 2011, le pape avait écrit que "l’aristocratie du temple" à Jérusalem et "les masses" – et non pas "le peuple juif dans son ensemble" – étaient responsables de la crucifixion du Christ. Le Congrès juif mondial avait déclaré de son côté que Benoît XVI avait "porté les relations entre catholiques et juifs à un niveau sans précédent".

  •  http://www.news.va/fr/news/le-dialogue-entre-catholique-et-juifs-a-lhonneur-a
(RV) Les relations entre catholiques et juifs à l’honneur jeudi 16 janvier à Rome. Dans un premier temps, lors de cette 18ème Journée pour l’approfondissement et le développement du dialogue entre catholiques et juifs, le Pape François reçoit en début d’après-midi à la maison Sainte-Marthe au Vatican un groupe de rabbins venus d’Argentine.

D’où provient ce besoin d’espionner et de dominer les autres ?

Le livre d’Israël Shahak, Histoire Juive, Religion Juive (1986) fournit la réponse. Depuis le IIème siècle jusqu’aux alentours du XVIIIème, les Juifs étaient sous la botte de leurs rabbins et de leurs dirigeants richissimes. Ils constituaient une « société en vase clos… une des sociétés les plus totalitaire de toute l’histoire de l’humanité. » (14-15)

Tel est le modèle sur lequel repose le Nouvel Ordre Mondial, à part qu’aujourd’hui tout le monde est en train d’être réduit en esclavage.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 195 followers

%d bloggers like this: