Flux RSS

Archives de Catégorie: Histoire et culture juives

Daech, Daesch, al-Dawla al-Islamiya fi Iraq wa ash-Sham,Etat islamique, EI, EILL . Mais kesako ?

 Qu’est-ce donc que ce Daech, cet État islamique, ce califat, ce pays de Sham ou Dawla qui à la fois sème la terreur pour ses opposants et exerce une fascination pour ses partisans ?

Comme je ne lis par l’arabe et que je ne me fie pas aux traductions automatiques proposées par le Net, je regarde les médias libanais francophones l’Orient-le-jour et Al-manar. C’est une manière intéressante de connaître l’opinion locale sur les questions internationales qui nous préoccupent actuellement.

On peut voir sur YouTube des vidéos terrifiantes conçues pour attirer de nouveaux Jihadistes dans cette résurrection de califat et peut-être aussi pour avertir les Occidentaux qu’ils ne peuvent que perdre le Jihad, la guerre sainte de l’Islam qui a pour objectif de conquérir tout le monde non musulman mais aussi rééduquer les Musulmans qui se sont écartés de l’application stricte des préceptes du Coran.

Dawla Islamia La vérité sur l’Etat Islamique d’Irak et du Sham 1

Dans cette vidéo les auteurs veulent montrer l’incommensurable bonté et beauté du califat mais je n’y vois que laideur, promesses de violences, hypocrisie et déclaration de guerre. Que d’hommes plus laids de méchanceté, d’ignorance et de brutalité les uns que les autres ! Les femmes sont totalement absentes. LC

La verité sur l’irak Etat Islamique Partie 2 – Palestine / le levant / Sham

Ajoutée le 24 juil. 2014

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?…
(Uniquement les freres)

Bientot la suite in sha Allah sur le financement , les hadiths qui décrivent cette époque , les complot contre l’etat islamique, la capacité militaire de L’etat islamique bi idni Allah ( Dawla islamiya) mis en place récemment a pour conséquences les alliances entre pays rivale comme l’iran et les états unis… La destruction entre chiite piloté par la russie et sunnite dans la région , L’Imâm Ahmad (qu’Allâh lui fasse miséricorde) a dit, dans la version de ‘Abdous Ibn Mâlik Al-‘Attâr : « Celui qui a pris le pouvoir par l’épée, qui est devenu calife et a été nommé Amîr Al-Mou’minîn (Chef des croyants), il est interdit à celui qui croit en Allâh de passer une seule nuit sans le considéré comme Imâm, qu’il soit pieux ou pervers. » Le Calife Ibrâhîm, qu’Allâh le préserve, regroupe toutes les conditions du Khilâfah (Califat) qui ont été citées par les gens de science. Les gens de l’autorité et de la noblesse lui ont fait serment d’allégeance en Irak et il a succédé à Aboû ‘Omar Al-Baghdâdî, qu’Allâh lui fasse miséricorde, son pouvoir s’est étendu sur de grandes contrées de l’Irak et du Châm. Et la Terre. Et ne pensez plus que l’etat islamique ne combat pas israel , Et surtout n’écoutez pas les sources sionistes sachez que Allah dit dans le coran : sourate 49 verset 6. Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait.

Glorification des armes, vénération des armes, haine d’Israël et invitation au califat. LC.

 

Vocabulaire pour comprendre Daech

  • Daech ou Daesch : acronyme de al-Dawla al-Islamiya fi Iraq wa ash-Sham
  • al-Dawla al-Islamiya fi Iraq wa ash-Sham : Daech
  • Dawla : Daech
  • EILL : Etat Islamique au Liban et au Levant (Daech)
  • EIL : Etat islamique au Levant (Daech)
  • EI : Etat islamique (Daech)
  • ISIS : Islamic State (Daesch)
  • IS : Islamic State (Daech)
  • Cham, Al-Sham ou pays de Cham : pays mythique du Coran qui recouvre le Sud de la Turquie, l’Irak, la Syrie, la Jordanie, Israël, bande de Gaza et une partie de l’Egypte.

Source de la carte  http://www.planete-islam.com/showthread.php?66492-O%F9-se-situe-la-r%E9gion-du-Sh%E2m

  • Jihad ou Djihad : guerre sainte, le devoir de tout véritable Musulman
  • Jihadiste ou djihadiste : le combattant de la guerre sainte
  • Koufar ou koufir : le non musulman
  • Califat ou khilafah : Territoire musulman dirigé par un calife qui se dit successeur de Mahomet. Le dernier califat historique fut l’Empire ottoman. Les Musulmans n’ont jamais accepté leur défaite et le démantèlement consécutif de leur empire. LC

Un califat ou khalifat (arabe : خِلافة) est le territoire reconnaissant l’autorité d’un calife (arabe : خليفة), successeur de Mahomet, le prophète de l’islam, dans l’exercice politique du pouvoir. Ce mot sert aussi à désigner le régime politique lui-même et la période pendant laquelle il s’exerce (ex. « pendant le califat de Haroun Al Rachid »). .. De nombreux mouvements jihadistes et extrémistes ont pour projet politique la restauration du califat, qu’ils partagent avec les mouvements issus de l’islam politique dont Al-Qaïda qui utilise la violence pour y parvenir9.

Le dimanche 29 juin 2014, l’État islamique en Irak et au Levant a été le premier des mouvements djihadistes à prétendre avoir rétabli le califat en proclamant calife son chef Abou Bakr al-Baghdadi, sous le nom d’Ibrahim, le mouvement djihadiste demandant à tous les musulmans de lui faire allégeance10. Quelques groupes djihadistes à travers le monde pourraient accepter de se ranger derrière lui. http://fr.wikipedia.org/wiki/Califat

  • Dajjal : L’Antechrist. Pour les Chiites, le Daech sunnite est l’Antéchrist. LC

Apparaissant dans la tradition musulmane, il fait mention d’une figure eschatologique appelée al-Dajjâl (le Trompeur ou l’Imposteur) ou al-Masîh al-Daajjâl (le Faux Messie ou le Christ imposteur)28 correspondant à l’Antéchrist. C’est un faux-messie qui apparaît à la fin des temps. Certains courants l’identifient à la « Bête » (dâbba)29, dont parle le Coran30 qui sort de terre parmi d’autres signes annonciateurs. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ant%C3%A9christ#Dans_l.27islam

Apparaissant dans la tradition musulmane, il fait mention d’une figure eschatologique appelée al-Dajjâl (le Trompeur ou l’Imposteur) ou al-Masîh al-Daajjâl (le Faux Messie ou le Christ imposteur)28 correspondant à l’Antéchrist. C’est un faux-messie qui apparaît à la fin des temps. Certains courants l’identifient à la « Bête » (dâbba)29, dont parle le Coran30 qui sort de terre parmi d’autres signes annonciateurs.

  • Mahdi :El Mahdi (arabe : mahdīy, مَهْديّ, « personne guidée (par Dieu) ; celle qui montre le chemin ») ou le Mahdi Mountadhar (arabe : المهدي المنتظر, « le guide attendu ») ou le Khalifat Allah (« Roi élu par Dieu ») est le « sauveur » attendu des musulmans qui devrait apparaître à la fin des temps tel qu’annoncé par certains hadiths. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahdi

Il est souvent fait référence au Mahdi dans les prêches et la propagande islamiste. Pour les Chiites qui contestent Daech, le califat ne pourra être proclamé qu’après l’arrivée du Mahdi. LC

  • kharidjite : Le kharidjisme est une pratique puritaine de l’islam, à la morale rigoriste, condamnant tout luxe. La foi n’a de valeur que si elle est justifiée par les œuvres.http://fr.wikipedia.org/wiki/Kharidjisme Les Kharidjites sont extrêmement minoritaires.
  • Hisba : Police religieuse omniprésente dans Daech et auparavent connue pour réprimer en Iran Gasht e Ershad « Police de la Vertu » en Persan et en Arabie saoudite Muttawa.

La hisba ou Hisbah (arabe : حِسْبة [ḥisba], calcul ; vérification) est un précepte islamique de conformité intégrale avec les lois divines. La doctrine est basée sur le principe coranique Encouragez ce qui est bon, et interdisez ce qui est mauvais. C’est également une institution de contrôle, destinée à vérifier la bonne application de la charia. Fondée au VIIe siècle sous le calife Omar, elle est actuellement une police des mœurs. http://fr.wikipedia.org/wiki/Hisba

On voit la Hisba sévir dans l’Etat islamique, munie de talkie-walkies et de bâtons, elle circule partout, espionne tout le monde, critique tout ce qui n’est pas conforme à la charia, comme ce commerçant qui a omis de couvrir les pieds de son mannequin ou qui a mis des caleçons dans sa devanture. Indécent ! La Hisba se charge aussi de donner des coups de fouet aux contrevenants. LC

L’Orient-le-jour : Daech frappera en Europe

L’orient le jour rapporte l’analyse de trois universitaires sur Daech.

Pour combattre Daech, il faut lutter contre les régimes autoritaires qui alimentent la rhétorique de ce groupe

Éclairage. Trois experts de l’islamisme radical se penchent sur les raisons du succès des jihadistes en Syrie et en Irak, sur les dangers qu’ils représentent et sur l’usage politique par Damas et Bagdad de leur présence contre les rébellions sunnites dans ces deux pays.
30/06/2014
Multipliant les offensives et les victoires en Irak et en Syrie, Daech (l’État islamique en Irak et au Levant – EIIL) s’impose désormais comme la force majeure du jihadisme au Proche-Orient, mais également comme la principale menace terroriste, non seulement dans la région, mais aussi au niveau mondial, surpassant progressivement el-Qaëda. Ses capacités financières, son idéologie et sa brutalité en font actuellement le groupe jihadiste le plus violent et le plus sectaire, et du coup le plus inquiétant sur la scène régionale.

Fondé en Irak en 2007 sous l’appellation d’État islamique en Irak (EII) par Abou Omar al-Baghdadi, suite à la mort du Jordanien Abou Moussab al-Zarkaoui qui avait créé el-Qaëda en Mésopotamie pour combattre l’invasion américaine du pays, ce nouveau groupe a bénéficié d’un apport important en combattants étrangers venus des quatre coins du monde arabo-musulman. Toutefois, ses combattants ont été repoussés par l’armée irakienne, les forces américaines et les milices sunnites anti-Qaëda, les sahwas. Abou Omar al-Baghdadi, tué dans un bombardement américain en mai 2010, est remplacé par Abou Bakr al-Baghdadi. En déclin, l’EII s’est retranché dans les zones rurales et désertiques des provinces de Anbar et de Ninive, à majorité sunnite.
Le conflit syrien a redonné une dynamique aux jihadistes de Daech qui a réussi à attirer des jihadistes du monde entier et à internationaliser de façon inédite la révolte syrienne. En 2012, est créé le Front al-Nosra, un groupe jihadiste majoritairement composé de combattants syriens – dont des insurgés libérés de prison par le régime d’Assad en 2011 – et irakiens, dont l’EII s’attribue la paternité.
Mais les deux mouvements vont entrer en opposition au printemps 2013 quand l’émir de l’EIIL revendique la mainmise sur le groupe syrien. Ainsi, al-Baghdadi envoie ses hommes dans les territoires libérés du nord de la Syrie, sous la nouvelle bannière de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), connu sous l’appellation arabe « Daech » (al-Dawla al-islamiyya fil Irak wach Cham).

 

(Lire aussi : L’armée irakienne minée par une corruption endémique)
En Irak, la prise de contrôle récemment de Mossoul dans la province de Ninive, frontalière de la Syrie, marque la montée en puissance de Daech. Il s’agit en fait de la deuxième ville tombée entièrement aux mains des rebelles après celle, en janvier, de Fallouja. Menée par les combattants de Daech, l’avancée fulgurante des insurgés sunnites – un mouvement hétéroclite de rebelles (jihadistes, anciens baassistes, tribus), frustrés par la politique discriminatoire du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki – a fait craindre une implosion de l’Irak dans ses frontières actuelles. Avec ses nouvelles conquêtes, Daech entend ainsi concrétiser son projet de créer un État islamique à cheval entre la Syrie et l’Irak.

 

(Dossier : Vers la fin des frontières de Sykes-Picot ?)

 

Discrimination et insurrection
Pour Dominique Thomas, spécialiste des mouvements jihadistes à l’Ehess, « il est exact de dire que l’insurrection irakienne est le résultat d’une politique de Maliki contestée par les sunnites qui considèrent que le pouvoir est totalement confisqué par les chiites en Irak ». « Cette insurrection, précise-t-il, comprend de nombreux groupes d’insurgés qui n’ont pas la même finalité que Daech, à savoir l’instauration d’un émirat islamique au Levant et en Irak, mais ils partagent un même objectif qui est la chute de ce régime discriminant à l’égard de la population sunnite ». Même son de cloche chez Raphael Lefevre, chercheur au centre Carnegie à Beyrouth, pour qui « la réussite de Daech est d’avoir su être pragmatique et d’avoir surpassé, au moins initialement, les conflits politiques et idéologiques qui découlaient nécessairement d’un tel mouvement hétéroclite. Reste à savoir jusque quand cette coalition pourra tenir ». Selon lui, « ce qui est certain, c’est que la tentative de Nouri al-Maliki de caricaturer la rébellion sunnite comme étant "jihadiste" afin de décrédibiliser les demandes de changements politiques ne fera que renforcer cette alliance improbable et la faire perdurer ».

 

(Lire aussi : L’Irak est-il en train de payer les erreurs de Maliki ?)

 

Décrédibiliser les rebelles
Même réflexion chez Dominique Thomas, qui estime que « la présence de Daech en Syrie renforce le régime de Bachar qui cherche à ne faire de son combat qu’une simple lutte contre le terrorisme ». « Maliki, en Irak, ajoute-t-il, va chercher aussi à utiliser l’image négative de Daech pour symboliser son combat contre le terrorisme. Ces régimes nient totalement les problèmes politiques qui ont amené leur population à se soulever. » Ces régimes ne contrôlent pas l’insurrection jihadiste qui les dépasse totalement. « Mais ils savent aussi qu’aucun État dans le monde ne soutiendra une insurrection dominée par un mouvement comme Daech. Ils ont donc tout intérêt à laisser Daech s’émanciper. Cela n’est pas de la manipulation mais plutôt du calcul politique comme l’État syrien, maître en la matière, s’est employé à le faire pendant des années dans la région », martèle M. Thomas.
Dans ce contexte, Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences po Paris et spécialiste de l’islamisme radical, met en garde contre « l’inaction de la communauté internationale en Syrie qui a créé la situation actuelle où les intérêts stratégiques d’al-Baghdadi – dont les jihadistes ne combattent que leurs anciens alliés révolutionnaires – et ceux de Bachar el-Assad – dont les sbires ne combattent plus les jihadistes – s’alimentent réciproquement ». Selon lui, « le "boucher de Damas" se pose comme le rempart contre el-Qaëda, avec le soutien des Russes et un écho croissant dans les opinions occidentales. Si, après avoir abandonné tacitement les Syriens luttant contre le régime, les Occidentaux les abandonnent ouvertement, le choc en retour sera terrible. Cela ne peut qu’alimenter la rhétorique de ces groupes et leur dénonciation de l’hypocrisie des Occidentaux ». Combattre le jihadisme en envoyant des drones contre al-Bagdhadi ne sera pas non plus efficace, affirme M. Filiu, ajoutant que « seule la coalition anti-Bachar lutte efficacement contre Daech. Et seul un succès de la révolution syrienne peut nous prémunir face à ce danger qui monte ».

 

(Lire aussi : A quelques km de Mossoul, les chrétiens irakiens pris au piège se terrent)

 

Pyromanes-pompiers
En d’autres termes, le meilleur moyen de combattre Daech, non seulement sur le terrain, mais aussi idéologiquement, serait de lutter contre les régimes autoritaires qui alimentent la rhétorique haineuse de ce groupe. En marginalisant une partie importante de leur population, en réprimant d’une manière aveugle et féroce toute opposition à leur pouvoir, Bachar el-Assad et Nouri al-Maliki sont en quelque sorte les premiers soutiens aux mouvements radicaux qui s’épanouissent dans leur pays. Ces deux régimes tentent en outre de décrédibiliser et de discréditer la rébellion sunnite contre leur pouvoir en leur imputant la sauvagerie et les exactions des groupes radicaux. En se posant comme le rempart contre les terroristes, Assad et Maliki tentent désespérément de se forger une légitimité qu’ils ont depuis longtemps perdue. C’est ainsi que les pyromanes essaient de devenir pompiers.
Dominique Thomas explique par ailleurs que « la violence de Daech est liée au contexte irakien d’abord, syrien ensuite. La violence étatique des régimes irakien et syrien à l’encontre des sunnites a poussé symétriquement les jihadistes à répondre par la même violence, de type représailles et vengeance. C’est le principe d’œil pour œil, dent pour dent qui est appliqué ».
« On présente souvent la pensée jihadiste comme homogène, alors que c’est, en réalité, un courant secoué par de nombreuses controverses internes et lignes de fractures idéologiques », explique de son côté Raphaël Lefevre. Selon lui, « les désaccords au sein de la mouvance peuvent parfois avoir des conséquences violentes, comme le montrent les combats féroces qui, depuis janvier, opposent en Syrie Daech au Front al-Nosra. Alors que toute l’énergie du Front al-Nosra s’est concentrée sur l’objectif de renverser le régime de Bashar el-Assad, les troupes de Daech se sont, quant à elles, essentiellement accordées autour de l’idée de création d’un État islamique enjambant l’Irak et la Syrie où leur vision de la loi islamique puisse régner en maître ». Cette vision est loin d’être tolérante puisque Abou Bakr al-Baghdadi, l’émir de Daech, puise son inspiration dans les théories d’Abou Moussab al-Zarqawi qui avait fait de la lutte contre les chiites et les sunnites « infidèles » sa priorité dans l’Irak de l’après-Saddam Hussein. « Les méthodes ultraviolentes de Daech et sa vision absolutiste du califat placent l’organisation sur la frange radicale du spectre jihadiste », ajoute-t-il.

 

(Lire aussi : L’ayatollah Ali Sistani revient dans le jeu politique après des années de silence)

 

Daech vs el-Qaëda ?
Pour Raphaël Lefevre « les récents gains territoriaux de Daech en Irak et en Syrie et la création d’un "califat" enjambant les deux pays sont des éléments majeurs qui permettent au groupe de se présenter dorénavant comme l’avant-garde du mouvement jihadiste et, donc, potentiellement de remplacer el-Qaëda comme organisation attirant les vagues de combattants étrangers attirés par la pensée jihadiste ».
« Al-Baghdadi veut en effet s’imposer comme le chef du jihad mondial et, donc, supplanter le successeur de Ben Laden, Ayman al-Zawahiri, à qui il a toujours refusé de prêter allégeance », renchérit pour sa part Jean-Pierre Filiu.
Ce n’est pas l’avis de Dominique Thomas qui estime que « Daech n’a pas remplacé el-Qaëda. Il existe avant tout une discorde entre les deux mouvances qui repose sur un conflit d’autorité. Daech refuse de se soumettre à el-Qaëda et à son chef al-Zawahiri. Ce conflit d’allégeance s’est ensuite étendu à des considérations idéologiques portant sur la stratégie à adopter avec les autres groupes combattant en Syrie. La question du takfir (anathème) est un point de divergence entre les deux. Enfin, el-Qaëda reste une mouvance transnationale alors que Daech est régional (Levant et Irak) ».
Or, pour Raphaël Lefevre, « les différences d’objectifs à court terme entre Daech et el-Qaëda ne doivent pas occulter une certaine similarité, notamment liée à la vision à long terme. Tous deux estiment que l’Occident, de par ses valeurs et sa politique étrangère au Moyen-Orient, est l’ennemi des musulmans pieux. Ce n’est donc pas parce que Daech se concentre actuellement sur la création d’un califat et sur la lutte contre les chiites irakiens que le groupe n’a pas d’ambitions plus globales ».

 

(Lire aussi : Israël pourrait être entraîné dans la spirale jihadiste)

 

Menace pour l’Europe
Ainsi, « pour consolider son éviction d’al-Zawahiri, al-Baghdadi doit organiser un attentat majeur dans un pays occidental, ce dont el-Qaëda a été incapable depuis une décennie. Barack Obama a affirmé la semaine dernière devant les cadets de West Point qu’un 11-Septembre n’est plus possible aux États-Unis. Il a probablement raison, d’autant que les jihadistes américains en Syrie ne sont qu’une poignée. En revanche, le danger d’un 11-Septembre européen est toujours plus réel », met en garde M. Filiu.
« Le compte à rebours a sans doute déjà commencé au sein de Daech pour la préparation d’attentats majeurs sur le continent européen. Bachar el-Assad ne peut que se réjouir d’une telle perspective, lui qui n’a jamais cessé de menacer l’Europe d’un attentat d’el-Qaëda. La passivité internationale a donc abouti à abandonner le peuple syrien face à une dictature féroce et à un "État islamique" tout aussi barbare. Mais, à la différence du régime Assad, le monstre jihadiste inspiré par Baghdadi ne restera pas éternellement confiné au Moyen-Orient », conclut-il.

Daech et l’argent

OLJ
30/06/2014

Le financement de Daech est de plusieurs natures, estime Dominique Thomas. Sur le peu d’informations recoupées dont on dispose, Daech a décuplé sa capacité financière grâce à la conquête des zones territoriales réalisées en Syrie et depuis quelques semaines en Irak. « Le contrôle des points de passage avec la Turquie, le contrôle de certains circuits économiques dans la Jazira syrienne, le contrôle de quelques puits de pétrole et de raffineries constituent pour cette organisation une rente de guerre importante. Ensuite, des fonds privés locaux émanant de partisans de ce groupe représentent aussi une part importante. On ne connaît pas d’État qui finance l’EIIL, mais les combattants étrangers qui ont rejoint le groupe ont également apporté avec eux quelques sommes pour contribuer à son financement », ajoute M. Thomas.
« On parle d’une trésorerie qui avoisinerait les 2 milliards de dollars, ce qui en ferait l’organisation terroriste la plus riche de l’histoire », explique pour sa part Raphael Lefevre, ajoutant qu’avec la prise de Mossoul, Daech a dévalisé la Banque centrale et dépouillé les quartiers généraux de l’armée irakienne. « Mais Daech a aussi pu obtenir l’appui de particuliers qui partagent son agenda idéologique, notamment dans le Golfe, où sa tentative d’établir un califat et sa croisade contre les chiites irakiens répondent certainement aux attentes d’individus radicalisés », estime-t-il.

La montée en puissance des jihadistes, une aubaine pour Damas ?

OLJ
30/06/2014

L’effroi que suscitent les jihadistes en Syrie et en Irak est une aubaine pour le régime syrien qui cherche à retrouver une légitimité auprès des Occidentaux, en défendant l’idée d’une guerre internationale contre le « terrorisme ».
Le pouvoir de Bachar el-Assad n’a jamais reconnu la contestation pacifique qui a débuté en Syrie en mars 2011 et s’est ensuite militarisée, dégénérant en guerre totale. Il a ainsi toujours considéré militants, rebelles et jihadistes de la même façon, les qualifiant tous de « terroristes ».
L’offensive lancée le 9 juin en Irak par les jihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (Daech-EIIL) a permis à Damas de conforter ce discours sur la « lutte contre le terrorisme », qu’il dit combattre depuis 2011.
« Après plus de trois ans, le moment est arrivé : il faut que l’Occident reconnaisse qu’il s’est trompé en encourageant l’implantation dans la région de tous ces gens-là (jihadistes) », affirme à l’AFP Waddah Abed Rabbo, directeur d’al-Watan, quotidien proche du régime. « Il est temps de se rendre compte qu’il faut constituer une coalition internationale pour lutter contre le terrorisme qui se propage de la Jordanie à la Turquie. Ce n’est plus un problème syrien », ajoute-t-il. « Il faut bien entendu que la Syrie soit intégrée dans cette coalition. C’est elle qui fait tout le travail. En combattant les terroristes chez elle, elle aide à la fois les Jordaniens et les Irakiens », assure M. Abed Rabbo.

Les États-Unis embarrassés
L’offensive jihadiste a notamment mis en lumière la faiblesse de l’armée irakienne créée de toutes pièces par les États-Unis après l’invasion de 2003. Pour Volker Perthes, directeur de l’Institut allemand pour les affaires internationales et de sécurité, « le régime est bien sûr satisfait de cette situation », clairement embarrassante pour l’administration américaine. « Si cette dernière ne soutient pas le gouvernement à Bagdad, elle sera accusée d’avoir laissé ce pays aux mains des jihadistes. Si elle le soutient avec des drones ou des experts, elle sera vue comme coopérant avec le régime de Bachar el-Assad et l’Iran », ajoute-t-il. « Des gens aux États-Unis commenceront à se demander si l’administration américaine ne devrait pas se rapprocher d’Assad et constituer une coalition régionale contre Daech. Je ne pense pas que cela se produira, mais c’est certainement ce que veut Assad, car cela affaiblira la rébellion », ajoute l’auteur de La Syrie sous Bachar.
En Syrie, le conflit est devenu plus complexe depuis un an avec la montée en puissance des jihadistes, désormais en guerre directe avec les rebelles qui accusent de volonté hégémonique et d’exactions leurs anciens alliés.
Jusque-là, « le régime se contentait de bombarder épisodiquement les convois de Daech », constate le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, Rami Abdel Rahmane. « Mais depuis les événements en Irak, l’aviation du régime mène des raids intensifs et quotidiens contre les bastions jihadistes. »

Régime en quête de légitimité
« Le régime se présente ainsi comme menant une guerre contre Daech », assure-t-il, soutenant qu’un « accord tacite » le lie aux « pays occidentaux pour frapper les jihadistes ». « Ils sont en train de coordonner avec le régime », ajoute-t-il.
« Le régime veut pouvoir retrouver sa légitimité. Il est possible que le régime gagne le soutien de quelques pays qui voulaient sa chute, mais il ne retrouvera jamais la légitimité populaire », précise M. Abdel Rahmane.
Cette semaine, les États-Unis ont ainsi indiqué s’opposer à toute intervention militaire de la Syrie dans la crise irakienne. Ils ont aussi révélé un projet d’aide de 500 millions de dollars en faveur de la rébellion syrienne « modérée », estimant que celle-ci pourrait aider à combattre les jihadistes de Daech, en Syrie mais également en Irak.
La guerre, qui a débuté par des manifestations pacifiques avant d’être matées dans le sang et se militariser, a fait plus de 162 000 morts en plus de trois ans.
Pour Samir Nachar, membre de la coalition, « il faut reconnaître que Bachar el-Assad a réussi dans une certaine mesure à dévier l’attention de la révolution du peuple et à la dépeindre comme un phénomène extrémiste ».

(Source : AFP)

AL Manar : Daesch est l’Antechrist (Dajjal)

Organe pro chiite, pro Hezbollah, terroriste, antisémite, conspirationniste (les journalistes américains n’ont pas été décapités, c’est une mise en scène pour justifier leur offensive militaire ; les tours du WTC sont un complot sioniste)

S’oppose (en apparence) à Daech qui est sunnite

Al-Manar (arabe : المنار, Le Phare) est une chaîne de télévision en langue arabe dont le siège est au Liban. Al-Manar a été fondée le 3 juin 1991. Elle est principalement destinée aux musulmans.

Depuis 1997, son actionnaire majoritaire est le Hezbollah, considérée alors comme une organisation terroriste par les États-Unis, d’où une controverse par rapport à son incitation à la haine raciale et l’antisémitisme dans les programmes diffusés de la chaîne. Al-Manar est à la fois une chaîne hertzienne destinée au Liban et une chaîne satellitaire à vocation internationale comme CNN ou Al Jazeera. La langue est l’arabe mais les informations télévisées sont aussi présentées en français et en anglais. Al-Manar est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis d’Amérique1.http://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Manar

exemple d’un commentaire antisémite sur Al Manar, origine France !

14 – azer
al sirat al mustaqeem | France 01:58 2014-09-17
Interressant les chiites du hezbollah ont les capacités de nuire aux youtres qui occupent la palestine et
oppressent les musulmans de cette region, mais ne le font pas. Pourquoi ?

Source : Site de la chaîne http://www.almanar.com.lb/french/main.php

Enregistrez l’article
Daesh en crise, ses champs pétroliers sèchent, les ingénieurs fuient!
L’organisation terroriste Daesh lute pour protéger ses revenus des champs pétroliers qu’il contrôle en Irak et en Syrie, surtout après la fuite d’ingénieurs nécessaires pour assurer le pompage du pétrole brut, indique le journal britannique Sunday Times.En effet, Daesh a gagné en juillet dernier 3 millions de dollars par jour de la vente du pétrole dans le marché noir mais ses gains ont diminué à la moitié après ses défaites militaires en aout.

Michael Stevens, de l’institut royal pour les services de recherches, rapporte après son retour de l’Irak et de la Syrie : « Les revenus ont diminué à moins de 1.5 millions de dollars par jour, et je peux affirmer une diminution plus aigue de la production de pétrole par Daesh par rapport à la production actuelle. Bien que la production en Syrie demeure stable, je pense que Daesh est dans une mauvaise passe ».

Le journal rappelle que depuis l’apparition de Daesh en Syrie en 2012, Daesh a pillé les sites pétroliers et gaziers et a acheminé du pétrole volé, sans oublier l’enlèvement des otages, l’imposition de taxes et les chantages, récoltant ainsi 1 milliard de dollars.

Daesh a aussi nommé un ministre du pétrole pour coordonner la production et le commerce, et possède un arsenal de plus 200 citernes volés en Irak, ainsi que des oléoducs présents à la frontière turque.

Cette organisation terroriste a mis la main sur le champ pétrolier Omar, le plus grand en Syrie, et sur les champs voisins de son bastion à l’Est de Deir Ezzor, sur les champs d’Ajil, de Hamrine au nord de l’Irak.

En effet, révèle le Sunday Times, Daesh a convaincu les employés actuels des sites pétroliers à Malih d’y rester, en haussant leurs salaires ou encore en les menaçant de mort.

De plus, le chef de Daesh Aboubakr elBagdadi a incité les techniciens du monde islamique à venir contribuer à la constitution de l’Etat islamique qu’il dirige !

Des sources de renseignement occidentales pensent que certains experts fanatiques ont répondu à l’appel. En juillet dernier, Daesh aurait pompé près de 80000 barils par jour des champs irakiens et syriens, mais cette activité a reculé à la moitié dans les dernières semaines.

Un activiste assure que Daesh essaie d’employer certains ingénieurs et techniciens par la force au nord de la Syrie afin de préserver l’infrastructure qu’il contrôle. Le commandement de ce groupe terroriste offre des appartements luxueux, une épouse, de gros salaires et cherchent plus d’ingénieurs.

Alors que Daesh paie 600 dollars à chaque combattant, et 900 dollars aux médecins qui soignent leurs soldats. Combien touchera alors un ingénieur ?
Et le journal britannique de poursuivre que la faible production de pétrole a un effet direct et imminent sur les habitants locaux qui vivent sous le contrôle de Daesh. Sachant que cette organisation a offert du carburant à bas prix aux habitants mais les ressources commencent à sécher. Ce qui laisse présager une contestation populaire prochaine.

Toutefois, ce groupe est assez intelligent pour réaliser son besoin des habitants locaux. Pour cette raison, il a diminué les taxes dans certaines régions sous forme d’indemnisation. Mais il semble clair pour les Irakiens et les Syriens qui étaient au début heureux de la mise en place de l’ « Etat islamique » que cet Etat ne possède pas les expertises techniques pour son bon fonctionnement, conclut le Sunday Times!
Source: arabi-press

Monde islamique
Minimisez les caractères Maximisez les caractères Enregistrez l’article
"Les Etats-Unis visent à travers Daesh de vider l’Islam de son vrai sens"
L’équipe du site
Les députés des sunnites dans la République islamique d’Iran, ont déclaré que l’organisation terroriste Daesh est une pure création des Etats-Unis dans le but attiser les différences entre les musulmans et de provoquer une scission au sein de l’Islam, a rapporté le site d’information iranien Farsnews.Le député iranien sunnite  Molowi Nazir Ahmed Salami, représentant du peuple de la province de Sistan-Baloutchistan dans l’Assemblée des experts, a déclaré en marge de la Conférence internationale des oulémas  musulmans pour le soutien de la résistance palestinienne, que « Daesh  représente l’Amérique et l’exécution des deux correspondants Américains par Daesh  n’est qu’une mise en scène afin de  provoquer la zizanie entre les musulmans, car l’Arrogance est prête a remuer le monde directement ou indirectement ».Concernant les sanctions de l’Occident contre l’Iran, le député iranien a souligné que « l’Amérique et l’Occident veulent nous imposer un étau et assiéger les peuples musulmans de toute part, ils ne veulent pas que nous nous elevons à un niveau scientifique égal à eux ».Lors de cette conférence, le député Abed Naqibi, sunnite et Chafii de doctrine a déclaré: «les groupes terroristes de  Daesh qui ont été formées récemment sont  une réplique des Kharijites, il faut les affronter et publier  la vérité et les dénoncer dans les milieux scientifiques et universitaires, et souligner que  leur objectif est  la scission des  musulmans.

Il a souligné que « les Etats-Unis se sont  trompés dans leurs calculs, ils ont cru que Daesh recevra un très bon accueil en raison de l’environnement en Irak en leur faveur, mais quand ils ont constaté que  les Kurdes, les sunnites de  l’école chafiite ne soutenaient pas  Daesh au contraire, ils ont décidé de jouer sur les deux cordes : ils soutiennent secrètement Daesh mais publiquement ils les attaquent».

Et d’ajouter : «  En raison de la propagation de l’islam en Europe et en Afrique, les ennemis ont cherché via  Daesh, de refléter une fausse image de l’Islam, sans l’ombre d’un doute  Daesh est  le descendant du colonialisme sauf que chaque jour il change de couleur».

Il est à noter que la Conférence internationale des oulémas  musulmans pour le soutien de la résistance palestinienne, a débuté le mardi avec la participation d’intellectuels, dignitaires et érudits musulmans venant de 53 pays notamment: la Palestine, le Liban, l’Irak, la Syrie, la Turquie, l’Egypte, la Tunisie, la Jordanie, le Tadjikistan, la Gambie, la Tanzanie, le Bahreïn, l’Inde, le Cameroun, la Malaisie, le Pakistan, l’Ukraine, le Nigeria, le Sri Lanka et le Yémen, le Mali, le Sénégal et l’Afrique du Sud Kazakhstan et d’autres pays.

L’Iran doute du "sérieux et la sincérité" de la coalition contre l’EI
L’équipe du site
L’Iran a exprimé jeudi ses doutes sur le "sérieux et la sincérité" de la coalition internationale que les Etats-Unis souhaitent bâtir pour lutter contre Daech (EI), un groupe armé takfiriste qui sévit en Irak et en Syrie."Il y a des incertitudes sur la soi-disant coalition internationale (contre Daech) qui a été annoncée après le sommet de l’Otan", a affirmé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Marzieh Afkham, citée par l’agence officielle Irna."On peut s’interroger sur son sérieux et sa sincérité pour s’attaquer aux vraies causes du terrorisme", a-t-elle ajouté, quelques heures après l’annonce du président américain Barack Obama de sa volonté de "détruire" ce groupe ultra-radical.

Elle a accusé, sans les nommer, certains pays de la coalition d’avoir "fourni un soutien financier" aux takfiristes en Irak et en Syrie, en allusion à certains pays du Golfe.

Et d’ajouter : "d’autres pays espèrent apporter des changements politiques en Irak et en Syrie pour leurs propres intérêts".

Source: Agences

11-09-2014 – 13:59 Dernière mise à jour 11-09-2014 – 13:59 | 968 v

 

Après l’agression "anti arabe" de Saint-Mandé, le CRIF livre les chiffres de l’antisémitisme en 2014

Quelques jours après l’agression de deux jeunes Musulmans par des jeunes Juifs- les faits sont ainsi présentés-, à Saint-Mandé, le CRIF sort les chiffres des agressions antisémites depuis janvier 2014. Normal car la tendance politiquement correcte est de faire croire que les Juifs sont les agresseurs et les Musulmans, à l’image de leur modèle Palestinien, sont d’éternelles victimes.

L’agression de Saint-Mandé : Juifs contre Musulmans

http://www.leparisien.fr/saint-mande-94160/saint-mande-deux-jeunes-maghrebins-agresses-par-une-trentaine-de-juifs-08-09-2014-4119159.php

Ce dimanche, vers 18 heures, deux jeunes de 17 ans d’origine algérienne se sont fait violemment agresser par plusieurs dizaines de jeunes issus de la communauté juive, dans le centre-ville de Saint-Mandé, au Sud-Est de . Les victimes, deux lycéens parisiens qui venaient livrer du pain dans deux restaurants de cette banlieue bourgeoise, ont d’abord été pris pour cible par un couple, « à cause d’un simple échange de regards », raconte ce lundi après-midi Ahmed*, l’un d’entre eux.

On notera la description "banlieue bourgeoise", autrement dit banlieue riche qui s’oppose aux pauvres petits livreurs de pain car, comme nous l’a enseigné Youssouf Fofana, tous les Juifs sont riches. Le cadre de l’interprétation est ainsi posé : les arabes sont des victimes et les Juifs des bourreaux.

A ce jour, on ne connait pas la cause exacte de cette agression puisque seules les victimes et leur famille se sont exprimées. Hier deux jeunes Juifs supposés avoir participé à la bagarre ont été interpellés mais je ne connais pas leur version des faits. Je connais toutefois le contexte des relations Musulmans/Juifs et je sais qu’elles sont mauvaises, on l’a vu récemment à l’occasion des manifestations pro-palestiniennes et on l’expérimente quotidiennement dans mon arrondissement, le 19ème où les communautés juive et musulmane sont démographiquement importantes.

Sans vouloir nier le fait qu’il existe quelques amitiés de quartier entre Musulmans et Juifs, et tant mieux,  l’ambiance générale est à la haine et à la méfiance qui en résulte. Régulièrement se déroulent des affrontements entre les deux communautés. Des bandes se déplacent d’un quartier à l’autre pour donner des leçons à la communauté opposée.

Rien ne nous dit pour l’instant qu’il n’y avait pas de contentieux entre les livreurs de pain, scolarisés dans un lycée du XIIème arrondissement, près de Saint-Mandé et les lycéens juifs de Saint-Mandé. Peut-être se connaissaient-ils et s’étaient-ils déjà affrontés ? L’enquête nous le dira-t-elle ?

527 agressions antisémites depuis le début de l’année

http://www.leparisien.fr/societe/les-agressions-antisemites-ont-presque-double-en-2014-selon-le-crif-12-09-2014-4128629.php#xtor=EREC-109—-2911117@1

Les actes antisémites seraient devenus un «phénomène de masse». Depuis le début de l’année,le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a recensé le quasi doublement des actes antisémites, en hausse de 91%.

 Au , «cinq cent vingt-sept actes ( ou menaces) antisémites ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2014, contre 276 sur les sept premiers mois de 2013», précise le Crif en s’appuyant sur les chiffres du Service de protection de la communauté juive (SPCJ) à partir de données émanant du ministère de l’Intérieur.

Selon le SPCJ qui filtre notamment l’accès des synagogues, les actions antisémites (violences, attentats ou tentatives d’attentats, incendies, dégradations et vandalisme) ont crû davantage (+126%) que les menaces (propos, gestes, tracts, courriers, inscriptions…) en hausse de 79%.

«Ces actes, par leur importance et surtout par leur violence, aggravent le malaise grandissant qui oppresse chaque jour les juifs de France et obère désormais leur avenir», constate le Crif en ajoutant que de nouvelles formes de violences émergent. «Les attaques en bande organisée de lieux communautaires, les agressions planifiées et ciblées de synagogues, les actes de vandalisme des commerces juifs et enfin les attentats terroristes», ajoute le CRIF.

Indignation sélective. Manifestants pro-palestiniens, antisémitisme et déficit d’humanisme.

Publié le

Le conflit Israël/Palestiniens/Musulmans a fait descendre des milliers de personnes dans les rues de France et de Navarre. Même en Israël et malgré les milliers de roquettes propulsées par le Hamas, des gens ont demandé un cessez-le feu car peu d’humains se réjouissent de la guerre et de ses conséquences : morts, blessés, traumatisés, perte de biens, destruction de l’économie locale et déni de liberté.

De son côté, le Hamas a fait défiler les Gazaouis dans la rue à l’occasion d’une trêve théorique de 72 h et le retrait de Tsahal, pour célébrer sa victoire militaire.

Dans l’après-midi, des centaines de Palestiniens sont descendus dans la rue à l’appel du Hamas pour revendiquer la victoire militaire, a constaté un journaliste de l’AFP. "Nous avons remporté la victoire sur le champ de bataille et, avec la permission de Dieu, nous allons remporter la victoire sur le terrain politique", a lancé le député Mushir al-Masri. "Résistance, résistance, résistance", a scandé la foule en retour.

Par ailleurs, le Hamas a annoncé avoir exécuté plusieurs Palestiniens soupçonnés d’avoir renseigné les troupes israéliennes pendant leur offensive aérienne et terrestre longue de près d’un mois dans la bande de Gaza.http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/israel-palestine-le-hamas-fait-monter-la-tension-dans-les-dernieres-heures-des-negociations_665397.html (on notera que l’exécution de certains palestiniens est restée sous silence mais on sait bien que cette pratique du Hamas a pour objectif de soumettre les Palestiniens par la terreur ).

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/39563-140808-des-membres-du-hamas-executes-pour-espionnage

http://www.lorientlejour.com/article/879667/le-hamas-a-execute-des-collaborateurs-pendant-la-guerre-a-gaza-site.html

 

On peut comprendre que devant des images terribles, des Français s’émeuvent et prennent position mais on peut s’étonner de ce qu’ils soient si nombreux à se mobilier pour la cause palestinienne (officiellement) alors qu’ils restent impassibles devant d’autres causes toutes aussi dramatiques et inhumaines. Qu’ont donc les Palestiniens de plus ou de moins que les autres populations pour mériter tant de soutiens passionnés ?

Vous me direz qu’il y a tellement de massacres dans le monde qu’on ne peut défendre toutes les victimes. Certes, il est normal pour chaque individu de choisir sa cause mais curieusement, il n’y a pas de cause plus motivante en France et en Europe que la dénonciation du "génocide" des Palestiniens par les Israéliens.

Récemment j’ai été prise à parti par une personne qui me reprochait de demander pourquoi les Palestiniens ne fuyaient pas les bombardements de Tsahal à l’image de toutes les populations du monde qui fuient les guerres pour sauver leur vie. On me répondit violemment "Ils sont chez eux, pourquoi devraient-ils partir ?"

Tout le raisonnement des pro-palestiniens réside dans cette réponse. Israël n’est pas légitime, Israël s’est édifié sur le vol des terres palestiniennes, sur l’impérialisme, sur la colonisation. Tsahal est une armée d’occupation qui veut chasser les Palestiniens en les exterminant. Sur un fond de marxisme mal digéré, le méchant patron serait Israël et le pauvre ouvrier serait le Palestinien. Pour les nostalgiques du marxisme, prendre le parti du Palestinien est une manière de prolonger la lutte des classes.

L’engagement en faveur des Palestiniens repose sur une doxa qui fait fi des réalités pour servir un brouet idéologique produit par la peur des menaces terroristes islamistes, d’un antisémitisme historique fondé sur la notion chrétienne de "peuple déïcide", d’opportunisme économique orienté vers l’Afrique et le Maghreb francophones, de la concupiscence de l’or de l’ORient pétrolier, de la perte des valeurs judéo-chrétiennes au profit de l’islamisation des esprits qui privilégie la loi virtuelle d’Allah au détriment de la loi écrite de la République, de relents marxistes mal digérés et du communautarisme.

Ce succédané de lutte des classes n’existerait pas sans une forte conviction antisémite, cette haine du juif qui s’exprime dans toutes les manifestations pro-palestiniennes. Parce que si le souci d’humanité était universel, nous devrions assister à des manifestations de toutes sortes (défilés, rassemblement, agit prop, campagnes médiatiques, événements artistiques, engagement de personnalités, flash mob, marches, occupation de lieux publics, grèves de la faim, happenings, etc.) pour protester contre des drames inacceptables :

  • Pays musulmans. assassinat de prêtres et de Chrétiens et persécution systématiques de chrétiens en Irak, Egypte, Soudan, Nigeria, Pakistan et tous les pays musulmans
  • Nigéria. Jeunes filles chrétiennes nigérianes, plusieurs centaines, enlevées par les musulmans de Boho Haram, des Sunnites. Le 15 juillet 2014, Human Rights Watch déclare avoir comptabilisé 95 attaques commises Boko Haram lors des six premiers mois de l’année 2014, elles ont causé la mort d’au moins 2 053 civils, dont 1 446 dans l’État de Borno52. Ces 2053 civils tués et ces centaines de jeunes filles enleves et vraisemblablement violées soulèveraient moins d’indignation que 1 500 palestiniens sacrifiés par le Hamas ?
  • Soudan/Darfour. Des milliers de morts, des centaines de milliers de civils déplacés "Rien qu’au premier trimestre de 2014, près de 300 000 personnes ont été déplacées à cause des violences au Darfour", a-t-il précisé, ajoutant que "ces personnes rejoignaient les 2 millions de personnes vivant déjà dans des camps au Darfour et dont la survie dépendait de l’aide humanitaire internationale".http://www.afriquinfos.com/articles/2014/6/2/lonu-sinquiete-laugmentation-besoins-humanitaires-soudan-254822.asp
  • France. 75 000 femmes violées chaque année en France et pas de foule dans les rues ? Le viol est un phénomène de société considérable dont l’ampleur commence à être reconnue. Des données chiffrées officielles sont disponibles depuis l’enquête nationale menée en 1999 (ENVEFF)85. Selon un rapport d’Amnesty International publié en 2007, 50 000 à 90 000 femmes ont été violées en France en 199986,87 et, selon l’Observatoire national de la délinquance, entre 50 000 et 75 000 femmes, année après année (données de 2012)88. En 2010, les enquêtes de victimation révèlent que 75 000 personnes sont victimes de viols et 198 000 de tentatives de viols, il y a plus de 1 200 000 femmes en France et 206 viols chaque jour, 90 % des violeurs ne présentant aucune pathologie mentale et 90 % des condamnés venant des classes populaires89. 96 % des auteurs de viol sont de sexe masculin et 91 % des victimes sont de sexe féminin (statistiques concordantes du ministère de la Justice et du CFCV, Collectif Féministe Contre le Viol). Les viols collectifs (« tournantes ») représentent 10 % du total selon le docteur Emmanuelle Piet, du Collectif féministe contre le viol88. http://fr.wikipedia.org/wiki/Viol
  • France. Près de 200 femmes décèdent chaque année sous les coups de leur mari. Des milliers de femmes subissent des coups pendant des années. Lire leurs témoignages sur France TV.

J’ai vu ma mère battue ,sous les coups toute mon enfance.( nous étions 5 enfants )..dans les années 60…on ne parlait pas…..tous ont été traumatisés…et une s’est suicidée…puis ma mère plusieurs années après aussi….Quand j’y repense maintenant je regrette que personne de nous ne l’ait tué dans son sommeil..étant enfant, on ne peut pas être poursuivis…
Il est parti aussi.(..en enfer..j’espère )…et je ne le regrette pas..je le hais..même mort..
Pour moi, j’ai toujours dit que je ne me laisserais pas taper depuis la 1ère fois….
Mais j’ai subi avec 3 hommes des insultes..des rabaissements..(.comme mon père, ils disaient que je n’étais bonne à rien.)..et même mon physique a été dénigré…et jugé…menaces verbales..menaces de me tuer..mais jamais que des paroles…( j’étais habituée à ne pas répondre depuis l’enfance..à être effacée )..
Maintenant, je suis seule..et jamais , pour tout l’or du monde..je ne changerais ma place..
J’ ai gagné ma liberté..mérité ma liberté…et je vis comme je veux…mais je ne vis pas , je survis…très atteinte par tout çà…et dépressive…
Ne faites pas supporter ceci à vos enfants…ne restez pas POUR EUX..comme disait ma mère..
Ils ne peuvent pas s’en remettre..!!!!

Cela se passe tous les jours, chez nous, à  notre porte et ça ne vaut pas une petite manif ?

data_ok_vc_0

Source chiffres http://www.francetv.fr/temoignages/violences-conjugales/les-chiffres-cles_61

Je ne donne que quelques exemples de causes qui mériteraient d’être au moins aussi âprement défendues que la cause palestinienne si nous étions réellement justes et humanistes. En effet, à mes yeux, il ne peut y avoir deux poids et deux mesures face à la cruauté humaine.

Manifestation de soutien à Israël jeudi 31 juillet à Paris, après Marseille, Lyon, Londres, New-York, Chicago, Montréal…

Ils sont bien courageux ces juifs et leurs amis qui osent manifester leur soutien à Israël après que des hordes de fanatiques pro-Hamas se soient répandus dans toute la France semant le désastre, la fureur et la haine.

Ils sont bien courageux de sortir la tête haute après ces déferlements de haine antisémite niés par les organisateurs comme Youssef Boussoumah du PIR (vieux routier du parti des indigènes de la République) qui a osé soutenir, affirmer et réaffirmer sur BFM TV qu’il n’y avait pas eu d’expression antisémite dans "sa" manifestation. De nombreuses photos et vidéos publiés dans l’ensemble des médias prouvent le contraire : caricatures antisémites, croix gammée, drapeau israélien brulé, "mort aux juifs" scandé en arabe, etc.

La manifestation de ce jour sera seulement la troisième organisée en France en soutien à Israël alors que des dizaines de rassemblements pro Hamas se sont déroulées avec le succès et le fracas que l’on sait.

Et pourtant ce matin sur RMC, on ose prétendre que le gouvernement fait deux poids deux mesures en autorisant la manif du CRIF après avoir interdit la dernière manif pro-Hamas (qui a quand même eu lieu !). RMC fait clairement de la propagande et de la désinformation sans doute pour garder ses auditeurs politiquement corrects. Comme toujours en France, les médias confondent opinion et information.

QUESTION

Pourquoi personne n’appelle les Gazaouis à quitter leur territoire pour fuir les frappes israéliennes ?

Pourquoi leurs amis arabes ne les invitent-ils pas à se réfugier chez eux en attendant la fin des combats ? Pourquoi ne leur donnent-ils pas asile, pourquoi ne leur offrent-ils pas un passeport ?

Ailleurs dans le monde où les guerres font rage, en Syrie, en Irak, en Libye, au Soudan, au Nigéria des milliers de civils fuient les combats. Ils sont alors pris en charge par l’ONU et des organisations humanitaires. Pourquoi n’est-ce pas le cas à Gaza ?

La Connectrice

Le CRIF ( Conseil représentatif des institutions juives de France) appelle à un rassemblement unitaire de soutien à Israël ce jeudi 31 juillet devant l’ambassade d’Israël à Paris.

Grand rassemblement de soutien à Israël jeudi 31 juillet, 18:30, Ambassade d’Israël à Paris

Depuis 21 jours, Israël est engagé dans une guerre contre les terroristes du Hamas.

Parce que nous affirmons le droit d’Israël à se défendre contre les attaques aveugles qui visent sa population,

Parce que le Hamas est un mouvement terroriste qui prend en otage la population palestinienne,

Parce que nos pensées vont à toutes les victimes civiles,

Parce que nul gouvernement ne peut accepter que ses enfants grandissent sous la menace de missiles et d’attaques terroristes,

Parce que l’Etat d’Israël se bat pour les démocrates du monde entier,

Parce que ce qui menace Israël menace la France,

Le CRIF, avec le Consistoire, le FSJU, l’UEJF, le B’nai Brith, L’UPJF, toutes les associations juives de France, et les Amis d’Israël, appellent à un rassemblement unitaire des amis d’Israël

Jeudi 31 juillet à 18h30

Devant l’ambassade d’Israël

Avenue Matignon

75008 Paris

M° Franklin Roosevelt

Israël a raison de se défendre car tous ses voisins veulent sa mort

oooo

source image http://blog.univ-angers.fr/geopolitiquemoyenorient/2013/11/21/les-religions-principales-au-moyen-orient/

Il suffit de regarder cette carte pour constater qu’Israël est cerné par des millions de musulmans qui, conformément au Coran prônent et souhaitent l’extermination des juifs. Politiquement, ces voisins ne peuvent accepter un pays démocratique au cœur de leur univers totalitaire, raciste et sexiste. Le modèle israélien est un intrus dans cet univers intolérant et cruel pour ses propres peuples.

Si Israël baissait les bras, son peuple serait immédiatement exterminé et c’est vraisemblablement ce que souhaitent les milliers d’antisémites  qui manifestent en France. Se sont-ils seulement posé la question de savoir ce qui se passerait si Israël se soumettait aux roquettes du Hamas, à ses intrusions et à son bellicisme avoué ? N’entend-on pas dans les manifestations pro-palestiniennes "mort aux juifs", "finissons le travail commencé par Hitler" et ne voit-on pas brûler le drapeau israéliens sous les yeux d’une foule inconsciente d’un massacre annoncé clairement dans le coran et par toutes sortes d’imams et de musulmans ? Hitler aussi avait écrit son programme dans Mein Kampf et personne n’a voulu croire qu’il mènerait son projet à terme. On sait ce qu’il est advenu des juifs et de toutes celles et ceux qui n’étaient pas dignes de la race aryenne.

Ces manifestants pro-palestiniens sont-ils seulement conscients des conditions de vie des Palestiniens opprimés par la dictature de leurs chefs, qu’il s’agisse de l’Olp, du Hamas, d’Al-quaida, du hezbollah ou de l’EIL ? En Palestine, quiconque s’oppose à la dictature est immédiatement fusillé, les manifestations sont interdites, la liberté d’expression n’existe pas. Les femmes sont utilisées pour fabriquer des petits soldats conditionnés dès leur plus jeune âge à la haine du juif et privés de leur enfance au profit d’une cause qui ne leur appartient pas mais appartient aux puissances musulmanes qui se servent d’eux pour sauver leurs dictatures en obligeant leurs peuples à regarder ailleurs, vers Israël, éternel bouc émissaire.

Le Hamas compte sur la bêtise des défenseurs de la cause palestiniennes pour poursuivre son djihad en se servant de son propre peuple comme bouclier humain. Plus il y a de morts, plus la côte du Hamas monte chez les antisémitisionistes qui en oublient la finalité du Hamas. Qu’importe le nombre des morts puisque le ventre des femmes palestiniennes fournira d’autres chair à canon sous la contrainte de la loi du mâle qui les assujettit par les violences conjugales, les mariages forcés, les crimes d’honneur et le déni de leurs droits.

Oui, les Palestiniens méritent qu’on les plaigne mais non parce qu’Israël doit se défendre mais parce que leurs dirigeants les sacrifient pour leur propre gloire et pour le djihad de l’oumma islamiya.

Non seulement je soutiens Israël et son peuple avec lequel je partage beaucoup d’une même culture mais je ne ressens aucune affinité avec le monde musulman et sa culture archaïque et totalitaire.

La Connectrice

  • Ce que fait le Hamas pour protéger son peuple

Voir l'image sur Twitter

Source image http://www.leparisien.fr/international/en-direct-israel-gaza-les-tirs-de-roquettes-reprennent-apres-la-treve-27-07-2014-4031119.php

  • Liberté dans les pays du Moyen-Orient

Les graphiques ci-dessous donnent une indication du niveau de liberté en Israël et chez ses voisins ainsi qu’un estimation des mêmes niveaux dans les pays capitalistes et les pays communistes. Ces graphiques ont été réalisés d’après une étude de Hudson institute

Source graphiques http://www.antagoniste.net/2007/07/30/terres-de-liberte/

N.B.: Chaque "liberté" est notée de 1 à 7 (1=le plus libre et 7=le moins libre)

liberte240707a

liberte240707b

liberte240707c (1)

  • Carte interactive sur la liberté dans le monde

http://www.freedomhouse.org/report-types/freedom-world#.U9VkpPl_tx0

Grâce à la Manif pro-gaza, le Hamas refuse de prolonger la trêve humanitaire

Qui veut la mort des Palestiniens ? Israël qui ne cherche qu’à se défendre ou le Hamas qui utilise son peuple comme bouclier humain ?

Fort du soutien que lui apportent les écervelés français antisémites et djihadistes, le Hamas vient de refuser de prolonger la trêve humanitaire proposée par Israël.

le cessez-le-feu de douze heures accepté tard vendredi soir par Israël et le Hamas s’est achevé à 19 heures dans la bande de Gaza (20 heures locales). Vers 19h15, des tirs de roquettes ou d’obus de mortiers ont de nouveau été tirés sur le sud d’Israël.Quelques heures plus tard, le israélien a cependant décidé d’accéder à la demande de l’ONU et de prolonger la trêve humanitaire jusqu’à dimanche soir, tout en prévenant qu’il répliquerait si son territoire était visé. De son côté, le Hamas a annoncé qu’il refusait cette trêve. (Le Parisien 26/07/2014)

Qui osera encore prétendre que le souci des manifestants est de soutenir les Palestiniens pour des raisons humanitaires. Qu’est-ce qu’un humanisme aussi partial qui porte de toute évidence la haine du juif et la vénération du musulman.

Comment des gens qui se prétendent instruits peuvent se faire manipuler par une organisation terroriste qui avoue sans détour vouloir la mort des juifs et la destruction de l’Etat d’Israël ?

A regarder les images des manifestants, on voit nettement qu’il s’agit, pour une manifestation interdite, d’une insurrection musulmane qui se termine par des prières publiques

Prières musulmanes à l’issue de la manifestation pro-gaza-Hamas

Rappelons que cette offensive israélienne a commencé avec l’enlèvement et l’assassinat par le Hamas de trois jeunes juifs grâce à une infiltration par des tunnels qui n’ont pour objet que la destruction d’Israël et surtout pas la protection du peuple palestinien. Nous sommes en pleine takkiya, le mensonge stratégique, l’inversion des causes. Les Français sont complètement islamisés et pratiquent la takkiya pour satisfaire leur antisémitisme.

Le gouvernement est faible et lâche, il plie devant les menaces terroristes des musulmans car il prétend interdire leurs manifestations à risques et ne fait rien pour les empêcher, ce n’est pourtant pas si difficile, on peut fermer les stations de metro avoisinantes, arrêter les groupes en amont, utiliser des lances à eau. Qu’on m’explique ce que signifie " interdire" dans cette France molle et couarde.

Islamisation et antisémitisme sont désormais les deux mamelles de la France.

 

Antisémitisme et islamisation de la France. 3 000 Français juifs émigrent vers Israël en 2014. 4 000 français chrétiens se convertissent à L’Islam chaque année. Des milliers d’immigrés musulmans s’installent en France chaque année.

  • Les dernières manifestations pro palestiniennes ont démontré qu’il y avait une corrélation indiscutable entre l’antisémitisme et l’islamisation de la France. Au cours de ces manifestations, on a pu entendre "mort aux Juifs", Allah Akhbar ou "nous sommes tous des Mohamed Merah". Dans le même temps des synagogues et des commerces juifs étaient attaqués et détruits. Le drapeau israélien était brûlé, drapeaux palestiniens, marocains, algériens et tunisiens flottaient au vent. Aucun drapeau français ne se dressait. Femmes voilées, femmes en niqab et barbus en robe exhibaient ostentatoirement leur religion.
  • Au fur et à mesure de l’islamisation de la France, l’antisémitisme historique des Français se réveille et celui des Musulmans s’affirme sans honte. Des milliers de familles juives émigrent vers Israël ou d’autres pays comme les USA, le Canada ou l’Australie.
  • A l’étranger, les Juifs s’inquiètent du sort de leurs coreligionnaires français et les soutiennent dans leur projet de quitter une France qu’ils jugent antisémite.
  • En France, de nombreux jeunes Français juifs n’imaginent pas avoir un avenir radieux en France et se sentent plus proches d’Isaraël qu’ils considèrent comme leur véritable patrie. Certains d’entre eux s’organisent en groupe d’auto-défense comme la Ligue de défense juive (LDJ) sur les agissements de laquelle les adultes ferment les yeux car ils ne peuvent pas compter sur la police pour les défendre. Les antisémites vilipendent la LDJ qui n’est que la conséquence de l’antisémitisme et non sa cause.

Tandis que des milliers de juifs quittent chaque année la France où ils sont agressés, critiqués, accusés de complot, dénigrés et insultés, plusieurs centaines de milliers d’immigrants, pour la majorité musulmans s’installent en France pour y vivre d’allocations sociales aux frais du contribuable français, chrétien en majorité. En effet, on estime à 45 millions le nombre de Français se déclarant catholiques; très loin devant les Musulmans  avec une estimation de 4 à 6 millions de personnes. Et pourtant on ne cesse de présenter officiellement l’islam comme la "deuxième religion de France". En réalité, la véritable "deuxième religion de France" serait plutôt celle des républicains non croyants …

Les Juifs ne représenteraient qu’environ 800 000 sujets mais, selon les complotistes de tous bords, avec un fort pouvoir de nuisance. Ils seraient "partout".

Tandis que 3 000 Français juifs quittent chaque année la France qu’ils ont contribué à construire depuis des siècles, des centaines de milliers de musulmans étrangers arrivent dans notre pays qu’ils disent ouvertement vouloir "niquer", soumettre à la charia et au djihad, exigeant de changer nos coutumes, nos lois et même notre alimentation. A cette immigration mono confessionnelle, il faut ajouter les 3 000 conversions annuelles de Français à l’Islam.

Malgré l’hémorragie de population juive, le traditionnel antisémitisme des catholiques (peuple déïcide, les Juifs ont tué le petit Jésus) quoique latent et passif se trouve renforcé par l’antisémitisme guerrier et revendiqué des Musulmans.

Difficile de croire que le succès des manifestations antisionistes-pro hamas-pro gaza, pro palestinienness ne repose pas essentiellement sur l’antisémétisme, la haine du juif ravivé par le triomphe de l’Islam en France.

Comme peuvent l’observer les gens qui souhaitent s’informer, pourquoi tant de manifestations contre l’offensive israélienne pour se défendre des milliers de roquettes que le pays reçoit en permanence et pas de manifestation en hommage aux victimes civiles de l’avion de ligne abattu par les missiles sol-air russes en Ukraine, pourquoi ce silence sur l’enlèvement de centaines de jeunes filles par Boko haram, la persécution des chrétiens en Syrie, en Egypte et en Irak, les attentats contre les chrétiens au Pakistan et, sur notre propre sol les crimes commis contre les femmes comme les viols et les égorgements ?

Si les pro-palestiniens voulaient vraiment sauver le peuple palestinien, ils manifesteraient contre le Hamas, Al Qaïda qui utilisent les fonds de la communauté internationale pour construire des sous terrains pour infiltrer Israël au lieu de construire des bunkers et autres abris, comme le font les Israéliens pour protéger la population. Ils exigeraient que le Hamas respecte les propositions de cessez-le-feu.

En réalité tous les pro-palestiniens, sans exception, souhaitent plus la mort des juifs que la vie des Palestiniens. Toutes les élucubrations savantes sur le conflit israélo-musulman ne sont que des sornettes destinées à "finir le travail d’Hitler" comme le crient les manifestants pro-palestiniens.

Vous pourrez lire ci-dessous un document statistique sur la délivrance de titres de séjour en 2013 avec une hausse non négligeable par rapport à 2014, par exemple 6.9% pour l’immigration familiale.

Vous pourrez lire également l’interview édifiante de la démocrate Michèle Tribalat ainsi qu’un article sur la conversion à l’islam de citoyens et citoyennes françaises.

La Connectrice

J’ai pu filmer la manifestation palestinienne, puis rentrer dans la synagogue attaquée

Notre ami Guy Sauvage, auteur de nombreux reportages pour Riposte Laïque,  a filmé, ce dimanche, la manifestation pro-palestinienne, puis ensuite, a pu rentrer dans la synagogue de la rue de la Roquette. Il ramène, complété par d’autres prises de vue, un reportage exclusif sur le climat haineux de la manifestation, et sur le témoignage de juifs qui étaient à l’intérieur de la synagogue.

 

Communiqué de presse : Diffusion des informations statistiques annuelles sur la délivrance des titres de séjour

Communiqué de presse : Diffusion des informations statistiques annuelles  sur la délivrance des titres de séjour
10 juillet 2014

Conformément au code de bonnes pratiques de la statistique européenne, la Direction générale des étrangers en France (DGEF) du ministère de l’intérieur a mis en place un calendrier de publication des statistiques annuelles entrant dans le champ de la migration et de la protection internationale.

Dans le respect des règles de la statistique publique, sont diffusées ce jeudi 10 juillet 2014 les données provisoires pour l’année 2013 relatives à l’admission au séjour. Une première estimation de la primo-délivrance des titres de séjour avait été diffusée le 10 avril 2014. Les informations données ce jour affinent et confirment les grandes tendances et estimations déjà indiquées lors de cette première diffusion.

Ainsi la primo-délivrance des titres de séjour progresse en 2013 par rapport à l’année précédente, avec un total de 203 996 titres de séjour délivrés.

L’immigration étudiante, deuxième source d’immigration, a augmenté de 6,4 %. Cette progression s’explique par un regain d’attractivité de la France, après l’abrogation de la circulaire du 31 mai 2011 relative à la maîtrise de l’immigration professionnelle et conforme aux orientations du Gouvernement rappelées notamment lors du débat sans vote sur l’immigration professionnelle et étudiante.

L’immigration professionnelle est aussi en nette augmentation (+11,4 %), ce qui reflète également une amélioration de l’attractivité, en particulier pour les scientifiques (+12,6 %).

L’immigration familiale, qui représente la plus grande part du flux migratoire, est en hausse de 6,9 %. Cette progression tient essentiellement à l’effet sur les régularisations, en année pleine, de la circulaire du 28  novembre 2012 portant admission exceptionnelle au séjour et non à une augmentation des arrivées nouvelles  depuis des pays étrangers.

Au sein de l’ensemble des titres de séjour, les cartes de résidents et titres assimilés de plus de 10 ans représentent 1.828.142 titres, soit 70,1 % du total des titres détenus par des ressortissants de pays tiers.

Les données sur la primo-délivrance des titres de séjour concernant l’année 2013 correspondent aux titres enregistrés dans l’application de gestion des dossiers des ressortissants étrangers en France (AGDREF) au 30 juin 2014. Compte tenu des délais entre le dépôt d’une demande et la délivrance d’un titre, certains titres de l’année 2013 ne sont pas encore enregistrés dans la base de gestion nationale des titres de séjour. Ils seront comptabilisés ultérieurement, lors de la publication des données définitives au printemps 2015.

Selon une étude américaine, la proportion de musulmans est à la hausse dans le monde. En France, elle pourrait dépasser10 % en 2030. 

Les musulmans pourraient représenter plus de 10 % de la population française d’ici à 2030. Avec la Belgique, la France serait donc le pays d’Europe où, pour la première fois, la proportion des fidèles de l’islam dépasserait ce pourcentage symbolique. Estimés actuellement à 7,5 % de la population française (4,7 millions) les musulmans de l’Hexagone passeraient ainsi à 6,86 millions, soit 10,3 %. La communauté musulmane française confirmerait ainsi sa première place parmi les pays européens.

4000 conversions par an soit entre 80 000 et 100 000 convertis en France

Les chiffres concernant le nombre de conversions à l’Islam en France cités par le journal

En France, entre 80000 et 100000 hommes et femmes qui, le plus souvent, ont été élevés dans le culte chrétien, ont choisi d’embrasser la religion musulmane. « Il y a chaque année environ 4000 conversions. L’augmentation est constante, mais ce n’est pas un phénomène exponentiel », précise l’islamologue Bernard Godard, consultant au service des cultes du ministère de l’Intérieur.

 A titre de comparaison, quelque 3000 adultes ont fait leurs premiers pas cette année dans le catholicisme, dont 120 avaient grandi dans la tradition musulmane. Des chiffres loin de l’engouement suscité par le culte d’Allah : chaque jour, environ dix Français deviennent musulmans.

Ces chiffres sont intéressants mais ils ne sont la que pour nous donner une idée de l’étendue des conversions en France. Puisqu’en réalité ils sont difficilement vérifiables comme c’est le cas  également pour le nombre de musulmans en France.

Pour comparaison, près de 5.200 Britanniques dont 75% de femmes, se seraient convertis à l’Islam en en Angleterre pour l’année 2011 selon une étude réalisée par des chercheurs.

...

ème religion de France attirerait le plus, avec 3 600 conversions par an selon le « Monsieur Islam » du ministère de l’Intérieur, Bernard Godard. « C’est un phénomène important. On parle surtout des convertis français “de souche” mais il y a beaucoup de Français d’origine congolaise, camerounaise, antillaise, italienne ou portugaise qui deviennent musulmans… Je ne sais pas s’il faut voir par là une sorte de rassemblement des “damnés de la terre”, ceux qui se sentent rejetés par la République dans leur quartier populaire, mais cela y ressemble », précise l’ancien policier aux renseignements généraux. 

Quatre types de conversion à l’islam

En France, la loi interdit tout chiffre officiel sur les religions, mais les observateurs avisés confirment que l’islam est la religion qui interroge le plus. Elle attire notamment car elle se voit. Dans les mosquées, les nouveaux convertis sont mis en valeur et félicités. L’accueil est chaleureux, même si les nouveaux musulmans doivent redoubler d’efforts pour être totalement acceptés. Chez les catholiques, la politique est différente. On est plus discret sur ses nouveaux adeptes. « C’est une ancienne tradition venue du Moyen-Orient et dans les pays du Maghreb, on n’affiche pas forcément les convertis au catholicisme, notamment s’ils sont d’origine musulmane… Une façon de les protéger, dit-on », ajoute Bernard Godard. 

Car l’apostasie est considérée comme un pêché passible de mort dans certains pays. Pour le chercheur à l’EHESS, on peut classer les conversions à la religion musulmane à travers quatre entrées. La plus courante est la conversion « instrumentale ». « Elle correspond le plus souvent à un mariage avec un musulman. On se convertit pour se faciliter la vie mais aussi comme une preuve d’amour pour l’autre », explique Loïc Le Pape. 

Puis il y a la conversion « de proximité ». On connaît des musulmans avec lesquels on a grandi ; on apprécie leur mode de vie et leurs pratiques ; et on y adhère peu à peu. Puis il y a la conversion « mystique ». Elle attire davantage les intellectuels, notamment à travers le côté spirituel du soufisme. 

Enfin, le chercheur a étudié la conversion « radicale », la plus rare. « Il s’agit d’une réaction politique. On se convertit pour défendre une communauté. Par exemple, on a enregistré beaucoup de conversions de ce type après les révélations sur la torture à la prison d’Abou Ghraib, en Irak, par des soldats américains », conclut-il…

 
À partir de l’enquête Trajectoires et origines réalisée par l’Ined et l’Insee en 2008, j’ai estimé à 4 millions le nombre de musulmans déclarés (soit 6,8 % de la population de France métropolitaine) et à 4,8 millions le nombre de personnes dont au moins un parent est musulman, soit respectivement 34 % et 41 % de l’ensemble de la population d’origine étrangère sur deux générations.
’ai estimé la fécondité des femmes musulmanes en France, toujours d’après l’enquête Trajectoires et origines réalisée en 2008. À 40 ans, les femmes musulmanes nées dans les années 1958-1968 avaient 2,8 enfants en moyenne, contre, 1,9 chez les catholiques et 1,7 chez les femmes sans religion. Quant aux naissances, toujours d’après l’enquête Trajectoires et origines, pour les enfants nés en 2006-2008, un peu moins de 20 % d’entre eux auraient au moins un parent musulman.

Le Pew Forum, aidé de l’IIASA (International Institute for Applied System Analysis) a réalisé des projections de populations musulmanes dans le monde (2010-2030). En 2030, la population musulmane attendue en France métropolitaine serait légèrement inférieure à 7 millions, soit 10,3 % de la population totale. En 2030 comme en 2010, c’est en France que la population musulmane serait la plus importante, en nombre et en proportion, dans l’Union européenne des 15.

Michele Tribalat est démographe et a publié de nombreux ouvrages http://www.atlantico.fr/fiche/michele-tribalat-1500070

http://www.islamisation.fr/c_immigration/

Voilà la transcription d’un enregistrement révélé par la presse ce matin entre le publicitaire Jean-Michel Goudard qui participa à la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 et Patrick Buisson l’ex conseiller spécial :

M. Goudard : Il est gentil, euh, Nicolas… Quand il a discours bouclé, il veut encore rajouter un truc qui rassemble, le rassemblement etc. Entre toi et moi… ça n’a rien à foutre là…

M. Buisson : Mais rien à foutre, et l’intégration non plus. Au moment où il en arrive cinq cent mille de plus et on n’a pas intégré les six millions qu’on a.

M. Goudard : C’est un vrai euh… giscardien.

M. Buisson : Oui !

Il ne s’agit pas des visas court séjour de tourisme, qui sont au nombre de 470 000 simplement pour les trois pays du Maghreb + Turquie (voir chiffres officiels ministériel des visas permettant de connaître ce chiffre).

Non Buisson évoque les immigrés qui resteront en France définitivement. Ce chiffre s’obtient par l’addition des chiffres officiels suivant à l’époque:

Titres long séjour > 200 000 titres long séjours (10 ans automatiquement renouvelables dont seulement 7% au titre du travail), chiffre que Claude Guéant évoqua dans une interview sur RMC avec Jean-Claude Bourdin c’est l’équivalent de la ville de Rennes tous les ans Mr Bourdin" s’alarma-t-il.

Clandestins > Un rapport commandé par le ministère de l’Intérieur en 2002 à Anne-Marie Escoffier réalisé par l’Inspection générale de l’administration (IGA),  faisait état de 150 000 à 200 0000 clandestins pénétrant en France chaque année. Le Quai d’Orsay, de son côté, estimait le flux d’irréguliers à 140 000 par an. Les rapports ministériels les plus optimistes parlent de 100 000. Il s’agit le plus souvent de détenteurs de visas de tourisme expirés. Un rapport du Sénat sur la question de la présence des illégaux en France ( série 2005-2006, rapporteur Georges Othily) faisait état de 600 000 entrées de clandestins chaque année en France + Dom Tom !

Asile > 60 000 demandeurs d’asile par an, dont les déboutés restent sur le territoire faute d’éloignement. 24000 chambres d’hôtels sont payés chaque nuit en région parisienne pour les loger.

Droit du sol > 55 000 naissances de bébés nés de deux parents étrangers par an , qui permettent à ces parents de rester sur le territoire à cause du droit du sol.

On comprend mieux la petite phrase de Nicolas Sarkozy à Philippe de Villiers lors d’une visite à l’Elysée:

"Philippe tu as les bonnes intuitions, nous on a les chiffres"

Le Rapport annuel de la direction de la population et des migrations 2006 publié par la Documentation française faisait état de 40% de naissances d’origine étrangère en Ile-de-France. Mais suivant le dépistage de la drépanocytose, maladie inconnue chez les populations blanches européennes, on déduit que 60% des nouveau nés nécessitant un dépistage sont extra européen.

Pour une synthèse de tous les chiffres officiels de l’immigration lors du passage de la droite aux affaires, lire notre Dossier complet à imprimer.

Les Français de souche doivent se préparer psychologiquement à devenir une minorité sur leur propre territoire.

Lire aussi
  • La cause palestinienne est le fonds de commerce des antisémites sur Riposte Laïque

israelssPourquoi dit-on manifestations pro palestiniennes alors que c’est le Hamas qui a déclenché les hostilités contre l’avis de la majorité des palestiniens. L’auteur d’un crime engage normalement sa propre responsabilité et non pas celle des siens. Ses avocats ne le défendent pas au nom des siens non plus.

Par conséquent les manifestants-casseurs du juif à Paris ne soutiennent pas le peuple palestinien tout particulièrement ghazaoui qui est l’otage du Hamas, ils soutiennent le Hamas et sa politique criminelle et terroriste qui se sert des enfants comme un bouclier humain et à des fins de marketing politique dans le sens de la manipulation de l’opinion publique occidentale. Ce n’est pourtant un secret pour personne sauf pour ses partisans qui ne s’indignent jamais des horreurs abominables de la nébuleuse islamiste dont fait partie leur enfant chéri le Hamas, ni non plus des crimes contre la petite enfance à Gaza.

Ils devraient la prochaine fois organiser leurs manifestations en Iran et au Qatar, connus pour être les amis des peuples avec leur ennemie intime l’Arabie Saoudite.en leur qualité de bailleurs de fonds de cette organisation mafieuse. Pourquoi les mêmes ont gardé le silence sur l’enlèvement suivi du meurtre crapuleux des 3 adolescents israéliens ? Qui ne condamne pas souscrit.

Que connaissent-ils à la Palestine et à son histoire avant de prendre faits et cause pour une cause qui n’est pas la leur et qu’ils sont les premiers à la salir par leurs débordements de violence ? La Palestine ne leur demande rien, elle leur demande juste par la bouche de Mahmoud Abbas, Chef de l’Autorité palestinienne, de laisser la Palestine aux palestiniens. Conscient des dérapages antisémites qui sous-tendent aux manifestation pro palestiniennes et sa récupération par les régimes arabes pour exalter l’antisémitisme et détourner l’attention de leurs peuples des vrais problèmes de fond de leurs pays, devenus la risée de l’humanité.

La Palestine est en définitive devenu un trait d’union entre la faucille et le glaive. Toutes les alliances impossibles en théorie deviennent envisageables et réalisables quand il s’agit de construire des ententes sur le dos du juif.

Le N.P.A. qui prône des idées égalitaires, de justice sociale, de refus de la fatalité, d’une meilleure répartition de richesse, hostile dogmatique à l’ulra-libéralisme économique, n’hésite plus à apporter sa caution politique aux mouvements islamistes qui sont l’antithèse de son idéologie politique.

Ce parti supposé être matérialiste n’est plus à une contradiction près après avoir accueilli en son sein au cours de la dernière décennie une voilée au nom de l’antiracisme et de la lutte contre l’exclusion.

Le N.P.A. en manque d’audience politique ne se rend pas compte qu’il se ridiculise et trahit Trotsky et Marx, juifs irréligieux, comme l’a fait naguère Staline en pactisant dans un premier temps avec l’homme qui aurait pu être le vrai Calife de l’islam A. Hitler. La 3 e figure Sainte chez les musulmans, sur le même podium qu’Allah et Mahomet, comme en témoigne la popularité de son oeuvre.

Dès qu’il s’agit des juifs, le monde sait taire ses querelles intestines et ses guerres pour crier au loup d’une même voix.

Salem Ben Ammar

La haine des chrétiens et des juifs est inscrite dans le coran

coran continu ou alternatifSelon les agences de presse, le calife de l’état islamique de l’Irak et du Levant, Abu-Baker-Al-Baghdadi, vient de décréter une fatwa concernant les chrétiens de Mossoul, la ville irakienne contrôlée par ses sbires. Cette fatwa intime l’ordre aux pauvres chrétiens les vrais habitants de cette ville plusieurs fois millénaires, soit de se convertir à l’islam, soit de payer un impôt de capitation (Jizya) conformément au verset coranique 29 de la sourate 9 (le répentir) ou bien de quitter leurs maisons qui deviennent des biens des djihadistes en tant que butin de guerre. Il est écrit dans ce verset : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah, ni au Jour dernier, qui n’interdissent pas ce qu’Allah et son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation. »

Il n’y a rien de nouveau dans le comportement des djihadistes qui ne font que perpétuer la tradition que Mahomet avait instauré notamment à Médine (Yathrib) contre les juifs qui l’avaient pourtant bien accueilli quand il s’était enfui de la Mecque en 622 de l’ère chrétienne. Par la voix du porte-parole du département d’état Mme Jennifer Psaki, les Etats Unis condamnent dans des termes les plus forts la persécution systématique des minorités ethniques et religieuses par l’EIIL ( état islamique de l’Irak et du Levant). « Ces actions abominables ne font que souligner la mission que se sont donnée les djihadistes de diviser l’Irak et d’aller à l’encontre de l’esprit de tolérance et de coexistence de l’islam » a écrit Mme Jennifer Psaki. Un communiqué qui passe sous silence énormément de choses où la vérité est occultée et qui dédouane l’islam djihadiste et ses riches sponsors des monarchies pétrolières arabes. Face au drame que vivent les Chrétiens de Mossoul, l’Occident et notamment les Américains sont atteints de cécité et surtout doués d’un cynisme sans pareil, car ils oublient de désigner les vrais coupables de cette tragédie qui logent à la Mecque et à Médine.

Les Chrétiens d’Orient sont victimes de la politique des puissants de ce monde et dont l’islam est le carburant.
Le calife Abu-Baker-Al-Baghdadi suit pas à pas l’Envoyé d’Allah qui avait en son temps utilisé les mêmes méthodes pour chasser d’Arabie des Juifs et des Chrétiens qui s’y trouvaient.

Les occidentaux n’ont qu’à lire la biographie de Mahomet écrite par Ibn Hicham pour se rendre compte que l’actuel calife est sur la voie tracée par son ancêtre Mahomet et s’apercevoir qu’à l’est, il n’y a rien de nouveau : on est encore au VII siècle.
Mahomet n’avait-il pas banni la tribu juive des Banu de Qaynuqa de Médine en la forçant à émigrer vers la Syrie ? N’avait-il pas agi pareillement avec la tribu juive des Nadir en sommant ses membres d’aller s’installer plus au nord dans l’oasis de Khaybar pour la massacrer deux ans plus tard? N’avait-il pas déclaré à ses adeptes: « Tuez les juifs qui tombent entre vos mains ! » Quelle étrange coïncidence avec ce qui se passe ces derniers jours dans les rues de Paris où certains salafistes ont lancé le même slogan? N’avait-il pas exterminé tous les hommes adultes de la tribu juive des Banu Qurayza, vendu leurs femmes et leurs enfants comme esclaves tout en s’accaparant leurs biens ? Pour justifier cette purification ethnique contre les juifs, une révélation descendit du Ciel. Dans le verset 26 de la sourate 33 ( les coalisés), il est écrit : « Et, il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du livre qui les avaient soutenus ( les coalisés), et il a jeté l’effroi dans leurs rangs ; un groupe d’entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers. »

Les agissements du calife Abu-Baker-Al-Baghdadi sont le prolongement de ce qu’avait fait Mahomet à son époque à Médine, car l’islam dès sa naissance, était criminogène et continue à l’être malgré les efforts fournis par les marchands du mensonge et de la takkia pour camoufler la triste réalité sur cette religion qu’ils commercialisent comme étant de paix, d’amour et de tolérance.

La cruauté de Mahomet envers les juifs se manifesta une fois encore quand il attaqua l’oasis de Khaybar en criant : « Ô vous qui avez reçu la victoire, tuez, tuez ! »
La haine des musulmans envers les juifs ne date pas depuis 1948, lors de la création de l’état d’Israël, mais à partir de 622 de l’ère chrétienne ( Hégire).
Les chrétiens et les juifs furent et demeurent les ennemis de l’islam et c’est écrit noir sur blanc dans le coran (sourate 9 versets 30, 31, 32,33 et 34).
La vérité sur l’islam doit être dite maintenant et pas demain, car il y va de l’avenir de la France.

Hamdane Ammar

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 215 autres abonnés

%d bloggers like this: