Flux RSS

Archives de Catégorie: antisémitisme

Ilan Halimi. un film d’Alexandre Arcady sur son martyr

Publié le

chanson de Frédéric Lerner en hommage à Ilan Halimi : ça fait mal

L’affaire Ilan Halimi est l’une des plus épouvantables parmi les plus épouvantables.

Je vous la raconte comme elle est douloureusement gravée dans ma mémoire.

Les faits

Ilan Halimi, originaire d’une famille juive modeste était vendeur dans une boutique de téléphones mobiles du côté de la place de la République. IL avait été repéré en janvier 2006 par le "gang des barbares" au seul motif qu’il était juif, par définition "riche" selon un préjugé antisémite millénaire..

Séduit par l’appât  Emma, une jolie fille paumée dressée par le gang -elle séduira plus tard le directeur de la prison dans laquelle elle sera incarcérée-, il tomba dans un traquenard prémédité et fut séquestré dans une cave de banlieue grâce à la complicité du gardien et de nombreuses personnes, une trentaine d’après l’enquête de police.

Le chef du gang, Youssouf Fofana était un personnage haineux qui semait la terreur autour de lui au nom d’Allah. Il exerçait un ascendant impitoyable sur des gens jeunes et moins jeunes, pour la plupart sans éducation ni instruction. Ilan Halimi fut séquestré et torturé pendant 24 jours interminables sans qu’aucune de la trentaine de personnes qui étaient au courant n’interviennent d’une manière ou d’une autre pour mettre fin à ses tortures et le libérer.

Au 24ème jour, Youssouf Fofana cru achever le jeune homme puis jeta son corps mutilé dans le fossé d’une voie ferrée avec l’intention de le brûler. Ilan respirait à peine lorsqu’il fut retrouvé mais il décéda rapidement après son transport à l’hôpital.

Ilan aurait pu être sauvé

Ce crime crapuleux fait d’autant plus mal que nous savons qu’Ilan aurait pu être sauvé si une seule de la trentaine des personnes qui étaient au courant avait appelé la police, les parents ou même les médias.

La peur de Youssouf Fofana n’explique pas tout. Il est toujours possible de passer un coup de fil anonyme ou même de déposer un mot dans une boite aux lettres, surtout quand on a 24 jours pour se décider à le faire.

Bien que les protagonistes n’aient pas été tous musulmans, leur comportement reflète l’islamisation des esprits : haine du juif, cohésion du groupe à l’image de l’oumma islamiya, soumission totale au chef qui détient le savoir divin (Fofana), effacement de l’individu au profit de la protection du groupe, pratique de la violence pour faire valoir ses intérêts, désir de se venger par n’importe quel moyen sur celles et ceux qui sont différents, haine de la France, de ses valeurs et des lois de la République. etc..

Les inculpés

source

  • youssouf fofana
  •  emma l’appât
  • Christophe Martin-Vallet : Christophe Martin-Vallet, dit « Moko », féru d’informatique, aurait suggéré l’idée des rapts et aurait organisé les opérations de séduction des rabatteuses. Il aurait également amené Emma à son rendez-vous avec la victime et l’aurait reconduite une fois la victime capturée19,20. Il est également accusé de viol avec Fofana, par un des « appâts ». Il aurait participé à six tentatives d’enlèvement.
  • Jean-Christophe G. : Jean-Christophe G., « JC », « Zigo », mineur au moment des faits, violent, ce serait lui qui aurait torturé Ilan Halimi, lui aurait écrasé un joint sur le front et lui aurait donné des gifles et des coups de manche à balai. Il fut exclu en classe de quatrième du collège Béranger à Paris, et avait déjà été interpellé pour vol de lecteur MP3 et possession de cannabis. Il aurait acheté quelques provisions (protéines liquides, pailles et ciseaux). Il témoigne : « La victime a sans doute fait du bruit ou gémi, et comme je fumais un joint, j’ai appuyé un court instant ma cigarette au milieu de son front. J’ai ensuite écrasé mon mégot au sol. »[réf. nécessaire]
  • Samir Aït Abdelmalek : Samir Aït Abdelmalek, dit « Smiler », père de trois enfants, déjà condamné pour des affaires de drogue et de vol de voiture, aurait fourni l’appartement de la séquestration à Bagneux, avant qu’Ilan Halimi ne soit séquestré dans la chaufferie de l’immeuble[réf. nécessaire]. Samir est aussi considéré comme le bras droit de Youssouf Fofana qu’il connaissait depuis dix ans. Il aurait fourni l’acide et donné un coup de cutter à la victime. Il était prévu qu’il touche 1 500 euros pour ses prestations. Dans le procès-verbal du 18 février 2006 de son interrogatoire par la brigade criminelle de Paris, Samir Aït Abdelmalek, déclare à propos d’un des actes de torture (destiné à produire une image) : « J’ai sorti la lame de cutter et après qu’il a mangé et bu, j’ai cherché un endroit où lui mettre un coup de cutter pour que ça saigne sans lui faire trop mal. Je ne voulais pas toucher à l’adhésif qui l’empêchait de hurler. Sans prévenir Ilan pour qu’il ne stresse pas, je lui ai mis un coup de cutter sur cinq ou six centimètres sur la joue gauche. Malgré le sparadrap, cela a saigné vite dans sa barbe qui n’avait pas été rasée. » À propos de la mort d’Ilan Halimi sur le bord d’une ligne de chemin de fer, le policier qui interroge le jeune homme poursuit : « À ce moment, m’a-t-il expliqué, Ilan avait réussi à relever son bandage sur les yeux. Du coup, Youssouf avec un couteau lui a mis un coup dans la gorge vers la carotide puis un coup de l’autre côté de la gorge. Ensuite il a essayé de lui couper le bas de la nuque. Puis il lui a mis un coup de couteau dans le flanc. Il avait sûrement dû revenir avec un bidon d’essence car il m’a dit qu’il avait utilisé un bidon pour asperger Ilan avec ce combustible et l’a incendié sur place. À ce moment il m’a dit : ‘Cela a fait une grande flamme et je suis parti.’ »
  • Yahia Touré Kaba : Yahia Touré Kaba, alias « Yaks », analphabète, aurait été geôlier deux semaines et demie. Il aurait coupé les cheveux de la victime et fourni deux autres amis pour sa relève, « Fabrice » et « Baba ». Il a témoigné en expliquant à propos de l’otage : « Il pissait dans une bouteille et faisait caca dans un sac en plastique. »[réf. nécessaire] Il serait impliqué dans une précédente tentative d’enlèvement.
  • Fabrice Polygone : Étudiant en BTS, il aurait été geôlier pendant toute la séquestration, et aurait aussi aidé à couper les cheveux de la victime. Il explique ce qui s’est passé la veille de la mort d’Ilan Halimi : « Dos contre le mur, jambes un peu repliées vers le torse, il était en peignoir. J’ai vu nettement des traces d’éraflure ou de frottement sur le côté gauche de son torse, un peu partout, vers les côtes, le cou, la poitrine. Ça ne saignait pas. »« Nabil, Zigo et moi, on devait le laver avec de l’eau, du gel douche qui se trouvait sur place et des gants de toilette. Je lui ai coupé les cheveux. Zigo et Nabil ont trouvé que ce n’était pas assez court et ils ont essayé de lui raser les cheveux avec un rasoir mécanique à deux lames, noir ou bleu. »
  • Jérôme Ribeiro : Jérôme Ribeiro, alias « Coup de Tête », issu d’une famille de six frères et sœurs, n’avait plus de travail depuis la mi-décembre 2005. Il était manutentionnaire intérimaire. Soupçonné d’avoir participé à l’élaboration du projet d’enlèvement et « Il était plus qu’un geôlier », selon une source judiciaire. Son témoignage aurait permis aux enquêteurs de remonter à d’autres membres du gang. Il a quitté le groupe à la fin du mois de janvier 2006. Des autocollants antisémites et des documents à la gloire des nazis ont été découverts dans l’appartement où il avait vécu. Il déclare : « Il [Fofana] m’a demandé si je voulais me faire beaucoup d’argent, j’ai répondu oui. Il m’a indiqué qu’il suffirait de garder trois jours un homme. »[réf. nécessaire] Il a été impliqué dans une autre tentative d’enlèvement : chargé de brûler un véhicule pour faire diversion, il se brûlera au cou et au visage.
  • Giri Oussivo N’Gazi : Ami de Jérôme, il aurait été geôlier.
  • Francis Oussivo N’Gazi : Francis N’Gazi aurait lui aussi été geôlier, et aurait fourni son appartement pour les réunions de groupe. Il est voisin de l’appartement des Fofana. Il aurait également fourni d’autres « filles-appâts » à Youssouf Fofana dans une autre affaire.
  • Nabil Moustafa : Nabil Moustafa, alias « Bilna », livreur de pizzas et footballeur, aurait été geôlier et aurait amené Cédric dans le groupe. Il témoigne : « Lorsque j’ai soulevé sa couverture, j’ai vu des taches de sang sur son pyjama avec des trous, au niveau des jambes et du ventre. Quand on l’a déshabillé, j’ai vu des plaques rouges sur son ventre (…), ça ressemblait un peu à des brûlures. »[réf. nécessaire] « On a dit qu’on en avait assez. Le boss a réfléchi et il a décidé qu’il n’y avait plus que ce soir-là, que l’autre devait dégager. »[réf. nécessaire] Il serait également impliqué dans une autre tentative d’enlèvement.
  • Cédric Birot Saint-Yves : Cédric Birot Saint-Yves, alias « Babas », ami de Nabil, aurait été geôlier. Il déclare : « Dès le premier jour, j’ai pu constater que l’otage présentait des traces de brûlure par mégots au niveau des côtes et du dos. » Les coups auraient débuté après un premier échec de remise de rançon. « Tous les quatre, Nabil, Yahia, Jérôme et moi, nous lui avons mis des tartes quand il gémissait pour avoir des cigarettes (…) Il m’est arrivé aussi de lui mettre de petits coups de balai sur les jambes, cuisses ou mollets. » Il est mis en examen pour séquestration, actes de torture et de barbarie. Le 5 janvier 2009, il est condamné par le tribunal deCréteil à cinq mois de détention ferme pour avoir utilisé un téléphone portable dans l’enceinte de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) où il était incarcéré. Sa sœur cadette s’est vu infliger une peine de deux mois avec sursis pour lui avoir fait passer la puce électronique.
  • Gilles Serrurier : Âgé de 39 ans au moment des faits, il était le gardien de l’immeuble où fut séquestré Ilan Halimi. Il aurait prêté à ses bourreaux l’appartement, ou du moins la chaufferie où ils l’ont torturé. Ancien enfant de la DDASS, endetté par un divorce selon un locataire21, père de deux enfants, il aurait notamment remis les clefs de la chaufferie à Samir. Il est incarcéré pour « complicité de séquestration en bande organisée ».
  • Jean-Christophe Soumbou : Jean-Christophe Soumbou, alias « Marc », alias « Crim », alias « Craps » : ancien codétenu de Youssouf Fofana, il fait un séjour à la prison de Nanterre, où il était incarcéré pour vol avec violence. De corpulence musclée, il se rendra le 10 avril 2006 sous la pression exercée par la police sur son entourage. Il reconnaît avoir recruté deux hommes de main et fourni la voiture utilisée pour enlever la victime. Refusant de dévoiler le nom de ses deux complices, au motif que cela le mettrait en danger lui et sa famille, ceux-ci ne seront pas arrêtés. Il a été placé en garde à vue après sa déposition. Il est également impliqué dans d’autres tentatives d’enlèvement.
  • Franco Louise : Franco Louise22, ancien champion de France de boxe thaïlandaise à 23 ans. Il n’est pas poursuivi dans l’affaire Halimi à proprement parler.
  • Almane Diallo : Almane Diallo ou Alhassane, prêteur sur gages, soupçonné d’avoir pu servir d’intermédiaire dans le cas où une remise d’argent aurait été organisée. Il a été une des premières personnes arrêtées et mises en détention provisoire dans l’affaire.
  • Jérémy Pastisson : Il aurait participé à plusieurs tentatives d’enlèvement — dont une échouera grâce à l’intervention des voisins : le 5 janvier 2006, Mickael Douïeb est menotté et attaqué à coups de barre de fer, et insulté parce que juif. Son véhicule aurait servi à transporter Ilan Halimi.
  • Yassin N. : Il serait un homme de main recruté par Jean-Christophe Soumbou. Il s’est rendu à la police le 11 avril 2006 mais a été remis en liberté : il n’aurait pas participé au meurtre, ni au rapt d’Ilan Halimi.
  • Tiffenn Gouret : Elle aurait fourni des appâts à Fofana, qu’elle admire. C’est aussi l’ex-petite amie de Jean-Christophe G., et une amie d’Emma, qu’elle mettra en contact avec Fofana et qu’elle coachera pour son rôle d’appât. Elle recueille les confessions d’Emma (Yalda) après que cette dernière a attiré Ilan Halimi dans le guet-apens. Elle déclare : « j’ai fait ça pour rendre service » [à Youssouf Fofana]. Lors d’une autre tentative d’enlèvement, elle fournira directement les coordonnées et les habitudes d’un de ses camarades. Après l’enlèvement, elle conseillera à Emma de se teindre les cheveux. Elle lui répète que « ce n’est pas grave ».
  • Audrey Lorleach : Audrey Lorleach, dite « Léa » ou « Natacha », aurait servi auparavant d’« appât ». Jeune étudiante en assistance médicale, elle est la petite amie clandestine de Jérôme Ribeiro. À la recherche d’un plan pour gagner de l’argent, ce dernier la présente à Fofana, qui la recrute pour servir d’appât. Ses deux tentatives pour aguicher des jeunes hommes n’aboutissent pas, et Fofana, non sans avoir insisté, abandonnera l’idée de recourir à ses services. Mise au courant de l’enlèvement d’Ilan Halimi par son ami Jérôme, elle ne se signale à la police que deux jours après l’annonce de la mort du jeune homme. Elle est très amie avec Murielle, qui l’a poussée à se dénoncer. Elle a retrouvé la liberté après neuf mois de détention provisoire.
  • Sabrina Fontaine : Elle serait impliquée dans une tentative d’enlèvement ayant eu lieu en octobre 2005. Elle est interpellée peu après le passage d’un véhicule de police qui met la tentative d’enlèvement en échec.
  • Ruth : Présentée par Tiffen à Fofana, et âgée de 15 ans au moment des faits supposés, elle aurait aussi servi d’appât ; avec l’argent versé par Fofana (80 euros) pour avoir obtenu un numéro de téléphone, elle se serait acheté des bottes.
  • Sarah : Elle aussi aurait servi d’appât et aurait tenté (en vain) de séduire une proie rencontrée par Alexandra au Queen.

Autres personnes impliquées

  • Alcino Ribeiro : Père de Jérome Ribeiro, ce maçon de 52 ans, et sa belle-mère, sont accusés par sa copine Leila, de les avoir dissuadés de parler, en leur conseillant de faire profil bas. Alcino Ribeiro a comparu libre au procès. Le procureur a requis une peine ferme symbolique à son encontre, « parce que c’est le seul adulte qui avait une autorité, qui savait, mais qui n’a rien dit ».[réf. nécessaire]
  • Christine G. : Gardienne d’immeuble, c’est la compagne d’Alcino Ribeiro. Elle est aussi accusée de n’avoir pas dénoncé les faits.
  • Murielle Izouard : Amie d’Audrey, elle ne semble pas faire partie des opérations mais a été inculpée de « non-dénonciation de crime ». Elle s’est indignée des aveux de son amie et lorsqu’elle a reconnu le portrait-robot d’Audrey dans les journaux, elle l’a immédiatement alertée. « Je n’ai rien dit, car je n’y croyais pas. » En revanche, elle a poussé Audrey à se dénoncer. Admissible à l’écrit au concours de gardien de la paix, elle n’a pas pu passer l’oral, ayant été mise en examen pendant cette période. Incarcérée provisoirement, le juge des libertés a ordonné sa libération.
  • Leila Appolinaire : Petite amie régulière de Jérôme Ribeiro, elle fut mise au courant des faits, mais les parents de Jérôme l’auraient dissuadée de les dénoncer pour que Jérôme ne soit pas le seul à porter le chapeau.
  • Alexandra Sissilia : Elle aurait servi d’appât précédemment et a déclaré avoir été violée par Youssouf Fofana, Christophe Martin et Jérôme Ribeiro — une instruction sur cette agression a été ouverte par le parquet de Paris en mai 2006 et sera conclue par un non-lieu. Elle aurait été impliquée dans une autre tentative d’enlèvement, sur Michael D., le 6 janvier 2006, qui aurait échoué grâce à des passants. Elle n’aurait plus agi pour le groupe à partir de cette date. Elle a également été mise en détention provisoire.
  • Isabelle Mensah : Isabelle Mensah, confidente de Yalda, âgée de 18 ans au moment des faits, et dans le même lycée que Tiffen, était au courant des faits mais ne les a pas dénoncés. Elle témoigne : « Pour moi, c’est un truc de malade. J’y ai cru, mais je ne réalisais pas23. »

Procès en première instance

Le procès s’ouvre le 29 avril 2009 et dès la première audience, Youssouf Fofana se livre à des provocations. Il arrive tout sourire et lance, le doigt en l’air, un « Allah vaincra ». Lorsqu’on lui demande son identité et sa date de naissance, il répond « arabe africain islamiste salafiste » et donne le 13 février 2006 à Sainte-Geneviève-des-Bois, date et lieu de la mort de sa victime Ilan Halimi. Le procès est tenu selon les règles de publicité restreinte24, car certains des accusés étaient mineurs au moment des faits25.

Youssouf Fofana est condamné le 11 juillet 2009 à la peine maximale en droit français pour ce crime, soit la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de vingt-deux ans. Il décide de faire appel de cette condamnation mais se rétracte finalement peu après, cette condamnation a perpétuité devenant définitive26. Les autres verdicts vont de 18 ans de prison ferme à l’acquittement.

À la demande de Michèle Alliot-Mariegarde des Sceaux, le parquet a fait appel pour les condamnations inférieures aux réquisitions de l’avocat général27 soit 14 sur 27.

Nom Réquisitoire (1er juillet 2009) Verdict28 (11 juillet 2009) Après le premier procès
Verdict par accusé 
Youssouf Fofana Perpétuité + 22 ans sûreté Perpétuité + 22 ans sûreté Décision définitive
Samir Aït Abdelmalek 20 ans ferme 15 ans de prison Appel du parquet
Jean Christophe Soumbou 20 ans ferme 18 ans de prison Appel du parquet
Jean Christophe G.29. 15 ans ferme30 15 ans de prison Décision définitive
Emma (Yalda)31 10 - 12 ans ferme32 9 ans de prison Appel du parquet
Cédric Birot Saint-Yves 12 ans ferme 11 ans de prison Appel du parquet
Fabrice Polygone 12 ans ferme 11 ans de prison Appel du parquet
Yayia Touré Kaba 12 ans ferme 11 ans de prison Appel du parquet
Nabil Moustafa 13 ans ferme 13 ans de prison Décision définitive
Tifenn Gourret 10 ans ferme 9 ans de prison Appel du parquet
Franco Louise 8-10 ans ferme 5 ans de prison Appel du parquet
Christophe Martin-Vallet 8-10 ans ferme 10 ans de prison Décision définitive
Francis Oussivo N’Gazi 6-8 ans ferme 7 ans de prison Décision définitive
Guiri Oussivo N’Gazi 5-7 ans ferme 6 ans de prison Décision définitive
Jérémy Pastisson 5-7 ans ferme 3 ans de prison Appel du parquet
Jérôme Ribeiro 12 ans ferme33 10 ans de prison Appel du parquet
Gilles Serrurier 10 ans ferme 9 ans de prison Appel du parquet
Alexandra Sisilia 8-10 ans ferme 8 ans de prison Décision définitive
Alhassane D 5 ans sursis Acquitté Appel du parquet
Kamel F. 5 ans avec sursis Acquitté Décision définitive
Alcino Ribeiro 1 an ferme 8 mois de prison Appel du parquet
Audrey Lorleach 3 ans dont 28 mois de sursis 2 ans de prison, dont 16 mois avec sursis Appel du parquet
Muriel Izouard rien Acquittée Décision définitive
Leila Appolinaire Acquittée 6 mois de prison avec sursis, avec effacement du casier judiciaire Décision définitive
Christine G. 1 an de sursis 6 mois de prison avec sursis Décision définitive
Isabelle Mensah 18 mois sursis 6 mois de prison avec sursis Décision définitive
Sabrina Fontaine 5 ans ferme 3 ans de prison Appel du parquet

Pourquoi associer les Juifs à l’argent ? un peu d’histoire

Depuis les débuts du christianisme et parce que Judas aurait vendu Jésus pour trente deniers, les israélites ont été accusés d’aimer l’argent et d’être prêts à tout pour en gagner. Afin de ne pas trahir le dogme chrétien qui considérait l’usure comme un péché, les rois vont confier leurs finances aux Juifs. Dès le XVIIIème siècle, dans certains pays comme la Pologne, l’Espagne et l’Italie, les Juifs disposaient d’un statut discriminatoire les cantonnant par décret à l’exercice de certaines professions haïes par le peuple telles usurier, prêteur sur gages, intendant des terres des seigneurs où trimaient de pauvres paysans et trésorier des rois.Ce mythe sera entretenu dans la littérature par Jules Verne, Zola et Shakespeare (le Marchand de Venise)

L’islam qui naît après le Judaïsme et 600 ans après le Christianisme va s’inspirer de ses dogmes, notamment en proscrivant l’usure  et en prônant la haine du juif . La  loi islamique, la charia. va interdire l’usure, Comme les chefs chrétiens, les chefs musulmans  laisseront le "sale boulot" de l’argent aux Juifs. C’est tout l’art de la finance islamique (1) qui est enseignée dans les universités françaises et appliquée dans nos banques avec l’introduction de "charia boards". la finance islamique prétendue propre et licite s’oppose au capitalisme juif spéculatif et malhonnête.

Le contact social et les transactions économiques entretenus entre juifs et non juifs à travers l’histoire, ont crée une image stéréotypée présentant les juifscomme étant hypocrites,menteurs,lâches,opportunistes,cupides ,usuriersmercantiles et surtout avares
Les juifs sont ainsi décrits dans la littérature. Par exemple, dans la comédie

LLAAvvaarreeoouullÉÉccoolleedduuMMeennssoonnggede Molière,Harpagony figure comme un juif avare, tyran domestique, et égoïste.

Dans Le Marchand de Venise deShakespeare, pour rendreservice à son ami Bassanio, Antonio emprunte de l’argent à l’usurier  Shylock  (le juif). Certain de pouvoir le rembourser, il signe un contrat où il autorise à son créancier à lui prélever une livre de chair en cas de défaut de paiement.Dans

Mon Combat ‘Mein Kampf’ 
, Hitler présente les juifs sous l’image desindividus qui ne contribuent guère dans la production des biens. Pour lui, ilsne sont que des pique-assiettes puisqu’ils ne sont que des revendeurs, doncusuriers, dépendants des autres et par conséquent vivant au dépens des autres.
Certains éthnologues soulignent qu’à travers l’image populaire des juifs, onretrouve la perception de l’ "autre", de l’ "étranger 
 On donne comme stéréotype "les juifs ne travaillent pas; ils font du commerce

Au XIXème siècle le capitalisme a favorisé l’apparition de riches banquiers dont les Rothschild qui demeurent le symbole de la richesse de tous les Juifs, même quand ils sont modestes ou pauvres.

 

 Le film

(1) finance islamique

 

  • La finance islamique http://laconnectrice.wordpress.com/2011/06/27/religion-et-economie-imperialisme-arabo-musulman/

Elle est à l’honneur en France depuis que Christine Lagarde a annoncé publiquement son intention de la mettre en pratique dans notre économie avec le soutien des universités de Lille et Strasbourg qui ont déjà ouvert des cursus de financement islamique, et l’ouverture en novembre de celui de l’université Paris Dauphine. Elle a même invité le gouvernement et les banques à se mettre en accord avec les règles de financement islamique afin d’attirer les pétrodollars en France. La BNP, de son côté, annonce qu’elle a déjà intégré les pratiques de la finance islamique depuis une vingtaine d’années.
En octobre 2009 s’est tenue à Paris la 3ème Edition de The Islamic Finance Summit sous l’égide de l’association Europlace créée, en principe, pour contribuer au développement de la bourse de Paris. Celle-ci a déjà signé 3 MOU (Memorandum of understanding) avec les principales institutions de réglementation de la finance islamique.
De plus, le parlement vient de voter la validation du sukuk, version musulmane de nos obligations.

Outil spécifique de diffusion des valeurs musulmanes, la finance islamique bénéficie donc d’un engouement et d’un soutien incontestables de la part des pouvoirs publics. Soutien étonnant lorsque l’on examine un peu sérieusement ses soi-disant « avantages ».

Définissons-la brièvement : c’est une finance qui n’investirait que dans des activités compatibles avec la charia et les valeurs islamiques, (ce qui nécessite la présence au sein des institutions financières des Shariah boards, ces comités d’éthique islamique composés de « savants » en religion) qui ne pratiquerait pas l’usure (le taux d’intérêt), interdirait la titrisation plus d’une fois et serait donc plus transparente, moins risquée aussi puisque le débiteur qui ne pourrait rembourser ne se verrait pas dépouillé de ses biens et les prêts seraient nécessairement adossés à des éléments d’économie réelle.

Concernant ses activités Shariah compliant, notons que si l’on ne connaît pas de fonds musulman finançant de la fabrication d’alcool ou des élevages de porcs, en revanche les « savants » sont divisés sur certaines activités comme les produits de beauté et pour certaines autres, des accommodements semblent possibles;  on l’a vu pour les hôtels ou les jeux d’argent. Et d’une manière plus globale, si l’on sent une montée de revendications d’éthique dans le fonctionnement des banques (voir le rapport annuel de la FNBF, fédération nationale des banques françaises de 2008 en traite longuement), celles-ci ne passent donc nullement par la nécessité d’adopter les règles de la finance islamique.

L’absence de taux d’intérêt est une escroquerie pure et simple, une fiction : lorsqu’on vous prête de l’argent, comme ce prêt est censé toujours financer l’économie réelle, votre prêteur achète le bien que vous convoitez et vous le revend par mensualités avec un bénéfice, qui effectivement ne s’appelle pas « taux d’intérêt » mais cela revient exactement au même.

Concernant le fait que l’emprunteur ne serait pas forcé de rembourser la banque s’il n’en a pas les moyens ou s’il perd le bien pour lequel il a contracté un prêt (par exemple, il est prétendu que votre maison ne sera pas saisie si vous ne pouvez plus payer vos traites), lorsque l’on interroge précisément des spécialistes de la finance islamique comme Elyes Jouini la réponse est invariablement que les savants « étudieraient la question », que« chaque cas devrait être examiné en particulier ». Le moins que l’on puisse dire est que cette règle obscure a très peu de chances d’être appliquée.

Que cette finance soit plus sûre parce que adossée à l’économie réelle, en interdisant la titrisation au-delà d’une fois( titrisation  jugée responsable de la crise subprimes), est formellement contredit par les pertes subies par les pays arabes au cours de la crise financière entre 2008 et 2009. Les monarchies du golfe qui sont garantes à travers leurs institutions des règles de la finance islamique, ont perdu des milliards de dollars dans des placements qui n’avaient rien d’éthique, comme leur participation dans la Citibank. Les fonds souverains du Golfe avaient perdu 800 milliards de dollars entre fin 2008 et le premier trimestre 2009. (Source McKinsey Global Institute, Financial News). Et le montant des pertes n’est  qu’une estimation de l’ONU, car ces fonds souverains ne révèlent jamais le montant exact de leurs avoirs ni celui de leurs pertes, ce qui est, d’ailleurs , contradictoire avec l’assertion généralisée d’une véritable transparence de la finance islamique.

Personne n’est vraiment inquiet à long terme pour ces producteurs de pétrole compte tenu de la nouvelle envolée des prix du baril, mais cette crise a révélé que les avantages supposés de la finance islamique étaient parfaitement illusoires, aussi peut-on s’étonner et s’irriter de ce que nos gouvernants continuent à nous la vendre comme plus sûre parce que plus éthique par opposition aux finances non islamiques qui seraient responsables de la crise pour absence d’éthique…

En réalité tout cela cache une réalité bien plus triviale : l’adhésion à la finance islamique est le prix à payer pour que Paris supplante la City en tant que place boursière.

Tous les arguments sont bons pour attirer les capitaux arabo-musulmans.
La finance islamique permettrait  de répondre à la demande d’un marché de 5 millions de musulmans en France avec l’ouverture d’un nombre potentiel de 20 000 à 300 000 comptes bancaires .

Il s’agit bien sûr d’une estimation puisque les statistiques ethniques et confessionnelles sont interdites depuis 1872. Cette estimation (chiffres INED, CNUCED, OCDE et Wikipedia) qui monte à 6 millions pour une population totale de 64 M ferait de la communauté musulmane de France la plus importante parmi les pays d’origine chrétienne. Mais ils sont loin d’être tous potentiellement concernés par ces ouvertures de comptes dans des banques pratiquant la finance islamique. Si on en exclut toutes les personnes que leur pauvreté ou la charia rejette, comme les femmes ou les homosexuels, et compte tenu que selon le rapport Machelon, il n’y aurait pas plus de 1 200 000 musulmans vraiment pratiquants, il ne reste plus beaucoup de clients potentiels pour les banques Shariah compliant. Le marché de 5 à 6 millions de musulmans vivant en France est pure imagination.

Concrètement, les nouvelles dispositions gouvernementales concernent uniquement les banques d’investissement et non les banques de détail, celles qui intéresseraient la majorité des Musulmans de France. Il apparaît de toute évidence que le chiffre avancé de 5 millions de musulmans concernés par la finance islamique  est un grossier mensonge destiné à justifier l’introduction de Shariah boards, c’est-à-dire de comités de savants experts en religion, dans les banques et les institutions de notre République laïque.

Dans le même ordre d’idées on nous annonce que le développement de la finance islamique attirerait 113 milliards d’euros d’investissements étrangers. C’est une belle somme mais ce n’est qu’une estimation, et Elyes Jouini qui la donne ne précise pas que, pour atteindre cet objectif, il faudrait rivaliser avec Londres, le Maghreb, les Etats-Unis et tous les autres pays qui sont prêts à prier 5 fois par jour en direction de la Mecque afin que le Seigneur déverse sur leur tête la manne des pétrodollars.

Autrement dit, nos dirigeants nous contraignent à revoir nos lois et nos règlements, à passer sur nos us et coutumes, à oublier notre philosophie et entamer nos libertés pour nous sauver d’une crise dont ils prétendent, dans le même temps, que nous nous en sommes bien tirés et que, grâce à leur éthique, nos banques n’ont pas sombré. L’argument est d’autant plus infondé que la France attire toujours les capitaux étrangers puisqu’elle se situe en deuxième position, après les Etats-Unis pour les IDE (Investissements directs étrangers). Que signifie alors le chiffre avancé de 113 milliards d’euros qui serait généré grâce à l’introduction de la charia dans nos banques ? Les pays du Golfe semblent plus intéressés par des « investissements immobiliers plus que productifs », a reconnu Christine Lagarde, qui a cependant fait état d’une « prise de conscience » actuelle dans ces pays des « opportunités offertes par la France« . Bref, un chiffre qui semble hautement fantaisiste.

La première tentative française de fonds islamique, lancée en 2008 à la Réunion par une filiale de la Société Générale, s’est soldée par un échec : il a fermé en avril 2009, faute de dégager un rendement suffisant, après avoir collecté 15 millions d’euros de dépôts.

Malgré des rumeurs, il n’y a pas eu non plus pour l’instant d’annonce d’émission de « sukuk »ces obligations conformes à la finance islamique par une entreprise française, pas plus à l’étranger qu’en France.
Enfin,  l’absence de finance islamique n’a jusqu’ici jamais constitué un frein aux échanges des pays arabes avec l’Europe et l’Amérique, les échanges interarabes représentant moins de 9% de leurs échanges globaux, préférant selon leurs affinités politiques, les USA et la Grande Bretagne pour les pays du Moyen Orient, l’Europe pour les pays du Maghreb. Par ailleurs, quelques  1200 milliards de dollars de capitaux arabes sont entreposés au niveau des banques se trouvant à l’étranger.

Agression antisémite le 20 mars à Paris 19. La victime témoigne

Publié le

Une fois de plus, la" religion de paix et d’amour" a frappé sur notre territoire un homme pour la seule raison qu’il était juif. Richard David a été blessé physiquement, psychologiquement et moralement

Je présente à Richard David mes meilleurs vœux de rétablissement et je salue son courage

Il est inadmissible que des soldats autoproclamés de la haine fassent la loi en France en développant le racisme anti blanc et anti juif

Il serait temps de mettre fin au djihad en France et aux menées de ces jeunes lâches (à trois contre un homme de 50 ans !)

La Connectrice

source http://jssnews.com/2014/04/01/rencontre-avec-la-victime-de-la-terrible-agression-antisemite-du-xixe-arrdt/

Rencontre avec la victime de la terrible agression antisémite du XIXè arrdt.

Publié le : 1 avril 2014

Exclusif JSSNews: Richard David est enseignant. Le jeudi 20 mars dernier, il a été victime d’une terrible agression antisémite commise dans le 19e arrondissement de Paris alors qu’il sortait d’un restaurant casher. Par la suite, une courte vidéo dans laquelle il témoigne a largement circulé à travers les réseaux sociaux et n’a pas manqué d’émouvoir la communauté juive. Le Cercle Hatikva -qui lutte notamment contre l’antisémitisme- a rencontré la victime qui a accepté de témoigner pour les lecteurs de JSSNews en répondant aux questions d’Eilat Le Goan et de Yonatane Laïk.

Screen Shot 2014-04-01 at 10.29.25 AM


Cercle Hatikva : Avant tout, comment allez-vous aujourd’hui ?
Richard David : Je ne vais pas mieux car je suis très commotionné, je dors mal, j’ai des angoisses et beaucoup de crises de larmes. C’est très dur de subir une agression. Je ne suis plus rassuré mais je ne veux pas céder. Mes proches sont très touchés et consternés par ce qui m’est arrivé.

Pour tout vous dire, je me sens sali et humilié. On a porté atteinte à ma dignité mais aussi à la communauté toute entière car cette agression était préméditée. Ce n’est pas sans lâcheté que mes agresseurs voulaient s’attaquer à un juif et pour cela, ils ont choisi un endroit désert. Ils cherchaient avant tout à humilier un membre de la communauté pour bien nous montrer que notre place n’était pas ici.

Vous avez accepté de livrer votre témoignage afin de sensibiliser l’opinion publique quant à l’essor inquiétant d’un antisémitisme violent en France. Pouvez-vous nous raconter ce qui s’est passé durant cette soirée du 20 mars ?

Aux alentours de 22h15, je sortais du Tib’s, une pizzeria casher de la rue manin. J’étais à la recherche d’une station de métro et j’ai donc tourné un peu dans le quartier. J’ai pris une route parallèle à la rue Petit avant d’emprunter un passage piéton. J’arrivais vers le milieu de la route lorsque j’ai senti que trois personnes venaient à ma rencontre. J’ai eu l’impression qu’elles me suivaient. Je me suis donc mis sur le côté pour les laisser passer et tandis qu’elles se rapprochaient de moi, je leur ai demandé : « vous voulez quelque chose ? ». A ce moment-là, les trois individus ont commencé à m’insulter en français et en arabe. J’ai notamment entendu « sale juif », « on va niquer ta race » et « sale race de juif ». Il s’agit donc sans ambigüité de propos antisémites.

Ensuite, j’ai été poussé puis maintenu contre un mur par ces trois personnes qui étaient d’origine nord-africaine. Ils m’ont tapé sans retenue. J’ai reçu de nombreux coups violents sur le visage et sur le torse. J’ai 59 ans et ce soir-là, j’étais seul au monde face à des « bêtes enragées ».

Juste après, l’un de mes agresseurs m’a arraché la chemise puis il a sorti quelque chose de sa poche. J’ai pris peur car je croyais qu’il s’agissait d’une arme blanche. En fait, c’était un marqueur. Et il m’a dessiné une sorte de croix gammée sur le torse.

J’ai appelé au secours durant mon agression mais la rue était déserte comme je le disais. Avant que mes agresseurs ne prennent la fuite, ils m’ont dit : « ce n’est pas fini pour toi ».
Je ne saurais les reconnaître car ils portaient des casquettes mais je dirais qu’ils ont entre 20 et 25 ans. Ils ne m’ont d’ailleurs rien volé pas même l’argent que j’avais sur moi. Ils cherchaient à s’attaquer à quelqu’un qui sortait d’un restaurant casher et qui portait une kippa. Ils voulaient tout simplement « casser du juif » ce soir-là.

Par la suite, j’ai croisé un homme dans la rue. Il m’a demandé ce qui m’était arrivé et tandis que je cherchais à rejoindre l’hôpital le plus proche, il m’a dit qu’il fallait appeler la police.

Vous avez porté plainte ?

J’ai bien évidemment porté plainte. Après l’agression, le SAMU est arrivé et m’a emmené à l’hôpital. La police et le corps médical étaient écœurés, ils se sentaient sincèrement concernés par ce qui venait de se passer, j’ai ressenti un soutien moral de leur part.
J’ai passé la nuit aux urgences et je suis sorti vers 8h le lendemain matin. Je suis donc allé porter plainte au commissariat du 19e. Le brigadier qui a pris ma déposition se disait désolé.
Par la suite, on m’a demandé durant l’après-midi de rencontrer un médecin de la police. Il m’a donné neuf jours d’ITT. Après une radio, on s’est aperçu que j’avais le nez cassé en plus des deux hématomes au visage.

Quand je suis sorti du commissariat du 19arrondissement, je suis tout de suite allé dans une synagogue située au sein d’une école juive du quartier. Beaucoup de gens sont venus vers moi. Il faut dire que j’étais encore très marqué par mon agression. Il y a eu un élan de générosité et de compassion. Ils ont appelé Sammy Ghozlan du BNVCA qui m’a écouté et qui a appelé par la suite plusieurs de ses connaissances. C’est aussi à ce moment-là que l’interview vidéo qui circule sur les réseaux sociaux a été réalisée. J’avais besoin d’être soutenu et de retrouver mes valeurs.

J’attends maintenant les résultats de l’enquête qui est en cours.
Avez-vous reçu du soutien dans la communauté ?

J’ai reçu beaucoup de soutien dans la communauté aussi bien à Paris qu’en province. Certaines personnes rencontrées à l’école m’appellent encore et prennent de mes nouvelles régulièrement.
J’ai eu un soutien au-delà de ma propre famille. Quant aux institutions : le SPCJ, le Crif, le Consistoire, le BNVCA et le Cercle Hatikva -qui m’a proposé de témoigner- m’ont apporté leur soutien ainsi qu’une assistance. J’ai également reçu beaucoup d’appels d’Israël et même de New York ! Je dois dire que je suis très touché par les témoignages de soutien nombreux qui me sont adressés.

Je tiens également à saluer la jeunesse juive pour son calme car si elle fut très marquée par mon agression, elle a refusé d’y répondre par la violence ou en brûlant des voitures par exemple.

Plusieurs médias nationaux ont mentionné votre agression. Etes-vous surpris par une telle médiatisation ?

Effectivement, j’ai été surpris que tant de médias de première importance parlent de ce qui m’est arrivé car la plupart des actes antisémites sont habituellement passés sous silence.
Généralement, ce sont les médias communautaires qui se sentent concernés par l’antisémitisme et ce sont ces derniers qui nous informent bien trop souvent des agressions ou provocations qui sont commises à travers la France.

En ce qui concerne mon agression, je sais que RTL, Le Parisien, TF1, France télévisions et France Info en ont parlé d’après ce qu’on m’a dit. En revanche, je regrette l’absence de réaction de la part du gouvernement et plus précisément des ministres de l’Intérieur et de la Justice.

En outre, j’appelle toutes les victimes d’actes antisémites à porter plainte parce qu’il est important de disposer des chiffres réels afin que les gens puissent prendre conscience que cela existe pour que tout cela cesse. En portant plainte, on contribue aussi à lutter contre le climat d’impunité pour les agresseurs car ils doivent être sévèrement punis.

Quel constat dressez-vous sur la situation actuelle en France à l’heure où les violences antisémites se multiplient ?

La violence à l’encontre des juifs est en nette progression en France : il y a beaucoup d’antisémitisme dans ce pays, c’est un fait. Aujourd’hui, je veux témoigner pour retrouver ma dignité mais je le fais aussi pour toute la communauté car nous devons lutter contre ceux qui ont la volonté de minimiser les violences à caractère antisémite.

Je crois que la liberté de pouvoir porter la kippa dans les espaces publics est clairement menacée en France. Parce que j’ai la conviction qu’un juif ne doit pas se cacher et puisqu’il est important pour moi d’affirmer mon identité, je refuse de céder à la peur ou aux intimidations et je continuerai à porter la kippa dans les rues de Paris ! Mais je reste conscient que la seule issue pour avoir véritablement la paix et donc pour vivre notre judaïsme en toute sérénité, c’est bien d’aller vivre en Israël dans ce pays où il est possible de porter en toute sérénité la kippa sans se faire agresser parce que juif.

Propos recueillis par Yonatane Laïk et Eilat Le Goan – JSSNews

74 Réponses à Rencontre avec la victime de la terrible agression antisémite du XIXè arrdt.

Antisémitisme : d’où vient-il et pourquoi persiste-t-il ?

Publié le

Le magazine anglophone MOMENT publie les résultats d’un symposium sur l’origine de l’antisémitisme et les motifs de sa persistance. Rien n’a changé sur les motifs mais la parole et les actes antisémites se sont libérés. La peste revient sous le prétexte de l’anti sionisme et avec la croissance de l’immigration musulmane dans les pays européens.

eBook_Anti-Semitism-HomePage-CTA_v3

Voici les noms de quelques contributeurs contributeurs :

AYAAN HIRSI ALI

Ayaan Hirsi Ali is a fellow at the John F. Kennedy School of Government at Harvard University, president of the AHA
Foundation and author of The Caged Virgin: An Emancipation Proclamation for Women and Islam.

PHYLLIS CHESLER

Phyllis Chesler is the author of The New Anti-Semitism: The Current Crisis and What We Must Do About It and an emerita
professor of psychology and women’s studies at the City University of New York.

MOHAMMED S. DAJANI DAOUDI

Mohammed S. Dajani Daoudi is founding director of the American Studies Institute and director of libraries at Al-Quds
University. He is the founder and executive director of Wasatia, Moderate Islamic Movement in the Palestinian Authority.

MICHEL GURFINKIEL

Michel Gurfinkiel was editor-in-chief of Valeurs Actuelles, is the founder and president of the Jean-Jacques Rousseau
Institute, a conservative think tank, and is a Shillman/Ginsburg Fellow at Middle East Forum.

SHLOMO SAND Shlomo Sand is a professor of history at Tel Aviv University and author of The Invention of the Jewish People

XU XIN

Xu Xin is professor of Jewish Culture at the Diane and Guilford Glazer Institute of Jewish and Israel Studies, Nanjing
University.

JONATHAN JUDAKEN

Jonathan Judaken is the Spence L. Wilson Chair in the Humanities at Rhodes College and author of Jean-Paul Sartre and the
Jewish Question: Anti-antisemitism and the Politics of the French Intellectual.

etc.

on peut télécharger gratuitement l’article http://info.momentmag.com/ebook_anti-semitism_ty?submissionGuid=49292019-33bf-4ded-a46f-982ecdcf923b

Contre l’antisémitisme et pour la fraternité républicaine, rassemblement le mercredi 19 mars 2014 à 18 heures, Place du Trocadéro,

Publié le

manif-19mars-b18ac

A l’Appel du CRIF,

Au même moment, alors que s’achève un "cycle de négociations", sous l’égide de John Kerry, avec les Palestiniens de Ramallah, ceux de Gaza, inféodés à l’Iran, qui prône l’éradication de l’Etat Juif, redoublent de violence, pour prouver que les " Juifs ne sont en sécurité nulle part ".

Contrairement aux subtilités de salon, dans les rédactions occidentales, il n’existe pas, dans le monde arabo-musulman, à cette heure, la moindre distinction entre antisionisme et antisémitisme. De très rares s’y essaient, comme l’Imam Chalgoumi, mais sont sous la menace directe de leurs "frères en Islam".

Sebastien Selam, Ilan Halimi, la famille Sandler et la commémoration de leur assassinat dans leur école (19 mars 2012), au-delà du symbole, nous marquent à jamais, comme le sort scellé de tout Juif de France, soit-disant au nom d’Allah, des "Palestiniens", ou de la "misère des banlieues".

Contre les agressions en France et en Europe, contre les guerres de harcèlement au Moyen-Orient, c’est la même cause de la survie d’abord et de l’affirmation de notre existence de plein droit, envers et contre les forces d’Aman, qui doit rassembler toutes les sensibilités.

Les divisions inter-associatives, les rituelles luttes intestines, le goût des prérogatives et des poses photogéniques pour la postérité ne servent, actuellement, que nos ennemis nombreux, d’extrême-gauche comme d’extrême-droite : ils n’attendent que l’effondrement des institutions libres pour donner carte blanche à leurs pulsions et penchants favoris.

Dans notre combat quotidien et nos écrits, nous continuons, chaque fois, d’affirmer notreindépendance d’esprit et ne manquons jamais d’adresser une critique, qui nous paraît justifiée, à nosreprésentants et aux institutionnels .

Mais, il y a un temps pour les controverses et les disputes, et un temps pour tirer les sonnettes d’alarme , dans un pays de plus en plus anesthésié par ses soucis constants, alors que les slogans moyen-âgeux ont retrouvé, depuis 14 ans, un terreau fertile pour désigner leur cible de toujours : les Juifs .

Nous appelons les associations qui nous sont proches et celles qui nous regardent avec méfiance à partager le demi-shekel du bien commun.

Intolérance

François Hollande a confirmé les faits relatés par Roger Cukierman: «Des Juifs qui sont agressés sur la voie publique parce qu’ils portent une kippa, des jeunes qui sont insultés dans l’école de la République, des synagogues qui sont souillées par des croix gammées.» «Cette flambée de haine ne surgit pas du néant, a poursuivi le président. Elles sont le produit d’un climat où prospère l’intolérance. (…) Avec les mêmes rhétoriques complotistes ou conspirationnistes qui resurgissent comme si les leçons de l’histoire la plus tragique n’avaient pas été tirées.» François Hollande a cité la manifestation du Jour de colère, «avec des groupes hétéroclites unis par la seule hantise du juif». «Face à ces périls, il ne saurait y avoir la moindre place pour les divisions, les polémiques ou les surenchères, a-t-il déclaré devant un parterre représentatif de l’ensemble de la classe politique, à l’exception des extrêmes, mais avec les Verts qui ont mis fin à une brouille de dix ans avec Roger Cukierman. «Les lois existent, il faut les appliquer», a-t-il affirmé, en rappelant l’interdiction du spectacle de Dieudonné et la dissolution du groupe d’extrême droite dont l’altercation avec un groupe d’extrême gauche a conduit à la mort de Clément Méric.

L’extrême gauche, François Hollande n’en a pas parlé, contrairement à Roger Cukierman. Le président du Crif a fustigé «l’antisionisme», «nouvel habit de l’antisémitisme à l’extrême gauche». Il a aussi rappelé que, lors d’une manifestation censée lutter contre l’homophobie et le racisme, le 22 février, à Toulouse, des militants d’extrême gauche avaient expulsé la présidente locale du Crif aux cris de «Crif, fascistes, sionistes, cassez-vous!». Le Crif organisera «un grand rassemblement pour dire non au racisme et à l’antisémitisme» le 19 mars, au Trocadéro.

Pour en savoir plus sur l’antisémitisme de chez nous

  • Réponses de la communauté juive à Napoléon en 1806. Qu’en dit la communauté musulmane ?

Les Juifs sont présents en France depuis environ 2000 ans. Ils ont contribué a construire l’identité de notre pays et ont répondu présent à toutes les étapes de son évolution, tant pour l’élaboration de ses lois que pour sa défense dans les périodes de guerre.

Il est donc erroné de les traiter aujourd’hui comme des étrangers ou des immigrés bien que, individuellement, certains se soient établis en France depuis une soixantaine d’années pour fuir les persécutions dont ils étaient victimes en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Les derniers israélites immigrés en France sont venus dans notre pays notamment parce que la liberté leur y était garantie depuis l’accord passé entre la communauté et Napoléon en 1806.

Ces garanties leur ont été offertes en échange de leur organisation en consistoire alors que la religion juive n’établit pas de hiérarchie entre les rabbins comme le fait l’église catholique entre les prêtres.  Avant d’établir ce mode de relation structuré entre la nation et la communauté juive, Napoléon pposa 12 questions à l’Assemblée des rabbins, le Sanhédrin. Vous trouverez ces questions et leurs réponses ci-dessous.

Depuis 1806, la communauté juive a toujours été fidèles à ses engagements, elle a respecté les lois de la République, elle a été fidèle à la Nation et s’est assimilée à la société française, pour ses membres plus récemment arrivés. On ne peut en dire autant de la France qui a dénoncé et déporté ses juifs sous occupation allemande.

Si on ne connait pas cet engagement réciproque, on ne peut pas comprendre pourquoi nos dirigeants se rendent chaque année au dîner solennel du CRIF.

On se demande pourquoi nos dirigeants ne posent pas les mêmes questions -remises au goût du jour- aux représentants de la communauté musulmane.

Les réponses à Napoléon

http://people.ucalgary.ca/~elsegal/363_Transp/Sanhedrin.html

Résolu, par les députés français professant la religion de Moïse, que la déclaration suivante doit précéder les réponses retournées aux questions proposées par les commissaires de Sa Majesté Impériale et Royale.

L’assemblée, impressionné par un profond sentiment de gratitude, d’amour, de respect et d’admiration pour la personne sacrée de Sa Majesté Impériale et Royale, déclare, au nom de tous les Français professant la religion de Moïse, qu’ils sont pleinement déterminés à prouver digne des faveurs de Sa Majesté envisage pour eux, en respectant scrupuleusement conforme à ses intentions paternelles, que leur religion, il est de leur devoir d’examiner le droit du prince comme la loi suprême en matière civile et politique; que, par conséquent, devrait leur code religieux, ou de ses diverses interprétations, contiennent des commandes civils et politiques, en contradiction avec celles du code français, ces commandes seraient bien sûr, cesser d’influencer et de les gouverner, car ils doivent, avant tout, reconnaître et obéir aux lois du prince.

Que, en conséquence de ce principe, les Juifs ont, en tout temps, considéré comme un devoir d’obéir aux lois de l’État, et que, depuis la révolution, ils ont, comme tous les Français, ont reconnu pas d’autres.

Première question:

Est-il permis aux juifs d’épouser plus d’une femme?

Réponse:

Il n’est pas permis aux juifs d’épouser plus d’une femme: dans tous les pays européens sont conformes à la pratique générale marier seul.Moïse ne commande pas expressément de prendre plusieurs, mais il ne l’interdit pas. Il semble même adopter cette coutume en vigueur en général, car il règle les droits de succession entre les enfants des différentes épouses. Bien que cette pratique existe encore dans l’Est, mais leurs anciens docteurs ont enjoint les à s’abstenir de prendre plus d’une femme, sauf quand l’homme est activé par sa fortune pour maintenir plusieurs.

L’affaire a été différente dans l’Ouest, la volonté d’adopter les coutumes des habitants de cette partie du monde a incité les Juifs à renoncer à la polygamie. Mais comme plusieurs personnes encore se livraient à cette pratique, un synode a été convoquée à Worms dans le onzième siècle, composée d’une centaine de rabbins, avec Gershom à leur tête. Cette assemblée a prononcé l’anathème contre tout Israélite qui devrait, à l’avenir, prendre plus d’une épouse.

Bien que cette interdiction ne devait pas durer pour toujours, l’influence des mœurs européennes a universellement prévalu.

Deuxième question:

Le divorce est permis par la religion juive? Le divorce est valable lorsqu’il n’est pas prononcée par les tribunaux de justice en vertu des lois en contradiction avec celles du code français?

Réponse:

La répudiation est autorisée par la loi de Moïse, mais il n’est pas valable s’il n’a pas déjà prononcé par le code français.Dans les yeux de chaque Israélite, sans exception, la soumission au prince est le premier des devoirs. C’est un principe généralement reconnu parmi eux, qui, en toute chose relative aux intérêts civils et politiques, la loi de l’Etat est la loi suprême. Avant qu’ils ne soient admis en France pour partager les droits de tous les citoyens, et quand ils vivaient sous une législation particulière qui leur remise en liberté de suivre leurs coutumes religieuses, ils ont eu la possibilité de divorcer de leurs épouses, mais il était extrêmement rare de le voir mettre en pratique. Depuis la révolution, ils ont reconnu d’autres lois sur ce point, mais ceux de l’empire. A l’époque où ils ont été admis au rang des citoyens, les rabbins et les principaux Juifs ont comparu devant les communes de leurs lieux de résidence, et ont fait le serment de se conformer, en toutes choses, aux lois et aux reconnaissent pas d’autres règles dans toutes les affaires civiles …

Troisième question:

Une juive peut épouser une chrétienne, et un Juif une femme chrétienne "la loi ne les permettre aux Juifs de se marier qu’entre eux?

Réponse:

La loi ne dit pas que juive ne peut pas épouser un chrétien, ni un Juif d’une femme chrétienne, il ne précise pas que les Juifs ne peuvent se marier entre eux. Les seuls mariages expressément interdits par la loi, sont ceux avec les sept nations de Canaan, avec Amon et Moab, et avec les Egyptiens. L’interdiction est absolue en ce qui concerne: le sept nations cananéennes: en ce qui concerne Amon et Moab, elle est limitée, selon de nombreux talmudistes, les hommes de ces nations, et ne s’étend pas aux femmes, il pense même que ce dernier serait ont adopté la religion juive. Quant aux Egyptiens, l’interdiction est limitée à la troisième génération. L’interdiction en général ne s’applique qu’aux nations dans l’idolâtrie. Le Talmud déclare formellement que l’arc des nations modernes ne doit pas être considéré comme tel, car ils adorent, comme nous, le Dieu du ciel et de la terre. Et, en conséquence, il ya eu, à plusieurs périodes, les mariages entre juifs et chrétiens en France, en Espagne et en Allemagne: ces mariages sont parfois tolérées et parfois interdites par les lois de ces souverains, qui avaient reçu des Juifs dans leurs domaines .Les syndicats de ce type se trouvent encore en France, mais on ne peut nier que l’opinion des rabbins est contre ces mariages. Selon leur doctrine, bien que la religion de Moïse n’a pas défendu les Juifs de mariages mixtes avec les pays non pas de leur religion, mais, comme les mariages, selon le Talmud, exige cérémonies religieuses appelées Kiduschim, avec la bénédiction utilisé dans ce cas, pas de mariage peut être religieusement valable que si ces cérémonies ont été effectuées. Cela ne pouvait pas être fait envers les personnes qui ne seraient pas tant d’entre eux considèrent que ces cérémonies sacrées, et en ce que le couple marié pourrait se séparer sans le divorce religieux, ils seraient alors considérés comme mariés civilement mais pas religieusement.

Telle est l’opinion des rabbins, des membres de cette assemblée. En général, ils ne seraient pas plus enclins à bénir l’union d’une femme juive avec un chrétien ou d’un Juif avec une femme chrétienne, que les prêtres catholiques eux-mêmes serait disposé à sanctionner les unions de ce genre. Les rabbins reconnaissent toutefois qu’un Juif, qui épouse une chrétienne, ne cesse pas de ce fait, en Colombie-Britannique considéré comme un Juif par ses frères, pas plus que s’il avait épousé une juive civilement et religieusement pas.

Quatrième question:

Aux yeux des Juifs, des Français considérés comme leurs frères? Ou sont-ils considérés comme des étrangers?

Réponse:

Aux yeux des Juifs français sont leurs frères, et ne sont pas étrangers.Le véritable esprit de la loi de Moïse est en accord avec cette manière de considérer les Français. Quand les Israélites ont formé n installés terre ou d’une nation indépendante, leur loi fait une règle pour eux de considérer les étrangers comme leurs frères.

Avec les soins les plus tendres pour leur bien-être, leurs commandes législateur à les aimer, "Aimez-vous donc les étrangers", dit-il aux Israélites, «car vous avez été étrangers dans le` pays d’Egypte. "" Le respect et la bienveillance envers les étrangers sont imposée par Moïse, et non comme une exhortation à la pratique de la morale sociale uniquement, mais comme une obligation imposée par Dieu lui-même.

Une religion dont les maximes fondamentales sont telles – une religion qui fait un devoir d’aimer l’étranger – qui impose la pratique des vertus sociales, doit sûrement exiger que ses disciples devraient examiner leurs concitoyens comme des frères.

Et comment pourraient-ils considérer autrement quand ils habitent la même terre, quand ils sont régis et protégés par le même gouvernement, et par les mêmes lois? Quand ils jouissent des mêmes droits et les mêmes devoirs à remplir? Il existe même entre les Juifs et chrétiens, une cravate qui compense abondamment la religion – il est le lien de gratitude. Ce sentiment fut d’abord excité en nous par la seule subvention de la tolérance. Il a été augmenté, ces dix-huit années, par de nouvelles faveurs du gouvernement, à un tel degré d’énergie, que maintenant notre destin est irrévocablement lié le sort commun de tous les Français. Oui, la France est notre pays, tous les Français sont nos frères, et ce titre glorieux, en nous élevant notre propre estime de soi, devient un gage certain que nous ne cesserons jamais de BC digne d’elle.

Cinquième question:

Dans les deux cas, quelle ligne de conduite ne leur loi prescrit vers les Français pas de leur religion?

Réponse:

La ligne de conduite prescrite pour les Français ne partagent pas notre religion, est la même que celle qui est prévue entre les juifs eux-mêmes; nous admettons des pas de différences, mais que d’adorer l’Etre suprême, chacun à sa manière.La réponse à la question précédente a expliqué la ligne de conduite que la loi de Moïse et le Talmud prescrire aux hommes français pas de notre religion. À l’heure actuelle, quand les Juifs ne forment plus un peuple distinct, mais ont l’avantage d’être incorporé à la Grande Nation (qui privilège qu’ils considèrent comme une sorte de rédemption politique), il est impossible qu’un Juif doit traiter un Français, pas de sa religion, de toute autre manière qu’il traiterait un de ses frères israélites.

Sixième question:

Les Juifs nés en France et traités par les lois que les citoyens français, considérer la France leur pays?

Sont-ils tenus de le défendre?

Sont-ils tenus d’obéir aux lois et à se conformer aux dispositions du code civil?

Réponse:

Les hommes qui ont adopté un pays, qui ont résidé en elle ces nombreuses générations – qui, même sous la contrainte des lois particulières qui abrégée de leurs droits civils, s’attachaient à ce qu’ils préféraient être exclu des avantages communs à tous les autres citoyens , plutôt que de le laisser – cannot mais se considèrent comme des Français en France, et qu’ils considèrent comme aussi sacrée et honorable le devoir impérieux de défendre leur pays.Jérémie (chapitre 29) exhorte les Juifs à Babylone considèrent comme leur pays, même si elles devaient rester en seulement soixante-dix ans. Il les exhorte à cultiver la terre, construire des maisons, à semer et à planter. Sa recommandation a été tellement assisté à que Ezra (chapitre 2) dit que, quand Cyrus leur a permis de retourner à Jérusalem pour reconstruire le Temple, 42.360 seulement, a quitté Babylone, et que ce nombre était principalement composé des personnes pauvres, les riches être resté dans cette ville.

L’amour du pays est au cœur des juifs un sentiment si naturel, si puissant et si conforme à leurs opinions religieuses, qu’un Juif français se considère comme en Angleterre, que parmi des étrangers, bien qu’il puisse être parmi les Juifs, et le cas est le même avec l’anglais Juifs en France.

À un tel point est ce sentiment effectué parmi eux, que pendant la dernière guerre, les Juifs français ont été vus lutte désespérément contre d’autres Juifs, les sujets de pays alors en guerre avec la France.

Beaucoup d’entre eux sont couverts de blessures honorables, et d’autres ont obtenu, dans le champ d’honneur, les nobles récompenses de bravoure.

Septième question:

Qui nomme les rabbins?

Réponse:

Depuis la révolution, la majorité des chefs de famille nomme le rabbin, partout où il ya un nombre suffisant de Juifs à maintenir une, après des enquêtes précédentes sur la moralité et l’apprentissage de la candidate. Ce mode d’élection n’est pas, cependant, uniforme: elle varie selon les lieux, et, à ce jour, tout ce qui concerne les élections des rabbins est toujours dans un état d’incertitude.

Huitième question:

Quelle juridiction de police faire de l’exercice des rabbins parmi les Juifs?

Quel est le pouvoir judiciaire dont ils jouissent ne parmi eux?

Réponse:

Les rabbins n’exercent aucune façon de la compétence de la police parmi les Juifs. Ce n’est que dans la Mishna et le Talmud que le mot rabbin se trouve pour la première fois appliqué à un médecin dans la loi, et il était souvent endettés pour cette qualification à sa réputation et à l’opinion généralement amusé de son apprentissage.Quand les Israélites étaient totalement dispersés, ils ont formé de petites communautés dans les lieux où ils ont été autorisés à s’installer dans certains numéros.

Parfois, dans ces circonstances, un rabbin et deux autres médecins formaient une sorte de tribunal, nommé Beth Din, qui est, Maison de la Justice, le rabbin a rempli les fonctions de juge, et les deux autres ceux de ses assesseurs.

Les attributs, et même l’existence de ces tribunaux, ont, à ce jour, toujours dépendu de la volonté du gouvernement sous lequel les Juifs ont vécu, et sur le degré de tolérance dont ils ont bénéficié. Depuis la révolution de ces tribunaux rabbiniques sont totalement supprimés en France et en Italie. Les Juifs, élevé au rang de citoyens, se sont conformés à tous égards pour les lois de l’État et, en conséquence, les fonctions de rabbins, où tout sont établis, sont limités à faire de la morale dans les temples, les mariages de bénédiction, et en prononçant divorces ….

Neuvième question:

S’agit-il de formes d’élection, et que la police juridiction, régie par la loi, ou sont-ils seulement sanctionnés par la coutume?

Réponse:

La réponse aux questions précédentes, il est inutile d’en dire beaucoup sur ce point, seulement, on peut remarquer que, à supposer même que les rabbins devraient avoir, à ce jour, conservé une sorte de police judiciaire compétent parmi nous, ce qui n’est pas le cas , ni cette juridiction, ni les formes des élections, pourraient BC a dit d’être sanctionné par la loi, ils doivent bc attribué uniquement à la coutume.

Dixième question:

Y at-il des professions que la loi des Juifs leur interdit d’exercer?

Réponse:

Il n’y en a pas: au contraire, le Talmud (vide Kiduschim, chapitre 1) déclare expressément que «le père qui n’enseigne pas une profession pour son enfant, lui se dresse comme un méchant."

Onzième question:

Est-ce que la loi interdit aux Juifs de prendre l’usure de leurs frères?

Réponse:

Deutéronome dit: «Tu ne prêteras à intérêt à ton frère, intérêt d’argent, intérêt de vivres, intérêt de toute chose qui est prête à intérêt."Le mot hébreu neshekh a été mal traduit par le mot usure: en hébreu, cela signifie intérêt d’aucune sorte, et non des intérêts usuraires. Il ne peut alors être prise dans le sens maintenant donné le mot usure.

Douzième question:

Est-il interdit ou permet-elle de prendre l’usure des étrangers?

Réponse:

Nous avons vu, dans la réponse à la question précédente, que la prohibition de l’usure, considéré comme le plus petit intérêt, était une maxime de la charité et de bienveillance, plutôt qu’une réglementation commerciale. Dans ce point de vue, il est également condamné par la loi de Moïse et par le Talmud: Nous sommes généralement interdite, toujours sur le score de charité, de prêter à intérêt à nos concitoyens de différentes obédiences, ainsi que pour nos concitoyens, Juifs.

La disposition de la loi, qui permet de prendre un intérêt de l’étranger, se réfère évidemment que pour les nations dans les relations commerciales avec nous, sinon il y aurait une contradiction évidente entre ce passage et une vingtaine d’autres des écrits sacrés.Ainsi, l’interdiction étendue à l’étranger qui a habité en Israël, les lieux saints Écriture eux sous la sauve-garde de Dieu, il est un invité sacrée, et Dieu nous ordonne de le traiter comme la veuve et de l’orphelin comme. Peut être considéré comme Moïse le législateur de l’univers, parce qu’il était le législateur des Juifs?

Étaient les lois qu’il donna au peuple que Dieu avait confié à ses soins, susceptibles de devenir des lois générales de l’humanité? Tu ne prêteras à intérêt à ton frère. Quelle sécurité avait-il, que, dans les relations qui seraient naturellement établi entre les Juifs et les nations étrangères ces derniers renonceraient coutumes prévalant généralement dans le commerce, et de prêter aux Juifs sans nécessiter d’intérêt? Était-il alors lié à sacrifier l’intérêt de son peuple, et à appauvrir les Juifs d’enrichir les nations étrangères? N’est-il pas absurde de lui reprocher d’avoir mis une restriction à l’obligation contenue dans le Deutéronome? Qu’est-ce législateur, mais aurait considéré une telle restriction comme un principe naturel de la réciprocité?

Comment bien supérieure dans la simplicité, la générosité, la justice et l’humanité, c’est la loi de Moïse, sur cette question, à ceux des Grecs et des Romains! Pouvons-nous trouver, dans l’histoire des anciens Israélites, ces scènes scandaleuses de rébellion excités par la dureté des créanciers à leurs débiteurs, ces suppressions fréquentes de dettes pour éviter la foule, appauvri par les exactions des prêteurs, d’être désespéré?

La loi de Moïse et ses interprètes sont distingués, avec une humanité digne d’éloges, les différentes utilisations de l’argent emprunté. Est-il pour entretenir une famille? L’intérêt est interdit. Est-il d’entreprendre une spéculation commerciale, par lequel le capital est aventuré? L’intérêt est accordé, même entre les Juifs. Prêter aux pauvres, dit Moïse. Voici le tribut de gratitude est le seul genre d’intérêt permis; la satisfaction d’obliger est la seule récompense de l’avantage conféré. La situation est différente en ce qui concerne les capitaux employés dans le commerce étendu: là, Moïse permet au prêteur de venir pour une part des profits de l’emprunteur, et que le commerce était à peine connu parmi les Israélites, qui ont été exclusivement adonné à des activités agricoles, et comme il a été réalisé sur seulement avec des étrangers, c’est avec les pays voisins, il a été a11owed de partager ses bénéfices avec eux ….

Il est un point incontournable, selon le Ta1mud, cet intérêt, même parmi les Israélites, est licite dans les opérations commerciales, lorsque le prêteur, la course une partie du risque de l’emprunteur, devient un participant de ses profits, C’est l’opinion de l’A11 médecins juifs. Il est évident que les opinions, grouillant d’absurdités, et contrairement à toutes les règles de la morale sociale, bien avancé par un rabbin, ne peut plus bc imputé à la doctrine générale des Juifs, de notions similaires, si avancé par les théologiens catholiques, pourraient être attribué à la doctrine évangélique. h même peut être dit de la charge générale faite contre les Hébreux, qu’ils sont naturellement enclins à l’usure: on ne peut pas nier que certains d’entre eux: doivent être trouvés, mais pas autant que ne le suppose généralement, ceux qui suivent ce trafic infâme condamnés par leur religion. Mais si il ya certains pas trop gentil dans ce cas particulier, est-il juste d’accuser cent mille individus de ce vice?

N’aurait-il pas être considéré comme une injustice de poser la même imputation sur tous les chrétiens parce que certains d’entre eux se sont rendus coupables de l’usure?

  • commentaires antisémites bien de chez nous relevés sur le net pendant l’affaire dieudonné

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/interdiction-du-spectacle-de-146055

Par schuss (—.—.243.137) 10 janvier 09:42Cette sphère médiatico-politique est unie pour un grand dessein : l’avènement du sionisme comme doctrine planétaire. Dieudonné dénonce à sa manière cette réalité.

Par sirocco (—.—.147.73) 10 janvier 10:44

 

La censure que ce gouvernement au service des intérêts sionistes est en train d’instituer en France prend des proportions dantesques et même grotesques.

 

Par Dany romantique (—.—.206.223) 10 janvier 09:35

Jeu, set et match : Emmanuel Valls

Je ne savais pas à quoi ressemblait le pétainisme.

Comme vous, j’en avais entendu parler. Bien sûr, ce n’est pas le même contexte.

Le pétainisme ça ne fait pas mal, non.

C’est juste un manque de grandeur…

 

Lorsque qu’Etat se couche devant un occupant culturel -si puissant- que celui ci dicte le droit ( et la pensée ) que même les tribunaux sont bafoués,

avec des « lois d’exception » comme le Conseil d’Etat

 

Par Gabriel (—.—.167.98) 10 janvier 09:06

 

Triste république, triste justice. Alors que des représentants de la nation protègent des juges  Papy Dassault en refusant de lever son immunité de parlementaire, l’état au service des lobbies juifs tape sans retenu sur un clown parce qu’il émet des vérités qui dérangent

 

  • Par Morpheus (—.—.223.15) 10 janvier 13:50

Jaja, que penses-tu du fait que le NPA ait partie liée avec la LDJ, notamment pour assurer son « service d’ordre » et ses affichage ?

Trouves-tu la LDJ fréquentable et leurs méthodes défendables ?

Réagir à l’article Réagir à ce message Signaler un abus Lien permanent

  •  votes : 2 

Par jaja (—.—.223.197) 10 janvier 15:24

Morpheus, c’est une calomnie…. Le NPA a un SO mixte dont ma propre fille fait partie… Ce SO a fait face plusieurs fois à la LDJ notamment lors de la grève des retraites où ces sionistes sont venus distribuer des petits tracts : « le NPA nouveau Parti antisémite »…
Et ils se sont plaints que « Besancenot leur ait envoyé lâchement son SO »
http://mediadroite.over-blog.com/ar…

Cette diffamation vient des poubelles de l’extrême droite sachant que le NPA fait partie de la campagne de boycott d’Israël et de la campagne pour la libération de Georgres Ibrahim Abdallah et qu’il est reçu par toutes les organisations palestiniennes et que le FPLP est présent à tous ses congrès….

Pour les affichages saches mon cher que ce sont les militants qui se les tapent et moi-même à 64 ans je colle régulièrement avec les camarades de mon Comité !
Qu’est-ce qu’il peut se raconter comme conneries sur le NPA de la part de gens qui n’en connaissent rien ! La LDJ collant nos affiches

« Trouves-tu la LDJ fréquentable et leurs méthodes défendables ? » Le NPA fait partie de toutes les actions pour faire interdire la LDJ… Et comme je suis au NPA et depuis des décennies pro-palestinien je suis à fond sur cette ligne… Et j’ai eu affaire à eux avec mes camarades plus d’une fois en plus de 45 ans de militantisme !
http://www.europalestine.com/spip.p…

Espérons Morphéus que tes calomnies qui ne peuvent avoir de fondementne se reproduiront plus… Que l’on ait au moins un débat honnête !

Par Zeb_66 (—.—.101.247) 10 janvier 11:41

« les fascistes de demain se feront appeler antifasciste » Winston Churchill

Isra Heil

Par Hijack (—.—.74.160) 10 janvier 12:53

 

 

Ils sont contents, mais ne crions pas défaite déjà ! Dieudonné ne le fait pas, alors ne le faisons pas pour lui.
.
Il avait été piégé … car après sa victoire judiciaire, il s’est amené à Nantes, tranquille … et ce n’est qu’après son arrivée que le Conseil d’état avait statué, empêchant ainsi Dieudo de toute initiative … organisation d’un spectacle hors salle etc … Aussi, empêchant son avocat qui l’avait défendu à Nantes, d’être présent au Conseil d’Etat. Coup d’enfoirés.
.
Dieudo encaissé, mais va réagir … mais surtout, les français ont compris qui dirige la France.
Les sionistes eux, sans gêne, sont venus leur dire, voilà, c’est nous qui faisons la loi.

 

….

J’apprends, horrifié à vomir, que les 2 gosses ayant fait la Quenelle ont été exclus de leur lycée !
.
Pire … paraît que l’un d’eux a même … -j’espère que vous êtes assis- fait une photo près d’une saloperie d’Ananas, je dis bien ananas !!!

 

Par frugeky (—.—.194.110) 10 janvier 13:47

ce brave sampiero ne veut pas renier sa carte du PS, il l’a payée…oups…payé, juif…ça y est je vais me faire interdire de clavier par le conseil d’Etat

Par Hijack (—.—.74.160) 10 janvier 14:37

 

J’ai entendu … hier, parmi la foule des spectateurs floués à Nantes, tous les adhérents du PS ont dit clairement, déchirer leur carte et vont tout faire pour encourager les autres à en faire autant, de ne plus jamais au grand jamais, voter pour quelqu’un du PS … et j’ajoute, que l’UMP ou PS, c’est le même sous-combat et qu’ils devraient s’appeler l’UMPSioniste, en quelque sorte, du BHLisme …

 

Par claude-michel (—.—.224.199) 10 janvier 12:57

 

Dieudonné est un prétexte pour la politique pro-sioniste du gouvernement (voir avec qu’elle insistance Fabius voulait bombarder la Syrie ou faire capoter la conférence USA-Iran)…A crier au loup..Valls vient d’ouvrir la boite de Pandore anti-juif…faudra qu’il assume ses conneries un jour prochain.. !

 

 

Par njama (—.—.137.207) 10 janvier 12:58

par un seul homme, Bernard Stirn, juge des référés - !!!

Le 9 janvier 2014,Bernard Stirn né le 27 août 1952 est un magistrat et haut fonctionnaire français.Arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus * ...  ] en tant que juge des référés du Conseil d’État, il annule une ordonnance du Tribunal Administratif de Nantes du même jour qui avait suspendu les effets d’un arrêté d’interdiction du spectacle de Dieudonné Le Mur, ce qui a eu pour effet de valider l’arrêté préfectoral d’interdiction de ce spectacle.

L’ancien magistrat Philippe Bilger s’est demandé publiquement sur les ondes de RMC « si on a choisi Bernard Stirn parce qu’on savait qu’il allait prendre la bonne décision sur le plan politique »

http://www.youtube.com/watch?v=JXxZ3PEx540

 la précision n’est pas de moi c’est wikipédia qui le dit

 

 

Par kalon (—.—.12.172) 10 janvier 12:58

Prochain projet de loi en préparation :

Obligation d’acheter exclusivement les produits importés d’Israël avec obligation de conserver la preuve de l’achat !

La LDJ sera habilitée à procéder à des vérifications dans les lieux publiques et privés sans mandat !

Le contrôle se fera au faciès sauf à démontrer que c’est en vacance en Israël qu’on a obtenu le bronzag

Par soi même (—.—.55.146) 10 janvier 13:36

 

L’humour est le droit que l’on s’accorde de rire de soi même.
Dieudonné ne fait pas de l’Humour, il fait des sarcasme plus où moins douteux, c’est un funambule du sarcasme, rire gras n’est pas un signe de d’humour, rire jaune oui !

Maintenant que cela soit une défaite de la démocratie, cela fait aucun doute, car il faut bien nommer, un chat est un chat.

Je pose la question à la communauté Juive de France, qu’elle est votre camps, La France où Israël ?

Car j’ai bien le sentiment, que vous jouez pas franc jeux et j’attends que ceux qui se réclame du Dreyfusard démonce l’imposture d’un lobby politique qui est contraire à la déclaration de l’Homme de 1798 reprit par la 5e Républiques

Je le précipice ce n’est le fait d’être juif qui doit être combattue, c’est la 5 colonnes qui utilise le Judaïsme à des fins Politiques, je suis dans la même logique de penser vis à vis de l’Islam politique.

Vous êtes un hôte sur terre qui doit respecter les valeurs de la Nation que le destin vous a fait choisir, Une est indivisible est le soc de notre éthique patriotique.

Liberté, Égalité , Fraternité, et si vous n’est pas d’accord, et bien je vous retiens pas, vous êtes libre d’émigré vers votre patrie hypothétique.

Par Morpheus (—.—.146.21) 10 janvier 14:31

 

soi même, il n’y a pas de « communauté juive de France » ! Il y a sans doute une communauté sioniste en France (mais pas seulement en France), qui, étant idéologique, est organisée et politiquement très active, mais pour le reste, il y a des français liés au judaïsme par leur filiation (je désigne ici les « juifs » non religieux) et des français de religion juive, ancrés dans leurs traditions millénaire.

Si vous voulez lutter contre tous les racismes, vous devez absolument vous défier des communautarismes, car ils sont l’expression même du racisme et de la discrimination. Or, c’est très exactement ce que les organisation sionistes veulent – en France à travers le mal nommé CRIF (qui n’est PAS représentatif des "juifs de France) et ses bras armés que sont la LICRA (qui ne compte ni noirs, ni arabes, que des blancs… et qui s’appelait avant LICA), l’UEJF et les terroristes de la LDJ.

COMMUNAUTARISME = RACISME

Cordialement,
Morpheus

 

Par Arnaud69 (—.—.89.41) 10 janvier 14:40

 

@ Morphéus

Il y a plusieurs communautés juives mais les sionistes ne peuvent en aucun cas se revendiquer Juifs, puisque le sionisme Israélien est un blasphème selon le Talmud ! VIDÉO

Deux communautés sionistes distinctes toutes deux unies pour détruire l’Europe de l’intérieur par des méthodes connues  :

Comme c’est revendiqué clairement imposé par Barbara Lerner Spectre dans cette vidéo .

Les pro-sionistes de droite s’en défendront et diront qu’ils sont pour les Goys un rempart contre l’immigration, Sarkozy invalide leur argument puisqu’il a autant régularisé que Hollande tout en intégrant Mayotte comme département Français.

La gauche sioniste s’en vantera, arguant de « l’international au genre humain »
 en pleine crise économique où la Turquie a un taux de croissance trois fois plus grand et un taux de chômage trois foins moindre que la France. La France dont le taux de chômage des jeunes a dépassé celui du Maghreb depuis début 2013.

A part leur baratin d’activistes, face à la réalité des faits, les sionistes de droite comme de gauche n’ont aucun argument qui tienne la route.

A part chialer et accuser tout le monde d’antisémitisme ou de racisme pour faire taire leurs détracteurs, ils sont à poil !

 

 

Par kalon (—.—.12.172) 10 janvier 13:46

Une chose me semble certaine, les Palestiniens ne sont plus les seuls à subir la politique répressive d’Israël, ils viennent d’être rejoint par 65.000.000 de Français !

Et cà, c’est pas rien

 

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:47

La haine de l’autre (quel qu’il soit, par ailleurs), le mensonge ( normal, c’est autorisé par le talmud), l’amour pathologique de l’argent ( les deniers de Juda ! ), la provocation ( faut bien montrer qu’on est là) et quoi d’autre ?

Le sionisme devient une arme de destruction massive

Par NICOPOL (—.—.168.243) 10 janvier 17:12

 

A Morpheus,

Oui, c’est exactement cela.

Le CRIF DIT que la quenelle est un salut nazi, et la quenelle DEVIENT un salut

 

Par Morpheus (—.—.146.21) 10 janvier 14:21

 

@ soi même

C’est exactement ça qu’il espère. Le sioniste est pervers, il cherche les coups pour ensuite justifier son agression. C’est classique, c’est le syndrome de la petite sœur

Par tf1Groupie (—.—.129.118) 10 janvier 14:51

Est-ce que tu as d’autres choses à interdire chez nous Massada ?

Est-ce que tous les Israeliens sont aussi fouteurs de merde que toi ?

 

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:51

Dailymotion & youtube n’appartiennent pas encore à la finance sioniste ?

Ben là, cela doit étre une distraction alors !

Par boris (—.—.57.67) 10 janvier 16:57

 

Ella va être de nouveau détruite c’est évident, quand on voit ces clampins de sionistes, il ne peut en être autrement ;

Par frugeky (—.—.194.110) 10 janvier 17:40

@massada
je n’aimais pas Soral, tout le monde le disait d’extrême droite et je suis moi aussi issu de cet anti racisme benêt dans lequel nous avons baigné dans les années 80.
A force de dégueuler sur Dieudonné et trouvant Soral qui le défendait, j’ai été l’écouter. Malgré un côté un peu agaçant je commence à apprécier ses propos.
Je passe donc selon certains critères à l’extrême droite.
On sait que le but de l’entité sioniste et de faire venir des juifs du reste du monde en Palestine occupée pour contrer le déclin démographique des juifs et les départs des déçus, de plus en plus nombreux, de ce pays. La communauté juive de France est une des plus nombreuse.
L’entité sioniste monte donc des complots et des cabales pour faire fuir les juifs de France vers la Palestine occupée.

J’ajoute que je n’utiliserai plus jamais le nom qu’ont donné les sionistes à ce pays qu’est la Palestine. Tant que ce pays ne sera pas rentré dans la légalité je l’appellerai donc la Palestine occupée.

Par lala (—.—.28.217) 10 janvier 14:02

Un seul juge ?

Le juge unique s’appelle Bernard Stirn. Selon sa fiche wikipedia, il est l’arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus !!!

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 14:05

Et cela ne date pas de hier, en effet le jour ou la France a perdu son indépendance date du jour ou Pompidou ( un sioniste parmi d’autres) a décrété que l’état français ne pouvait plus avoir recours aux prêts de la banque de France a taux 0 % mais devait passer par le marché bancaire.

Avant Pompidou, la France n’avait pas de dettes publique, voyez ce qu’il en est aujourd’hui

PS/ Pompidou travaillait pour les Rothchill’s Brothers avant de devenir 1er ministre !

Par Electric (—.—.119.193) 10 janvier 14:16

 

Scène vue sur le plateau d’Anal+ Le 08/01 : Dieudonné descendu par tout le plateau, exécution en règle pour des propos jugés antisémites. Dont acte. Vient ensuite un sujet sur Serge Dassault et le refus par la Commission du Sénat de lever son immunité parlementaire alors que les chefs d’inculpations sont gravissimes.

L’effet de cisaillement est redoutable dans le traitement d’un Dieudonné qui ne fait qu’au pire de l’humour de fort mauvais goût et S Dassault protégé par « l’UMPS » accusé de complicité dans une tentative d’assassinat et trucage électoraux, clientélisme et j’en passe.

Le 2 poids 2 mesures est flagrant, l’effet dévastateur.

Encore une fois, les juifs de France sont pris en otage par le mouvement sioniste, créateur d’antisémitisme comme à la grande époque.

Les trucs en « isme » (capitalisme, communisme, nazisme, antiracisme, sionisme, pacifisme) sont la création de la même mafia sabbatéenne et païenne depuis 150 ans qui se contrefout totalement de ceux qui ne sont pas dans le cercle des initiés, à savoir 99% de l’humanité, tant qu’ils maîtrisent les banques centrales privées dont la BIS à Bâle est le centre nerveux (d’où l’exercice militaire suisse à la frontière Bâle/France dernièrement, on sait jamais).

On ne peut qu’appeler les hommes et les femmes de bien (les gens normaux à la différence des détraqués psychopathes qui nous dirigent dans les abattoirs) de quelques origines, religions à faire font ensemble et de ne pas encore une fois se retrouver à grossir les rangs des pour et des contre de débats artificiellement clivant.

Plus que ses pseudos débordements, c’est bien la présence dans le théâtre de Dieudonné du fils du juge Pierre Roche qui dénonce les réseaux pédocriminels satanistes qui va lui coûter très cher.

Il a touché le plafond de verre, et c’est bien le spectacle « le Mur » où il évoque largement sur scène ces réseaux qui est l’objet de l’interdiction du Conseil d’Etat, pas autre chose.

Exemple de ces réseaux dans le Var :

http://dondevamos.canalblog.com/

S’il persiste, Mr Dieudonné M’Bala M’Bala finira comme Coluche, dont Attali avait fait l’éloge (« Salut ma poule »), le comble ! Coluche enterré par ses assassins ?

J’ai aussi noté que Dieudonné commence son dernier spectacle par : Bonjour, Bonsoir, comme Coluche.

Le député belge Laurent Louis qui mène ce combat contre les réseaux satanistes pédocriminels l’a très bien compris. Et pour les mêmes raisons que Dieudonné, il finira en short ou coulé dans du béton.

Dans moins de 10 ans, les enfants en bas âge subiront des cours de masturbation et d’attouchements réciproques dans les écoles élémentaires.

J’en fait le pari.

L’élite va faire sauter tous les « tabous » pour elle même échapper aux poursuites, tout comme la Loi pénale Taubira permettra à tous les politiques d’échapper à la prison dans « les affaires ».

Si Dieudonné finit sur son scooter sous un camion, on en reparlera !

Par Serpico (—.—.98.206) 10 janvier 15:13

 

Israel est un Etat raciste, colonisateur, pourri et fouteur de merde sur toute la planète. Il se fait sucer par tous les goys rongés par une culpabilité surjouée et il empoisonne la planète.

Israle finira par disparaître. Tu peux toujours te masturber avec tes « principes » bidon.

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:57

Et il n’y a pas qu’internet, il y a encore les affiches collées sur les pissotiéres qu’il faudra interdire.

Plutôt qu’interdire, ne serait’il pas plus constructif de demander à la Knesset ce qui est, encore, autorisé

Par Arnaud69 (—.—.89.41) 10 janvier 15:56

 

Fondation pour la mémoire de la Shoah en chiffres :

2003 : 14 073383 €
2004 : 15 909 558 €
2003-2005 : 51 825 885 €
2006 : 22 520 825 €
2007 : 16 673 191 €
2008 : 21 556 452 €
2009 : 16 374 869 €
2010 : 20 729 991 €
2011 : 15 408 543 €
2012 : 18 810 044 €

Source http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?rubrique37&debut_articles=5#pagination_articles

 

Par njama (—.—.137.207) 10 janvier 16:01

l’anti-sémitisme (de nos jours) n’est qu’un épiphénomène événementiel fabriqué de toutes pièces par des lobbies politiques et par les médias, sans connexion avec la réalité.
Comment, avec seulement environ 0,7 ou 0,8 % * de la population française – nous nous tapons à peu près autant d’arméniens, de basques, de picards, et d’autres tuyaux-de-poêle … dans ce paysage français métissé par les siècles -, les « Sémites » (puisque les Juifs veulent se désigner ainsi) pourraient avoir une influence « culturelle » notoire dérangeante ou pire caustique sur la société française (au plan « cultuel » n’en parlons même pas) au point que cela friserait fortement le poil des « vrais gaulois souchiens » assez culturellement hostiles à l’emprise des « communautarismes » dans la vie publique et politique ?

Dieudonné n’est au final et malgré lui, que le bouc-émissaire de service dans cette « fabrique » d’unantisémistime qui n’a rien de réel dans la vie, sauf peut-être parfois (des fous il y en a partout) à l’échelle nano-sociologique dans l’imaginaire d’une poignée de personnes déjantés.

Revenons un peu en arrière pour mieux comprendre l’acharnement dont Dieudonné a fait depuis fin 2003
Dieudonné le flamboyant 25 novembre 2004
Qui veut la peau de Dieudonné ? 15 mai 2005

Que’ faut-il donc dire aux « Juifs » pour qu’ils arrêtent de hurler aux loups antisémites qui n’existent surtout que dans leurs imaginations ?
(au risque de passer pour un anti-sémite (?) mais j’assume) on en a rien à foutre que vous soyez « juif », c’est pas notre problème, ni celui de la république laïque. Rentrez chez vous, fréquentez vos synagogues si vous voulez – la république protège les cultes – , mais arrêtez de nous gonfler avec « les Juifs », ou avec vos egos ethniques hypertrophiés
La paranoïa ça se soigne …

* évaluation de sources étrangères, ce genre de statistiques étant interdit en France (fort heureusement)

Par LoveArt (—.—.250.152) 10 janvier 18:05

Merci pour article. J’aurais une autre réserve à apporter au texte en renvoi de Me Eolas.

Dommage qu’il n’ait pas autant de rigueur historique qu’il n’a de rigueur juridique.

Il fait passer le mensonge habituel qui consiste à faire croire qu’Herzl n’avait que des revendications nationales et qu’il étati pour un Etat laÏc. Ce mensoge sert à masquer le caractère profondément raciste de l’idéologie sioniste, de cette imposture racialiste qui a transformé une croyance religieuse en une race afin de contraindre tous les juifs de suivre les sionistes dans leur projet fou de conquête colonial.

Pour ce faire, les sionistes n’hésitèrent pas à nouer des accords avec les pires des régimes antisémites dont Hitelr de 1933 à 1944. Ces accords d’émigration avec ces régimes antisémites avaient pour but de contraindre par la peur d’obliger les croyants juifs à suivre les sionistes dans leur entreprise coloniale, sionistes qui se présentaient comme des sauveurs.

Je vous invite à lire Hannah Arendt, in Eichman à Jérusalem, du moins dans certains chapitre où elle dénonce cette collaboration nazisioniste, qui est le fondement de la création d’Israël et explique pourquoi le comportement barbare des sionistes envers les palestiniens et tous ceux qui les défendent.

    •  l’antisémitisme ciment des peuples toujours vivace en France islamo-chrétienne par la connectrice

Une fois de plus, Boulevard Voltaire , sous la plume de Philippe Randa, s’illustre dans la défense d’un antisémitisme franchouillard ancré dans notre culture catho qui, depuis des siècles martèle que le peuple juif est déicide et qu’aujourd’hui il continue avec le "massacre" de pauvres palestiniens "innocents." (ils n’ont pas d’armes, ils sont bienveillants vis à vis des juifs qu’ils n’ont jamais souhaité jeter à la mer, ils gamins ne lapident pas, ils ne commettent pas d’attentats contre les juifs, ils n’ont jamais commis d’attentats en France, ils ne reçoivent pas des milliards de la communauté européenne, ils ne cultivent pas la haine du juif, ils ne font pas de prosélytisme antisémite en collaboration avec les néonazis, etc.)
Monsieur Randa n’écoute pas les "brèves de comptoir" qui révèlent la détestation d’un grand nombre de Français pour les juifsqui sont aussi des Français et pas seulement de papiers comme certaines autres communautés.
L’antisémitisme est une réalité et l’antisionisme est son prophète.

Le Vatican, depuis le Concile du Vatican II, affiche périodiquement une volonté de pardon et d’apaisement vis à vis des juifs mais, d’un point de vue théologique, le judaïsme reste une épine acérée dans la doxa. J’entendais récemment sur radio Courtoisie un moine, Frère Basile Valuet  expliquer d’une manière ampoulée car embarassée les relations entre juifs et chrétiens. On comprend sa gêne, les chrétiens sont à l’origine, pour la plupart, des juifs convertis. Quelle horreur et en même temps quelle fascination pour ceux qui, malgré des démentis peu convaincants, ont tué le petit Jésus, fils de Dieu, chair de sa chair, offert aux humains pêcheurs pour expier leurs pêchés. Ces pêchés ont d’ailleurs varié et continuent de varier selon les époques et les modes mais le chrétien demeure un pêcheur qui doit faire contrition et s’amender aux yeux de son Seigneur.

Je ne peux m’empêcher de constater que le Christ est un piètre sauveur au regard des atrocités qui se perpétuent au fil des siècles. Je sais, les croyants me répondront qu’ils ne faut pas prendre les textes au premier degré, que tout est dans l’exégèse. Ce à quoi je réponds que l’exégèse est le fruit d’opinions subjectives, de vérités qui reposent sur des croyances et qu’elle fait fi des réalités parce que, dans les religions, la Vérité prime sur la réalité.

Par exemple, dans l’idéologie anti-avortement la vérité du "droit à la vie" prime sur la réalité du foetus qui ne peut survivre sans le désir d’enfant.

Le pape François a exprimé son souhait de contribuer au "progrès des relations entre juifs et catholiques", dans une lettre adressée au chef de la communauté hébraïque de Rome publiée jeudi. "J’espère vivement pouvoir contribuer au progrès que les relations entre juifs et catholiques ont connu à partir du concile Vatican II, dans un esprit de collaboration rénovée et au service d’un monde qui puisse être toujours plus en harmonie avec la volonté du Créateur", écrit-il dans cette lettre, publiée sur le site de la communauté hébraïque de Rome.
Le nouveau pape s’inscrit ainsi dans la droite ligne de son prédécesseur Benoît XVI. Lors de l’annonce de la démission de ce dernier le 11 février, le grand rabbin ashkénaze d’Israël, Yona Metzger, avait estimé qu’il avait amélioré les relations entre le christianisme et le judaïsme, contribuant à "une diminution des actes antisémites dans le monde". "Nous sommes reconnaissants envers le pape Benoît pour tout ce qu’il a fait pour renforcer les liens entre les religions et promouvoir la paix interconfessionnelle", avait-il ajouté. Dans un livre publié en 2011, le pape avait écrit que "l’aristocratie du temple" à Jérusalem et "les masses" – et non pas "le peuple juif dans son ensemble" – étaient responsables de la crucifixion du Christ. Le Congrès juif mondial avait déclaré de son côté que Benoît XVI avait "porté les relations entre catholiques et juifs à un niveau sans précédent".

  •  http://www.news.va/fr/news/le-dialogue-entre-catholique-et-juifs-a-lhonneur-a
(RV) Les relations entre catholiques et juifs à l’honneur jeudi 16 janvier à Rome. Dans un premier temps, lors de cette 18ème Journée pour l’approfondissement et le développement du dialogue entre catholiques et juifs, le Pape François reçoit en début d’après-midi à la maison Sainte-Marthe au Vatican un groupe de rabbins venus d’Argentine.

D’où provient ce besoin d’espionner et de dominer les autres ?

Le livre d’Israël Shahak, Histoire Juive, Religion Juive (1986) fournit la réponse. Depuis le IIème siècle jusqu’aux alentours du XVIIIème, les Juifs étaient sous la botte de leurs rabbins et de leurs dirigeants richissimes. Ils constituaient une « société en vase clos… une des sociétés les plus totalitaire de toute l’histoire de l’humanité. » (14-15)

Tel est le modèle sur lequel repose le Nouvel Ordre Mondial, à part qu’aujourd’hui tout le monde est en train d’être réduit en esclavage.

Dieudonné libère l’antisémitisme culturel de la France catho et musulmane

Grâce à Dieudonné (je dis bien "grâce à Dieudonné et non pas grâce aux juifs ou à Valls, il ne faut pas inverser la cause et les conséquences), les Français libèrent leurs profonds sentiments antisémites liés à l’histoire de notre pays "fille aînée de l’Eglise" dont la religion fondatrice, le catholicisme romain, a martelé pendant des siècles que les juifs étaient un peuple déicide qui avait tué le petit Jésus. Il s’agit là d’un antisémitisme culturel (une bonne tradition franchouillarde) qui resurgit chaque fois qu’il s’agit de trouver une cause à nos malheurs, quel qu’ils soient.

Lobby juif, complot juif, capitaux juifs, rapacité juive sont exprimés tout cru ou justifiés par l’antisionisme, la haine d’Israël et le grand complot américano-sioniste responsable du terrorisme, de la crise, du chômage, de l’homosexualité, des délocalisation, du mondialisme, de la pollution et de la corruption de toutes les classes dirigeantes du monde.

Le juif reste encore aujourd’hui le bouc émissaire préféré des Français comme de tous les peuples du monde.

Grace à Dieudonné, les antisémites passifs deviennent actifs et osent sans vergogne exprimer, pseudo-arguments à l’appui, leur haine du juif et de tout ce qui lui est associé, en particulier le sionisme et Israël.

De nombreux forums témoignent de la libération de la parole antijuive. J’ai pris pour exemple Agoravox qui se distingue dans cette haine depuis longtemps et bien avant l’affaire Dieudonne. J’ai sélectionné les commentaires les plus représentatifs qui ne sont qu’un échantillon de ce que l’on trouve sur Internet.

On note que les mêmes arguments reviennent sans cesse et on les retrouve sur d’autres sites comme Boulevard Voltaire (Michelle Tassel

Cette analyse est fort intéressante mais je pense que l’on oublie souvent que les défenseurs de Dieudonné avant d’être antisémites expriment leur révolte contre la toute puissance des lobbys-juif , gay , franc-maçon – qui régissent la vie politique économique et culturelle française au détriment du citoyen lambda, mais aussi de toutes les "valeurs " de la République : liberté – d’expression bafouée par le pouvoir -, égalité – de traitement entre Dieudonné et les Femen -, fraternité -qui n’existe qu’à l’intérieur du clan , ainsi Patrick Cohen peut traiter l’humoriste de " malade mental " en direct sur le petit écran sans que qui que ce soit y trouve à redire – . On nous passe en boucle la réflexion de Dieudonné " entre les juifs et les nazis qui a commencé ?" parodie des cours de récréation de mauvais goût , mais il ne faut pas oublier les leçons de l’histoire : la shoa est certainement le pire moment de l’histoire européenne ; cela devrait inciter les juifs à la prudence et leur pouvoir à la discrétion. Je pense que Valls obtiendra – comme Taubira – l’inverse de ce qu’il voulait obtenir : il va conforter les anti-systèmes dans leurs convictions comme la loi "Taubira " fait flamber l’homophobie .) Ce commentaire est typique des cathos qui pourtant ressassent sans cesse le martyre sacrificiel de Jésus-Christ à une cadence plus infernale que la Shoah du fait qu’ils sont beaucoup plus nombreux que les Juifs, qu’ils ont un Pape et les caves du Vatican ainsi que des images du Chist sanguinolant et de la croix dans les églises, dans les musées, à la croisée des chemin de campagne, dans les boutiques de tous les marchands du temple dans les lieux de pèlerinage et dans l’espace public. Ils osent comparer 70 ans d’évocation de la mémoire de la Shoah à 2000 ans d’évocation du martyre de Jésus et des chrétiens. C’est intellectuellement malhonnête.
Chaque communauté a ses martyrs et les évoquer leur est nécessaire pour se consolider mais hiérarchiser les souffrances est politique et par définition correspond à une stratégie de domination.

qui, contrairement à Agoravox permet aux rédacteurs d’exprimer des avis contradictoires.

La Connectrice

Par schuss (—.—.243.137) 10 janvier 09:42Cette sphère médiatico-politique est unie pour un grand dessein : l’avènement du sionisme comme doctrine planétaire. Dieudonné dénonce à sa manière cette réalité.

 Par sirocco (—.—.147.73) 10 janvier 10:44

 La censure que ce gouvernement au service des intérêts sionistes est en train d’instituer en France prend des proportions dantesques et même grotesques.

 Par Dany romantique (—.—.206.223) 10 janvier 09:35

Jeu, set et match : Emmanuel Valls

Je ne savais pas à quoi ressemblait le pétainisme.

Comme vous, j’en avais entendu parler. Bien sûr, ce n’est pas le même contexte.

Le pétainisme ça ne fait pas mal, non.

C’est juste un manque de grandeur…

 Lorsque qu’Etat se couche devant un occupant culturel -si puissant- que celui ci dicte le droit ( et la pensée ) que même les tribunaux sont bafoués, avec des « lois d’exception » comme le Conseil d’Etat

 Par Gabriel (—.—.167.98) 10 janvier 09:06

 Triste république, triste justice. Alors que des représentants de la nation protègent des juges  Papy Dassault en refusant de lever son immunité de parlementaire, l’état au service des lobbies juifs tape sans retenu sur un clown parce qu’il émet des vérités qui dérangent

 Par Morpheus (—.—.223.15) 10 janvier 13:50

 Jaja, que penses-tu du fait que le NPA ait partie liée avec la LDJ, notamment pour assurer son « service d’ordre » et ses affichage ?

Trouves-tu la LDJ fréquentable et leurs méthodes défendables ?

Morpheus, c’est une calomnie…. Le NPA a un SO mixte dont ma propre fille fait partie… Ce SO a fait face plusieurs fois à la LDJ notamment lors de la grève des retraites où ces sionistes sont venus distribuer des petits tracts : « le NPA nouveau Parti antisémite »…

Et ils se sont plaints que « Besancenot leur ait envoyé lâchement son SO »
http://mediadroite.over-blog.com/ar…

Cette diffamation vient des poubelles de l’extrême droite sachant que le NPA fait partie de la campagne de boycott d’Israël et de la campagne pour la libération de Georgres Ibrahim Abdallah et qu’il est reçu par toutes les organisations palestiniennes et que le FPLP est présent à tous ses congrès….

Pour les affichages saches mon cher que ce sont les militants qui se les tapent et moi-même à 64 ans je colle régulièrement avec les camarades de mon Comité !
Qu’est-ce qu’il peut se raconter comme conneries sur le NPA de la part de gens qui n’en connaissent rien ! La LDJ collant nos affiches 

« Trouves-tu la LDJ fréquentable et leurs méthodes défendables ? » Le NPA fait partie de toutes les actions pour faire interdire la LDJ… Et comme je suis au NPA et depuis des décennies pro-palestinien je suis à fond sur cette ligne… Et j’ai eu affaire à eux avec mes camarades plus d’une fois en plus de 45 ans de militantisme !
http://www.europalestine.com/spip.p…

Espérons Morphéus que tes calomnies qui ne peuvent avoir de fondementne se reproduiront plus… Que l’on ait au moins un débat honnête !

Par Zeb_66 (—.—.101.247) 10 janvier 11:41

« les fascistes de demain se feront appeler antifasciste » Winston Churchill

Isra Heil

Par Hijack (—.—.74.160) 10 janvier 12:53

 Ils sont contents, mais ne crions pas défaite déjà ! Dieudonné ne le fait pas, alors ne le faisons pas pour lui.

.Il avait été piégé … car après sa victoire judiciaire, il s’est amené à Nantes, tranquille … et ce n’est qu’après son arrivée que le Conseil d’état avait statué, empêchant ainsi Dieudo de toute initiative … organisation d’un spectacle hors salle etc … Aussi, empêchant son avocat qui l’avait défendu à Nantes, d’être présent au Conseil d’Etat. Coup d’enfoirés. 
.
Dieudo encaissé, mais va réagir … mais surtout, les français ont compris qui dirige la France.
Les sionistes eux, sans gêne, sont venus leur dire, voilà, c’est nous qui faisons la loi.

 ….

J’apprends, horrifié à vomir, que les 2 gosses ayant fait la Quenelle ont été exclus de leur lycée !
.
Pire … paraît que l’un d’eux a même … -j’espère que vous êtes assis- fait une photo près d’une saloperie d’Ananas, je dis bien ananas !!!

 Par frugeky (—.—.194.110) 10 janvier 13:47

 ce brave sampiero ne veut pas renier sa carte du PS, il l’a payée…oups…payé, juif…ça y est je vais me faire interdire de clavier par le conseil d’Etat

Par Hijack (—.—.74.160) 10 janvier 14:37

 J’ai entendu … hier, parmi la foule des spectateurs floués à Nantes, tous les adhérents du PS ont dit clairement, déchirer leur carte et vont tout faire pour encourager les autres à en faire autant, de ne plus jamais au grand jamais, voter pour quelqu’un du PS … et j’ajoute, que l’UMP ou PS, c’est le même sous-combat et qu’ils devraient s’appeler l’UMPSioniste, en quelque sorte, du BHLisme … 

 Par claude-michel (—.—.224.199) 10 janvier 12:57

 Dieudonné est un prétexte pour la politique pro-sioniste du gouvernement (voir avec qu’elle insistance Fabius voulait bombarder la Syrie ou faire capoter la conférence USA-Iran)…A crier au loup..Valls vient d’ouvrir la boite de Pandore anti-juif…faudra qu’il assume ses conneries un jour prochain.. !

 Par njama (—.—.137.207) 10 janvier 12:58

par un seul homme, Bernard Stirn, juge des référés - !!!

Le 9 janvier 2014,[ Bernard Stirn né le 27 août 1952 est un magistrat et haut fonctionnaire français.Arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus * ...  ] en tant que juge des référés du Conseil d’État, il annule une ordonnance du Tribunal Administratif de Nantes du même jour qui avait suspendu les effets d’un arrêté d’interdiction du spectacle de Dieudonné Le Mur, ce qui a eu pour effet de valider l’arrêté préfectoral d’interdiction de ce spectacle.

L’ancien magistrat Philippe Bilger s’est demandé publiquement sur les ondes de RMC « si on a choisi Bernard Stirn parce qu’on savait qu’il allait prendre la bonne décision sur le plan politique »

http://www.youtube.com/watch?v=JXxZ3PEx540

*  la précision n’est pas de moi c’est wikipédia qui le dit

 Par kalon (—.—.12.172) 10 janvier 12:58

Prochain projet de loi en préparation :

 Obligation d’acheter exclusivement les produits importés d’Israël avec obligation de conserver la preuve de l’achat !

La LDJ sera habilitée à procéder à des vérifications dans les lieux publiques et privés sans mandat !

Le contrôle se fera au faciès sauf à démontrer que c’est en vacance en Israël qu’on a obtenu le bronzage

Par soi même (—.—.55.146) 10 janvier 13:36

 L’humour est le droit que l’on s’accorde de rire de soi même.

Dieudonné ne fait pas de l’Humour, il fait des sarcasme plus où moins douteux, c’est un funambule du sarcasme, rire gras n’est pas un signe de d’humour, rire jaune oui !

Maintenant que cela soit une défaite de la démocratie, cela fait aucun doute, car il faut bien nommer, un chat est un chat.

Je pose la question à la communauté Juive de France, qu’elle est votre camps, La France où Israël ?

 Car j’ai bien le sentiment, que vous jouez pas franc jeux et j’attends que ceux qui se réclame du Dreyfusard démonce l’imposture d’un lobby politique qui est contraire à la déclaration de l’Homme de 1798 reprit par la 5e Républiques

Je le précipice ce n’est le fait d’être juif qui doit être combattue, c’est la 5 colonnes qui utilise le Judaïsme à des fins Politiques, je suis dans la même logique de penser vis à vis de l’Islam politique.

Vous êtes un hôte sur terre qui doit respecter les valeurs de la Nation que le destin vous a fait choisir, Une est indivisible est le soc de notre éthique patriotique.

Liberté, Égalité , Fraternité, et si vous n’est pas d’accord, et bien je vous retiens pas, vous êtes libre d’émigré vers votre patrie hypothétique.

Par Morpheus (—.—.146.21) 10 janvier 14:31

 soi même, il n’y a pas de « communauté juive de France » ! Il y a sans doute une communauté sioniste en France (mais pas seulement en France), qui, étant idéologique, est organisée et politiquement très active, mais pour le reste, il y a des français liés au judaïsme par leur filiation (je désigne ici les « juifs » non religieux) et des français de religion juive, ancrés dans leurs traditions millénaire.

Si vous voulez lutter contre tous les racismes, vous devez absolument vous défier des communautarismes, car ils sont l’expression même du racisme et de la discrimination. Or, c’est très exactement ce que les organisation sionistes veulent – en France à travers le mal nommé CRIF (qui n’est PAS représentatif des "juifs de France) et ses bras armés que sont la LICRA (qui ne compte ni noirs, ni arabes, que des blancs… et qui s’appelait avant LICA), l’UEJF et les terroristes de la LDJ.

COMMUNAUTARISME = RACISME

Cordialement,
Morpheus

 

Par Arnaud69 (—.—.89.41) 10 janvier 14:40

 @ Morphéus

Il y a plusieurs communautés juives mais les sionistes ne peuvent en aucun cas se revendiquer Juifs, puisque le sionisme Israélien est un blasphème selon le Talmud ! VIDÉO

Deux communautés sionistes distinctes toutes deux unies pour détruire l’Europe de l’intérieur par des méthodes connues  :

Comme c’est revendiqué clairement imposé par Barbara Lerner Spectre dans cette vidéo .

Les pro-sionistes de droite s’en défendront et diront qu’ils sont pour les Goys un rempart contre l’immigration, Sarkozy invalide leur argument puisqu’il a autant régularisé que Hollande tout en intégrant Mayotte comme département Français. 

La gauche sioniste s’en vantera, arguant de « l’international au genre humain »
 en pleine crise économique où la Turquie a un taux de croissance trois fois plus grand et un taux de chômage trois foins moindre que la France. La France dont le taux de chômage des jeunes a dépassé celui du Maghreb depuis début 2013.


A part leur baratin d’activistes, face à la réalité des faits, les sionistes de droite comme de gauche n’ont aucun argument qui tienne la route.
 

A part chialer et accuser tout le monde d’antisémitisme ou de racisme pour faire taire leurs détracteurs, ils sont à poil !

  Par kalon (—.—.12.172) 10 janvier 13:46

Une chose me semble certaine, les Palestiniens ne sont plus les seuls à subir la politique répressive d’Israël, ils viennent d’être rejoint par 65.000.000 de Français !

Et cà, c’est pas rien 

 Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:47

La haine de l’autre (quel qu’il soit, par ailleurs), le mensonge ( normal, c’est autorisé par le talmud), l’amour pathologique de l’argent ( les deniers de Juda ! ), la provocation ( faut bien montrer qu’on est là) et quoi d’autre ?

Le sionisme devient une arme de destruction massive  

Par NICOPOL (—.—.168.243) 10 janvier 17:12

 A Morpheus,

Oui, c’est exactement cela.

Le CRIF DIT que la quenelle est un salut nazi, et la quenelle DEVIENT un salut 

 Par Morpheus (—.—.146.21) 10 janvier 14:21

 @ soi même

C’est exactement ça qu’il espère. Le sioniste est pervers, il cherche les coups pour ensuite justifier son agression. C’est classique, c’est le syndrome de la petite sœur

Par tf1Groupie (—.—.129.118) 10 janvier 14:51

Est-ce que tu as d’autres choses à interdire chez nous Massada ?

Est-ce que tous les Israeliens sont aussi fouteurs de merde que toi ?

 Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:51

Dailymotion & youtube n’appartiennent pas encore à la finance sioniste ?

Ben là, cela doit étre une distraction alors !

Par boris (—.—.57.67) 10 janvier 16:57

 Ella va être de nouveau détruite c’est évident, quand on voit ces clampins de sionistes, il ne peut en être autrement ;

Par frugeky (—.—.194.110) 10 janvier 17:40

 @massada
je n’aimais pas Soral, tout le monde le disait d’extrême droite et je suis moi aussi issu de cet anti racisme benêt dans lequel nous avons baigné dans les années 80.
A force de dégueuler sur Dieudonné et trouvant Soral qui le défendait, j’ai été l’écouter. Malgré un côté un peu agaçant je commence à apprécier ses propos.
Je passe donc selon certains critères à l’extrême droite.
On sait que le but de l’entité sioniste et de faire venir des juifs du reste du monde en Palestine occupée pour contrer le déclin démographique des juifs et les départs des déçus, de plus en plus nombreux, de ce pays. La communauté juive de France est une des plus nombreuse. 
L’entité sioniste monte donc des complots et des cabales pour faire fuir les juifs de France vers la Palestine occupée.

J’ajoute que je n’utiliserai plus jamais le nom qu’ont donné les sionistes à ce pays qu’est la Palestine. Tant que ce pays ne sera pas rentré dans la légalité je l’appellerai donc la Palestine occupée.

Par lala (—.—.28.217) 10 janvier 14:02

Un seul juge ?

Le juge unique s’appelle Bernard Stirn. Selon sa fiche wikipedia, il est l’arrière-petit-neveu d’Alfred Dreyfus !!! 

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 14:05

Et cela ne date pas de hier, en effet le jour ou la France a perdu son indépendance date du jour ou Pompidou ( un sioniste parmi d’autres) a décrété que l’état français ne pouvait plus avoir recours aux prêts de la banque de France a taux 0 % mais devait passer par le marché bancaire.

Avant Pompidou, la France n’avait pas de dettes publique, voyez ce qu’il en est aujourd’hui

PS/ Pompidou travaillait pour les Rothchill’s Brothers avant de devenir 1er ministre !

Par Electric (—.—.119.193) 10 janvier 14:16

 Scène vue sur le plateau d’Anal+ Le 08/01 : Dieudonné descendu par tout le plateau, exécution en règle pour des propos jugés antisémites. Dont acte. Vient ensuite un sujet sur Serge Dassault et le refus par la Commission du Sénat de lever son immunité parlementaire alors que les chefs d’inculpations sont gravissimes.

L’effet de cisaillement est redoutable dans le traitement d’un Dieudonné qui ne fait qu’au pire de l’humour de fort mauvais goût et S Dassault protégé par « l’UMPS » accusé de complicité dans une tentative d’assassinat et trucage électoraux, clientélisme et j’en passe.

Le 2 poids 2 mesures est flagrant, l’effet dévastateur.

Encore une fois, les juifs de France sont pris en otage par le mouvement sioniste, créateur d’antisémitisme comme à la grande époque.

Les trucs en « isme » (capitalisme, communisme, nazisme, antiracisme, sionisme, pacifisme) sont la création de la même mafia sabbatéenne et païenne depuis 150 ans qui se contrefout totalement de ceux qui ne sont pas dans le cercle des initiés, à savoir 99% de l’humanité, tant qu’ils maîtrisent les banques centrales privées dont la BIS à Bâle est le centre nerveux (d’où l’exercice militaire suisse à la frontière Bâle/France dernièrement, on sait jamais).

On ne peut qu’appeler les hommes et les femmes de bien (les gens normaux à la différence des détraqués psychopathes qui nous dirigent dans les abattoirs) de quelques origines, religions à faire font ensemble et de ne pas encore une fois se retrouver à grossir les rangs des pour et des contre de débats artificiellement clivant.

Plus que ses pseudos débordements, c’est bien la présence dans le théâtre de Dieudonné du fils du juge Pierre Roche qui dénonce les réseaux pédocriminels satanistes qui va lui coûter très cher.

Il a touché le plafond de verre, et c’est bien le spectacle « le Mur » où il évoque largement sur scène ces réseaux qui est l’objet de l’interdiction du Conseil d’Etat, pas autre chose.

Exemple de ces réseaux dans le Var :

http://dondevamos.canalblog.com/

S’il persiste, Mr Dieudonné M’Bala M’Bala finira comme Coluche, dont Attali avait fait l’éloge (« Salut ma poule »), le comble ! Coluche enterré par ses assassins ?

J’ai aussi noté que Dieudonné commence son dernier spectacle par : Bonjour, Bonsoir, comme Coluche.

Le député belge Laurent Louis qui mène ce combat contre les réseaux satanistes pédocriminels l’a très bien compris. Et pour les mêmes raisons que Dieudonné, il finira en short ou coulé dans du béton.

Dans moins de 10 ans, les enfants en bas âge subiront des cours de masturbation et d’attouchements réciproques dans les écoles élémentaires.

J’en fait le pari.

L’élite va faire sauter tous les « tabous » pour elle même échapper aux poursuites, tout comme la Loi pénale Taubira permettra à tous les politiques d’échapper à la prison dans « les affaires ».

Si Dieudonné finit sur son scooter sous un camion, on en reparlera !

Par Serpico (—.—.98.206) 10 janvier 15:13

 Israel est un Etat raciste, colonisateur, pourri et fouteur de merde sur toute la planète. Il se fait sucer par tous les goys rongés par une culpabilité surjouée et il empoisonne la planète.

Israle finira par disparaître. Tu peux toujours te masturber avec tes « principes » bidon.

Par kalon (—.—.81.136) 10 janvier 16:57

Et il n’y a pas qu’internet, il y a encore les affiches collées sur les pissotiéres qu’il faudra interdire.

Plutôt qu’interdire, ne serait’il pas plus constructif de demander à la Knesset ce qui est, encore, autorisé 

Par Arnaud69 (—.—.89.41) 10 janvier 15:56

 Fondation pour la mémoire de la Shoah en chiffres :

2003 : 14 073383 €
2004 : 15 909 558 €
2003-2005 : 51 825 885 €
2006 : 22 520 825 €
2007 : 16 673 191 €
2008 : 21 556 452 €
2009 : 16 374 869 €
2010 : 20 729 991 €
2011 : 15 408 543 €
2012 : 18 810 044 €

Source http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?rubrique37&debut_articles=5#pagination_articles

 Par njama (—.—.137.207) 10 janvier 16:01

l’anti-sémitisme (de nos jours) n’est qu’un épiphénomène événementiel fabriqué de toutes pièces par des lobbies politiques et par les médias, sans connexion avec la réalité.
Comment, avec seulement environ 0,7 ou 0,8 % * de la population française – nous nous tapons à peu près autant d’arméniens, de basques, de picards, et d’autres tuyaux-de-poêle … dans ce paysage français métissé par les siècles -, les « Sémites » (puisque les Juifs veulent se désigner ainsi) pourraient avoir une influence « culturelle » notoire dérangeante ou pire caustique sur la société française (au plan « cultuel » n’en parlons même pas) au point que cela friserait fortement le poil des « vrais gaulois souchiens » assez culturellement hostiles à l’emprise des « communautarismes » dans la vie publique et politique ?

Dieudonné n’est au final et malgré lui, que le bouc-émissaire de service dans cette « fabrique » d’unantisémistime qui n’a rien de réel dans la vie, sauf peut-être parfois (des fous il y en a partout) à l’échelle nano-sociologique dans l’imaginaire d’une poignée de personnes déjantés.

Revenons un peu en arrière pour mieux comprendre l’acharnement dont Dieudonné a fait depuis fin 2003
Dieudonné le flamboyant 25 novembre 2004
Qui veut la peau de Dieudonné ? 15 mai 2005

Que’ faut-il donc dire aux « Juifs » pour qu’ils arrêtent de hurler aux loups antisémites qui n’existent surtout que dans leurs imaginations ?
(au risque de passer pour un anti-sémite (?) mais j’assume) on en a rien à foutre que vous soyez « juif », c’est pas notre problème, ni celui de la république laïque. Rentrez chez vous, fréquentez vos synagogues si vous voulez – la république protège les cultes – , mais arrêtez de nous gonfler avec « les Juifs », ou avec vos egos ethniques hypertrophiés 
La paranoïa ça se soigne …

* évaluation de sources étrangères, ce genre de statistiques étant interdit en France (fort heureusement)

Par LoveArt (—.—.250.152) 10 janvier 18:05

Merci pour article. J’aurais une autre réserve à apporter au texte en renvoi de Me Eolas.

Dommage qu’il n’ait pas autant de rigueur historique qu’il n’a de rigueur juridique.

Il fait passer le mensonge habituel qui consiste à faire croire qu’Herzl n’avait que des revendications nationales et qu’il étati pour un Etat laÏc. Ce mensoge sert à masquer le caractère profondément raciste de l’idéologie sioniste, de cette imposture racialiste qui a transformé une croyance religieuse en une race afin de contraindre tous les juifs de suivre les sionistes dans leur projet fou de conquête colonial.

Pour ce faire, les sionistes n’hésitèrent pas à nouer des accords avec les pires des régimes antisémites dont Hitelr de 1933 à 1944. Ces accords d’émigration avec ces régimes antisémites avaient pour but de contraindre par la peur d’obliger les croyants juifs à suivre les sionistes dans leur entreprise coloniale, sionistes qui se présentaient comme des sauveurs.

Je vous invite à lire Hannah Arendt, in Eichman à Jérusalem, du moins dans certains chapitre où elle dénonce cette collaboration nazisioniste, qui est le fondement de la création d’Israël et explique pourquoi le comportement barbare des sionistes envers les palestiniens et tous ceux qui les défendent.

  •  Lire aussi

http://blogs.mediapart.fr/blog/porfirio/100114/affaire-dieudonne-ne-peut-pas-critiquer-le-loby-juif

extrait : …Dans cette vision, il n’y a pas de lobbies féministes, musulmans, islamistes ou favorables à la défense des gens originaires d’Afrique, mais des individus. Et le lobby juif, lui, est à la fois celui des juifs, d’Israël et du sionisme. Quand ce n’est pas aussi celui de la finance ou l’expression des capitalistes coalisés. C’est en cela que cette façon de voir les choses n’est ni plus ni moins que la fascination collective devant les habits neufs d’un antisémitisme qui s’est donné à grands frais les allures d’un honnête citoyen. Feignant d’observer candidement la vie publique et refusant d’abdiquer son bon sens, il ne peut admettre qu’on ne puisse critiquer le lobby juif alors que, dans la patrie de Voltaire la parole est libre et l’esprit encore plus.

…À la lumière des éléments qui précèdent, j’invite donc les esprits sincèrement désireux de critiquer l’influence du lobby juif à se demander de toute urgence s’ils ne devraient pas plutôt commencer à s’interroger sur l’existence de divers lobbies, juifs, israéliens, financiers ou institutionnels, dont les intérêts devraient être distingués soigneusement entre eux et comparés aux divers pouvoirs d’autres lobbies qui agiraient en sens inverse des leurs.

Un tout petit exemple: la constellation des amis de la Syrie comptant parmi les siens certains proches du front national qui ont reçu des chèques assez substantiels pour s’occuper de la communication du régime d’Assad et qui ont créé un site (info-syrie) régulièrement repris dans ses analyses par un journaliste belge réputé indépendant du nom de Michel Collon. Ne pourrait-on, à leur sujet parler d’action de lobbying? Serait-ce un tribut si abject à payer à la puissance du supposé lobby juif que de constater ce fait, et remarquer par la même occasion que le lobbying exercé par cette mouvance n’est quasiment jamais identifié comme tel? Et si France Palestine Solidarité a fait savoir par la voix de son bureau national qu’elle se désolidarisait totalement des propos de Dieudonné en ce qu’ils desservent la cause palestinienne, que si Nabil Ennasri, responsable du Collectif des musulmans de France lui reproche sa quenelle d’or à Bachar el Assad, il n’en va pas de même en ce qui concerne l’UOIF, qui n’est, bien entendu, pas un lobby.

Voilà qui fissure quelque peu l’image d’un humoriste censé incarner le droit de critiquer le lobby juif avec le soutien des ses supposées victimes, et bailloné pour avoir osé le faire. Un monsieur dont Le Canard de ce jour (et pas seulement JSS News), nous apprend que son épouse a versé  415 000 euros sur le compte d’une société camerounaise dont l’activité principale serait l’importation de produits lubrifiants en provenance du Qatar. Tiens, tiens, ce fameux Qatar ne pourrait-il pas être considéré comme une sorte de sponsor de certains mouvements islamistes, voire même une sorte de lobby dont les investissement en France, rappelons-le ont étés défiscalisés par Sarkozy? On se demande vraiment que fait le lobby juif. On se souvient aussi que son film, l’antisémite, avait été financé par l’Iran qui n’a, c’est bien connu, rien d’un lobby et qui n’en finance aucun, même pas le Hezbollah qui se bat contre l’opposition syrienne. On pourrait presque, paraphrasant la prière, dire il n’y a de lobby que juif et Dieudonné est mon prophète.


On ne peut donc qu’en conclure que, non, décidément, on ne peut critiquer LE lobby juif. L’avantage, c’est qu’au moins, après un minimum d’interrogation, on sait maintenant pourquoi.

Extrait : …Quelle est votre vision globale de « l’affaire Dieudonné » ?

La quenelle me reste sur l’estomac. Je continue à penser qu’on en a fait trop sur cette histoire de quenelle et qu’on l’a fait gonfler. De la même manière, on en avait trop fait sur l’affaire Taubira. Je suis d’autant plus à l’aise pour le dire que c’est moi qui, le premier, ai fait condamner Dieudonné. Je ne suis donc pas soupçonnable d’avoir la moindre indulgence pour ce triste sire. L’arbre Dieudonné cache la forêt entière que l’on ne veut pas voir, à savoir que Dieudonné est le fils monstrueux de parents extrêmement convenables, considérés comme des gens tout à fait respectables : je pense à Stéphane Hessel, enterré quasiment dans le cadre d’une canonisation laïque, mais qui en avait fait autant, dans le domaine de la nazification d’Israël, que monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala. Je pense également à Daniel Mermet, et je trouve assez ironique que Radio France porte plainte s’agissant de Patrick Cohen et laisse sévir monsieur Mermet qui a en permanence laissé ses invités ou ses auditeurs nazifier Israël, Sarkozy ou Claude Lanzmann. De ce point de vue, Dieudonné pourrait tout à fait considérer qu’il est traité de façon discriminatoire. À tout prendre, je préfère les pitreries largement déconsidérées de Dieudonné plutôt qu’un discours sur Israël dûment nazifié par la radio de service public. Voilà ce qui me reste sur l’estomac. De la même manière, Edwy Plenel, sur France Culture, en utilisant un faux grotesque dont il a fallu qu’il s’excuse, avait comparé Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid. Si on refuse de faire le procès de l’antisionisme radical des dix dernières années en France, on continuera évidemment à voir prospérer l’antisionisme antisémite de Dieudonné. Il faut choisir…

Dieudonné doit 887135 € au Trésor public et a envoyé en douce 230 000 euros au Cameroun en 2013

Publié le

Le journal Le Monde, relayé par Le Parisien de ce jour nous apprend, chiffres à l’appui que Dieudonné est un escroc qui fraude le fisc, blanchit son argent et fait évader les capitaux que lui rapportent les benêts qui pensent que la "quenelle’ nique le système. En réalité Dieudonné nique son public en se faisant du beurre sur son dos en flattant ses plus bas instincts.

Si je faisais partie des milliers de fans qui ont réservé et acheté des places du personnage en croyant participer à une manifestation contre le système, je serais furieuse de savoir que mes sous ne sont pas déclarés et vont par centaines de milliers grossir les poches d’un escroc qui oeuvre contre le bien commun.

Les Français sont "naturellement" anarchistes et adorent trouver des combines pour tromper le fisc. Chacun, chacune a son système D pour gagner quelques sous en douce. Mais là, il s’agit de centaines de milliers d’euros qui ne rempliront jamais les poches des innocents qui pensent que la "quenelle" est un acte révolutionnaire totalement indépendant de ce système qu’ils exècrent.

Au contraire, la "quenelle" est une combine inventée par Dieudonné pour vivre sur le dos du peuple et de la France. C’est ignoble, sordide et on doit espérer que l’enquête préliminaire engagée par le procureur de Chartres pour  blanchiment », « organisation d’insolvabilité » et « fraude fiscale ». sera menée avec diligence et u’elle aboutira à une condamnation sévère qui remettra le provocateur à sa place d’escroc.

Hitler avait élaboré scientifiquement le moyen d’exploiter les juifs jusqu’à leur graisse, Dieudonné a élaboré une méthode scientifique fondée sur l’antisémitisme rampant pour désigner le juifs comme bouc émissaire afin de détourner le peuple de France de ses escroqueries financières.

Fans de Dieudonné, vous voulez être complices des escroqueries financières et intellectuelles* de Dieudonné ? Continuez à brandir votre "quenelle".

*escroquerie intellectuelle : Dieudonné prétend que ce sont les juifs qui ont instauré la traite négrière alors que ce sont les arabo-musulmans grâce à la complicité des rois nègres qui pratiquaient l’esclavage et leur vendaient leurs propres esclaves.

« Comparé à la traite des Noirs organisée par les Européens, le trafic d’esclaves du monde musulman a démarré plus tôt, a duré plus longtemps et, ce qui est plus important, a touché un plus grand nombre d’esclaves », écrit en résumé l’économiste Paul Bairoch33Tidiane N’Diaye soutient qu’il ne reste plus guère de trace des esclaves noirs en terre d’islam en raison de la généralisation de la castration[réf. insuffisante], des mauvais traitements et d’une très forte mortalité, alors que leurs descendants sont au nombre d’environ 70 millions sur le continent américain.31http://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_dans_le_monde_arabo-musulman

En pleine polémique sur l’interdiction des spectacles de Dieudonné, la justice continue son travail d’enquête. Et la récolte est apparemment fructueuse. Selon le quotidien « le Monde », les enquêteurs d’Orléans ont trouvé que le comédien, qui doit par ailleurs 887135 € au Trésor public, a expédié plus de 400000 € au Cameroun depuis 2009, dont 230000 pour la seule année 2013. 

Tracfin, le service de renseignements de Bercy à l’origine de l’enquête, avait découvert des mouvements financiers suspects autour des comptes des proches de Dieudonné M’Bala M’Bala, et avait saisi le parquet de Chartres en janvier 2013 — les entreprises gérées par sa femme sont domiciliées à Saint-Lubin-de-la-Haye, en Eure-et-Loir. Le procureur de Chartres a confié en février 2013 une enquêtepréliminaire au groupe d’intervention régional (GIR) et à la police judiciaire d’Orléans pour « blanchiment », « organisation d’insolvabilité » et « fraude fiscale ».

Les enquêteurs ont mis au jour plusieurs éléments désormais connus : la maison du comédien a été rachetée pour 501000 € par les Productions de la Plume, dont son épouse depuis juillet 2012, Noémie Montagne, 37 ans, est gérante. Elle possède quatre comptes bancaires. Une partie des comptes de ses proches aurait servi à transférer de l’argent au Cameroun.http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-dieudonne-l-humoriste-soupconne-de-blanchiment-vers-le-cameroun-08-01-2014-3473069.php

Paris XIXème. Les squatters font la loi, le maire approuve, le petit propriétaire désespère

Le XIXème arrondissement de Paris est une concession étrangère administrée par le maire socialiste qui protège son adjoint Yacine Chaouat, repris de justice, immigré et homosexuel, les critères privilégiés par le parti socialiste pour asseoir ses positions électorales. Si on ajoute que Monsieur Chaouat est d’origine tunisienne, la Tunisie étant sous protectorat Delanoë, il a gagné le jackpot.
De nombreux médias l’ont écrit, François Hollande a été élu grâce aux votes musulmans et islamophiles. Le site SaphirNews appelle les musulmans à se mobiliser pour les élections municipales de mars 2014.
Le XIXème arrondissement se caractérise par sa population immigrée-légale et illégale- supérieure à la moyenne parisienne et le nombre de ses cités qui représentent près de 60% de tous les logements sociaux de la capitale, tous organismes confondus. Ces ensembles de logement sociaux se caractérisent par des zones de non droit contrôlées par des dealers, des receleurs qui sont dans leur grande majorité illettrés et dénués de qualification professionnelle pour avoir privilégié l’apprentissage par cœur du coran aux enseignements de l’Education nationale.
La police est craintive, elle craint pour sa propre sécurité. Elle n’intervient dans les cités que rarement et avec le renfort de forces spéciales. Elle ne veut pas d’histoires parce qu’elle connaît parfaitement les risques qu’elle encourt à contrer non seulement les caïds mais la réaction de l’oumma Islamiya. En cas d’interpellation ou de simple contrôle d’identité d’un immigré, des dizaines de musulmans sortis de nulle part les encerclent pour prendre d’office (sans savoir de quoi il retourne) le parti de l’interpellé contre la police. Les risques d’émeutes sont permanents parce que les musulmans refusent toute autorité autre que celle d’Allah, autrement dit d’eux-mêmes. Ne nous crient-ils pas régulièrement que "les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République" ou "la loi c’est quoi"?
Pas étonnant dans ce contexte que le pauvre Monsieur Simon, propriétaire d’un appartement dans le XIXème n’ait pu obtenir justice contre les squatteurs immigrés (voir la vidéo du Reportage de M6 sur http://proprietaire-squatte.com) qui occupent sans vergogne son appartement et ont eu de surcroît l’impudence de porter plainte contre le propriétaire ! Une totale inversion des valeurs qui témoigne de l’islamisation des mentalités. Le musulman est maître en takkiya, l’art de renverser par le mensonge toutes les situations,  à son seul profit.

 "[Le verset 3.28] appelle le musulman à faire preuve de duplicité à l’égard du non-musulman s’il est dans une situation où il doit se protéger : «Sachez sourire à ces personnes (les non-musulmans) alors que votre cœur les maudit»."  (Ibn Kathir)
- "Si l’objectif à atteindre est permis, le mensonge est de ce fait permis, et si cet objectif est obligatoire, le mensonge devient alors obligatoire". (an-Nawawi, Riyad es-Salihine, littéralement: "Jardin de la Vertu" (sic!!!), repris pas Hamid Ghazali).http://riposte.sefarade.over-blog.com/article-taquiya-takkiya-111158000.html

Quand on cite le coran ou des hadiths, on nous dit qu’on n’a rien compris, quand on cherche à rétablir la réalité, on est forcément "islamophobe". Je vous invite à lire la page 32 de l’Observatoire de l’islamophobie sur le site de l’Organisation de la conférence islamique 

Imaginez un peu, si la police avait expulsé les squatters, le quartier aurait été mis à feu et à sang. Nous étions partis pour l’une de ces émeutes que les insurgés musulmans provoquent à chaque intervention policière. On comprend que le Préfet et le maire ne soient pas intervenus, il s’agissait d’un risque élevé pour la sécurité publique.
Monsieur Simon aurait été responsable d’un trouble à l’ordre public.
Ajoutons à ces considérations que, dans ce quartier, l’antisémitisme est beaucoup plus vivace que l’islamophobie. Normal, les juifs ne sont pas en état d’insurrection et ne mettent pas les quartiers à feu et à sang. La police et les ministres ne les craignent pas.
Mes hommages à la lâcheté du Préfet, du maire, du Ministre de l’intérieur et de notre Ministre de l’injustice.
La Connectrice
——————————————————————————————-

Le dossier de Monsieur Simon

Bonjour,
J’ai 43 ans, je suis chef d’entreprise, père de famille avec 4 enfants à charge.
J’ai acheté avec mon épouse un petit appartement (Paris 19ème) pour loger mes parents très agés (mon père a 84 ans et sortira dans quelques semaines de sa 5ème opération)
Cet appartement a été fracturé et occupé illégalement.
La Police a refusé d’expulser ces occupants, malgré le témoignade des voisins (contre les occupants qui brandissaient un faux contrat de location et se disaient victimes), et malgré que cela faisait moins de 48h d’occupation illégale.
Ayant démonté porte et fenêtres dans une opération non violente (filmée) avec des amis, j’ai immédiatement été mis en garde à vue, pour cambriolage, vol, violences…
Une garde à vue ignoble et injuste, immorale : la Police agit contre un honnête citoyen délaissé par les pouvoirs publics.
Le Procureur a finalement classé mon affaire, mais refuse d’enquêter sur mes occupants illégaux (j’ai plusieurs témoignages qui démontrent leur implication criminelle), ni sur le quartier, progressivement grignoté par des squatteurs apparemment mafieux.
Aidez-nous ! Signez cette pétition, "likez" notre site, partagez le site…
Merci.
Un père de famille à l’appartement squatté, mis en garde à vue.

Un cas en détail :
l’appartement de Mr Simon, Paris (19è) http://proprietaire-squatte.com/etude-de-cas/#.Up2VQ8TuLZE

Des gens ont fait effraction dans l’appartement que M. Simon avait acheté récemment :
ils ont changé la serrure et meublé son appartement.

La loi donne le droit au propriétaire et à la Police
d’expulser des squatteurs en cas de présence maxi de 48h…

La Police a donné à ces occupants illégaux le statut de victimes (ayant un faux bail de location),
sans enquête, malgré leurs affirmations contradictoires, des témoignages de voisins
en leur défaveur et des débuts de preuves d’agissements criminels organisés.

 Une double injustice :

La Police a refusé de faire son travail pour assister Mr Simon et protéger ses droits.

Trois jours plus tard, se sentant abandonné par la Police,
M. Simon a démonté porte et fenêtres de manière non violente :
il s’est immédiatement
 retrouvé en garde à vue, pour vol, violences, cambriolage…

22/08/2013  Mr Simon achète un appartement, à Paris (19ème), pour loger ses parents :
son père sort de sa 4ème opération, très diminué, à 84 ans.

Jeudi 19/09  Un homme recherche auprès des voisins le nom des occupants ou du nouveau propriétaire de l’appartement – cet homme sera revu le samedi 28/09 et serait lié à la famille des squatteurs.

Lundi 24/09 vers 20h  Un couple, aidé de plusieurs personnes, fait effraction,
change la serrure et meuble l’appartement de Mr Simon, en quelques heures.

Porte fracturée2Mercredi 25/09 vers 17h  Mr Simon entre avec un serrurier dans son appartement occupé illégalement. Les occupants exhibent un faux contrat de location et multiplient les affirmations contradictoires.
Les voisins témoignent de leur effraction depuis moins de 48h.

Deux policiers, puis l’OPJ du commissariat du 18ème, refusent à Mr Simon de pouvoir porter plainte, ni d’expulser les occupants – occupants que la police considère comme victimes, et raccompagne en voiture jusqu’au logement squatté, sans enquête, sans travail réel. …malgré la loi qui autorise un propriétaire squatté depuis moins de 48h à être aidé par la Police, immédiatement.

Jeudi 26/09 Les occupants portent plainte contre Mr Simon (pour effraction !), et font une demande de relogement à la mairie. La « soeur » de la femme occupante menace Mr Simon, se faisant passer pour la «Commissaire du 19è».

Vendredi 27/09  Mr Simon dépose plainte contre X (effraction, dégradation…)

Samedi 28/09 11h  Mr Simon et une vingtaine d’amis organisent une opération non violente : proposition aux occupants de leur payer 10 nuits d’hôtel (ce qu’ils refusent), démontage de la porte et des fenêtres, début des travaux, mais sans les expulser, ni toucher à leurs affaires/leurs meubles, et en filmant la scène comme preuve d’acte moral et non violent.

Samedi 28/09 15h30  Mise en garde à vue de Mr Simon,
sur plainte des occupants pour cambriolage, vol, destruction, violences…

Dimanche 29/09 15h30  Libération de Mr Simon, au vu du film tourné (montrant la non violence), des témoignages des voisins solidaires et en colère contre les squatteurs, et après une enquête qui disqualifie leurs témoignages. L’Officier de Police Judiciaire (PJ) promet à Mr Simon d’expulser ces occupants illégaux.

Mardi 8/10  L’officier de PJ revient sur sa parole, et ne peut plus les expulser.

Vendredi 18/10  Le procureur classe l’affaire, aussi bien à l’encontre du propriétaire qu’à l’encontre des occupants illégaux : rien ne sera retenu ou fait contre eux : faux, usage de faux, effraction, dégradation, faux témoignage… rien.

Lundi 21/10  Encerclement de Mr Simon par 5 personnes, dont les occupants : menaces de mort.

Mercredi 23/10, soir  Les occupants sillonnent le quartier en demandant aux passants s’ils connaissent un Mr Simon, pour le localiser…

Arrogance, impunité, menaces, escroquerie, bande organisée, faux, usage de faux, effraction, dégradation de bien… …CES OCCUPANTS SONT-ILS DES « VICTIMES » ?

occupant

La Non Morale de l’Affaire de Mr Simon 

Quadruple injustice pour Mr Simon :
- squat de son appartement par des occupants illégaux se faisant passer pour des victimes
- la police n’aide pas M Simon, ne reconnait pas ses droits, ne travaille pas à l’aider (loi des moins de 48h)
- la police donne le statut de victimes aux occupants illégaux, sans enquête
- la police met Mr Simon en garde à vue (et ainsi travaille pour les occupants illégaux)
- la justice classe l’affaire et donc aussi l’enquête pénale à l’encontre des squatteurs

Les occupants illégaux n’habitent pas l’appartement squatté, ils y passeraient une heure par jour, pour «sécuriser » l’appartement confisqué, et pouvoir prétendre qu’ils y sont en permanence, dans l’attente d’un logement social.
Ils affirment dans leur posture de victimes qu’ils ne peuvent pas en partir, alors qu’ils n’y logent pas. 

Situation des occupants illégaux : impunité dangereuse et couteuse, scandaleuse :
- si rien ne bouge, ils finiront par obtenir un logement social, aux frais des citoyens, puisque les pouvoirs publics ne travaillent pas.
- leurs amis et leur famille pourraient ensuite faire de même pour obtenir un logement ?

Appart fenetres

Un cas personnel, plus général et mafieux : 

- l’immeuble de Mr Simon a également un local squatté depuis 10 ans, par une personne qui l’avait acheté en viager sans le payer, et qui le sous-louerait en touchant les APL

-  cette personne ferait de même dans le quartier : des squats dont il toucherait les APL

- un appartement (quelques numéros plus bas) serait squatté par la famille des squatteurs du RDC de l’immeuble de Mr Simon

- les squatteurs de Mr Simon occuperaient en réalité un autre appartement squatté (2 numéros plus haut)

l’immeuble « 2 numéros plus haut » aurait 15 de ses 25 appartements squattés, dont une personne qui squatte une des caves de l’immeuble de Mr Simon

- certaines de ces personnes seraient connues (des copropriétaires) pour s’entraider, travailler ensemble, et donc probablement monter des coups ensemble : probablement un circuit d’argent non déclaré, pour squatter, pour sous louer des squats, travail non déclaré, perception d’APL et d’allocations sociales,… organisation clandestine de nombreuses personnes liées par diifférents trafics potentiels…????

- la maison des Parents de l’Hopital Robert Debré (19è, très proche), est également squattée depuis peu de temps. Elle est censée accueillir des familles d’enfants hospitalisés… L’hôpital a porté plainte, sans effet apparent.

- et nous n’en sommes qu’aux débuts de cette gangrène si les pouvoirs publics laissent faire ces escrocs soit disant victimes : la police ne fait rien, la Justice n’ordonne pas d’enquête, les élus relogent et ne se battent pas pour les concitoyens qui payent leurs impôts…

Syrie : Al-Assad dictateurs sanguinaires depuis 1967. Pourquoi maintenant les humanistes se réveillent ?

Pourquoi la France et l’Amérique sont-elles soudainement prises d’une indignation humanitaire  incomparable alors que la famille Al-Assad fait régner la terreur en Syrie et dans le monde depuis que le père, Hafez Al-Assad fut nommé ministre de la Défense après la guerre des six jours, en 1967.

De 1970 à 1980, le tyran sanguinaire ne cessa de faire régner la terreur sur les Syriens, sur ses voisins libanais et sur le monde entier. En 1980, il assurait ses arrières en signant un traité d’amitié et de coopération avec le pouvoir soviétique. En 1973, la Syrie s’était unie à l’Egypte pour attaquer Israël au moment du Kippour, le grand pardon, principale fête juive. L’initiative s’était soldée par un échec catastrophique pour l’économie et la démographie du pays. En 1975, Al-Assad se refaisait une santé sur le dos du Liban, semant la terreur et occupant son voisin. Aujourd’hui, près de 20% de la population du Liban est constituée de Syriens dont les farouches djihadistes du Hezbollah.

La présence d’armes chimiques a été identifiée depuis longtemps sur le territoire syrien où les Al-Assad père et fils les ont expérimentées. Les stocks auraient été en partie dévalisées par les insurgés avec l’aide des officiers qui ont opté pour la rébellion. On ne sait plus trop, dans le désordre de cette guerre civile qui dure depuis deux ans, qui les a utilisés.

Poutine peut faire le malin en demandant qu’on lui apporte des preuves de l’utilisation PAR Bachar Al-Assad du bombardement de gaz neurotoxique à Ghuta et ailleurs le 21 aôut car si la présence de gaz sarin semble indiscutable, on n’a aucune preuve -à ce jour- de l’identité de ceux qui ont balancé les obus sur ces populations de la banlieue de Damas.

Hafez- Al-Assad  puis son fils Bachar ont hébergé, entrainé et protégé tous les terroristes de la terre sur le territoire syrien et au Liban. Il ont accueilli les terroristes palestiniens, Al Quaida, le Hezbollah et tous ceux qui veulent en découdre avec les sionistes et le grand Satan américain, les occidentaux dégénérés, l’ensemble des mécréants maudits du monde, les Wahabites corrompus, toutes les monarchies décadentes du golfe

Alors ma question est la suivante : pourquoi après tant d’années de dictature sanguinaire, de crimes terroristes, de complots, d’enlèvements, d’assassinats et de cruautés en tous genres les Américains, la France et leurs alliées éprouveraient-ils un élan d’indignation ad nauseum au point de risquer de déclencher une troisième guerre mondiale ?

On parle d’un exercice militaire combiné israélo-américain se déroule en Méditerranée orientale au moment du G20 alors que la Russie et les USA sont en froid depuis l’affaire Snowden. et ont envie de se montrer les dents en relevant leurs babines guerrières.

Le véritable objectif serait l’Iran qui réaffirme régulièrement sont intention de rayer Israël de la carte et qu’on soupçonne toujours de s’être doté de l’arme nucléaire.

Il y aurait aussi un projet de gazoduc qui traverserait la Syrie du côté de Homs pour alimenter Israël et l’Europe avec le gaz qatari

Il pourrait aussi s’agir de déposer au nom de la sécurité des frontières d’Israël et du Liban quelques troupes occidentales dans la région.

Finir le job commencé en Irak en intervenant par la frontière syrienne ?

Sauver le Liban de l’occupation syrienne ?

Mais tout cela ne me dit toujours pas pourquoi maintenant ?

A moins que, tout simplement les syriens n’aient décidé de célébrer à leur manière le 43ème anniversaire de la guerre du kippour ? Kippour, c’est samedi 14 septembre …

Attentat de Boston, les suspects sont identifiés après 3 jours.Attentat de Toulouse et Montauban, on recherche toujours les complices plus d’un an après

Publié le

Les Français adorent se moquer des Américains et cracher sur leur patriotisme. N’empêche, après l’attentat de Boston, d’énormes moyens ont été mis en oeuvre avec une volonté évidente de trouver les coupables et les neutraliser alors qu’ils n’ont fait "que" trois morts. Les autorités n’ont pas hésité à faire appel à toute la population pour trouver des pistes, identifier les tueurs afin de les neutraliser. Et ils réussissent.

Non seulement ils ont réussi à identifier les tueurs et à les traquer mais trois jours après l’attentat, dix millions de dollars avaient déjà été réunis pour aider les victimes et leur famille. A ma connaissance , à la différence de ce qui s’est passé en France, aucune voix ne s’est élevée pour glorifier les tueurs et leur donner raison. La nation tout entière est unie derrière son président pour pleurer et prier ses morts, ses blessés et les meurtrissures de la ville de Boston.

Dans un pays qui comprend 5 fois plus d’habitants que la France, il se trouvera toujours des gens se pensant très intelligents et bien informés pour expliquer que l’attentat de Boston était un plan du FBI avec la collaboration de la CIA et du Mossad (en échange du soutien inconditionnel des Etats-unis à Israël) pour durcir la politique répressive du pays et justifier le contrôle de ses habitants. Cette thèse a déjà pointé son nez dans les commentaires qui suivent les articles sur l’attentat de Boston. Mais je doute fort que la majorité de la population américaine refusera de participer aux cérémonies d’hommage aux victimes, y compris dans les écoles comme ce fut le cas en France après l’affaire Mérah.

En France, nous avons eu droit à des hypothèses complotistes sur l’affaire Mérah, toutes plus "intelligentes" les unes que les autres car, quand il s’agit d’élucubrer et d’appliquer des idéologies toutes faites pour masquer la réalité, les Français sont très forts, des champions en la matière. Il n’empêche que quels que soient les commanditaires de Mérah, la DGSE, la guerre de la gendarmerie et de la police, Al Qaïda ou le Mossad (il ne faut jamais oublier le Mossad, le sionisme et les-pauvres-palestiniens dans les thèses complotistes), 4 adultes et 3 enfants ont été sauvagement assassinés, ce que rien ne peut ni faire  pardonner ni faire oublier . Et pourtant au nom d’idéologies morbides et inhumaines, il s’est trouve de nombreux Français pour honorer Mérah comme un héros.

Au lieu de cracher sur le peuple américain, les Français devraient en prendre de la graine et s’inspirer de ses bonnes pratiques.

Les faits sont là : 4 jours après l’attentat de Boston, les suspects ont été identifiés et le peuple américain est uni, plus de dix millions de dollars ont été réunis pour les victimes. Plus d’un an après les attentats de Toulouse et Montauban, seul Mérah a été convaincu de sa responsabilité mais il est décédé. Ses complices éventuels sont toujours dans la nature et le terroriste est devenu un héros. La solidarité des Français avec les victimes de Mérah a été bien timide et il s’est même trouvé des Français pour justifier ces crimes sans que les autorités ne sévissent, au nom du relativisme culturel ou idéologique, sans doute.

Il est clair que la France traverse une crise de ses propres valeurs et que les Français ne savent plus quoi penser, pensent mal, manquent de cadre et d’objectifs philosophiques, ce qui se constate chaque jour dans tous les domaines. Ainsi la chienlit causée par la loi sur le mariage de personnes de même sexe en est l’exemple actuel. Je m’inquiète pour les ados qui ne doivent plus savoir à quel saint, sein ou mamelle se vouer et qui risquent fort de se retrouver encore plus nombreux en déshérence de citoyenneté et de civisme. Comme disent les flics, ça ne peut qu’empirer …

  • Pour se rafraîchir la mémoire

Affaire Mérah http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Merah

Attentat de Boston , le point vendredi 19 avril 2013 http://laconnectrice.wordpress.com/2013/04/18/attentat-de-boston-le-fbi-recherche-deux-presumes-suspects/

La théorie du complot http://psiram.com/fr/index.php/Th%C3%A9orie_du_Complot

Frigide Barjot aux musulmans : "vous êtes notre espérance". Le Vatican contre Israël ?

Publié le

Frigide Barjot est formidable. Elle a réussi a rassembler le peuple de France et a libéré sa parole. Mais, comme nous le savons trop bien, Nobody’sperfect. Nul n’est parfait.

Frigide Barjot se serait rendue à une assemblée de l’UOIF où elle aurait déclaré "Vous êtes notre espérance. On se souvient qu’à la fin de la grande manif pour tous, une voilée était montée sur le podium pour tenir le micro de son mari.

Si Frigide Barjot roule pour le Vatican, elle s’inscrirait alors dans sa discrète diplomatie mise en oeuvre par l’Ordre de Malte qui consiste à jouer les musulmans contre les juifs pour garder le contrôle de la "Terre sainte", en particulier de Jérusalem. Pour Bethléem, c’est déjà fait avec la maternité de l’hôpital de Saint Jean de Dieu où accouchent presque toutes les Palestiniennes.

J’ai traité de cette politique du Vatican dans différents articles.

La France est profondément, culturellement antisémite, le Juif occupant une place de choix dans sa paranoä quotidienne, son besoin de désigner un bouc émissaire pour renforcer l’unité nationale. Cet antisémitisme, passif la plupart du temps, redevient actif à la moindre occasion. Son économie est très simple, elle vise à masquer les véritables pouvoirs politiques et financiers qui sont aux mains du Vatican et de ses relais occultes, l’Opus Dei et l’Ordre de Malte. Ce dernier a dépensé en 2006, 900 millions de dollars, provenant en majorité de fonds publics. L’ordre de Malte met en avant son activité hospitalière pour détourner l’attention de son activité diplomatique très importante en tant qu’Ordre souverain siégeant aux Nations-Unis, accueillant les ambassadeurs de 102 pays, avec une représentation diplomatique à la Commission européenne et dans les principales capitales européennes. 

L’ordre de Malte, fondé par les Croisés au XIème siècle a pour devise "Tuitio Fidei et Obsequium Pauperum", protection de la foi et service des pauvres »[6]. 

Ces mêmes Croisés qui, au nom de la foi ont massacré moult Juifs et Musulmans sur leur passage. L’habileté diplomatique de l’Ordre souverain de Malte aujourd’hui consiste à contrôler la « Terre sainte » en noyautant les pays qui représentent à ses yeux le « berceau de la Chrétienté » : « la Terre sainte avec les pays de la Méditerranée orientale, le Liban, la Jordanie, la Syrie et l’Irak ».[7] On notera qu’Israël, comme la Palestine, ne figurent pas dans la liste sinon sous le vocable « Terre sainte ». Connaissant la réputation de subtilité diplomatique du Vatican à traver
s les âges, on ne peut douter de sa position qui serait de jouer l’Islam contre le Judaïsme, les Arabes contre les Juifs et les Palestiniens contre les Israéliens. Il n’est certainement pas neutre que la grande majorité des naissances palestiniennes se déroulent à l’Hôpital Saint Jean de Bethléem. Et comme j’ai mauvais esprit, j’irai jusqu’à suggérer que ce n’est sûrement pas dans cette maternité qu’on donne des conseils de régulation de naissances aux mères Palestiniennes, chair à canon oblige …

J’ai aussi expliqué pourquoi la France chrétienne était culturellement profondément antisémite . (Hier sur radio Courtoisie, la radio patriote et chrétienne,  j’entendais un "historien" rappeler l’action magnifique des hauts fonctionnaires français pendant la dernière guerre en citant entre autres mesures l’interdiction de vendre des biens aux étrangers. Il oubliait de préciser que les Juifs français faisaient partie de ces "étrangers" et que pour vendre ou acheter, un certificat de "non juif" était exigé. Il a ensuite déploré le harcèlement dont avait été victime Maurice Papon.)

Pendant deux mille ans, les Chrétiens, les Catholiques en particulier ont développé et entretenu la thèse du peuple déicide : les Juifs ont tué Jésus-Christ, fils de Dieu, son incarnation parmi les humains.

Partout où le catholicisme s’est implanté, il a transmis cette accusation incontournable, vecteur de haine et d’esprit de vengeance.
Le mal a contaminé également certains protestants, les Luthériens allemands en particulier.

C’est au nom de cette idéologie que les Juifs ont été chassés et persécutés dans toute l’Europe.

Les peuples chrétiens cherchaient partout des signes de la malédiction divine inscrite dans le Nouveau testament : "Le sang du Christ retombera sur la tête des Juifs".

Au point que j’ai assisté à une scène hallucinante : un pasteur africain regardant fixement un homme qui venait de dire qu’il était juif en demandant : "Mais où est le sang ?"
Devant la stupeur générale il expliqua : "Mais où est le sang dans les yeux. Il est écrit dans la Bible que le sang du Christ retomberait sur la tête des Juifs …"

En Europe, il était courant d’entendre dans les cours d’école des enfants chrétiens et juifs se chamailler en criant : "les Juifs ont tué le petit Jésus !"

Il n’y a pas si longtemps, en Europe de l’Est et en Russie, ce reproche faisait partie des arguments justificatifs de la haine du Juif. Il n’est pas sûr qu’on ne les y entende plus …

Toujours en Europe de l’Est, les chrétiens tremblaient pour leur enfants à l’époque des Pâques. Ils étaient persuadés que les Juifs fabriquaient le pain azyme avec du sang d’enfants chrétiens.

Lors de la grande vague antisémite de 68 en Pologne qui chassa les quelques Juifs qui étaient retournés dans leur pays, il y eut un regain de rumeurs sur l’assassinat d’enfants chrétiens pour confectionner du pain azyme.

Tous les Chrétiens ont été élevés avec la conviction profonde, la croyance indélébile, que les Juifs étaient mauvais et dangereux parce qu’ils étaient un peuple déicide qui avait tué Jésus.

Mais comme tous les Chrétiens ne sont pas naïfs, la haine du peuple déïcide s’est transformée en hantise du "lobby juif". Une accusation beaucoup plus rationnelle et acceptable dans une société moderne.

En fait, l’arbre qui cache la forêt de l’influence puissante du Vatican.
La France est toujours "la fille aînée de l’église", malgré une apparence laïque.

 http://laconnectrice.wordpress.com/2008/03/24/pourkoi-tant-de-haine-contre-israel-et-les-juifs/

Pour en savoir plus sur l’islamophilie de Frigide Barjot

  • Un blog politique relaye une information peu connue, qui nous laisse, au sein des cercles patriotiques, plutôt songeurs, pour ne pas dire effrayés : Frigide Barjot s’est récemment traînée dans une réunion de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) et s’y est distinguée en lançant aux dignitaires islamiques et aux musulmans présents cette phrase d’une dhimmitude consommée : « Vous êtes notre espérance ! » On prendra bien soin de regarder la capture d’écran effectuée par le blogueur du site Criticus, l’un des rares, pour l’instant, à relayer l’information.http://criticusleblog.blogspot.fr/2013/03/du-tea-party-la-manif-pour-tous.html …D’Alain Soral à Frigide Barjot, qu’est-ce qu’ils ont donc, tous ces patriotes, à virer islamophiles ? Bel aveu d’impuissance que de déclarer : « Vous êtes notre espérance ! » Comme si la France était incapable de ressourcer son espérance en elle-même… Comme si la France « souchienne » était incapable de militer toute seule ! Comme si l’islam était le seul remède capable de guérir nos maladies sociétales !  http://ripostelaique.com/le-pape-lave-les-pieds-dune-musulmane-frigide-barjot-leche-les-babouches-de-luoif.html
  • Il n’a pas suffi à Frigide Barjot de nous infliger en fin de manifestation, le 24 mars dernier, sur écran géant, une voilée censée représenter sa communauté avec remerciements aux musulmans présents, ni de qualifier l’objet de notre dérangement d’un « manif black-blanc-beur » quelque peu anachronique, même si la présence effective de blacks et de beurs dans notre foule majoritairement terroir achevait de remplir nos rangs…ésirant sans doute faire bonne figure face aux arguments fallacieux des opposants à cette manif qui accusent à la volée des millions de Français (tous n’étaient pas présents) d’homophobie, quand la question est évidemment ailleurs, et pétrifiée à l’idée de passer pour une facho, une catho pas très catholique un peu trop blanche et blonde pour être honnête, Frigide s’est fourvoyée plus que de raison en voulant en faire des tonnes…L’UOIF se fiche comme d’une guigne du mariage pour tous puisque de toute façon, ses membres comptent instaurer la charia lorsqu’ils seront en nombre suffisant pour récupérer notre pays moribond. Puis, lorsque que cela sera fait ils s’empresseront d’abroger toutes nos lois, puisque pour eux seule la loi islamique est valable. Ils pourront alors pratiquer la polygamie comme il est d’usage en pays musulman.http://ripostelaique.com/frigide-est-devenue-barjot-en-remettant-lavenir-de-la-france-entre-les-mains-de-luoif.html

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 195 followers

%d bloggers like this: