Flux RSS

Archives de Catégorie: médias

Alain Finkielkraut élu à l’Académie française au premier tour malgré une cabale haineuse

Publié le

Félicitations à Monsieur Finkielkraut pour ce succès bien mérité.

Bravo à l’élection à l’Académie française de ce philosophe et écrivain qui défend avec art et compétence la langue et la culture française. Enfin un authentique intellectuel français sous la coupole !

Je vous laisse apprécier cet article de Dominique Jamet sur Boulevard Voltaire

Finkielkraut, dès le premier tour !

finky
Le 11 avril 2014

Admettre en leur sein un écrivain qui écrit, un penseur qui pense, qu’est-ce qui a bien pu prendre aux académiciens français ?

Il fut un temps – et pour certains qui se targuent de n’avoir pas la mémoire courte, ce temps n’est pas révolu – où les deux reproches le plus couramment formulés contre Alain Finkielkraut étaient liés à sa naissance – fils de juifs polonais, ce qui à leurs yeux est un péché originel – et aux engagements généreux de sa jeunesse soixante-huitarde, à dix-neuf ans, il y a près d’un demi-siècle. Ce sont d’autres griefs qui sont aujourd’hui invoqués par d’autres – car l’étroitesse d’esprit ou de cœur et le sectarisme ne sont le monopole d’aucun camp.

Parce qu’il défend bec et ongles la langue, la culture, la civilisation et l’identité françaises, parce qu’il constate, déplore et dénonce la faillite de notre système d’éducation, parce qu’il parle et souffre du déclin de notre pays, parce que, fidèle en amitié et sensible au talent, il n’a pas joint sa voix à la meute qui aboie contre Richard Millet ou Renaud Camus, Finkielkraut est depuis quelque temps devenu la bête noire de notre police politique et peu s’en faut – mais ça viendra, n’en doutons pas – qu’assimilé à Péguy, donc à Bernanos, à Bernanos donc à Maurras, à Maurras donc à Pétain, à Pétain donc à Laval, à Laval donc à Déat, à Déat donc à Darnand, à Darnand donc à la Milice, à la Milice donc aux Waffen-SS, aux Waffen-SS donc au nazisme, il ne soit bientôt dénoncé et dépeint comme le clone, assez étrangement sioniste, de Hitler.

Pour l’heure, les plus hautes autorités intellectuelles et morales de la France ont réagi avec une louable modération au pas de clerc des Quarante. « Réac et immortel », titrait hier Libération, tandis que Bruno Masure convoquait sur son compte Twitter le cardinal de Richelieu en personne pour l’informer de l’élection d’un « cinglé réac ». M. Boudjellal, président du Racing club toulonnais, a annulé la rencontre programmée entre le Quinze provençal et l’équipe de l’Institut. Quant à Patrick Bruel, il a fait savoir qu’il ne mettrait plus les pieds quai Conti.

C’est vrai, admettre en leur sein un écrivain qui écrit, un penseur qui pense, qu’est-ce qui a bien pu prendre aux académiciens français ?

Gouvernement Valls. 9 femmes et 8 hommes autour de Manuel Valls

Publié le

article révisé le 03/04/2014

La composition du gouvernement Valls vient d’être annoncée

  • La parité est respectée avec 9 femmes si on compte la nomination de Véronique Bedague_Hamilius au poste important de chef de cabinet. C’est la première fois dans l’histoire de la République qu’une femme occupe ce poste.
  • Les femmes alibis du fait de leurs origines restent en place : Taubira, Vallaud-Belkacem et Pau’Langevin, ce qui n’augure rien de nouveau, surtout avec Taubira
  • Ségolène Royal revient pour prendre le ministère que les Verts ont refusé  l’Ecologie, du Développement durable, et de l’Energie. Elle entre au gouvernement.  Ce n’est pas un cadeau, elle est placée en première ligne face à la fronde EELV
  • François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social. Il entre au gouvernement.
  • Fleur Pellerin,’ancienne ministre déléguée chargée de l’économie numérique est en stand by d’être nommée au commerce extérieur mais le poste est réclamé à la fois par le quai d’Orsay et le ministère de l’Economie. http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/04/02/bercy-et-le-quai-d-orsay-se-disputent-le-commerce-exterieur_4394381_823448.html

Ministre du gouvernement Ayrault, Fleur Pellerin est la seule de cette équipe à être plébiscitée par ses interlocuteurs, les patrons du web et les entrepreneurs. A l’initiative de Stéphane Soumier, journaliste chez BFM ils ont lancé le twee t #keepfleur . Malheureusement cette mobilisation n’aura servi à rien puisque Fleur est déssaisie du numérique au profit de Montebourg. une fois de plus les Hollandais ignorent la vox populi.http://www.boursier.com/actualites/economie/fleur-pellerin-n-est-plus-ministre-du-numerique-twitter-deprime-23545.html

Toutefois, d’après l’agence PARIS (Reuters) – Fleur Pellerin va être nommée secrétaire d’Etat au Commerce extérieur et au Tourisme et très vraisemblablement aux Affaires européennes, et sera rattachée au Quai d’Orsay, a-t-on appris mercredi de source gouvernementale.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a fait de la diplomatie économique une de ses priorités et a obtenu que le Commerce extérieur lui soit rattaché dans le gouvernement de Manuel Valls, plutôt qu’au ministère de l’Economie, a-t-on expliqué de même source.

Nicole Bricq occupait ce poste dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault et était rattachée à Bercy.

Ce rattachement du Commerce extérieur et des agences qui y sont liées – Ubifrance (Agence française pour le développement international des entreprises) et l’Agence française des investissements internationaux – au Quai d’Orsay fait l’objet d’une passe d’armes avec Bercy.

Il s’inscrit dans la volonté du chef de l’Etat, François Hollande, de voir Laurent Fabius prendre en charge la réduction du déficit commercial de la France, a expliqué une autre source gouvernementale, mercredi.

 

Dans ce petit jeu statique de remaniement, peu de nouvelles têtes, la réelle nouveauté étant la nomination d’un historien (Il obtient à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne une licence d’histoire avec mention très bien en 1986), Manuel Valls, au poste de premier ministre. Notons à la décharge de ses incompétences qu’il a l’intelligence de choisir une chef de cabinet économiste, énarque et technicienne expérimentée Véronique Bédague-Hamilius

ENA, Sciences-Po, ESSEC…

Issue de la promotion Jean Monnet (1990) de l’école nationale d’administration (ENA), cette femme de 50 ans, également diplômée de Sciences-Po et de l’ESSEC, a exercé diverses responsabilités au ministère de l’Économie et des Finances, au Fonds monétaire international (FMI) à Washington, ainsi qu’à la mairie de Paris.

Elle venait tout juste d’être nommée, mi-mars, directrice générale d’Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, et présidente de l’Agence française pour les investissements internationaux (AFII).

Véronique Bédague-Hamilius a été conseillère technique auprès de Laurent Fabius à Bercy (2000-2002), sous le gouvernement Jospin. Elle a ensuite occupé les fonctions de directrice des finances à la mairie de Paris dirigée par Bertrand Delanoë, puis de secrétaire générale de la ville de Paris.

Née à Wavrans-sur-l’Aa, la jeune énarque avait été chargée du suivi du budget au ministère de l’Industrie (1990-1992), avant de devenir économiste au FMI (1994-1997), et d’exercer diverses fonctions à Bercy et au Budget. Mariée, elle est mère d’une fille. http://www.lavoixdunord.fr/region/veronique-bedague-hamilius-nommee-directrice-de-cabinet-ia37b0n2035461

Heureux sont les anciens ministres et secrétaires d’Etat qui, déchargés de leurs fonctions, toucheront à vie titre, privilèges, avantages en nature et rentes payées sur les deniers publics …

Retraite et chômage des ministres

Ayrault

L’économiste Charles Gave a calculé le coût réel de la retraite du Premier ministre. 180 000 euros par an ! Matignon conteste ces chiffres.

  http://www.lepoint.fr/economie/l-exorbitante-retraite-d-ayrault-14-01-2014-1780011_28.php

A l’exception des ministres fonctionnaires qui continuent de cotiser à leur caisse de retraite d’origine pendant leur mission augouvernementles ministres et les secrétaires d’Etat ne bénéficient d’aucun droit à la retraite. Une règle qui s’applique également au Premier ministre. Mais grâce à son statut particulier, ce dernier bénéficie tout de même de certains avantages à vie, notamment d’une voiture, d’un officier de sécurité et d’une secrétaire.

Un salaire garanti pendant six mois

Si le métier de ministre n’est visiblement pas très avantageux en termes de retraites, il l’est beaucoup plus en ce qui concerne le chômage. Compte-tenu de la "précarité" de leur situation, Premier ministre, ministres et secrétaires d’Etat peuvent en effet toucher l’intégralité de leurs indemnités de fonction après leur remplacement et ce pendant 6 mois. Les anciens membres du gouvernement n’ayant pas retrouvé d’emploi sont donc, pendant cette période, les chômeurs les mieux indemnisés : ils peuvent toucher en tant qu’inactifs jusqu’à 12 800 euros brut par mois pour un ancien secrétaire d’Etat, 13 900 euros pour un ancien ministre et 22 250 euros brut pour un ancien Premier ministre. En dehors du chef du gouvernement (cf. ci-dessus), les ministres perdent toutefois la totalité de leurs avantages après leur départ des ministères, du logement de fonction à l’accès gratuit au réseau SNCF en 1re classe.http://www.linternaute.com/actualite/politique/retraite-politiques-retraites-des-presidents-ministres-deputes-senateurs-maires/retraite-des-ministres.shtml

Les politiques devraient être exemplaires et compétents

Xavier Kemlin interrogé par un journaliste suisse dénonce les privilèges des dirigeants, l’usage abusif de l’argent public à leur profit, le coût de la protection du fils de Hollande et Hidalgo, la monarchie républicaine, etc. Que du bon sens !

http://www.observatoiredessubventions.com/2014/combien-coute-l-enfant-de-francois-hollande-et-anne-hidalgo-aux-contribuables/

Elections municipales Paris XIXème. Listes blanches, rues basanées.République française absente

Publié le

Proclamation de la République françaiseproclamation-de-la-republique-francaise

Les listes des candidats au conseil municipal de Paris XIXème réservent de jolies surprises. On y trouve trés peu de noms arabes alors que la population maghrébine y est fort nombreuse et peu de noms à consonance musulmane alors que foulards et barbes prolifèrent ainsi que les commerces halal et les mosquées. La liste PS compte des élus qui ne semblent pas tirer d’autres revenus que ceux que leur procure nos deniers dans leur fonction de conseiller de Paris ou d’arrondissement. Seules trois listes sur 8 indiquent la profession des candidats. La mention "République française" n’est visible que sur deux listes sur 8.

Une mention bien toutefois pour ces 8 listes qui respectent la parité. les sanctions ont du être persuasives.

  • Je trouve stupéfiant que l-on demande aux électeurs de voter pour des gens qu’ils ne connaissent pas et sur lesquels on ne précise même pas l-indication minimale de la profession
  • Je trouve étonnant que ces partis de gauche qui prétendre défendre les immigrés avec et sans papiers, qui hurlent à la moindre tentative de régulation de l’immigration, enrôlent si peu d’immigrés sur leurs listes
  • Je trouve inquiétant que des candidats au port de l’écharpe tricolore n’affichent pas qu’ils représenteront la République française

illustration-maire-elections-municipales_1489932

source image http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/riom/2014/03/03/municipales-encore-16-communes-sans-candidat-dans-l-arrondissement-de-riom_1897477.html

J’expliquais dans mon précédent article que les élus des listes gagnantes seraient divisés en deux groupes selon leur ordre d’inscription. les 14 premiers seraient conseillers de Paris et éliraient. Les 14 suivants deviendraient conseillers d’arrondissement. Il est donc intéressant d’examiner ces listes pour savoir à quelles personnes nous allons donner le pouvoir d’élire notre maire et de gérer le quotidien de l’arrondissement.

Il faut garder à l-esprit que le maire d’arrondissement a peu de pouvoirs car il ne dispose que du budget que lui accorde le Conseil de Paris. En revanche, la mairie de Paris dispose d’un énorme budget et un adage dit que pour toucher beaucoup de sous il faut être proche des gros sous.

FN – la force du bon sens

République française

pas de profession pour les candidats de la liste

deux noms arabes/42

UMP – une nouvelle énergie pour les Parisiens

République française

professions indiquées

un nom africain

Paris libéré – un nouveau souffle pour Paris

pas de République française sur les documents

pas d’indication de profession

environ 22 noms africains

EELV – Vivre mieux à Paris

pas de République française sur les documents

professions mentionnées

deux noms africains

un nom arabe

PS-Paris qui ose

pas de République française sur les documents

Professions mentionnées sauf pour quatre adjoints et conseillers

Roger Madec dont Delanoé n’avait pas voulu comme adjoint figure en troisièpe place pour être choisi cette fois par Hidalgo mais Dagnaud, son poulain a été beaucoup vu aux côtés de la dame

trois noms arabes, un nom africain

NPA-Paris anticapitaliste

pas de République française sur les documents

professions non mentionnées

un nom arabe

Front de gauche – A Paris place au peuple

pas de République française sur les documents

professions non mentionnées

un nom arabe

une citoyenne italienne

Lutte Ouvrière – faire entendre le camp des travailleurs

pas de République française sur les documents

professions non mentionnées

un nom arabe

Elections municipales 2014. Votons et votons pour le changement des équipes municipales

Publié le

Les médias, par la voix de leurs journalistes et de leurs experts favoris, voudraient nous persuader que le prochain choix des maires sera déterminé par la politique locale et non par la politique nationale. ils veulent nous convaincre que les résultats de ce prochain scrutin n-aura que peu d-impact sur la géographie politique de la France. Dans le même temps, ils évoquent trés légèrement l-abstention qui est pourtant un phénomène massif dont l-impact est considérable à la fois pour le résultat du scrutin et l’aveu implicite du sentiment d-impuissance des Français à améliorer leurs conditions de vie. Un électeur sur deux devrait s’abstenir http://www.sudouest.fr/2014/03/21/elections-municipales-va-t-on-vers-un-nouveau-record-d-abstention-en-france-1498184-710.php  (article très bien documenté sur l’abstention)

Faisons mentir les prévisions, il faut voter pour le changement, par le vote nous pouvons exprimer très concrètement notre insatisfaction, mieux que dans les manifestations dont les revendications sont ignorées par le pouvoir.

Ne laissons pas les militants des partis voter pour conforter les rentes de situation, parfois à vie, des édiles locaux et de leurs copains. Prouvons-leur en votant qu-ils sont sur des sièges éjectables selon le bon pouvoir du peuple.

Ne baissons pas les bras, utilisons notre droit de vote pour secouer le cocotier des prébendes, des rentes de situation et des agents de la monarchie républicaine qui se moque du bien commun de la France.

La Connectrice

  • Pour Paris, on ne cesse de nous répéter que Hidalgo l’emportera sur NKM comme si les Parisiens votaient pour élire la maire de Paris. Le maire est lu par les 163 conseillers de Paris et il faudrait que leur choix colle exactement à leur étiquette pour prévoir le résultat à l’issue de premier tour. Les divisions internes des partis peuvent peser sr le résultat final.

 

Comment le maire de Paris est-il élu ?

Comment le maire de Paris est-il élu ?Le maire de Paris n’est pas choisi directement par les électeurs mais par les conseillers de Paris, élus dans chacun des arrondissements. Les 23 et 30 mars 2014, les Parisiens se rendront donc aux urnes pour élire leurs conseillers municipaux, pas leur maire.

Première étape : l’élection des 527 conseillers d’arrondissement

Chaque arrondissement parisien correspond à un secteur électoral. Pour chaque arrondissement, la liste qui recueille la majorité absolue des suffrages exprimés lors du premier tour de scrutin se voit attribuer un nombre de sièges égal à la moitié du nombre de sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle, y compris celle qui a déjà obtenu la moitié des sièges. Ce mode de scrutin, élaboré par Gaston Defferre en 1982, accorde ainsi une prime massive à la liste arrivée en tête dans chaque arrondissement. C’est pourquoi une liste peut être majoritaire en voix et minoritaire en sièges
Si aucune majorité ne s’est dégagée au premier tour, il y a un second tour. Seules peuvent se présenter au second tour les listes ayant obtenu 10 % des suffrages exprimés au premier. La répartition des sièges se fait alors selon le même principe. 
Au total, 527 conseillers sont ainsi élus. Après les élections des conseils d’arrondissement, 163 conseillers de Paris sont désignés proportionnellement et par arrondissement parmi ces 527 élus pour siéger au Conseil de Paris. Le nombre de conseillers par arrondissement est proportionnel à la population de cet arrondissement. Le moins peuplé, le Ier, compte 1 conseiller de Paris et 10 conseillers d’arrondissement. Le plus peuplé, le XVe, compte 18 conseillers de Paris et 36 conseillers d’arrondissement. 
En résumé, Paris compte donc 364 élus qui ne sont QUE conseillers d’arrondissement, et 163 élus qui sont à la fois conseillers d’arrondissement et conseillers de Paris.

Seconde étape : l’élection du maire de Paris

Il revient ensuite aux 163 conseillers municipaux d’élire le maire de Paris. Ce dernier sera élu le 5 avril 2014. Si aucun candidat (ou aucune candidate) ne parvient à obtenir les voix d’au moins 82 conseillers aux deux premiers tours de scrutin, un troisième tour a lieu à la majorité relative. Les premières élections municipales ont eu lieu le 25 mars 1977. Depuis cette date, trois maires se sont succédé à l’Hôtel de Ville : Jacques Chirac (1977-1995), Jean Tiberi (1995-2001) et Bertrand Delanoë depuis 2001. 

Troisième étape : l’élection du maire d’arrondissement

Une semaine après l’élection du maire de Paris, le 13 avril, ce sont les maires d’arrondissements qui seront désignés. Le conseil d’arrondissement rassemble les conseillers d’arrondissement, qui ne siègent que dans cette instance locale, et les conseillers de Paris, qui siègent également à l’Hôtel de Ville. Chaque conseiller d’arrondissement vote pour élire le maire d’arrondissement.

 

source http://www.linternaute.com/actualite/politique/comment-le-maire-de-paris-est-il-elu.shtml

Insurrection. Ramdam et méchoui de bagnoles à Chanteloup-les-vignes

Publié le

Dimanche 16 mars à Chanteloup-les-Vignes, une fois de plus, la police a dû faire face à une insurrection musulmane pour avoir poursuivi une voiture en infraction et arrêté un enfant de 14 ans voleur récidiviste. Comme d’habitude l’oumma s’est concrétisée par le rassemblement "spontané" de plusieurs dizaines d’hommes qui s’en sont pris violemment à la police, aux bâtiments sociaux et publics, au commissariat et aux bagnoles avec lesquelles ils ont fait un méchoui.

Le lendemain, les mêmes insurgés ou leurs potes ont provoqué la police et causé des dégâts.

Manuel Valls s’est rendu au chevet des policiers pour leur renouveler encouragements et soutien, une attitude qui ne mange pas de pain quand la nouba est finie et que les insurgés aient assuré la défense de leurs places fortes, ces logements sociaux que ces niqués de kouffars leur payent avec leurs impôts.

L.C.

Violences contre les forces de l’ordre et incendies de voiture, la tension est montée dans la nuit de lundi à mardi à Poissy (Yvelines) et Saint-Germain-en-Laye, villes voisines de Chanteloup-les-Vignes où de violentes échauffourées avaient éclaté le week-end dernier. 

A Poissy, vers minuit rue André Malraux, une quinzaine de jeunes ont incendié trois conteneurs poubelles. <btn_noimpr>

Les faits se sont déroulés dimanche après-midi dans cette ville des Yvelines. Vers 16h30, une patrouille de police – qui avait pris en chasse un véhicule ayant refusé d’obtempérer – a repéré un individu faisant l’objet d’un avis de recherche. Mais alors qu’elle tentait de l’interpeller, un attroupement d’une soixantaine de personnes s’est créé. Elles s’en sont violemment prises aux fonctionnaires de police qui ont, eux, fait usage de gaz lacrymogènes.

Six fonctionnaires ont été blessés au cours de cet affrontement et cinq personnes suspectées d’y avoir pris part ont été interpellées et placées en garde à vue. Parmi elles, le jeune recherché : âgé de 14 ans, il est accusé d’un vol commis samedi et avait déjà "été interpellé trois fois la même semaine" pour d’autres faits, a indiqué une source policière.

Les policiers ont été confrontés à des hommes casqués ou masqués par des écharpes et des capuches. Ces trublions ont projeté deux engins incendiaires en direction desfonctionnaires qui ont explosés près d’eux dans les atteindre. Ils ont été dispersés. A 2 heures du matin, rue Saint Sébastien, deux poubelles ont été incendiées. Les policiers ont mis la main sur deux cocktails Molotov : un avait explosé et un autre était prêt à l’usage. 

A Saint Germain-en-Laye, 20h45, boulevard Hector Berlioz, dans le quartier du Bel Air, sur le parking de la Soucoupe, une voiture de la mairie a été retrouvée avec les vitres brisées. Un cocktail Molotov qui était à l’intérieur du véhicule n’a pas pris feu. Trois individus ont été aperçus sur les lieux. A 21h15 boulevard Charles Gounod, un véhicule appartenant à une association s’occupant de handicapés « Les Chemins de l’Éveil » a été détruit par le feu. Le ou les incendiaires ont jeté un cocktail sur les pneus. 

A Chanteloup, la nuit de lundi à mardi a été très calme, seule une voiture de police a essuyé des pierres mais on n’a pas déploré de blessé.

Un peu avant minuit, le calme était à peu près revenu alors que plusieurs dizaines de CRS et de gardes mobiles avaient été déployés dans la cité. La colère grondait depuis la fin d’après-midi alors qu’une série d’arrestations avait eu lieu dans la cité. Les habitants s’estiment victimes de violence gratuite et de harcèlement quotidien de la part des forces de l’ordre. Lors d’une manifestationimprovisée, ils demandaient la libération de jeunes gens injustement arrêtés selon eux.

La police livre une version des faits bien différente. Tout aurait commencé vers 16 heures, lorsque les policiers de brigade anti-criminalité (Bac) prennent en chasse une voiture dans la cité. La poursuite est rapidement abandonnée. Puis sur leur chemin, les forces de l’ordre reconnaissent, un jeune homme suspecté d’avoir dérobé, la veille, dans un supermarché, le sac à main d’une commerçante de la ville qui contenait 20 000 € de bijoux. Elles veulent alors procéder à son interpellation.

Lorsqu’une policière s’approche du jeune homme, elle a, selon la police, été insultée et même frappée. Une échauffourée s’en est suivie et une soixantaine de personnes qui s’en seraient violemment prises aux fonctionnaires de police qui ont fait usage de gaz lacrymogènes. Des renforts de police ont été appelés et cinq jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine.

Intifada à Chanteloup-les-Vignes : la fête était belle ! Publié le 18 mars 2014 par Stephane Haddad - Article du nº 347

Les habitants de Chanteloup-les-Vignes sont heureux ! Ils  n’ont plus besoin de voyager pour s’offrir une tranche de dépaysement exotique dans un pays d’Orient.

Ils peuvent profiter du folklore de Gaza, de Cisjordanie, du Liban ou d’Irak, à deux pas de chez eux.

Il leur suffit d’aller se balader le dimanche dans le quartier de la Noé !

En effet, ce Dimanche 16 mars 2014, la ville a connu des émeutes, de conquête de territoire, à base de jets de pierres, cocktails Molotov, embuscades, etc, à la sortie de la mosquée.

http://www.youtube.com/watch?v=uN3–XNGzFA

En effet, dans l’après-midi du 16 mars 2014, des policiers ont eu l’outrecuidance de prendre en chasse un véhicule en infraction qui refusait d’obtempérer (et ce n’était pas parce qu’il avait une plaque impaire, en ce jour de circulation alternée pair du fait de la grande pollution…).

La police réussit à arrêter le véhicule, mais elle est immédiatement entourée par une bande de « chances pour la France » qui sort de la mosquée tout proche.

C’est pourquoi, afin de calmer leur colère, bien compréhensible, (ne seriez-vous pas énervé vous aussi, de devoir vous arrêter à un barrage de police, ou si on vous suspectait indûment d’avoir volé un sac à main…), ces « jeunes » ont besoin de vider leur haine, puisqu’ils sont victimes d’une société qui les rejette.

Dans leur grande mansuétude, ils ont le bon goût de caillasser et de briser les vitres des bâtiments qui ne servent à rien, comme « la maison de l’emploi » (cela démontre un sens de la responsabilité peu commun…), dégradent les bureaux, et renversent du matériel. Ça faisait déjà quelques années que ce bâtiment les narguait…il était temps que ça cesse….

Dans la soirée, ils se sentent un peu mieux, mais par jeu, ils endommagent une crèche, qui n’avait pour seul tort que de garder les enfants de gens qui travaillent pour payer des impôts qui serviront à subventionner les activités créatives auxquelles ils se livrent en finançant leur reconstruction.

Vers 22 h 30, la nuit est tombée, la lune brille et recouvre la ville de sa lumière pâle, mais si troublante…la fête doit se terminer, et comme toute grande fête, il faut un final en apothéose. Dés lors, rien n’est trop beau pour que la fête soit complète.

La façade de l’Espace emploi entreprise est caillassée (ce bâtiment aussi ne sert à rien de toute façon…), et incendié au cocktail Molotov (pour la forme…).

Comme dans tous les projets artistiques, ce sont les détails qui révèlent les chefs d’œuvres.

C’est pourquoi, ces mêmes « jeunes », qui sont chacun, rappelons-le, « une chance pour la France », prennent l’initiative d’incendier un véhicule de police dans l’enceinte même de l’antenne de la police nationale. Ce que c’est que d’être attentionné… !

Pour les Européens les Ukrainiens seraient tous des waffen-SS que seul Poutine peut neutraliser.

Mise à jour le 22/02/2014

Voici quelques portraits des "fachos" ukrainiens : des femmes, des hommes, des jeunes, des vieux qui nous ressemblent

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/monde/ukraine-les-visages-de-la-contestation

Les Français s’intéressent peu à l’Ukraine parce qu’ils ne la connaissent pas et que son histoire a une odeur de souffre et de misère.

Depuis quelques années, les Français ont eu à connaître de nouvelles ambassadrices ukrainiennes comme les prostituées des réseaux de l’Est et les Femen, ces féministes aux seins nus qui profanent églises et signes religieux.

Pendant la deuxième guerre mondiale les nazis avaient organisé des régiments de soldats ukrainiens pour combattre le communisme. Le 28 avril 1943, le haut commandement de la Wehrmacht annonce la création de la division SS Galicie constituée de volontaires ukrainiens ; les historiens estiment que plus de 220 000 Ukrainiens s’engagèrent aux côtés des forces allemandes durant la Seconde Guerre mondiale pour combattre le régime soviétique (PolizeiU.V.V.Hiwis ou Waffen-SS). http://fr.wikipedia.org/wiki/Ukraine

Ces régiments avaient la réputation d’être particulièrement cruels, au moins autant sinon plus que leurs ancêtres cosaques  C’est durant cette domination lituano-polonaise, à partir du xve siècle, qu’apparurent les premiers Cosaques : il s’agissait de paysans ruthènes orthodoxes qui refusaient la servitude et l’assimilation aux Polonais catholiques. Le royaume de Pologne les tolèra et les utilisa contre les Tatars, puis, à partir du xvie siècle, contre les Ottomans, devenus suzerains des Tatars de Crimée.http://fr.wikipedia.org/wiki/Ukraine

En tant que cosaques et SS, les Ukrainiens ont été particulièrement cruels avec les populations juives en organisant les pogromes et en participant activement à la Shoah. La littérature et l’audio-visuel regorgent d’exemples de colosses ukrainiens mafieux et sans pitié.

Cette mauvaise réputation est entretenue par le régime de Poutine et ceux qui le soutiennent, y compris en France. En cela Poutine s’inscrit dans la lignée des Tzars-de-toutes-les-Russie et de Staline qui de tous temps ont cherché à écraser, dominer et circonvenir l’Ukraine et son peuple qui possède une longue histoire d’oppression, ce qui explique sa détermination .

L’Ukraine a été convoitée pour sa richesse par tous ses voisins comme la Pologne, l’Allemagne, la Russie, la Roumanie, la Lituanie.

L’Ukraine fut le foyer du premier État slave oriental, fondé par des Scandinaves : la Rous’ de Kiev (appelée aussi dans les écrits occidentaux Ruthénie), qui durant les xe et xie siècles fut l’État le plus vaste et aussi, après l’Empire byzantin, le plus puissant d’Europe.http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27Ukraine

On comprend, à la lueur de son histoire, pourquoi les manifestants ukrainiens d’aujourd’hui sont si déterminés à ne rien "lâcher". Par contre on peut s’étonner de ce que l’Europe hésite tant à leur venir en aide et que les journalistes experts s’intéressent plus à la stratégie de Poutine ( http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/videos/rhozet_cdanslair_quest1_20140219_995_19022014191739_F5?onglet=tous&page=1 ) qu’aux revendications du peuple ukrainien. En effet, que je sache, personne n’explique l’histoire de l’Ukraine aux Français pour comprendre la révolte actuelle.

En réalité, les Ukrainiens ne sont pas plus nos ennemis aujourd’hui que les Allemands qui furent pendant des siècles nos frères ennemis. Et Poutine n’est pas plus notre ami aujourd’hui qu’il ne le fut hier en tant que membre du redoutable KGB. Faudrait-il fermer les yeux sur les exactions du tzar Poutine pour la seule raison qu’il semble avoir mis à genoux les terroristes musulmans du Caucase ?

Sur la carte politique ci-dessous, on constate que le parti nationaliste d’extrême droite a recueilli très peu de voix, -1% ce qui n’a pourtant pas empêché les conspirationnistes du réseau Voltaire à produire une analyse qui se prend très au sérieux .

Les groupes de manifestants de l’opposition qui ont envahi les rues de Kiev, et qui maintenant affrontent la police dans des combats de rue et prennent le contrôle des administrations régionales, sont le principal atout des Occidentaux pour faire échouer le rapprochement russo-ukrainien. Mais beaucoup de ces « manifestants », nouvel horizon humanitaire de l’establishment US, ne sont en réalité que des nationalistes fanatisés, originaires pour la plupart des trois provinces les plus à l’ouest du pays (la Galicie). Les Galiciens, souvent des catholiques, ont été assujettis pendant des siècles par la Pologne et l’Autriche-Hongrie ; ils nourrissent de l’animosité envers les Ukrainiens orthodoxes pro-russes de la partie orientale du pays et de la Crimée.

Il n’y a pas si longtemps, les aïeux des combattants d’aujourd’hui du Maidan formaient à eux seuls une division entière de la Waffen SS.

http://www.voltairenet.org/article182087.html

Elections législatives de 2007 en Ukraine : -1% pour l’extrême droite

800px-Ukrainian_parliamentary_election_2007_(HighestVote)

DemocracyATwork [CC-BY-SA-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/1.0) or Public domain], via Wikimedia Commons

http://commons.wikimedia.org/wiki/File%3AUkrainian_parliamentary_election_2007_(HighestVote).PNG

Répartition des forces politiques pro-russses et pro-européennes

3609483_imp

Source image http://www.leparisien.fr/international/en-direct-ukraine-regain-des-violences-malgre-la-treve-20-02-2014-3608463.php

 On peut faire un rapprocheent de la composition politique et sociologique des manifestants de Kiev avec ceux de la Manif pour tous. Ce n’est pas parce que quelques illuminés fanatiques ont crié "mort aux juifs" ou "une banane pour Taubira" que tous les manifestants étaient des fachos terroristes d’extrême droite.

Les réalités des protestations populaires ne rentrent plus dans les grilles de lecture binaires qui classent les "fachos" d’un côté et les "démocrates" de l’autre. Le monde a changé et il serait temps que les intellos et les journalistes en tiennent compte.

Jeudi 30 janvier 2014, 19H première émission de TV Libertés sur le net

 

 

LOGO-TVLibertes11

On retrouvera Bernard Ménard et son équipe sur TV libertéz au nom du patriotisme qui, s’il encourt la même définition que Boulevard Voltaire nous offrira un intéressant mélange d’intégrisme traditionaliste, d’antisémitisme sous couvert d’anti sionisme, de nationalisme tempéré par un léger souvenir de la doxa marxiste, de populisme, de misogynie, d’anti islamisation, de dénonciation de renouvellement de la population française, de défense de la famille théorique, d’anti franc-maçonnerie, de prosélytisme catho, de bon vieil anarchisme français, de poujadisme et de conspirationnisme.

Je suis abonnée à Boulevard Voltaire et, malgré ses excès et ses inexactitudes j’y trouve information et matière à réflexion. Il n’y a plus aujourd’hui de gauche et de droite, de bon et de mauvais tranché et, pour se faire sa propre opinion, il est nécessaire de naviguer parmi toutes les tendances idéologiques avec de la curiosité et le plus d’objectivité possible. En dehors des idéologues déclarés qui nous servent une langue de bois indigeste et indifférente aux réalités, tous les gens qui réfléchissent produisent des pensées intéressantes et stimulantes à condition de savoir séparer le bon grain de l’ivraie.

Donc et malgré mes réserves, je regarderai ce soir à 19h la première émission de TV libertés sur le net.

J’invite mes lectrices et lecteurs à en faire de même et à partager leurs premières impressions.

La Connectrice

Présentation de TV Libertés

 TV Libertés, télévision libre de France

TV Libertés commencera à émettre début 2014 depuis nos studios du Val-de-Marne. Notre chaîne est une télévision connectée : elle émettra donc sur Internet et vous pourrez la recevoir aussi bien sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.

TV Libertés se distingue de la concurrence en étant ouvertement pour la défense et la promotion de la culture et de l’esprit français au cœur des nations européennes.

Il n’est pas excessif de dire qu’il s’agit d’une véritable révolution dans le paysage médiatique français, jusqu’à présent dominé par des chaînes de télévision interchangeables, se faisant les relais de l’idéologie dominante.

Au cours de la phase de lancement, TV Libertés assurera en soirée deux programmes quotidiens sur Internet. Chaque jour, notre chaîne vous donnera rendez-vous à 19 heures pour un journal d’une heure, qui comportera la présentation des nouvelles de l’actualité, des reportages de terrain et des interviews de personnalités. Ce sera l’occasion d’évoquer la situation politique nationale, avec les grand rendez-vous des élections municipales et européennes.

Au journal succèdera à 20 heures une émission thématique, consacrée selon le jour à l’histoire, à la culture, à l’économie, à la vie des médias, à la vie religieuse ou aux faits de société.

TV Libertés comptera également dans son équipe Robert Ménard, fondateur et ancien président de Reporters sans frontières, qui animera l’émission « Ménard sans Interdit », où il recevra des personnalités des mondes politique, médiatique et culturel dans des entretiens sans concession.

 Pourquoi une nouvelle chaîne de télévision ?

Lors des manifestations contre l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe, nous avons constaté un décalage grandissant entre les attentes des Français et le traitement de l’information par les médias classiques, particulièrement pour le premier d’entre eux : la télévision.

En dépit du succès historique de ces manifestations, qui ont rassemblé par trois fois plus d’un million de Français de toutes conditions dans les rues de Paris, toutes les grandes chaînes de télévision se sont obstinées à dépeindre cet authentique mouvement populaire comme une réaction marginale, sous-évaluant systématiquement le nombre des manifestants et caricaturant leurs revendications.

Après un mouvement d’une telle ampleur, nous ne pouvions pas ne pas redonner la parole à ces Français jusqu’alors silencieux, majoritaires dans le pays et qui n’étaient montrés à la télévision que pour les ridiculiser.

C’est aussi pour pallier ce manque que nous créons TV Libertés, qui montera progressivement en puissance à partir du début de l’année prochaine, avec une augmentation progressive des temps de diffusion et du nombre de téléspectateurs.

Pour produire nos émissions, nous avons réuni une équipe de journalistes et de professionnels experts des médias, ainsi que plusieurs personnalités reconnues du grand public pour leur qualité.

Cette nécessité d’être en phase avec les attentes des Français nous oblige à répondre à leur demande d’une meilleure information et d’un média qui leur parle et les représente. Cette contrainte apparente est en réalité la force de TV Libertés.

C’est elle qui assurera que nous produirons une chaîne de qualité, tant sur le plan de la rigueur de l’information que de la richesse des émissions.

Prostitution : Messieurs envoyez-donc vos filles à l’ENP, l’Ecole nationale de la prostitution !

Tous ces messieurs qui s’insurgent contre des projets d’abolition de la prostitution et de la pénalisation des clients seraient sans nul doute enchantés d’envoyer leurs filles (et pourquoi pas leur fils) dans une grande école destinée à leur ouvrir les hautes portes d’une carrière assurée dans la prostitution. Ils confirment qu’il y a de la demande et que c’est un métier d’avenir. Qu’ils soient logiques.

Ces messieurs qui hurlent à la police morale, à l’atteinte à leur liberté de louer des corps devraient encourager leurs rejetons à recevoir la meilleure formation à l’exercice de la profession de prostituée, ce métier du sexe qu’ils estiment indispensable, insuppressible, respectable et, mais ils n’osent pas le dire, très rentable pour l’Etat et la consommation en général. Les prostitués adorent claquer ce qui leur reste de pognon dans les commerces de luxe qui peuvent se vanter de prospérer avec l’argent de la prostitution qui, comme on le sait, n’a pas d’odeur.

J’ai rencontré des prostitués femmes et hommes qui m’ont raconté comment ils dépensaient leur argent …Je n’invente rien. En dehors du shopping, il faut aussi de l’argent pour la drogue car elle est indispensable pour s’éclater (je suis ironique) dans ce "merveilleux" métier.

Alors bien sûr, toutes les prostituées ne gagnent pas trop bien leur vie, la concurrence est rude avec les "plombières" ukrainiennes ou russes, les callgirls et les occasionnelles et certaines interviewées demandent comment elles paieront leurs traites si les clients ne viennent plus. Témoignage contradictoire, on le notera, avec ceux de ces clients VIP qui prétendent ne connaître que des prostituées libres, indépendantes et heureuses d’avoir choisi ce métier.

Drôle de société où ces mêmes clients vomissent quand une gamine offre une banane à Taubira mais jouissent quand ils peuvent enfoncer une banane dans le vagin qu’ils ont loué …

Drôle de société où on traite de "pute", de "putain", de "traînée", de "salope", de "Marie-couche-toi-là" les gens que l’on méprise mais où l’on prétend respecter les prostituées qu’on utilise.

L’hypocrisie n’est pas chez les abolitionnistes mais bien chez les prostituteurs.

Violences en France. Une femme tuée tous les deux jours. Une femme violée toutes les 6 mn

On nous assomme avec le racisme, les discriminations vis à vis des pauvres arabes qui sont refusés dans les boites, la discrimination à l’embauche pour les Mohamed et autres Rachid, la misère qui pousse les gars des cités à trafiquer de la drogue, la misère des Roms qui les pousse à voler et vendre des enfants, la misère des maquereaux qui sont obligés de mettre sur le trottoir des filles de l’Est et du sud encore plus misérables qu’eux parce que dans ces pays, une fille c’est une malédiction, la discrimination au faciès mais pas au sexe. Des dizaines d’associations qui ont découpé la déclaration universelle des droits de l’homme en chapelles communautariste et pas universelles pour un sou.

Mais qui s’insurge avec autant de force, en descendant dans la rue, en mobilisant des milliers de personnes contre le sort des femmes exploitées, méprisées, battues, cognées à mort et violées ? Aucun mouvement de grande envergure ne s’intéresse à cette discrimination qui est la plus ancienne et la plus universelle. L’évidence est là, les femmes sont des sous-hommes et ce n’est pas une journée officielle de lutte contre les violences dont elles sont victimes qui va changer leur sort radicalement.

Lutter contre les violences infligées aux femmes devrait être un engagement de tous les jours, partout et tout le monde, hommes et femmes devrait en faire une cause obligatoire, permanente et universelle qui n’a qu’un moteur, le respect universel de la vie.

France algérienne

Je l’ai déjà écrit ici, la France est une colonie algérienne dans l’esprit des Algériens d’Algérie et de France, qu’ils aient la nationalité française ou la nationalité algérienne.

Non seulement les Algériens déclarent ouvertement qu’ils viennent nous "prendre tout" en paiement de la "dette coloniale", formatés par leurs dirigeants qui leur assènent dès le plus jeune âge qu’ils doivent réclamer et exiger de la France le paiement de la dette coloniale, mais, en tant que Musulmans ils ne peuvent pas s’intégrer puisque c’est défendu par le Coran, faire comme les autres, les koufars, c’est renier l’oumma islamiya.

Ce conditionnement mental explique pourquoi autant d’Algériens sont schizophrènes, violents, déséquilibrés, hargneux et malheureux. On ne peut pas s’épanouir dans la haine et l’obsession vengeresse. Le déséquilibre mental évident du tireur de Libération, la Société générale et BFM, AbdelHakim Dekhar en est l’exemple le plus récent mais les faits divers regorgent d’arrestations, de procès, de crime ou de délits commis par des Algériens. Quand ils sont condamnés, comme Yacine Chaouat pour violences conjugales, ils ne sont même pas démis de leurs fonctions de représentation. Yacine Chaouat est toujours adjoint à la mairie du 19ème ! Quel exemple d’impunité pour ses compatriotes et coreligionnaires !

J’ai travaillé plusieurs années comme bénévole dans une activité sociale auprès des populations défavorisées. La majorité des usagers étaient algériens et, par rapport aux autres usagers ils étaient les plus agressifs, les plus incivils, les plus quémandeurs. Ils arrivaient toujours avec un sourire mielleux mais au moindre refus, ils se mettaient à hurler et insulter. Ils ne savaient pas sourire ni remercier autrement que par des rictus. Houria Bouteldja, porte parole des Indigènes de la République, cette harpie algérienne qui nous traite de sous-chiens et nous menace est une figure emblématique de l’Algérie à l’égard de la France. La madone (sic) des Algériens a été relaxée en appel, encore une invitation de notre justice à crier, comme je l’ai entendu X fois : "La France c’est de la merde!", "La loi, c’est quoi ?", "Les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République".

La réaction des Algériens à la victoire de leur équipe de foot contre le Burkina Faso a donné lieu à des émeutes à Paris, le métro et le tramway ont été bloqués pendant des heures. Je suppose que les responsables ne travaillent pas, vivent de prestations sociales, de trafics et de larcins, que nombre d’entre eux sont sans papiers et se moquent d’empêcher les Français d’aller travailler ou de vaquer à leurs occupations et remplir leurs obligations. De violentes émeutes se sont aussi déroulées à Marseille , capitale de la France Algérienne.

Ces émeutes fomentées pour exprimer la joie d’avoir "gagné" ne sont en rien comparables, comme certains ont osé le faire, à celles des Bonnets rouges ou de salariés en colère parce qu’ils perdent leur emploi et leurs moyens d’existence.

La revendication du Bloc identitaire et d’autres organismes qui réclament le retour des Algériens dans leur pays est utopique car les Algériens ne lâcheront jamais volontairement la vache à lait France où ils se sentent tous les droits et pour laquelle ils n’ont même pas le respect des obligés qu’ils sont de fait mais qu’ils n’admettent pas au nom du paiement de la dette coloniale.

La solution, c’est l’application de la loi : sanctions réelles pour les délinquants et les criminels, expulsion des logements sociaux des criminels et de leur famille, expulsion des récidivistes, expulsion des illégaux (certains sont en France sans papiers depuis des années et ne fréquentent que l’oumma), sanctions réelles pour les fraudeurs, suppression des aides sociales pour sanctionner l’absentéisme des enfants et leurs incivilités à l’école, renforcement des contrôles aux droits sociaux, limitation de l’AME aux soins d’urgence, contrôle des droits à la CMU (ils appellent d’Algérie pour connaître les plafonds et préparer ainsi leur éligibilité).

La solution, c’est aussi revoir les accords bilatéraux qui lient la France à l’Algérie en accordant des préférences et avantages à ses ressortissants.

La solution idéale mais aussi la plus utopique seraient que les Algériens s’occupent de faire la loi dans leur propre pays plutôt qu’en France. Ils ont chassé les Français de leur pays et ils ne sont pas capables d’en chasser les dictateurs qui les maintiennent dans la misère et l’abrutissement en leur disant d’aller en France réclamer le paiement de la dette coloniale tandis qu’ils s’en mettent plein les poches avec l’argent du gaz, du pétrole, de leurs immigrés qui envoient de l’argent (des prestations sociales et des trafics) au pays ?

La solution idéale seraient que les Algériens montrent qu’ils en ont pour renverser leur dictature et qu’ils ne sont pas ces lâches qui abusent de la démocratie française et voudraient reproduire leur dictature en France.

On peut toujours rêver …

Communiqué du vendredi 22 novembre 2013
Bloc Identitaire

Fiers de leur pays ? Qu’ils rentrent en Algérie ! 

En France, ce n’est pas la victoire inespérée des Bleus face à l’Ukraine qui a été fêtée mardi soir. Ce ne sont pas des drapeaux tricolores qui ont été fièrement brandis à Paris, Marseille, Lyon, Nice, Avignon ou Roubaix. Ce ne sont pas les klaxons, les cris et les pétards des supporters français que vous avez entendus sous vos fenêtres.  
  
Non, c’est la victoire de l’équipe… d’Algérie – face au modeste Burkina Faso – qui a déclenché une véritable démonstration de force de la part des « supporters » algériens, aux quatre coins du pays. Des manifestations soldées par plusieurs dizaines d’interpellations et de nombreux incidents, sans parler des multiples provocations comme cet immense drapeau déroulé sur un immeuble du XVIIIème arrondissement de Paris.  
  
Malgré les grossières tentatives de minimisation de la plupart des grands médias et des pouvoirs publics, les images parlent d’elles-mêmes : elles évoquent plus des scènes d’émeutes urbaines que de sympathiques célébrations d’une victoire sportive. 
  
Le Bloc Identitaire prend acte de cette démonstration de force étrangère et de ces défilés exubérants qui exaspèrent un nombre croissant de Français. Incontestablement, il ne s’agit pas là de « supporters » mais bel et bien de patriotes Algériens, à qui nous adressons un message clair : tout bon patriote doit un jour regagner la terre de ses pères.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 195 followers

%d bloggers like this: