Flux RSS

Mouldi Kefi, ministre tunisien des affaires étrangères dénonce les clandestins

Publié le
Le ministre tunisien des Affaires étrangères Mouldi Kefi effectue une visite en France du 9 au 11, durant laquelle il rencontrera notamment de hauts responsables du gouvernement français chargés des affaires étrangères et du commerce extérieur, a anoncé lundi le ministère français des Affaires étrangères.M. Kefi, qui est en visite en France depuis lundi à l’invitation du groupe d’amitié de l’Assemblée nationale française, s’entretiendra avec le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, le ministre chargé des Affaires européennes Laurent Wauquiez, le secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur Pierre Lellouche ainsi que le vice-président du Sénat Jean-Pierre Raffarin, a indiqué le porte-parole du Quai d’Orsay Bernard Valero lors d’un point de presse régulier. »Cette visite fait suite au déplacement d’Alain Juppé à Tunis les 20 et 21 avril 2011 et conforte la nouvelle dynamique des relations franco-tunisiennes », a ajouté le porte-parole.

Le ministre français avait effectué en avril dernier sa première visite en Tunisie depuis sa prise de fonction. Il a promis lors de sa visite une aide de 500 millions de dollars à la Tunisie de la part du gouvernement français.

 

Ce matin, interviewé sur France Inter, Mouldi Kéfi a dénoncé ces Tunisiens qui fuient la Révolution pour chercher l’Eldorado en Europe. Il a expliqué que ces « réfugiés » étaient victimes de passeurs qui leur faisaient miroiter un avenir radieux en Europe, leur volaient leur argent pour les larguer sur les côtes italiennes dans des conditions scandaleuses.

La journaliste de France inter a judicieusement demandé à Kéfi si on pouvait comparer les 150 000 Lybiens réfugiés en Tunisie aux 20 000 Tunisiens qui traversaient la Méditterrannée. Kéfi a répondu qu’il n’y avait pas photo. Les Lybiens sont de véritables réfugiés politiques qui risquent leur vie sous les bombardements de Khadafi tandis que les fuyards tunisiens ne risquent pas grand chose dans leur propre pays même s’il y a des bagarres et du chômage.

Je me demande ce qu’en pense le PS, Delanoë en tête, qui soutient les Tunisiens illégaux. Déjà que la France droite et gauche confondues, avaient tout faux sur leur appréciation de la révolution tunisienne dont ils n’ont pas su évaluer l’importance aveuglés par des années de copinage avec le dictateur Ben Ali, il est juste de remarquer que la droite essaie de rattrapper son manque de jugement tandis que la gauche s’enfonce dans sa bêtise de ne pas savoir reconnaître l’importance de cette révolution pour le peuple tunisien.

Souvenons-nous que l’UMPS a mis des semaines à reconnaîre la Révolution tunisienne et le courage du peuple à oeuvrer pour la démocratisation du pays.

Mouldi Kéfi a expliqué que les émeutes actuelles en Tunisie -notons que nos médias n’en disent mot-sont provoquées par des contre-révolutionnaires qui souhaitent perpétuer le système Ben Ali. Il ne l’a pas dit, mais il y a fort à parier que ces réactionnaires sont dirigés par les « réfugiés » amis de Ben Ali que la France a chaleureusement mais discrètement accueillis en mettant à leur disposition l’armée française.

Il faut soutenir les Tunisiens qui ont montré un courage et une intelligence admirables pour chasser Ben Ali et tenter de faire une véritable révolution, la seule parmi les révoltes arabes.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :