Flux RSS

Les médias violent DSK

Publié le

Les infos qui nous sont déversées sur l’affaire DSK me donnent la nausée. Haro sur le baudet.

S’il s’avère qu’il est coupable, alors je me réjouirais de ce qu’un homme puissant, riche, politiquement trouble et macho soit très sévèrement condamné. Pour l’instant, en l’absence de preuves, je trouve que le traitement médiatique et la sortie des cannibales de leur trou sont insupportables, dégoûtantes , haineuses (l’antisémitisme ressort) et méprisables.

J’avais écrit récemment que je ne voterai pas pour DSK

 https://laconnectrice.wordpress.com/2011/05/09/je-ne-voterai-pas-pour-dsk/

Mon désintérêt pour DSK ne m’empêche pas de vouloir comprendre la terrible accusation qui lui est faite et de rechercher les preuves qui constituent la réalité des faits. Je suis extrêmement choquée par la boue qui se déverse actuellement. Si DSK est coupable, qu’il soit puni en conséquence mais s’il est innocent, s’il est victime d’un complot, alors les machiavels et la presse qui les relaie sont des violeurs. Et que penser de l’effet de cet étalage sordide sur ses enfants?

La dernière incohérence : d’un côté on hurle qu’il n’avait rien à faire à NYC ce jour-là, laissant entendre qu’il aurait prémédité son geste. De l’autre on susurre qu’après le viol, il aurait déjeuné avec sa fille. Ne serait-ce pas une raison suffisante que de déjeuner avec sa fille qui se trouve à NYC.

On a dit que la femme de chambre, ou femme de ménage, selon les uns ou les autres, était porto ricaine. Mais dans le NYT on dit qu’elle venait d’emménager dans son quartier, qu’elle vivait seule avec sa fille adolescente et qu’elle était une immigrante africaine. Alors, porto ricaine ou africaine?

Un lecteur du NYT donne une piste intéressante dans l’hypothèse d’un complot, le projet du FMI de remplacer le dollar comme monnaie de réserve. Le directeur remplaçant de DSK est un ancien cadre de JP Morgan, société pilier de Wall street dont DSK avait critiqué les pratiques :

http://www.nytimes.com/2011/05/16/world/europe/16france.html

32.
NY
May 15th, 2011
11:01 pm
Consider this – In the 2011 Oscar-winning « Inside Job » Strauss-Kahn was very critical of the Wall Street practices. On February 11, 2011 IMF recommended replacement of the US dollar as reserve currency. On May 14, 2011 just before leaving for Europe IMF president is accused of attempted rape and is replaced by a former JP Morgan executive. 

Just connect the dots….

On nous répète a l’envi que la victime a reconnu son agresseur au cours du tapissage. DSK est un personnage public dont le visage est maintes fois apparu sur les journaux ou à la TV et, s’il y a manigance, la collaboratrice a orcément eu sa photo en mains. Donc le tapissage ne prouve rien.
Tristane Banon, qui n’avait pas déposé plainte pour, selon sa mère- socialiste et candidate aussi aux primaires-, préserver sa future carrière de journaliste, refait surface et va déposer plainte encouragée par le buzz méditique. D’après la mère, elle est encore bouleversée 8 ans après. A la voir jubiler chez Thierry Ardisson en 2007, on a des doutes. Tristane Banon a peut être été violée par DSK mais ce qui est certain, c’est qu’elle-même et sa mère exploitent l’affaire à leur propre fin.
http://www.youtube.com/watch?v=y59ua5D2G0o&feature=player_embedded#at=29
Je pense, par principe, que toute personne témoignant d’être victime d’un viol, de violences, de harcèlement, d’offense ou de vol doit être écoutée avec le plus grand respect, la plus grande attention et sans préjugés. Mais cela n’empêche pas de mener l’enquête pour authentifier le témoignage, vérifier la réalité des faits de manière scientifique et professionnelle.
Ce n’est pas faire du tort à une véritable victime que d’opérer ces vérifications qui sont fondamentales pour établir l’acte d’accusation.

"

  1. Je suis féministe. J’ai été agressée sexuellement. Je n’ai pas porté plainte. Je ne laisserai personne me juger.

    J'aime

    Réponse
  2. laconnectrice

    On ne peut dire que DSK est « tombé dans un piège grossier » que si les faits sont avérés concernant le viol et l’éventuelle provocation de la soubrette. Pour l’instant, on ne sait pas où est la réalité.

    J'aime

    Réponse
  3. Si cela est vrai que justice soit rendue et que cette jeune femme aie la force de résister aux énormes pressions auxquelles elle va être soumise.
    Si cela est un complot, c’est inquiétant de voir un homme chargé de tant de responsabilités (actuelles et futures), conscient que  » les femmes sont son talon d’Achille », plonger dans un piège aussi grossier et montrer tant de faiblesse ou être si « en dehors de la vraie vie » qu’il se croie intouchable. Que dire de l’incompétence (ou de l’arrogance) de ses conseillers et de son entourage, également conscients de ses faiblesses, qui n’ont pas su veiller au grain. On se croirait dans un film!

    J'aime

    Réponse
  4. Je rebondis sur votre phrase à propos de Tristane Banon, « A la voir jubiler chez Thierry Ardisson en 2007, on a des doutes. »
    C’est un réflexe un peu irritant: présumer de la souffrance d’une victime de viol à partir de son comportement apparent. Vous ne connaissez rien de sa souffrance, il se pourrait qu’elle fasse d’autant plus d’efforts pour la minimiser aux yeux d’un entourage qui est de toute façon peu disposé à l’écoute que la souffrance est grande au départ. D’ailleurs si vous vous dites féministe, il faudrait aussi réfléchir à la violence symbolique qui consiste à détourner la parole des femmes ou à la vider de son sens, par toutes sortes de manipulations subtiles, dont la mise en scène pseudo-conviviale de l’émission d’Ardisson est un exemple (pourquoi ce gros plan gourmand sur la préparation de choux à la crème au moment où elle est en train d’évoquer la violence de ce qu’elle a vécu??)
    Enfin, quand bien même il y aurait des victimes plus résilientes que d’autres, c’est-à-dire moins souffrantes en apparence (sans qu’on sache ce que leur coûte la résilience), qu’est-ce que cela change au fait que le coupable doit être jugé pour l’agression qu’il a commise?

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Comprenez-moi je défends les trop nombreuses victimes de vio l et de harcèlement. En France, une femme est violée toutes les 20 mn. 30% des détenus sont incarcérés pour délits et crimes sexuels. Je suis au fait des souffrances et de la destruction des vies des victimes.

      Dans ce cas précis, je trouve l’attitude de Tristane Banon et de sa mère suspectes parce que Tristane, contrairement à ce que préconisent les psychiâtres pour se reconstruire, n’a pas déposé plainte pour que la société lui rende justice et que le présumé violeur passe aux assises. Les motifs invoqués par sa mère, « ne pas nuire à sa carrière » ne me paraissent pas sérieux au regard de la destruction de toute la vie de la victime.

      D’autre part, ressortir cette affaire pas nette alors que tout le monde tire sur DSK sans respecter la présomption d’innocence et sans aucune preuve, je trouve que c’est d’un opportunisme méprisable. Tout comme la mère de Tristane, rivale de DSK aux primaires du PS qui profite de l’occasion pour faire la une des médias.

      Tristane Banon aurait du porter plainte contre DSK en 2002 pour que justice soit faite. Nous ne vivons plus à l’époque où la parole des femmes n’était jamais respectée et les violeurs s’en tiraient avec une tape sur les doigts. Maintenant, un violeur passe aux assises grâce aux combat des féministes.

      J'aime

      Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :