Flux RSS

La partouze, réseau occulte des puissants ?

Publié le

On entend souvent parler de réseaux occultes qui rassembleraient les gens de pouvoir, leur donnant les moyens d’unir leurs forces pour continuer à dominer et contrôler les petits.

On cite le lobby des Francs-maçons, le lobby juif. On parle du Siècle, de cercles franco-anglais. On évoque les Illuminati, Bilderberg. On démasque l’influence de l’Opus Dei, de l’Ordre de Malte.

Il semble que les puissants, comme les parents, se disputent devant les enfants/peuple mais font l’amour quand la porte de la chambre est close. Malgré les apparences, on subodore des ententes, des contrats verbaux, des échanges d’information, des partages de territoires, des alliances solides, des marchés gagnant/gagnant et donnant/donnant.

Dernièrement, entendant parler d’anodin « libertinage » à propos de DSK, je me suis souvenue de tous ces témoignages d’hommes friands de sexage collectif. Me prenant pour une idiote ou voulant m’émoustiller, ils m’ont fait des confidences qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’une sourde.

Je précise que personnellement, je n’ai aucune expérience de terrain mais je crois à la sincérité des confidences que j’ai reçues.

J’ai appris que le libertinage était aux puissants ce que la partouze est au peuple.

La partouze c’est l’échangisme organisé ou pas, entre copains ou en famille dans son HLM ou dans une boîte de province ou de banlieue. On boit de la bière, on met un film porno et on rigole bien fort.

Ou alors, on se rend à une adresse connue. Un buffet campagnard vous attend avec pâté de campagne et saucisson, vin rouge à volonté. Puis on pioche dans la corbeille à préservatifs et on descend ou on monte dans un espace sombre où on peut regarder, participer de préférence en couple, un morceau de saucisson coincé entre les dents mais le marteau piqueur habillé.

La partouze, c’est aussi la rencontre quasi familiale organisée par un patron de médecine et ses internes qui, grâce à leur participation enthousiaste, hériteront de la trilogie si recherchée clinique/professeur chef de service/enseignant-chercheur.

Le libertinage, ce n’est pas la partouze populaire. Beurkk! C’est une rencontre entre couples, organisée soigneusement autour de plats raffinés, de vins et de champagnes millésimés éclairés par des chandeliers baroques, éventuellement sous des lambris dorés chez des particuliers ou dans des endroits extraordinaires.

On se retrouve à Vienne dans les loges fermées de l’opéra où on jouit doublement de la musique et des corps. On file dans un hôtel de luxe à Nez-York (le Sofitel, peut être ?) et on y rencontre des puissants de toute la planète pour un divertissement raffiné entre gens très bien dans une ambiance recueillie et très concentrée.

Un libertin autoproclamé m’a ainsi raconté que l’intérêt de ces rencontres était de percer à jour la psychologie des participants. L’expression de la sexualité révélerait la véritable personnalité de chacune et chacun et, par la suite, dans les « affaires sérieuses » de prévoir et de contrôler ses réactions. Ce même libertin m’a dit dans la foulée : « Sarkozy est très gentil, c’est un ami ». Qu’auriez-vous conclu à ma place ?

Les séances de libertinage seraient réservées au gratin du gratin. Y participeraient des présidents de la République, des hauts fonctionnaires, des célébrités du show business, des énarques, des avocats de renom, des propriétaires et responsables de médias, des chirurgiens réputés, des politiques émérites et des hommes d’affaires du Cac 40… N’oublions pas les rencontres homosexuelles libertines qui n’ont rien à voir avec ce qui se pratique dans les toilettes des gares ou les back rooms des cafés du Marais.

Outre les ragots et les tuyaux qu’on échange autour d’un verre entre les ébats, ces réunions ont surtout l’intérêt de resserrer les liens, au sens propre et figuré, mais surtout de se tenir par la barbichette. Je te tiens, tu me tiens. Ainsi, les ententes contre nature, les magouilles, les fraudes, les accords et les marchandages resteront ignorés du peuple qui trime, paie des impôts, peine à s’assurer des retraites décentes et donner à ses enfants les chances d’un avenir meilleur.

Dans ces divertissements, les femmes serviraient d’appât. Elles doivent être jeunes, belles, sexy, affriolantes et bien décorées grâce à leurs bijoux bling bling, leurs vêtements et sous vêtements haute couture et leurs jambes sans fin mises en valeur par des escarpins à fines aiguilles recouverts en peau de serpent.

Je n’ai fait qu’entendre des confidences mais je suppose que « tout le monde sait mais respecte l’omerta ».

"

  1. Pingback: Mes articles les plus consultés en 2012 « Laconnectrice's Weblog

  2. Pingback: Prostitution et économie : un beau mariage « Laconnectrice's Weblog

  3. laconnectrice

    Pwezidol,
    Je parle de réseaux d’influence qui utilisent la partouze comme ciment. Elles se répètent et se perpétuent entre membres choisis adeptes du « libertinage ».

    Je ne parle pas des partouzes occasionnelles, de la partouze du pauvre.

    On se rencontre au « Siècle » ou au Bilderberg pour les idées, dans le « libertinage pour sceller les accords corps à corps;-)

    Pour ce qui est des idées, lorsque je travaillais avec de hauts fonctionnaires, j’étais étonnée de constater qu’à droite comme à gauche, dans toutes les grandes entreprises, on mettait en oeuvre les mêmes méthodes de gestion, les mêmes philosophies d’entreprise et les mêmes politiques. Je pensais que c’était une mode alors qu’en réalité c’était une sorte d’entente secrète entre gens du même monde …

    C’est comme pour les Templiers et les Cisterciens dont je parle dans mon article sur Xavier Dupont de Ligonnes : pour le peuple ils se détestaient quand, en réalité ils avaient une alliance secrète , « le cercle intérieur ».

    J'aime

    Réponse
  4. Encore une bonne question
    @capet : l’esclavage avant d’etre aboli chez nous avait toujours existé, le « on a toujours fait comme ça » est rarement un bon argument

    Sinon effectivement la partie fine a de tout temps été utilisée par les malhonnètes pour circonvenir les naïfs. C’est un procèdé élèmentaire. Donc forcément aussi de nos jours.

    Un dernier mot : la force des organisations « productives » franc maçon par exemple c’est de se perpétuer au delà des participants. La partouze a tout de mème un coté éphémère.
    Il y a aussi les questions métaphysiques. Les idées.
    Avec la partouze mème distinguée on est à l’abri des idéologues.

    J'aime

    Réponse
  5. laconnectrice

    C’est fort possible, Capet, mais pourquoi s’acharne-t-on sur des réseaux d’influence agissant au grand jour, avec plus ou moins de succès, sans chercher à décrypter l’influence de ce partenaire invisible du pouvoir et de l’argent, la partouze.

    La presse sort régulièrement sort son marronnier préféré, les Francs-maçons qui n’ont plus rien d’occulte mais titille l’un des fantasmes préférés du public.

    Les antisémites passifs et les antisémites actifs se gavent de fantasmes sur le lobby juif.

    Mais, à mon avis, le réseau d’influence le plus solide, le plus efficace, le plus réel et le plus nocif pour la démocratie, c’est la partouze.

    J'aime

    Réponse
    • Bonsoir, nessayez pas de vous rndre sur mon site, il a été censuré il y a un an et demi… après l’avoir été déjà au même endropit et ailleurs à plusieurs reprises au seul motif que j’abordais des aspects… inabordables de la FM dont bien évidemment le libertinage et la partouze (le deux vont de « paires » (de c…). Si censure il y a eu c’est bien que contrairement à ce que vous pensez, la partie occulte de la FM existe toujours et elle doit le rester. Les affaires de cul actuelles, outre qu’elles sentent mauvais pour certains pourraient déboucher sur un déballage important qui viendrait confirmer les confidences que vous avez reçues et les articles que j’avais publiés. Inch allah !

      J'aime

      Réponse
      • laconnectrice

        Mathieu,
        Vous êtes gentil d’évoquer votre site pour me dire qu’il est inaccessible…Impossible donc de recroiser les infos que vous dites apporter sur les rites sexuels du Francs-maçons. Dans la mesure où ceux-ci sont majoritairement des hommes, il serait utils de se demander si c’est la FM qui déprave les hommes ou si c’est leur incapacité à gérer leur testostérone, toutes idéologies confondues.

        J'aime

        Réponse
  6. mais cela a toujours existé, depuis des siècles….

    J'aime

    Réponse
  7. La France est entre les mains d’une caste d’irresponsables hédonistes qui s’arrogent toutes sortes de privilèges et se croient tout permis. Et ils se comportent comme si l’avenir du pays et de la société dans laquelle ils vivent ne faisait pas partie de leurs soucis.

    J'aime

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :