Flux RSS

Sauvons la soldate Marie Dedieu kidnappée au Kénya

Publié le

Mercredi 19 octobre le Quai D’orsay annonce la mort de Marie Dedieu http://laconnectrice.wordpress.com/2011/10/19/notre-otage-marie-dedieu-serait-decedee/

Mardi 18 octobre, ça barde en Somalie, un attentat terroriste a fait 7 morts. http://fr.news.yahoo.com/une-explosion-retentit-%C3%A0-mogadisio-123149785.html La situation générale entre la Somalie et le Kénya, entre la Somalie et ceux qui ont intérêt à semer la pagaille, ne peuvent que rendre encore plus difficile la libération de Marie Dedieu et celle des autres otages qui constituent un atout pour d’éventuelles négociations lorsque les différentes parties seront exsangues après s’être entre tuées, qu’elles auront occupé les terrains qui les intéressent et qu’un médiateur venu du ciel se proposera pour mettre fin aux massacres tout en tirant les marron du feu.

Vendredi 14 octobre: toujours pas de nouvelles. Un ancien otage est très inquiet http://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2011/10/08/pierre-camatte-inquiet-pour-marie-dedieu

On apprend par ailleurs que deux humanitaires espagnoles viennent d’être enlevées. http://www.liberation.fr/depeches/01012365668-kenya-les-deux-espagnoles-enlevees-a-dadaab-sans-doute-deja-emmenees-en-somalie

TF1 a consacré un sujet à l’enlèvement de Marie Dedieu http://www.planete-elea.com/article-le-rapt-de-marie-dedieu-un-coup-de-tonnerre-a-manda-sept-a-huit-video-86257806.html et M6 devrait en faire autant dimanche prochain, le 15 octobre dans » 66 mn ».

Le 2 octobre

Je demande aux féministes de tous bords, aux gauchistes, aux gens de gauche et du centre, à Delanoë et ses alliés verts, aux associations de défense des Droits de l’homme, à toutes les forces humanistes de soutenir Marie Dedieu comme elles et ils l’ont fait pour Ingrid Bettancourt. Je demande au gouvernement de la sauver, à Nicolas Sarkozy d’aller la chercher et à Antoinette Fouque de prendre sa place.

Je me souviens de ma première rencontre avec Marie Dedieu dans la cour des Beaux-Arts, rue Bonaparte, où nous tenions nos AG féministes. Tous les mardis soir, le bâtiment préfabriqué qui occupait le haut de la cour de l’école accueillait des centaines de femmes tandis que quelques hommes faisaient le pied de grue à l’extérieur soit pour entendre le compte-rendu de la réunion -comme Roland Castro alors chef de VLR-, soit pour « voir les féministes », soit pour exprimer rage ou inquiétude devant ces rassemblements qui les excluaient.

Marie fut une militante féministe parmi des milliers d’autres, enthousiaste, généreuse et sincère. Marie respirait la bonté et la gentillesse.

Je me souviens m’être rendue dans l’appartement que Marie occupait boulevard Beaumarchais, un lieu typique de la vie de bohème de l’époque avec ses couleurs vives, ses objets ethniques, la déco inspirée et nonchalante, sans façons. Le plus impressionnant était l’inscription géante peinte sur un mur « Marie, je t’aime » ou quelque chose comme ça. Marie venait de mettre fin à sa relation passionnée avec Jean-Pierre Léaud, ce qui indiscutablement ajoutait à son aura. Elle avait fréquenté des vedettes, figuré dans un film de Truffaut et son carnet d’adresses était bien rempli. Sa grâce et ses relations firent d’elle un objet de convoitise pour l’ambitieuse Antoinette Fouque qui l’utilisa comme femme de paille après l’accident dont elle fut la cause indirecte puisqu’elle avait prêté son coupé sport à un garçon qui emmena Marie en balade et frima tant au volant que la voiture échoua brutalement dans l’herbe du fossé. On était en 1972, je crois. Marie n’avait pas 30 ans.

Marie séjourna des mois à Garches. Elle avait perdu l’usage de ses membres et fut prise en charge par le groupe Psyképo qui l’utilisa comme symbole, comme égérie et comme idole destinée à cimenter le groupe sectaire. Les éditions des Femmes rééditèrent les numéros du Torchon brûle sous le nom de Marie Dedieu alors que chaque numéro avait été imaginé et réalisé collectivement et anonymement par un groupe différent http://re-belles.over-blog.com/pages/_Chroniques_du_MLF_premiers_articles_premiers_journaux-931099.html . C’est ainsi qu’on peut lire dans la presse paresseuse que Marie fut rédactrice en chef du Torchon brûle et journaliste. C’est faux. Marie était une militante de base comme les autres et il semble que lorsqu’elle refusa de jouer le rôle de femme de paille qu’Antoinette Fouque lui avait assigné, le groupe Psyképo l’abandonna comme un seul homme (sic). On ne plaisante pas dans les sectes.

Connaissant les anciens liens de Marie avec Antoinette Fouque, des journalistes l’ont appelée mais elle a refusé de répondre, ce qui n’est vraiment pas gentil. Il est d’ailleurs décevant de constater qu’à ce jour aucune féministe n’a exprimé de la peine, de la compassion ou de la solidarité avec Marie Dedieu. Certes, elle n’était pas une théoricienne et on peut lui reprocher d’avoir servi la Fouque -qui a tout fait pour diviser le Mouvement, qui a déposé le sigle MLF en 1979 et qui s’est imposée comme fondatrice du MLF- mais elle était engagée autant que des milliers d’autres femmes et ses alliances sont de l’histoire ancienne.C’est grâce aux luttes auxquelles Marie a participé que les femmes ont fait un grand pas vers leur émancipation et d’avantage d’égalité, même s’il reste encore tant à faire.

Personnellement, je garde un excellent souvenir de Marie et je ne suis pas étonnée qu’elle soit tant appréciée et aimée dans son village Kényan.

Comme je l’avais perdue de vue et que j’avais pris mes distances avec le Mouvement, je ne suis pas certaine de ce qui s’est passé de 1975 à ce jour. Je crois que ce fut une chance pour moi car je n’eu jamais à critiquer son alliance avec Psyképo et sa terrible Napoléone. Je n’entendis plus jamais parler de Marie jusqu’à hier quand on révéla l’identité de la « Française enlevée au Kenya » .http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-vie-de-courage-de-marie-dedieu-enlevee-au-kenya-03-10-2011-1636820.php  Je dois avouer que j’en fus émue et peinée et qu’en voyant sa photo j’ai retrouvé le sourire et l’éclat du regard que j’avais connus.

Une prise d’otage est toujours un acte ignoble mais quand on connaît personnellement la victime, que l’on sait la précarité de son état de santé, on ressent indiscutablement plus d’émotion et de peine. J’espère de tout mon coeur que Marie sera très prochainement libérée et qu’elle pourra retrouver les siens.

Il n’y a aucun doute que ses ravisseurs l’ont choisi pour sa vulnérabilité afin de toucher très rapidement leur rançon usant d’un double chantage à la fois sur la nationalité de l’otage et sa fragilité objective.

Lire aussi article et commentaires sur Disons.fr http://www.disons.fr/?p=21466

"

  1. Pingback: Notre otage Marie Dedieu serait décédée « Laconnectrice's Weblog

  2. laconnectrice

    Anonyme,
    A part vous, tout le monde, diplomates, observateurs et reporters pensent qu’il faut parler des otages …

    J'aime

    Réponse
  3. @ la connectrice :
    « un enlèvement crapuleux ou politique local » ? qu’en savons-nous ? les media, que je présume un peu mieux renseignés que moi sur la question, parlent tous de groupes islamistes. Nous connaissons bien, y compris ici, l’affection que ceux-ci portent à tout ce qui touche à la liberté des femmes, à leur autonomie, au libre choix de leur corps ou de leur sexualité, au « féminisme ».

    par pur principe de précaution, et pour quelques jours en tout cas, il me semble terriblement imprudent de les mettre sur cette voie, eux qui ne connaissent, peut etre, du Coran que les sourates qui expliquent le meilleur moyen de battre ou lapider une femme.

    J'aime

    Réponse
  4. laconnectrice

    Anonyme,
    Le premier « Torchon brûle » fut publié en encart dans l’Idiot. C’était le N°zéro qu’on peut voir en intégralité ici http://re-belles.over-blog.com/pages/_le_torchon_brule_n0_integralite-1475584.html
    nulle part n’y figurent les mentions que vous citez….

    J'aime

    Réponse
  5. laconnectrice

    Anonyme,

    Je vous serais reconnaissante de bien vouloir préciser quels sont mes mensonges et les calomnies qui en découlent. Je rectifierai si je me suis trompée.

    Merci d’avance

    J'aime

    Réponse
    • le premier « Torchon brule », Marie Dedieu est citée (dernière page, encart à droite pour le courrier et à gauche comme « directrice de la publication » ce qui lui donnait une responsabilité civile et pénale…elle l’a fait avec courage parce qu’elle a fait avec une dizaine de copines le premier numéro
      au fond vous vous trompez tout le temps!!!! vous ne deviez pas être là !!!!..

      J'aime

      Réponse
      • laconnectrice

        Anonyme (IP : 83.205.140.184 , AGrenoble-552-1-141-184.w83-205.abo.wanadoo.fr)

        Puisque vous parlez du « courage » de Marie, pourquoi ne la soutenez-vous pas dans cette épreuve ?
        Pourquoi suis-je pour l’instant la seule féministe à exprimer ma solidarité et mon soutien ?
        Pourquoi la « dizaine de copines » qui aurait fait selon vous le premier numéro avec elles ne se manifestent pas ? Et si vous en étiez, que faites vous pour elle ?

        J'aime

        Réponse
        • rose prudence
          Votre commentaire est en attente de modération
          6 octobre 2011 at 20 h 45 min · Repondre
          Nous ne savons pas qui a enlevé Marie, ni qui la détient actuellement – pour autant qu’elle soit encore, espérons-le, – en vie : de vulgaires droits commun, avides seulement de rançon ? des « politiques » (islamistes, chebabs, etc) ? Nul ne le sait. Mais une chose me paraît absolument certaine : toute information – je dirais précisément : toute indiscrétion – sur le passé, notamment politique, de Marie, tout discours du type « je me souviens » ne peuvent actuellement que 1. nuire aux négociations en cours avec lesdits ravisseurs, les faire traîner en longueur et en demande; et surtout 2, mettre en danger grave Marie, qui joue sa vie contre le temps.

          il me semble que ce n’est pas du tout un hasard si on n’entend pas davantage d’ancien(ne)s ami(e)s de Marie dans les media – seule Aria, pour le moment me semble-t-il, a rompu le silence. Peut-etre sont-ils nombreux à avoir eu, comme celles et ceux avec qui j’en ai parlé (dont pas mal de « copines du Torchon n° 1 »), le même sentiment : que le silence est d’or, et qu’il y va DE LA VIE D UNE FEMME.

          il sera toujours temps de (continuer à) régler des comptes avec Antoinette ou écrire nos mémoires , ou alerter media et télés plus tard. L’enlèvement de Marie est certainement la pire et la plus dangereuse (pour elle) des « occasions » pour le faire…..

          J'aime

          Réponse
          • laconnectrice

            Rose Prudence,

            Je ne suis pas convaincue par vos arguments pour les raisons suivantes :

            1-la prise en otage de Marie a été motivée par son état de faiblesse propre à donner des raisons d’accélérer les négociations et ce qu’elle est, son passé, ses engagements politiques n’ont strictement rien à voir avec un enlèvement crapuleux ou politique local

            2-Le « passé politique » de Marie n’a de toutes façons rien à voir avec les politiques des groupes et partis de la région

            3-Nous sommes complètement impuissantes face aux raisonnements et aux politiques des ravisseurs qui ont prémédité leur kidnapping et choisi Marie à dessein bien renseignés par leurs alliés à Lamu même.

            Pour ces raisons, parler de Marie ne peut en aucun cas aggraver sa situation qui est déjà au maximum de la gravité.

            Au contraire, parler d’elle et la soutenir peut faire pression sur les négociateurs, sur la DGSE, sur nos responsables et ceux des gouvernements impliqués au Kénya et en Somalie ou ailleurs, afin qu’ils mettent le maximum en oeuvre pour libérer Marie..

            D’autre part, à leur libération, les otages disent toujours qu’ils n’auraient pu tenir le coup s’ils n’avaient su qu’on pensait à eux, qu’on ne les oubliait pas.

            Je laisse parler mon coeur et pour moi, il y va effectivement de la vie d’une femme. Parler de Marie peut contribuer à la sauver.

            J’ai entendu vos arguments, j’y ai réfléchi et, pour l’instant, je maintiens qu’il faut parler de Marie dans son intérêt.

            J'aime

            Réponse
  6. ignoble, dites vous? vous avez bien raison, votre proposition d’échange est ignoble, barbarie.. quant au reste de vos propos, ce n’est que mensonge et calomnies…

    J'aime

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :