Flux RSS

La République malade du communautarisme. 4-Christiane Taubira

Publié le

Ah, cette Christiane au tempérament de feu qui en a séduit plus d’un quel que soit le parti qu’elle a représenté. http://fr.wikipedia.org/wiki/Christiane_Taubira

Christiane Taubira s’est illustrée par sa loi mémorielle, http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Taubira une loi assortie d’un qualificatif plutôt péjoratif depuis qu’on avait qualifié l’histoire de la shoah de « pornographie mémorielle ». Exit la pornographie et place au « mémoriel » un néologisme pour rivaliser avec la mémoire du génocide et rappeler implicitement la soit-disante responsabilité des Juifs dans le commerce de l’esclavage et faire oublier qu’il fut inventé par les Musulmans arabes. A croire que Dieudonné et Taubira s’entendent contre larrons en foire quand il s’agit de falsifier l’histoire au nom de l’anti sionisme. Pour être exacte, je précise que les lois dites « mémorielles » ont été initialisées par Gayssot même si elles ont connu une notoriété plus importante avec la loi Taubira.

La loi Taubira a été vivement critiquée par de nombreux historiens, en particulier Pétré-Grenouilleau http://www.histoire-pour-tous.fr/education/179-metiers-histoire/4121-la-loi-taubira-et-les-historiens.html tandis qu’elle est toujours encensée par le MRAP et les associations anti racisme noir qui implicitement encouragent le racisme anti blanc. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-loi-taubira-inconstitutionnelle-67513

« Christiane Taubira étant à l’origine de cette loi, elle est donc la cible politique depuis 1999, de tous ceux qui s’inscrivent dans l’héritage politique des théoriciens du racisme, de l’apartheid, de l’inégalité des races supposées et de la négation du crime commis contre l’humanité à l’encontre des populations noires déportées et réduites à l’esclavage. »

Là encore, critiquer cette « loi Taubira » serait du « racisme », alors que le principal reproche qui lui est fait, c’est justement d’être discriminatoire en passant sous silence la traite négrière interafricaine, ou la traite des esclaves noirs ou européens par les Arabo-musulmans.http://ripostelaique.com/le-mrap-reve-de-trainer-en-justice-tous-les-racistes-mysogines-qui-critiquent-taubira.html

Christiane Taubira, Guyannaise, se présente avant tout comme descendante d’esclaves importés d’Afrique pour cultiver le sucre, l’indigo, le cacao ou le coton pour les colons français, néerlandais ou anglais selon les fluctuations de l’identité territoriale, à partir du XVIIème siècle. Cette ascendance revendiquée pour des raisons politiques n’est pas vraisemblable et elle reconnaît d’ailleurs qu’elle est le produit d’un métissage de populations africaines, amérindiennes, européennes et asiatiques.

A plusieurs reprises, des groupes de Juifs qui avaient fui l’inquisition espagnole et l’intolérance musulmane jusqu’au Brésil firent l’objet de tractations entre les diverses puissances coloniales pour trouver refuge dans les Caraïbes, à Tobago et en Guyane.http://fr.wikipedia.org/wiki/Paulo_Jacomo_Pinto Il se peut donc que Christiane Taubira ait du sang juif dans les veines…mais aussi du sang amérindien puisque, avant l’arrivée des Européens, la région de la Guyane actuelle a été envahie successivement par plusieurs tribus amérindiennes qui se la disputèrent férocement. Vouloir régler ses compte d’ancienne colonisées exclusivement avec la France et les descendants des Juifs de Livourne et Oran (l’ancienne Algérie) est historiquement infondé.

Christiane Taubira explique comment elle est « devenue noire » en 2005 à l’occasion des discussions houleuses suscitées par sa loi. Dommage qu’elle n’évoque pas tous ces Français qui sont « devenus blancs » sans pour autant susciter l’indignation des associations anti racistes.  Il faut l’écouter parler de ses origines et de ses engagements à l’occasion de la sortie de son ouvrage autobiographique « Les météores ». On comprend comment elle peut rallier autant de gens à ses diverses candidatures car elle est fine, intelligente, cultivée et passionnée. Le problème est qu’en tant que politique, elle ramène ses connaissances au plus petit commun dénominateur, quitte à réduire sa propre histoire. Il semble qu’on ne puisse pas faire de la politique sans idéologie et l’idéologie est, dans son essence, réductrice et belliqueuse. http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/L-invite/Episodes/p-20815-Christiane-Taubira.htm

Pourquoi le combat contre les discriminations devrait-il emprunter ce chemin-là ? Est-ce parce que le politique, par facilité, a élevé la compassion au rang de valeur sociale ? Nous voilà donc passés de l’universalisme hérité des Lumières à l’universalisme de la souffrance manipulable à loisir. Peut-être nos sociétés n’ont-elles rien à offrir pour demain que cet universalisme réducteur et sans espérance. 
Esther Benbassa est directrice d’études à l’Ecole pratique des hautes études. http://forum.aufeminin.com/forum/societe2/__f3791_societe2-Les-noirs-les-juifs-et-la-victimisation-par-esther-benbassa.html

On se demande comment François Hollande a pu confier le Ministère de la Justice à une personne qui a bâti sa carrière sur une falsification de l’histoire. Ce choix laisse présager le pire … jusqu’aux législatives car Taubira est une bonne valve de sécurité étant donné les controverses que suscitent ses engagements politiques et sa personnalité détonnante.

Une réponse "

  1. Pingback: Le gouvernement Ayrault confond diversité et communautarisme « Laconnectrice's Weblog

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :