Flux RSS

Attention aux faux ramoneurs, ils reviennent avec le printemps

Publié le

images

Le faux ramoneur se présentera plutôt avec un seul hérisson en nylon, manche télescopique sur l’épaule comme sur cette image alors qu’un véritable ramoneur sera muni d’un hérisson en métal, d’un boulet de ramonage, d’une corde, d’une échelle, d’un seau et d’une pelle.

habillage_ramonage_3

Hérisson et boulets professionnels, source http://ramonage.comprendrechoisir.com/comprendre/materiel-ramonage

Ramoneur au travail sur les toits http://www.leblogsecurite.com/

6a00d8341c6c8b53ef017d3d836ca5970c-200wi

SAM@LAO@P01@CHEMINEES.jpg

Ramonage de la partie intérieure de la cheminée, le ramoneur n’est pas venu avec un simple hérisson en plastique sur l’épaule http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/pour-les-cheminees-et-conduits-de-fumee-decrassage-obligatoire-avant-lhiver

Les faux ramoneurs sont de retour avec le printemps. Ils sonnent à toutes les portes déguisés en habit de travail, un classeur sous le bras pour faire sérieux et un  hérisson à la main pour faire professionnel.

Il leur est facile d’impressionner les gens parce que le ramonage est obligatoire, qu’il est encadré par la loi et qu’il est nécessaire pour éliminer les risques d’incendie et d’asphyxie. Les faux ramoneurs ne manquent pas d’arguments pour impressionner leurs futures victimes, ce qui expliquent que leur nombre ne cesse de croître et d’embellir.

Ils sont particulièrement persuasifs auprès des personnes fragiles et agressifs si vous refusez leurs services.

Le faux ramoneur est aussi faux qu’un faux agent EDF, un faux postier, un faux éboueur et toute personne qui porte un uniforme ou une carte destinée à tromper les citoyens pour pénétrer chez eux afin de les piller par vol ou par escroquerie. Ce délit est catalogué par la loi en tant que  vols à la fausse qualité, c’est-à-dire, avec usurpation d’identité

Exemples de méfaits de faux ramoneurs

En tapant « faux ramoneurs » dans le moteur de recherche, on trouve 67 400 résultats et le récit de faits divers répartis dans toute la France.

  • Toulouse Décembre 2011 http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/21/1220622-attention-de-faux-ramoneurs-font-du-demarchage-a-domicile.html
  • 5 oct. 2012 – Quarante plaintes à Paris, Toulouse, Marseille et surtout Avignon. L’entreprise Etoile Ramonage a sévi partout http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/2004404/les-faux-ramoneurs-avignonnais-sevissaient-dans-tout-le-pays.html
  • Abbeville, janvier 2013 http://www.lejournaldabbeville.fr/2013/01/19/abbeville-attention-aux-faux-ramoneurs/
  • Paris 2010 http://www.leparisien.fr/abo-essonne/les-faux-ramoneurs-ont-escroque-145-personnes-agees-11-03-2010-843700.php Ils arrivaient à convaincre des personnes âgées de réaliser chez elles des ramonages non nécessaires et repartaient en plus avec des chèques et espèces volés. La troisième division de la police judiciaire de Paris enquête en ce moment sur quatre Essonniens soupçonnés d’avoir escroqué ou volé 145 personnes âgées en Seine-et-Marne, entre janvier 2005 et juin 2007. Les quatre complices avaient été interpellés le 17 février dans un camp de gens du voyage à Brétigny-sur-Orge. Tous appartenaient à l’entreprise CJ, située à Melun (Seine-et-Marne), spécialisée dans le ramonage. L’enquête a montré que les salariés de cette entreprise se présentaient chez leurs victimes et insistaient sur la nécessité de ramoner leur cheminée.Un préjudice de plusieurs millions d’euros Les devis étaient exorbitants et les prestations quasi inexistantes. Mais en plus, les ramoneurs subtilisaient chèques et espèces. D’autres faits de même nature ont été commis en 2007 à Paris par la même équipe. En 2009, deux anciens employés de l’entreprise, interpellés, avaient mis en cause leurs patrons qui « les formaient et les obligeaient à agir ainsi en échange de contreparties financières ». Des propos confirmés par d’autres membres du personnel. Le 17 février, ce sont finalement les deux patrons, ainsi que deux autres employés, âgés de 28 à 55 ans, qui ont été interpellés dans le camp de voyage à Brétigny. Un véritable coup de filet. Plus de 200 policiers et un hélicoptère avaient été mobilisés à l’aube. Depuis, tous les prévenus ont été remis en liberté, le temps de l’enquête. De nombreux documents comptables et autres traces écrites des escroqueries ont été saisies sur place. Par contre, aucun chèque ou objets volés n’ont été retrouvés, ce qui s’expliquerait par le temps écoulé depuis les faits. Le préjudice total pourrait s’établir à plusieurs millions d’euros.Le Parisien
  • Une locataire vient d’écrire à sa propriétaire pour l’informer d’une tentative d’intrusion par des « ramoneurs » :
Je viens porter à votre connaissance un incident qui vient de se produire.
Alors que je rentrais dans l’immeuble, je vis deux individus qui attendaient devant la loge. Ils avaient un hérisson de ramoneur et étaient en habit de travail.Le plus grand portait un classeur sous le bras, l’autre tenait un hérisson à la main. Ils me demandèrent le code de la porte vitrée. Je demandais où ils allaient
Ramoneur-là-haut
Moi-chez qui ?
R-nous avons des clients réguliers
Moi-leur noms
R-il y en a tellement, nous ne nous en souvenons pas
Moi- Je suis surprise, l’immeuble est ramoné par la maison B. depuis plus de 30 ans
R-B., celui qui passe à la télé ? hé bien si vous lui faites confiance à celui-là.  Il vous ramone bien ? (ricanements)
Moi- depuis 30 ans, il donne toute satisfaction
R-parce qu’il vous ramone bien, c »est sûr
Moi- sortez ou j’appelle la police
etc.
R-Raciste,vous êtes  grosse 
Pour moi, ils étaient blancs, je n’avais rien dit de personnel. La grossièreté confirmait que j’avais affaire à des délinquants.
Ils ne voulaient pas sortir de l’immeuble, j’ai dit que j’appelais la police
R-Appelez la police, nous venons d’être contrôlés
J’ai ouvert la porte en les invitant à sortir, ce qu’ils ont fait non sans difficulté et j’ai appelé la police en les suivant pour voir où ils allaient. Ils  essayaient déjà d’entrer dans un autre immeuble sur la place. La police est venue sur place peu de temps après et m’a rappelée, car elle ne les voyait pas et partait à leur recherche.J’ai cru devoir m’excuser de tant de méfiance en alléguant l’insécurité du quartier et la fonctionnaire m’a répondu « ça ne va pas s’arranger, vous avez raison de nous alerter ».

Comment se protéger ?

La préfecture de police de Paris a édité un guide à l’attention des séniors mais il peut être utile à tout le monde  http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Prevention/Protegez-vous/Seniors

Comment vous protéger d’un vol à la fausse qualité ?

Les vols à la fausse qualité, c’est-à-dire, avec usurpation d’identité, se multiplient. En se faisant passer pour des professionnels (agents EDF, ramoneurs, postiers, plombiers, voire policiers), des escrocs abusent ainsi de votre crédulité pour s’introduire chez vous et voler vos objets de valeur et vos liquidités.

Ce type d’infraction est gravement puni par une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende (Art. 311.4 alinéa 5 du Code Pénal).

Quelques conseils pour vous protéger :

  • si la personne se présente à l’interphone ou à votre porte, utilisez systématiquement l’entrebâilleur et le judas et exigez la carte professionnelle et l’ordre de mission (ou le justificatif de passage). En cas de refus, ne laissez pas entrer la personne ;
  • si vous êtes avisé du passage d’une personne par téléphone, par courrier ou par voie d’affichage dans le hall de votre immeuble, vérifiez la venue de cette personne auprès de l’organisme d’origine, votre bailleur, votre syndic, votre concierge ou vos voisins ;
  • si vous souhaitez effectuer un contre-appel, utilisez les numéros de téléphone que vous avez en votre possession (figurant généralement sur les avis d’échéance ou les factures) et non pas ceux donnés par la personne qui se présente ou vous appelle.

Dans tous les cas :

  • quelle que soit la profession de celui qui se présente chez vous, vous ne devez en aucun cas le laisser entrer si vous avez le moindre doute ;
  • proposez un autre rendez-vous à la personne afin de procéder aux vérifications nécessaires ;
  • ne laissez entrer personne chez vous après 18 heures ;
  • si vous faites entrer une personne chez vous, essayez de solliciter la présence d’un voisin. Ne quittez pas l’individu, accompagnez-le dans tous ses déplacements à l’intérieur de votre domicile ;
  • ne divulguez en aucun cas l’endroit où vous cachez vos bijoux, votre argent ou tout autre objet de valeur.

Si vous êtes âgés de 65 ans et plus et avez récemment été victimes d’une infraction sur la voie publique ou à votre domicile, vous pouvez vous inscrire auprès de votre commissariat pour bénéficier de l’opération «tranquillité seniors».
Cette inscription vous permettra d’être contacté pour bénéficier de conseils de prévention personnalisés. Si nécessaire, une visite à votre domicile pourra éventuellement être effectuée.

Si vous avez le moindre doute, appelez sans hésiter votre commissariat d’arrondissement ou, en cas d’urgence, le 17-Police secours.

Numéros utiles :
Police secours : le «17» ou le «112» depuis un portable
Sapeurs-pompiers : le «18»
Samu : «15»
SOS médecins : 01 41 07 77 77 / 0 820 33 24 24
Urgences médicales de Paris : 01 53 94 94 94

  Autres conseils de sécurité à l’adresse des séniors et de tout le monde

Seniors Conseils pour votre sécurité

seniors

Seniors de plus de 60 ans, la préfecture de police a créé ce guide afin de vous apporter quelques conseils pratiques de prévention contre d’éventuelles agressions dont vous pourriez être victimes lors de vos déplacements ou chez vous (vol par ruse, cambriolage ou accident de la route).

Protégez-vous dans la rue

Comment vous protéger d’un vol à l’arraché ou à la tire (pickpocket) ?

  • Portez votre sac en bandoulière côté façade d’immeuble ;
  • si un agresseur tente d’arracher votre sac, ne résistez pas, surtout si ce dernier est à scooter ou à rollers, vous risqueriez d’être traîné et gravement blessé ;
  • optez pour un sac de petit volume et orientez son ouverture vers vous. Emportez le minimum d’argent liquide (préférez les billets de petite et moyenne coupure) ;
  • soyez particulièrement vigilant en cas de mouvements de foule (heure de pointe dans le métro, entrée et sortie de grands magasins, etc.), moments d’action privilégiés par les pickpockets ;
  • évitez de placer les valeurs que vous détenez dans les poches latérales ou arrière de vos vêtements, préférez les poches intérieures munies de fermetures.

  Comment vous protéger d’une agression ?

  • Si vous avez l’impression qu’un individu vous suit, n’hésitez pas à vous réfugier chez le commerçant le plus proche ;
  • en cas d’agression, appelez au secours et criez aussi fort que vous pouvez afin de faire fuir votre agresseur. Notez son signalement (âge, taille, corpulence, type physique, coupe et couleur de cheveux, tenue vestimentaire ou signes particuliers), sans vous focaliser sur un détail comme la couleur d’un vêtement, car votre agresseur pourrait s’en débarrasser une fois le fait commis. Si vos agresseurs sont véhiculés, relevez les caractéristiques de leur voiture ou deux-roues (couleur, type, marque, direction de la fuite, immatriculation, etc.).

 Comment vous protéger d’un vol au distributeur de billet ?

  • Évitez d’effectuer vos retraits d’argent à date et à heure fixes ;
  • limitez le montant des sommes d’argent que vous retirez ;
  • au moment du retrait, ne vous laissez pas distraire par un ou plusieurs individus, vous pourriez être victime d’un vol par ruse (ex. : un premier voleur détourne votre attention, laissant le temps au deuxième de lire discrètement votre code confidentiel par-dessus votre épaule et de subtiliser votre carte) ;
  • vous devez toujours récupérer vos tickets de retrait et d’achat ;
  • si vous êtes en difficulté devant un distributeur, suivez les instructions de la machine ou demandez de l’aide à l’agence bancaire. Surtout, ne communiquez jamais votre code à une personne proposant son aide ;
  • si votre carte est avalée, patientez quelques instants pour être sûr qu’elle ne ressort pas, puis signalez-le immédiatement à votre établissement bancaire ;
  • faites-vous accompagner par une personne de confiance pour vos opérations financières ou téléphonez à : ALLO PARIS SECURITE : 01 42 76 77 77(24h/24), un service gratuit d’accompagnement pour les seniors, mis en place par la Mairie de Paris, pour vos opérations de change, de retrait ou de dépôt d’argent.

 Protégez-vous à votre domicile

Comment vous protéger des cambriolages ?

  • Équipez votre porte d’entrée d’un système de fermeture fiable type viseur optique (judas) ou d’un entrebâilleur ;

  • si vous habitez au rez-de-chaussée, faites installer des barreaux et des volets à vos fenêtres ;
  • en cas d’absence, ne laissez pas vos clés sous votre paillasson ou dans votre boîte aux lettres, confiez-les à une personne de confiance ou à votre gardien ;
  • si vous êtes absent pendant une longue période, faites ouvrir vos volets régulièrement par un voisin et faites relever votre courrier ou faites-le suivre par la Poste sur votre lieu de villégiature.

En juillet et en août, vous pouvez également bénéficier de l’« Opération Tranquillité Vacances » : sur simple demande, votre commissariat d’arrondissement organisera des tournées de surveillance régulières à votre domicile pendant votre absence.

  • Placez vos bijoux en lieu sûr et faites expertiser si nécessaire vos objets de valeur pour votre assurance. Vous pouvez les photographier et noter leur numéro de série. Conservez précieusement les factures d’achat, les garanties, les certificats d’authenticité, relevés d’expertise ou l’inventaire notarié (si c’est un héritage) et tout autre justificatif dans un lieu sûr ;

 

  • si vous avez perdu vos clés, faites changer les serrures ;
  • si vous vivez seul, indiquez votre nom complet et seulement l’initiale de votre prénom sur votre boîte aux lettres sans préciser « Monsieur » ou « Madame ».

 

"

  1. Bonjour,

    Très intéressant cet article, il y a effet des petits malins prêt à tout pour un peu d’argent. Le ramonage c’est du sérieux, il en va de la sécurité des personnes …

    Dans tous les cas, un certificat de ramonage conforme est l’élément indispensable à obtenir. Assurez-vous dès le début de la prestation que le ramoneur complétera ce document aussitôt l’opération effectuée.

    Ps: Le lien vers le site de la préfecture de police n’est plus valide, le document est-il toujours dispo à une autre adresse ?

    J'aime

    Réponse
  2. Il faut absolument exiger le diplôme d’état en ramonage et à la fin de la prestation un certificat de ramonage pour l’assurance.

    J'aime

    Réponse
  3. précieuses recommandations , mille mercis

    J'aime

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :