Flux RSS

Chaussures à talons : les femmes sont masochistes et les bottiers sont sadiques

images (4)

http://www.paperblog.fr/3975008/bienfaits-de-porter-des-chaussures-sans-talons-hauts/

Tout le monde le sait, les chaussures à très hauts talons-libres ou compensés- sont extrêmement dangereux pour la santé. Ils favorise l’arthrose, les déformations lombaires avec les douleurs conséquentes, les chutes avec la foulure ou la brisure des chevilles, l’irritation nerveuse, la déformation de la voûte plantaire, la fatigue et l’inhibition de l’aisance corporelle. Bien entendu, ils freinent la marche, empêchent la femme de courir, la rendant ainsi plus vulnérable, plus faible, plus fragile et plus violable.

Le dénigrement du féminisme, le renforcement du plafond de verre et le sexisme en général reprennent du poil de la bête lorsque la situation économique se dégrade. Au XIXème sexe, les syndicalistes ne se gênaient pas pour affirmer que les femmes volaient le travail des hommes et leur refusaient ouvertement l’égalité des droits. De nos jours, tout le monde pense que la femme doit choisir entre ses enfants/maison et son travail et beaucoup, comme le Front National voudraient renvoyer es femmes à la maison pour qu’elles fassent des enfants et assurent le repos de leur guerrier de mari pour sauver la famille.

Malgré des siècles de luttes pour l’égalité des droits, les femmes sont toujours considérées comme des sous-hommes, « naturellement » discriminées, dévalorisées et considérées comme l’accessoire de l’homme. Pour beaucoup, la femme n’existe pas en soi mais, par rapport au désir et aux besoins de l’homme. Pour beaucoup, la libération des femmes reste cette soit-disante liberté sexuelle qu’ils ont retournée à leur bénéfice, à savoir que toute femme est disponible pour leur plaisir, qu’ils peuvent se constituer des harems informels sans vergogne et qu’ils peuvent coucher sans s’engager ni prendre leurs responsabilités en matière de contraception ou de paternité. Les moins éduqués voient en toute femelle une pute à leur disposition. La libération des femmes n’existe réellement que dans l’esprit du prédateur de femelles et uniquement dans son intérêt. L’homme le plus stupide, inculte, hideux et répugnant de la terre se sentira toujours supérieur à la femme éduquée, belle, cultivée et séduisante du monde.

Dans la réalité, les femmes sont loin d’être libérées du fait de leur propre non-choix et de la société qui ne les respecte pas. Dans la réalité, des gamins à peine entrés dans l’adolescence harcèlent et violent parce qu’ils ont été conditionnés par des images pornographiques accessibles à tout un chacun. Ces images pornographiques montrent des femmes asservies aux besoins sexuels de l’homme, réduites à l’état de chair destinée à la « double pénétration » ou à « l’éjaculation facile » et à toutes ces modélisations sexuelles sorties de la tête de vieux cochons cyniques et cruels dépourvus de sensualité et de créativité amoureuse qui ont besoins pour bander de s’imaginer supérieurs aux femmes dans toutes les positions et de les harnacher comme les pouliches qu’ils rêvent de monter.

Le pied des femmes a, de tous temps, été un objet de fascination pour les hommes, soit en tant que fétiche sexuel, soit en tant que moyen d’entraver la mobilité des femmes. ou les deux réunis. Au XIXème siècle, quand les femmes européennes portaient de longues robes, les mâles guettaient le mouvement du tissu qui découvrirait une cheville gainée de bas blancs. On connaît le fantasme de la soubrette vêtue de sa petite robe noire avec son tablier blanc et ses chaussures noires à talons. C’est le thème du film de Bunuel « Journal d’une femme de chambre » et c’est aussi une image récurrente de la pornographie, des scènes coquines, des bandes dessinées et des jeux d’argent. Le pied handicapé de la femme, le pied décoré d’échasses impraticables porte un message sexuel subliminal qui fait vendre.

A_HIGH_CASTE_LADYS_DAINTY_LILY_FEET

pieds-bandes-chine

D’horribles pieds mutilés à mettre dans de si jolies petites chaussures …Les femmes aux pieds bandés ne peuvent travailler qu’à des tâches domestiques simples, ce que ne peuvent se permettre les familles pauvres. Le statut d’une femme dépend en grande partie de ses talents de brodeuse exercés dans la fabrication de minuscules souliers et de jambières qu’elle coud pour sa famille et pour elle-même. Les chaussures, finement brodées, témoignent de l’importance donnée à l’esthétique féminine. 
L’importance donnée à la petite taille des pieds et l’opportunité de marier leurs filles à des familles plus fortunées répandit la coutume et, à la fin de la dynastie Qing, on pouvait voir des femmes aux pieds bandés dans toutes les classes sociales de la société Han, à l’exception des plus misérables et du groupe des Hakka, chez qui les femmes assumaient une partie des travaux dévolus aux hommes dans les autres ethnieshttp://www.larbredesrefuges.com/t5990-pieds-bandes

images (5)

Source image : http://comediennes.org/actrice/liste/actrices/histoire?page=10

Ainsi, aucune femme active sexuellement ne se résignera à abandonner ses talons ou à troquer ses chaussures sexys pour des chaussures insignifiantes, et ce, malgré tous les rapports médicaux alarmistes publiés à ce jour qui font état de nombreux maux associés au port de ces chaussures.  Les quelques blessures de plaisir ou les cicatrices sexuelles ne représentent qu’un passage obligé pour satisfaire leur besoin de plaire et d’exprimer  leur sensualité.

«C’est pourquoi les femmes ont de tout temps accepté une sorte de «podoalgolagnie », c’est-à-dire une déformation du pied par la chaussure au profit de l’attraction sexuelle.», nous dit William Rossi.

Il faut sans doute cesser d’accuser les designers de vouloir infliger aux femmes les pires tortures en créant des chaussures extravagantes,  inconfortables, étouffantes et bien loin de la forme naturelle du pied.

Puisque la mode a pour but de modifier les formes et les dimensions du corps pour le rendre attractif, les créateurs de chaussures s’emploient à déployer toute leur ingéniosité pour charger cet accessoire d’érotisme. La chaussure, et particulièrement celle à talons hauts, demeurera toujours le plus puissant des leurres sexuels et certainement un élément incontournable dans la parade amoureuse des amants, des amants manifestement sadomasochistes!

Tina Karr, conseillère en talons hauts, fait de la récupération de la féminitude un exercice de haute voltige, son discours est très représentatif de la perte de sens et des valeurs du discours philosophique tels qu’on les trouve dans le post-modernisme. Elle intègre des observations justes sur l’exploitation des femmes afin de justifier son business très lucratif. En substance elle nous dit qu’il est exact que les chaussures dangereuses et inconfortables sont conçues pour le plaisir des hommes mais qu’une femme intelligente saura sans aucun doute et avec fierté maîtriser ces engins casse-gueule et causes de souffrances. Allez, Mesdames, n’hésitez pas à souffrir pour être belles, le dieu mâle vous le rendra. Tina Karr pense que l’art de porter des hauts talons est l’essence de la féminité …

Certaines féministes dénoncent les talons hauts affirmant qu’ils nous placent dans une situation de soumission en nous réduisant à l’état de simples objets de désir et de plaisir pour le compte de ces messieurs!  Elles en ont fait leur cheval de bataille dans les années cinquante alors que les publicistes présentaient la simple ménagère dans le contexte d’une femme fatale chaussée de talons hauts et attendant fébrilement le retour de son cher époux. Il semblerait que les féministes aient omis de constater la puissance extraordinaire des talons hauts.

Cette fragilité apparente que nous dégageons et qui nous habite lorsque nous titubons du haut de nos échasses dissimule en fait, de façon contradictoire,  une force que nous devons, par contre,  apprendre à maîtriser. Car il serait malvenu de chercher à parader en talons hauts sans avoir maitrisé l’éventail de ses techniques et de ses possibilités ou encore sans comprendre leur portée symbolique…

http://www.tinakarr.com/le-sadomasochisme-des-talons/

images (3)

Source image http://alacroiseedessensbymarine.blogspot.fr/2012/08/histoire-les-talons.html

Récemment je regardais des cortèges de mariage dans lesquels la plupart des femmes portent des échasses aux talons vertigineux et peinent à se déplacer avec aisance sur ces supports instables mais tellement chicos. Parfois certaines se déchaussent et marchent pieds nus sur le macadam, leurs belles chaussures à la main, une fois que leur prestation est terminée. Dans le parc elles peinent à progresser sur les allées défoncées et couvertes de ces petits gravillons qui font glisser la semelle et s’infiltrent sous la plante des pieds. Elles marchent à petits pas comme les chinoises aux pieds bandés ou les japonaises sur leurs socques.  Leur front n’est ni altier ni fier car elles doivent bien regarder où elles mettent les pieds. C’est pathétique.

Dans son articulet, La Parisienne rappelle tous les dangers qui menacent les porteuses de ces engins et donnent quelques conseils de bon sens  afin qu’elles continuent à en acheter car il ne faut pas décourager les annonceurs. Bizness must go on.

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/les-chaussures-a-talons-font-mal-au-bout-d-une-heure-10-06-2013-2886715.php

Pour en savoir plus

Le point de vue d’un podologue sur les pathologies résultant du port de talons hauts  Daniel Benjamin : Les femmes ne sont pas censées marcher percher sur des talons de plus de 6 centimètres toute la journée, cela a plusieurs conséquences. Tout d’abord on note des problèmes de rétractations musculaires, notamment au niveau des muscles du mollet ou du tendon d’Achille. Ce  type de chaussures altèrent la démarche. Ces fragilités peuvent être la cause de tendinites à partir du moment où l’on repasse sur des chaussures plates. Ensuite, cela impact l’avant du pied. Les talons augmentent le dénivelé entre l’avant et l’arrière du pied, donc il y a plus de charge sur l’avant du pied. Cela entrave le bon déroulement du pas et de la marche. Si jamais on à déjà des pathologies héréditaires dormantes comme l’hallux valgus (la bosse sur le gros orteil), les talons sont un facteur aggravant. On peut voir apparaître des pincements nerveux dans l’avant-pied, des problèmes au niveau de la partie plantaire, des formes arthropathie dégénératives au niveau du pied… Mais aussi cela impacte le dos. En portant des talons, les femmes sont sur la pointe des pieds ce qui accentue l’antéversion du bassin. C’est-à-dire que le bassin plonge plus vers l’avant pour faire ressortir les fesses.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/voila-risques-que-prenez-porter-talons-hauts-david-benjamin-802901.html#eLKK0SGzqMei2pSd.99

http://www.atlantico.fr/decryptage/voila-risques-que-prenez-porter-talons-hauts-david-benjamin-802901.html

"

  1. Bonjour,

    Ouép, pis ca craint pour les arpiots de se faire ecraser avec ces trucs!!
    moi je les classerai en ADM!!

    bonne journée

    J'aime

    Réponse
  2. Monnaie hervé

    Bonne discertation ! 19/20
    Opinion très personnelle sur les rapports hommes/femmes.
    Sans doute dictée par une ou plusieurs expériences malheureuses.
    Cependant, je lis vos écrits avec intérêt et attention.
    Hervé

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      discertation ?
      Tout le monde s’appuie sur des expériences personnelles mais tout le monde n’est pas capable de prendre du recul 😉
      Merci pour votre intérêt

      J'aime

      Réponse
  3. encore absolument d’accord avec vous

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Et vous êtes une femme élégante qui possède le sens de la beauté, une vision personnelle et humaine de l’harmonie …
      La mode fait peu de cas de l’élégance…Elle exploite les bas instincts au dessous de la ceinture, ce qui n’a pas toujours été le cas

      J'aime

      Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :