Flux RSS

Naufrage à Lampedusa : honte à l’Erythrée et à la Somalie

Publié le

Une fois de plus, un bateau qui transportait environ 500 clandestins a coulé ce jeudi au large de l’île italienne de Lampedusa faisant des centaines de victimes, le bilan définitif n’est pas encore connu.

http://www.leparisien.fr/international/naufrage-de-migrants-a-lampedusa-au-moins-50-victimes-03-10-2013-3192665.php

Les clandestins, parmi lesquels se trouvaient aussi des femmes et des enfants, étaient en majorité issus de Somalie et d’Érythrée. L’un des passeurs repêchés était tunisien. Le bateau était en provenance des côtes libyennes. L’internationale de la misère et du crime, en quelque sorte.

Le Pape a exprimé sa honte face au drame et l’Italie entière va observer une minute de silence.

L’Érythrée et la Somalie ont-elles honte ? Vont-elles aussi observer une minute de silence?

Les bobo-bonnes âmes vont s’apitoyer sur ce drame au nom de la repentance des nations coupables de colonialisme, d’esclavagisme, de mondialisme, de capitalisme et de droitdel’hommisme. Il serait pourtant grand temps de demander des comptes à ces pays qui reçoivent de l’aide internationale-1,8 milliards d’euros en septembre 2013-, trafiquent, maltraitent leur peuple au point qu’il prend des risques insensés pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, respirer loin des guerres tribales et manger à sa faim.

Que font les gendarmes du monde pour les Érythréens et les Somaliens ? Ils sont moins humains que les Syriens ou les Irakiens ou les Afghans ? Ils n’intéressent personne parce qu’ils ne dorment pas sur du pétrole ou le trajet d’un oléoduc ?

Les Érythréens fuient la dictature la plus terrible du monde

Le Journal Le Monde nous donne quelques clefs pour comprendre le silence de la communauté internationale sur la dictature erythréenne et, tiens, surprise, nous retrouvons notre ami Qatari comme soutien à la population sunnite du pays et, surtout soutien financier aux terroriste somaliens d’Al-Chabab que je croyais que la France avait combattu au Mali.

Aujourd’hui, les 5 millions d’Ery-thréens ont perdu l’envie d’espérer. Ils ont combattu pour la liberté et vivent désormais dans une prison à ciel ouvert. Cette dictature militaro-nationaliste, d’inspiration marxiste, est la plus brutale d’Afrique. Elle est tenue par un homme, Issayas Afewerki, ex-chef des rebelles du Front populaire de libération de l’Erythrée, qui depuis vingt ans se maintient au pouvoirpar tous les moyens.

Pour quitter le pays, il faut obtenir un permis de sortie auprès des autorités, qui refusent les demandes quasi systématiquement. Environ 3 000 Erythréens parviendraient chaque mois à traverser les différentes frontières du pays, au risque d’être abattus par les soldats qui patrouillent.

Pourquoi la communauté internationale est-elle si discrète sur l’Erythrée ?Accusée par les Etats-Unis de soutenir Al-Chabab, le mouvement islamiste somalien rallié à Al-Qaida, l’Erythrée, en partie soutenue financièrement par le Qatar, n’est toutefois pas une priorité pour la communauté internationale. »L’intervention en Somalie au début des années 1990 l’a suffisamment traumatisée, et, aujourd’hui, elle craint qu’en touchant à l’Erythrée cela déstabilise toute la Corne de l’Afrique », juge Alain Gascon, géographe et professeur à l’Institut français de géopolitique. Une chute du régime pourrait aussi entraîner des troubles le long de la mer Rouge, une route commerciale cruciale pour le trafic mondial de marchandises.

« L’Ethiopie est aussi partisane du statu quo, ajoute ce spécialiste de la région. Elle ne voudrait pas que plusieurs dizaines voire des centaines de milliers d’Érythréens fuyant leur pays viennent s’installer comme réfugiés sur son territoire. »

La Somalie , empire de la corruption

Dans un article de ce jour le journal Le Monde dresse un tableau désastreux de la Somalie qui fait régulièrement parler d’elle avec ses terroristes et ses pirates. Les Chebab continuent à contrôler le pays où ils rivalisent avec les politiques en matière de corruption, de taxation sauvage et de droits de péage pour circuler à travers le pays.

En 2010, selon l’enquête de Transparency International, la Somalie avait le plus mauvais indice de perception de la corruption de tous les pays du monde, avec un IPC de 1,1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Somalie

En effet les Chebab profitent de la dictature du gouvernement qui à son tour profite de  la terreur entretenue par les chebab.

Au fil des mois, ils ont intensifié une campagne de terreur – jusqu’au Kenya voisin avec l’attaque meurtrière d’un centre commercial à Nairobi, le 21 septembre. Dans les villes, le nombre d’attaques à la grenade ou aux engins explosifs improvisés (IED) et d’assassinats ciblés a doublé par rapport à 2012. Elles se comptent désormais en dizaines chaque jour, selon le bilan méthodique de NSP (NGO Safety Program for Somalia/Somaliland). Certaines sont organisées par d’autres acteurs que les Chabab (rivalités claniques, politiciens écartés du jeu, etc.). Mais selon une source de NSP, « 85 % à 90 % des assassinats et attaques à la grenade sont attribuables aux Chabab, comme 95 % des explosions d’IEDs ».

"

  1. Quel catastrophe les leaders de ces pays. Corruption et tyrannie a gogo. Que faire!!

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Je pense qu’il faut demander des comptes à ces pays au lieu d’accepter et de se précipiter pour sous-traiter la misère dont ils sont responsables.
      On a donné 1,8 milliards d’euros à la Somalie, en échange de quoi ? sous quelles conditions?
      Il faut leur présenter la facture et surtout, comme je le fais, les mettre au ban de l’humanité.

      J'aime

      Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :