Flux RSS

Tutelles et curatelle, une catastrophe. Constat et témoignages.

Révision au 02/04/2016

18-IMG_0478Le contexte

80 juges des tutelles seulement pour 800 000 à 1 million de protégés; pour la plupart des personnes âgées

Nombre de greffiers en chef insuffisant pour contrôler les postes et factures des comptes de gestion des MJPM et des autres gestionnaires

Loi n° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs n’est pas correctement appliquée et son bilan, prévu dans les textes, n’a toujours pas été effectué.

Des centaines de personnes âgées fragiles et vulnérables abandonnées dans des mouroirs mises sous le statut de la protection juridique sans suivi qui seront de plus en plus nombreuses dans les années à venir du fait du vieillissement de la population et de la dispersion des familles pour des raisons économiques en général

Un « bilan » très superficiel et incomplet a été publié le 22/02/2016 http://www.lextenso.fr/bilan-relatif-la-protection-juridique-des-majeurs. Il reprend les éléments publiés en 2012 dans le livre blanc http://www.centre.unapei.org/Telechargez-le-Livre-Blanc-sur-la

Les carences

Formation des acteurs insuffisante

MJPM

Formation aléatoire et inégale des MJPM pour le CNC (Certificat national de compétences) du fait de l’absence de diplôme d’Etat. Carence en notions générales de droit commun, de droit social, de comptabilité de gestion, de gestion de patrimoine, de gestion bancaire, aucune formation en gériatrie, psychiatrie et en psychologie

Juges

Absence de formation des juges  aux motifs de placement sous protection comme la gérontologie, la psychiatrie, la psychologie, les addictions, etc.

Greffiers

Formation insuffisante des greffiers à la comptabilité de gestion

Psychiatres

Absence de formation spécifique des psychiatres assermentés émetteurs du Certificat médical circonstancié à l’origine des mises sous protection

Travailleurs sociaux

Peu formés à l’accompagnement des majeurs protégés et à leurs droits

Avocats

Le barreau de Paris a mis en place une formation pour les avocats qui veulent devenir mandataires dans le cadre du mandat de protection future, un débouché potentiel pour la profession mais des carences chez les avocats généralistes.

Carences institutionnelles

  • Désengagement des ministères de tutelle : pas ou peu de moyens alloués aux ministères de la Justice et de la Santé pour suivre et contrôler l’application de la loi.
  • Aucune obligation pour les associations tutélaires d’être accompagnées par un juriste diplômé d’Etat
  • Code de déontologie laissé à l’appréciation des associations tutélaires
  • Aucun système de médiation  n’est prévu pour arbitrer les différends entre le majeur protégé, sa famille et les acteurs de sa protection juridique. Les 80 juges des tutelles sont dans l’impossibilité matérielle de résoudre les problèmes d’un million de MP.
  • Juges et mandataires ne sont pas tenus d’informer les familles des jugements et décisions relatives à la vie quotidienne du majeur protégé, à son placement en institution ou dans la gestion de son patrimoine

·

Les inconséquences

Rappelons ici que la loi du 5 mars 2007 sur la protection des majeurs et toutes celles qui l’ont précédée résultent de bonnes intentions qui sont justifiées dans la plupart des cas.

Toute puissance des MJPM faute de contrôle par les ministères de tutelle

  • Des décisions majeures prises sans consultation du MP ou de la famille, l’éviction du majeur protégé de sa résidence principale pour la vendre ou la louer alors que la loi prévoit au contraire de la conserver. (rappelons que les gérontologues observent que le déracinement d’une personne âgée entraine sont décès dans un délai des 6 mois à un an qui suivent)
  • Une connivence de fait entre MJPM et les juges qui peinent à reconnaître les fautes ou carences des MJPM même en cas d’escroquerie patente.
  • Constitution de fait d’un réseau de bénéficiaires des mesures de protection choisis par le MJPM au détriment des majeurs protégés mais dans l’intérêt du MJPM (risque de prise d’intérêt)
  • Prise en charge par les MJPM de 17 à 50 dossiers ou plus pour cause de rentabilité d’où leur incapacité à réellement accompagner les MP
  • Ecran du MJPM entre le MP et la famille d’où une perte du lien familial au détriment du protégé.
  • .Faute de médiateur, le MJPM peut s’abriter derrières les dissensions familiales pour justifier décisions inappropriées

Toute puissance du juge

  •  Désengagement du Parquet qui n’a pas pouvoir de contrôle sur les juges des tutelles. Le juge se contente de juger en suivant les protocoles et après lui, le déluge …
  • Les courriers de doléances adressés au Juge sont souvent transmis directement par celui-ci au MJPM pour attribution comme s’il faisant partie intégrante de leur service;
  • Il y a une tendance bien réelle des MJPM à diaboliser auprès des juges tout proche de majeurs protégés qui aurait des griefs à signaler au titre de l’Art. 477 du Code Civil ;
  • les MJPM et leurs délégués fréquentent de façon quasi permanente les antichambres des cabinets des juges, leurs contacts avec les secrétaires ou greffiers sont quasi quotidiens. La Justice des tutelles n’est pas une justice de terrain et la seule connaissance du monde des majeurs protégés qu’elle peut avoir est souvent celle que lui en donne ses dossiers et le MJPM.

Couple Juge/MJPM

  • Les courriers de doléances adressés au Juge sont souvent transmis directement par celui-ci au MJPM pour attribution comme s’il faisant partie intégrante de leur service;
  • Il y a une tendance bien réelle des MJPM à diaboliser auprès des juges tout proche de majeurs protégés qui aurait des griefs à signaler au titre de l’Art. 477 du Code Civil ;
  • les MJPM et leurs délégués fréquentent de façon quasi permanente les antichambres des cabinets des juges, leurs contacts avec les secrétaires ou greffiers sont quasi quotidiens. La Justice des tutelles n’est pas une justice de terrain et la seule connaissance du monde des majeurs protégés qu’elle peut avoir est souvent celle que lui en donne ses dossiers et le MJPM.
  • Le MJPM se met dans les « petits papiers » du juge et de son greffier pour obtenir des mandats, souvent le plus possible
  • Le juge se repose entièrement sur le MJPM refusant tout autre interlocuteur que ce soit le majeur protégé ou sa famille

72-IMG_0433

Les conséquences pour les majeurs sous tutelle ou curatelle

·

  • Abandon partiel ou total, pas ou peu de visite. Contrôle aléatoire des conditions de vie du majeur protégé à son domicile ou en institution (voir le scandale de l’EPHAD de Gisors)
  • Gestion opaque des comptes, ouverture sans autorisation, défauts de paiements de factures courantes entrainant des coupures de service (loyer, énergie, assurance, abonnements, téléphone, alarme, réparations et entretien, etc.)…
  • Suivi médical absent ou chaotique, prescriptions ignorées
  • Négligences : photos ci-dessous. Les ongles de Marie ne sont pas coupés depuis des mois, le linge n’est pas entretenu, le frigo et les placards sont vides malgré les signalements répétés de l’entourage.
  • Placement arbitraire parfois contre la volonté du majeur protégé dans des établissements éloignés de la famille, des amis et du voisinage alors que la loi prévoit le choix de son lieu de vie par le majeur protégé.
  • Parfois spoliation des biens, liquidation du patrimoine ou gestion dispendieuse ·
  • Oubli d’argent de poche pour les besoins quotidiens, alors que la loi prévoit une somme minimum d’argent pour le majeur protégé.

  Conséquences pour les familles

  •  Des autorisations pléthoriques à demander au Juge des Tutelles via le MJPM qui encombrent les tribunaux.
  • Absence d’interlocuteurs compétents formés à la gériatrie, aux pathologies psychiatriques ou aux addictions : personne à qui parler.
  • Désarroi des familles qui ne sont ni informées ni entendues par les juges et encore moins par les MJPM
  • Ignorance des mesures prises au nom du parent protégé, aucun droit à l’information

 Témoignages de majeurs protégés ou de leur famille

Avertissement 

 Les témoignages ci-dessous ont été pour la plupart recueillis personnellement par les auteurs qui en garantissent l’authenticité. L’anonymat des personnes concernées a été respecté.

Témoignages de majeurs protégés

  • Monsieur X désargenté  pendant 3 semaines malgré des revenus réguliers

Monsieur X s’est retrouvé sans argent de vie pendant trois semaines parce que son curateur avait prélevé plusieurs mensualités de frais de gestion d’un coup sans se soucier du solde du compte et, au regard de son montant, sans attendre les virements mensuels qui l’auraient alimenté obligatoirement. Lorsque Monsieur X a demandé à son curateur comment il pensait qu’il allait vivre, on lui a répondu qu’on ne pouvait rien pour lui puisqu’il n’y avait pas d’argent sur son compte. Monsieur X a demandé si le curateur ne disposait pas d’une caisse de secours pour faire des avances puisque ses revenus tombaient régulièrement sur son compte. Le curateur lui a répondu par la négative. Monsieur X a alors demandé une aide exceptionnelle à la mairie qui la lui a refusée au regard du montant de ses revenus qui dépassaient le plafond défini pour attribuer des aides financières par les services sociaux. Désespéré, Monsieur X a du se résoudre à faire la manche dans le métro I jour sur trois. Les deux autres jours il s’efforçait de dormir toute la journée pour éviter de se nourrir et ne pas s’angoisser de la situation….Il en est tombé malade et a du être hospitalisé.

Monsieur Z est grondé par le juge : Ce n’est pas la peine de m’écrire, je ne lirai pas votre correspondance

Monsieur Z est convoqué chez le juge pour le bilan des  premiers mois de sauvegarde de justice. Personne n’a prévenu monsieur Z de la présence d’un représentant de son MJPM. Comme il s’en étonne auprès du juge, celui-ci lui répond que c’est obligatoire. Monsieur Z est très mal à l’aise, il aurait préféré avoir un entretien confidentiel car il avait écrit au juge pour s’étonner de ce que ses fonds avaient été bloqués pendant 3 mois et que ses factures n’ayant pas été payées, il avait dû subir des coupures de fournitures. Il ignorait où se trouvait son argent qui pourtant tombait bien quelque part. Il n’avait jamais pu obtenir de réponses de l’association tutélaire tant sur l’emplacement de ses fonds que sur l’état des démarches à effectuer. Monsieur Z ne recevait plus de courrier puisque le MJPM l’avait fait suivre à ses bureaux. Monsieur Z ignorait donc tout de ses créances et de ses revenus. Il se pensait victime mais le juge le traitait comme un coupable.

Devant ses questions, le juge se mit en colère en disant qu’il ne comprenait pas pourquoi il était sous curatelle, que l’expert psychiatre avait pris une décision non justifiée, que maintenant on mettait n’importe qui sous protection et que monsieur Z devrait demander la levée de la protection. Le juge grondait Monsieur Z comme un enfant délinquant qui n’avait pourtant pas commis d’autre crime que celui de lèse-majesté.

Il n’était pas question pour le juge d’apporter des réponses aux questions de Monsieur Z et encore moins de s’apitoyer sur son dénuement de fait alors qu’il percevait des revenus. Monsieur Z demanda à s’absenter aux toilettes pour y avaler un calmant. Quand il retourna dans le bureau du juge, prenant sur lui, il réexpliqua au juge pourquoi il avait demandé une protection et pourquoi elle lui était indispensable. Il avait la gorge nouée et retenait ses larmes tandis qu’il retraçait le pourquoi et le comment de sa démarche, les souffrances qu’elle lui avait causées. Le juge ouvrait de grands yeux comme s’il découvrait le dossier pour lequel il avait pourtant prononcé un jugement. Le juge reconnut qu’il ne connaissait rien à la question de la prodigalité, qu’il était heureux que Monsieur Z lui en apprenne les détails et finalement l’écouta pendant plus d’une heure.

Ce fut Monsieur Z qui exprima des scrupules à monopoliser le précieux temps du juge et faire attendre d’autres protégés. Le juge conclut en disant que si Monsieur Z souhaité demander une mainlevée de la protection, il ne le lâcherait pas dans la nature et l’accompagnerait. Ah oui ? avec autant de moyens qu’il avait mis à superviser sa gestion ? pensa en lui-même Monsieur Z.

  • Cette retraitée touche une pension nette de 2 000 euros et se voit prélever chaque mois de 180 euros de frais de gestion. Une gestion qui se borne à regarder les débits et crédits sans aucune vérification lorsqu’il y a des changements dans les virements automatiques (estimations EDF GDF, par ex.), aucune prévision des dépenses ce qui conduit à des rejets de prélèvements, aucune initiative pour diminuer les frais fixes, le prélèvement des frais de gestion sans tenir compte des virements automatiques avec parfois pour conséquence de priver le majeur de son argent de vie, etc. Quand la protégée demande un rendez vous, l’association tutélaire la reçoit sans avoir même ouvert son dossier et le découvre devant elle. Le courrier personnel qui arrive au MJPM n’est même pas renvoyé à son adresse personnelle alors que ça ne coûte rien et prend 2 mn.

Vous ne trouvez pas que ça fait cher pour au maximum une heure de travail par mois ? Encore une fois, sans contrôles dignes de ce nom, le système ne saurait être amélioré autant pour les protégés que pour les MJPM. Reste à savoir à qui profite ce désordre ?

Témoignages de membres de la famille de majeurs protégés

  • la justice profite des conflits familiaux

Il est scandaleux de constater que la justice profite de conflits familiaux pour placer sous tutelle des personnes dont la famille s’occupait. Un appel en juste n’a strictement rien donné, alors que toutes les preuves que je m’occupais de mon père n’ont bien évidemment pas abouti devant le juge d’appel des tutelles. On nous a même découragés d’aller en cassation. En effet, à peine une chance sur 50 nous a-t-on dit. Part ailleurs, le tuteur refuse de nous donner le moindre renseignement sur les biens de notre père, mais le compte en banque lui a diminué de 40 000 euros en 8 mois. Où est passé le reste ? sans parler de l’épargne de deux livrets… A qui s’adresser ? Que faire ? Nous sommes face à un mur dans cette France qui a déjà un long passé de spoliation de ses administrés…

  • Famille écartée

Dans notre cas, une demande de tutelle sur mon père a été introduite par une personne de son entourage professionnel qui espérait mettre la main sur son patrimoine. Heureusement ma mère a été informée au dernier moment (mais jamais moi) et nous avons pu éviter que cette personne soit nommée tutrice. Malheureusement la machine était lancée et mon père a néanmoins été mis sous tutelle d’un mandataire judiciaire (ou tuteur), alors que sa famille pouvait tout à fait s’occuper de lui comme ça avait toujours été le cas. A aucun moment je n’ai été averti, convoqué ou entendu ! Aujourd’hui je tente en vain de récupérer la tutelle afin de pouvoir offrir une fin de vie digne à mon père, ce que son tuteur lui refuse, lui octroyant une somme mensuelle dérisoire pour vivre et utilisant son argent comme bon lui semble soit disant dans son intérêt. Une vie entière de labeur évaporée…

Les frais de justice sont énormes, les délais bien trop longs et le stress de cette situation nous rend la vie bien difficile, mais surtout vole à mon père sa liberté et son autonomie, lui gâchant les quelques années qu’ils lui restent !

http://www.avaaz.org/fr/petition/Contre_les_tutelles_abusives_une_reforme_simpose_1/?cNtMncb

Bonjour, je viens de lire vos articles concernant les tutelles, intéressants.
Ma mère est sous curatelle renforcée depuis un an, et en maison de retraite.
Les contacts avec le tuteur (qui déclare n’avoir de comptes à rendre qu’à la Juge, ce qui est vrai), sont très difficiles.
Exemple: Nous avons vidé la maison de ma mère en Septembre 2012, entreposé meubles et voiture dans des garages prêtés par des amis, dans l’attente d’une autorisation de vente.
Ceci au profit de ma mère, celà s’entend.
Celà fait maintenant deux mois que ce monsieur ne répond ni aux coups de fil, ni aux E-Mail.
Nous avons besoin de documents pour vendre cette voiture qui nous embarrasse.
En désespoir de cause, j’ai envoyé un courrier à la Juge des tutelles,……..qui ne répond pas plus. Et je me prépare à contacter le procureur, ce qui n’améliorera pas les relations…….
Qu’en est-il des relations avec les familles, lesquelles, il me semble, ont droit à un minimum de respect?
Pour ma part, ayant travaillé 30 ans dans le milieu du handicap, j’ai toujours constaté que les résultats étaient bien meilleurs avec communication et coordination.
Mais je rêve, sans doute ?

  • Soyons clairs : des MJPM, il en faut ; ce qui est choquant, c’est la quasi-absence de contrôle de l’exercice de leur fonction. Immanquablement, les dérives et les abus prolifèrent.

J’ai fait placer ma mère sous tutelle afin qu’un tiers, qui ne soit ni juge ni partie, oblige en toute neutralité à obliger mes frères et sœur à l’obligation que prescrit l’article 205 du Code Civil. Le résultat est catastrophique et je me retrouve dans une situation Kafkaïenne. Non seulement, Le MJPM n’agit pas à l’encontre de ma fratrie mais en plus il ne remplit pas les missions essentielles qui sont les siennes. Pour exemple : Non paiement des factures de gaz et d’électricité pendant six mois (frais des ces non-paiements à la charge de ma mère et alors que les revenus au crédit du compte permettaient de régler ces factures), non respect d’une ordonnance de renouvellement d’un appareillage d’aide auditive…
Voila près de six mois que je dénonce ces anomalies au magistrat chargé du dossier.
Calme plat…

  • Mon père atteint d’Alzheimer, était sous curatelle (exercée par un mandataire judiciaire agréé) depuis 5 ans. Il vit chez lui (avec l’aide d’une aide ménagère et d’une infirmière qui passe deux fois par jour). Son état se dégradant il n’est plus en mesure d’habiter chez lui.
    Nous avons reçu un courrier de la part du curateur nous informant le 15 mai:
    – qu’il était sous tutelle (et non plus curatelle) depuis plus d’un an !
    – qu’il devait partir en maison de retraite au 1er juin (nous lui avons proposé le 1er juillet mais elle refuse d’attendre alors que l’état de mon père est stationnaire)
    – qu’elle l’a inscrit dans une maison de retraite de son choix (alors que nous souhaitons le mettre dans une autre plus pratique pour nous)
    – qu’elle allait vendre l’appartement pour payer la maison de retraite qui dépasse le montant de sa pension: elle refuse de nous indiquer le complément que nous aurions à verser si nous voulons prendre en charge la différence entre le cout de la maison de retraite et sa pension
    – nous lui avons indiqué que nous souhaitons trouver nous même un acquéreur pour l’appartement pour qu’il ne soit pas bradé: elle nous répond: il sera vendu au prix de l’expertise !
    Nous soupçonnons qu’elle a déjà l’acheteur « ami » au prix plancher de l’expert et qu’elle a prévu de signer le compromis début juin d’où cette urgence soudaine à dégager mon père de chez lui le 1er juin et son refus qu’on cherche un autre acquéreur.
    Que pouvons-nous faire pour empêcher ce qui semble bien être un arrangement et enrichissement du tuteur au détriment de mon père ?
  • Mon père âgé de 82 ans, atteint de la maladie d’Alzheimer a été totalement appauvri en raison de la gestion de son mandataire judiciaire. A ce jour il n’a plus aucune épargne et des dettes, que la famille devra solidairement rembourser. Suite à nos multiples interventions visant à alerter le juge des tutelles, il finit par décharger le tuteur de son mandat, sans plus. Je suis étonnée d’une telle pratique et il nous reviendrait semble t’il de saisir le procureur de la république afin d’engager des poursuites contre le tuteur, alors que nous ne pouvons consulter le dossier, n’ayant pas de mandat. Le greffier chargé du contrôle des comptes n’a pas approuvé les comptes de gestion, a donc constaté l’infraction mais il n’y a pas eu de suites.
  • Moi aussi : 60 ans d’épargne de ma mère volatilisés en quelques mois de tutelle
    Le remarquable documentaires Tutelles : parents spoliés a réuni hier mercredi 1 er juin 2, 8 millions de téléspectateurs, 3ème place des audiences pour France 3 (source Europe 1). On y dénonce le laxisme inouï de nos institutions, la justice en particulier, on voit des Juges des Tutelles inaccessibles, débordés face à l’omnipotence des tuteurs qu’ils nomment , des femmes âgées propriétaires de leur appartement obligées de manger à la soupe populaire. J’en ai pleuré, sachant que la tutrice de ma mère, qui bénéficie d’une retraite supérieure à 2000 euros, vient de liquider en quelques mois toute une vie d’économies, 60 ans d’épargne partis en fumée en moins d’un an, « la protection des biens » étant laissée pour l’heure à la seule appréciation de la curatrice ou tutrice, les juges n’ayant plus aucun temps ni moyen humain pour se pencher sur les dossiers ou écouter la protégée et sa famille. Des mœurs révoltantes contraires à la loi. .
  • je vis la tutelle de ma maman très difficilement
    Maman a été mise sous tutelle suite à un différend familiale avec a sœur. La gestion, j’ignore tout, j’écris au tribunal on me renvoie sur le tuteur… bref, de plus Maman a une assurance vie qui devrait couvrir les frais de maison de retraite pendant 3 ans, mais aucune somme ne lui revient pour payer soit son linge, produit d’hygiène, etc. résultat comme je vois ses besoins, je paie alors qu’elle a pour l’instant son argent…. je suis impuissante devant la lourdeur des services; j’ai entendu dire qu’un minimum mensuel de 80 euros devait servir à la personne mise sous tutelle mais est-ce bien vrai personne ne vous renseigne.
  • Pour ma part, j’ai dénoncé ce système. mon frère qui ne possédait que l’AAH avait le cancer, était hospitalisé. comme il ne communiquait pas beaucoup et alors que personne de sa famille ne touchait, ni n’avait entre les mains son compte bancaire.il a été placé sous curatelle.il s’est débattu lui aussi contre ce système. mais on lui faisait comprendre qu’il n’était pas apte à réagir!!  scandaleux la façon dont on s’approprie des gens, de leurs biens, de leur argent!! 
    je pense que cette privation de liberté l’a empêché de réagir normalement et de se « battre » face à la maladie. 
    peu après, il est décédé. c’est moi-même qui ait contacté cette voleuse appelée tutelle.écoeurante d’hautain, de suffisance.j’ai réussi quand même à faire en sorte que mon frère ait une sépulture décente.après maintes tentatives, je n’ai jamais réussi à obtenir les papiers de mon frère, ses relevés de compte et autres.j’imagine qu’il y avait des choses à cacher!!

Témoignages de tuteurs familiaux

  • Il n’y a pas que des « professionnels », il y a les tuteurs familiaux. Je suis moi-même tuteur de ma sœur adulte handicapée et n’ayant pas choisi la facilité elle vit avec nous sous notre toit. Ma sœur ne touchant que l’AAH, qui lui sert pour son assurance décès, son épargne retraite et oui, il faut prévoir puisqu’elle n’a jamais travaillé. et j’en passe. Je pourrai vous parlez du supplément de charge qu’elle apporte (lumière allumé en permanence, utilisation abusive d’eau, de produit de toilette, casse diverses, etc.…) Comment je reporte ces charges sur le compte de gestion. Je travaille à l’extérieur (faut bien vivre) mais pour la tutelle aucune rétribution. Mais oubliez un compte de gestion et le juge vous le rappelle dans les 8 jours alors que l’on est « bénévole ».
    Cela fait bientôt 15ans que j’ai masœur en tutelle et croyez moi il y a des jours ou j’aimerai être seul avec mon époux pouvoir partir en vacances ou en W.E.

    • je suis curatrice de mon frère depuis 2008, mandaté en urgence, suite à des malfaçons d’une association de tutelle qui en avait la charge. Sachez que tous les ans je rends des comptes, et le juge contrôle tout, par contre il est vrai que les associations ne sont pas contrôlés et abusent, d’ailleurs son ex-concubine se retrouve souvent sans l’AAH, car ils oublient de faire les démarches, cela dure 6 mois avant qu’ils ne s’en rendent compte. De plus ils exigeaient que mon frère règlent toutes les charges du couples et des enfants, et celle-ci avait de l’argent poche pour s’acheter des milliers de vernis à ongles…il vient de se séparer, eh bien je vous raconte pas, tout ce que cette association fait contre mon frère et moi-même….diffamation, harcèlement, escroquerie…

Je pense que le problème est avec les asso, et non le tuteur ou curateur familial, car personnellement je ne prends aucun frais de gestion, et d’ailleurs j’héberge mon frère dans un bien que j’ai acquis.

Témoignage d’un tuteur préposé en EPHAD

  • Je suis préposé en EHPAD et j’ai trouvé ce fil d’échanges intéressant. Quelques réflexions

Le seul souci c’est de faire des généralités de cas particuliers : on trouvera toujours des exemples d’associations ou de professionnels abusifs et de familles méritantes, mais également des professionnels qui se démènent et des familles qui spolient. Je vous éviterai mes histoires sordides avec des familles inexistantes (au mieux) ponctionnant les comptes (au pire), mes batailles avec des associations tutélaires qui n’ont pas le temps de passer et laissent des personnes démunis du minimum en vêtement et produits divers. Le souci de l’association, c’est le nombre de dossiers confiés aux délégués tutélaires. Alors que la mesure s’applique aux biens ET à la personne, les nécessités de service limitent la prise en charge à une seule gestion administrative, générant de fait une insatisfaction du majeur.

Mes comptes de gestion sont vérifiés, le greffier me demande des précisions ; car non le juge ne prend pas chaque compte de gestion pour les contrôler. Ce travail est fait par le greffe du tribunal.

Je facture effectivement des frais de gestion qui sont calculés sur les revenus et le patrimoine des personnes au pro rata de ce qu’elles perçoivent. Sur les mesures dont j’assure la tenue, quelques unes ne reversent rien, la majorité contribue à hauteur de plus ou moins 500 euros par an et une toute petite minorité versent au delà de 1000 euros. Les moyens des plus aisés compensent l’absence de moyens des plus démunis.

Le CNC n’est pas « donné ». J’ai payé une formation, passé 300 heures de cours théoriques puis 10 semaines de stages pratiques avant de soutenir un mémoire.
J’ai prêté serment.
Cette formation m’a donné les bases. J’assiste les tuteurs familiaux pour les soutenir dans les démarches, nous nous enrichissons mutuellement.

La mesure de protection est infligée aux majeurs protégés, elle le dessaisit de ses prérogatives sociales, de son sentiment de toute puissance dans lequel il mène la vie qu’il rêve. Que le tuteur soit de la famille ou un tiers, c’est une violence qui leur est faite.

Je ne cherche pas à me faire aimer.
Mais j’axe toute ma pratique professionnelle sur l’élaboration d’une relation de confiance et de respect. Je frappe aux portes des chambres et attend d’y être invité avant d’entrer pour les plus « communicants ». Je les appelle Monsieur ou Madame. J’explique réexplique…. Répète rerépète (ah Alzheimer quand tu nous tiens)

Témoignages de MJPM

  • Le CNC en question

vous parlez de formation OUI mais quelle formation ! celle que j’ai suivie et celles dont ont bénéficié plusieurs stagiaires que j’ai accueilli dans les deux dernières années sont totalement différentes ! sur 5 stagiaires, un seul aurait été capable de gérer des mesures de protection correctement !et pourtant, tous ont eu leur CNC…. il y a donc un sérieux problème !!

  • Je suis MJPM et travaille au sein d’une asso tutélaire. Je suis contrôlée par mon supérieur hiérarchique et régulièrement convoquée au Tribunal (à ma demande, à la demande des familles, plus rarement des majeurs et régulièrement à la demande des juges). Mon salaire s’élève à 1300€ net, j’ai une formation de travailleur social et suis titulaire du CNC. Nous n’avons pas de conseil de l’ordre puisque nous sommes majoritairement salariés mais un semblant de déontologie (CNC), l’éthique personnelle prédomine donc il est vrai. Ce métier est passionnant et usant. La gestion pour le compte d’autrui génère des incompréhensions, des conflits entre le mandataire et le majeur et son environnement familial, social. Il est plus facile d’incriminer le mandataire « gestionnaire » que le majeur qui ne dispose que de sa parole (même si celle-ci doit être entendue et respectée). Doit-on systématiquement opposer le majeur au mandataire? C’est le fait d’une minorité de mandataires déviants dans leurs pratiques contre la parole des majeurs. Je trouve dommage que cela se transforme souvent en procès d’intention.
    Je rassure les lecteurs, je connais d’excellents mandataires, des majeurs satisfaits, des familles satisfaites que l’on n’entend que trop rarement.
    Plus de contrôle oui, s’il vise l’équité de traitement entre majeurs (mesures confiées à un MJPM privé ou salarié) et entre mandataires (privés et salariés) et pas uniquement les postures professionnelles individuelles.
    La loi 2002-2 place le majeur au centre du dispositif d’accompagnement et nous impose des contraintes opposables en cas de manquements. Dois-je rappeler que nous sommes civilement et pénalement responsables à titre individuel, que nous prêtons serment? Et régis par une convention collective qui prévoit également des sanctions (pour les mandataires salariés)?
  • Sachez que depuis maintenant 10 mois, pas un seul mandataire judiciaire privé n’a été à ce jour payé par l’Etat. Les prélèvements effectués sur les comptes des majeurs protégés ne sont pas nécessairement prioritaires sur le loyer, ou certaines factures. Moi-même et d’autres confrères se privent de leur participation tant, – nous-aussi eh oui – trouvons injustes que le majeur protégé soit obligé de financer sa propre mesure de protection qu’il n’a pas demandé.

Je ne sais pas ce qui coûte 1 milliard d’€ à l’Etat, j’ignore où va cette somme, car je peux vous garantir que nous n’en avons jamais vu la couleur. J’ai même appris que le budget 2012 destiné au financement des mandataires privés avait été gelé. Il se pourrait bien que tous les mandataires privés aient travaillé gratuitement durant toute l’année 2012.

Témoignage d’un travailleur social

  • JE SUIS assistante sociale depuis plus de 20 ans. J’ai pensé pouvoir protéger des personnes vulnérables en instruisant des dossiers de demandes de protection. J’ai regretté amèrement en constatant ce que certains tuteurs ou associations tutélaires étaient capables de faire…. et l’UDAF tout dernièrement pour un de mes voisins. J’en viens même à conseiller à certains usagers de ne pas demander de mesure. La situation s’est beaucoup dégradée sur le terrain. Le reportage montre la réalité, c’est dégueulasse ce qui se passe.

Sources documentaires

Gouvernement

Assemblée nationale

  • Le rapport Blessig de 2007 soulignait entre autres carences l’absence de contrôle http://www.assemblee-nationale.fr/12/rapports/r3557.asp
  • La Réforme de la protection des majeurs, un bilan d’étape préoccupant http://www.senat.fr/rap/r11-315/r11-315.html
  • Question publiée au JO le  23/07/2013 page : 7708

    Texte de la question

    Mme Marie-Hélène Fabre appelle l’attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l’autonomie, sur les dérives du système de tutelle et de curatelle. Elle lui rappelle que dans notre pays, 1 million de personnes majeures sont sous protection de justice, placés sous curatelle ou sous tutelle. Or il apparaît que les différents régimes mis en place (mandataires familiaux, de gérants de tutelle privés ou de membres d’associations tutélaires) ne soient pas suffisamment contrôlés pour éviter des dérives dommageables dans la gestion des biens des personnes placées sous protection juridique. Il est très fréquent qu’au décès du majeur protégé, les ayants droits constatent une diminution notable de son patrimoine. Le compte rendu de gestion obligatoirement présenté par les mandataires judiciaires tous les ans au juge des tutelles ne semble pas constituer une défense pertinente face à ces trop nombreux dysfonctionnements. Elle s’inquiète du fait qu’au million de personnes actuellement concernées vont mécaniquement s’ajouter du fait de l’évolution démographique de notre pays, plus de 100 000 majeurs supplémentaires par an. Aussi elle aimerait connaître l’ambition du Gouvernement sur cette problématique.

    14ème législature
    Question N° : 17868 de Mme Cécile Untermaier ( Socialiste, républicain et citoyen – Saône-et-Loire ) Question écrite
    Ministère interrogé > Justice Ministère attributaire > Justice
    Rubrique > déchéances et incapacités Tête d’analyse > incapables majeurs Analyse > tutelle. gestion du patrimoine. information des familles
    Question publiée au JO le : 12/02/2013 page : 1481
    Réponse publiée au JO le : 11/06/2013 page : 6201

    Texte de la question

    Mme Cécile Untermaier appelle l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur les conditions dans lesquelles les enfants majeurs peuvent avoir communication du compte de gestion d’un parent placé sous tutelle. En effet, l’article 510 du code civil dispose que le tuteur est tenu d’assurer la confidentialité du compte de gestion et qu’il a seulement pour obligation de remettre chaque année à la personne protégée ainsi qu’au subrogé tuteur, s’il a été désigné, une copie du compte de gestion et des pièces justificatives. Cet article précise par ailleurs qu’aucune copie ne peut être remise à un proche s’il ne justifie pas d’un intérêt légitime. Dans ce cadre, certaines personnes s’inquiètent de ne pouvoir avoir communication du compte de gestion de leur ascendant, ne serait-ce que pour vérifier qu’il n’existe pas de carence dans la gestion de cette tutelle. Certes, l’article 511 du code civil prévoit que le tuteur soumet chaque année le compte de gestion, accompagné des pièces justificatives, au greffier en chef du tribunal d’instance en vue de sa vérification. Toutefois, si ces mesures paraissent équilibrées, la charge de travail incombant aux magistrats, aggravée par la réforme de la carte judiciaire, rend difficile la lutte contre les abus car le contrôle de l’action des tuteurs par les juges reste souvent théorique. Aussi, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer si une réforme législative sur cette question est envisagée.

    Texte de la réponse

    La loi n° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs a profondément rénové le dispositif de protection des personnes vulnérables afin de les replacer au centre des mesures de protection et de s’assurer du respect de leurs droits. Les modalités de vérification et d’approbation des comptes de gestion ont été diversifiées afin de prendre en considération la situation patrimoniale et familiale du majeur protégé. Ainsi, l’article 511 alinéa 4, du code civil prévoit, lorsqu’il en a été nommé un, la vérification du compte par le subrogé tuteur, avant que celui-ci ne le transmette avec ses observations au greffier en chef. De même, en application des alinéas 7 et 8 de l’article 511 précité, le juge peut décider que le compte établi par le tuteur sera vérifié et approuvé par le subrogé tuteur ou le conseil de famille, en lieu et place du greffier en chef. Ces dispositions permettent aux proches de la personne protégée, en charge de la mesure de tutelle, de participer au contrôle des comptes de gestion. Par ailleurs, si les ressources de la personne protégée le permettent et si l’importance et la composition de son patrimoine le justifient, l’article 513 du code civil permet au juge des tutelles de confier cette mission à un technicien. Enfin, le décret n° 2011-1470 du 8 novembre 2011 relatif à l’assistance du greffier en chef en matière de vérification des comptes de tutelles par un huissier de justice, pris en application de l’article 511 alinéa 5 du code civil, offre au greffier en chef la possibilité d’être assisté dans sa mission par un huissier. Le contrôle des comptes est l’occasion de vérifications systématiques, lesquelles peuvent aussi intervenir à la suite d’un signalement de la personne protégée ou de ses proches. Ces différents mécanismes constituent un dispositif de contrôle complet, et à ce stade, il n’est pas envisagé de le modifier.

     

     

  • Toutes les questions posées aux élus ici : http://altermater.wordpress.com/2013/09/04/les-majeurs-proteges-en-questions-a-lassemblee-nationale/

Sénat

N° 315

SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 janvier 2012

RAPPORT D’INFORMATION  FAITau nom de la commission des finances (1) sur l’enquête de la Cour des comptes relative à l’évaluation de la loin° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs, Par MM. Éric BOCQUET et Edmond HERVÉ, Sénateurs.

Articles

Vidéos

  • Tutelles, nos parents spoliés Un documentaire d’Alexandra Riguet Une production : Actual Prod, avec la participation de France Télévisions

1ère partie http://www.youtube.com/watch?v=qHhgUcyW058HYPERLINK

http://www.youtube.com/watch?v=qHhgUcyW058&list=PLB33C0C4610092B29&index=1″&HYPERLINK « 

http://www.youtube.com/watch?v=qHhgUcyW058&list=PLB33C0C4610092B29&index=1″list=PLB33C0C4610092B29HYPERLINK

« http://www.youtube.com/watch?v=qHhgUcyW058&list=PLB33C0C4610092B29&index=1″&HYPERLINK

« http://www.youtube.com/watch?v=qHhgUcyW058&list=PLB33C0C4610092B29&index=1″index=1

2ème partie http://www.youtube.com/watch?v=NVCZgJMrHvQHYPERLINK

http://www.youtube.com/watch?v=NVCZgJMrHvQ&list=PLB33C0C4610092B29&index=2« &HYPERLINK

http://www.youtube.com/watch?v=NVCZgJMrHvQ&list=PLB33C0C4610092B29&index=2″list=PLB33C0C4610092B29HYPERLINK

http://www.youtube.com/watch?v=NVCZgJMrHvQ&list=PLB33C0C4610092B29&index=2″&HYPERLINK

http://www.youtube.com/watch?v=NVCZgJMrHvQ&list=PLB33C0C4610092B29&index=2″index=2

    • Zone interdite sur M6 Reportage arnaque et mise sous tutelle  http://www.youtube.com/watch?v=P8rQcytxjE4

Forums

Pétition

—————————————————

Contacts utiles

Barreau de Paris

Dans tous les cas, vous pouvez vous renseigner gratuitement auprès des avocats spécialistes des tutelles du barreau de Paris en appelant 01 44 32 49 95 lundi ET vendredi de 14 à 17 h

Pensez que ce service bénévole est débordé. Avant d’appeler, rédigez votre demande sur une feuille de papier pour être efficace : ne rentrez pas dans le détail, l’avocat vous posera les questions nécessaires à l’analyse du problème. Pensez à prendre des notes lors de l’entretien.

.Exposez le contexte brièvement

précisez le problème

posez votre question

Contacts théoriques mais inopérents

  • Procureur de la République. En principe toute personne peut saisir le procureur, directement ou par l’intermédiaire du commissariat ou de la gendarmerie de son domicile.

Madame Anne Caron-Déglise,
Magistrate déléguée à la protection des majeurs à la Cour d’appel de Paris auprès du Procureur de la République.
4 boulevard du Palais
75004 Paris

(Je n’ai jamais eu de retour sur ce contact)

  • Association contre les abus tutélaires

Monsieur Claude Petit

AFCAT : Association française contre les abus tutélaires
621 chemin de la Rossignole, n° 12, 69390 Vernaison

(Je n’ai jamais eu de retour sur ce contact)

Blogs informatifs et solidaires

————————————————————————————————————————-

Auteurs

Ce dossier a été rédigé par La Connectrice avec la participation du blog de la ménagère et du blog AlterMater https://www.facebook.com/pages/ALTER-MATER-Lutter-contre-les-abus-des-Tutelles-et-Curatelles/378540958932711?ref=tn_tnmn

"

  1. ==BONJOUR ,une chose de grave dont je n ai pas parle jusqu a present,la premiere curatrice mme DUBOIS ayant fait l INVENTAIRE de la maison en depassant les delais d un mois en le cloturant au mois de DECEMBRE ,a aussi fait un FAUX en me mettant PRESENT alors que je ne l etais,m ayant fait signer celui ci a l hopital
    ==la deuxieme curatrice mme CAILLOL ayant pris sa suite au mois de DECEMBRE pourrais bien aussi avoir fait un inventaire hors delais et peut etre aussi un faux car avec de fausses dates,je pense l avoir signe chez moi
    ==je l ai dIt au juge que ma presence etait fausse,celui ci la fait remarquer a la troisieme curatrice mme BROCAREL
    ==l INVENTAIRE n a pas etait signe par le mr le JUGE comme il se doit,comme quoi l s en passe de drole au niveau du tribunal,pour moi mr le JUGE n est pas au courant de cela
    ==le jugement doit avoir eu lieu pour ce qu est de la curatelle ce mois ci
    ==je suis pas un pigeon que l on plume comme cela,je vais y laisser des plumes mais je ne serais pas le seule,les gens de l UDAF sont HORS LA LOI pour un tas de chose,avec des complicites,il a bien fallu que quelqu un cache ca a mr le JUGE
    ==salutations

    J'aime

    Réponse
  2. cianchetti

    Bonjour,
    attention
    impossible de vendre un bien de faible valeur exemple 9000€ à l’étranger, trop de demandes excessives du juge, traduction des documents et tout cela pour ensuite demander une procuration, pour ensuite aller dans le pays. j’ai déjà passé 1 an et dépensé 2000€ et je dois encore fournir des traductions de compromis de vente et d’estimations. c’est un abus de pouvoir. ce sont des services administratifs à revoir en intégralité.
    obtenu ma tutelle à toulon et alors toulon se dessaisi du dossier pour lyon, des frais supplémentaires.
    au moins 30 appels pour une réponse, une réponse autoritaire sans politesse et délicatesse. quelle est cette dictature administrative sans contrôle, réveillez vous les responsables de cette société. vous avez des dictatures en interne inefficace et pas forcément des personnes intelligentes voire dangereuses. tous nos vieux vont être maltraités par ces gens.

    pour ma part j’abandonne. face à cette bêtise humaine protégé par la loi archaïque et obsolète.

    J'aime

    Réponse
  3. severine cuvelier

    Bonjour.
    Mon frère handicapé suite à un accident de voiture à l’âge de 5ans, handicapé à 80%. IL a 32 ans maintenant. Il est sous service tutélaire depuis 2008. Ma mère qui était sa tutrice a perdu la tutelle après je pense une mauvaise gestion du compte de mon frère, et d’autres choses qu’on nous a jamais dévoilé et elle non plus. Malheureusement elle est décédée depuis en emportant son secret.
    (J’ai peut-être découvert la chose mais ça reste à prouver)
    Bref, j’ai retrouvé les courriers du tribunal d’instance. Elle n’a pas pu se défendre sur le sujet à l’époque. D’où le flou de cette histoire.

    Mon frère a la même tutrice depuis 2008, qui à ses débuts était assez pertinente et puis avec le temps, les problèmes ont commencé. Gros soucis de communication, problème de gestion, secrets de polichinelle…
    Elle nous a avoué qu’elle avait plus de 50 dossiers à gérer et qu’il était compliqué pour elle de pouvoir tout gérer en faisant 35h/semaine.

    Depuis le décès de ma mère en 2006, la communication est quasi au néant.

    Notre problème, mon frère a un très gros patrimoine qu’il a reçu suite à son accident de la route (procès entre assurance) il est propriétaire de sa maison. D’ailleurs sa tutrice a pu nous indiquer un jour, que la part que paye mon frère est au prorata de son patrimoine et qu’elle était conséquente…

    Il travaille dans un ESAT, il vit dans un foyer pour travailleur handicapé la semaine et rentre un week end sur 2.
    Mon père vit dans la maison et lui verse un loyer mensuel (comme devait le faire ma mère auparavant) il s’occupe de l’entretien et est le « gardien » de cette maison situé dans un village, cette maison est le pilier mental de mon frère, son équilibre.

    Nous avons d’énormes soucis quant à la gestion de cette maison et des frais qui doivent être engagés, que ce soit pour la sécurité, la vétusté des équipements, le jardin, l’isolation…
    Le suivi médical et psy de mon frère quasi au néant si mon père n’était pas là.

    La tutrice m’ignore complètement, répond au compte goutte à mes différents mails. N’a pas rencontré mon frère depuis bientôt 2 ans, se permet de mandater un taxi au frais de mon frère alors que son bureau est à quelques km du foyer de mon frère. Elle a demandé à ce que la famille ne s’occupe plus de l’habillement de mon frère.
    Avant mon frère partait 15 jours en été maintenant c’est 3 semaines. Nous avons de moins en moins de temps en sa compagnie. Petit à petit on l’éloigne de la famille.

    J’ai bien sûr exposé ces faits à la juge des tutelles, ce courrier a engendré un regain de communication de la part de la tutrice.
    Une convocation pour mon frère et où on lui a demandé s’il voulait vendre sa maison ce qu’il a refusé et s’il voulait garder la même tutrice : il a répondu « je lui donne une dernière chance parce qu’elle m’aime bien.. » (Elle a toujours joué la carte sentiment avec lui et mon frère y est sensible)
    Mon frère est dans l’incapacité de tout comprendre. Il ne sait pas lire et écrire du fait qu’il n’ait reçu aucune formation scolaire. Il comprend une information à la fois. Le médecin l’a toujours déclaré incapable de suivre un rdv de ce type sans être accompagné. Sauf que là on a été pris de cours..

    Cet après midi, avec lin père et mon frère nous avons rdv au foyer de vie avec la directrice et la tutrice.
    Semaine prochaine rdv direct avec la tutrice.

    Avec tout ce que je peux lire sur le système des juges de tutelle, des services tutélaires, j’ai l’impression de m’engager dans un combat perdu d’avance mais je ne lâcherai pas. Je n’ai pas encore pris contact avec un avocat, j’attends ces 2 rdv pour me faire conseiller.

    Je n’ai pas trouvé d’asso sur le sujet. Est-ce qu’il en existe une ? Pensez-vous que j’ai une chance de récupérer la tutelle ? Je vois que seule le combat sera quasi nulle. J’ai envie d’interpeller les médias. Pourquoi ce sujet reste-il si tabou ?
    On ne peut pas se laisser marcher dessus de cette manière. Je suis déterminée à tout faire pour que les choses changent.. mais comment ??

    Merci pour vos retours.
    Cordialement
    Séverine

    J'aime

    Réponse
  4. BONJOUR ENCORE UN PROBLEME JE N AI REUSSI A RETIRER DU DAB DE LA BANQUE 120 EUROS ALORS QUE J AI DROIT A 160 EUROS,CA N ET PAS LA PREMIERE FOIS QUE J AI CE GENRE D IMPREVU , CELA ME MET DANS DES DIFFICULTES QUI VONT FINIR PAR ETRE INSURMONTABLES SI CA CONTINU,ET DIRE QUE C EST MOI QUI AI DEMANDE LA CURATELLE,QUELLE ERREUR!!!
    CURATELLE ET TUTELLE C EST BIEN SUR LE PAPIER ET PEUT ETRE NECESSAIRE POUR CERTAINE PERSONNE MAIS DANS LA VIE COURANTE C EST L ENFER ,JAMAIS EU AUTANT DE PROBLEMES DEPUIS QUE J Y SUIS

    J'aime

    Réponse
  5. bonjour pour ce qui est de la facture EDF la curatrice me dit que cela avait ete paye le 27/02/2018 et RECREDITER sur mon compte par EDF,je ne crois pas cette histoire a DORMIR DEBOUT en 40 ans je n ai jamais eu ce genre de probleme,je pense que pour pouvoir me le RECREDITER,il faut un RIB

    J'aime

    Réponse
  6. j ai fait une erreur dans l email de la curatrice pour ce qui du telephone a domicile,mais cela n enleve rien a leur responsabilite dans les travaux que l UDAF a fait dans ma maison,pour 52000 euros, il aurait du y avoir une personne delegue pour surveiller le chantier
    je n ai aucun grief pour le devis a 22000 euros il n y a rien a redire,mais le reste c est n importe quoi ,arnaque et filouterie , l UDAF est responsable de ca,mais avec mauvaise foi il me rejete la responsabilite,et si je n avais pas ecrit au mr le juge,l UDAF n aurait pas daigne se pencher sur le probleme,faisant la sourde oreille et le silence radio
    de plus dans cette email il a ete oublie l evaluation de mon PEA (action AIR FRANCE) je demande le nombre d actions qu ils sont incapable de me donner ,anormal ,je me pose des questions vu les BILAN PATRIMONIAUX que j ai eu
    tout ceci ressemble a un ABUS DE FAIBLESSE

    J'aime

    Réponse
  7. la curatrice a le culot de dire que je lui telephone a sa permanence(je ne l ai pas fait depuis une quinzaine)et a son domicile,que je n ai pas l honneur de connaitre,encore moins son numero de telephone
    peut etre en a t elle la preuve fabriquee par un comparse des telecoms,car si je me rappel bien
    mon cable internet a ete coupe a la pince au niveau du central(compte rendu depose a la gendarmerie),dans une periode ou j informe un ministre SENEGALAIS des problemes de securite qui pourraient survenir sur la PETITE COTE,(je ne dirais pas l endroit,de peur d informer les islamistes)
    ce fait est une atteinte a la securite des FRANCAIS de l etranger

    J'aime

    Réponse
  8. pour finir le personnel de l UDAF du haut en bas de la hierarchie manque de competence,manque d humanite ne prend pas ses responsabilites fait beaucoup de vent en deblaterant a longueur d annee disant ,pensant qu ils sont les meilleurs ,irremblassables et lorsque l on pose une reclamation en disant que c est de leur faute(ce qui est vrai),c est le silence radio du haut en bas

    J'aime

    Réponse
  9. Je suis sous curatrice en quatre mois de temps on a changer trois fois sans m avertir aujourd’hui gui j ai failli me retrouver sous les ponts heureusement que j avais l héritage de mon père étant malade et un loyer je me suis fais falloir mes droits je pense faire une màin levée car il profite des gens vulnérable et je f rais un blogue sur eux pour non competenced

    J'aime

    Réponse
  10. PATRICIA PRESTINFO/LEMONNIER

    Je viens de prendre connaissance de ce blog. Je souhaite également apporter un témoignage un peu différent mais qui démontre également la complexité à gérer un état de dépendance subi, suite à un AVC.
    A à peine 70 ans ma mère faisait un AVC massif, cela a fait 3 ans. Nous sommes une fratrie de 3 enfants, dont je suis l’aînée, j’ai des demi- frères et soeurs. Suite à des violences physiques et verbales de mon demi-frère, j’ai voulu faire protéger ma mère alors en convalescence afin qu’elle ne subisse pas les conséquences de cette mésentente qui était fort grave. Elle est aujourd’hui placée en EPADH et bien malheureuse, toutefois son handicap ne lui permet pas de rentrer à son domicile, elle ne peut rien faire seule.
    La mesure a été partagée : la protection de la personne confiée à ma demi-soeur et la protection de biens à un organisme. Et je dirais heureusement car cela a évité bien des dérives. Toutefois, je tiens à souligner le manque d’objectivité de la personne gestionnaire des biens qui certainement est dépassée par le nombre de personnes qu’elle a à gérer et était fort satisfaite de voir une partie de son travail réalisé par ma demi-soeur. Malheureusement cela l’a empêchée d’être objective et lucide, elle n’a jamais voulu entendre que le conflit était sournois et que maman était manipulée par ses deux enfants. Leur seul but conserver l’appartement, et que moi je règle une contribution plus importante. Ils ont donc fait croire à maman que si elle faisait des efforts elle pourrait rentrer chez elle. Aujourd’hui, son compte en banque est vide et le bien sera vendu. C’est la meilleure solution pour elle a condition que nous lui laissions chacun notre part. Les juges ne lisent pas les dossiers car si c’était le cas ils n’auraient jamais confié cette mesure a des personnes qui participent à une violence que malheureusement maman aura subie toute sa vie, après avoir été battue par son mari.
    Les juges se contentent des apparences et un avocat brillant leur fera une interprétation du dossier qui leur donnera bonne conscience. C’est grave et triste, car ses personnes ont des parents et seront à leur tour des personnes vulnérables.
    Gageons qu’elles se plaindront d’un système auquel elles auront largement participé

    J'aime

    Réponse
  11. coupin anne-marie

    Bonjour, la tutrice de ma mère ne paye plus la pension de la maison de ma mère alors que ma mère a l argent et ça depuis 2015. On vient de l apprendre à peine maintenant et il paraît qu on devrait mon frère et moi 50000€.je viens vers vous pour vous demander ce qu on doit faire car le juge et la tutrice ne veulent pas nous montrer les comptes. Très cordialement.

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Bonsoir, Avez-vous des preuves écrites de cette dette ? vous l’a-t-on réclamée par écrit ? Avant de faire quoi que ce soit, il faut des documents pour étayer vôtre revendication. Quand vous dites que la tutrice et le juge refusent de vous montrer les comptes, les avez-vous demandés par lettre recommandée ? Pourquoi n’êtes-vous pas la tutrice de vôtre mère ?
      Si le juge a ordonné une tutelle et désigné une tutrice, celle-ci est garante devant la loi de la gestion des avoirs de vôtre mère et n’a pas de comptes à vous rendre …malheureusement. Mais elle est responsable des dettes de vôtre mère devant la loi et c’est à elle que les factures doivent être envoyées par la maison de retraite. La question du paiement des dettes par les héritiers se pose au moment de l’héritage, pas avant.
      En principe c’est le greffier en chef qui vérifie les comptes de tutelle que doit lui remettre la tutrice chaque année.
      Rassemblez des preuves de ce que vous avancez et vous pourrez demander conseil à un avocat sur la base de documents certifiés. Si vous n’avez pas les moyens de rémunérer un avocat, pensez aux consultations gratuites dans les tribunaux.
      Bon courage
      Cordialement,
      LC

      J'aime

      Réponse
  12. d’après ce que ma famille a vécu :

    premièrement : ne JAMAIS prendre un tuteur extérieur à la famille, ce n’est pas forcément simple mais c’est la meilleure solution.
    deuxièmement : beaucoup de problèmes se règle en dehors de la justice; comme on dit « la nuit tout les chats sont gris »……cela permet d’aller plus vite, et croyez moi les tuteurs ne sont pas si indisponibles que ça, pour peut que l’on prenne la peine de les localiser……

    J'aime

    Réponse
    • Vous avez certainement raison de dire qu’il ne faut pas prendre un tuteur extérieur à la famille mais dans mon cas une parente m’à imposé de mettre mon père sous tutelle m’en laissant tout les soucis et je n’ai pas eu d’autres choix que de demander un tuteur extérieur à la famille
      A ce jour la tutrice de mon père ne me parle plus, et comme elle ne tient pas compte de mes demandes ce qui à entraîné une tentative de cambriolage au domicile de mon père, je vais en invoquant ce fait demander une autre tutrice, j’ai déjà fait part au juge des tutelles que je ne communiquerait plus avec cette tutrice

      J'aime

      Réponse
      • laconnectrice

        Je compatis à votre situation. C’est vôtre papa et vous ne pouvez rien décider pour lui. Une fois que le jugement de tutelle est rendu avec délégation de pouvoir à un tuteur, vous ne pouvez plus rien faire, le tuteur est souverain. La tutrice gère une cinquantaine de dossiers et n’a que faire de vos avis qui lui prennent du temps « pour rien ». Il faudrait un miracle pour que vous trouviez une autre tutrice qui aurait l’envie et le temps de vous écouter. La principale préoccupation du tuteur est de contrôler l’argent de vôtre père, le reste ne l’intéresse pas. Le juge n’a pas le temps de s’intéresser à vôtre cas et ne s’assure pas du SAV, que faire ? Faites porter à votre parente le poids de vos soucis, qu’elle assume sa responsabilité. Occupez vous affectivement de vôtre père et essayez de ne pas penser au reste car vous êtes impuissant et vous ne pouvez que vous résigner à cette horrible réalité. Il faudrait de l’illégalité ou un drame pour que la juge intervienne …trop tard.

        J'aime

        Réponse
        • Bonjour,

          Je vous remercie pour votre réponse mais j’ai du rompre toute relation avec ma parente qui se montrait trop autoritaire avec moi et m’à fait des menaces de procès quand je lui ai fait part de tout les soucis que j’avais avec la tutrice de mon père, la tutrice c’est toujours montré désagréable avec moi et quelle que soit la décision du juge je ne communiquerait et je demande en cas de refus de ma demande d’être déchargée sur ma parente, la tutrice devait la rencontrer et ne l’à pas fait flairant certainement les soucis qu’elle aurait avec ma parente,
          Si tout m’est refusé ça m’aura vidée car je n’ai pas épargnée la tutrice qui à une peur bleue du juge, en plus j’ai apprit hier par la fille de mes voisins et amie que la maison de mes parents vendue récemment à été vidée sans que la tutrice ne me prévienne, je ne souhaitais pas y revenir ni rien reprendre seulement 2 dossiers de mon père et mon amie me les aurait récupérer ne pouvant rien demander à la tutrice j’en ferait part au juge des tutelles qui serai obligée de lire ma demande et de s’en entretenir avec la tutrice,et j’y met le paquet, elle aura du mal à s’en remettre et de bonnes raisons de ne plus me parler, ça m’est égal.C’est une situation très compliquée, est ce qu’un avocat pourrait m’aider? même si je ne le croit pas, avec mon père, les relations sont très conflictuelles depuis toujours, j’ai été très malade et je n’ai pas pu aller le voir pendant un an suite aux menaces de procès de ma parente, je suis revenue le voir en juillet pour avoir des nouvelle, mais je n’ai pas pu y rester longtemps car c’était très dur pour moi émotionnellement car j’aime mon père et seuls les infirmiers me parlent.

          J'aime

          Réponse
          • laconnectrice

            Bonjour,
            Vous êtes dans une situation douloureuse et difficile quel que soit le bout par lequel vous approchiez le problème. Avez-vous pensé à vous faire aider par un psychologue ou un psychiatre psychothérapeute (les consultations sont remboursées) ? Vous occuper de vous-même vous permettrait d’y voir plus clair pour prendre des décisions utiles pour votre père, ses biens, vos biens et vous-même. Vous ne pouvez pas, humainement parlant, être efficace si vous ne vous occupez pas d’abord de vous-même . Consolidez-vous pour pouvoir agir en fonction de ce que vôtre raison vous dicte.
            Je sais de quoi je parle 😉
            Bon courage
            Amicalement,
            La Connectrice

            J'aime

            Réponse
            • j’ai effectivement pensé voir une psychologue mais ce qui est très clair c’est que je ne supporte plus la maladie de mon père et sa tutelle qui me retombe dessus alors que je n’ai rien demandé.C’est le juge des tutelles qui prends toutes les décisions pour les biens immobiliers de mon père et ça m’a beaucoup apaisée de poster en recommandé un changement de tutrice et qu’on me décharge du poids de cette tutelle sur ma parente qui est à l’origine de cette tutelle et je pense qu’elle est en tort sur un point car pour faire le dossier, elle m’a obligée à faire une autorisation écrite non signée ce que je fais remarquer au juge des tutelles quelle que soit la décision du juge j’ai exposé 3 points notamment que ma parente devait prendre part et m’aider dans la tutelle ce qui était les volontés de mon père.
              Même si rien ne m’est accordé ça m’à soulagée car le juge vas s’entretenir de ma demande avec la tutrice actuelle, j’ai précisé que quelle que soit la tutrice que j’aurais je ne verrait la tutrice que pour les papiers.
              je ne peux pas tout exposer mais la tutrice vas passer par toutes les couleurs au vue de sa trouuille du juge et j’espére que ma parente vas être entendue cette fois ci par le juge des tutelles croyez-moi, on n me’à pas épargné et je n’épargne personne.

              Vous m’avez beaucoup aidée!

              J'aime

              Réponse
              • J’ai été très choquée hier que suite à la promesse de vente, d’apprendre par la fille de la voisine et amie que la maison de mes parents avait été déménagée sans que la tutrice m’en avertisse, j’avais dit à la tutrice que je ne souhaitais rien reprendre mais après avoir réfléchie, j’ai demandé à mon amie si elle pouvait me récupérer des dossiers importants de mon père et c’est là que j’ai appris le déménagement, mon amie croyait que j’étais au courant, je pensais que le déménagement aurait lieu après l’acte authentique de la vente, on ne m’à rien expliqué sur ce point, j’en fait part au juge des tutelles car je trouve que c’est irrespectueux pour mon père que la tutrice ne m’en ait pas informé.
                Je verrait certainement une psychologue mais j’ai surtout besoin de calme et de repos avant de revenir voir mon père.
                Cordialement
                Evelyne

                J'aime

                Réponse
                • Bonjour,
                  Je voulais vous dire que je laisse tomber et je me sens beaucoup mieux d’avoir prit cette décision grâce à vous et mon fils qui m’aide beaucoup, j’ai beaucoup appris sur votre blog et je le consulterais de temps en temps,je vais aller vers une psychologue mais vous m’avez permis de mettre des mots sur mon ressenti et je vous en remercie infiniment
                  amicalement
                  evelyne

                  J'aime

                  Réponse
                  • laconnectrice

                    Bonjour Evelyne, Je suis heureuse d’avoir pu vous soutenir dans la cruelle épreuve que vous traversez et je vous souhaite de trouver un peu de sérénité dans ce tumulte. Je reste à vôtre écoute dans la mesure de mes possibilités. Amicalement, La Connectrice

                    J'aime

                    Réponse
              • laconnectrice

                Bien d’avoir posé un acte. J’insiste, voyez quelqu’un car il ne faudrait pas que toute vôtre existence soir ramenée à ces lourds soucis pour lesquels vous ne pouvez pas grand chose, malheureusement. Quand une personne est mise sous tutelle, la famille n’a plus aucun pouvoir et elle est systématiquement écartée. Vôtre cas est commun c’est pourquoi sans en connaître tous les détails, je compatis.
                Bon WE, occupez-vous de vous.

                J'aime

                Réponse
                • je ne pense pas que mon cas soit commun car c’est ma parente qui m’à mise dans cette situation et n’à jamais été inquiétée par le juge et je trouve que c’est injuste alors ce qui me console même si ma demande de changer de tutrice n’aboutit pas,
                  c’est que le juge s’entretiendra avec la tutrice, elle devait rencontrer ma parente et ne l’à pas fait et ça à eu de lourdes conséquences pour mon père car il souhaitait que ma parente s’occupe de la tutelle avec la tutrice et je pense que ma parente est en tort d’avoir fait le dossier de tutelle avec une autorisation non signé que je lui ai faite parvenir par mail, pareil pour la tutrice et celle là, je ne la rate pas, car à 2 fois j’ai demandé qu’elle fasse entretenir le jardin, elle ne la pas fait et ça à entraîner une tentative de cambriolage, j’en parles dans mon courrier où j’ai joint un mail où la tutrice reconnaît qu’un jardin entretenu éviterait les tentatives de cambriolages, tout ça est parti au juge, à l’acte authentique de la vente de la maison de mon père, je pensais demander 2 dossier qu’il me faudra et on ne m’à rien expliquer de la manière dont le déménagement se fera j’ai écrit au juge que c’était irrespectueux pour mon père de ne pas m’avoir tenu au courant, le positif, c’est que j’aie une amie sincère que je connaît depuis l’âge de 12 ans et qui était prête à me rendre service.
                  Ce qu’il faudrait pour me soulager c’est qu ma parente prenne ces responsabilités même si je ne veux aucun contact avec elle.
                  merci à vous , je fait du dessin ça m’aide beaucoup à moins penser à ça mais hier soir j’.ai été très choquée qu’ils aient déménager la maison sans me prévenir et mon amie et sa mère m’ont apporté leur soutien, elle pensait que j’étais au courant et ont aussi été toutes les 2 très choquée car j’ai tout perdu!

                  J'aime

                  Réponse
                  • laconnectrice

                    Quand je parle de « cas commun » je fais allusion à l’exclusion de la famille et des proches dans les tutelles
                    Pour ce qui est du contenu de la maison vous pouvez peut-être déposer plainte au commissariat pour vol de vos affaires personnelles

                    J'aime

                    Réponse
                • Suite à votre réponse, j’ai refait un recommandé au juge des tutelles en demandant de me restituer 2 dossiers que je comptais demander à l’acte authentique de vente comme personne ne m’a expliqué le déroulement du déménagement fait à mon insu, je ne nie pas avoir dit que je ne pouvait pas revenir chez mes parents, ni rien vouloir reprendre car j’étais à la promesse de vente submergé par toutes mes épreuves et tous les tourments de cette avant d’entreprendre les démarches comme ces dossiers me seront indispensable au décès de mon père, il me semble que la tutrice aurait du m’avertir du déménagement même si je lui avait dit prématurément ne rien vouloir reprendre, elle aurait dû me faire faire une liste des objets que je voulais reprendre ce qu’elle n’à jamais fait.
                  Très fatiguée par les visites et d’être toujours bousculée par la tutrice, j’ai été dépassée par cette tutelle.
                  J’ai redit qu’il était indispensable que ma parente soit contacté car elle m’avait dit avoir fait des photos de tous les papiers de mon père et me soulager de cette tutelle puisqu’elle avait fait la tutelle pour m’aider.
                  On vas voir ce que ça donnera, je suis dans une impasse sans ces papiers. s’il arrivait quelque chose à mon père et si ma parente ne m’aide pas elle se met en tort, Je ne veux aucun contact avec elle et me limiterait aux papiers avec tutrice.
                  j’ai peut-être eu tort de faire un mail au notaire en disant que la police m’avait dit que je pouvait porter plainte pour vols d’effet personnel comme elle ne m’à pas particulièrement aidée à la promesse de vente même si elle m’avait demandée si je ne voulait rien reprendre j’ai dit non car ça m’était impossible de me rendre chez mes parents et aux droits de succession de mon père, je comte changer de notaire.
                  ça vas mieux avec vos conseils bonne journée

                  J'aime

                  Réponse
                  • pour le notaire ça n’aura pas de conséquences, elle ne me réponds jamais!
                    Bien à vous!

                    J'aime

                    Réponse
                    • Bonjour,

                      je m’aperçois que je vis ce déménagement comme un vol, je ne pense pas que le juge fasse quoi que ce soit pour me restituer les dossiers, mais il me semble que la tutrice c’est mis dans l’illégalité en ne me prévenant pas, j’étais très fragilisée quand j’ai dit que je ne souhaitais rien reprendre au notaire et à la tutrice car je n’ai pas pu aller voir mon père pendant un an et je n’avait aucune nouvelles, je pense laisser tomber pour ne pas me rajouter des soucis en portant plainte.
                      Mardi je vois mon médecin traitant lui parler du déménagement à mon insu et lui dire que je comte voir plutôt une psychologue car ça ne marche pas avec les psychiatres.
                      Je ne pense pas que mon mail au notaire ait des conséquences, elle peut me rétorquer que j’ai dit que je ne voulais rien reprendre, j’ai préféré dire la vérité au juge qui risque de ne par apprécier mes courriers mais au point où j’en suis, j’ai ma conscience pour moi car je suis honnête, ce sont lesautres ne le sont pas.
                      Cordialement

                      J'aime

                    • laconnectrice

                      Vous avez encore la ressource d’écrire au procureur de la République directement sans passer par le commissariat, pour déposer plainte

                      J'aime

                  • laconnectrice

                    Vous n’auriez jamais du dire que vous ne vouliez rien prendre chez vôtre père et si on vous avez respectée on aurait du vous conseiller de réfléchir. Je connais des personnes qui, sous le choc et dans une situation identique à la vôtre ont aussi dit qu’elles ne voulaient rien et ensuite l’ont regretté. Si une autre occasion du même type se présente, ne dites pas que vous ne voulez rien et demandez un délai de réflexion

                    J'aime

                    Réponse
  13. Le savez vous, les tutelles et les psychiatres forment de vrai réseaux .Quand les personnes en situation de handicap, fragilisées mentalement , osent s’exprimer contre les dérives qu’ils remarquent ,dans la gestion de leurs comptes par les tutelles. Ces dernières les font enfermés, en psychiatrie avec la complicité des psychiatres. Cela arrange les deux parties, les tutelles qui n’ont pas besoin de versées les ressources semestriels et les psychiatres qui font gonflés leurs effectifs. Tout cela au frais de la sécurité sociale (contribuables ).

    J'aime

    Réponse
  14. Oui c’est vrai que les tutelles abusent sans remords. Ma fille majeure protégée, mise sous tutelle par une travailleuse sociale et recruteuse pour curatelle. Cette tutelle à réussi à lui placé 15.000 euros à la banque coopératives. Sur que l’Aah de ma fille (800e).
    Tellement elle sert la visse de ma fille .C’est vraiment une bande de mafieux.Ce système de fous.

    J'aime

    Réponse
  15. Très instructive

    J'aime

    Réponse
  16. Bonjour.nous sommes 5 enfants. Ma mère qui a bientôt 95 ans a été placée en Epad suite à son avc élocution difficile et marche impossible ne voulait pas manger ni boire.mon frère et mes soeurs ont déposé un dossier pour la tutelle je ne suis pas d accord car quand maman ne pouvait plus signer elle me l’a demandé je ne voudrais pas les voir au moment où le juge nous convoqueras puisque qu’ils ne veulent pas que je sois la tutrice qui peut me représenter. Je les ai avertis en leur envoyant votre blog mais ils ne veulent rien savoir à part fouiller ou prendre je ne sais même pas s ils ont le droit de rentrer chez ma mère .Ça fait des années que c’est moi qui m’en occupe et que l argent et la maison sont toujours là merci pour votre blog et vos conseils cordialement

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Bonjour,

      Le système tire parti de la mésentente familiale.
      Le juge des tutelles confiera la tutelle de votre maman à une tierce personne, un MJPM indépendant ou travaillant pour la grosse machine de l’UDAF
      Quand le jugement de tutelle sera ordonné, aucun membre de votre famille ne sera informé et n’aura droit de regard sur ses décisions. Aucune information ne sera donnée à votre famille et le tuteur prendra ses décisions (placer votre maman où ça l’arrange, disposer de ses biens, éventuellement les vendre, décier pour ses soins médicaux, ses dépenses quotidiennes, etc.
      Les Français ne sont pas idiots puisque environ 50% des tutelles sont confiées à la famille. Ils parviennent quand même à s’entendre dans l’intérêt de leurs parents âgés et aussi le leur.
      Confier la tutelle à une tierce personne par rancoeur, vengeance, jalousie fait le malheur de toute la famille. Preque toutes les familles qui l’ont fait le regrettent mais il est trop tard et les conséquences accélèrent souvent le départ de la personne concernée, surtout âgée de 95 ans et a fait un AVC. L’espérance de vie après un AVC (surtout s’il est ischémique) est de 6 mois à un an en moyenne. Ne pourrissez pas la vie de votre maman et la votre (celle de tous les enfants) avec une tutelle.
      Vos frères et soeurs ont tout intérêt à s’entendre avec vous sinon, eux-même et votre maman se retrouveront dans une situation encore plus pénible que maintenant.

      Bon courage,

      Cordialement

      LC

      J'aime

      Réponse
    • les tutelles et curatelles je ne lors fait pas confiance

      J'aime

      Réponse
  17. Tout ce qui est décrit dans votre page est exacte et correspond à la situation de mes parents tous deux Alzheimer. Nous sommes à la recherche d’un/une nouvelle MJMP honnête et disponible sur Paris.

    J'aime

    Réponse
  18. Ça y est après quatre mois j’ai enfin le nom de ma curattrice Udaf
    Patience et mo’girur de temps….dirait La Fontaine.
    Je ne sais pas quel sera mon avenir avec elle il ne sera certainement pas pire que ce que je connais
    Bon Courage à tout le monde et à la connectrice !

    J'aime

    Réponse
    • Contente pour vous Jean-Michel mais…soyez diplomate
      Le tuteur est là pour gérer vos biens et vôtre budget. il n’est ni thérapeute ni assistant social.Il vous octroie ce qu’il pense pouvoir prendre sur vos ressources une fois toutes les charges fixes déduites.
      Adoptez une attitude de concertation, ne braquez pas vôtre tutrice, souvenez vous que par jugement elle a tous les pouvoirs
      Vous pouvez demander gentiment en faisant semblant de vous aplatir. Vous avez tout à y gagner
      Au début, il est possible qu’elle vous donne très peu d’argent de poche parce qu’elle a besoin d’environ trois mois pour savoir si votre budget prévisionnel qu’elle a établit est équilibré.
      Je sais, c’est dur pour vous mais vous n’avez pas le choix si vous voulez gagner en sérénité.

      J'aime

      Réponse
      • Bonsoir,votre blog ne pourra pas dénoncer ce qui est dénonciable!Claude petit n’est pas crédible!de plus il ne dit pas la vérité!je connais les rouages des tutelles beaucoup mieux que lui,ayant vécu celà. Il faut arrêté de dire n’importe quoi l’afcat n’existe plus!Maître hemin n ‘est pas concernée pas la problématique!!

        J'aime

        Réponse
        • Bonsoir, ce que je sais c’est que les personnes intéressée n’ont jamais pu joindre Claude Petit. Par contre dans le récent reportage de France info sur les tutelles, il était cité comme interlocuteur valable.
          Si vous pouviez être plus précis sur vos critiques, cela nous serait utile. Merci d’avance.

          J'aime

          Réponse
  19. je confirme et c’est légal un pourcentage revient au mlpm pour rétribution c ‘est facile de vérifier ; quand au certificat médical de l’expert, je l’ai fait pour ma mère et j’ai vu avec quelle rapidité cette « consultation » a été faite et dans quelles conditions je témoignerai maintes et maintes fois ; c’est mon expérience en directe

    J'aime

    Réponse
    • Il y a des psychiatres qui abandonnent la clinique pour s’inscrire comme « expert » auprès des tribunaux. C’est plus reposant, moins impliquant et à raison de près de 200 euros la consultation de 20 mn, c’est rentable

      J'aime

      Réponse
      • c’est ça sauf que l’expert que j’ai fait consulter à ma mère a pris 15 min voila 3 ans ; le plus inquiétant encore c’est celui commandé par le curateur privé (nommé par le juge à l’époque) alors qu’il avait placé ma mère en « super » maison de retraite privée à but lucratif cotée en bourse en avril dernier, qui a décrété à la demande du curateur devenu donc tuteur en juin : certificat de non retour au domicile, car mon frère et moi ne voulions pas qu’elle reste dans ce mouroir où elle est décédée en 5 mois alors qu’elle faisait un syndrome de glissement ; je ne dis pas que son décès est lié directement mais tout de même c’est affreux

        J'aime

        Réponse
        • Une proche a été placée en maison de retraite il y a un an. Elle est décédée un an plus tard. Les statistiques disent qu’une personne âgée déracinée meurt entre 6 mois et un an après son placement.
          Le tuteur de cette proche aurait pu la faire maintenir à domicile, elle avait de bonnes ressources. Le tuteur a choisi la facilité…

          J'aime

          Réponse
          • pareil pour ma maman qui vient d’etre placée de force en Ehpad car la tutrice en avait assez du conflit familial. On l’a forcée à mettre ses chats en pension (19 ans tous les deux) alors que cela lui faisait du bien dans sa maladie d’Alzheimer (affection et repères)….

            J'aime

            Réponse
            • Oui, c’est triste de devoir recourir à un tuteur extérieur parce que les membres de la famille ne s’entendent pas…Il faudrait peut-être exiger une médiation avant la prise de décision.

              J'aime

              Réponse
      • bonsoir je ne penses pas que les psychiatres s enrichissent financierement en devenant expert de plus la consultation et de 160 euros

        J'aime

        Réponse
  20. J’en ai MARRE de l’incompréhension et de l’incompétence de l’udaf qui veut me forcer à vendre une maison dont j’ai l’usufruit avec mes enfants nu propriétaires. NOUS NE VOULONS PAS VENDRE, et je suis menacé de passer sous tutelle afin que le juge puisse rompre l’indivision et vendre nos biens à son gré. Ce sont les seuls biens que mon épouse nous a légués et nous entendons les garder. L’udaf n’est pas consciente des ravages que ferait cette vente au sein de notre famille. Mon budget est très serré, j’ignore pourquoi,ils disent que c’est de ma faute, je dépense trop! Bien sûr, j’ai du être hospitalisé, ils pensent que c’était un séjour d’agrément. Et les médicaments, c’est pour mon plaisir que je les achète. Je raille bien sûr. Oh père Ubu! L’udaf est surchargée de travail et ne peut pas bien gérer autant de dossiers.
    Mais comment faire pour qu’ils tiennent compte du fait que deux enfants adoptés ne veuillent pas se séparer de l’héritage de celle qui est devenue leur maman ?
    Je vous signale, cerise sur le gâteau, que je suis resté quatre mois sans curateur. Ce n’est que ces jours ci que j’ai appris le nom de la personne qui traite mon dossier en attendant la nomination d’un curateur.
    Ubuesque là aussi.
    Bon courage à ceux et à celles qui se débattent dans leurs filets.Jm

    J'aime

    Réponse
    • a chaque fois qu’ils vendent un bien ils touchent de 5 à 10% ; ils sont donc très prompt à le faire, même s’ils peuvent trouver de l’argent ailleurs (aides sociales etc) ; si le juge fait cela vous pouvez faire appel il n’est nul besoin d’un avocat ; et remonter auprès du procureur de la république les juges n’aiment pas , car à force de plaintes, il peut avoir des problèmes ; c’est un monde opaque, mercantile, qui se soutiennent les uns les autres

      J'aime

      Réponse
      • Frank, vous avez tout à fait raison, c’est un monde opaque qui se nourrit du fromage de la protection des malheureux et surtout des malheureuses

        J'aime

        Réponse
      • Christophe MJPM privé

        Les mandataires ne touchent rien sur la vente d’un bien. Que votre association soit incompétente je l’entends mais je m’insurge sur ce pourcentage que vous annoncez comme une vérité. Il serait aussi bien que les gérants de ce site rectifie certaines affirmations qui sont du domaine de la diffamation. Concernant votre maison si vos enfants qui sont nu propriétaires ne veulent pas vendre alors aucun juge ne peut l’obliger. Vous avez aussi le choix de votre tuteur ou curateur il faut demander un changement au juge des tutelles. Prenez un privé et pas une association.

        J'aime

        Réponse
        • Christophe,
          Je vous remercie pour votre contribution
          Il n’y a pas de gérants sur ce blog, j’en suis la créatrice et l’animatrice, toute seule.
          Faites la distinction entre ce que moi la Connectrice j’écris après vérification et les commentaires du lectorat qui sont l’expression de ses difficultés
          C’est pourquoi j’apprécie les contributions informatives et constructrices
          LC

          J'aime

          Réponse
          • Je suis de plus en plus éffarée des bétises énoncées sur ce blog!!!
            Si les associations touchaient un % sur les ventes ça se sauraient!
            Vous encouragez des personnes déjà fragilisées (n’oublions pas que des médecins! les ont jugées assez fragiles pour qu’elles puissent au minima avoir besoins d’assistance dans les actes de la vie courante) dans des délires de persécution, sans les informer correctement….

            J'aime

            Réponse
            • Je vous en prie, Madame Holder, rectifiez
              Informez correctement, la parole est à vous

              J'aime

              Réponse
              • Merci de ne pas citer mon nom de famille. Il appartient au domaine privé.
                J’ai déjà à de maintes reprises commenté vos propos, vous avez un parti pris sur la critique de la tutelle qui à vous entendre n’est qu’une vaste arnaque destinée à enrichir des associations… A savoir que les associations ne peuvent faire de bénéfices et sont subventionnés en quasi totalité par l’état…
                Je ne sais pas quels sont vos documents sources mais je sais de sur que ce que vous décrivez n’est pas l’écrasante majorité de la profession , en association ou en privé.
                Vous persistez à faire croire à des personnes qu’elles ont été mises sous tutelle à tort, qu’on leur spolie leur argent, qu’on les restreint dans leur argent hebdomadaire sans connaitre les situations et les dossiers…Comment peut on dire à quelqu’un qui parfois est souffre d’une maladie invisible mais bien présente, qu’il ne devrait pas être sous protection, alors qu’on ne connait rien de cette personne??

                Vous n’êtes pas qualifiée pour donner des conseils spécifiques au régime de la protection des personne.

                J'aime

                Réponse
                • Vous persistez à faire croire à des personnes qu’elles ont été mises sous tutelle à tort, qu’on leur spolie leur argent, qu’on les restreint dans leur argent hebdomadaire sans connaitre les situations et les dossiers…Comment peut on dire à quelqu’un qui parfois est souffre d’une maladie invisible mais bien présente, qu’il ne devrait pas être sous protection, alors qu’on ne connait rien de cette personne??

                  Je ne fais rien croire mais j’écoute ce que disent les protégés et je ne les juge pas comme vous le faites
                  Toute souffrance est réelle même si les motifs avancés de cette douleur ne le sont pas pour vous
                  Ni vous ni moi ne les connaissons mais nous savons au moins une chose, c’est que le contrôle des droits et des biens d’une personne est forcément douloureux pour elle
                  Si les protégés et leur famille trouvent ici quelque réconfort à exprimer leur douleur, je les respecte

                  Vous n’êtes pas qualifiée pour donner des conseils spécifiques au régime de la protection des personne.

                  Et vous, quelle est votre qualification ? 100 h de formation dans une de ces officines privées non réglementées qui poussent comme des champignons sur le terrain de la protection des majeurs ? Si vous avez été formée par l’excellente formation d’Assas qui oeuvre pour la réglementation des formations, je vous présenterai mes excuses

                  J'aime

                  Réponse
                  • Formation en Institut supérieur social, qui forme également les assistantes sociales, éducateur spécialisés ect…. sans compter les heures passées dans des formations indépendantes, les livres et écrits professionnels lus et relus pour ajuster mon positionnement professionnel ainsi que mon expérience professionnelle…

                    Etes vous diplomée du médico social? Avec vous deja travaillé dans ce milieu? Connaissez les problématiques liées au pathologies médicales??

                    J'aime

                    Réponse
                    • Belles formations. Félicitations.

                      Sauf que la formation des MJPM doit être validée au titre de l’article D471-et suivants du code de l’action sociale et des familles https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000020079322&idSectionTA=LEGISCTA000020061452&cidTexte=LEGITEXT000006074069&dateTexte=20160915

                      Article D471-4 En savoir plus sur cet article…
                      Créé par Décret n°2008-1508 du 30 décembre 2008 – art. 1
                      Le certificat national de compétence de mandataire judiciaire atteste que son titulaire a satisfait aux conditions de formation prévues à l’article L. 471-4 et au premier alinéa de l’article D. 471-3.

                      Il comporte deux mentions permettant l’exercice :

                      1° D’une part, des mesures de protection des majeurs au titre du mandat spécial auquel il peut être recouru dans le cadre de la sauvegarde de justice ou au titre de la curatelle ou de la tutelle,

                      2° D’autre part, de la mesure d’accompagnement judiciaire.

                      Un arrêté du ministre chargé des affaires sociales, publié au Journal officiel de la République française, précise :

                      1° L’agencement de la formation complémentaire mentionnée à l’article D. 471-3, le contenu des enseignements théoriques et des stages éventuels ainsi que les dispenses et allègements de formation en fonction des qualifications et de l’expérience professionnelle des intéressés,

                      2° Les conditions et les modalités d’entrée en formation, de mise en œuvre et de validation de la formation ainsi que de délivrance du certificat national de compétence de mandataire judiciaire à la protection des majeurs.

                      êtes-vous inscrite sur la liste des MJPM agréés de votre préfecture ?

                      J'aime

                    • Merci mais j’ai le CNC, validé par l’état, conforme au décret et tout et tout… sinon je ne pourrais pas exercer. ET non je ne suis pas inscrite auprès de la préfecture car je travaille en association…

                      J'aime

                • BONJOUR IL Y QUELQUES PLAINTES EXAGEREES MAIS POUR CE QUI ME CONCERNE ELLES SONT VERIDIQUES MALHEUREUSEMENT L UDAF 13 NE VOULANT PAS PRENDRE SES RESPONSABILITES , C EST LE SILENCE RADIO COMPLET DE LEUR PART,PAS DE REPONSE DE LA DIRECTION SUITE A UNE LETTRE QUE JE LEUR AI ADRESSE,ET MES PLAINTES AUPRES DES CURATRICES, SONT RESTEES SANS EFFET , QUI CELLES CI SONT ASSIMILES A DES GENDARMES PARAIT IL ,MAINTENANT A NOTRE EPOQUE C EST N IMPORTE QUOI,ON CONFIE DES PERSONNES MAJEUR PROTEGE A DES INCAPABLES ,PRINCIPALES RESPONSABLE L ETAT QUI N A PAS FAIT LE NECESSAIRE

                  J'aime

                  Réponse
                • Je ne comprends pas vos propos. Je ne suis pas Madame Holder et je ne la connais pas

                  J'aime

                  Réponse
                  • pour répondre à Christophe, la connectrice n’avance pas des propos diffamatoire,c’est une expérience vécue pour la vente d’une maison!

                    J'aime

                    Réponse
          • Justement je fais la distinction et je constate que lorsqu’une erreur ou une fausse vérité est écrite par l’un des contributeurs, vous ne la corrigez pas. Lorsque le lecteur dit qu’un pourcentage de la vente d’une maison revient au mjpm, vous répondez qu’il a raison et qu’il s’agit d’un monde qui se nourrit du fromage de la protection. De ce fait, implicitement vous validez les accusations et les affirmations de votre lecteur. Et il s’agit de votre responsabilité puisque c’est vous qui gérez ce site.
            Si il est vrai qu’il y a de gros problèmes avec les associations, vous ne pouvez pas mettre tout le monde dans le même panier.

            J'aime

            Réponse
            • Je n’ai pas validé la question du % mais le fait que c’est un monde opaque qui profite à bcp de gens et d’institutions, et je le maintiens pour l’avoir constaté d’après des documents, des témoignages et l’analyse des réseaux impliqués.
              Mais j’ai aussi précisé qu’ici on parlait de ce qui ne va pas mais qu’il y avait des MJPM consciencieux, honnêtes et respectueux de la misère de leurs protégés
              Vous êtes libre de donner ici votre point de vue et de contribuer

              J'aime

              Réponse
              • Bonsoir,
                Je souhaiterai savoir si un tuteur ou tutrice à le droit d’ouvrir une assurance vie sans informé la personne concerné?
                De refuser toutes possibilité de vie de couple pour cette personne, de lui tenir des propos rabaissant à son égard?

                J'aime

                Réponse
                • laconnectrice

                  Bonjour,

                  Le MJPM (mandataire judiciaire à la protection des majeurs = tuteur ou curateur) a tous les droits s’il estime qu’il agit dans l’intérêt du protégé. Pour plus de précisions appelez la permanence gratuite des avocats spécialisés au palais de justice de Paris
                  lundi ET vendredi de 14 à 17 h 01 44 32 49 95
                  Tenez-nous au courant
                  Cordialement,
                  La Connectrice

                  J'aime

                  Réponse
                  • C’est ce qui c’est passée d’être tout le temps bousculée par le tutrice et de subir l’agressivité de mon père me perturbait beaucoup et le déplacement à la maison de mes parents n’étaient pas possible mais je préfère rester modérer et j’ai refait un courrier simple aux juges sans recommandé en disant que je n’ai pas beaucoup d’espoir de retrouvé ces dossiers et que je souhaite passer à ce qui est bien pour mon père, Il me semble quand même que la tutrice aurait dû m’expliquer le déroulement du déménagement et elle ne m’à pas demandé de faire une liste des objets que je souhaiterait reprendre n’est elle pas dans l’illégalité d’avoir fait faire le déménagement à mon insu?
                    Je suis plus apaisée et je ne veux pas aller dans les plaintes, je gagnerais davantage en passant à autre chose pour le bien de mon père comme vous me l’avez dit dans votre 2ème message j’ai fait un mail rectificatif dans ce sens au notaire aussi.
                    Bien à vous
                    Evelyne

                    J'aime

                    Réponse
                    • je vais y réfléchir, est ce que vous me conseillez de poster le rectificatif au juge des tutelles?
                      Ce qui me ronge, vous l’avez comprit que c’est ma parente qui m’à mise dans cette situation impossible, ces menaces m’ont rendue très malade et je n’ai pas pu aller voir mon père pendant un an je suis revenue le voir en juillet uniquement, tutrice notaire et juge n’ont jamais répondu à mes courriers et ont toujours soutenu la tutrice. Ce qui serait bien pour mon père, c’est que ma parente s’occupe de la tutelle avec la tutrice, mais le juge ne veux rien entendre, je ne vais pas reposter de courriers pour le moment et prendre du recul, mais il me semble que d’avoir fait le déménagement à mon insu est une erreur, j’ai lu quelque chose dans ce style sur un autre forum où je ne participe pas, mais ça me fait du bien de communiquer avec vous.
                      Merci et bonne soirée
                      Evelyne

                      J'aime

                    • laconnectrice

                      Bonjour,
                      Personne ne vous répondra car vous êtes exclue de fait du périmètre des interlocuteurs « valables ». La juge a nommé la tutrice par jugement et ne se déjugera pas. Elle a donné le mandat à cette tutrice et il faudrait un autre jugement pour l’en dédire. Pas le temps, pas les moyens. Inutile d’insister. Vôtre unique chance d’être entendue, selon moi, serait de déposer plainte pour le vol des documents auprès du procureur de la République. Je ne vois pas d’autre option judiciaire.
                      Quant à vous, vous avez le choix de passer à autre chose, admettant que vous vous battez contre des moulins à vent et que vous vous tuez dans cette vaine lutte. C’est ce qu’on apprend en thérapie : coopter avec les réalités.
                      Faites le bilan de l’économie de la situation. Prenez une feuille de papier, tracez deux colonnes : une pour ce que vous gagnez, une pour ce que vous perdez et tirez-en la conclusion

                      Bien évidemment, votre situation et la manière dont on vous traite est scandaleuse, injuste et inhumaine et vous vous révoltez légitimement. Ceci reconnu, soit vous avez les moyens financiers et psychologiques de vous battre, soit non et dans ce dernier cas, sauvez vôtre peau.

                      J'aime

                    • laconnectrice

                      Le mieux est en effet de passer à autre chose
                      Bonne chance

                      J'aime

        • en changeant on trouvera toujours les memes problemes par manque de moyens , personnel inapte et non forme/il faut rester et changer le systeme

          J'aime

          Réponse
        • une mandataire touche 10 % sur l’inventaire qu’elle réalise de la maison à vendre, et qui est à la charge de l’acquérir!
          j’espère que mon info sera utile!

          J'aime

          Réponse
          • laconnectrice

            Je sais, je l’ai écrit dans l’un de mes articles « les tutelle c’est un fromage … »

            J'aime

            Réponse
            • Christophe MJPM

              Bonjour
              Donc vous confirmez de fausses vérités qui sont condamnables devant les tribunaux.
              Pourriez vous citer le texte de loi disant que les MJPM ont 10% sur l’inventaire???
              Pas étonnant que les gens aient des doutes, vous relayez des fakes news sans aucunes vérifications.
              C’est de la diffamation !

              J'aime

              Réponse
              • laconnectrice

                Monsieur Christophe MJPM,
                Soyez positif au lieu de menacer, donnez les chiffres exacts, prouvez que c’est une « fakenews ». Merci d’avance
                Un Mjpm qui perd son sang froid pour un désaccord, ça ne fait pas honneur à la profession…

                J'aime

                Réponse
                • Christophe MJPM

                  Donner des chiffres???? Vous plaisantez ! Vous dites que 10% de l’inventaire va au MJPM…. C’est à vous de le prouver.. en droit français c’est à vous d’apporter la preuve car comme il n’y a aucun texte à ce sujet peut être avez vous des jurisprudences qui le disent ?
                  Ce n’est pas à moi de prouver ce que vous affirmez puisque c’est vous qui le dites.
                  Bel effort pour retourner la situation…. cela s appelle de la manipulation.
                  Nos émoluments sont basés sur un décret et il n’est pas prévu ce que vous annoncez comme une vérité!
                  Et comme cela n existe pas, vous êtes incapable, de le prouver, donc votre stratégie du sang froid est pitoyable.
                  Quand on a aucune preuve de ce que l’on avance il est plus facile de dire n’importe quoi.
                  Quand à l’honneur de ma profession je n’ai aucune leçon de morale à recevoir. Venez sur le terrain, venez constater la spoliation de certaines personnes âgées par leurs propres enfants qui en plus refusent de payer l’obligation alimentaire. Venez voir dans quelles souffrances sont certaines familles . Venez voir comment on évite une expulsion et comment on fait pour eviter les coupures EDF….
                  Donc je vous remercie pour mon honneur mais il va très bien.
                  Au fait…. j’attends toujours la preuve sur les 10%…. autrement c’est de la diffamation.

                  J'aime

                  Réponse
                  • laconnectrice

                    Et en plus vous bottez en touche comme un lâche. Vous faites honte aux membres de la profession qui sont honorables, il y en a quelques uns…Par ailleurs comment faites-vous pour gérer vos 50 dossiers sérieusement et prendre le temps de naviguer et gribouiller sur le net ?

                    J'aime

                    Réponse
              • Je l’ai malheureusement vécue, j’ai donné cette info et je le regrette bien si j’avais su que ça retomberais sur l’administratrice qui m’a beaucoup aidée dans une situation où j’aurais pu perdre mille fois mon calme!

                je suis vraiment désolée mais c’est la pure vérité!
                j’en profite pour dire à l’administratrice que pour mes dossiers je laisse tomber et j’ai décidé de m’écarter de cette tutrice de pacotille
                je voulais vous le dire sur mon message mais j’ai du mal à le trouver, je suis assez dans la peine, car j’ai tout perdu Monsieur, alors dorénavant je n’échangerais qu’ avec l’administratrice qui m’aura permis d’y voir plus clair!

                J'aime

                Réponse
                • Pour le mandataire, j’ai cette info de source très sûre, je ne suis pas là pour que vous passiez vos nerfs sur moi,j’ai passé un très mauvais week-end et l’administratrice m’à permise de comprendre qu’il fallait que je passe à autre chose et si vous me menacez à nouveau je demande au modérateur de supprimer tous mes messages, lisez les au moins mais au vue de votre réaction ça m’étonnerait que vous compreniez ce que je vis!

                  J'aime

                  Réponse
                  • laconnectrice

                    Ne prenez pas le message du MJPM pour vous, les messages sont anonymes
                    Sachez que le % prélevé par le mandataire dépend de la somme en jeu et d’autres critères expliqués par exemple sur un autre site. Vôtre information n’est donc pas fausse pour un cas particulier que, bien sûr, vous ne pouvez ni ne devez préciser

                    J'aime

                    Réponse
                  • On emploie à tout vent le mot diffamation, cette info me vient d’un juge.
                    Cette réaction ne m’étonne pas de la part d’un mandataire qui doit penser que je ne suis pas digne de respect et d’intérêt pour me répondre ainsi, mais il à tort de me mésestimer car j’ai beaucoup de ressources! Vous n’avez qu’à vous renseigner et surtout je ne suis pas là pour qu’on me menace sinon je quitte ce blog, mais l’administratrice m’à beaucoup apprit et merci à elle d’avoir créer ce blog.

                    J'aime

                    Réponse
                    • laconnectrice

                      Ignorez ces messages. J’ai marqué cette personne indésirable, elle ne pourra plus poster sur mon blog

                      J'aime

                    • laconnectrice

                      Les commentaires de ce MJPM démontre une fois de plus le manque de formation et de compétences de ces personnes auxquelles les juges font confiance car ils n’ont pas le choix. Il n’existe pas de formation d’Etat. Ce Mjpm qui prétend avoir lu vôtre témoignage est si peu compétent qu’il n’a pas compris que vous étiez dans une grande souffrance causée par une déjà situation inextricable compliquée en plus par vôtre parente, le juge, le notaire et la tutrice. Vous avez besoin de soutien et non pas de réprimandes agressives. Ce type de MJPM ne sait gérer (et encore !) que les mamies Alzheimer soumises parce qu’elles ne sont pas en état de les critiquer.

                      J'aime

                • je vais réfléchir jusqu’à l’acte authentique de la vente, pour le moment je préférè prendre du recul, je n’ai pas trouvé mes post,ce qu’il y à c’est que je n’ai aucun papier s’il arrive quelque chose à mon père, j’ai ma conscience pour moi mais j’ai très mal vécu le déménagement fait à mon insu.
                  la promesse de vente à été très difficile pour moi car je n’ai pas pu voir mon père pendant un an et je n’avais aucune nouvelle et si j’ai dit ne rien vouloir reprendre, c’est pour ne faire aucun déplacement pour cette tutelle que je n’ai pas demandé.
                  la tutrice m’a toujours brusquée et perturbée en plus de l’agressivité de mon père et j’ai été dépassé et effectivement ça me révolte!

                  J'aime

                  Réponse
                  • je n’ai aucun papier de mon père et ça me met dans une impasse, je vais peut-être écrire au procureur de la république mais je ne veux pas porter plainte pour ne pas me rajouter des soucis.
                    Amicalement
                    Evelyne

                    J'aime

                    Réponse
                    • j’ai beaucouup de mal à répondre comme c’est une longue ligne qui défile.
                      Hier je m’étais déconnecté, je ne supportais pas l’agressivité de la personne.
                      j’ai décidé que si le juge ne m’accorde rien, j’ exposerais ma situation au procureur de la république en recommandé,je n’ai rien à perdre! mais je ne veux pas porter plainte car j’ai assez de soucis, je sais que je ne peux pas tout dire.
                      Ce qu’il y à si on ne me restitue pas les papiers et si le décès de mon père se passe sans que les autres ventes soient réglées , je ne peux pas vendre, ça m’oblige aussi à rester avec ce notaire qui n’à pas été bien avec moi pour la promesse de vente qui à été pour moi très difficile à vivre!
                      Le juge vas lire mon courrier à la tutrice qui vas passer par toutes les couleurs car je la confonds pour une tentative de cambriolage à la maison de mon père alors que je lui avait à 2 fois demander de faire entretenir le jardin avec preuve à l’appui!
                      je ne suis pas en mesure en ce moment d’aller voir mon père qui est très agressif avec moi même si ce n’est pas sa faute avec la maladie alzheimer!
                      AMicalement
                      <evelyne

                      J'aime

                • laconnectrice

                  Vous n’êtes pas obligée de répondre si vous n’en avez pas envie, surtout quand les propos sont agressifs. Comme je vous l’ai dit, j’ai modéré cette personne qui ne pourra plus poster sur ce blog qui est « respect zone ».

                  J'aime

                  Réponse
                  • Bonjour, pour éviter les soucis, j’ai préféré faire un rectificatif au juge des tutelles que je souhaitais passer à autre chose, je reste cependant dramatisée par ce déménagement que je vis comme un vol, j’en fait des cauchemars,très parlant, cette nuit j’ai rêvé que mes parents (ma mère est décédée) et me disaient: tu vois il n’y à pas eu de vol, mon fils m’à dit il te faudra dire au notaire que tu l’as vécu comme un vol.
                    La tutrice devrait être approchée par le juge, elle à dû avoir des soucis antérieurs car au début suite à un premier courrier au juge, elle m’avait dit que le juge l’appelait, c’est ce qui me console un peu,
                    j’ai eu un message de soutien du voisinage de mes parents que j’ai adressé au juge.

                    Amitiés
                    Evelyne

                    J'aime

                    Réponse
                    • laconnectrice

                      Bonjour, il n’y a pas de résilience possible sans acte significatif. Pensez-y car ce vol qui vous hante devrait trouver un soin et je ne vois qu’une plainte au procureur …Cordialement, LC

                      J'aime

                    • j’ai préféré « noyer le poisson » jusqu’à l’acte authentique de la vente pour qu’on me donne ce qui me revient et prendre du recul pour pouvoir aller voir mon père.
                      Merci à vous pour vos réponses pleines de bons sens
                      Amitiés
                      Evelyne

                      J'aime

                    • Bonjour,

                      Je me donne un délai de réflexion, mais j’envisage le recours d’un avocat pour le vol et que ma parente me remplace à cette tutelle puisqu’elle en à prit l’initiative, comme c’est un important patrimoine, je pense qu’un avocat pourra me représenter pour cette tutelle où il y à un important patrimoine n’ayant nulle confiance aux intervenants, ce n’est pas un problème d’argent mais je ne suis pas à l’aise dans les situations telle que la promesse de vente où personne ne m’à rien expliqué au sujet de ce déménagement et je n’avait jamais vendu de biens immobiliers.
                      Cordialement

                      J'aime

                    • laconnectrice

                      Bien sûr, faites-vous aider

                      J'aime

                    • par rapport à mon dernier commentaire, je laisse passer la visite à mon père, il y a un cabinet d’avocat qui m’est facile d’accès qui me conseillera, car porter plainte directement au procureur me paraît compliqué, mon ex-conjoint à dit à mon fils que je ne pouvais pas tout porter seule, la maladie de mon père et le fardeau de la tutelles avec ces conséquences.
                      Cordialement
                      Evelyne

                      J'aime

                    • Bonjour,
                      Le plus important est mon père et d’être le plus que je peux là pour lui et je ne voudrais pas que plainte et procès m’empêchent d’aller le voir, déjà à cause de « ce vol »car j’avais des projets pour les meubles de mon père m’ont fait retarder la visite que je voulais lui faire, alors avec un procès, je ne tiendrais pas la distance ….mais tôt où tard ça sortira surtout si je reçois un courrier désagréable du tribunal.
                      peut-être un avocat, mais là aussi faut-il bien tomber!
                      je préfère m’accorder du temps, là ça vas mieux, le plus dur c’est le matin, avec mes nuits cauchemardesques et que ma parente ne sois pas inquiétée ce qui passe très mal! c’est ce qui risque de me faire consulter un avocat si le tribunal ne la contacte pas!

                      Amitiés
                      Evelyne

                      J'aime

                    • Pour démarcher un avocat, c’est très pénible pour des raisons de santé, si je pte plainte directement au procureur c’est contre la tutrice et le tribunal il me semble mais je ne sais pas où adresser ma demande et quelles vont être les suites?il y à marquée de l’adresser au tribunal de ma ville mais ça doit être le tribunal au palais de justice.
                      J’en reste très malheureuse mais ma santé ne me permettra pas d’assister à un procès ne sachant pas comment le tribunal vas réagir

                      J'aime

    • c est exact l UDAF est incompetent et manque d humanite,se mele parfois de la vie privee des gens en intervenant sournoisement sans que l on s en rende bien compte en faisant des allusions perfides

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :