Flux RSS

Prostitution : Messieurs envoyez-donc vos filles à l’ENP, l’Ecole nationale de la prostitution !

Tous ces messieurs qui s’insurgent contre des projets d’abolition de la prostitution et de la pénalisation des clients seraient sans nul doute enchantés d’envoyer leurs filles (et pourquoi pas leur fils) dans une grande école destinée à leur ouvrir les hautes portes d’une carrière assurée dans la prostitution. Ils confirment qu’il y a de la demande et que c’est un métier d’avenir. Qu’ils soient logiques.

Ces messieurs qui hurlent à la police morale, à l’atteinte à leur liberté de louer des corps devraient encourager leurs rejetons à recevoir la meilleure formation à l’exercice de la profession de prostituée, ce métier du sexe qu’ils estiment indispensable, insuppressible, respectable et, mais ils n’osent pas le dire, très rentable pour l’Etat et la consommation en général. Les prostitués adorent claquer ce qui leur reste de pognon dans les commerces de luxe qui peuvent se vanter de prospérer avec l’argent de la prostitution qui, comme on le sait, n’a pas d’odeur.

J’ai rencontré des prostitués femmes et hommes qui m’ont raconté comment ils dépensaient leur argent …Je n’invente rien. En dehors du shopping, il faut aussi de l’argent pour la drogue car elle est indispensable pour s’éclater (je suis ironique) dans ce « merveilleux » métier.

Alors bien sûr, toutes les prostituées ne gagnent pas trop bien leur vie, la concurrence est rude avec les « plombières » ukrainiennes ou russes, les callgirls et les occasionnelles et certaines interviewées demandent comment elles paieront leurs traites si les clients ne viennent plus. Témoignage contradictoire, on le notera, avec ceux de ces clients VIP qui prétendent ne connaître que des prostituées libres, indépendantes et heureuses d’avoir choisi ce métier.

Drôle de société où ces mêmes clients vomissent quand une gamine offre une banane à Taubira mais jouissent quand ils peuvent enfoncer une banane dans le vagin qu’ils ont loué …

Drôle de société où on traite de « pute », de « putain », de « traînée », de « salope », de « Marie-couche-toi-là » les gens que l’on méprise mais où l’on prétend respecter les prostituées qu’on utilise.

L’hypocrisie n’est pas chez les abolitionnistes mais bien chez les prostituteurs.

"

  1. C’est rare de voir des articles sur ce thème ! Mais c’est agréable de voir une telle prise de position, surtout quand elle est partagée ! Merci pour ces billets engagés, je continue à surveiller ce blog !

    J'aime

    Réponse
  2. le probléme en réalité vient des CLIENT et non pas des femmes. si il n’y avait pas d’homme il n’y aurait pas de « putains » »! comme vous dites.. mot horrible.

    J'aime

    Réponse
  3. prostituées heureuse!!??? demande a voire!!
    que ces MESSIEURS sachent se retenir.. pire que des bestiaux… Enfin tout de meme nous parlons d’etre humain avez-vous déjà «  » fait l’amour » »??!!! acte sexuel!! juste pour faire une vidange… Madame ceci ne vous viendrait par à l’esprit..
    Donc pour vous Messieurs c’est idem un peu de civisme vis à vis des femmes.

    J'aime

    Réponse
  4. Bravo, je vous félicite pour votre prise de position et suis entièrement d’accord avec vous.

    Assez d’écouter les c…ries de ces absurdes soutiens à cette pseudo « liberté du client » qui osent mettre en avant une prétendue « mise en danger des prostitué(e)s » obligés alors de… travailler caché(e)s?!
    Comme l’a dit cette ex-prostituée venue témoigner et dire son accord avec le projet de Loi sur la pénalisation du client, au grand journal sur Canal, au sujet du terme même de « Touche pas à ma pute » : « il s’agit avant tout de femmes et non de putains ».

    J'aime

    Réponse
  5. je suis tout a fait d’accord pour tout ce que vous aviez écris ,car je suis victime de cette situation qui dure depuis bien longtemps les prostituées en face mes fenêtres 24 sur 24,croyez moi on en a mare nous habitants le quartier plusieurs pétitions ont été faites ,ni la mairie ,ni la police ont le pouvoir de faire quoi que ce soit mais bon ce serait en bas de chez eux se sera vite nettoyer le 19 eme arrdt est celui ou tout est permis prostitutions drogues vendeurs de marrons et maÏs dans des caddies de supermarché a la sortie du métro sans aucune hygiène rien n’est interdit et le cauchemar continu

    J'aime

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :