Flux RSS

Cumul : Ségolène, Anne, Valérie, Julie et nous les femmes

1243998141_payer-escort-1

On comprend mieux aujourd’hui pourquoi François Hollande, alors chef de son parti, avait étouffé l’agression sexuelle de Tristane Banon par DSK. Au PS, les femmes sont des potiches, des faire-valoir (Julie), des bonniches qui font le sale boulot (Edith Cresson, Christiane Taubira), des kleenex qu’on jette après usage (Valérie, Ségolène), des appâts (Najat), des prétextes, de la marge de manœuvre (Anne), des auxiliaires et …des gêneuses à éliminer lorsqu’elles sont compétentes et que le peuple les apprécie (Ségolène).

Alors que la condition des femmes françaises recule dans tous les domaines et que leur image est complètement dévalorisée, le président de la République soi-même démontre le mépris dans lequel il les tient en accumulant les conquêtes sans pudeur et sans vergogne.

On se souvient de la manière dont Ségolène Royal, compagne politique de longue date et mère de quatre de ses enfants, avait été traitée par François Hollande et son troupeau d’éléphants alors qu’elle était en passe de devenir la première présidente de l’histoire de la République française. Le PS débordé par sa base qui avait plébiscité la dame avait organisé avec succès une campagne de dénigrement (Bécassine victimaire) qui avait éliminé la gêneuse qui avait eu l’impudence de rassembler 70 millions de suffrages. Les éléphants se sont dit plutôt un homme de droite qu’une femme de gauche et tout fut fait pour que Sarkozy l’emporta et que Royal soit éliminée sinon définitivement, au moins pour un bon bout de temps.

Par la suite, Hollande utilisa Valérie pour conquérir la présidence la laissant au passage finaliser l’écrasement de la rivale sentimentale et politique.

Ce n’est pas que je plaigne Valérie qui a bien mérité un retour de bâton mais c’est l’utilisation cynique de la femme qu’elle est que je déplore. Cette femme s’est investie corps et âme dans la carrière politique de son compagnon qui, une fois arrivé à ses fins la quitte pour une autre. Cela ne vous dit rien, Mesdames ? Combien d’entre-vous qui ont tout sacrifié pour leur homme et leur home se voient débarquées une fois les ambitions carriéristes du monsieur satisfaites ? Que cela serve de leçon à vos filles !

images (22)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :