Flux RSS

Insurrection. Quand Al-Oumma al-Islamiya impose sa loi contre celle de la République

L’oumma, c’est la communauté musulmane. D’après le Coran, le musulman qui se détourne des lois et usages de la communauté musulmane s’exclut de fait. Le musulman qui fait comme les non musulmans n’appartient plus à l’oumma islamiya.

La sortie de la Oumma, c’est-à-dire l’abandon par un musulman de la religion islamique est rigoureusement proscrite et même punie de mort par un hadith du prophète : « Il n’est pas licite de répandre le sang d’un Musulman, sauf dans l’un de ces trois cas : une personne mariée qui commet l’adultère, une vie humaine pour une vie humaine, et celui qui abandonne sa religion en se séparant de la Communauté. » (El-Bokhari, Mouslim – 14e hadith des « Quarante Hadiths de Nawawi).http://atheisme.free.fr/Contributions/Y_oumma.htm

Ces principes justifie que tout musulman se doit d’imposer la charia où qu’il se trouve et de veiller à la cohésion des musulmans et à leur protection quelles que soient les circonstances. Comme le disent certains « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République ». La conséquence en est que chaque fois que les forces de l’ordre interpellent un musulman, tous les musulmans présents et prévenus s’en mêlent pour prendre le parti de l’interpellé, qu’ils soit innocent, délinquant ou criminel. L’oumma ne fait pas dans la nuance.

Selon les observateurs, l’oumma, la Nation musulmane serait mythifiée par ses adeptes, idéalisée par des fanatiques qui s’entre-tuent au nom de la Vérité comme les Chiites et les Sunnites. En théorie, il n’y aurait donc pas d’unité musulmane et encore moins de nation. Dans les faits, les Musulmans, quelle que soit leur tendance, se rassemblent toujours contre l’ennemi commun qui est le non musulman, ce qui fait pas mal de monde.

Tous les membres de l’oumma sont frères et sœurs, l’adresse « frère » ou « sœur » a valeur de coercition, elle rappelle à chaque musulman qu’il est uni à ses coreligionnaires comme les doigts d’une main, inséparables, solidaires, complémentaires.

Je lisais dans Le Parisien de ce jour, samedi 15 février que la police avait intercepté mercredi dernier dans le XIXème arrondissement de Paris, une voiture conduite par un individu « connu des services de police » pour trafic de drogue,dans laquelle ils ont trouvé une matraque télescopique et une enveloppe renfermant près de 12 000 euros. Aussitôt, des individus sortis de nulle part avait agressé les policiers et s’étaient emparés de l’enveloppe qui avait pu être récupérée après une course poursuite mouvementée. Si les complices ont été blessés, on peut s’attendre à ce qu’ils déposent plainte contre la police, comme chaque fois que des fuyards prennent des risques pour échapper à la loi. On pourrait aussi s’attendre à l’embrasement des cités de logements sociaux qui hébergent les délinquants aux frais du contribuable au nom de l’entraide sociale.

On se souvient des émeutes de Trappes qui avaient duré près d’une semaine à la suite du contrôle d’identité d’une femme entièrement voilée, contrairement à la loi. Là aussi, des « passants » étaient surgis de nulle part pour entourer les fonctionnaires et s’étaient rassemblés par centaines devant le commissariat plusieurs jours durant pour protester contre « l’arbitraire policier ».

« ici t’es en France », « t’es pas une chauve-souris, c’est pas le carnaval » seraient les « injures qu’ils ont l’habitude de faire » que les flics auraient adressées à Cassandra nikabée pour la « narguer » selon l’interlocuteur de la vidéo « vérité » de Islamotion. (Publiée le 22 juil. 2013 twitter: https://twitter.com/islamotion  Facebook: https://www.facebook.com/Islamotiontv  En plein coeur de Trappes, nous tentons de vous délivrer un témoignage au plus près du terrain, Samba et Elias nous livrent une version qui contredit celle des médias dit « main stream » et des syndicats de police, cette vidéo explique avec détail comment s’est déroulée cette interpellation policière musclée …Jusqu’à la mise en liberté du mari accusé d’avoir agressé un policier.)

Le locuteur raconte qu’un groupe de « trappistes » dont les femmes sœurs et filles portent la tenue musulmane traditionnelle (sic) s’est réuni « après la prière du vendredi » pour aller « très pacifiquement » demander des explications au commissariat dont les fonctionnaires les ont « très mal reçus ». On notera que c’est encore l’oumma qui décide et agit dans la foulée de ses pratiques « après la prière du vendredi » à la mosquée où la charia est enseignée et non pas le respect des lois de la République puisque ces énergumènes considèrent que dire « ici t’es en France » est une injure.

Je remarque que « ici t’es en France » est une insulte qui, selon l’oumma, justifierait de violentes émeutes. On se rappelle qu’un jeune maghrébin avait été battu à mort sur l’autoroute par des représentants de l’oumma qui lui reprochaient de vouloir faire un constat d’accrochage « comme les français ». Non seulement on voit l’Oumma en oeuvre dans les émeutes mais on la subit dans la vie quotidienne comme je peux personnellement en témoigner.

Il y a peu, je sors de chez moi avec ma chienne. Deux jeunes femmes en foulard se figent à 20 m de nous en hurlant « tenez votre chienne ». Je les ignore, ma chienne étant occupée près d’un arbre. Elles continuent vous n’avez pas le droit de sortir sans laisse ! Je réponds que ma chienne est inoffensive et qu’en France on aime les chiens. Que n’ai-je pas prononcé le mot qui tue « en France ». Les filles hurlent de plus belle « raciste, salope, raciste ». A ce moment un gamin d’une petite dizaine d’année passe et s’arrête en léchant une sucette bleue. Il vient d’arriver, il ignore ce qui se passe mais il a entendu deux maghrébines comme lui me traiter de raciste. Alors il se met aussi à me traiter de raciste.

Je pourrais vous raconter des dizaines d’anecdotes de ce genre quand je rouspète parce qu’on me bouscule sans s’excuser, qu’on passe devant moi dans une file d’attente, que je demande à un enfant turbulent de respecter le silence dans un hôpital. Quand les responsables de ces incivilités sont musulmans, je suis immédiatement insultée, traitée de raciste, de colonialiste, de sale blanche et, comme par magie surgis de « nulle part » je vois rappliquer un maghrébin ou un africain, puis deux, puis trois, puis quatre et plus, tous me traitant de « raciste » et jusqu’à me menacer physiquement comme cela m’est arrivé dans un bus après que j’ai eu demandé à un djeun beur de baisser sa musique. J’ai dû me réfugier auprès du conducteur qui a appelé la brigade de sécurité qui a poursuivi mes agresseurs dans une cité de logements sociaux, ces nids de délinquants, ces zones de non droit que protègent et entretiennent nos responsables irresponsables avec les crédits de leur « politique de la Ville » qui n’a pour résultat que de jeter notre argent dans des gouffres sans fond mais qui créent des emplois pour les militants socialistes qui passent plus de temps à grenouiller pour le parti qu’à s’occuper des petits enfants qui traînent dans les rues, font le chouf pour les grands qui tiennent les murs en attendant le pigeon ou la bonne occase de se faire du blé sur les dos des « racistes ».

Oser dire « Ici en France »,  » c’est l’usage en France », « la loi française », « la France » a le don de susciter l’ire des musulmans, jusqu’à tuer comme sur l’autoroute. Pour l’oumma, la Nation musulmane, la France n’existe pas, on la « nique » cette salope raciste et colonialiste ou comme le dit élégamment un certain jalal il y a deux jours (http://www.youtube.com/watch?v=Svwg2PQVVq0)

Jalal D Il y a 2 jours nique la france les sale fils de pute , les francais sont niqué de partout ah ah ah  , vous aver voulu colonisé le monde noir et arabe mtn c nous qui vous niquon bande de fils de pute et un jour on vous niquera definitivement ce jour va pas tarder 2020 peutetre vivement ce jour

Une réponse "

  1. excellent

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :