Flux RSS

Elections des députés européens le 25 mai 2014. Votons pour le changement, pour de vrais représentants des intérêts de la France

Beaucoup de Françaises et de Français sont découragés par les politiques dont l’inefficacité et l’arrogance les pousseraient à s’abstenir de se rendre aux urnes.

Devant l’affolement de la classe politique et des lobbies dans la perspective des européennes, nous devons répondre à ce signal en votant, même si nous n’en avons pas envie.

Traditionnellement, les Français ne s’intéressent pas au « machin » comme disait de Gaule. C’est pourquoi les partis y casent leurs bras cassés en guise de lot de consolation. Le résultat est que ces députés européens français ne participent pas aux sessions ou s’y ennuient à mourir comme Rachida Dati, qu’ils laissent les autres nations faire des propositions ou des rapports. Les autres pays, à commencer par l’Allemagne prennent l’Europe très au sérieux en y envoyant leurs meilleurs représentants, idem pour les portugais, les Grecs, les Italiens, les Belges et pratiquement tous les autres pays. Mauvais joueurs, les Français se plaignent ensuite des décisions européennes qui vont à l’encontre de leurs intérêts.

Seules les féministes françaises avaient compris que leur présence dans les commissions européennes était une chance de faire aboutir des revendications légitimes que les gouvernants français négligeaient et on se souvient qu’elles furent nombreuses à se faire élire ou nommer.

Nous votons pour élire des députés qui siégeront au parlement européens, voteront pour élire le président de la commission européenne qui rassemble des commissaires non élus en charge de l’exécutif qui prend ces décisions que nous aimons tant déplorer.

Conclusion, il faut en être et pour en être nous devons choisir des représentants compétents soucieux du bien commun de la France

Nous avons une chance de faire une meilleure Europe en votant pour le changement le 25 mai 2014

La Connectrice

Dossier sur les élections européennes

En mai 2014, près de 390 millions d’Européens seront appelés aux urnes pour choisir la composition du neuvième Parlement de l’histoire de l’UE. Des élections aux enjeux décisifs, et qui surviennent dans un moment particulièrement difficile pour la plupart des 28 Etats membres. Après plusieurs années de crise économique, de nombreux observateurs prévoient une progression de l’abstention et la montée des partis eurosceptiques et nationalistes. Par ailleurs, le nouveau Parlement pourrait avoir un plus grand rôle à jouer dans le choix du futur président de la Commission. Touteleurope.eu consacre un dossier spécial à ces élections, régulièrement mis à jour avec des articles d’actualité et des décryptages, des interviews vidéo et des infographies. Bonne lecture !

  •  La France disposera de 74 des 751 sièges qui formeront le Parlement européen, voir la liste des candidats français déjà connus ici

france450

  • Les candidats à la présidence de la commission européenne http://www.touteleurope.eu/fiches/dossiers-speciaux/diaporama/diaporama-les-candidats-a-la-presidence-de-la-commission-europeenne-2014-2019.html#&panel1-2

La Commission européenne est l’organe exécutif de l’Union européenne. Elle est politiquement indépendante et promeut l’intérêt général de l’Union. Dans le cadre des grandes orientations fixées par le Conseil européen, elle prépare et met en oeuvre les décisions du Conseil de l’Union européenne et du Parlement européen. La Commission européenne assume quatre fonctions principales.

http://www.touteleurope.eu/l-union-europeenne/institutions-et-organes/commission-europeenne/synthese/le-role-de-la-commission-europeenne.html

« En tenant compte des élections au Parlement européen, et après avoir procédé aux consultations appropriées, le Conseil européen, statuant à la majorité qualifiée, propose au Parlement européen un candidat à la fonction de président de la Commission. Ce candidat est élu par le Parlement européen à la majorité des membres qui le composent. » – art. 17.7 TUE

  • le choix des commissaires européens

Le collège

D’un commun accord avec le président élu et sur la base des recommandations des Etats membres, le Conseil adopte la liste des autres personnalités qu’il propose de nommer membres de la Commission. Le président nomme, pour l’assister, plusieurs vice-présidents de la Commission (le Haut Représentant de l’Union étant automatiquement vice-président).

Le Parlement européen n’a pas le pouvoir de nomination des commissaires, mais dispose d’un droit de veto sur l’investiture de la Commission, et peut ainsi empêcher de fait la nomination d’un collège défini.

C’est pourquoi le Conseil européen et le Parlement européen se consultent au préalable sur le profil des candidats. 

Chaque commissaire désigné est ensuite invité à une audition publique devant les commissions parlementaires compétentes pour le portefeuille qui lui est attribué. Ces auditions permettent aux députés européens de mieux connaître la personnalité des commissaires désignés et d’avoir un échange de vues approfondi sur les priorités des différents candidats dans leurs futurs domaines de compétence.

Tous les candidats à l’exception du président sont ensuite soumis, en tant que collège, à un vote d’approbation du Parlement européen. Si cette approbation a lieu, le Conseil européen nomme la Commission à la majorité qualifiée. Dans le cas contraire, la procédure reprend avec un nouveau candidat.

Le mandat des commissaires européens est de 5 ans, tout comme les députés européens.

Les membres de la Commission sont choisis, selon le traité de Lisbonne, « en raison de leur compétence générale et de leur engagement européen et parmi des personnalités offrant toutes garanties d’indépendance ». Cependant, le poids des Etats sur le choix des candidats, leur affectation à des portefeuilles clés et leur programme, est loin d’être négligeable.

http://www.touteleurope.eu/l-union-europeenne/institutions-et-organes/commission-europeenne/synthese/les-commissaires-europeens-nomination-et-attributions.html

Lire aussi sur l’abstention

https://laconnectrice.wordpress.com/2014/02/26/elections-europeennes-mai-2014-la-gauche-donnee-gagnante-grace-a-labstention/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :