Flux RSS

Elections municipales 2014. Votons et votons pour le changement des équipes municipales

Publié le

Les médias, par la voix de leurs journalistes et de leurs experts favoris, voudraient nous persuader que le prochain choix des maires sera déterminé par la politique locale et non par la politique nationale. ils veulent nous convaincre que les résultats de ce prochain scrutin n-aura que peu d-impact sur la géographie politique de la France. Dans le même temps, ils évoquent trés légèrement l-abstention qui est pourtant un phénomène massif dont l-impact est considérable à la fois pour le résultat du scrutin et l’aveu implicite du sentiment d-impuissance des Français à améliorer leurs conditions de vie. Un électeur sur deux devrait s’abstenir http://www.sudouest.fr/2014/03/21/elections-municipales-va-t-on-vers-un-nouveau-record-d-abstention-en-france-1498184-710.php  (article très bien documenté sur l’abstention)

Faisons mentir les prévisions, il faut voter pour le changement, par le vote nous pouvons exprimer très concrètement notre insatisfaction, mieux que dans les manifestations dont les revendications sont ignorées par le pouvoir.

Ne laissons pas les militants des partis voter pour conforter les rentes de situation, parfois à vie, des édiles locaux et de leurs copains. Prouvons-leur en votant qu-ils sont sur des sièges éjectables selon le bon pouvoir du peuple.

Ne baissons pas les bras, utilisons notre droit de vote pour secouer le cocotier des prébendes, des rentes de situation et des agents de la monarchie républicaine qui se moque du bien commun de la France.

La Connectrice

  • Pour Paris, on ne cesse de nous répéter que Hidalgo l’emportera sur NKM comme si les Parisiens votaient pour élire la maire de Paris. Le maire est lu par les 163 conseillers de Paris et il faudrait que leur choix colle exactement à leur étiquette pour prévoir le résultat à l’issue de premier tour. Les divisions internes des partis peuvent peser sr le résultat final.

 

Comment le maire de Paris est-il élu ?

Comment le maire de Paris est-il élu ?Le maire de Paris n’est pas choisi directement par les électeurs mais par les conseillers de Paris, élus dans chacun des arrondissements. Les 23 et 30 mars 2014, les Parisiens se rendront donc aux urnes pour élire leurs conseillers municipaux, pas leur maire.

Première étape : l’élection des 527 conseillers d’arrondissement

Chaque arrondissement parisien correspond à un secteur électoral. Pour chaque arrondissement, la liste qui recueille la majorité absolue des suffrages exprimés lors du premier tour de scrutin se voit attribuer un nombre de sièges égal à la moitié du nombre de sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle, y compris celle qui a déjà obtenu la moitié des sièges. Ce mode de scrutin, élaboré par Gaston Defferre en 1982, accorde ainsi une prime massive à la liste arrivée en tête dans chaque arrondissement. C’est pourquoi une liste peut être majoritaire en voix et minoritaire en sièges
Si aucune majorité ne s’est dégagée au premier tour, il y a un second tour. Seules peuvent se présenter au second tour les listes ayant obtenu 10 % des suffrages exprimés au premier. La répartition des sièges se fait alors selon le même principe. 
Au total, 527 conseillers sont ainsi élus. Après les élections des conseils d’arrondissement, 163 conseillers de Paris sont désignés proportionnellement et par arrondissement parmi ces 527 élus pour siéger au Conseil de Paris. Le nombre de conseillers par arrondissement est proportionnel à la population de cet arrondissement. Le moins peuplé, le Ier, compte 1 conseiller de Paris et 10 conseillers d’arrondissement. Le plus peuplé, le XVe, compte 18 conseillers de Paris et 36 conseillers d’arrondissement. 
En résumé, Paris compte donc 364 élus qui ne sont QUE conseillers d’arrondissement, et 163 élus qui sont à la fois conseillers d’arrondissement et conseillers de Paris.

Seconde étape : l’élection du maire de Paris

Il revient ensuite aux 163 conseillers municipaux d’élire le maire de Paris. Ce dernier sera élu le 5 avril 2014. Si aucun candidat (ou aucune candidate) ne parvient à obtenir les voix d’au moins 82 conseillers aux deux premiers tours de scrutin, un troisième tour a lieu à la majorité relative. Les premières élections municipales ont eu lieu le 25 mars 1977. Depuis cette date, trois maires se sont succédé à l’Hôtel de Ville : Jacques Chirac (1977-1995), Jean Tiberi (1995-2001) et Bertrand Delanoë depuis 2001. 

Troisième étape : l’élection du maire d’arrondissement

Une semaine après l’élection du maire de Paris, le 13 avril, ce sont les maires d’arrondissements qui seront désignés. Le conseil d’arrondissement rassemble les conseillers d’arrondissement, qui ne siègent que dans cette instance locale, et les conseillers de Paris, qui siègent également à l’Hôtel de Ville. Chaque conseiller d’arrondissement vote pour élire le maire d’arrondissement.

 

source http://www.linternaute.com/actualite/politique/comment-le-maire-de-paris-est-il-elu.shtml

"

  1. parfait comme d’habitude, merci et bon rétablissement pour votre bras

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :