Flux RSS

La communication 3.0 de L’Etat Islamique (EI), une efficacité redoutable pour édifier son califat

Nouveau au 15/09/2015

Propagande et recrutement : Dabiq, Dar al-islam, Azan,   Resurgence,  Inspire, Mou’askar al-Battar, Saout al-Jihad,  Al-Khansa’, Al-Shâmikhat magazines sur papier glacé

Ces magazines ont tous en commun d’encourager la violence contre le non-musulman, d’inciter à la haine, à la vengeance ainsi que de dédouaner les musulmans qui commettent crimes et délits contre les non musulmans.

http://ripostelaique.com/connaissez-vous-les-medias-de-la-terreur-de-letat-islamique-et-dal-qaeda.html

2.DABIQ - 10001

Pour lutter efficacement contre son ennemi, il faut apprendre à connaître l’idéologie qui attise ses ardeurs et les moyens qu’il utilise pour propager ses idées, attirer des adeptes et les motiver dans la durée. Lutter contre une idéologie mortifère doit commencer par cette étape : connaître son ennemi.

L’État Islamique (E.I.) et al-Qaeda, l’organisation mère, sont passés maîtres dans l’art de la bataille pour gagner les esprits à travers les cassettes de propagande audio et vidéo, les chants de guerre et les podiums médiatiques pour glorifier leurs conquêtes territoriales. Ils utilisent Internet, le joyau médiatique inventé par les mécréants qu’ils ne cessent de pourfendre, en le manipulant pour semer leur poison à travers tous les réseaux sociaux.

Si nous diffusons un abstract de ces médias, ce n’est évidemment pas pour aider l’État Islamique dans sa funeste entreprise de destruction. C’est pour la comprendre afin de la combattre. C’est par notre propre esprit critique que nous pouvons balayer cette idéologie et la contrer fermement parce que nous aurons la connaissance de ses subterfuges.

1.BANNIERE DABIQ - return of khilafah

« La loi d’Allah ou la loi des hommes »

« Déclarons la guerre contre l’apostasie du califat » 

Dabiq

Dabiq est une revue en anglais pour la version électronique et en arabe pour la version papier, publiée par l’institution « al-Hayat Media Center », la branche médiatique de l’État Islamique. Elle comporte entre 40 et 50 pages d’informations centrées sur le califat en Irak et en Syrie. Elle se distingue par un maquettage somptueux. Car, pour bien bluffer, il faut bien maquiller la marchandise. La version arabe est distribuée gratuitement à la population des territoires d’Irak et de Syrie occupés par l’E.I..

Le numéro 10 de cette revue est paru en 79 pages, avec une introduction empruntée au fondateur de l’État Islamique en Irak, abou Mos’ab al-Zarkawi (tué en 2006 par un drone américain) : « L’étincelle s’est abattue, ici, en Irak, et son ardeur s’intensifiera, avec la permission d’Allah, jusqu’à ce qu’elle brûle les armées des croisés à Dabiq ». Son slogan proclame « L’honneur est dans le Jihad ». Tous les articles glorifient les exploits des moujahidines de l’E.I., fustigent les chiites (les «rawafed» (1)) et tous ceux qui n’ont pas fait allégeance au nouveau calife.

Par ailleurs, Dabiq centre sa ligne rédactionnelle sur la façon de construire un nouvel Etat et de faire sa propre promotion afin de tenter de l’inscrire dans la durée.

Dabiq, du nom d’une localité au nord-est d’Alep (مرج دابق) en Syrie fut le lieu d’une bataille, le 8 août 1516, entre le calife ottoman Salim 1er et les Mamelouks. Le sultan turc y triompha de ses ennemis. Il s’ensuivit une occupation du Proche-Orient par les Ottomans durant 3 siècles, jusqu’à la fin de la Première Guerre Mondiale. Occupation de triste mémoire.

3.DAR AL-ISLAM 002

Un soldat français est en faction devant la Tour Eiffel

Dâr al-Islâm

Dâr al-Islâm (La demeure de l’islâm, دار الإسلام) est parue en décembre 2014, en français, sur le site officiel de l’E.I. sur Tweeter. Le numéro 2, paru en 14 pages en février 2015 est destiné à la France, avec une introduction implorant le Très-Haut : « Qu’Allah, le Tout-puissant, maudisse la France ». L’E.I. y glorifie et hisse les auteurs de la tuerie de Charlie hebdo au firmament du sacrifice sur le sentier d’Allah. L’E.I. publie une interview de Hayat Boumediene (compagne de Coulibaly) dans laquelle elle déclare qu’elle n’a pas « rencontré de difficultés à pénétrer en territoire de l’E.I. et qu’elle « se sent en sécurité ». Le numéro se termine par cette annonce : La bombe atomique, dans les mains de l’E.I., n’est qu’« une question de temps ». L’E.I. agit exactement comme l’a souhaité le prophète dans ces deux versets : « Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux (Le Coran 9 :5) » et « Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur SE.I.gneur, bien pourvus (9 :5) ». L’action que mène l’E.I. est une copie conforme de la volonté de Mohammad.

Dans ses pratiques, l’État Islamique use et abuse du complexe de persécution. Pour justifier ses agressions, il prend comme prétexte la réaction des agressés suivant le dicton arabe connu, même par des collégiens : « Il m’a frappé et c’est lui qui s’est mis à pleurnicher, il m’a devancé et c’est lui qui est allé se plaindre (ضربني وبكى سبقني وإشتكى) ».

4.AZAN -CALL FOR JIHAD003

 « Vous ne serez jamais en sécurité »

Azan

Adhân ou Azan (أذان), c’est habituellement l’appel à la prière mais le titre de cette revue, c’est l’appel au jihad. Azan est publiée en anglais par des activistes qui signent du nom de « Talibans du Khorasân », du nom d’une région à cheval sur l’Afghanistan et l’Iran. C’est de cette région qu’est partie la révolte contre les Omeyyades en 750, prélude à l’instauration du califat abbasside. A noter que le 1ernuméro de ce magazine a été publié par al-Qaeda le 5 mai 2013, qu’il a été consacré aux informations sur al-Qaeda au Mali et en Syrie mais a centré surtout ses critiques sur le Pakistan pour ses liens ténus avec les États-Unis.

Dans le numéro 2, al-Qaeda précise que les attaques de Londres du 22 mai 2013 et de Boston du 15 avril 2013 ne sont « que les préludes à des attaques par des jihadistes « solitaires ».

Le dernier numéro du magazine (le 6e) est paru en août 2014 en 43 pages, avec une couverture représentant une balance et ses deux plateaux : le plateau « valeurs de l’islam » est le plus lourd. Il est chargé de : « vérité-charia-jihad-unicité divine-lumières ». L’autre est plus léger, il représente les valeurs de l’Occident : « diable-taghout-démocratie-association-ténèbres ». En préface figure un extrait de quelques paroles de Ben Laden : « Les racines de l’humiliation ne peuvent être écrasées que par une pluie de balles et un homme libre ne porte pas allégeance à un kafir ou à quelqu’un qui a désobéi [à Allah], sans qu’il y ait un bain de sang, et la honte ne peut être effacée du visage ». S’adressant à nous, les kouffars, le rédacteur d’Azannous dit : « …Nous dirons aux kouffars que le jihad s’est bien propagé et véritablement propagé sur toute la terre et qu’il continuera, par la volonté d’Allah, jusqu’à ce que l’islam soit diffusé sur toute la planète terre, même si vous le détestez ». Relèvons trois titres de ce numéro d’Azan : Pourquoi le Jihad, d ‘Abdallah ‘Azzâm, le théoricien d’al-Qaeda, Les Fondamentaux du califat islamiqueet une biographie, Mon histoire : un érudit, un vétéran, un moujahid.

5.RESURGENCE-AL-QAEDA001

 « Assiégez-les ! »

 Résurgence

 Résurgence est une revue de propagande publiée en anglais à l’automne 2014 par al-Qaeda, par l’Institut al-Sahab (le Nuage). Le numéro 1, paru à l’automne 2014, comporte 117 pages avec plusieurs articles dont : La terre des prophètes vous attend, Islamisation d’un système [de l’Occident] au déclin, Cibler le tendon d’Achille de l’économie occidentale [pour eux, le transport du pétrole par voie maritime], La guerre des drones : l’autre facette de l’histoire, La terre de l’autre …

Le numéro 2 est paru cet été en 92 pages. Il s’agit d’un reportage sur le jihad en Afghanistan considéré comme un jihad pour toute la oumma.

6.INSPIRE

 Inspire

Inspire (Inspirer) fut lancée par al-Qaeda en juin 2012. C’est le fer de lance et la première revue de propagande de l’organisation terroriste de la péninsule arabique, parue en anglais et éditée par l’aile médiatique d’al-Qaeda, Les Epopées (الملاحم). Elle vise à influencer les Américains et les Européens. Elle fut dirigée par Anouar al-‘Awlaki (tué par un drone américain en 2012). Seymour Khan, un jihadiste, y a rédigé un article devenu célèbre : Comment préparer une bombe dans la cuisine de ta mère. Le dernier numéro, le 12e , date de l’été 2014. (Sont-ils à nouveau en difficulté éditoriale ?). Il comporte plusieurs articles dont : Fracassé : une histoire à propos d’un changement, Voitures piégées en Amérique, Voitures piégées : historique du champ de bataille, Grondement de flamme sous les cendres quiescentes, Terrorisme du 24 juillet, etc …

7.AL-BATTAR-N° 1001

Mou’askar al-Battar

Mou’askar al-Battar (Le camp [du glaive] tranchant) n’est qu’un site internet pour propager la pensée d’al-Qaeda, Il ne peut être qualifié de magazine mais plutôt de bulletin. Cette édition a réussi à transposer l’idéologie d’al-Qaeda sur internet et à diffuser ses pratiques terroristes sur le terrain.

Le premier numéro, diffusé en arabe en décembre 2003, donne des cours sur les sujets suivants : Les armes légères, Comment manier le pistolet, Les conditions physiques du moujahid, La guerre contre la croisade des États-Unis, Les guerres froides, … et nous promet dans les prochains numéros, une étude sur les guerres non conventionnelles. Annoncé comme bimensuel, le dernier numéro paru, le N° 20, date d’octobre 2004. Il semble que la série se soit interrompue. On trouve dans ce numéro plusieurs articles dont : Les [hélicoptères] apaches et la fronde de David, Le combat rapide au revolver, L’héroïsme des hommes dans la péninsule [arabique], etc. …

 8.SAOUT AL-JIHAD

Saout al-Jihad

Saout al-Jihad (La Voix du Jihad, صوت الجهاد) est le premier bulletin électronique édité par al-Qaeda en Arabie Saoudite. Suite à la mort de ses éditeurs, il a connu des périodes difficiles. Le bulletin diffusait les nouvelles des moujahidines de différentes régions (Hindu Kouch et Tora Bora en Afghanistan, Jénine et Gaza en Palestine, Grozny en Tchétchénie), des fatwas, des messages chiffrés etc. Il a cessé de paraître en 2007 après le 30e numéro consacré à « l’arme du pétrole ». Il a été relayé par Mou’askar al-Battar.

 9.AL-KHANSA« Des obstacles sur le chemin de la femme jihadiste »

 Al-Khansa’

Al-Khansa’ (الخنساء), du nom d’une poétesse arabe qui vécut dans les périodes préislamique et islamique, est une revue mensuelle publiée en septembre 2004 par le Bureau des médias féminins de la péninsule arabique. Al-Qaeda voulait que cette revue devienne un levier dans ses relations avec les femmes qui soutiennent l’organisation ou avec celles qui sont engagées dans l’action terroriste d’al-Qaeda. Mais son but essentiel est de guider les femmes sur la façon de cumuler jihad, combat et exercice de la vie quotidienne. Quelques slogans célèbres de cette revue : Nous serons debout sur le lieu du combat, en burqa et en voile, les armes à la main avec, dans nos bras, nos enfants et le livre d’Allah, notre conseiller et notre guide. Le sang de nos maris et les membres disloqués de nos enfants seront une offrande par laquelle nous nous rapprocherons d’Allah » Mais point d’aveu sur l’existence du jihad de fornication pour stimuler l’ardeur au combat des jihadistes…

Une Egyptienne, Oum Ousama, serait la responsable de cette revue. Arrêtée par les Saoudiens, elle a avoué exercer des « responsabilités logistiques pour al-Qaeda sur son propre blog et superviser l’entrainement des « moujahidates d’al-Qaeda tout en assumant la rédaction des publications destinées aux femmes en Arabie Saoudite.

Son fondateur, ‘Abd al-‘Aziz al-Moukren, a été tué par la Sûreté saoudienne. Cette revue a cessé de paraître mais elle a montré les vraies intentions d’al-Qaeda envers les femmes et le rôle qu’il veut leur faire jouer dans son entreprise destructrice.

La revue enseignait aux femmes comment donner les premiers soins aux blessés et des conseils « éducatifs » sur la façon d’élever les enfants pour en faire des combattants vaillants et braves. En fait, pour en faire de la chair à canon ou des bombes humaines.

10.AL-SHAMIKHAT

 « Une interview avec … la femme d’un moujahid »

Al-Shâmikhat

Al-Shâmikhat (La géante الشامخة) est une revue féminine dévolue aux soins de la peau, à l’élégance et à l’étiquette. Elle est éditée par le Centre pour les médias al-Fajr (L’aurore), l’une des plus importantes institutions médiatiques d’al-Qaeda. Son discours a emprunté une voie issue de la charia pour faire passer l’agenda d’al-Qaeda à travers des récits sur les comportements valeureux des femmes des compagnons du prophète mais il esquive les passages qui ternissent le vécu des femmes d’al-Qaeda.

La revue a consacré une rubrique « Des feuilles du cahier d’une moujahidat ». Ce sont des histoires sur la situation de femmes tombées en captivité et des contes pour chatouiller les émotions et les sentiments. En même temps, elle a essayé de trouver des rubriques variées et très éloignées du sang, du meurtre, du terrorisme. Elle a consacré une rubrique à la beauté, à la démarche, aux conseils pour les premiers soins à domicile et l’élevage des enfants sous le titre « Le petit géant, الشامخ الصغير ». Ces dernières rubriques ne sont que diversion. L’essentiel, c’est qu’à travers le nettoyage de la peau, al-Qaeda pratique le lavage de cerveau

Bernard Dick

(1) Rawafed, du verbe arabe rafada, (refuser) s’applique à tous ceux qui refusent l’establishment (comme les refusniks du temps de l’Union soviétique, les opposants). Les sunnites, dont les wahhabites, qualifient ainsi les chiites qui n’ont pas accepté les successeurs de Mohammad et qui prônaient la succession de Mohammad par un membre de la famille du prophète à commencer par Ali, cousin de Mohammad et son gendre (marié à Fatima) puis par ses descendants.

Au 06/09/2015 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

TERRORISME 26827 ATTAQUES-06-09-2015

 

Nouveau au 02/02/2015

La cyberguerre est lancée. Les Occidentaux s’organisent. http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/02/cyberguerre-daech-grande-bretagne-bataillon-soldats-facebook-77e-brigade-chindits_n_6595382.html

« Les gens de Daech (acronyme de l’EI en arabe) ont de l’argent, recrutent des informaticiens. Ils manquent peut-être de réseaux de renseignement sur les cibles mais sont capables assez rapidement de bloquer des sites », expliquait à l’AFP le vice-amiral Arnaud Coustillière, responsable Cyberdéfense à l’état-major des armées.

Face à une menace de plus en plus pressante, la France s’est de son côté dotée d’un budget cyberdéfense d’un milliard d’euros sur la durée de la loi de programmation militaire (2014-2019). Le Calid, « gendarme » des systèmes informatiques de l’armée française, doit doubler de taille dans les cinq ans et 400 spécialistes être recrutés. Mais l’Hexagone reste loin derrière les Etats-Unis, la Chine et Israël.

_________________________________________________________________________

L’annonce de l’établissement d’un califat par l’EI (Etat islamique, auparavent EIL, et avant EILL) n’est pas une plaisanterie mais une réalité qui ne cesse d’enfler avec des succès militaires (en réalité exécutions de masse et nettoyage ethnique) qui appellent d’autres succès et un recrutement international de Jihadistes grâce à une propagande très professionnelle et efficace qui mérite l’appellation Communication 3.0.

Le califat de l’Etat islamique (EI) répond à un besoin essentiel, universel et intemporel de l’humanité, juguler son angoisse existentielle par des fables, des contes, des mythes, des épopées fondatrices d’un peuple et des récits des origines. La fable de l’Etat islamique c’est le texte du Coran pris à la lettre. Le paradis perdu, c’est cham (Shâm).

L’angoisse existentielle des jeunes Occidentaux écrasés par la mondialisation est un terrain de chasse fertile pour l’EI qui utilise avec grand art les univers des jeux vidéos, des effets spéciaux, des produits de communication HigTech, des fonctionnalités de l’Internet et des réseaux sociaux pour les atteindre et les séduire.

Faire et faire savoir est désormais l’arme létale la plus puissante de l’EI qui recrute des dizaines de jihadistes à travers le monde, environ 100 000 Occidentaux  à ce jour, des individus ou des familles entières comme celle de la soeur de Mérah car pour sécuriser et peupler son califat,  il lui faut des soldats, des bras et des ventres de femmes soumises pour croître et multiplier.

 An image uploaded on June 14, 2014 on the jihadist website Welayat Salahuddin allegedly shows militants of the Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) standing next to dozens of captured Iraqi security forces members at an unknown location in the Salaheddin province ahead of executing them. (AFP Photo)

Hommes des forces de sécurité iraquienne (ou enlevés comme tels) capturés avant leur exécution sommaire  et photographiés pour attirer de nouvelles recrues. Photo postée sur Internet website Welayat Salahuddin  le 14 juin 2014 http://on.rt.com/j71d4y

A file image uploaded on June 14, 2014 on the jihadist website Welayat Salahuddin allegedly shows militants of the Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) executing dozens of captured Iraqi security forces members at an unknown location in the Salaheddin province (AFP Photo / HO)

Faire et faire savoir. Exécution de dizaines de membres de la sécurité irakienne par les Jihadistes de l’EI. Cette image a été largement diffusée sur l’Internet le 14 juin dernier.

A file image uploaded on June 14, 2014 on the jihadist website Welayat Salahuddin allegedly shows militants of the Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) executing dozens of captured Iraqi security forces members at an unknown location in the Salaheddin province (AFP Photo / HO) http://on.rt.com/j71d4y

Pour contrer la propagande de l’EI, je ne vois qu’une solution : passer à la communication 4.0 afin de rendre la sienne obsolète et séduire la jeunesse avec des images et des sons que nos experts sont sûrement capables de créer. Notre problème est toutefois le message. Que pouvons nous proposer aux populations en demande d’idéal, d’émotions et de consolations spirituelles ?

J’ai rédigé cet article à partir des informations contenues dans celui du New York Times du 31 août auxquelles j’ai ajouté des précisions et mes commentaires.

La Connectrice

Des moyens financiers énormes

L’Etat Islamique (EI, EILL, ISIS) est doté de gros moyens financiers et humains grâce aux prises d’otages, au chantage, au détournements des oléoducs,  au soutien matériel des Sunnites, au pillage des banques irakiennes, à la spoliation du peuple irakien -en particulier des Chrétiens et des Yazidis– et à toutes sortes de trafics, armes et drogues comprises. A cette razzia menée par les Jihadistes eux-mêmes, il est nécessaire d’ajouter les contributions souveraines de différents états (dont le Qatar) qui ont intérêt à nourrir ce califat car, tant que les Jihadistes se fixent dans le Sud de la Syrie et nord de L’irak, ils ne sont pas ailleurs.

L’EI a donc investi abondamment dans la Com au sens où nos publicitaires professionnels l’entendent. Elle utilise pour sa propagande les moyens les plus perfectionnés et les plus accomplis qui soient. Le NYT parle de communication 3.0. Les vidéos de l’EI largement diffusées sur l’Internet connaissent un vif succès parmi les jeunes du monde entier parce qu’elles tiennent des images et des sons qui leur sont familiers : Madison Avenue, Hollywood, jeux vidéos de et de guerre, téléfilms et séries populaires des chaînes câblées et TNT. Pour les esprits faibles, le pas qui sépare la virtualité de la réalité est vite franchi sans même que leur cerveau lessivé s’en rende compte.

Un califat à l’image de Shâm, terre mythique de l’Islam

Le but de l’EI est de construire un califat à l’image de Shâm, l’idéal décrit dans le Coran., l’équivalent du Pays de Canaan pour les Chrétiens. Le Califat étant décrété, il est déjà armé et financièrement pourvu, il a son territoire, l’Irak avec une promesse d’extension vers la Syrie et ce qu’il nomme « Sham » qui comprend toute la région, décrit dans son journal Dabiq « Sham is the land of Malahim », page 9  http://sitemultimedia.org/docs/SITE_IS_HMC_Dabiq3.pdf  il lui faut des soldats, des bras et des femmes soumises pour croître et multiplier.

La carte de tous les territoires que l’EI veut conquérir pour reconstituer le pays de Sham décrit par le Prophète

abd Allah Ibn Hawala rapporte que le Prophète saws a dit:
« J’ai vu la nuit du voyage nocturne un pillier blanc semblable à un étendard que portait les Anges. Je demandai: « Que portez-vous? » Ils répondirent: »le pillier du Livre, il nous a été ordonné de le déposer au Shâm. »
L’affaire se poursuivra en sorte que vous serez des armées différentes: une armée au Shâm, une armée au yémen, et une armée en irak.
Ibn hawala demanda: « choisis pour moi, Ô messager d’Allah , (la meilleure) si je venais à vivre cela. »
Il dit: « rends toi au sham, car c’est la terre élue d’Allah qu’Il réserve aux élus d’entre ses serviteurs. Mais si vous refusez alors je vous recommande votre yémen et puisez l’eau de vos étangs, car Allah S’est chargé pour moi du Sham et de ses habitants (de sorte que les troubles ne les atteindront pas). »ibn ‘Umar rapporte que le Prophète saws a dit:
« Ô Allah, bénis pour nous notre Sham! Ô Allah, bénis pour nous notre yémen. » (boukhari) (fath al bari)

Source de la carte et du texte http://www.planete-islam.com/showthread.php?66492-O%F9-se-situe-la-r%E9gion-du-Sh%E2m

A travers les médias sociaux comme Twitter ou Facebook, l’EI  invite les Musulmans du monde entier à la rejoindre en lui promettant aide et protection. On comprend mieux pourquoi de plus en plus de djihadistes viennent la rejoindre avec femmes et enfants car une promesse de bonheur est faite pour toute la famille. On se souvient de la soeur du criminel Mérah qui était partie avec son compagnon et leur quatre enfants faire le djihad en famille. Officiellement, sa trace s’arrête en Syrie mais il ne serait pas surprenant qu’elle se trouve actuellement en Irak, totalement prise en charge par l’EI. Il ne m’a pas semblé à l’époque où l’affaire est sortie que les médias nous aient expliqué qu’elle ne faisait que répondre à une invitation de l’EI qui leur demande de quitter cet enfer de stupre et de fornication, de renoncer au confort d’un travail grassement payé,  pour retrouver la pure Oumma.

Al Qaeda envoie ses Jihadistes à travers le monde quand l’Etat Islamique les rassemble en son califat proclamé en juin dernierLa proclamation du califat sur l’ancien territoire des deux premiers empires arabes (Omeyade-Syrie et Abbasside-Irak), dimanche 29 juin 2014, premier jour du mois sacré du Ramadan, au-delà de sa portée symbolique dans l’ordre religieux et politico-historique, a bouleversé radicalement les données de l’échiquier régional.

L’Etat Islamique recrute aussi des cadres et des experts en communication

La communication HighTech de l’EI doit attirer du monde venu des pays de la région mais aussi de l’Occident. Dans ce but l’EI utilise toutes les ressources de l’Internet et des médias avec un professionnalisme qui devrait inquiéter car il démontre que l’établissement du califat de l’EI n’est pas un jeu d’enfant. L’organisation a réussi vraisemblablement à recruter par dizaines des professionnels expérimentés de très haut niveau à tous les stades de son plan de communication. Cette constatation confirme que les Jihadistes sont infiltrés aux plus hauts échelons de compétences des pays occidentaux. En 2001 ils étaient infiltrés pour tuer, aujourd’hui ils sont infiltrés pour recruter et inciter et apprendre à tuer … aux esprits faibles qui se laisseront convaincre par cette propagande.

Dans le reportage du journaliste Medyan Dairieh , on voit et entend de très jeunes enfants réciter avec conviction leur leçon : il faut tuer les infidèles. https://news.vice.com/video/the-islamic-state-full-length Lorsqu’ils rejoignent le califat, ils sont totalement pris en charge par des professeurs qui leur bourrent le crâne avec des paroles de haine vis-à-vis des non musulmans et des apostats. Le califat est une véritable fabrique de Jihadistes formés et entraînés dès le berceau. Dans moins d’une dizaine d’années, ils seront des centaines de milliers prêts à reconstruire le pays de Shâm et agrandir son territoire en tuant , pillant et enlever des femmes pour fabriquer encore de nouveaux Jihadistes qui alors ne se contenteront pas d’occuper tout le Moyen-Orient mais tenteront de conquérir le monde non musulman, un nouveau Saladin à leur tête… si personne ne les arrête.

Les conseils de l’EI comprennent sûrement des psychologues, des sociologues, des sémiologues qui ont étudié les comportements et les mentalités des jeunes de notre époque. Ils ont compris que la jeunesse occidentalisée était submergée par des technologies qu’elle ne maîtrisait pas, par des informations qu’elle était incapable de gérer, par des contradictions absolues entre les modèles de vie et la réalité, par les divisions croissantes entre riches et pauvres, par les doutes sur son identité propre du fait de la mondialisation qui ramène les modèles à leur plus petit commun dénominateur : moi, moi je, les miens, ma famille, ma communauté, mon village …

Le Caliphat répond à l’angoisse existentielle de la jeunesse

Ecrasée par une monde à la fois proche dans sa virtualité et lointain dans sa réalité, la jeunesse est perdue sauf à s’accrocher au mobile, à la tablette et aux médias sociaux comme on s’accroche à un « doudou » pour se rassurer. Ces outils lui permettent de maintenir le lien avec ses semblables en attendant de passer à l’action, une action qui va de la simple soirée au Jihad. Dans cette optique, on pouvait lire sur le tweet d’un jihadiste For those who want to come but are facing obstacles, be patient and keep the desire alive for Jihad within you always. Never let it fade…(A ceux qui veulent venir mais rencontrent des obstacles, soyez patient et conservez toujours vivant en vous  le désir du Jihad ..)

On estime à 100 000 Occidentaux le nombre des Djihadistes qui ont rejoint la Syrie et l’Irak depuis la promesse de l’établissement d’un califat.

L’image ci-dessous montre un attentat-suicide avec une esthétique très professionnelle. On n’est pas dans le petit groupe de militants, propagandistes et soldats amateurs.

L’Etat islamique diffuse largement les photos de ses méfaits, à ses yeux des faits de bravoure, pour séduire les jeunes et recruter des Jihadistes. Ici un attentat suicide posté avec une fonction pour une transmission immédiate afin que le monde entier soit informé.

Source photo http://www.nytimes.com/2014/08/31/world/middleeast/isis-displaying-a-deft-command-of-varied-media.html?_r=0

Par exemple dans la vidéo en lien ci dessous, on voit Falloudja filmée depuis un drone sur des vrombissements de moteurs d’avion qui ajoutent à l’intensité dramatique des images dont le déroulé se termine par la silhouette d’hommes masqués et armés. La portée émotionnelle de ce montage ne peut manquer de toucher des âmes en perdition qui cherchent une raison de vivre. http://www.nytimes.com/2014/08/31/world/middleeast/isis-displaying-a-deft-command-of-varied-media.html?emc=edit_th_20140831&nl=todaysheadlines&nlid=48710388&_r=0

Régulièrement,  des parents éplorés, acculturés par les valeurs occidentales s’ils sont immigrés, apprennent que leur enfant qui avait été éduqué dans les meilleures écoles, ou qui n’avait pas été éduqués du tout mais portait leurs espérances pour assurer leurs vieux jours dans une société d’abondance, étaient morts en Syrie ou en Irak.

L’EI parle aux jeunes leur propre langage

Nous venons des quatre coins de la Terre.

Multicolores, différents jusqu’à l’extrême, nous parlons pourtant tous la même langue.

Lorsque le monde pense à la vitesse de la lumière, ton idée, sur le réseau, devient la mienne en temps réel, comme ta main sur mon épaule, comme ton sourire; et notre nouveau corps virtuel tressaille à l’autre bout du monde; et notre intelligence, désormais collective, invente une nouvelle conscience globale.

Sur le réseau, j’irai mille fois plus loin, partout, et en même temps; et aujourd’hui, à Shippagan, Nouveau-Brunswick, nous sommes venus penser mille fois plus vite, ensemble.

«Nous ferons de notre terre virtuelle le terrain privilégié de nos échanges et de notre commerce.» Source http://www.unesco.org › confgen › youth_forum › docs › icts 

Pour sa propagande, l’EI s’appuie sur une excellente connaissance de la jeunesse internationale et de ses pratiques, en particulier de sa passion pour les jeux vidéos et de son formatage par les images. Elle diffuse des vidéos qui ressemblent tout à fait à ce que ces jeunes voient sur leur console de jeu ou dans ces films qui les fascinent pour leurs effets spéciaux.

Les Jihadistes de l’EI doivent brûler leur passeport étranger en arrivant au califat. Il n’y aura pas de retour possible.

Le discours officiel de nos dirigeants dit que notre société doit empêcher ces djihadistes de partir car lorsqu’ils reviendront chez nous, ils seront formés à commettre des attentats sur notre sol. Ceci est sans doute exact pour les Jihadistes d’Al Qaeda mais pas pour ceux de l’Etat islamique. D »après le NYT, il est fort peu probable que ces gens reviennent dans notre « enfer corrompu » pour au moins trois raisons. La première est qu’à leur arrivée en Irak il leur est demandé de brûler leur passeport de koufar et de changer d’identité, la seconde est qu’ils risquent de mourir pour la cause, la troisième est qu’ils seront tellement bien au Califat qu’ils n’auront pas envie d’en partir. Dans la dictature du califat, le peuple de Shâm sera totalement conditionné et sa liberté de choix sera abolie à jamais.

Alors, me direz-vous quel est le problème s’ils nous quittent pour le Califat ?

Tout d’abord nous nous faisons du souci pour  ces jeunes qui quittent leur famille et leurs amis et pour l’inquiétude des parents. Le Jihad va désormais s’ajouter à la longue liste des dangers qui guettent leurs enfants. Ensuite leur sécurité est menacée par la lutte armée mais aussi par l’absence totale de liberté. Pour les femmes, la situation est épouvantable et récemment deux d’entre elles ont été lapidées, elles devraient être toutes excisées et cantonnées à être le champ de labour (comme il est écrit dans le Coran) de leur valeureux djihadiste et éventuellement de tous les autres héros de la cause qui ont bien mérité de se réconforter en attendant de retrouver leurs 72 vierges au paradis des martyrs.

D’autre part la croissance en démographie du Califat avec les invités mais aussi avec les enfants chair à canon (dans la vidéo de ViceNews, on voit comment les jeunes garçons sont endoctrinés dès l’âge de 5 ans) , représente une sérieuse menace pour les nations environnantes. Non seulement le bouc émissaire favori des Musulmans, Israël sera menacé mais aussi tous les pays musulmans qualifiés de « corrompus » ou de suppôt des USA par les « vrais » Musulmans. Si le Califat prospère, il sera la base d’un djihad mondial, un nouvel empire Ottoman plus puissant que celui que l’histoire a connu. Les Jihadistes en rêvent, le réaliseront-ils ?

Moyens utilisés par l’EI pour recruter et conquérir

1-Les armes

A graphic from an ISIS annual report that details its military attacks by type, part of the group’s varied media strategy. 

Source

Ce dessin extrait d’un rapport annuel de l’EI montre toutes les armes et autres moyens (comme le vélo …) pour mener le Jihad.

2-L’Internet

  • Twitter

Des dizaines de comptes Twitters

  • YouTube

Les prèches et autres conférences de propagandistes et de « savants » sont postés en plus de 7 langues différentes pour recruter dans le monde entier

  • Facebook

Des dizaines de comptes qui, lorsqu’ils ont fermés renaissent immédiatement sous d’autres noms et adresses

  • JustPaste

fonctionnalité pour diffuser des images de faits d’arme

  • SoundCloud

Fonctionnalité  pour diffuser des fichiers son

  • Instagram

Fonctionnalité pour partager des images

  • WhatsApp

Fonctionalité pour diffuser des graphiques, dessins et vidéos.

  • Ask.fm

Sur ce site atterrissent de nombreuses questions sur des aspects pratiques : quoi mettre dans sa valise en partance pour l’Irak et quels sont les produits d’hygiène  disponibles sur place.

3-Smart phones

  • KikMe

Messagerie instantanée à travers laquelle les jihadistes parvenus en Turquie ou en Syrie recevront des directives pour rejoindre le califat.

4-La presse

  • La revue Dabiq

Appel à émigrer

Dabiq, son magazine très chic et très professionnel

On pourra voir les terribles illustrations de cette revue rédigée en Anglais http://sitemultimedia.org/docs/SITE_IS_HMC_Dabiq3.pdf

  Pour en savoir plus

  • Pour écrire cet article, je me suis inspirée en grande partie d’une article paru le 31/08 dans le New York Times. Cet article largement documenté est le produit de la collaboration de 4 journalistes en poste dans différents pays. Scott Shane reported from Baltimore, and Ben Hubbard from Baghdad. Kimiko de Freytas-Tamura contributed reporting from London, and Melissa Eddy from Berlin.

L’article est illustré de photos, graphiques et vidéos que vous pourrez voir en vous rendant sur le site du NYT http://www.nytimes.com/2014/08/31/world/middleeast/isis-displaying-a-deft-command-of-varied-media.html?emc=edit_th_20140831&nl=todaysheadlines&nlid=48710388&_r=0

  • 27% de la jeunesse française soutient l’Etat islamique

Source http://on.rt.com/8az0x0

Enquête réalisée par ICM Research for the Russian news agency Rossiya Segodnya.

  • Qu’est-ce que l’Etat islamique ?

http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/les-6-questions-pour-tout-savoir-sur-l-etat-islamique-8470764.html

MOYEN-ORIENTLes effroyables exactions en Syrie et en Irak, l’exécution du journaliste américain James Foley et celle revendiquée ce mardi soir de Steven Sotloff montrent au monde la fulgurante montée en puissance de l’Etat islamique, récemment décrit comme un « cancer » par Barack Obama.

 Qu’est-ce que l’Etat Islamique?

L’Etat islamique (l’ISIS en anglais) est né en Irak en 2006 à l’initiative d’al-Qaïda. Il se présentait comme le défenseur de la minorité sunnite face aux chiites qui ont pris le pouvoir avec l’invasion conduite par les Etats-unis en 2003. Il se fait connaître par des tueries de chiites et les attaques-suicides contre les forces américaines. Sa brutalité et son islamintransigeant pousseront les tribus sunnites à le chasser de leur territoire. Traqués en Irak, ses membres dès juillet 2011, soit trois mois après le début de la révolte contre Bachar al-Assad, sont appelés à aller combattre en Syrie contre le régime.
 
En Syrie, rapidement apparaissent les dissensions entre jihadistes irakiens et syriens. Les premiers proposent la création en avril 2013 de l’Etat islamique d’Irak et du Levant mais le chef syrien refuse et maintient le Front al-Nosra qui devient la branche officielle d’al-Qaïda en Syrie. Début 2014, éclate une guerre sans merci entre d’une part le Front al-Nosra et les rebelles syriens et de l’autre l’EI. Elle fait 6.000 morts. Fort de ses victoires en Irak et en Syrie, le chef de l’EI Abou Bakr al-Baghdadi proclame en juin 2014 le « califat » à cheval sur les deux pays.
 
Qui sont ses combattants ?

 Il n’y a pas de chiffres précis. L’observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) évalue en Syrie à plus de 50.000 le nombre de ses combattants, dont 20.000 non syriens, venus du Golfe, de Tchétchénie, d’Europe et même de Chine. En Irak, selon Ahmad al-Sharifi, professeur de Sciences politiques à l’université de Bagdad, l’EI compte entre 8.000 et 10.000 combattants dont 60% d’Irakiens. L’EI recrute beaucoup à travers les réseaux sociaux, mais nombreux sont les rebelles qui le rejoignent par peur ou allécher par les salaires offerts.

 Quel territoire contrôle-t-il ?

L’Etat Islamique contrôle environ 25% de la Syrie (45.000 km2) et 40% de l’Irak (170.000 km2), soit au total 215.000 km, c’est l’équivalent du Royaume-Uni (237.000 km2), selon Fabrice Balanche, géographe expert de la Syrie. Cependant, précise-t-il, la plupart des territoires contrôlés par l’EI, notamment en Irak, sont désertiques, ce qui réduit son emprise réelle sur le territoire. Le « califat » s’étend de Manbej, dans le nord de la Syrie près de la frontière turque dans la province d’Alep, en direction de l’est avec toute la province de Raqa et une grande partie des gouvernorats de Hassaka et de Deir Ezzor, jusqu’à la localité frontalière de Boukamal. En Irak, il contrôle les régions sunnites de l’ouest et du nord avec notamment la ville de Mossoul.

Les régions contrôlées par l'Etat Islamique en Syrie et en Irak.

 
Ses sources de financement ?

Les experts estiment qu’il y en a plusieurs: D’abord des contributions de pays du Golfe et le ministre allemand de l’aide au développement Gerd Müller, accuse directement le Qatar. Pour Romain Caillet, expert des mouvements islamistes, c’est essentiellement un auto-financement. Selon lui, le financement extérieur, dont de certaines familles du Golfe représente seulement 5%de ses ressources. Il y a en revanche l’extorsion, les impôts, les taxes imposées aux populations locales, ainsi avant la prise de Mossoul ils percevaient 100 millions de dollars pas an. A cela s’ajoutent la contrebande de pétrole et de pièces d’antiquité, les rançons pour la libération d’otages occidentaux et les réserves en liquide des banques de Mossoul dans s’est emparé l’EI au début de son offensive fulgurante lancé début juin en Irak. Selon Bashar Kiki, le chef du conseil provincial de Ninive, dont Mossoul est la capitale, les réserves en liquide des banques de la ville atteignaient avant cette offensive environ 400 millions de dollars, auxquels il faut ajouter quelque 250.000 dollars qui se trouvaient dans les coffres du conseil provincial.
 
Ses méthodes ?

C’est un mélange de terreur et de fourniture de services sociaux aux populations qui sont sous sa coupe. Ainsi pour empêcher toute velléité de soulèvement et terroriser ses adversaire, il pratique la crucifixion, la décapitation, la flagellation, la lapidation des femmes accusées d’adultère. Pour donner encore plus de poids à ses agissements, il les diffuse sur les réseaux sociaux avec des images insoutenables.
 
Pourquoi ce groupe attire les jihadistes étrangers ?

Pour l’écrivain et journaliste libanais Hazem al-Amine, les jihadistes occidentaux sont fascinés par sa démonstration de force de « type hollywoodien ». Les décapitations, les exécutions et la conquête de territoires font figure d’épopée. En outre, selon les experts, l’EI leur affirme qu’il a renoué avec l’islam du temps de Mahomet.

A lire aussi : Un documentaire américain de Vice News au coeur du « califat » des jihadistes en Syrie et Irak

  • Documentaire diffusé le 15 août 2014 sur l’immersion d’un journaliste dans le califat de l’EI

Pendant trois semaines, le journaliste Medyan Dairieh s’est immergé dans le quotidien des Jihadistes de l’EI. Il a filmé la vie quotidienne des Irakiens (en prison on surveillés par la police politico-religieuse)  et a interrogé de très jeunes enfants sur leur « formation ». Effrayant !

VICE News reporter Medyan Dairieh spent three weeks embedded with the Islamic State, gaining unprecedented access to the group in Iraq and Syria.

https://news.vice.com/video/the-islamic-state-full-length

  • Les enjeux stratégiques du califat par oumma.com qui désapprouve

http://oumma.com/202497/irak-proclamation-califat-consequences-strategiques-1

Sur le plan rituel, le nouveau calife Ibrahim, de son nom de guerre Abou Bakr Al Baghdadi, cumule pouvoir politique et spirituel avec autorité sur l‘ensemble des musulmans de la planète. Une posture qui le hisse au rang de supérieur hiérarchique du Roi d’Arabie, le gardien des lieux saints de l’Islam,  la Mecque et Médine, d’Ayman Al Zawahiri, le successeur d’Oussama Ben Laden à la tête d’Al Qaida, du président de la confédération mondiale des oulémas sunnites, Youssef Al Qaradawi, le téléprédicateur de l’Otan. Ah la belle audience califale en perspective.

 

De par sa configuration géostratégique, l’Irak est propulsé ainsi, involontairement et paradoxalement, en sentinelle des pétromonarchies. Limitrophe de la Turquie et de l’Iran, les deux puissances musulmanes non arabes, le premier sunnite, le second chiite, il borde en outre la Syrie et la Jordanie, ainsi que le Koweït et surtout l’Arabie saoudite, qui pâtit déjà au niveau de l’opinion internationale de son parrainage de Dahe’ch, d’une manière générale de l’’instrumentalisation de la religion musulmane à des fins politiques et de ses retombées djihadistes en Europe, comme ce fut le cas avec les dérapages terroristes de Mohamad Merah et de Hédi Nammouche.

  • La maison de Shâm

Après la Mecque et Médine, Shâm est la troisième terre choisie par Dieu selon le site « la maison de l’Islam »

Après Médine, c’est la terre de Shâm qui a le plus de valeur. Shâm est le nom que les Arabes donnaient autrefois à toute la région occidentale du Croissant fertile, région qui recouvre les régions qui ont été par la suite nommés : Syrie, Liban, Palestine et Jordanie (partiellement). Des hadîths existent qui conseillent ash-Shâm dans la perspective dont nous traitons sur cette page :« L’affaire en viendra à ce que vous serez plusieurs groupes constitués : un groupe à ash-Shâm, un groupe au Yémen et un groupe en Irak. – Choisis pour moi, ô Messager de Dieu, si je parviens à cette (situation). – Choisis ash-Shâm, car elle est ce que Dieu a choisi de Sa terre, Il y attirera ceux qu’Il a choisis parmi Ses serviteurs. Si vous refusez, alors choisissez le Yémen. Et donnez à boire de vos bassins. Dieu a pris la garantie pour moi de ash-Shâm et de ses habitants » (Abû Dâoûd 2473, traduction de « junûdan mujannada » d’après ‘Awn ul-ma’bûd).

Ce hadîth est à comprendre comme signifiant que ash-Shâm est la terre choisie de Dieu après celle de la Mecque et de Médine, conformément aux autres hadîths plus haut évoqués. D’ailleurs le Prophète a parlé de choisir Shâm face au Yémen et à l’Irak, et non face au Hedjaz (par contre il se peut que choisir Shâm ait plus de vertu que de demeurer à la Mecque ou à Médine, mais cela à cause d’une circonstance particulière – li ‘âridh – ; cliquez ici pour en savoir plus).


Le hadîth cité ci-dessus en dernier comporte aussi cette phrase : « Si vous refusez, alors choisissez le Yémen », ce qui montre que après ash-Shâm, c’est la terre du Yémen qui a le plus de valeur. Le Prophète a dit par ailleurs : « O Dieu, bénis pour nous notre Shâm ! O Dieu, bénis pour nous notre Yémen ! » (al-Bukhârî), et « La foi est yéménite, la sagesse est yéménite » (al-Bukhârî, Muslim).

Wallâhu A’lam (Dieu sait mieux).

  •  Vidéo « Allah aime le Shâm et son peuple » (en arabe sous-titres français)

http://www.moostakim.com/musulmans-realisez-limportance-dal-sham-syrie-en-islam/

Ajoutée le 10 juin 2012 Cliquez sur CC pour afficher les sous-titres !  https://www.facebook.com/SyrieLibre2012

Twitter : @SyrieLibre2012

Un sermon à l’attention des musulmans du monde qui a pour but d’éveiller les consciences sur la place importante qu’occupe la Syrie dans la religion musulmane. En effet Al Sham est une terre dont la bénédiction n’a cessé d’être mentionnée dans les hadiths du prophète Muhammed (sws). Les syriens ont besoin de vous ! Faites un don pour la Syrie avec l’association AAVS : http://www.aavs-asso.org/

  • Une dizaine d’Américains se battrait en Syrie aux côtés de l’EI

http://news.feedzilla.com/fr/stories/nouvelles-du-monde/afrique/395406310?count=20&client_source=feedzilla_widget&order=date&format=json

Une dizaine d’Américains se battent aux côtés des jihadistes de l’Etat islamique, a annoncé le Pentagone jeudi 4 septembre.

« Nous estimons à environ 100 le nombre de citoyens américains qui se battent à l’heure actuelle en Syrie, nous ne savons pas exactement à quels groupes ils appartiennent. Nous pensons qu’une dizaine Américains font partie de l’Etatislamique », a déclaré le colonel Steven Warren, porte-parole du Pentagone.

Il n’a toutefois pas été en mesure de préciser si ces derniers se trouvaient en Syrie ou en Irak, les deux pays dans lesquels l’Etat islamique est implanté.

Une réponse "

  1. Arrêtez-les !!!!

    Des fous furieux se déclarants frères et fils d’Allah sèment la terreur au nom de la religion. Il faut les arrêter et très vite avant que leur guère ne se propage au monde entier, que leur Etat Islamique d’opérette ne se transforme en puissance financière colossale aider en cela par les monarchies pétrolières du golfe.

    Ces malades mentaux doivent être arrêtés dans les plus brefs délais par les grandes puissances mondiales qui doivent se coaliser et terrasser ces dingues avant qu’ils n’essaiment leur haine des occidentaux dans le monde entier et que des pays comme la France entre en guerre civile.

    Politiques Français, prenez garde. Arrêtez de jouer avec le feu !!! Les français sont un peuple parfois très violent, capable de révolutions sanglantes quand ils sont à bout de patience. N’oubliez pas, il y a 1,2 millions de chasseurs en France. Que se passerait-il, si ces personnes décidaient de s’unir pour « nettoyer le pays »…. ?

    L’ONU devrait avoir le droit de lever 1% des richesses mondiales soit 1% de 200 000 Milliards de dollars soit 2 000 Milliards de dollars, et d’armer 1% des hommes de 20 à 30 de la planète soit 1% de 20% de 3,5 mds soit 7 millions d’hommes armés pour terrasser ces menaces pour l’humanité

    Chaque homme serait doté d’une somme moyenne de 285 000 Dollars !!! Quelle armée au monde peut résister à une telle puissance. ?

    L’humanité doit se doter de cette force, de cette puissance, pour la paix.

    Ainsi, plus personne ne tentera d’envahir un voisin ou d’imposer la charia par la force.

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :