Flux RSS

Affaire Kader Arif. Les Français n’ont pas compris que l’islam prêche la duplicité, le mensonge et l’hypocrisie.

« [Le verset 3.28] appelle le musulman à faire preuve de duplicité à l’égard du non-musulman s’il est dans une situation où il doit se protéger : «Sachez sourire à ces personnes (les non-musulmans) alors que votre cœur les maudit». »  (Ibn Kathir)
– « Si l’objectif à atteindre est permis, le mensonge est de ce fait permis, et si cet objectif est obligatoire, le mensonge devient alors obligatoire ». (an-Nawawi, Riyad es-Salihine, littéralement: « Jardin de la Vertu » (sic!!!), repris pas Hamid Ghazali).http://riposte.sefarade.over-blog.com/article-taquiya-takkiya-111158000.html

Pour le Ministre Kader Arif, l’Algérie passe avant la France

Kader Arif , Ministre délégué aux Anciens combattants est suspecté d’avoir favorisé sa famille en court-circuitant l’attribution des Marchés publics.

Dans ma série « La République malade du communautarisme », je dressais un portrait inquiétant de Kader Arif né en Algérie de parents algériens nommé ministre des Anciens combattants en récompene de ses bons et « loyaux » services au ps depuis environ 30 ans. https://laconnectrice.wordpress.com/2012/05/25/la-republique-et-le-communautarisme-3-kader-arif/ Je soulignais que Monsieur Arif était ouvertement anti-sioniste et qu’il n’avait pas bronché quand l’Algérie avait menacé les Juifs. Je relevais aussi que nommer un Algérien aux Anciens combattants était une fleur faite aux Harkis qui avaient été maltraités par la République qu’ils avaient servie quand ils n’étaient pas exterminés par les Algériens.

La nationalité et la religion  sont irrévocables dans les pays musulmans

On naît algérien, tunisien, marocain, soudanais et musulman, on le reste toute sa vie, quoiqu’on en pense. Renoncer à sa nationalité et à l’Islam est un crime puni de mort.

Comme Najat Belkacem, Kader Arif possède la double nationalité Algérienne et Française car on ne peut jamais quitter la nationalité algérienne, on demeure algérien à vie ce qui est conforme aux principes de l’Islam qui condamne à mort les apostats comme ce fut le cas de cette jeune doctoresse enceinte,  Meriam Yahia Ibrahim Ishag, condamnée à mort au Soudan car née de père musulman, bien que sa mère fut chrétienne et qu’elle eut été élevée dans le christianisme par sa mère abandonnée par son père, pour l’Islam elle était musulmane et aurait du se conformer à la charia .https://laconnectrice.wordpress.com/2014/06/02/soudan-fanatique-meriam-yahia-ibrahim-ishag-chretienne-condamnee-a-mort-pour-apostasie/

J’entendais hier sur RMC un restaurateur tunisien de Saint-Mandé installé en France depuis 30 ans qui plaidait avec passion en faveur des Jihadistes, crachait sur la France et reconnaissait fièrement que son pays était la Tunisie et qu’il ne vivait en France que par intérêt.

Le Musulman est contraint par la force de prendre le parti du Musulman

Les Français ne veulent pas se rendre à l’évidence de cette spécificité culturelle de l’Islam : l’oumma, la communauté passe avant tout. L’oumma commence avec la famille et se prolonge avec la famille élargie puis les amis et tous les Musulmans de la terre indépendamment des différentes obédiences. Un Musulman est à l’oumma ce que le doigt est à la main, inséparable, indispensable et indéfectible. Aucun Musulman n’échappe à cette adhésion, qu’ils soit peu pratiquant ou non pratiquant parce qu’elle fait partie de son éducation tout comme chez les chrétiens « Aimez-vous les uns les autres » est un principe éducatif.

Non seulement le Musulman est conditionné par le Coran mais il ne peut échapper à ses commandements car il risque la mort selon des modalités particulièrement cruelles … pour le chrétien seulement : égorgement, lapidation, section des mains pour les voleurs et coups de fouets pour les « petits » manquements à la loi islamique . Si le coupable est éloigné, alors il fera l’objet d’une fatwah comme Salman Ruschdie ou Talisma Nastreen qui ont dû fuir leur patrie pour se mettre à l’abri.  Cette menace est complètement intégrée dans la mentalité musulmane, ce qui esplique peut-être son fanatisme meurtrier. En effet, un individu enchaîné doit utiliser la violence pour rompre ses chaînes, une évidence physique qui se perpétue dans le symbolique.

Le Français ne peut pas concevoir que le Musulman soit sous surveillance constante que ce soit ouvertement comme ans les pays musulmans ou de manière implicite par ses co-religionnaires qui, en France, sont partout.

Le Musulman défend a priori et systématiquement le Musulman

Un Français a une altercation avec un Musulman, il se voit bientôt entouré par une dizaine de Musulmans qui prennent le parti du fautif sans le connaître ni sans connaître les faits, tout simplement parce qu’il est musulman.

  • Un Français a un accrochage avec un véhicule, il veut faire un constat « comme les Français », la coupable alerte ses coreligionnaires qui débarquent en nombre et battent à mort l’automobiliste sous les yeux de sa famille impuissante. http://www.lepoint.fr/societe/a13-9-hommes-juges-pour-avoir-battu-a-mort-un-automobiliste-08-04-2013-1651295_23.php Le comble dans ce meurtre est que la victime, Mohamed Laidouni était musulmane et que ses meurtriers l’ont tué parce qu’il voulait faire un constat amiable comme les » Français ». On se rappellera ici que le Coran interdit l’assimilation aux « koufars ».
  • En juillet 2010, Karim Boubouda attaque le casino d’Uriage-les-bains à l’arme lourde. Poursuivi par les policiers il se réfugie dans sa cité Villeneuve de Grenoble où il est abattu par la police ainsi que son comparse. Aussitôt la vox populi de la cité appelle à la vengeance sans aucunement condamner le braquage à l’arme lourde du casino. Qu’il vole, tue ou viole, le Musulman a toujours raison pour ses co-religionnaires.

Karim Boudouda, truand chevronné de 27 ans, qui a mis le feu à la Villeneuve. L’homme pensait avoir trouvé refuge dans son quartier après le braquage du casino d’Uriage-les-Bains. Mais il est tombé sous les balles des policiers de la brigade anticriminalité (BAC). Pour le procureur de Grenoble, Boudouda était lourdement armé et a tiré sur les forces de l’ordre. « Il y a donc légitime défense », estime Jean Philippe. Mais dans la cité, une rumeur circule : « Il a été achevé alors qu’il voulait se rendre. C’est une bavure ! » clame un jeune du quartier. Il s’ensuivra plusieurs jours d’émeutes dans la cité. http://www.leparisien.fr/faits-divers/nuit-d-emeutes-a-grenoble-nuit-d-emeutes-a-grenoble-18-07-2010-1004923.php

  • En juillet 2013, un policier veut faire respecter la loi sur le port de la Burqa. La femme masquée, son mari et la mère refusent d’obtempérer, une bousculade s’ensuit, le mari mord un policier il est emmené en garde à vue au commissariat. S’ensuivent des émeutes pendant plusieurs jours et nuits. De 200 à 400 Musulmans assiégeront le commissariat pendant près d’une semaine, le mobiliser urbain sera détruit et les voitures enflammées. L’oumma de Trappes a affirmé son pouvoir, sa visibilité et sa puissance insurrectionnelle. Les images des émeutes feront le tour du net comme preuves de la victoire de l’oumma sur les Koufars et encouragera les Musulmans à poursuivre leur djihad, leur guerre sainte pour conquérir le monde non musulman.http://www.huffingtonpost.fr/2013/07/20/manifestation-commissariat-trappes-port-voile_n_3627237.html

Le Musulman menace d’émeute urbaine toute intervention policière

Les émeutes urbaines qui se déroulent régulièrement en France depuis 1981 ont presque toujours pour origine une intervention policière dans un environnement majoritairement musulman de logements sociaux. Toutefois, les médias déisgnent pudiquement les émeutiers par l’euphémisme « jeunes » mais s’appliquent à donner le nom des victimes en toutes lettres, des noms musulmans révélés pour prouver que la société française est responsable de ces émeutes du fait de son racisme, de la chasse au faciès, de la stigmatisation et de la misère sociale qui en résulte. Encore aujourd’hui, plus de 30 années après les émeutes de Vaux-en-Velin, les Français ne veulent pas admettre qu’ils ne sont pas responsables de cette insurrection qui est dictée par le Coran et qui est une manifestation du djihad, de la guerre sainte que tout bon Musulman doit mener, à n’importe quel prix, contre les Koufars.

Le gouvernement privilégie le « souci d’apaisement » des Musulmans au détriment de la sécurité des Français

Quelques années auparavent, sous la droite comme sous la gauche, est apparue l’expression « par souci d’apaisement » à propos de l’indulgence policière imposée par un gouvernement soumis au terrorisme musulman. Et puis la locution a pratiquement disparu de l’écriture journalistique grâce aux lois Taubira qui donnent aux magistrats des outils pour faire montre d’indulgence vis à vis des criminels et délinquants.

A priori l’objectif d’éviter la prison à des gens qui ne représentent pas de gros danger pous la société est bonne. Mais quand on observe le comportement de la Justice vis à vis de la criminalité et de la délinquance musulmane, on comprend que le « souci d’apaisement » ou la peur de débordements préside aux décisions ministérielles d’une ancienne indépendantiste qui n’a pas fini de digérer ses rancœurs d’ancienne colonisée et son identification aux pauvres « indigènes de la République ». C’est sans doute pour cela qu’elle roule à bicyclette …escortée toutefois par deux gardes du corps en vélo et de son chauffeur patient dans sa belle voiture de fonction roulant au pas derrière sa monture modeste.

Les Musulmans sont contraints de trahir la France pour être de bons Musulmans

Malgré des évidences mortelles et quotidiennes, les Français ne veulent pas savoir que les Musulmans ne respecteront jamais la France et les lois de la République parce que leur religion le leur interdit et l’oumma y veille par des revendications et des pressions constantes qui ne cesseront jamais parce que nos gouvernants privilétient le « souci d’apaisement » et leur intérêt à court terme en acceptant l’argent et les honneurs des puissances musulmanes. A cet égard, le nouveau livre de Vanessa Ratignier et Pierre Péan est édifiant, même s’il ne traite que du Qatar http://www.marianne.net/Comment-le-Qatar-s-est-offert-Nicolas-Sarkozy_a240982.html.

 

 Pour en savoir plus

La justice enquête sur l’attribution de marchés à des proches de Kader Arif

 

Publié le 11.09.2014, 10h11

Le ministre délégué aux Anciens combattants Kader Arif à Maille le 25 août 2014

Le ministre délégué aux Anciens combattants Kader Arif à Maille le 25 août 2014 | Guillaume Souvant

Zoom

La sur des passations de marchés entre la Région Midi-Pyrénées et des sociétés spécialisées dans l’événementiel appartenant à des proches parents du ministre délégué aux Anciens combattants Kader Arif.
Cette ouverture d’enquête préliminaire mercredi fait suite à un « signalement » déposé lundi par des élus du groupe d’opposition au sein du Conseil régional, « faisant état d’anomalies dans les relations contractuelles existant entre la Région et certaines sociétés », a expliqué le procureur Michel Valet.
Deux conseillers régionaux , Elisabeth Pouchelon et Vincent Terrail-Novès, ont détaillé mercredi après-midi devant la presse le fruit de recherches de plusieurs mois sur ces marchés liant la Région Midi-Pyrénées à deux sociétés successives appartenant notamment au frère puis à des neveux de M. Arif.
Ces sociétés, spécialisées dans la sonorisation et l’éclairage d’événements publics, auraient engrangé depuis 2008 environ 2 millions d’euros au total de contrats de la Région Midi-Pyrénées dirigée par le socialiste Martin Malvy.
Les élus de l’opposition et Le Canard Enchaîné, dans un article paru mercredi, se demandent en substance si les deux sociétés, « AWF musique », puis « AWF », auraient pu bénéficier de favoritisme.
Selon eux, la société « AWF musique », dirigée par quatre associés dont le frère de Kader Arif puis son neveu en 2010, avait emporté en 2009 un contrat de quatre ans avec la Région.
« Chaque fois que la région Midi-Pyrénées a besoin de lumières et de sono pour ses sauteries, elle passe une commande à AWF », résume Le Canard Enchaîné, qui précise que ce premier contrat à rapporté « 1.730.000 euros » à la société.
Âgé de 55 ans, M. Arif, outre ses fonctions ministérielles, est un poids-lourd du parti socialiste en Midi-Pyrénées. Il y a notamment occupé pendant 10 ans (1999-2008) le poste de secrétaire fédéral du PS de la Haute-Garonne et est régulièrement présenté comme un proche de François Hollande.

"

  1. Je suis sur et certain que l’auteur de cet article est un pire ennemie de L’islam et des musulmans, fort probablement un sioniste. Sinon, pour quoi s’attaque-il à un ministre Français d’origine algérienne tout en lui collant ça religion mère, et son pays d’origine à chaque mouvement politique fait par ce dernier, l’auteur devrais parler des siens qui sont nombreux en matière de favoritisme et de communautarisme, et cela est connu auprès de tout individu vivant en France……….discours stigmatisant, dépourvu d’objectivité!!!!!!!

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :