Flux RSS

Faux musulmans. Surdélinquance des jeunes issus de l’immigration.

Il n’y a plus de jeunesse innocente. Les nouveaux criminels et délinquants sont des pré ados, des ados ou de très jeunes adultes sans foi ni loi républicaine, généralement de faux musulmans qui disent que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République.

Dans son rapport sur la délinquance des mineurs, (Rapport de commission d’enquête n° 340 (2001-2002) de MM. Jean-Claude CARLE et Jean-Pierre SCHOSTECK, fait au nom de la commission d’enquête, déposé le 27 juin 2002) le Sénat caractérise les délinquants ainsi La délinquance apparaît plutôt comme un phénomène masculin. Les mineurs délinquants sont souvent également des mineurs victimes. L’état sanitaire des mineurs délinquants est souvent déplorable. Tandis que beaucoup souffrent de problèmes de comportement sérieux, le plus grand nombre abuse de substances telles que l’alcool et les drogues. Enfin, la commission d’enquête a relevé une surdélinquance des jeunes issus de l’immigration.

 M. Christian Delorme, le « curé des Minguettes » évoquait ainsi cette situation . En France, nous ne parvenons pas à dire certaines choses, parfois pour des raisons louables. Il en est ainsi de la surdélinquance des jeunes issus de l’immigration, qui a longtemps été niée, sous prétexte de ne pas stigmatiser. On a attendu que la réalité des quartiers, des commissariats, des tribunaux, des prisons impose l’évidence de cette surreprésentation pour la reconnaître publiquement. Et encore, les politiques ne savent pas comment en parler »27(*).

Actes peu graves commis suivant les origines ethniques

Actes graves commis suivant les origines ethniques

Le rapport du Sénat consacre de nombreuses pages à la prévention inefficace, notamment l’échec de la Politique de la Ville et la sanction pénale qu’il qualifie d' »erratique » De fait, le dysfonctionnement le plus criant de la justice des mineurs réside dans les conditions d’exécution des peines et mesures. Les juges des enfants, les tribunaux pour enfants prononcent des mesures éducatives ou des sanctions pénales qui ne sont pas mises en oeuvre ou mises en oeuvre avec un retard considérable.

Le sentiment d’impunité de certains mineurs s’enracine dans ce constat que la justice ne fait pas ce qu’elle dit.

« Que signifie de déférer un mineur « en temps réel » après la commission de l’infraction devant un juge des enfants alors qu’il peut arriver que de nombreuses semaines, voire plusieurs mois, se passent avant que le jeune ne soit convoqué dans le cadre d’une mesure éducative ordonnée par le juge des enfants ? Les personnes sur le terrain ne peuvent qu’avoir l’impression à juste titre qu’il ne se passe rien et que la justice est inefficace. Les réticences de la part des jeunes se font plus fortes lorsque la mesure est mise en oeuvre longtemps après l’audience. Il en va de la crédibilité et de l’efficacité de la justice » (Nanterre).  http://www.senat.fr/rap/r01-340-1/r01-340-158.html

Ce rapport se contente d’évoquer la surdélinquance des mineurs issus de l’immigration sur une seule page alors qu’il établit l’existence de cette surdélinquance. Par contre il consacre des dizaines de pages à la réponse « erratique », inutile, impuissante, inadaptée, dispendieuse des institutions autant en matière de prévention que de répression.

90 milliards investis dans les cités depuis 1980

Dans son rapport, le Sénat pointait l’inefficacité de la Politique de la Ville à lutter contre la délinquance des jeunes, ce comportement insurrectionnel qui sème misère, ignorance, insécurité, destructions des biens publics et privés et contribue à entretenir le cercle vicieux de la criminalité. D’après une enquête du journal Le Parisien 90 milliards d’euros auraient été investis dans les cités depuis 1980 et ceci sans résultat. Au contraire, la situation sociale ne cesse de s’y dégrader.

L’histoire de ces trente dernières années est jalonnée de lois, d’incitations fiscales, de mises en place d’organismes et de ministères destinés à traiter les problèmes de discrimination et de ségrégation par tous les bouts. A commencer par celui de l’urbanisme et du logement. La prise de conscience n’est donc pas nouvelle. Briser la mécanique infernale Dix ans après les émeutes de Clichy-sous-Bois et, même si aucune relation directe ne peut être établie, deux semaines après les carnages de « Charlie Hebdo » et de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, l’appel de Valls à une « grande mobilisation » pour les quartiers est salué par tous. Mais quels résultats les 90 Mds€ investis depuis les années 1980 ont-ils produits ? Dans ces cités, requalifiées banlieues puis quartiers, rien ne semble changer — hormis des logements rénovés –, au contraire. Le chômage y est de plus en plus élevé, le niveau de vie au plus bas et le repli communautaire plus puissant. Le cercle vicieux du déclassement, de la défiance réciproque et de l’exclusion semble inéluctablement enclenché. Et pourtant, de la Seine-Saint-Denis aux quartiers Nord de Marseille, ils sont nombreux à vouloir briser cette mécanique infernale. Et beaucoup réussissent. Pour accélérer cette « déghettoïsation », le gouvernement évoque des « politiques positivement discriminantes ». Le temps est-il venu de casser certains tabous en autorisant l’établissement de statistiques ethniques ou en imposant des quotas pour accéder à un enseignement de qualité ou à l’emploi ? Plutôt allergique à cette méthode jugée inégalitaire, la France, pourtant, l’adopte peu à peu vis-à-vis des femmes. Alors pourquoi pas pour les minorités ethniques ?

On peut consulter tous les articles de l’enquête ici http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/index.php

Que font les jeunes issus de l’immigration pour s’aider eux-mêmes ?

Quand on parle du comportement insurrectionnels des jeunes issus de l’immigration, nous nous posons en responsables ou en sauveurs, nous voyons le problème de notre point de vue sans jamais mettre en cause la responsabilité des immigrés et de leur descendance. Ils seraient misérables et délinquants ou criminels parce que nous refuserions de les intégrer, parce que nous serions racistes, intolérants et discriminants, parce que nous créions les conditions d’une ségrégation digne de l’apartheid, selon les termes récents de Manuel Valls.

S’il y a un comportement raciste, c’est celui qui consiste à analyser le problème du seul point de vue de notre responsabilité. Or comme chacun le sait, le tango se danse à deux. Il est impossible de venir en aide à quelqu’un qui refuse cette aide. Lorsque je faisais du bénévolat, je disais à mes usagers « aidez-moi à vous aider » et ceux qui acceptaient le « marché » s’en sont sortis pour la plupart.

Malheureusement, nous avons à faire à des populations qui refusent nos lois, nos valeurs, notre culture et affirment ouvertement leur intention de nous piller, de nous dominer, de transformer nos valeurs et d’ignorer nos lois. Voici une petite liste de ce que nous pouvons lire et entendre ici et là de la part d’immigrés musulmans.

Les blancs sont des sous-chiens qui ont besoin d’être rééduqués …Houria Bouteldja a été relaxée pour avoir tenu ces propos à la télé

Nique la France

Les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République

Vous nous avez tout pris (pendant la colonisation) nous vous prendrons tout

Remboursez-nous la dette coloniale

La loi c’est koaaaa ?

Les flics sont des porcs

La démocratie c’est la décadence

Hitler n’a pas fini le travail

Nique ta mère

Celui qui fait comme le koufar (non musulman) n’appartient plus à l’oumma (la communauté musulmane universelle)

Democracy go to hell (au diable la démocratie)

etc.

Avec de telles convictions, rien d’étonnant à ce que les Musulmans soient sur représentés dans nos prisons, que les jeunes qui ont (peu) fréquenté l’école publique laïque et gratuite n’en aient rien retenu, qu’ils vivent de rapines, se maintiennent au chômage et qu’ils soient en état permanent d’insurrection, rêvant de faire le djihad guerrier en France, en Afghanistan, en Syrie et en Irak.

Quand nos gouvernants et nos itellos bobos auront compris qu’il posent la question de l’intégration des immigrés à l’envers, nous pourrons alors avancer dans la résolution de la délinquance des jeunes issus de l’immigration et de leur famille.

LC

Faits récents de délinquance des jeunes

  • vendredi à Coignières (Yvelines), un adolescent de 14 ans a été passé à tabac devant son lycée par une bande rivale de sa cité. Deux des agresseurs ont été retrouvés par la police. L’un d’eux avait du sang sur ses mains et ses vêtements.

La rixe aurait eu pour objet un règlement de comptes entre les bandes rivales de deux cités (penser logements sociaux) de la région.

Les agresseurs âgés de 13 et 14 ans viendraient du quartier des Friches et  seraient scolarisés au collège Pergaud de Maurepas. La victime scolarisé au collège de la Mare aux Saules à Coignères

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-rixe-devant-un-college-de-coignieres-24-01-2015-4475341.php

  • Un adolescent de 17 ans connu  pour vingt autres affaires de violences, vols aggravés, usages de stupéfiants a été arrêté le 14 janvier alors qu’il venait de cambrioler une maison dans le quartier du Val Fleuri, à Meaux. Une perquisition menée dans la maison familiale a permis de retrouver d’autres objets volés.. Le mineur est soupçonné de quatre autres cambriolages.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/meaux-un-lyceen-de-17-ans-cambriolait-ses-voisins-dans-le-quartier-du-val-fleuri-15-01-2015-4449995.php

Responsabilité des parents

Les jeunes incriminés habitent souvent dans des logements sociaux, cités ou quartiers, avec leur famille qui est forcément au courant de leurs exactions au vu de leur train de vie, de leur absentéisme scolaire et du rythme nocturne de leurs sorties. On ne naît pas avec le mépris incarné des lois de la République et le désir de « niquer la France » en revendiquant le « paiement de la dette coloniale ». Certains parents sont carrément complices comme cette mère qui, au cours d’une perquisition, tentait de cacher le larcin de son filston (vu dans un reportage de 90′ enquête).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :