Flux RSS

Victime de la politique de Poutine, Boris Nemtsov était un homme courageux et intègre selon des Moscovites

Publié le

Les Obsèques de Boris Nemtsov se déroulent ce mardi à Moscou. Des milliers de personnes, dont des dignitaires étrangers (pour ceux qui n’ont pas été interdits de séjour), se pressaient ce matin devant le cercueil de l’opposant exposé au centre Sakharov des droits de l’Homme. La cérémonie se déroule selon le rite orthodoxe bien que la mère de Nemtsov soit née juive.

Voir ici la vidéo de l’enterrement auquel participent des milliers de Moscovites tandis que des personnalités étrangères sont interdites par le démocrate Poutine d’y participer http://www.france24.com/fr/20150303-russie-obseques-boris-nemtsov-responsables-europeenns-non-grata-poutine-opposant/

EN IMAGES. Hommage à Boris Nemtsov à Moscou et... Kiev

Hommage sur les lieux du crime, devant le Kremlin où réside Vladimir Poutine et par conséquent truffé de centaines de caméras, policiers et alarmes. On remarque l’icône orthodoxe déposée au milieu des fleurs et représentant le Christ. Source photohttp://www.leparisien.fr/international/en-images-hommage-a-boris-nemtsov-a-moscou-et-kiev-28-02-2015-4565861.php?pic=9#contTitre

Dimanche des milliers de personnes avaient marché en hommage à Boris Nemtsov malgré les risques que la terreur poutinienne leur faisait encourir. La foule était encadré par la police sur terre et dans l’air comme on peut le voir dans cette vidéo. Pour un homme dont certains disent qu’il ne représentait aucun danger pour Poutine, son hommage a rassemblé bien du monde …

Moscou (Russie), dimanche. Des personnes participent à la marche en mémoire de l'opposant russe Boris Nemtsov, brandissant des photos de lui.

Source photo http://www.leparisien.fr/international/moscou-marche-en-memoire-de-l-opposant-assassine-boris-nemtsov-01-03-2015-4566741.php

Pendant ce temps, les hypothèses vont bon train sur les auteurs de l’assassinat par balles de Boris Nemtsov. Presque tous les commentaires français commencent par écarter la responsabilité de Poutine au prétexte que Poutine ne risquait rien d’un opposant qui représentait à peine 1% des faveurs populaires quand Poutine en représentait 86%. Ces gens toujours empressés de critiquer les sondages font foi à celui-ci qui est objectivement digne d’une dictature. Ayant sans doute cherché des informations dans les organes de propagande russe ils dénigrent Nemtsov, responsable avec Eltsine du désastre économique du pays, oligarque lui-même ayant pioché dans les caisses de l’Etat, marionnette payée par les USA, saboteur de la Russie au profit de l’Occident, etc.

Curieusement, les soutiens de Vladimir Poutine ne semblent pas avoir écouté les paroles même de la victime qui a affirmé à plusieurs reprises que le maître de la Russie voulait sa mort. Il s’était même réfugié un temps en Israël de crainte d’être assassiné. L’expérience nous apprend que, dans une enquête, les hypothèses les plus simples sont souvent les plus justes. Les zélateurs de Poutine ne veulent pas savoir que l’homme est un ancien de la sécurité intérieure NKVD, un organisme qui a hérité du savoir faire de Staline la cruauté, la duplicité, les mensonges, la maîtrise de la propagande, la terreur, la manipulation, le contrôle policier de la population et des médias et la propagation de la paronoïa. Il suffit d’observer Poutine pour constater qu’il baisse toujours les yeux, ne regarde jamais ses interlocuteurs en face, ce qui dénote un caractère fourbe en Occident ou de l’humilité en Orient. Il est peu probable que le deuxième sens soit applicable à Poutine.

Même lorsqu’il sourit Poutine n’a pas un regard franc et laisse entendre sa « ShadenFreude » (joie secrète d’avoir fait du mal). Source photo http://www.standard.co.uk/news/world/clegg-slams-putins-kgb-mentality-9178714.html

Selon Bill Browder, auteur de notice rouge, « Poutine et son régime ont en effet un motif très fort : Boris Nemtsov critiquait Poutine publiquement et appelait les Moscovites à manifester, à une époque où la crise économique éclatait. Or, Poutine est terrorisé à l’idée qu’une révolution éclate en Russie, comme ça s’est passé en Ukraine », explique-t-il au Point.fr. « C’est aussi un moyen de montrer que personne n’est intouchable, que tout le monde peut être assassiné. Il veut provoquer une vague de terreur parmi les dissidents et les manifestants. Poutine veut que le monde occidental croie qu’il n’est pas responsable de ce crime et que ses ennemis croient qu’il l’est. » Témoignage vidéo de Bill Browder ici 

http://www.lepoint.fr/monde/bill-browder-poutine-veut-que-ses-ennemis-sachent-qu-il-a-execute-boris-nemtsov-03-03-2015-1909727_24.php

En Russie et en Russie « ukrainienne », les tabassages des gens non politiquement corrects, plus précisément ceux qui critiquent le régime de Poutine, sont une pratique courante pratiquée depuis des temps immémoriaux et ayant traversé toutes les dictatures de la Grande Catherine au Tzar en passant par Staline et, bien sûr pour finir avec l’ami Poutine.

Le bras long de Poutine en Ukraine en 2013. Victor Sviatski, ami politique et conseiller des Femen avait été tabassé par deux hommes qui lui avaient lancé » Dis-leur qu’elles seront les prochaines ». Elles ont en effet révélé que des membres du mouvement avaient déjà été menacées et mises en garde contre toute action de contestation à l’occasion de la venue en Ukraine cette semaine du président russe Vladimir Poutine pour les célébrations du 1025e anniversaire du baptême de la Russie.

 

Le patriarche russe Kirill doit également se rendre en Ukraine à cette occasion, ainsi que le président du Bélarus Alexandre Loukachenko. « Le mouvement Femen affirme avec certitude que la tentative de meurtre sur un politologue proche de l’organisation est un acte d’intimidation (…) à la veille d’un rassemblement sacré des dictateurs post-soviétiques », est-il écrit dans leur communiqué. Source image http://www.lalibre.be/actu/international/un-ideologue-des-femen-passe-a-tabac-a-kiev-51f135c935705d9341958dda

Переглянути зображення у Твіттері

https://fr.informnapalm.org/infographie-opposants-russes-au-kremlin-assassines/

Pour en savoir plus

Переглянути зображення у Твіттері

RT @plantu LA RUSSIE DE POUTINE: L’ASSASSINAT DE L’OPPOSANT BORIS NEMTSOV. La page de L’Express de cette semaine.

  • C’est le premier assassinat politique d’une telle envergure dans la Russie post-communiste. Mais, certainement, pas le dernier.

 Par Vladimir Pastoukhov

Texte original « Novaya Gazeta »

Traduction de Viktoria Mait. Révision de  Marc de la Fouchardière

 Douleur, impuissance, compassion envers les proches, parce qu’ils n’ont personne pour partager leur chagrin, même si des millions de gens leur présentent les condoléances. Ceux qui ont connu Boris Nemtsov mieux que moi, lui rendront un plus ample hommage. Je l’ai rencontré une seule fois, dans les années 90, si sereines, par rapport à nos jours. Beau, ouvert, léger. Un peu naïf, ce qui faisait son charme.Il ne manquait de rien pour s’adapter, vivre bien, sans soucis. Mais il a choisi un autre chemin, s’est entêté et a continué jusqu’au bout.

À présent, il est devenu symbole…

https://fr.informnapalm.org/il-est-trop-tard-de-se-lamenter-boris-nemtsov-est-assassine/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :