Flux RSS

Journée mondiale des femmes sans voile 10 juillet 2015

Publié le

Attention ! Cet article est en cours mais vous pouvez déjà regarde les vidéos, notamment celles-ci que je trouve particulièrement émouvantes 

première partie

deuxième partie

« Le code de la famille de 1986 a réduit les femmes à l’état de sous-citoyen ».

« J’avais perdu parce que femmes les droits et les aspirations de tout être vivant dans une société. Je n’avais pas le droit de parler  la langue avec laquelle je pensais, les hommes le pouvaient »

« Lors de mon deuxième voyage (elle vivait aux USA et retournait en Algérie voir sa famille) j’ai remarqué que des femmes plus jeunes que moi portaient le hijab, pas seulement le voile avec la bavette à la façon turque comme ma mère mais le hijab »

RASSEMBLEMENT le 10 JUILLET PLACE DE LA RÉPUBLIQUE, Paris
A PARTIR DE 18H00

De quoi le voile est-il le symbole ?

Dans le XIXème arrondissement de Paris où je réside depuis quelques décades, les voiles poussent comme des champignons ou se répandent tels une épidémie de lèpre. De plus en plus nombreuses sont les femmes en hijab, presque toujours accompagnées d’enfants en bas-âge car, comme l’a dit Houari Boumediene en 1974 à la tribune de l’ONU,  « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire ».

Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan,  a répété en public les mots d’un poème turc, écrit en 1912 par le poète nationaliste Ziya Gökalp : “Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats”.

L’Archevêque émérite de Smyrne, Giuseppe Germano Bernardini, raconte une conversation qu’il a eue avec un leader musulman(T.Erdogan)  : “Grâce à vos lois démocratiques, nous vous envahirons. Grâce à nos lois religieuses, nous vous dominerons”.

En 1989, Ali Belhadj, figure importante du FIS (Front islamique du salut), disait dans une entrevue pour le journal Horizon: « Le lieu naturel de la femme est le foyer.  La femme n’est pas une reproductrice de biens matériels mais reproduit cette chose essentielle qu’est le musulman ».

Plus récemment, un imam norvégien, le mollah Krekar, se vantait de ce que le taux de reproduction des musulmans dépasserait celui des européens et déclarait: « Nous sommes ceux qui vous changeront… Il suffit de regarder l’évolution au sein de l’Europe, où le nombre de musulmans se multiplie comme des moustiques. Chaque femme occidentale dans l’UE (L’Union Européenne) produit une moyenne de 1,4 enfants. Chaque femme musulmane dans le même pays en produit 3,5. ».

Vous l’avez compris, la fertilité des femmes musulmanes en Europe fait partie du jihad, de la guerre sainte prônée par le Coran et le voile en est l’étendard.

Les voilées prétendent, soutenues par les barbus, que le voile protège leur pudeur et l’opposent au port du string et de la mini-jupe, comme si toutes les femmes européennes exhibaient leurs cuisses et leurs fesses et comme si cette exhibition fantasmée justifiait que leurs saints hommes les violent. Soit les musulmans sont ignares soit ils sont hypocrites ou fourbes comme disaient nos ancêtres.

La pudeur des musulmanes est définie selon leur propre culture qui n’a rien à voir avec la culture française, la culture de la France où elles ont choisi de vivre et de se faire entretenir par nos généreuses aides sociales. Peut leur importe d’ailleurs puisque leurs rejetons devenus ados clament que puisque nous (les blancs, les Français, les koufirs) leur aurions tout pris en les colonisant, ils nous prendront tout au nom du paiement de la dette coloniale.

Revenons aux traditions vestimentaires. Ces femmes voilées exhibent leurs pieds nus, ce qui est impudique dans notre tradition. En effet, la littérature française regorge d’histoires d’hommes excités par la vue d’un pied qui dépasse de sous un jupon et de fétichistes du pied (Journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau ou récemment l’affaire du maire Georges Tron fétichiste du pied ou celle d’un certain Marc). Par ailleurs, la tradition exige qu’une femme élégante couvre ses jambes de bas, de chaussettes ou de collants. Dans les années 60, les bas et collants étant onéreux, on trouvait sur le marché un maquillage spécial jambes et certaines élégantes dessinaient un trait sur leur mollet pour imiter le bas à couture. Autrement dit, chez nous en France, une femme peut toujours se couvrir la tête, si ses jambes et pieds sont nus, elle est impudique.

Certains musulmans en Arabie saoudite ou en Iran envoient leur police des mœurs interpeller, voire frapper les femmes qui ne portent pas de gants et ne cachent pas leurs pieds. Les femmes qui n’obtempèrent pas risquent leur vie tandis que dans les pays où elles ne risquent rien, les musulmanes revendiquent de porter la burqa. Quel manque de solidarité avec leurs soeurs !

Je dois préciser que l’Islam est tellement divisé que les nouvelles salafistes qui s’exhibent dans nos démocraties ne se sentent pas concernées par les corrompues de wahhabites ou les sataniques chiites. Elles ne peuvent que s’unir dans la haine des démocraties occidentales, à commencer par le grand Satan américain.

Les voilées prétendent que nous ne les respectons pas en prohibant le port du voile dans les espaces publics, preuve de leur ignorance s’il en fallait car c’est précisément parce que nous respectons les femmes qui nous n’acceptons pas ce symbole de leur infériorisation, de leur soumission et de leur discrimination. es femmes ignorantes ne veulent pas connaître notre histoire et savoir qu’il y a seulement 60 ans, une femme respectable ne sortait pas « en cheveux » et que les jeunes filles n’avaient pas le droit de porter le pantalon dans les établissements scolaires.

Je ne vais pas ici refaire la liste de toutes les luttes que les femmes ont menées en Europe pour avoir les même droits que les hommes car il est clair que le port du voile n’est que l’épiphénomène de la conquête des mondes libres par l’impérialisme musulman, la dictature de la charia et la réduction ad utero de la femme. Pour faire la guerre, il faut de la chair à canon.

  •  la souffrance des femmes algériennes étudiantes en 1966, les mêmes résignées ou émancipées en 1996 du fait de la ré-islamisation de l’Algérie

première partie

deuxième partie

« Le code de la famille de 1986 a réduit les femmes à l’état de sous-citoyen ».

« J’avais perdu parce que femmes les droits et les aspirations de tout être vivant dans une société. Je n’avais pas le droit de parler  la langue avec laquelle je pensais, les hommes le pouvaient »

« Lors de mon deuxième voyage (elle vivait aux USA et retournait en Algérie voir sa famille) j’ai remarqué que des femmes plus jeunes que moi portaient le hijab, pas seulement le voile avec la bavette à la façon turque comme ma mère mais le hijab »

  • Liberté volée de laisser la tête libre en Iran
Ajoutée le 12 mai 2014 Stealthy Freedoms of Iranian women  آزادی های یواشکی زنان در ایران  Masih Alinejad-مسیح علی نژاد

https://www.facebook.com/StealthyFreedom  https://www.facebook.com/Dalirian  خواننده : Conchita Wurst ترانه: Rise Like A Phoenix

  • Iran . Au début de cette vidéo une femme  battue parce que vêtue de manière non conforme, à la fin une femme explique qu’elle doit s’habiller en homme pour ne pas porter le voile.

voile algérie

Commentaire de notre amie Taous Ait Amrouche 

Puisque dévoiler mes jambes cause des tremblements de terre et mes cheveux cyclones et vents froids .
Puisque un bout de ma gorge fait monter la mer et des terrains glissent au son de ma voix .
Puisque mon sein qui allaite provoque famine et misère et que mes bras nus réchauffent le climat .
Puisque mon sourire déstabilise l’univers et réveille tous les instincts bas .
Puisque je suis derrière toutes les catastrophes naturelles , alors crains moi .
Car force divine je suis et le misérable mortel c’est toi .

Illustrations : prises de la page Facebook « Ma dignité n’est pas dans la longueur de ma jupe. » lancée pour protester contre le recteur qui a soutenu le gardien de la faculté

http://www.tunisiefocus.com/politique/les-algeriennes-seront-bientot-privees-de-porter-des-jupes-courtes-118831/

Pour en savoir plus

|  PAR CAROLINE PINET

« Marre de votre indifférence, de votre connivence, de votre condescendance !!! » Ainsi commence la lettre aux néo-communautaristes qui accompagne l’annonce de  la Journée mondiale des Femmes sans Voile 2015 ; La journée 2014 est passée trop inaperçue pour que nous ne nous attachions pas cette année à relayer l’information (en France rassemblement prévu le 10 juillet à 18heures Place de la République à Paris) et donner à lire le texte de nos concitoyen-nes de culture musulmane d’autant plus courageuses aujourd’hui qu’il est quasiment devenu impossible de critiquer l’obscurantisme de certains musulmans, ou tartuffes sectaires et archaïques prétendus tels, sans être renvoyer dans le camp des racistes islamophobes.

Voici leur texte:

« Aux néo-communautaristes

Marre de votre indifférence, de votre connivence, de votre condescendance !!!

Nous, Françaises de culture musulmane, féministes, sommes contre tous les fanatismes religieux, contre toute forme de discriminations racistes et sexistes. Nous refusons de disparaître sous le voile, ce symbole patriarcal de siècles révolus, devenu le porte-drapeau de l’islamisme radical.
Pour toutes les femmes, nous revendiquons les mêmes droits à l’égalité qui nous libèrent de l’archaïsme religieux et des coutumes contraignantes.
Nous sommes solidaires de nos sœurs en Terres d’Islam qui, elles, n’ont d’autre choix que de s’affubler de burqa ou de niqab… et nous gardons douloureusement en mémoire les jeunes filles, qui par leur refus de se voiler, l’ont parfois payé de leur vie.

Marre de votre indifférence !

Au nom de la liberté, vous nous livrez au patriarcat le plus implacable de notre temps. Vous faites abstraction de la dangerosité de l’islam radical et refusez de voir la réalité économique et sociale de leur propagande. Vous refusez d’entendre leurs objectifs proclamés pourtant haut et fort.
Votre vision complice favorise le prosélytisme de l’idéologie des extrémistes religieux que nous et nos enfants endurons quotidiennement dans nos quartiers.
Au nom de la tolérance, vous nous condamnez à être des citoyennes de seconde zone, alors que nous sommes en droit d’être égales dans une France dont les valeurs universelles -faut-il le rappeler ?- sont combattues par les islamistes.
Vous nous confinez dans un communautarisme réducteur qui a été importé et dans lequel nous ne nous reconnaissons pas. Nous le vivons comme une forme de racisme.

Marre de votre connivence !

Vous définissez notre identité dans son aspect le plus rétrograde et niez sciemment les acquis de nos luttes qui font partie de notre Histoire.
Vous assimilez à une minorité islamiste l’ensemble des musulmans qui pratiquent paisiblement leur religion. Par cet amalgame, vous instrumentalisez cette majorité pour accréditer le fanatisme.
Vous offrez complaisamment vos médias aux femmes voilées qui proclament leur « choix ». Vous négligez l’embrigadement dont une majorité est victime, comme vous refusez de voir la complicité active d’une minorité d’entre elles. Pourtant, vous n’ignorez pas que la première action des « djihadistes » qui s’emparent d’un village de par le monde est de voiler les femmes, quelles que soient leurs croyances.

Marre de votre condescendance !

Vous méprisez le combat des femmes de culture musulmane de nombreux pays qui se sont affranchies du voile au nom de la liberté, de l’égalité et de la dignité et par la même celui des Françaises d’origine maghrébine qui, pour vous, ne peuvent accéder aux mêmes droits que les autres citoyennes. D’ailleurs vous les appelez les « occidentalisées » pour mieux les marginaliser et disqualifier leur combat.
Vous détournez l’Histoire pour cautionner le voile qui n’est réapparu en nombre croissant qu’avec l’islamisme politique.
Vous négligez les analyses des intellectuels de culture arabo-musulmane qui condamnent la vision dévoyée de l’Islam et « agissent pour créer un esprit incitant à la défense élémentaire des droits humains » (Abdelwahab Meddeb).

Qui tire profit du retour en force du voile ?   »

Femmes sans voile, françaises et fières de leur origine maghrébine, nous sommes exaspérées d’être importunées sans cesse par des extrémistes religieux au sujet de notre tenue vestimentaire. Elle serait non conforme à leur interprétation du Coran qui rendrait sacré le port du voile qu’ils voudraient nous imposer.

Riches de nos expériences passées, nous sommes en mesure de leur résister mais qu’en est-il des jeunes filles mineures qui subissent quotidiennement ces pressions et y cèdent ?
Elles ignorent peut-être que le voile n’est qu’un des aspects du patriarcat dont la polygamie, l’inégalité dans l’héritage, la répudiation, le divorce sur décision unilatérale du mari, etc. afin d’imposer la soumission des femmes.

Or, nous, fortes d’un long combat mené par des générations de femmes dans le monde, y compris dans nos pays d’origine, nous tenons à l’égalité et à la liberté. Nous refusons que la religion musulmane serve de couverture au patriarcat et soit un moyen de s’approprier le corps des femmes en le cachant et en le privant de toute liberté.

Le port du voile n’est pas lié à l’islam, il est antérieur de plusieurs millénaires à son avènement. La première mention de son port obligatoire remonte aux lois assyriennes (vers 1000 avant J.C.). La Bible l’évoque dans la Genèse et Saint-Paul l’exige pour les prières.
Que dit le Coran sur le voile ? « Dis aux croyantes de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines » (Sourate XXIV, verset 31). L’interprétation de ce verset est illimitée. Les progressistes en ont fait un outil d’émancipation des femmes comme en Turquie au début du 20e siècle où les femmes se sont dévoilées, suivies par les égyptiennes, les tunisiennes, les marocaines et les algériennes à l’indépendance de leur pays.

Ce mouvement d’émancipation est contrarié et combattu par l’islam politique qui a fait de ce verset un outil d’oppression des femmes comme en Iran, en Afghanistan. Aujourd’hui, l’islam politique se déploie dans le monde entier avec le voile des femmes comme symbole de son projet. Le corps de la femme doit être dissimulé sous une burqa, un voile intégral, un jilbâb ou un tchador, etc. Dans de nombreux pays, certaines résistent et le paient encore de leur vie.

L’apparition massive du voile est choquante car elle montre l’étendue de cette influence sectaire et sexiste dans une France laïque et démocratique qui n’a pas donné à nos jeunes filles les moyens d’échapper à cette influence et les abandonne à leur sort.

Pour nous, il s’agit de ne pas confondre l’islam avec les interprétations archaïques et manipulations des islamistes. Le voile est une discrimination qui s’ajoute à celles, multiples et multiformes dont souffrent beaucoup de femmes et de jeunes filles dans nos quartiers. Il n’est en aucun cas une réponse au racisme et aux discriminations.

Nous pouvons et devons dire NON au harcèlement idéologique et au communautarisme. 
Restons mobilisées pour que le projet réactionnaire des islamistes échoue. 
La lutte contre les discriminations, les inégalités et le sexisme continue.
Nous sommes toutes concernées !

 

Zohra a seize ans quand sa vie bascule. Pour un coup de pied dans la porte de son appartement de La Courneuve, ses parents l envoient au village familial, en Algérie, pour la jeter dans les griffes d’un ogre. Vendue cent dinars et mariée de force à un mûr et lointain cousin, elle sera battue, humiliée et violée durant vingt longues années avant de réussir son évasion, puis celle de ses filles, déjà victimes.

Son histoire glaçante est celle d innombrables femmes asservies et brisées par un système ancestral, où l inceste est pratique courante. Reléguée au rang d’esclave sexuelle et de souffre-douleur, la terreur permanente qu’elle subit ne saura venir à bout de sa détermination acharnée à sauver ses enfants et recouvrer la liberté.

Jamais soumise est le témoignage déchirant d une survivante qui révèle l angle mort de la condition de milliers de femmes, bâillonnées par l’obscurantisme. Dénuée de tout désir de revanche envers ses bourreaux, Zohra place son récit intime en pierre angulaire des uvres réconciliatrices.

"

  1. Effectivement, les hijab commencent à fleurir, depuis juillet 2015. A croire que ce fait a été coordonné par une organisation.
    Je ne ressens que de l’effroi à la vue d’un Hijab et autres signes permettant d’identifier iimmédiatement et clairement une religion. Nos ancêtres ont laissés leur vie pour se libérer de l’emprise de la religion, nous avons eu le siècle des lumières et du rationnalisme.
    Porter le voile c’est ignorer clairement l’histoire de France, et faire régresser la France de quelques siècles en arrière. Le voile est un extrémisme, le voile est un fondamentalisme.
    Et demain, les cathos vont arborer une grosse croix sur la poitrine. Et ensuite, les rivalités communautaires ? La neutralité est la seule voie pour la paix de la vie civile
    En 2005, j’ai voté S. Royal, en 2012 j’ai voté F. Hollande. En 2017 je crains, hélas, de devoir voter pour une forme d’extrémisme.

    J'aime

    Réponse
  2. L’interdiction des pratiques religieuses avec un durcissement clair de la loi de 1905 est la seule solution peut-être. Pas seulement pour l’Islam d’ailleurs, les autres religions étant tout aussi dangereuses pour l’humanité.

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Sans parler de durcissement de la loi de 1905, il suffirait de son application stricte …
      Je pense comme vous que les religions sont mauvaises pour l’humanité sauf que les chrétiens et les juifs ont su s’adapter à l’évolution de l’humanité alors que l’islam colle aux pratiques du VIIème siècle.

      Je respecte toutefois les pratiquants qui me respectent et ne m’imposent pas leurs convictions. Il y en a.
      La spiritualité est une chose très intime qui devrait le rester comme le voulait l’esprit de la loi de 1905.

      Aimé par 1 personne

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :