Flux RSS

La gendarme amie d’un complice de Coulibaly s’était convertie à l’islam

Publié le

L’amie d’un complice d’Amedy Coulibaly assassin d’une policière municipale à Montrouge et auteur de la tuerie de l’hyper cacher de Vincennes organisée simultanément avec la tuerie de Charlie Hebdo, était un adjudant de la gendarmerie convertie à l’Islam depuis 2011.

Sachant que les nouveaux convertis sont particulièrement fanatiques et vivant avec le complice du terroriste, il est difficile de croire qu’elle n’était pas au courant des projets assassins de la bande à Coulibaly. C’est encore plus difficile à croire quand on connait le fonctionnement de l’oumma islamiya dans laquelle chaque musulman appartient à sa communauté comme les doigts à la main et qu’il est solidaire a priori et sans condition des actes des autres musulmans. Il est impossible que la gendarme Emmanuelle C. n’ait pas eu vent des projets de son ami Amar R. en relation permanente avec Coulibaly.

La gendarme a été radiée mais sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle. Voici donc une vengeresse potentielle en liberté.

Ne dormez pas tranquilles, braves gens, le gouvernement nourrit les terroristes et les protège.

La Connectrice

Amar R. a quant à lui échangé près de 600 textos avec Coulibaly en l’espace de quatre mois. Selon Le Canard enchaîné, son téléphone aurait été géolocalisé près de l’épicerie juive juste avant l’attaque. Sa relation avec une gendarme en poste au fort de Rosny avait interpellé les enquêteurs. La jeune femme a été récemment radiée de la gendarmerie nationale.

Emmanuelle C. était une gendarme sans histoire avant les attentats. Mère de trois enfants, elle s’était convertie à l’islam en 2011 et avait rencontré Amar R. deux ans plus tard. Le hasard des filatures sur les complices présumés d’Amedy Coulibaly mettra en lumière ses amours discrètes, interrogeant les enquêteurs sur la nature de sa romance avec un proche du terroriste. Le jeune homme de 33 ans aurait-il pu se servir de la gendarme ? Le Canard Enchaîné avait révélé que ce dernier avait pu pénétrer à plusieurs reprises dans la caserne de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où sa compagne était en poste. Si elle n’avait pas accès aux fichiers dits sensibles et que lui n’avait pu pénétrer que dans la zone « famille » où logent les gendarmes, le fort est connu pour être un haut lieu du renseignement français.

D’après le récit d’Emmanuelle C., Amar R. ne lui avait jamais parlé d’Amedy Coulibalyavant le mois de janvier. Les deux jeunes hommes semblaient pourtant bien se connaître. Ils avaient échangé des centaines de textos et le téléphone d’Amar R. avait « borné » près de lui les jours précédant la prise d’otages. Le 9 janvier enfin, son portable avait été localisé non loin de l’Hyper Casher de la porte de Vincennes. Ce jour-là, Amedy Coulibaly était entré dans un supermarché casher de Paris et tué froidement quatre personnes.

http://www.metronews.fr/info/attentats-de-paris-la-gendarme-compagne-d-un-proche-d-amedy-coulibaly-revoquee/moiC!NgwXqHsuz2h2/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :