Flux RSS

L’Union européenne encourage le boycott des produits israéliens

L’union européenne vient de voter à l’unanimité l’étiquetage des produits en provenance des colonies israéliennes afin que le consommateur soit informé de l’origine des marchandises qu’il achète.

Présentée comme une mesure technique, cette exigence conforte le BDS, mouvement de boycott des produits israéliens et conforte la politique palestinienne qui vient de remporter une double victoire politique à l’ONU en étant autorisée à hisser son drapeau et en étant soutenue par la nomination d’un musulman saoudien au comité consultatif des Droits de l’Homme.

Rappelons à ce propos que l’intifida actuelle sous forme d’égorgement et d’attaques au couteau suit exactement les recommandations de l’Etat islamique au nom de l’Islam.

Bien que les produits, essentiellement agricoles, issus des territoires occupés ne représentent que 1% des exportations israéliennes, elles donnent du travail à des arabes et leur famille qui seront directement touchés par la mesure si les consommateurs boycottent ces marchandises. Selon Slate.fr, 100 000 familles arabes seraient concernées, un drame économique résultant d’un éventuel boycott mais présenté par les antisionistes comme un chantage exercé par les colons qui les emploient ….

Quoique prétendent les représentants de l’UE sur cette mesure, elle est éminemment politique, antisioniste, antisémite et pro palestinienne et met de l’huile sur le feu de cet interminable conflit israélo palestinien..

La Connectrice

Voici la revue de presse de « toute l’Europe » sur le sujet

[Revue de presse] L’Union européenne décide d’étiqueter les produits en provenance de colonies israéliennes

L'Union européenne décide d'étiqueter les produits en provenance de colonies israéliennes

« L’Union européenne a adopté ce mercredi l’étiquetage obligatoire des produits des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés », annonce L’Humanité. Une « décision controversée, reportée à plusieurs reprises et à laquelle s’oppose vivement Israël », précise Le Monde.

Le Figaro détaille : « la Commission européenne a adopté des ‘lignes directrices’ qui contraignent les États membres à faire étiqueter les produits fabriqués dans les colonies de Cisjordanie, de Jérusalem-Est et du plateau du Golan« .

Actuellement aux Etats-Unis, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a vivement réagi :  « l’Union européenne devrait avoir honte » a-t-il déclaré, qualifiant « la décision de l’Union européenne[d’hypocrite, dictée] par une politique du deux poids, deux mesures, puisqu’elle ne concerne qu’Israël et pas les 200 autres conflits (territoriaux) ailleurs dans le monde » [France24].

Face à la « réaction épidermique israélienne » [Slate.fr], « l’Union européenne considère qu’il s’agit avant tout d’une mesure ‘technique’ visant à informer les consommateurs européens et non d’une décision ‘politique’ comme l’affirme le gouvernement israélien » [Le Monde].

D’après L’Humanité, « l’UE en fait ne fait que rattraper le droit international en la matière, qui reconnaît les frontières d’Israël telles qu’elles étaient établies avant la guerre de juin 1967« . « La Commission précise bien que ‘l’UE ne soutient aucune forme de boycott ou de sanctions contre Israël’ » ajoute le quotidien.

Particulièrement réactif sur la question, « Israël a condamné l’annonce […] et a convoqué le représentant de l’UE« , rapporte Le Figaro. « Le ministère israélien a annoncé qu’il suspendrait son dialogue diplomatique avec l’UE dans les prochaines semaines » ajoute La Tribune.

Libération rapporte la réaction de « l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) [qui] a qualifié l’étiquetage par l’Union européenne des produits des colonies israéliennes dans les territoires occupés de ‘pas dans la bonne direction’, mais ‘insuffisant’« . Pour l’OLP, « les produits issus d’un crime de guerre doivent être interdits, pas seulement étiquetés » [Le Monde].

Selon l’analyse de Libération, « Israël exporte 30% de sa production vers l’UE, qui est son plus gros client. Les produits des territoires occupés ne représentent que 0,8% à 1,5% de ce flux« .

Slate.fr évoque une « mesure symbolique« , « les produits continueront d’entrer sur le continent : seuls les ménages européens décideront ou non du sort qui sera réservé aux produits des implantations« . Pour le journal en ligne « le prix et la qualité des produits primeront sur l’origine« .

Si l’impact sur les échanges entre l’Europe et Israël apparait dérisoire, certaines conséquences doivent être attendues sur le marché du travail palestinien. Selon Slate.fr, « le boycott des produits des implantions peut mettre en danger les revenus de près 100.000 familles arabes« .

Libération estime que « les dirigeants du Yecha (le lobby des colons) pratiquent un chantage à l’emploi en affirmant que ‘ces travailleurs feront les frais de la mesure européenne’« .

D’après Le Monde, plus que son impact commercial, Israël « craint que la mesure européenne ne ‘soutienne et encourage’ le mouvement international BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions) contre l’Etat hébreu« .

Libération rappelle que « la décision de l’UE intervient moins d’un mois après la condamnation d’une douzaine de militants français de la campagne BDS« .

Ils en parlent aussi

En France

En Europe

Lire aussi

http://ripostelaique.com/en-voulant-sanctionner-israel-lue-lui-fait-la-plus-belle-pub.html

En voulant sanctionner Israël, l’UE lui fait la plus belle pub !

Publié le 12 novembre 2015 – par Pas de commentaires

Je suis sympathisant des Israéliens et je soutiens tout à fait la cause de ce pays, petit par la taille, mais immense par ses qualités, si fort et si efficace.

Situé dans la pire des adversités au sein même du nid de l’islam, ces valeureux Israéliens, résistent à toutes les pressions et ne cessent de progresser.

Israël est bâti sur ce qui était avant le RETOUR des Juifs à Sion, un tas de cailloux inculte et situé au bord de la mer. C’est ce qui leur a permis de s’y ancrer, car les Arabes pensaient et disaient « Si jamais les Juifs arrivaient à faire quelque chose de ce tas de cailloux, nous n’aurions plus qu’à les pousser à la mer »…

Israël s’est construit envers et contre tous. Israël s’est défendu envers et contre tous.

Agressé, provoqué sans cesse par ses voisins arabes, en 6 jours, Israël a flanqué à ces barbares la plus vaste tripotée qu’ils n’ont jamais reçue… Et de ce fait, Israël s’est mis en droit de revendiquer des territoires que l’ennemi leur a abandonnés. C’est la juste conséquence de la punition que doivent assumer ces Arabes…

Cette guerre, déclenchée par Israël au titre d’attaque préventive contre ses voisins arabes, résultait d’une grave décision prise à la suite du blocus du détroit de Tiran aux navires israéliens par l’Égypte le 23 mai 1967, alors que les Israéliens avaient préalablement annoncé qu’ils considéreraient cet acte comme un casus belli. Quoi de plus juste alors que cette guerre ?

Le soir de la première journée de guerre, la moitié de l’aviation arabe était détruite ; le soir du sixième jour, les armées égyptiennes, syriennes et jordaniennes étaient défaites. Les chars de l’armée israélienne bousculèrent leurs adversaires sur tous les fronts. En moins d’une semaine, l’État hébreu tripla son emprise territoriale : l’Égypte perdit la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï, la Syrie fut amputée du plateau du Golan et la Jordanie de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est (source : Wikipedia).

Mais, loin d’écraser ces peuples, là où Israël étend ses territoires il y apporte richesses et prospérité. Israël apporte du travail à tous et cette prospérité totalement nouvelle, apportée par les colons juifs est telle qu’ils arrivent à EXPORTER DES PRODUITS APPRÉCIÉS DANS LE MONDE ENTIER !

Ainsi, merci à l’UE de favoriser ces produits en les mettant en valeur sur l’avant-scène de toute l’Europe ; ce qui constitue indiscutablement une manière de saluer et de reconnaître l’efficacité d’Israël. De surcroît, cette mise en évidence va nous permettre, à nous Européens, de faire un choix juste pour des produits de qualité et d’éviter ainsi acheter en toute ignorance les produits frelatés halal en provenance d’États ou de ces communautés mahométanes aussi agressives qu’arriérées.

Incidemment et pour en terminer, une petite question : « Pourquoi Israël ne met-il pas maintenant à nouveau bon ordre dans cette partie du monde, si infectée par l’Islam et ses fanatiques coreligionnaires » ?

"

  1. L’étiquetage des produits des colonies israéliennes ne m’empêchera pas de les acheter, bien au contraire !

    J'aime

    Réponse
  2. Un pas de plus vers l’intégration musulmane, la charia et peut-être-je ne le souhaite pas- un monde davantage barbare, davantage car la barbarie occupe déjà un grand territoire.

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :