Flux RSS

Rescapé de l’hyper cacher de Vincennes, il ne vit plus

Les attentats que nous avons connus depuis le début de l’année ont fait de terribles dégâts humains et les personnes qui y ont survécu, pour certaines encore entre la vie et la mort, pour d’autres avec des blessures et handicaps physiques doivent aussi pouvoir se reconstruire psychologiquement, ce qui est long et douloureux.

En rapportant ce court témoignage, je pense à toutes celles et ceux traumatisés par ces crimes violents qui les ont abimés à jamais.

Les forces de l’ordre protègent les otages qui viennent d’être libérés, après l’assaut donné à la porte de Vincennes. THOMAS SAMSON / AFP  Source http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/recit-porte-de-vincennes.html

J’ai rencontré par hasard, en distribuant mes petits drapeaux français, un employé rescapé de l’hyper cacher de Vincennes attaqué le 9 janvier 2015 par Amedy Coulibaly.

Je l’appellerai « David » pour respecter son anonymat.

Depuis le 9 janvier, David ne vit plus, il survit dans une grande souffrance.

Lorsque Coulibaly a commencé à tirer dans le magasin, David s’est réfugié sous un étal. Il y était seul car sa petite taille lui avait permis de se loger dans un minuscule recoin.

Il a entendu les tirs, les cris des clients et des employés et les vociférations du terroriste.

Quand le calme est revenu, il est sorti de sa cachette et il s’est trouvé nez à nez avec Coulibaly qui lui a demandé « yen a d’autres ? » et lui a ordonné de rejoindre les otages sous la menace de son arme.

Finalement David a été libéré comme on le sait. Indemne en apparence, il a été profondément blessé psychologiquement au point de ne plus pouvoir dormir et se concentrer sur quoi que ce soit. Il est inquiet en permanence, sursaute au moindre bruit, panique pour tout et rien. Pendant qu nous parlons, il lance des coups d’oeil furtif tout azimut.

David est en arrêt de travail et donne des coups de main à ses amis car il ne peut plus rester seul, il ne peut pas écouter la radio, regarder la télé et encore moins lire.

J’ai proposé à David de recueillir son témoignage complet mais il est très fragile et hésite car il n’est pas soutenu par un professionnel. Il est déchiré entre le besoin de témoigner et celui d’oublier.

Je lui ai laissé mes coordonnées. Je ne lui ai pas demandé les siennes afin de le laisser libre de ses choix.

Nouveau au 28/11/2015

J’ai revu David ce samedi. Il était très loquace et m’a annoncé qu’il avit été interviewé pour une émission de « complément d’enquête » qui sera diffusée sur la 2 le 7 janvier 2016.

Je lui ai donné une copie de cet article dont il a approuvé le contenu.

Il m’a appris qu’il était né en France de parents juifs tunisiens qui, par souci d’assimilation avaient donné des prénoms français à tous leurs 7 enfants.

La maman de David était aveugle suite à un impact de grenade qu’elle avait reçu dans les yeux pendant la guerre. Alors, quand il a entendu siffler les balles de Coulibaly toute l’horreur de la condition de sa mère lui est revenue avec un effroi indicible.

Père de trois enfants, il raconte leur effroi quand son nom n’est pas apparu sur la liste des survivants car il y avait deux David et seul le nom de l’autre avait été listé.

Il m’a redit combien il était effrayé de voir des terroristes entrer dans le magasin où il donnait un coup de main pour ne pas rester seul. Il surveille la vitrine et la porte d’entrée, scrute chaque passant et chaque client. Il est en permanence sur ses gardes et aux aguêts.

Mais David a l’intention de rebondir, de prendre des cours d’informatique et de marketing. Il ne veut plus travailler dans un lieu clos comme au super marché de Vincennes.

Il a déjà commencé à rebondir en parlant et se trouvant des petites activités et des projets. Il est loin d’être guéri mais fait tout ce qu’il peut pour aller mieux.

"

  1. Puisqu’il n’est pas soutenu par un professionnel, parler est certainement libérateur pour lui, voire même une nécessité pour s’en sortir. Ça doit être terrible le traumatisme qu’il a subi.

    Peut-on imaginer toute l’énergie humaine perdue suite à des attentats terroristes ou même quand ils sont déjoués.

    J'aime

    Réponse
    • Quand je l’ai rencontré il aidait un ami qui disait qu’il devrait consulter un psy mais David répondait qu’il craignait de revivre le drame en en parlant …

      J'aime

      Réponse
  2. moi aussi je me joins à vous tous pour lui souhaiter du courage, il ne faut pas le laisser seul dans sa douleur, il a besoin de nous tous.

    J'aime

    Réponse
  3. A reblogué ceci sur Mon site officiel / My official websiteet a ajouté:
    Je lui souhaite un énorme courage après ce qu’il a vécu, j’essaie de me mettre à sa place ça doit être vraiment dur de reprendre une vie quasi normale après cette terrible épreuve.

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :