Flux RSS

Feu vert pour les violences conjugales

En 2014, le 3919 Violences femmes info, la ligne d’information nationale destinée aux femmes victimes de violences, a reçu deux fois plus d’appels que l’année précédente (72.138 appels) et en a traité 50.780.

Alors que la semaine contre les violences conjugales se termine, une femme victime de coups et de viol durant 47 ans vient de voir sa peine de dix ans confirmée en appel pour avoir tué son tortionnaire.

Ce jugement inique est un soulagement pour tous ces monstres qui torturent leurs compagnes physiquement et psychologiquement, ces monstres qui les tuent et, comme ce député reçoivent les honneurs des élus de la République.

Ce jugement injuste est une confirmation de la carence de l’Etat à) protéger les femmes victimes de violences et à encourager l’incompétence et la paresse des forces de l’ordre qui les reçoivent si mal qu’elles hésitent à déposer plainte sachant que « cela ne sert à rien » et que de surcroît elles seront humiliées, traitées comme des coupables tout en risquant de renforcer les violences de leur bourreau.

 En France, tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon. 130 femmes meurent chaque année, 40 % d’entre elles avaient déposé plainte et ont été tuées malgré tout. » a rappelé l’avocate de Jacqueline Sauvage, 68 ans.

L’avocat général Frédéric Chevallier (retenez le nom de ce magistrat ignorant et misogyne) a osé arguer  « Sans doute qu’elle a réagi face à une énième violence mais elle a délibérément donné la mort à son mari en toute connaissance de cause. La légitime défense n’est absolument pas soutenable. Aux violences de son mari, elle aurait dû répondre par un acte proportionné, immédiat et nécessaire. Face à un coup de poing qui se solde par trois jours d’ITT, elle tire trois balles ».

Ah oui, Maître Frédéric Chevallier, le suicide du fils la veille, ce n’était qu’une « énième violence » ?

Ce raisonnement strictement juridique est dénué de connaissance sur la réalité des femmes battues et violées et, en conséquence, dépourvu d’humanité, a fortiori de compassion pour les milliers de femmes qui, en France subissent quotidiennement viols, violences, harcèlement psychologique, manipulations, perversions, menaces, chantage et mise en danger de leurs enfants en plus d’elles-mêmes. Les filles de Jacqueline sauvage étaient battues et violées par leur père. Le fils battu s’était suicidé la veille du jour où la mère a abattu le père tortionnaire.

« Notre père est décédé et pour moi, c’est un soulagement », avait déclaré l’une d’elles, violée à l’âge de 16 ans et victime de graves violences alors qu’elle était devenue une adulte. « Il était sans pitié, c’était plus fort que lui », avait ajouté sa soeur aînée. « Il m’a détruite intérieurement, je n’arrive pas à tourner la page », avait ajouté la troisième. Toutes trois ont été violées, battues comme l’était leur mère. Leur frère, également victime des violences de son père, s’est suicidé la veille du jour où leur mère a finalement tué son mari après 47 ans de martyr.

Pourtant, en 2012, Alexandra Lange avait été acquittée du meurtre de son époux par la cour d’assises du Nord avec un avocat général plus au fait de la condition des femmes battues que son collègue Frédéric Chevallier . »Ce procès vous dépasse », avait lancé l’avocat général à l’accusée, « parce que, derrière, il y a toutes ces femmes qui vivent ce que vous avez vécu (…), le bruit de ces pas qui montent l’escalier et qui nous font comprendre chaque soir que quand il rentre du travail (…) le danger rentre à la maison ».

Que s’est-il passé depuis 2012 pour que la Justice se soit décidée à encourager les tortionnaires conjugaux ?

LC

Pour en savoir plus

Lacondamnation de Jacqueline Sauvage

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-conjugales-10-ans-de-prison-tuer-mari-viol-sauvage-battre-041215-109855

http://madame.lefigaro.fr/societe/plus-de-la-moitie-des-femmes-victimes-de-violences-ont-entre-30-et-49-ans-241115-109708

En 2014, le 3919 Violences femmes info, la ligne d’information nationale destinée aux femmes victimes de violences, a reçu deux fois plus d’appels que l’année précédente (72.138 appels) et en a traité 50.780.

http://madame.lefigaro.fr/societe/le-chiffre-de-la-honte-4-femmes-handicapees-sur-5-victimes-de-violence-161015-98951

C’est la fin de l’omerta sur les violences faites aux femmes handicapées. 80% sont battues, violées, prostituées, souvent par leurs proches. Et quand ces proies faciles veulent briser le silence, elles subissent l’indifférence des autorités. Pour expliquer ce chiffre à peine croyable, Maudy Piot, psychologue et directrice de l’association Femme pour le Dire, Femmes pour Agir, répond à nos questions. 

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-faites-aux-femmes-lhorreur-en-chiffres-211114-82737

Une femme sur 7 victime de viol. 130 millions de femmes mutilées, excisées. Une sur trois victime de violence… Et les coups qui démarrent souvent à la première grossesse… À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, les chiffres sont glaçants. 

http://www.liberation.fr/france/2015/12/03/une-femme-condamnee-a-10-ans-de-prison-pour-avoir-tue-son-mari-qui-la-battait_1418188

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :