Flux RSS

Viols de Cologne. Réponse d’une féministe historique à des féministes islamophiles

Afficher l'image d'origine

Anne Zélensky, féministe historique, co-fondatrice de la Ligue du Droit des Femmes avec Simone de Beauvoir, auteure,  répond au collectif Droits des Femme

Résultat de recherche d'images pour "anne zelensky livres"

Source photo de gauche à droite : Anne Zélensky, Simone de Beauvoir, Emmanuelle Escal

Bonjour, j’ai eu un éclair d’espoir en lisant votre communiqué interpellant
les violences commises à Cologne contre les femmes par des migrants.  Mais
j’ai bien vite déchanté. Vous avez entonné votre éternel couplet antiraciste
en accusant l’extrême droite de « récupérer » les atrocités machistes
perpétrées un peu partout en Europe par des migrants musulmans.
Quand donc sortirez-vous de votre aveuglement antiraciste qui voile la
réalité du sexisme de ces cultures que vous défendez becs et ongles ? Vous
vous trompez constamment de cible : vous préférez attaquer vos sœurs
féministes qui, comme moi, depuis des décennies, dénoncent la progression
fatale en Europe, d’une idéologie incompatible avec les droits des femmes.
Partout, jaillit l’interrogation « Où sont passé les féministes ? ». Pourquoi
leur silence sur ce machisme venu d’ailleurs ? Mais à l’évidence, nous ne
nous réclamons pas du même féminisme. Le vôtre est gangrené par un gauchisme
qui a toujours préféré l’Autre, fut-il barbare, aux siens. Le féminisme est
une pensée et un combat qui vise l’autonomie et qui rompt avec les
dépendances idéologiques. Etes-vous sûres de faire partie de cette noble
entreprise ? Je ne me suis jamais reconnue dans vos positions, calquées sur
celles de l’extrême-gauche, qui ne donnent pas la priorité à la cause des
femmes. Réveillez-vous mes sœurs ! Sortez donc de la colonisation
idéologique qui vous barre la route à une pensée libre.

Anne Zelensky.

————————————————————————–

Communiqué de presse : A propos de CologneCollectif national pour les droits des femmess

lundi 11 janvier 2016

L’innommable a été commis à Cologne dans la nuit du 31 décembre. A Cologne et dans d’autres villes d’Allemagne : des agressions sexuelles, des viols, des vols. Et les victimes sont légion puisque 516 plaintes ont été déposées dont 40% pour des faits d’agressions sexuelles. Nous serons toujours solidaires des femmes victimes de violences et nous souhaitons ardemment que les agresseurs et violeurs soient retrouvés le plus rapidement possible pour répondre de leurs actes devant la justice.

Visiblement ces forfaits ont été perpétrés en bande organisée, rappelant les mêmes actions organisées au Caire sur la place Tahrir, afin d’affaiblir la révolution égyptienne.
Des demandeurs d’asile feraient partie des agresseurs et violeurs. Cela ne nous fait pas plaisir mais la lutte contre les violences faites aux femmes ne se divise pas. Ils doivent être sanctionnés par la justice.
Ceci dit, à la suite de ces exactions, Angela Merkel a été contrainte de durcir son discours vis-à-vis des réfugié-e-s. Et l’extrême droite allemande, Pegida en tête, s’en donne à cœur joie contre les réfugiés et la politique d’accueil d’Angela Merkel.
Nous n’avons jamais vu l’extrême droite se préoccuper des violences faites aux femmes sauf quand ces violences sont le fait de migrants ou d’immigrés. Les violences que subissent les femmes ne doivent pas être instrumentalisées à des fins racistes. Comme le disent les féministes allemandes :
« Non à la violence contre les femmes, que ce soit à Cologne, à la fête de la bière ou dans la chambre à coucher ».

"

  1. Curieuse cette manie de certaines féministes, pas si nombreuses que cela, mais qui ont grande audience et voies de presse manifestement, de toujours tout délayer et faire passer en premier une autre idéologie. Le féminisme ramassant toujours les miettes.
    Il y a d’autres sons de cloche que beaucoup lisent puis cachent sous le tapis… https://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/01/sylvestre-perd-la-boule.html

    J'aime

    Réponse
  2. La première urgence est évidemment d »éviter toute récupération … La première préoccupation est d’empêcher que l’on s’oppose à la politique d’immigration en provenance de pays musulmane. Je suis comme Anne Zelensky, je ne suis pas d’accord : les priorités ne sont pas là. Il faut avant tout protéger toutes les personnes visées par les tarés fascistes qui font partie, une partie certes, mais une partie dangereuse, de ces arrivants. Là est l’urgence absolue.

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Les femmes ont la triste habitude de penser d’abord à l’autre, le porte-phallus et ses intérêts, de là elle ne pense qu’aux autres, se met entre parenthèses et peine à se préoccuper de ses intérêts à commencer par elle-même sauf … si c’est pour plaire au mâle

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :