Flux RSS

Misogynie : islamophiles et islamophobes unis contre les féministes

Misogynie : islamophiles et islamophobes unis contre les féministes

Publié le 14 janvier 2016 – par

Les forums internet regorgent de vitupérations contre « les féministes », soit parce qu’elles en font trop, soit parce qu’elles n’en font pas assez. Le vieil adage policier « cherchez la femme » perdure.

Après les viols collectifs par des migrants à Cologne, Hambourg et Stuttgart, les révélations des viols commis en Suède l’été dernier, des disputes se livrent sur le net entre ceux qui jugent les féministes responsables des vagues de viol par leur soutien aux migrants et ceux qui les critiquent pour ne pas manifester contre les migrants violeurs.

Le résultat de ces dissensions, alimentées par des arguments vulgaires et misogynes, est de faire croire que les femmes sont, dans leur ensemble, responsables des crimes qui les accablent, un raisonnement qui sied autant aux musulmans et leurs soutiens qu’à ceux qui les pourfendent. La conclusion est la même pour toutes les femmes violées : elles l’ont cherché. N’oublions pas que c’est pour cette raison que la majorité des femmes violées en France (estimation d’un viol toutes les 7 mn) ne portent pas plainte.

Islamophiles ou islamophobes, les femmes sont coupables ; coupables de provoquer, coupables de « le chercher », coupables « d’aimer ça », coupables d’avoir castré les hommes qui ne peuvent plus les défendre, coupables d’avoir approuvé la venue de migrants musulmans dans la force de l’âge sans réfléchir aux conséquences, coupables de soigner et nourrir les migrants, coupables de ne pas réagir massivement contre les viols collectifs commis par les migrants et, finalement, coupables de vouloir, lorsqu’elles sont féministes, prendre la place des hommes.

Ces diverses accusations de culpabilité, je les ai trouvées dans les commentaires récents des internautes sur différents sites de toutes tendances, médias officiels ou parallèles. Je n’invente rien. La conviction universelle est que les femmes sont coupables d’être victimes ou victimes en puissance, coupables de se rebeller et, pourquoi pas, coupables de mettre au monde des assassins en puissance.

Ces accusations font florès dans le contexte de recul de la condition des femmes au rythme de l’islamisation. Le modèle islamique du traitement social et sexuel des femmes semble avoir contaminé l’ensemble de la société française.

En plus des inégalités que subissent les femmes dans leur activité professionnelle et leur exploitation à travers leur pouvoir d’achat en les persuadant qu’elles séduiront davantage si elles s’habillent de marques, prennent des élixirs de longévité internes ou externes, se font charcuter toujours plus pour plaire aux hommes, elles sont ridiculisées, méprisées et contraintes de rogner leur estime d’elles-mêmes.

Récemment, la politique d’Angela Merkel a été jugée à l’aune de son âge, de son physique, de sa santé et une photo de sa nudité jeune et innocente (le naturisme est une banalité en Allemagne) a circulé largement, arguments sexistes que personne n’oserait utiliser contre les hommes dirigeants. Ces mêmes courageux qui avilissent la femme Angela Merkel pour critiquer, à juste titre, sa politique migratoire, n’oseraient jamais faire de même avec Hassan Rohani le dirigeant iranien,  Abou Bakr al-Baghdadi le calife de l’Etat islamique, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud roi d’Arabie saoudite, ou le dirigeant turc Recep Tayyip Erdoğan. Pourtant, tous ces dirigeants sont bien plus dangereux pour les femmes, directement par leurs lois locales et indirectement en nous envoyant leurs djihadistes, qu’Angela Merkel, car ils sont à la source de l’invasion migratoire par leurs hordes sauvages et incultes auxquelles ils ont confié la tâche de nous humilier et de semer le chaos en détournant nos principes humanistes et humanitaires.

La triste réalité est que le poison islamiste a déjà conquis notre pays par la démographie, la visibilité, l’infiltration, la terreur et les discours qui polluent les esprits. En semant le chaos dans nos valeurs, en remettant en cause la laïcité et la démocratie, ils nous poussent à taper sur les femmes et les juifs, éternels chèvres et boucs émissaires.

Au lieu d’accabler les femmes pour le bonheur de l’Etat islamique et ses clones, hommes et femmes de France feraient mieux de s’unir pour défendre nos valeurs dont le féminisme fait partie.

Souvenons-nous seulement des suffragettes sans lesquelles nous n’aurions jamais eu le droit de vote et de toutes les féministes grâce auxquelles nous avons conquis le droit de nous instruire, de travailler, d’ouvrir un compte en banque, de contrôler nos naissances, de nous vêtir comme bon nous semble, de nous exprimer et de voyager librement. Toutes ces conquêtes datent de moins de 70 ans …elles sont fragiles et faciles à détruire. Les islamistes le savent et en profitent à coups de terrorisme, de pétrodollars et de lavage de cerveau. Ils se réjouissent de voir islamophiles et islamophobes faire leur jeu.

Alice Braitberg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :