Flux RSS

Réponse d’une féministe historique à Clémentine Autain

Les idéologisées comme Clémentine Autain argumentent avec une pensée binaire, sans doute parce qu’elles ne peuvent pas raisonner au delà de 2. Exemple, son dernier tweet dans lequel, pour défendre les musulmans violeurs, elle rappelle qu’en 1945 on estimait à 2 millions le nombre d’allemandes violées en précisant que ce n’était pas la faute à l’Islam.
Mais chère Clémentine, il y avait des musulmans parmi les violeurs des troupes alliées, en particulier les soldats des républiques soviétiques musulmanes et aussi parmi les troupes françaises dont les goumiers marocains ont fait des ravages dans le Bade Wurtemberg. Vous oubliez aussi que l’islam a soutenu l’Allemagne nazie par l’intermédiaire du grand mufti de Jérusalem qui avait encouragé la création d’un régiment musulman nazi qu’il avait lui-même passé en revue.
Ignoreriez-vous  que les violeurs de la dernière guerre franco-allemande étaient en majorité des soldats soviétiques, des soldats de l’Union des républiques SOCIALISTES soviétiques qui n’avaient pas entendu les appels des grandes féministes soviétiques comme Alexandra Kollontaï. Preuve s’il en était besoin que ni le socialisme ni l’islam ne respectent les femmes.
Vous rappelez que le viol est une arme de guerre, reconnaissant implicitement et vraisemblablement à votre corps défendant, que les musulmans sont en guerre contre l’Europe. Quand on apprend que ces viols collectifs ont été  organisés, la guerre est confirmée et les viols collectifs de Cologne, Hambourg et Stuttgart sont ses modalités, entre autres.
Mme Autain, vous rendez-vous compte qu’en rappelant, à mauvais escient, le viol des femmes allemandes en 1945 vous vous tirez une balle dans le pied car vous soulevez un lièvre que vous ne souhaitiez sûrement pas voir bondir, celui de la constante musulmane dans tous les cas de viol de guerre, comme à Cologne, Stuttgart, Hambourg et en Suède devenue le paradis des violeurs islamistes.
La Connectrice

Lire aussi

Les soldats russes (erreur de journaliste, il s’agit de soviétiques), souvent des paysans venus de Sibérie, du Caucase ou deMongolie, veulent des femmes, symboles de leur victoire sur l’Allemagnehitlérienne. Mères de famille, adolescentes, sexagénaires… toutes satisfont à l’idée valorisante que les « Ivan » – ainsi les surnomme-t-on – se font de la « Deutsche Fräulein ». Livrées en pâture, maintes Berlinoises seront extirpées de leur souricière et traînées dans les couloirs, les annexes des caves, les cages d’escalier, pour y être violées. Les historiens évoquent 100 000 viols commis à Berlin entre avril et septembre 1945, et en tout 2 millions d’Allemandes violées sur le front soviétique.

"

  1. Pingback: Réponse d’une féministe historique à Clémentine Autain | Francaisdefrance's Blog

  2. En 1961 à Cannes fut prImé un film qui s’appelait la Ciocciara d’après le roman d’Alberto Moravia et qui raconte les milliers de viols commis par les troupes coloniales françaises autour du Mont Cassin en Italie. Jusqu’en 1954, le gouvernement français payait des dommages de guerre aux familles italiennes martyrisées.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Ciociara
    … avant les tentatives de réécrire l’histoire avec le film bisounours « les indigènes de la République »

    J'aime

    Répondre
  3. Absolument d’accord avec vous Madame la Connectrice, encore un sujet bien étudié avant de le publier , il faut que les gens enlèvent les peaux sur leurs yeux pour avoir un regard réel sur la société.

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :