Flux RSS

Vigilence Halal. Un site dédié aux dangers du halal

logoVH3

VH_enveloppe_port

Je me bats pour que les personnes âgées et vulnérables, les enfants et les malades, ne soient pas les premières victimes des dérives inacceptables de l’industrie alimentaire.
Docteur Alain de Peretti

http://vigilancehallal.com/

Vous mangez encore de la viande ? Si oui, vous trouverez sur le site « vigilence halal » tout ce que vous devez savoir sur l’abattage sans étourdissement, la maltraitance des animaux sur la route des abattoirs et dans les abattoirs eux-mêmes, le manque d’hygiène de la filière halal, le halal caché non étiqueté mélangé à la viande que vous achetez, l’intérêt financier des abattoirs à abattre halal systématiquement, etc.

Si après ça vous n’avez pas envie de devenir végétarien ou végétalien, chapeau !

Personnellement, je mange très peu de viande, par goût et aussi parce que ma fille enfant m’avait dit « Maman, tu te rends compte que quand tu rentres dans une boucherie tu es entourée de cadavres ? » Je me souviens aussi de ce vétéran de la guerre du Vietnam qui travaillait comme boucher et me racontait qu’il tirait sur les bêtes comme il faisait sur les « Viets » et je me suis toujours demandé comment les hommes pouvaient être bons quand ils passaient des heures à côtoyer la violence, la mort, le sang, l’urine et la merde.

Jeune fille j’ai tué de la volaille et des lapins parce que nous achetions des bêtes vivantes et qu’il fallait bien les tuer, les plumer et les dépouiller pour les consommer. Cela ne me dégoûtait pas et je pourrais le refaire si c’était nécessaire parce que cela s’opérait avec adresse, rapidement et sans douleur apparente pour l’animal. C’était d’ailleurs si « gentil » que je me souviens d’un coq saigné la veille qui courait le lendemain matin dans la cuisine. Les lapins, on les assommait avant de les saigner. Aujourd’hui, je ne mange plus de lapin depuis que nous avons eu d’adorables lapins de compagnie.

Vous trouverez donc sur le site Vigilence Hallal toute l’information utile sur l’abattage des animaux de consommation, leur découpage, leur transformation et leur commercialisation. Le consommateur a le droit et le devoir de savoir ce qu’il ingère car, comme Hippocrate l’a dit « nous sommes ce que nous mangeons » ou, plus exactement « des aliments tu feras medecine »..

La Connectrice

Pourquoi deux vrais jumeaux ne sont-ils pas sujets aux mêmes maladies ? Selon les chercheurs, de nombreux facteurs influent sur notre organisme, et en premier lieu, l’alimentation : celle-ci aurait une influence directe sur nos gènes et ceux de nos descendants.

Epigénétique : Nous sommes ce que nous mangeons
http://www.dailymotion.com/video/xmjswt … geons_news

La première mention de l’épigénétique dans la littérature est apparue au milieu du XIXème siècle, mais on peut faire remonter l’origine du concept à Aristote (384-322 av. J.-C.). Il croyait en une épigénèse, c’est-à-dire le développement d’une forme organique individuelle dérivée de l’informe. Ce point de vue contesté était le principal argument contre une forme de développement à partir de minuscules corps déjà formés. Encore aujourd’hui, la question de savoir dans quelle mesure nous sommes préprogrammés ou façonnés par l’environnement continue à susciter des controverses. Le domaine de l’épigénétique est apparu pour combler la brèche entre l’inné et l’acquis. Au XXIème siècle, la définition la plus courante de l’épigénétique est « l’étude des changements héréditaires dans la fonction des gènes, ayant lieu sans altération de la séquence ADN ».

En d’autres termes, si la génétique cherche à établir la relation entre les gènes et l’hérédité, l’épigénétique étudie comment l’environnement interagit avec les gènes pour modifier la façon dont ils s’expriment.

http://www.the-savoisien.com/wawa-conspi/viewtopic.php?id=1480

https://i2.wp.com/www.the-savoisien.com/blog/public/img19/on_est_ce_qu_on_mange_medecine.png

c

Source tableau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :