Flux RSS

20 phrases inspirantes en cette journée internationale des droits des femmes

Publié le

Merci à nos amis et amies belges pour cette belle collection de belles phrases et belles femmes. LC

20 phrases inspirantes en cette journée internationale des droits des femmes

RÉDACTION LIFESTYLE Publié le mardi 08 mars 2016 à 13h07 – Mis à jour le mardi 08 mars 2016 à 17h47

MAGAZINE

En préambule de ces phrases qui font réfléchir, celle de Benoîte Groult qui assène : « Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours ». Aujourd’hui, au XXIe siècle, de plus en plus de femmes font entendre leur voix. Voici ce que l’on a entendu d’inspirant ces derniers mois.

Naya Ali, journaliste, chroniqueuse pour Madmoizelle.com et afroféministe revendiquée

« Apprenons à nous respecter, à nous donner la possibilité de porter une minijupe, un voile ou un string. Soyons soudées, cessons de nous diviser et de qualifier d’autres de « mauvaises féministes », proclamons notre volonté de nous habiller comme nous le souhaitons… parce qu’il y a déjà trop d’hommes qui se chargent de nous dire que nous ne le faisons pas « comme il faut ».

Ellen Page, actrice

« Le fait que féminisme soit un mot honteux montre bien que nous vivons toujours dans un monde patriarcal», avait-elle dit à une journaliste du Guardian. «On associe toujours le féminisme à un mouvement radical –tant mieux. Je ne suis pas en désaccord avec beaucoup de ce que les féministes radicales disaient [dans les années 1970]. »

Jenny Beavan, costumière, Oscar des meilleur costumes aux Oscars 2016

« La seule chose que je voulais c’est que ma tenue ait un effet positif sur ce que les femmes ressentent vis-à-vis d’elles-mêmes. Vous n’avez pas à ressembler à un top model pour réussir. Il est vraiment bon d’éprouver un sentiment positif sur soi-même, cela signifie que vous pouvez tout faire. »

Victoire Maçon Dauxerre

« On ne peut pas imposer un corps malade en idéal de beauté, c’est criminel » Victoire Maçon Dauxerre a sombré dans l’anorexie quand elle était top model, calvaire dont elle témoigne dans un livre qui paraît au moment où la France a décidé d’interdire les mannequins trop maigres. »

Meryl Streep

« En tant que femme, auparavant, « vous pouviez travailler jusqu’à 40 ans, et ensuite vous ne pouviez jouer que des sorcières », a-t-elle ajouté. « C’est pourquoi je n’ai pas joué de sorcière avant +Promenons-nous dans les bois+ (en 2014) – et on me l’a proposé régulièrement », a-t-elle plaisanté. « C’est ce qui arrive aux femmes quand elles ne sont plus fertiles ou considérées comme ‘baisables’, à supposer que ce mot veuille dire quelque chose », a dit l’actrice.

Taylor Swift, chanteuse, s’adressant aux jeunes filles lors de son discours de remerciements durant les Grammies

« Il va y avoir des gens le long de ton chemin qui vont essayer de miner ton succès ou prendre le crédit de tes réalisations ou de ta célébrité. Mais si tu te concentres seulement sur le travail et que tu ne laisses pas ces gens te détourner de ce que tu es, un jour, quand tu seras là où tu souhaitais aller, tu regarderas autour de toi et tu sauras que c’est toi et les gens qui t’aiment qui t’ont mise là, et ce sera le meilleur sentiment au monde ».

Florence Foresti, dans Elle

« Je suis pour le droit à disposer de son corps. Le droit au plaisir, à baiser toute la journée ou à se foutre seins nue si c’est une vraie liberté. C’est comme une femme qui choisit de se voiler : est-ce que c’est son choix, son libre arbitre ? Ou est-ce que ce sont l’amour, la peur, son mec qui le lui dictent C’est ce qui fait toutye la différence : l’aliénation à un homme. »

Eve Ensler , auteure des Monologues du Vagin, cofondatrice de « One Billion Rising » et féministe engagée dans une interview de lalibre.be/lifestyle

« Nous traversons quelque chose d’insoutenable, mais on peut aussi voir des personnes qui se dressent contre ça. On doit conjuguer cette souffrance et cette force. »

Loubna Abidar, actrice, sur le tapis rouge des Césars

De ‘Much loved’, je ne garde que le bonheur. Mon combat ne concerne pas seulement les prostituées mais toutes les femmes musulmanes. Nous voulons le respect, être considérées normalement »,

Lena Dunham, interviewée à propos du féminisme dans Grazia

« On apprend beaucoup de choses à l’école, les pères fondateurs, les révolutions et les guerres mais on ne parle pas de féminisme. C’est considéré comme une religion de sorcières plutôt qu’un mouvement historique. On entend que c’est pour les femmes qui n’aiment pas les hommes; pour les lesbiennes, pour celles qui ne veulent pas se mélanger aux hommes au travail. Tout cela n’est évidemment pas vrai. (…) 

« Le féminisme est un mouvement 

qui demande pour les femmes des droits égaux à ceux des hommes. 

Il s’agit d »égalité entre les humains, 

pas de mettre les femmes au-dessus des hommes. » – Lena Dunham

Roxane Gay, professeure d’anglais, féministe et auteure de « The bad Feminism »

« Je me suis mise à me qualifier de mauvaise féministe pour faire preuve d’ironie, il y a quelques années, et puis je me suis rendu compte qu’effectivement je suis une mauvaise féministe, d’une certaine manière. Je ne veux surtout pas désavouer le féminisme, à l’instar de tellement de gens qui semblent vouloir le faire. Je suis féministe, j’en suis fière, et je le revendique, mais en même temps je ne me conforme pas toujours aux principes du féminisme, ou aux choses auxquelles « les bon(ne)s féministes » croient. Donc je voulais revendiquer mon féminisme en reconnaissant davantage que toutes les féministes ne sont pas parfaites. »

Florence Montreynaud, féministe et historienne française

« Le 20ème siècle a permis d’obtenir des lois relatives à la protection des droits de la femme. Au 21ème siècle (et même au-delà), il faudra les faire appliquer! « :

Chimamanda Ngozi Adichie, écrivaine nigériane

« Nos sociétés, et les droits des femmes, sont en danger. Mais nous devons défendre nos acquis, les renforcer. C’est une lutte (pacifique) pour nos démocraties et pour l’avenir de nos sociétés. »

«Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.»

Benoîte Groult, écrivaine, féministe


Emma Watson, actrice, auteure de « He for She »

Il y a peu, j’ai pu voir à quel point le féminisme est aussi un mouvement fait de factions. Et pourtant nous marchons toutes et tous vers le même but. Ne soyons pas effrayées de dire que nous sommes féministes. Je veux participer à un mouvement accueillant et incluant. Donnons-nous la main et avançons ensemble pour créer un véritable changement. Malala et moi sommes d’accord là-dessus mais nous avons besoin de vous. »

Malala

« Nous devons toute/s avancer ensemble, c’est ainsi que nous arriverons à changer. » Et en parlant à Emma Watson : « Après avoir entendu ton discours : si pas maintenant, alors quand ? Si pas moi, alors qui ? J’ai réalisé qu’il n’y avait rien de mauvais à se revendiquer féministe.Alors je suis féministe, et tout le monde devrait être féministe, parce que le féminisme est juste un autre mot pour promouvoir l’égalité. »

Thérèse Clerc, militante féministe et fondatrice de la Maison des Babayagas, résidence autogérée pour femmes (Montreuil, Paris)

Concernant sa maison des babayagas : « Les vieux hommes trouvent toujours des femmes. Nous, on ne veut pas d’hommes, on les a assez torchés comme ça durant notre vie. »

Assita Kanko, auteure et femme politique


Nous avons besoin de toute urgence d’une nouvelle vague féministe. Un mouvement mondial de personnes qui osent se lever pour remettre en question certaines traditions douloureuses et briser les tabous. Comme Yousafza Malala. Des femmes qui se lèvent et qui choisissent la liberté. Non seulement pour elles-mêmes mais aussi pour tous les êtres humains.

Sabine Panet, rédactrice en chef de Axelle Magazine, mensuel édité par Vie Féminine dans Elle Belgique

« Quelles que soient nos origines, nous sommes toutes les héritières d’une culture de résistance. C’est cet héritage qui nous rend fortes et qu’il faut entretenir, les valeurs de sororité, d’entraide, de solidarité. »

Isabella Lenarduzzi, entrepreneuse sociétale en organisation d’événements citoyens, formations et communication sur les thèmes de l’emploi et de l’égalité des genres

« Désormais la grande majorité des « mères de famille » travaillent autant que les hommes à l’extérieur de leur foyer, ce qui crée une double journée de travail et qui a pour effet que dans tous les pays européens, les heures de temps libre des femmes sont très inférieures à celles des hommes. » En moyenne, une femme passe 15h de plus par semaine aux tâches domestiques par rapport à un homme…

 

"

  1. « Dorénavant, tout individu qui prendra son sexe pour une arme sera désarmé ».
    Je l’aime bien celle-là (bien qu’elle ne vienne pas d’une personnalité, juste de moi, féministe anonyme)

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :