Flux RSS

Intégration. Les migrants irlandais fêtent la Saint Patrick dans le monde

Publié le

Je profite de la fête irlandaise, la Saint Patrick pour aborder la question de l’intégration des migrants.

http://www.clermontcommerce.fr/actualite/1/2016/03/fete-de-la-saint-patrick.php Le trèfle à 3 feuilles est le symbole de la Trinité (Père, Fils et Saint Esprit)

uelle différence entre les Irlandais qui ont fuit la famine pour immigrer par millions dans le monde et les migrants économiques d’aujourd’hui ? Les migrants irlandais majoritairement catholiques importaient des convictions et des coutumes qui étaient compatibles avec les pays chrétiens dans lesquels ils s’implantaient. Ils possédaient des principes et un langage commun avec les Amériques et l’Australie qui, comme eux étaient anglophones de tradition chrétienne, majoritairement catholiques.

Le long de la Cinquième Avenue, à New York, lors du passage de la parade de la Saint Patrick, le 17 mars 2014.

Fête de la Saint-Patrick http://next.liberation.fr/livres/2016/03/17/17-mars-saint-patrick-aurait-pu-s-appeler-brigitte_1440001

Afficher l'image d'origine

Fête de l’Aïd http://gaelle.hautetfort.com/archive/2014/10/01/fete-de-l-aid-le-scandale-sanitaire-des-abattoirs-temporaire-5459484.html

Bien sûr, ils avaient des traditions et des dogmes spécifiques, notamment  en matière de pratiques religieuses et de morale mais ils ne rejetaient pas les institutions des pays qui les accueillaient et, au  contraire, cherchaient à s’intégrer au mieux. De nombreux ouvrages littéraires racontent leurs efforts pour devenir citoyen américain, canadien ou australien. Je pense en particulier à l’émouvant « Lys de Brooklyn » de Betty Smith qui, dans ce roman autobiographique décrit les efforts et la constance de la petite Francie Nolan pour se faire une place au soleil de Brooklyn.

La petite immigrante Francie Nolan ne conspuait pas la société américaine, ne fomentait pas d’attentats ou n’aidait pas des terroristes, ne cherchait pas à imposer ses pratiques religieuses à ses voisins, ne montrait pas ostensiblement le catholicisme irlandais par son accoutrement, n’insultait pas les représentants de l’autorité comme la police et les pompiers, ne cherchait pas à ignorer les us et coutumes des américains de longue date.

Bien sûr, comme dans toute communauté ils eurent leurs bandits comme Billy the kid et des mafieux comme James « Whitey » Bulger jugé à Boston en 2013, l’un des criminels les plus recherchés par le FBI durant 16 ans.

Bien sûr, comme tout nouvel entrant, ils furent confrontés au rejet, à l’ostracisme, à la discrimination et au mépris qu’ils surmontèrent en quelques décades.

Les immigrants irlandais se sont si bien intégrés en Amérique que leurs descendants, qui représentent aujourd’hui 11% de la population US, se sont illustrés à tous les niveaux de la nation, y compris à la présidence avec Kennedy et Reagan. Même George Clooney est d’origine irlandaise 😉

Les Irlandais qui se sont installés aux États-Unis, et leurs descendants, ont beaucoup marqué l’histoire américaine. Près de la moitié[réf. nécessaire] des présidents des États-Unis ont des ancêtres irlandais (les plus connus sont John F. Kennedy et Ronald Reagan). Il y a également plusieurs astronautes comme Neil Armstrong, le premier homme qui a marché sur la Lune. Henry Ford, le fondateur de Ford Motor Company, était le fils d’un immigré irlandais. On peut encore citer des criminels populaires comme Billy the Kid, des légendes du rock comme Jim Morrison et Kurt Cobain, et un grand nombre de stars de cinéma comme John Wayne, Clint Eastwood, Harrison Ford, Robert De Niro, Kevin Costner, Mel Gibson, George Clooney, Grace Kelly et Johnny Depp.

Aujourd’hui, la France accueillerait volontiers des migrants économiques qui se comporteraient comme les Irlandais en leur temps. Mais voilà, les migrants d’aujourd’hui sont majoritairement des musulmans enchaînés les uns aux autres dans l’oumma islamiya quelle que soit leur nationalité. Ils n’obéissent qu’aux lois d’Allah qu’ils disent « supérieures à celles de la République ». Ils clament leur désir de vengeance sur les anciens colonisateurs que nous sommes et ne partagent en rien nos valeurs, nos usages, nos coutumes  et nos réglements, particulièrement en ce qui concerne l’égalité entre femmes et hommes. Ce sont les raisons objectives qui font que les musulmans ne sont pas les bienvenus dans cette France qu’ils reconnaissent vouloir conquérir au nom du djihad, par le terrorisme et le chaos.

La Connectrice

PS si dans cet article j’oppose « irlandais » à « musulman », une nationalité à une religion, c’est parce que le sujet l’impose et que le musulman lui-même ne fait pas de distinction entre nationalité, race, origine, gouvernement …sauf pour mener ses guerres intra oumma (chiites et sunnites, wahabbites, Etat Islamique, alaouites, etc.)

PPS C’est parce que c’est la Saint Patrick que j’ai choisi l’immigration irlandaise comme exemple d’intégration

 

 

"

  1. Quand je pense a tous ces athées qui vont se bourrer la gueule au nom d’un saint, j’ai le vertige :v

    J'aime

    Réponse
  2. parfait comme d’habitude

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :