Flux RSS

Jardinage. En mai, attention aux saints de glace

Publié le
Mamert, Pancrace, Servais sont les trois saints de glace, mais saint Urbain les tient tous dans sa main. (dicton ancien)
11,12,13et 25 mai 2016
IMG_1237
Si comme moi vous cultivez votre jardin, au sens propre comme au figuré, ne vous fiez pas au dicton « En mai fais ce qu’il te plait » car, jusqu’au 25 mai, nous ne pouvons pas nous fier aux rayons du soleil, aussi câlins soient-ils.
Je me souviens d’un mois de mai, peut-être en 1983 quand il faisait tellement froid que nous avions du remettre nos doudounes d’hiver.
Je revois et j’entends toujours la désolation de ces cultivateurs qui, en quelques nuits, avaient perdu toute la récolte de l’année, bourgeons de fruitiers et de vignes ayant gelé malgré les réchauds qu’ils avaient installés dans leurs plantations.
J’ai donc retenu la leçon et je surveille attentivement la météo jusqu’à la fin du mois de mai.
La Connectrice et son jardin suspendu
IMG_1248

Les saints de glace : dates 2016 et histoire

L’histoire

Il faut remonter jusqu’en 500 ans après Jésus-Christ pour retrouver les premières traces de ces croyances liées aux saints de glace. À cette époque, les gens priaient saint Mamert pour qu’il protège les cultures et les plantations. N’obtenant pas toujours gain de cause, ils constatèrent que le temps se dégradait, cette baisse des températures intervenant toujours à la même période et pouvant aller jusqu’au gel. Initialement, ce furent saint Mamert (archevêque de Vienne), saint Pancrace, saint Servais et saint Urbain les premiers saints de glace. Les saints de glace changèrent de nom au fil de l’évolution des religions et des calendriers. Aujourd’hui, les saints de glace sont : sainte Estelle, saint Achille et sainte Rolande. Les scientifiques ont évidemment une toute autre interprétation et considèrent, grâce à des observations astronomiques, que la Terre arrive, à cette période de l’année, dans un espace où les poussières stellaires seraient plus importantes.

Les dates des saints de glace

Si le nom des saints de glace a changé, les dates quant à elles restent fidèles aux origines. Il s’agit des11, 12 et 13 mai. Une quatrième date, le 25 mai, est souvent évoquée et correspond au vieil adage : Mamert, Pancrace, Servais sont les trois saints de glace, mais saint Urbain les tient tous dans sa main. Ces saints ont chacun non seulement leur date mais également leur dicton. Le 11 mai, Attention, le premier saint de glace, souvent tu en gardes la trace. Le 12 mai, Saint Pancrace souvent apporte la glace, et le 13 mai, Avant saint Servais point d’été, après saint Servais plus de gelée. Le 25 mai, qui n’est pas un saint de glace mais qui y est rattaché, indique : Mamert, Pancrace et Servais sont des saints de glace, mais saint Urbain les tient tous les trois dans sa main.

"

  1. Roger Audet

    a) Saints de Glace, cela serait une sorte d’emprunt au polythéiste!
    b) Je me rappelle d’avoir participé (peut-être) dans les années 50 à une procession en mai, les Rogations, pour faire intervenir le Divin dans la culture, emprunt au paganisme j’imagine.
    c) Mon père nous avait raconté à quelques reprises qu’un tempête avait laissé 1 pied de neige (30 cm) un 24 juin probablement autour des années 1920. Cette neige avait fondu rapidement, abreuver la terre et le blé de cette année-là n’avait jamais été aussi beau…

    Une bonne gelée est souvent mortelle.

    Je suis loin d’être un spécialiste, mais la lune parle beaucoup…

    J'aime

    Répondre
    • laconnectrice

      Je regarderai à quoi correspondent les rogations
      je sais que les bons jardiniers cultivent avec la lune mais je n’y connais rien, par contre comme je vois le ciel de mon lit, je remarque que chaque fois qu’elle est pleine il fait plus froid
      Mon grand-père m’avait raconté qu’au cours d’une violente tempête les peupliers et les pommiers avaient été déracinés et qu’avec son père ils les avaient redressés en y attelant des boeufs, ça se passait en Dordogne entre Libourne et Bergerac, pas très loin du château de Michel de Montaigne

      J'aime

      Répondre
      • Roger Audet

        Très intéressant et davantage puis que nous pouvons parler d’un passé récent qui semble très très loin par rapport à aujourd’hui. Mon père m’a raconté d’avoir vu passé l’avion de Lindberg (?). Pas évident, mais c’est possible qu’en arrivant de ce côté, il s’est enfoncé un peu dans le continent pour descendre vers New-York. Lorsque Lindberg est mort, il a pleuré.

        La fonte des glaces de l’Arctique peut avoir un impact de refroidissement en Europe, la France nécessairement. L’eau douce et froide moins dense que l’eau salée va diluer la chaleur du Gulf Stream. À suivre.

        Donc, l’Amérique du Nord plus froid se réchaufferait contrairement à l’Europe de l’ouest.
        Hummmm! La côte d’Azur n’aura pas d’allure.

        J'aime

        Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :