Flux RSS

Misogynie. Actes de guerre aux femmes (2)

Publié le

Brésil : une adolescente de 16 ans a été violée par « 33 hommes armées », suscitant l’émoi dans le pays. L’un des suspects a été relâché, fautes de preuves samedi.

L’adolescente de 16 ans, victime d’un viol collectif dans une favela deRio, obtiendra-t-elle justice? Samedi, un suspect a été arrêté et conduit au poste pour être interrogé, dans le cadre de l’enquête. Faute de preuves, il a été relâché, quelques heures seulement après son arrestation, selon la presse brésilienne. En parallèle, 70 policiers menaient une opération dans la favela Sao José Operario, pour tenter d’identifier les auteurs du crime qui a choqué le pays. 

LIRE AUSSI >> Le Brésil indigné par un viol collectif dont la vidéo a été postée sur Internet 

Et pour cause, le viol de cette adolescente mercredi « par 33 hommes armés » a été posté sur les réseaux sociaux. La vidéo était apparue sur le compte d’un certain « Michel », accompagnée du message: « Ils ont ravagé la fille, vous voyez ce qu’on veut dire ou pas ? Ha ha ha ». Dans ce petit film tourné avec un téléphone portable, on voit une jeune fille allongée sur un lit, manifestement inconsciente.  

Cette jeune fille serait une toxicomane mère d’un enfant de trois ans, selon la presse brésilienne. Elle a, selon sa famille, été victime le week-end dernier de l’acte de vengeance d’un ex-petit ami, qui l’aurait attirée dans un traquenard, droguée et violée, puis donnée en pâture à une trentaine d’autres hommes. 

« Mon corps n’est pas à toi »

« Ceux qui ont commis ce crime atroce seront trouvés, emprisonnés et condamnés », a promis vendredi soir le ministre de la Justice, Alexandre de Morais. « Nous enquêtons pour savoir si elle était consentante, si elle était droguée et si les faits se sont réellement passés », a déclaré le commissaire Alessandro Thiers, chargé de l’affaire. L’avocate de l’adolescente, Eloisa Samy Santiago, a demandé le remplacement immédiat de celui-ci, soulignant que le commissaire avait même demandé à l’adolescente « si elle avait l’habitude de participer à des orgies », selon le site G1 de Globo samedi.  

De nombreuses manifestations ont eu lieu vendredi soir à Rio et Sao Paulo pour soutenir la jeune fille. « Mon corps n’est pas à toi » ou « J’aime les décolletés mais ce n’est pas une invitation au viol », pouvait-on lire sur les pancartes des centaines de manifestants. 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-sud/viol-collectif-au-bresil-un-suspect-relache_1796720.html

France. Sevran. Peines légères pour 13 violeurs en réunion

Onze jeunes, reconnus coupables de viol en réunion, ont été condamnés à des peines de quatre à six ans d’emprisonnement. Deux d’entre eux, qui comparaissaient libres, ont été incarcérés à l’issue du procès.

L’avocat général avait requis entre deux et dix ans de prison ferme. Deux autres accusés, poursuivis pour complicité de viol, ont été acquittés, conformément aux réquisitions du parquet. Un quatorzième jeune, jugé à leurs côtés pour avoir menacé la jeune fille sur Twitter de lui « crever les yeux » si elle ne retirait pas sa plainte, a été condamné à trois mois de prison avec sursis. Dans la même affaire, deux autres jeunes, âgés de moins de 16 ans au moment des faits, avaient été condamnés à six ans de prison (dont deux et quatre ans de sursis) en juillet par le tribunal pour enfants de Bobigny…Pendant l’enquête, les suspects avaient allégué que la victime était consentante, mais l’analyse du contenu des appels échangés entre les membres de la bande avait permis d’établir qu’un piège lui avait bien été tendu. Ainsi, l’information selon laquelle une fille « tournait » dans la cité avait rapidement circulé. 

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/seine-saint-denis-onze-jeunes-condamnes-pour-un-viol-collectif-sur-une-adolescente-de-16-ans-7782752876

France. Saint-Etienne. Le violeur récidiviste libéré par anticipation viole et poignarde une femme de 92 ans

Un homme qui a mortellement poignardé une femme de 92 ans, vendredi, à son domicile de Fraisses, dans la Loire, a été mis en examen lundi pour meurtre précédé de viol, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Saint-Etienne. Le parquet a requis un mandat de dépôt à l’encontre de cet homme de 44 ans, déjà condamné, en 2009, à dix ans de réclusion criminelle par les assises de la Loire pour le viol d’une personne vulnérable. Il avait été remis en liberté en 2014 avec l’obligation d’un suivi socio-judiciaire.

http://www.europe1.fr/faits-divers/loire-un-homme-mis-en-examen-pour-le-viol-et-le-meurtre-dune-nonagenaire-2698858

France. Saint-Denis. 6 viols reconnus,  seulement 7 ans de prison. La première plainte avait été déclarée sans suite !

Un jeune homme de 21 ans a été condamné ce vendredi à sept ans de prison ferme pour viols et tentatives de viol, sur six adolescentes rencontrées sur Internet, par la cour d’assises pour mineurs de Seine-Saint-Denis.

Un suivi socio-judiciaire. Lui-même mineur au moment de la majorité des faits, l’accusé, qui dispose de quinze jours pour faire appel, a déjà purgé trois ans de détention provisoire. Il devra également faire l’objet d’un suivi socio-judiciaire pendant quatre années supplémentaires, suivre un traitement médical et sera inscrit au fichier national des auteurs d’agressions sexuelles. L’avocat général avait requis huit ans d’emprisonnement.

Des SMS au contenu très cru. Scolarisé à Bondy, en Seine-Saint-Denis, à l’époque de faits, qui se sont déroulés entre 2009 et 2012, le jeune homme contactait sur Facebook ses futures victimes, plus jeunes de trois à quatre ans et également originaires des quartiers populaires du nord-est de l’Île-de-France. Après des échanges de « chat » et de SMS au contenu très cru, il insistait afin d’obtenir des rendez-vous lors desquels il passait à l’acte. L’enquête décrira le rapport très frustre de l’adolescent au sexe opposé.

La peur du qu’en-dira-t-on. Une première plainte déposée en juillet 2011 avait été classée sans suite. La police a fait par la suite le rapprochement avec deux autres plaintes, conduisant à la mise en examen du jeune homme en mai 2012 et à son placement sous contrôle judiciaire. Il sera finalement incarcéré dix mois plus tard après la découverte de trois autres victimes présumées, au terme d’une enquête compliquée, compte tenu de la crainte chez les adolescentes des reproches de leurs parents et du qu’en-dira-t-on dans leurs quartiers.

http://www.europe1.fr/faits-divers/7-ans-de-prison-pour-des-viols-dadolescentes-rencontrees-sur-facebook-2690824

 

"

  1. Roselyne Segalen

    Merci pour infos, tragiquement édifiantes..

    Roselyne

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :