Flux RSS

Alerte à la bactérie “Escherichia coli Harboring mcr-1 and blaCTX-M

Publié le

Nous sommes depuis longtemps alertés sur la résistance aux antibiotiques de certaines bactéries du fait d’une utilisation intense de ces médicaments pour soigner le moindre bobo humain mais aussi et surtout prévenir les infections chez les animaux dont nous consommons la viande, les oeufs, les abats et les produits laitiers.

Après la Chine et le Royaume-uni, les USA viennent de mettre en évidence cette tueuse (50% de décès) chez une patiente de 49 ans dont on n’a pu encore déterminer la source de contamination.

La tueuse se nomme Escherichia coli Harboring mcr-1 and blaCTX-M 

Plus simplement, en français, c’est Escherichia coli (E. coli) porteuse du gène MCR-1.

En attendant de trouver un traitement, soyons stricts avec l’hygiène des mains qui est la première prophylaxie à la portée de tout le monde.

Espérons que nous ne serons pas contraints d’éviter fromages et végétaux crus ! Il serait utile de savoir si la cuisson prolongée de l’alimentation tue cette super-bactérie.

Je vous invite à lire l’article du docteur Nau qui est très complet.https://jeanyvesnau.com/2016/05/27/alerte-rouge-outre-atlantique-emergence-de-la-souche-mutante-descherichia-coli-ultra-resistante/

La Connectrice

…C’est peu dire que la souche mutante sème l’inquiétude outre-Atlantique L’affaire y est reprise par de très nombreux médias, dont The New York Times :Infection Raises Specter of Superbugs Resistant to All Antibiotics”. « Nous risquons de vivre dans un monde post-antibiotique. C’est la fin des antibiotiques si on n’agit pas en urgence » a déclaré le Dr. Thomas R. Frieden,  directeur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). C’est peu dire que la souche mutante sème l’inquiétude outre-Atlantique. Elle est considérée par les CDC comme l’une des plus grandes menaces de santé publique. « Cette super-bactérie avait été identifiée récemment en Europe et en Chine chez des humains et des animaux ; elle a été retrouvée pour la première fois sur le sol américain.

…Le fait que ce gène de résistance se trouve sur un plasmide (et non plus à partir de mutations chromosomiques) suggère fortement qu’il pourrait se répandre géographiquement à travers un grand nombre de souches et d’espèces bactériennes..

le Pr Gunnar Kahlmeter de la Société européenne de microbiologie et des maladies infectieuses (ESCMID) estimait qu’il s’agissait d’une « très mauvaise nouvelle » :

« Nous avons abusé de l’usage des antibiotiques depuis leur découverte et avons continué à les gaspiller pour des raisons économiques dans des secteurs où ils n’avaient rien à faireNous avons cherché à savoir si l’utilisation de 600 tonnes d’antibiotiques par an pour traiter les élevages de porc n’était pas dangereux au lieu de simplement considérer que ce n’était pas la peine de prendre un tel risque. Avec ce nouveau gène mcr-1 de résistance à la colistine et à la polymyxine, il est désormais clair que l’usage fréquent de la colistine dans l’agriculture en Chine et dans l’Asie du Sud Est est à l’origine de cette catastrophe.  »

.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :