Flux RSS

Les musulmans de confession française, un lapsus révélateur d’Abdelaziz El Jouhari

Publié le

Révisé le 22/06/2016 à 14.17

Ce mardi, La Chaine Parlementaire nous offrait dans « ça vous regarde » un débat intitulé Larossi Abballa : un djihadiste parmi tant d’autres ? avec Georges Fenech député LR, président de la  Commission d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015, Abdelaziz El Jouhari, président de l’Association des musulmans de Mantes-Sud  et Joaquim Pueyo, député PS de l’Orne et ancien directeur de prison

Ces messieurs débattaient de façon fort civile jusqu’à ce que El Jouhari évoqua parmi les causes de l’embrigadement de jeunes français musulmans l’humiliation. A l’insistance de l’avocat Fenech qui lui demandait .de préciser ce qu’il entendait par humiliation, alors qu’ils avait été jusque là posé et rationnel il s’enflamma contre la loi sur le voile, l’islamophobie et l’intolérance de ces français qui avaient bien voulu s’adapter aux immigrations européennes mais qui refusaient de changer leur société et leurs règles de vie pour les musulmans. Il énonça quelque chose du genre la société française n’a cessé de changer au fil des vagues migratoires, elle doit encore changer..(on retrouvera la phrase exacte quand l’émission sera disponible en replay) J’ai cru alors comprendre que cette humiliation ressentie par les musulmans résultait de notre refus de changer nos lois, nos coutumes et nos usages à leur demande.

Avec la courtoisie qui le caractérise, Georges Fenech lui détailla les règles de savoir vivre quand on est étranger chez des gens ou dans un autre pays. El Jouhari répliqua alors que les jeunes radicalisés étaient français, évoqua la communauté musulmane ce qui eut le dont de hérisser Fenech qui lui rétorqua Je ne connais que des citoyens français, si vous parlez de communauté musulmane on dérive dans le communautarisme, ce qui déstabilisa El Jouhari qui perdait de son calme pour révéler le fond de sa pensée par le lapsus révélateur : Les musulmans de confession française.

Comme quoi, même d’apparence aimable et raisonnable, éduqués et instruits, les musulmans ne sont jamais des citoyens français comme les autres car leur religion passe avant tout.

La Connectrice

Voir et écouter le débat en entier

Il dure 53 mn et commence de manière fort civile. le masque du musulman tombe vers la moitié quand El Jouhari évoque l’humiliation des Musulmans http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/274559-larossi-abballa-un-djihadiste-parmi-tant-dautres

Dimanche à Mantes-la-Jolie, plusieurs milliers de musulmans ont défilé pour rendre hommage au couple de policiers tués à leur domicile de Magnanville le 13 juin par le djihadiste Larossi Abballa. A l’appel d’associations musulmanes, les marcheurs ont rallié la mosquée au commissariat où ils ont observé une minute de silence avant de déposer une gerbe de fleurs. La foule est surtout venue dénoncer la barbarie et exprimer son indignation face à de tels agissements.

Cette marche silencieuse, la cinquième après le meurtre des fonctionnaires de police, a créé la surprise. Depuis les attentats de janvier, la communauté musulmane est pointée du doigt et les actes xénophobes ont triplé en 2015. Le recteur de la grande mosquée de Mantes-la-Jolie, Mehdi Berka, regrette que le même reproche voire le même soupçon revienne sans cesse :  » Pourquoi les musulmans restent-ils silencieux ? « . En organisant leur propre marche, le collectif des mosquées du Mantois ont voulu se démarquer. Est-ce le signe de fractures identitaires au sein de la société ?

En parallèle, des voix se sont élevées pour demander plus de fermeté et de nouvelles mesures en matière de lutte contre le terrorisme. Éric Ciotti a demandé le placement des islamistes radicaux dans des centres de rétention, quand Alain Juppé voudrait la création d’une police pénitentiaire pour prévenir la radicalisation en prison. Certains exigent que les élus locaux soient informés des administrés fichés S. Le rôle des communes doit-il être reconsidéré dans la lutte contre le terrorisme ? Les invités d’Arnaud Ardoin en débattent ce soir de 19h30 à 20h30 dans l’émission Ça vous regarde sur LCP.
– Georges Fenech, député Les Républicains du Rhône et secrétaire national en charge de la justice.
– Mohamed Sifaoui, journaliste spécialiste du terrorisme et président de l’association Onze janvier.
– Abdelaziz El Jaouhari, président de la mosquée Mantes Sud et secrétaire général du Conseil des institutions musulmanes des Yvelines.
– Joaquim Pueyo, député PS de l’Orne et ancien directeur de prison.

NB Je n’ai pas vu Mohamed Sifaoui qui était annoncé

"

  1. Roger Audet

    Musulmans français, musulmans québécois, musulmans belges, musulmans américains… On peut remplacer musulman par religion mahométane, je suis de religion mahométane française. Bien! Quand on s’identifie toujours en premier lieu par sa religion, tout est dit, un État mahométan en construction au côté de la République ou tout autre État.
    Ce qui soulage de cette décadence de la raison présentement est la liberté de ne pas croire.

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :