Flux RSS

Beaumont-Persan. Au moins deux délinquants dans la famille Traoré qui se dit victime de harcèlement policier

Nouveau au 02/08/2016

Ce matin sur France Inter , le nouvel avocat de la famille Traoré, Yacine Bouzrou, annonçait qu’il allait déposer plainte dans le courant de la semaine, pour « violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner » en se basant sur le « syndrome asphyxique » mentionné dans les autopsies et le rapport des gendarmes qui disent s’être mis à trois pour maîtriser le fuyard.

 Nous pouvons nous attendre à un long débat d’experts sur le thème  : l’asphyxie à retard est-elle vraisemblable ? Ils ne manqueront pas de souligner qu’Adama Traoré était toujours vivant après que les trois gendarmes se soient couchés sur lui pour le maintenir au sol. Les autopsies n’ont pas relevé un écrasement de la cage thoracique ou une perforation des poumons ni de traces de strangulation.

Par ailleurs on remarquera que les manifestants réclamant que justice soit faite pour Adam sont revêtus de superbes T-shirts et tiennent des banderoles parfaitement imprimées. Qui a payé pour ces produits ? Qui a organisé leur distribution ?

Rassemblement devant la Gare du Nord à l'appel des proches d'Adama Traoré, samedi 30 juillet, à Paris.

http://www.liberation.fr/france/2016/07/31/a-paris-la-marche-en-memoire-d-adama-traore-bloquee-par-la-prefecture_1469495

Afficher l'image d'origine

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160726.OBS5307/mort-d-adama-traore-ce-que-l-on-sait-une-semaine-apres-les-faits.html

Par contraste avec la mort malheureuse d’un repris de justice, Les citoyennes et citoyens qui ont marché en hommage au père Hamel égorgé par des djihadistes pendant sa messe dans son église n’ont pas eu besoin de faire imprimer des T-shirts et ont appelé à la fraternité.

Afficher l'image d'origine

http://media1.woopic.com/661/f/822×700/q/85/p/afp-news%7C49e%7C9ac%7C2a8ed803a184ac5449fe4dd746/000_DP8EX-highDef.jpg

© Imaz Press Réunion

http://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/une-marche-silencieuse-en-hommage-au-pere-hamel-383803.html

__________________________________________________________

_______

Après le décès malencontreux d’Adama Traoré, lui même repris de justice et interpellé pour rébellion à l’exercice de la force publique parce qu’il s’était opposé à l’arrestation de son frère Baguy sur réquisition du parquet pour extorsion de fonds et agression à domicile, les manifestations et émeutes se poursuivent pour dénoncer les brutalités et le harcèlement policiers dont auraient été victimes la famille.

Cette famille, apparemment nombreuse selon les traditions africaines qui incluent  le père, plusieurs épouses et leurs enfants, les cousins et toutes les personnes que le patriarche a fait venir du village parfois sous une fausse identité pour bénéficier des allocations familiales, cette famille ose se poser en victime du harcèlement policier.

A celles et ceux qui m’accuseraient de trop regarder et écouter les médias, je précise que je parle en connaissance de cause ayant été bénévole auprès de ce type de famille à l’époque où mon bon cœur me rendait aveugle. J’ai personnellement aidé et défendu des familles arabo et afro-musulmanes. Je ne le regrette pas parce que ça m’a ouvert les yeux.

Au moins deux délinquants qui ont fait profiter la famille de leurs largesses, laquelle famille a profité des larcins, trafics  et escroqueries de ses gentils membres sans se soucier de l’origine de cette aisance, à l’image de la plupart des familles de délinquants. La pratique est très répandue dans les regroupements communautaires, ce qui explique le soutien que reçoit la famille Traoré. Il ne faudrait pas perdre le poulailler aux oeufs d’or.

Les manifestations et émeutes qui suivent le décès malheureux d’Adama Traoré sont clairement des rassemblements de délinquants qui défendent leur zone de non droit, ces repaires de malfrats,  avec tous les trafics qu’ils comptent continuer à mener au mépris des lois de la République. En réponse à ces provocations, Baguy Traoré a été remis en liberté et la force publique laisse faire les rassemblements alors que nous sommes en état d’urgence renforcé.Quelle cohérence ! Les Français ont de quoi se faire du souci.

Il reste un petit espoir d’arrêt des émeutes puisque l’avocat de la famille Traoré demande une contre expertise de l’autopsie d’Adama en précisant que le but de sa requête est précisément de faire toute la lumière sur les causes de son décès. A suivre…Il y a eu une deuxième autopsie qui a confirmé la première sur un point au moins : le corps ne portait pas de marques de violences. Rien de nouveau n’a été trouvé sur les causes du décès car il faut attendre les résultats des analyses biologiques, toxicologiques et anatomopathologiques, ce qui prendra un peu de temps supplémentaire. Mécontente du résultat des deux autopsies, la famille a changé d’avocat et demandé une troisième autopsie qui a été refusée par le procureur.

On attend les résultats des analyses, complément indispensable aux autopsie pour identifier les causes de la mort.

Il reste que rien ni personne ne ramènera les insurgés à la raison sachant qu’ils sont convaincus de leur droit à l’économie parallèle et qu’ils vouent une haine sans bornes à cette police qui risquerait (tout dépend des ordres qu’ils reçoivent de Cazeneuve)  de mettre un terme à leur délinquance. Pour se justifier ils invoquent les mânes de Zyied et Bouna, ces deux gamins ignorants qui, pour échapper à la police, s’étaient réfugiés dans un transformateur électrique. Ils invoquent aussi leurs « frères » afro-américains en reprenant leur slogan « Black lives  matter » comme si la situation était comparable. Si « tout est bon dans le cochon », il est évident que tout est bon dans le chaos.

La Connectrice

PS je ne crois pas à l’innocence absolue des policiers et gendarmes dans l’exercice de leur fonction mais je crois encore moins à l’innocence de leurs dites victimes lorsqu’elles sont des délinquantes ou des criminelles et qu’elles sont tuées ou accidentées dans l’exercice de leurs activités illégales et qu’elles s’empressent de fuir les représentants de la loi en prenant des risques mortels.

J’avoue que la famille Traoré me fait assez rigoler quand elle se plaint du harcèlement policier alors qu’elle profite des fruits de la délinquance de ses membres délinquants. Depuis quand les enquêtes de police sont du harcèlement ? Elle ne manque pas de culot la famille Traoré !

Lire aussi

http://www.bvoltaire.fr/philippebilger/affaire-traore-la-gendarmerie-forcement-coupable,273851

Personne, évidemment, ne se risque à évoquer le passé d’Adama Traoré. Etait-il effectivement ou non sorti de prison un mois et demi avant le 19 juillet ? On glisse sur le fait qu’il serait intervenu pour assister son frère Bagui concerné, avec d’autres, par une enquête préliminaire pour extorsion de fonds, même si ce dernier affirme qu’Adama aurait fui parce qu’il n’avait pas ses papiers.

Ces informations n’auraient pas rendu moins douloureuse la mort d’Adama pour sa famille, ses parents, son frère et sa sœur Assa, tous deux très présents médiatiquement, mais elles seraient nécessaires pour déterminer si les gendarmes ont été confrontés à des angelots ou à des jeunes gens décidés à en découdre.

[…]

Dans le climat de ces dernières années, il est tristement normal que la famille Traoré soupçonne et incrimine.

Il n’est pas habituel, en revanche, qu’un avocat sollicite une « contre-autopsie », comme si la première était sujette à caution « malgré la compétence des médecins légistes […] et pour rassembler le maximum d’informations claires pour la famille ». Comment laisser entendre plus élégamment qu’il doit y avoir une vérité acceptable pour la famille ?

Il est vaudevillesque mais prévisible que Me Karim Achoui s’immisce sans titre dans ces péripéties et qu’il soit clairement renvoyé à la déontologie par le confrère en charge du dossier, Me Zajak.

[…]

Tout est fait, depuis le 19 juillet, pour susciter le trouble dans le certain et la malignité dans l’évidence.

Car il est manifeste que la déontologie des journalistes s’arrête juste avant le traitement de ces incandescences régulières, toujours appréhendées sur le même mode. L’objectivité est inconcevable puisque la cause est toujours entendue.

Pas pour moi. Je regrette, mais les Traoré ne sont pas forcément respectables et la police et la gendarmerie pas forcément coupables.

Extrait de : Les Traoré forcément respectables, la gendarmerie coupable forcément !

En savoir plus sur http://www.bvoltaire.fr/philippebilger/affaire-traore-la-gendarmerie-forcement-coupable,273851#8IQhep36Mcz8ompq.99

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :