Flux RSS

Pauvre Pénélope Fillon, femme alibi du détournement légal d’argent public

Penelope Kathryn Clarke a rencontré François Fillon pendant leurs études de droit et a abandonné études et carrière pour lui donner 5 enfants élevés dans un manoir de 14 pièces du côté de l’abbaye de Solesme, protégé par 4 hectares de terrain. Protégée ou isolée ?

Devenue Pénélope Fillon, la jeune anglaise s’est montrée fidèle et discrète. Soumise aux ambitions et à la dictature de son grand homme d’époux ? A l’entendre parler à sa place, on peut légitimement se poser la question. A la voir, terne, gênée, timide on est en droit de se demander si elle s’est épanouie dans son rôle de mère au foyer alors que lorsqu’elle a rencontré son mari, elle avait autant de chances que lui de se faire une place au soleil.

Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph».
Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph». – SUNDAY TELEGRAPH/ENVOYE SPECIAL

« Je n’ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre ». Lorsque Penelope Fillon prononce cette phrase en 2007, dans le cadre d’une interview accordée au journal britanniqueThe Telegraph, cela fait au moins quatre ans qu’elle est salariée en tant qu’attachée parlementaire de son mari. Si cette révélation explosive met (encore) un peu plus à mal la défense de François Fillon dansl’enquête sur l’emploi fictif présumé de son épouse, certains internautes se sont émus d’une femme qui « leur a sincèrement fait de la peine », voire qui selon eux « n’était pas au courant être salariée de son mari ».

Victime d’un système mis en place par son mari »

Certains évoquent même une « trahison » de François Fillon à l’égard de sa femme après les explications de cette dernière : « Je me suis rendu compte que si je n’avais pas eu le dernier [ enfant ], je serais sûrement allé chercher un travail  », explique-t-elle. « J’ai réalisé que mes enfants me voyaient uniquement comme une mère […] Je me suis donc dit : Je ne suis pas stupide, cela va me permettre de travailler et de penser à nouveau ». http://www.20minutes.fr/politique/2008167-20170203-affaire-penelope-fillon-internautes-touches-interview-diffusee-envoye-special

 

Qui peut décemment croire que les 900 000 euros sortis des enveloppes des parlementaires soient réellement tombés dans les poches de Pénélope qui n’est pas connue pour sa fréquentation assidue des défilés de mode et des bijouteries de la place Vendôme ?

Le parlementaire blanchit l’argent public en argent privé et c’est légal

Il me semble évident que cet argent public qui devient privé une fois attribué au parlementaire a servi à autre chose que couvrir Pénélope de cachemire, de diamants et de Porsches.

D’après le député Julien Aubert, un député est un employeur privé qui avait le droit de faire ce qu’il voulait de son enveloppe jusqu’en 2012 : rémunérer des collaborateurs ou garder l’argent pour lui. https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/01/27/precisions-de-m-julien-aubert-depute/

On peut se dire que ces 900 000 euros ont tout à fait légalement servi à renflouer les caisses des partis de François Fillon (UMP et le petit parti de Monsieur) afin de le porter vers les sommets de la magistrature suprême, la présidence de la République française. En ce sens, le candidat n’a rien fait d’illégal mais il a profité d’un système immoral qui permet à tous les députés et sénateurs de dépasser les limites des sommes autorisées pour le financement des campagnes électorales. François Fillon est donc un homme honnête au regard des critères de sa caste et il est étonnant que les médias ne soulèvent pas ce point nuisible au fonctionnement de notre démocratie et détourne le véritable scandale vers un bouc émissaire sincère lorsqu’il dit qu’il n’a rien à se reprocher.

Pénélope, victime sacrificielle

Dans l’affaire Fillon, les deux véritables victimes sont la pauvre Pénélope à laquelle l’époux qui clame publiquement l’amour qu’il lui porte laisse porter le chapeau -après avoir porté ses 5 enfants-et les contribuables auxquels on explique que les enveloppes des parlementaires sont de l’argent privé.

Finalement, il serait moral que François Fillon soit exclu de la course à la présidence plus pour avoir cyniquement utilisé et exploité son épouse que pour avoir suivi les règles immorales de tous les parlementaires.

Les réactions des médias, en particulier de Charlie Hebdo sont ignobles. Ils n’ont pas compris que Pénélope était une victime sacrificielle ?

Par contre, les réactions des internautes à l’émission d’envoyé spécial sont rassurantes : ils ont été touchés par la condition de victime de Pénélope.

Pitié pour Pénélope, laissez-la tranquille !

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

  • .Comment selon le député Julien Aubert l’argent public est blanchi en argent privé

https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/01/27/precisions-de-m-julien-aubert-depute/

  • Pauvre Pénélope vue par Les NouvellesNews

http://www.lesnouvellesnews.fr/touche-pas-au-grisbi/

De l’affaire Fillon à l’éducation des enfants, tant que le pouvoir et l’argent seront mal répartis entre hommes et femmes, on n’avancera pas.

Lorsqu’il a employé, ou plutôt rémunéré, ses enfants sur le compte du Sénat, François Fillon a payé son fils 27 % de plus que sa fille. Ses deux enfants avaient alors le même âge, 23 ans, et le même niveau d’études. Une façon sans doute pour sa fille de s’habituer à ce qui l’attend sur le marché du travail…

…Les réactions à cette affaire donnent un aperçu frappant de la division sexuée des rôles. Tout est dit par ce sénateur communiste, qui déclarait à FranceInfo : “Venez voir chez moi, si ma femme ne travaille pas ! Elle nettoie même les chiottes de la permanence !” Une épouse embauchée par son parlementaire de mari, c’est monnaie courante. Mais on cherche encore l’inverse, dans une République où les trois quarts des députés et sénateurs sont des hommes. ..

  • Le témoignage émouvant de Pénélope sur Envoyé spécial

http://television.telerama.fr/television/regardez-en-replay-envoye-special-sur-penelope-fillon,153669.php

 

 

"

  1. Camille Peraldo

    tous les mem en plus les privileges des hommes ressortent ici une fois de plus

    J'aime

    Répondre
  2. « Des crocs incisifs », j’aime! L’écart entre la conduite du politique en place et le peuple [ce que certains appellent la populace] s’intensifie à vue d’oeil. La critique s’impose de toute évidence et sans des gants blancs.

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :