Flux RSS

Succès populaire pour Fillon au Trocadéro mais il ne s’amende pas

Publié le

La foule réunie sur la place du Trocadéro, à Paris, dimanche, pour le discours de François Fillon. AFP / Jacques DEMARTHON
  http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/fillon-au-trocadero-300-000-personnes-quand-bruno-retailleau-s-emballe-05-03-2017-6734841.php

Ce dimanche après-midi les sympathisants de François Fillon submergeaient largement le parvis des droits de l’Homme malgré une pluie glaciale. Selon les organisateurs, ils étaient 200 000, selon la police 50 000. N’auraient-ils été que 50 000, cela aurait été quand même une victoire compte-tenu du climat, du lâchage d’environ la moitié des députés LR, du départ de certains organisateurs de la campagne électorale de Fillon, de la promesse d’une mise en examen et du battage médiatique anti-Fillon.

On constate donc que le socle électoral de Fillon ne s’est pas complètement érodé et qu’il a suffisamment de soutiens enthousiastes pour avoir envie de poursuivre sa campagne électorale.

http://www.france24.com/fr/20170305-direct-presidentielle-francois-fillon-compte-militants-trocadero-penelope-republicains

Fillon a réitéré des excuses partielles devant la foule ajoutant qu’il mettrait un terme à l’embauche des membres de sa famille. Il n’a pas osé dire, parce qu’il ne le pense pas, que l’argent que brassent les députés (minimum 25 000€/mois en sus de leur traitement) et les sénateurs pour en faire ce qu’ils veulent sans justificatifs, est un rapt de l’argent public et qu’il compte mettre fin à ces abus immoraux en les rendant illégaux …s’il était élu.

Devant cette foule acquise à sa cause, François Fillon a parlé langue de bois, le message étant « Je tiens bon parce que je suis innocent ». C’était ce qu’attendait le public qui scandait « François tiens bon ! ». C’était aussi ce qu’attendaient ses faux amis LR et les journalistes qui espéraient qu’il jetterait l’éponge. J’imagine volontiers que le candidat lui-même ne savait pas ce qu’il annoncerait avant de jauger l’importance de ses soutiens.

Ce soir sur FR2, François affichait parfois un sourire, affirmait qu’il était le seul à pouvoir décider s’il poursuivait sa campagne ou non mais ses doigts agités trahissaient une certaine nervosité. Il y a de quoi sachant qu’Alain Juppé a annoncé qu’il tiendrait une conférence de presse demain matin et que  LR se réunit demain soir en comité. Le candidat a précisé qu’il s’y rendrait fort du rassemblement du Trocadéro et du retour de Retailleau et Bertrand qui venaient de prendre la porte de sortie et seront vraisemblablement suivis par d’autres membres qui ne voudraient pas perdre les avantages que leur rapporterait une éventuelle victoire de leur mouton noir. Valérie Pécresse a exprimé son soutien alors qu’elle semblait vouloir comploter avec Bertrand et Estrosi pour faire sortir Fillon de la course à l’Elysée.

Doit-on se réjouir de ce succès transitoire ? N’étant pas Filloniste je n’y vois pas, comme il le prétend, une victoire de la démocratie. Certes, Fillon est moins dangereux que Juppé, Macron et Hamon sur l’islamisation mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas dangereux et qu’il saurait défendre les intérêts des Français. Il a déjà été aux affaires sans pouvoir se vanter de réussite. Il est vieux non seulement en âge mais aussi dans sa manière de faire de la politique et son comportement machiste. Il ne propose pas pour la France une vision exaltante.Son amitié avec Poutine peut prêter à discussion et certains l’accusent de faire du Trump…On ne peut pas en tous cas lui reprocher de ne pas cultiver son réseau international et réactiver l’activité diplomatique de la France, même avec Assad.

LC

 
Si François Fillon entre à l’Élysée, Vladimir Poutine comptera un nouvel ami dans le cercle des dirigeants occidentaux. Photo prise à Moscou en novembre 2011, quand les deux hommes étaient tous deux Premiers ministres.

 

http://www.lepoint.fr/presidentielle/les-primaires/francois-fillon-l-ami-de-vladimir-poutine-21-11-2016-2084557_3122.php

François Fillon et Bachar el-Assad, à Damas, en 2010.

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2016/12/15/35003-20161215ARTFIG00183-syrie-fillon-veut-mettre-le-regime-d-assad-autour-de-la-table-des-negociations.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :