Flux RSS

8 mars 3/5. Journée internationale des droits des femmes

Publié le

"

  1. Jean-michel

    Quand je vois ces tableaux sur la place des femmes , par exemple en politique, je me demande si l’avance de certains pays, en particulier les pays scandinaves, n’est pas un effet d’optique, à savoir que malheureusement, on le constate souvent, la féminisation de certaines professions va souvent de pair avec une certaine dévalorisation salariale et de prestige.

    La politique en Suède ou au Danemark ne « rapporte » rien et même le pouvoir des fonctions régaliennes (police, armée, diplomatie ..) »nobles » tend à disparaître au profit de fonctions de « care » qui accompagnent le déclin, en terme de souveraineté effective, de ces pays réduits à l’état de petits confettis « droits de l’hommiste » ouverts à tout vents , même des vents mauvais.

    Les « mâles » scandinaves ambitieux travaillent dans des multinationales ou dans des start-up de « high-tech » informatiques ou biotechnologies qui dans leurs pays sont particulièrement en pointe.

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Bonjour,
      « la féminisation de certaines professions va souvent de pair avec une certaine dévalorisation salariale et de prestige. » Ce constat est malheureusement universel, non parce que les femmes sont moins compétentes mais parce qu’elles sont tellement méprisées (visiblement ou implicitement) qu’on ne leur fait pas confiance et qu’on estime que leur salaire est « d’appoint ». Et si on remonte la chaine éducative, l’exclusion des femmes commence à la naissance avec un paroxylsme en Chine ou en Inde où on supprime carrément les BB filles

      A part ça, je ne vois pas où vous voulez en venir. Pouvez-vous préciser ? Merci

      J'aime

      Réponse
      • Jean-michel

        Je me demande en fait si la montée de la place des femmes dans certains domaines, comme la politique, n’est pas la conséquence de la désertion des hommes plus que de la promotion souhaitable des femmes.
        Par exemple , la féminisation très forte de l’enseignement est allée de pair avec la baisse relative en salaire et en prestige de la situation des enseignants. On voit la même tendance à l’oeuvre dans les professions de santé. Inversement, certains métiers dans la finance, le sport , les technologies qui conservent une grande puissance d’attraction restent très masculins.

        J'aime

        Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :