Flux RSS

Macron et Le Pen en cour de récréation. Consternant !

Publié le

Source image

J’ai beaucoup souffert hier soir en regardant ce qui devait être un débat entre deux personnes qui prétendent représenter la France et les Français en postulant pour  la présidence de la République, la magistrature suprême.

J’ai beaucoup souffert parce que je ne suis pas du genre à faire la nique aux gens qui ne me plaisent pas et aussi parce que j’ai une certaine idée de la posture présidentielle. Ce n’est pas que le pouvoir m’impressionne ou que je vénère ses représentants mais je trouve important de respecter le jeu républicain parce que c’est ce qui permet à notre nation de tenir debout pour le Bien commun. Nous devons pouvoir discuter, critiquer, remettre en cause et questionner avec dignité quand le débat est public. Je bavarde avec des Macronistes, des Lepénistes, des Mélenchonistes, des Hamonistes et des abstentionistes sans que nous nous écharpions avec un constat commun, Le Pen/Macron c’est la peste et le choléra, pauvre France !

Résultat de recherche d'images pour "animal féroce dangereux"

Marine Le Pen a attaqué fort et d’après certains commentateurs, elle aurait voulu pousser son adversaire dans ses retranchements pour le déstabiliser car elle jouait pour les législatives ayant admis en son fors intérieur qu’elle perdrait les présidentielles.

De son côté Macron jouait le morveux prétentieux dans sa cour de récréation sûr de sa victoire qu’il avait déjà célébrée à La Rotonde. Conscient de la vénération que lui portent ses soutiens, il a fabriqué devant nous et sans scrupules un spectre terrifiant tout en le dégonflant en voulant démontrer sa « bêtise ». Il a prononcé 30 fois le mot « bêtises » comme argument  destiné à contrer les propos et programmes de son adversaire. Il l’a traitée à plusieurs reprises de « menteuse » mais, curieusement, il est passé très rapidement sur la bombe anti FN qui vient de sortir : un ancien candidat du FN aurait négocié avec Daech le prix de sa protection de Lafarge-Holcim. MLP n’a pas eu le loisir de répondre étant donné le brouhaha qui régnait à cet instant. Dommage ! Il a osé nier sa responsabilité dans la loi Travail qu’il avait pourtant présentée en conseil des Ministres en 2014.

Il est clair que cette campagne présidentielle est à l’image de ce qu’est devenue la France, un aéroport comme dirait Finkielkraut : les gens partent dans toutes les directions indifférents à autrui, les pieds sur le sol mais la tête dans un univers virtuel lointain, ne partageant rien d’autre que les facilités matérielles du lieu de transit, chacun bousculant tout pour avoir la meilleure place,  etc.

La France et les Français sont gravement malades et, hormis les affairistes, les gens ne peuvent compter que sur eux mêmes, leurs proches et leurs voisins pour construire une bulle à l’image de leurs rêves. Tout le monde peut y parvenir dans une solidarité réelle et sincère à sa porte avec ses propres moyens. Pensons modeste pour faire de grandes choses.

Désormais plus que jamais, inutile de compter sur les politiques et les institutions qu’ils détournent à leur seul profit.

La Connectrice

Voir aussi

  • Décryptage avec Raquel Garrido et Henri Guaino

https://youtu.be/3z6IZv39eFI

  • Alain Duhamel et Eric Zemmour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :