Flux RSS

La Rotonde Montparnasse. Macron après François Hollande, Trotski, Modigliani et Aragon

Publié le

http://missionunesco-paca.simdif.com/actions-patrimoine-paca.html

Le bar restaurant La Rotonde, à l’angle du boulevard du Montparnasse, fait partie de ces lieux mythiques qui conservent toute leur symbolique malgré le passage du temps et les changements qu’il entraîne.

Emmanuel Macron a suscité un tollé en y fêtant son arrivée en tête du premier tour des élections présidentielles 2017. On ne pourra manquer de rapprocher le choix de ce lieu de la célébration de la victoire de François Hollande sur Martine Aubry lors des primaires socialistes de 2011. http://www.europe1.fr/politique/presidentielle-la-soiree-de-macron-a-la-rotonde-fait-polemique-3310550

François Hollande avait gagné les primaires avec le slogan « Je suis le candidat du changement » puis « le changement, c’est maintenant ». Bien que Macron résume son programme au mouvement « En marche », il est pour beaucoup le candidat du changement et ses fans ne veulent pas entendre qu’il s’inscrit dans la continuité de la législature de son père spirituel François Hollande, comme l’atteste le ralliement de presque tous les hollandistes.

Dans ce contexte, le choix de La Rotonde pour célébrer une victoire avant l’heure n’est pas anodin. Et on jugera de l’honnête du candidat qui justifie le raoût  en ces termes moralisateurs. Si vous n’avez pas compris que c’était mon plaisir ce soir, d’inviter mes secrétaires, mes officiers de sécurité, c’est que vous n’avez rien compris à la vie » alors qu’on y a surtout vu des personnalités ce que justifiera par la suite son dircom Il voulait juste organiser un événement sympathique avec ses soutiens », explique Sylvain Fort, responsable de la communication d’Emmanuel Macron, à FranceInfo. « Ça fait neuf mois qu’on mange des sandwichs, on était contents d’aller au restaurant. ».

On nous prend pour des benêts car La Rotonde n’est pas suffisamment vaste pour accueillir toutes les petites mains qui œuvrent au succès de leur idole et qui doivent se contenter d’être affublés de désignations anglophones, pour être plus valorisantes, comme helpers, coworkers, lesquels surfent pour se donner le moral sur le coworking, font du brainstorming, travaillent en open space, n’oublient pas le feedback, respectent le business model, obéissent au community manager, échangent des messages snackables, se réfèrent au pole event qui organise les grands événements médiatiques, s’activent sur le mode de la start up. 

La langue française fait de la résistance

http://www.la-croix.com/Actualite/France/La-langue-francaise-fait-de-la-resistance-2014-10-13-1220368

Ce n’est pas que je rejette toute terminologie anglophone, au contraire j’en use moi-même car elle a le mérite d’être plus économe en syllabes et formules que la langue française mais son utilisation systématique fait écho à la conviction du candidat quil n’y a pas de culture française. Alors que la France compte des millions d’illettrés, que même des dirigeants ne maîtrisent ni orthographe ni grammaire ni syntaxe, que l’école n’arrive plus à former la jeunesse en ces domaines, il me semble fondamental de donner l’exemple quand on s’exprime publiquement. Avant de pratiquer d’autres langues et d’utiliser des anglicismes en expression française, il me semble qu’il est indispensable de maîtriser d’abord la langue française. Or Macron semble un peu trop préoccupé par l’enseignement public de la langue arabe dans les collèges et lycées comme si l’INALCO ne suffisait plus.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/05/wikileaks-r%C3%A9v%C3%A8le-certains-projets-terrifiants-demmanuel-macron.html

Ql_bOY4g

 

La Rotonde est à la fois un symbole de la culture française et de l’art français, n’en déplaise à monsieur Macron qui confond origines et adoption. En effet si nombre d’artistes et d’écrivains qui se réunissaient à La Rotonde,  aux plus beaux jours de Montparnasse, étaient d’origine étrangère, ils s’étaient installés en France parce qu’ils admiraient sa culture et ses arts qu’ils avaient adoptés.

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • La Rotonde

Cette brasserie, ouverte en 1911, fut entre les deux guerres un lieu très fréquenté par le gratin des  poètes, écrivains, peintres, sculpteurs et chansonniers : Vlaminck et Soutine, Chagall et Braque, Apollinaire et Cocteau, Trotski ou Modigliani, mais aussi Darius Milhaud, André Breton, Louis Aragon, Mac Orlan et Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway. La brasserie emblématique est aujourd’hui fréquentée par des hommes politiques et des personnalités du cinéma et l’édition. On y voit François Hollande le soir des primaires, venant fêter sa victoire sur Martine Aubry.

 http://www.hotelraspailmontparnasse.com/fr/actualites-quartier-raspail-montparnasse/12-content-fr/actualites/24-la-brasserie-gastronomique-la-rotonde-2

Aujourd’hui, François Hollande y a fêté sa victoire aux primaires socialistes et les économistes du parti prisent le salon de l’étage tout comme Ségolène Royal. Aux grands cantalous, la patrie reconnaissante, pourrait-on afficher ici sur la façade. http://www.toutnestquelitresetratures.com/article-la-rotonde-en-montparnasse-aux-grands-cantalous-la-patrie-reconnaissante-107532408.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :