Flux RSS

Buttes-Chaumont. Les vandales pourrissent le quartier

Publié le

Voici ce que j’ai vu sur une centaine de mètres entre la mairie et la rue Manin.

Napoléon III, le baron Haussmann, l’architecte Davioud, le sculpteur et maire du XIXème Mathurin Moreau, l’ingénieur Alphand et tous les acteurs de la conception de la belle perspective de la mairie sur le parc et des avenues environnantes doivent se retourner dans leurs tombes en maudissant leur successeurs qui n’ont pas su préserver leurs œuvres. Ils avaient voulu, dans une démarche humaniste, offrir au peuple une représentation de la campagne en milieu urbain tout en y mêlant des représentations poétiques et culturelles. Qu’en reste-t-il dans ce quartier voulu par les responsables irresponsables un abcès de fixation des vandales ? « Tant qu’ils sont là, ils ne sont pas ailleurs » m’a dit un policier…Comprenez, ils épargnent nos beaux quartiers dans lesquels vivent les décideurs.

Au début de la rue du Rhin, à côté de la mairie, une voiture a été arrosée de peinture. A droite, le mur de la mairie. Le bâtiment municipal et ses environs ne sont-ils pas surveillés ? A quoi servent les caméras reliées au commissariat qui sont sensées surveiller la mairie ?

3-IMG_2317

Décharge sauvage au début de la rue Meynadier, à deux pas de la mairie. Ceci donne une idée de la « tenue » du quartier…

4-IMG_2318

Le propriétaire de l’immeuble auquel appartiennent ces jardinières a renoncé à y cultiver des plantes car elles sont arrachées (comme celle du café Kaskad voisin), écrasées par les postérieurs des gens fatiguées qui s’y assoient et parfois y urinent. L’année dernière la troisième jardinière a été cassée volontairement pour faire la fête. Celles qui subsistent sont taguées et si la police le voulait, elle identifierait les auteurs de ces tags qui marquent leur territoire. Une privatisation acceptée par le maire qui refuse la création d’un espace canin à l’intérieur du parc des Buttes-Chaumont au prétexte qu’on ne doit pas en privatiser des parcelles ! Discours idéologique à application variable…

Dans le parc, même les arbres sont tagués-privatisés !

A partir de demain, samedi 1er juillet, le parc sera ouvert nuit et jour jusqu’au 3 septembre, au prétexte de permettre aux Parisiens de se rafraîchir selon les termes de la mairesse Hidalgo. Si le but était de se rafraîchir, le lendemain matin les jardiniers et les cantonniers n’auraient pas à ramasser des tonnes de cadavres de bouteilles de bière, d’alcool pur, de vin, de champagne ainsi que des mégots de joints, de papier à cigarettes et de déchets variés, y compris des dépôts puants dans les fourrés. Le règlement affiché à l’entrée de tous les parcs parisiens stipule que nul ne doit y introduire et y consommer de l’alcool !

A l’extérieur du parc le petit matin voit des vitrines brisées, des vitres de voitures cassées ainsi que leur rétroviseur s’il n’est pas rétractable, des poubelles renversées ou brûlées, des deux roues couchés sur les trottoirs, des vomissures et toutes sortes d’immondices.

Les riverains n’ont pas fermé l’œil de la nuit, ils sont livides et échevelés pour avoir dû subir obligatoirement la fête des vandales animée par des pétards, des beuglements, des cris, de la musique, des tam-tam, des rugissements de deux roues et du tintamarre tout azimut.

Article 11

L’ introduction et la consommation de boissons alcooliques sont interdites. Ces interdictions ne concernent toutefois pas les boissons livrées aux restaurants et chalets de vente implantés dans les espaces verts et destinées à la consommation dans les limites de ces établissements, ainsi que celles destinées aux, pique-niques organisés dans les emplacements réservés a cet effet.

Article 12

Sont interdits les bruits gênants par leur intensité, leur durée, leur forte charge informative ou leur caractère agressif tels que ceux produits par :
- Les cris et les chants de. toute nature, notamment publicitaires, les émissions vocales et musicales, l’emploi d’appareils et de dispositifs de diffusion sonore ;
- L’usage d’instrument de musique, sifflets, sirènes ou appareils analogues ainsi que de jouets ou objets bruyants ;
- Tous travaux bruyants, notamment toute réparation ou réglage de moteur, quelle qu’en soit la puissance. Toutefois, dans les bois de Boulogne et de Vincennes, est tolérée une réparation de courte durée permettant la remise en service d’un véhicule immobilisé par une avarie fortuite en cours de circulation ;
- L’usage de postes récepteurs de radiodiffusion ou de télévision, de magnétophones, d’électrophones ou de tous appareils à diffusion sonore analogues, à moins que ces appareils ne soient utilisés exclusivement avec des écouteurs ;
- Les tirs de pétards, artifices, armes à feu et tous autres engins, objets et dispositifs bruyants similaires.

Des dérogations pourront néanmoins être accordées afin de faciliter le déroulement de manifestations autorisées dans les conditions prévues par l’Article 27 du présent règlement.

Vous l’avez compris, l’ordre public est une notion désuète de même les lois qui l’encadre. Allons dormir chez les législateurs, à l’Assemblé nationale, je suis certaine qu’un calme épatant y règne, qu’on peut lécher les trottoirs du quartier tant ils sont propres et qu’on n’y craint pas les vols à l’arraché.

La Connectrice

Pour en savoir plus

http://www.septieme.fr/espaces-verts/reglement-des-parcs-et-jardins

"

  1. Femme très intelligente et courageuse.Elle a fait beaucoup de bien.
    Adieu.

    J'aime

    Réponse
  2. Evgenia Sokolova

    J’étais ravie de vous connaître, Alice. Hope to stay in touch.

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :