Flux RSS

Humour. Le smartphone imaginé au XIXème siècle par Albert Robida.

Publié le

 

Dans l’omnibus Madeleine-Bastille, les passagers sont reliés à des phonographes qui diffusent des nouvelles, des discours, des romans, de la poésie et des histoires drôles. C’est ainsi qu’Albert Robida imaginait le 20ème siècle.

 

Albert Robida . « Le phonographisme futur s’offrira à nos petits fils dans toutes les circonstances de la vie »2

2 Dessin original, coll part. Voyages très extraordinaires dans le Paris d’Albert Robida, Paris, éditions Paris bibliothèque, 2005, p90

http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2006/wallet-03/sticef_2006_wallet_03p.htm

"

  1. On pourrait même aller plus loin et affirmer que les textes apocalyptiques ont prophétisé l’avènement de la décadence occidentale moderne..2000 ans avant l’heure.

    J'aime

    Réponse
    • laconnectrice

      Albert Robida ne prophétisait pas, il imaginait l’avenir en fonction des découvertes technologiques de son temps : le dirigeable, le téléphone et l’électricité.

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :