Flux RSS

Rue Edouard Pailleron. 19/10/2017 18-19h

Même les couchers de soleil de tristes jours sombres portent leur beauté de jeux de lumières avec les nuages.

La rue Edouard Pailleron a eu son jour macabre en 1973 quand un préfabriqué utilisé comme collège s’est enflammé comme une torche sans qu’enseignants et élèves puissent s’échapper. On déplora 20 morts, 16 adolescents et 4 adultes.

7 février 1973 Incendie du CES rue Edouard Pailleron à Paris (19ème) : rappel des faits avec images des lieux du drame. Interviews d’un pompier, du général FERAUGE. Images d’archive INA Institut National de l’Audiovisuel

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

11 février 1973 Incendie du CES Edouard Pailleron : 4 jours après l’incendie, un garçon de 14 ans et demi a avoué en être l’auteur avec cinq autres élèves. Rappel des faits. Images de l’incendie du 6 février 1973 rue Edouard Pailleron Images d’archive INA Institut National de l’Audiovisuel

Il s’agissait d’un incendie criminel déclenché par des ados de 14 à 15 ans qui voulaient se venger de leurs profs. Ils avaient prémédité leur acte. Il s’ensuivit un  débat passionné sur la sécurité des équipements scolaires qui comprenaient de nombreux préfabriqués de type « pailleron », qualificatif qui rentra dans le langage courant. La responsabilité du drame fut imputée à l’Etat et les incendiaires furent défendus par les parents et élèves de gauche et légèrement condamnés : 3 et 5 mois de prison avec sursis, leurs parents condamnés à verser des indemnités aux familles des victimes.

Une stèle commémore le drame. Elle est située à l’entrée du collège Edouard Pailleron, un bâtiment conçu selon les normes de sécurité en vigueur, contrairement au bâtiment détruit qui avait été construit à la hâte et sans permis Les flammes ont filé dans les faux plafonds. Au bout de quatre minutes, l’électricité a lâché. Les plaques de polystyrène et des matériaux hautement inflammables ont dégagé quantité de fumées noires et toxiques. La structure métallique s’est tordue. En vingt minutes, il ne restait plus rien. http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75005/il-y-a-40-ans-le-drame-du-college-pailleron-06-02-2013-2543595.php

Pour en savoir plus

  • Résumé de l’affaire et de ses suites 30 ans après

http://www.liberation.fr/societe/2003/02/06/pailleron-un-feu-mal-eteint_430071

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :