Flux RSS

Mercredi blanc en Iran contre le voile. En France les musulmanes le revendiquent !

 

 

Chaque mercredi en Iran, femmes et hommes revêtent voiles et tissus blancs pour revendiquer le droit de circuler cheveux au vent. Elles risquent les outrages, leur liberté, des châtiments de toutes sortes, des amendes, l’emprisonnement, des insultes et des menaces de la part de la police religieuse mais aussi de la part de femmes et d’hommes qui ne supportent pas leur impudeur.

En France et en Europe, des musulmanes nous imposent leur religion qu’elles affichent en portant le voile et autres tissus emblématiques de l’islam tandis que leurs hommes envahissent les rues pour prier, comme à Clichy. Ces provocatrices et provocateurs ne risquent rien et détournent notre démocratie à leur profit djihadiste qui forme un tout avec les revendications d’apartheid des femmes et non musulmans, la délinquance et le crime, les viols individuels et collectifs et les attentats.

Le mouvement du mercredi blanc, white wednesday se maintient et se renforce depuis quelques années. C’est un élément solide de la vague My stealthy freedom, ma liberté furtive qui mérite que nous nous y intéressions, qu’on l’encourage et qu’on le soutienne. Ce mouvement a ceci de remarquable qu’il a été lancé à l’initiative d’Iraniennes elles-mêmes et qu’il n’est pas l’importation d’autres mouvements féministes. C’est même un cas d’école de femmes opprimées dans un pays musulman qui prennent leur destin en main malgré la répression. Voilà pourquoi il mérite notre admiration et notre soutien.

LC

La journaliste iranienne Masih Alinejad a créé la page Facebook My Stealthy Freedom (« Ma liberté cachée ») en 2014. Elle milite pour que les Iraniennes obtiennent la liberté de pouvoir choisir de porter ou non le hijab, en les encourageant à partager des photos d’elles avec la tête nue, ou plus récemment en dénonçant les pratiques de la police des mœurs. Début mai, une vidéo choquante publiée sur la page montrait une femme essayant de récupérer ses papiers qui venaient d’être confisqués par la police, parce qu’elle ne portait pas de voile au volant. La vidéo s’achève par les images des policiers essayant de se débarrasser d’elle en lui roulant dessus en voiture.

Le 19 mai se tenait l’élection présidentielle iranienne. Celle-ci a insufflé l’espoir d’un avenir plus libre : comme le rapporte le Huffington Post, des femmes sont même allées voter sans voile. À l’annonce de la réélection du président modéré Hassan Rouhani, certaines l’ont également ôté dans la rue. Cela n’a pas plu aux conservateurs, comme cette femme qui a voulu rappeler ces compatriotes aux convenances et à l’obligation de porter le hijab. article en français http://www.konbini.com/fr/tendances-2/une-iranienne-lance-le-whitewednesdays-pour-obtenir-le-droit-de-ne-pas-porter-le-voile/

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :