Flux RSS

L’excision. Le dernier documentaire de Mireille Darc ce soir sur France2

Le sur 

L’excision : le plaisir interdit, le dernier combat de Mireille Darc

Par  Blaise de Chabalier Publié le 
FRANCE 2/ 22H55 – Dans ce documentaire, la comédienne décédée offre une écoute inédite aux victimes.

«J’ai voulu aller à la rencontre de ces femmes, dire leur douleur, laisser la souffrance et la violence s’exprimer.» L’excision: le plaisir interdit , documentaire inédit et poignant, le dernier réalisé par Mireille Darc, décédée le 28 août dernier, évoque une violence inouïe faite aux femmes. De sa voix douce mais déterminée, elle dit vouloir «comprendre, et puis dire non. Non à cette pratique qui met en danger la vie des femmes. Non à cette pratique, parce qu’aujourd’hui une petite fille est excisée toutes les quatre minutes dans le monde.»

Les chiffres donnent le tournis: deux cents millions de femmes sont mutilées à travers la planète. En France, elles sont soixante mille à avoir été excisées, parfois dans l’Hexagone, même si cette pratique est un crime en droit français. Le plus souvent, c’est à l’occasion de vacances dans leur pays d’origine (Égypte, Soudan, Éthiopie, Somalie, Mali, Guinée), que ces fillettes, parfois même des adolescentes, sont «coupées». Au nom d’une tradition barbare qui n’a en réalité rien à voir avec la religion. Une tradition qui correspond à une volonté masculine de contrôle des femmes. «C’est toute la société qui demande aux mères de préparer leurs filles aux critères du mariage. Or l’excision est un critère important puisque les hommes refusent de se marier avec une femme non mutilée, jugée impure», dit Serena, une Égyptienne vivant en France. Elle est la seule de sa famille, depuis dix générations, à ne pas avoir subi l’ablation du clitoris. «Mon père s’y est opposé», glisse-t-elle.

Halimata, Fanta, Sérénade ou encore Diaryata, toutes témoignent de leur traumatisme. Mondialement reconnu, le docteur Foldès, chirurgien français sait «réparer» ces femmes et leur offre une lueur d’espoir.

Programme

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/l-excision-le-plaisir-interdit-le-dernier-combat-de-mireille-darc_bc274a50-d428-11e7-8428-569ae9712d9b/

Vous avez besoin d’aide ?

  • L’institut en santé génésique est devenu Women Safe pour poursuivre son travail parrainé par Florence Foresti

Communiqué de presse :

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2010143/CPWomenSafeInstitut1.pdf

  • Missions, engagement et contact pour Women Safe

http://www.women-safe.org/association/connaitre-women-safe-institut-sante-genesique.html

Women Safe est un centre opérationnel pilote de prise en charge des femmes victimes de violences, unique par son mode opérationnel global.

Les modalités d’accueil assurent la confidentialité, la gratuité, l’égalité d’accès et de traitement pour toutes les victimes.

Éveiller les consciences et prendre en charge les victimes

Habituellement, les violences faites aux femmes sont traitées de façon spécifique et trop ciblée.

Plus inquiétant : les professionnels ne travaillent pas de concert, les services sociaux sont généralement distincts des réponses juridiques, et la médecine est absente.

Women-Safe propose une approche radicalement différente qui repose sur des principes essentiels :

  • Un seul lieu de prise en charge, réunissant médecine et justice, basé dans l’enceinte d’un centre hospitalier ;
  • Une organisation pluridisciplinaire (infirmières, psychologues, médecins, juristes, avocats), représente l’ensemble des actions psycho-sociales, juridiques et médicales, de l’accueil à la prise en charge de la femme victime de violences, jusqu’à la résolution de la situation ;
  • Une prise en charge de tous les types de violences (physiques, sexuelles, psychologiques, économiques, rituelles…), quelle qu’en soit l’origine ;
  • Women Safe a protocolisé avec les Urgences Adultes du centre hospitalier de proximité et le dispositif de prise en charge chirurgicale, ainsi qu’avec le Parquet et le Barreau de Versailles ;
  • La formation et l’information de l’ensemble des professionnels de santé, du social, de la justice, des élus,  des institutions et de la société civile, à la prise en charge des femmes victimes, quel que soit le type de violences : de la prévention et du dépistage au traitement et au suivi.

Revue de presse

Contact Women Safe

Women Safe numéro d'urgence pour les femmes victimes de violences : 01 39 10 85 35. 20 rue Armagis 78110 Saint-Germain-en-Laye Vous rendre à l'institut...

Standard Women Safe : 01 39 10 85 35

Violences femmes info : 3919 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :