Flux RSS

De la douceur dans ce monde de brutes. Iris. Dix ans pour fleurir !

Publié le

J’aime la délicatesse translucide de l’iris. J’aime son parfum délicat. J’ai toujours eu envie d’en avoir tout près de moi sur mon balcon pour le contempler et le humer.

Il y a environ dix ans, j’avais acquis un rhizome chez un marchand de fleurs du quai de la Mégisserie. Il ne fleurissait pas. Je le changeais de pot, je le faisais « souffrir » comme me l’avait suggéré une jardinière, en mélangeant la terre à des cailloux et des tessons de brique, je divisais le rhizome lorsqu’il produisait des rejets supplémentaires en supprimant les plus maigres. Rien n’y faisait. Les années passaient, les feuilles vigoureuses et épaisses résistaient à la chaleur et aux gelées et, espérant toujours voir la plante fleurir, je la rangeais dans un recoin du balcon n’y prenant guère attention jusqu’à ce mois d’avril quand, à ma grande surprise, je découvris que des tiges jaillissaient des feuilles. Mieux encore ces hampes portaient des boutons !    Miracle, miraculo ! Je transportais la jardinière devant ma fenêtre et, chaque jour, je regardais les tiges grandir et les boutons grossir. Enfin, la première fleur s’est épanouie, s’est rapidement fanée, suivie par deux autres encore plus belles et suavement odorantes. Je peux admirer de près la complexité de leur structure et la magnifique harmonie du dégradé de leurs couleurs. Je suis émerveillée par la programmation de la différenciation de ses cellules qui produit autant de pièges à insectes pour favoriser sa fécondation.

Il n’y a pas, à mes yeux, de plus belle représentation du sexe féminin que la fleur d’iris.

La Connectrice

Iris du matin

05-IMG_3883

Iris du soir

06-IMG_3884

08-IMG_3886

09-IMG_3887

10-IMG_3888

11-IMG_3889

12-IMG_3890

13-IMG_3891

14-IMG_3892

La jeune glycine fleurit en même temps que les iris

15-IMG_3895

16-IMG_3896

07-IMG_3885

Pour en savoir plus

Résultat de recherche d'images pour "iris fleur planche botanique"

https://www.pinterest.fr/pin/422705115000151150/?lp=true

  • Le surnom d’orchidée du Nord attribué depuis le Moyen-âge à la fleur de l’iris d’Allemagne, très cultivé dès cette époque en Europe du Nord, renvoyait à la fois aux merveilleuses couleurs de l’arc-en-ciel qu’elle arborait et à son élégance raffinée. La diversité des Iris va bien au-delà de cette seule espèce : le genre Iris, pour le botaniste, comporte pas moins de 270 espèces, toutes dans l’Hémisphère nord (dont une quinzaine observables rien qu’en France) auxquelles il faut ajouter une incroyable galerie de milliers de cultivars et hybrides. Nous allons donc explorer les singularités de cette fleur sublime en commençant par ces liens avec l’homme avant de s’interroger sur sa structure avec l’œil du botaniste.

    Le bien nommé

    Le nom populaire d’iris (nom masculin), identique au nom latin scientifique, remonte au 12ème siècle et a été emprunté au grec Iris, iridos pour arc-en-ciel, représenté dans la mythologie grecque par la déesse Iris, messagère de Zeus et Héra et qui reliait le ciel et la terre par un pont irisé, rapide comme le vent et s’évanouissant en un instant. Cette association avec l’arc-en-ciel s’appuie tant sur la palette infinie des couleurs pastels des pétales avec de nombreux dégradés que sur la très brève durée des fleurs de cette plante…

https://www.zoom-nature.fr/fascinante-orchidee-du-nord/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :